Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
De ’l’immobilité’ des dieux..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 6 Fév 2009 - 17:11    Sujet du message: De ’l’immobilité’ des dieux.. Répondre en citant

« le: jeudi 5 février 2009 à 01:35 »

De ’l’immobilité’ des dieux..
 

De "l’immobilité" des dieux..  
 
 
- Si les Dieux sont "immobiles" comme des statues et si ceux qui les ont vu les ont ainsi décrits, c’est à cause de l’immense différence de proportion entre eux et nous, ainsi et surtout qu’à cause de l’immensité et de la quasi infinité de leur temps, comparé à la petitesse du nôtre..Nous vivons comme des atomes là où ils vivent comme des étoiles (ou des systèmes solaires..). Du point de vue qui est le leur, de celui de leur immense conscience, Nous vivons et mourons en dehors de leur perception même la plus infime, alors que le temps d’une seule de leur pensée (ou d’un seul battement de leur paupière..), des milliers de nos mondes naissent et meurent.
 
Oui, nos dieux sont immobiles à nos yeux et selon le temps dont Nous dépendons, et nous sommes des êtres insignifiants de par nos « rotations » si rapides, que nous disparaissons la plupart du temps, avant même d’avoir éveillé leur attention. Seules les divinités les plus proches sont en une quelque manière capables de nous percevoir et d’être perçues de nous et cela de toute façon : de manière forcément erronée, car il faut être pourvu d’immense capacités de relativisation pour qu’apparaissent dans la même perception, l’infiniment grand et l’infiniment petit – les Dieux et les Hommes.  
 
 
nb : à supposer que par hypothèse, on "Anthropomorphise" leur aspect !  
 

 

 


Shalom, Salam, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ    




 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Fév 2009 - 17:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 6 Fév 2009 - 17:15    Sujet du message: De ’l’immobilité’ des dieux.. Répondre en citant

« Répondre #1 le: Jeudi 5 février 2009 à 22:43 »

.

Yo, Lamadelama,
Bonsoir à tous et à toutes,

Quand, enfant, couchée dans l'herbe avec des copains et des copines, nous regardions le ciel, nous laissant immerger par l'immensité de l'espace, ce monde si vaste et si propice à notre imagination, le simple fait de regarder les étoiles briller comme des lumières scintillantes. On avait l'impression d'être si minuscule face à cette vacuité et ces énergies déversées par ces étoiles inondant notre coeur, cela nous plongeait dans un délice indéfinissable, et ce, particulièrement un soir, sous une brise légère et parfumée des fleurs des jardins environnants, nous nous sentions liés par une force, par l'amitié aussi.. Mais surtout, nous nous sentions en communion avec ce grand Tout, prêts à découvrir le monde comme les chevaliers de la table ronde, et paradoxalement, en  même temps, on se sentait si minuscules, insignifiants face à l'immensité de cette puissante force divine.
Pourtant, aussi vital soit notre besoin de nos atomes pour vivre, aussi grande soit notre soif de découverte, de créativité, aussi grande que soit notre imagination de ce que sont et vivent les DIEUX, notre mental ne peut en avoir qu'une vague idée, une prescience, elle ne peut qu'être infime face à la réalité.

Les Dieux ont pourtant besoin de nous pour avancer tout comme nous avons besoin d'eux pour évoluer.. et même tout simplement "exister".. "L'effet papillon" peut prendre ici tout son sens dans l'expression de la Vie Une. On sait depuis Hermès.. que "ce qui est en  haut est comme ce qui est en bas"..


Bien à vous, votre dévouée : damejane.


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 6 Fév 2009 - 17:18    Sujet du message: De ’l’immobilité’ des dieux.. Répondre en citant

« Répondre #2 le: jeudi 5 février 2009 à 23:00 »

.

 


En effet L2L,
tout est question d'échelle
et de position relative...    
 
Par rapport à la fixité apparente des étoiles dans le ciel nocturne, avec le mouvement relatif de nos navettes spatiales, on pourrait croire que l'on a atteint des vitesses dignes de la "guerre des étoiles". Il n'en est rien, la vitesse des navettes humaines, pour se libérer de la gravitation, atteint environ 11 km/s alors que le soleil frôle avec les 30 km/s et qu'un amas de galaxie comme celui de la Vierge (le nôtre) se déplace à 250 km/s ! Et d'un point de vue moyen, l'expansion de l'univers se déroule à la vitesse de 70 km/s soit environ 250.000 km/h, il faut quand même se rendre compte de ses vitesses vertigineuses.
On ne voit pas les étoiles bouger (ou les galaxies) parce que nous sommes loin, très loin de leur position. Lorsque L2L dit : "nous sommes des êtres insignifiants de par nos "rotations" si rapides" ; c'est vrai bien sûr par rapport à notre position relative et justement en ce qui concerne notre cycle de vie et de mort. En fait nos rotations existentielles, dans la succession de nos états de conscience, c'est à dire dans le temps, sont portées par la matière, lourde et dense que représente la constitution du corps physico-énergétique. La matière, qui supporte notre existence, vibre objectivement très lentement par rapport à la matière constituant les boules de gaz manifestées par le Logos ou la conscience stellaire, notre étoile nourricière.
Gurdjieff parlait de la table des hydrogènes pour modéliser la vibration (fréquence de périodicité par cycle) de toutes matières différenciées. Ainsi, un légume, considéré comme aliment humain, vibre énergétiquement à une certaine fréquence et participe à la nourriture de notre corps physique, c'est à dire à sa persistance. D'un autre côté, l'air, une nourriture autre, mais tout autant essentielle pour notre vie, est une matière qui vibre à des fréquences plus élevées qu'un végétal. En suivant le même raisonnement, une pensée EST de la matière en vibration dont la fréquence est encore plus élevée.
Et que dire alors de l'apparente "immobilité des dieux" qui, entre guillemets, suffit à décrire l'extrême vibration... comme expression de l'énergie déployée pour mettre en mouvement toute cette matière inerte que représente l'organisation atomique qui évolue sous nos yeux. Car de la matière à l'esprit, notre vibration s'intensifie...


Sinbuck. 
 
 


DIEU EST BEAU ET AIME LA BEAUTE 

 

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:22    Sujet du message: De ’l’immobilité’ des dieux..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky