Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Fondations du Bouddhisme (extrait) - Héléna Roerich..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Bouddhisme,
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 14 Mar 2009 - 01:40    Sujet du message: Fondations du Bouddhisme (extrait) - Héléna Roerich.. Répondre en citant

« le: 06 Mars 2009 à 13:34: »

Fondations du Bouddhisme (extrait) - Héléna Roerich..
fondations du bouddhisme / Héléna Roerich


télécharger =>  " Les_Fondations_du_Bouddhisme.pdf "

la lecture directe en ligne ne fonctionnant pas toujours, nous suggérons l'enregistrement dans un répertoire (BIBLIOTHEQUE ?) de votre disque dur, ou sur un disque externe..), et la lecture à l'aide d'un logiciel ADOBE reader récent (la version payante pro à "50€" n'est pas utile..une version gratuite suffira..), lisant les "fichiers.pdf"..  qu'il suffit si on n'en n'est pas encore pourvu, de télécharger..



ci-dessous, donc notre extrait, afin de vous faire une idée du texte, et de vous familiariser, pour certains avec le procéssus de téléchargements gratuits, et la consultation en ligne, ou en enregistrement préalable sur votre machine, puis lecture à l'aide de Adobe reader, permettant lecture des fichiers.pdf, formule pas ou peu onéreuse, et peu gourmande en mémoire de masse de votre ordinateur.. ce qui ne gâte rien.

--v----v----v--début de l'extrait--v----v----v----v----v---v--début de l'extrait--v----v----v----v--


Les qualités de l'Eveillé sont :
Muni – le Sage, du clan des Sakya ;
Sakya Simha – Sakya le Lion ;
Bhagavat – le Béni ;
Sadhu – l'Instructeur ;
Jina – le Conquérant ;
le Souverain de la Loi Bienveillante.


La venue du Roi sous l'image d'un puissant mendiant est d'une exceptionnelle beauté. "Allez, vous les mendiants, apportez le salut et la bienveillance aux peuples", dans ce commandement de l'Illuminé, tout est contenu dans le terme "mendiants."
En comprenant l'enseignement du Bouddha, vous réalisez d'où provient le sens de l'affirmation des bouddhistes – "Le Bouddha est un homme." Son enseignement de Vie est au-dessus de tout préjugé. Le temple n'existe pas pour lui ; mais il existe effectivement un lieu d'assemblée et un foyer de connaissance (en tibétain : du-khang et tsug-lag-khang).
L'Eveillé a contesté la conception conventionnelle de Dieu. L'Eveillé a nié l'existence d'une âme éternelle et immuable. L'Eveillé a donné un enseignement pour tous les jours. L'Eveillé s'est battu de toutes ses forces contre les possessions. L'Eveillé a combattu personnellement le fanatisme des castes et les privilèges de classe. L'Eveillé a affirmé la valeur de la connaissance fiable car acquise par l'expérience et la valeur du travail. L'Eveillé a recommandé d'étudier la vie de l'univers dans toute sa réalité. L'Eveillé a posé les fondations de la communauté, prévoyant la victoire de la Communauté Mondiale.
Des centaines de millions d'adeptes du Bouddha sont disséminés dans le monde entier, et chacun d'eux affirme :

"Je prends refuge dans le Bouddha[1],
 je prends refuge dans l'Enseignement,
 je prends refuge dans le Sangha.[2]"

Les écrits traditionnels bouddhistes et les recherches contemporaines fournissent d'amples détails sur la vie du Bouddha Gautama. Certains chercheurs fixent la date de sa mort à l'année 483 avant Jésus-Christ. D'après les chroniques cingalaises, le Bouddha a vécu de l'an 621 à l'an 543 av. J.-C. Mais les chroniques chinoises ont fixé la naissance du Bouddha en 1024 av. J.-C. On estime que l'Instructeur est mort à l'âge de quatre-vingts ans environ.
On connaît son lieu de naissance, Kapilavastu au Népal, ainsi que la lignée royale des Sakya à laquelle Gautama appartenait.
Les biographies du grand Instructeur ont certainement été enjolivées par ses contemporains et disciples (spécialement dans les écrits les plus tardifs) mais, afin de préserver la couleur et le caractère de l'époque, nous devons, dans une certaine mesure, nous référer aux écrits traditionnels.
D'après les traditions du sixième siècle av. J.-C., le royaume de Kapilavastu se situait au nord de l'Inde au pied de l'Himalaya, ces terres étaient peuplées de nombreuses tribus Sakyas, descendants de Ikshvaku de la race solaire des Kshatriya. Les habitants étaient gouvernés par l'ancien du clan qui résidait dans la cité de Kapilavastu, dont il ne reste à présent aucune trace ; elle fut détruite par un roi voisin ennemi déjà du temps du Bouddha. A cette époque, Suddhodana, le dernier descendant direct d'Ikshvaku, régnait à Kapilavastu.
Ce roi et la reine Maya donnèrent naissance au futur grand Instructeur qui reçut le nom de Siddharta, qui signifie "celui qui atteint son but."
Des visions et des prophéties précédèrent sa naissance, et l'événement lui-même, le jour de la pleine lune de Mai, fut accompagné de tous les signes propices dans le ciel et sur la terre. Ainsi le grand rishi Asita, qui demeurait dans l'Himalaya, et qui avait appris par les dévas qu'un bodhisattva, le futur Bouddha, était né dans le monde des hommes au parc Lumbini et qu'il ferait tourner la Roue de la Doctrine, se mit immédiatement en route pour rendre hommage au futur Instructeur des hommes.
Lorsqu'il parvint au palais du roi Suddhodana, il exprima le désir de voir le bodhisattva nouveau-né. Le roi ordonna d'apporter l'enfant au rishi, en s'attendant à sa bénédiction. Mais en voyant l'enfant, le rishi sourit puis se mit à pleurer. Le roi demanda avec anxiété la raison de ce chagrin et s'il voyait un triste présage pour son fils. A ceci, le rishi répondit qu'il ne voyait rien de néfaste pour l'enfant. Il se réjouissait car le bodhisattva parviendrait à l'illumination complète et deviendrait un grand bouddha ; mais il s'attristait parce que sa propre vie serait trop courte et qu'il ne vivrait pas assez pour entendre prêcher la grande doctrine.


---^----^----^--fin de l'extrait----^----^----^--fin de l'extrait----^----^----^--fin de l'extrait-----^----^--


nota[1], Bouddha : Illuminé, Eveillé
nota[2], Sangha : la communauté, l'église..

[color=orange]lien source :  =>   http://www.nous-les-dieux.org/Catégorie:Livres_PDF


[color=#336666]Shalom, Salam, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ



[color=beige].[/color
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 14 Mar 2009 - 01:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Bouddhisme, Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky