Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
les vertus de l'eau
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> santé, soins
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 20 Mar 2009 - 22:20    Sujet du message: Tout ce qui concerne l'eau :Le cinquième Forum de l'eau ouvre ses portes à Istanbul Répondre en citant

« Répondre #15 le: 16 Mars 2009 à 22:42: »

.

Le cinquième Forum de l'eau ouvre
ses portes lundi à Istanbul‏


De :  Terre sacrée
(vivant12@wanadoo.fr
Envoyé : lun. 16/03/09 01:35
À :  damejane


Le cinquième Forum de l'eau ouvre ses portes lundi à Istanbul


Le réchauffement climatique, la crise économique, et le rôle des grandes entreprises du secteur de l'eau sont au menu des quelque 20.000 participants qui se retrouvent à partir de lundi et jusqu'au 22 mars à Istanbul (Turquie) pour le cinquième Forum de l'eau.

Il y a urgence à agir, note Ger Bergkamp, directeur général du Conseil mondial de l'eau, organisateur de la manifestation.
 "La situation de l'eau dans le monde ne va pas dans le bon sens", juge-t-il, et la récession économique risque de l'aggraver encore, en réduisant les investissements consacrés aux infrastructures.

Avec la pollution et l'épuisement des ressources, la détérioration des écosystèmes et l'explosion démographique, les deux-tiers de la population de la planète seront confrontés à des pénuries d'eau d'ici 2025, selon l'Union Internationale pour la conservation de la nature (UICN), le réseau mondial de protection de l'environnement, plus ancienne des organisations environnementales, fondée en 1948 et basée près de Genève.

"Le réchauffement climatique se fera sentir d'abord et surtout à travers de l'eau, qu'il s'agisse de sécheresse, d'inondations, de tempêtes, de fonte des glaces ou de montée niveau de la mer", a noté Mark Smith, responsable du programme eau de l'UICN.
Le Conseil mondial de l'eau, fondé en 1996 et dont le siège est à Marseille, organise ce Forum tous les trois ans. Y participent nombre d'organismes, associations ou entreprises privées, dont la Banque mondiale ou la Croix-rouge.

Parmi les responsables politiques, un des plus attendus cette année est le président irakien, le Kurde Jalal Talabani. Certaines ONG ont reproché au Forum de n'être qu'une "grande foire commerciale" servant surtout à promouvoir les intérêts des grandes compagnies du secteur de l'eau, alors que pour elles l'accès à l'eau potable est un "droit de l'homme" fondamental.

"Ils pensent vraiment que l'eau est un bien qui se vend et s'achète", dénonce Maude Barlow, fondatrice de Blue Planet Project, une ONG canadienne militant pour la protection des ressources en eau. La France, avec plus de 350 millions d'euros d'engagements bilatéraux approuvés en 2007 et plus de 100 millions annuels de contributions multilatérales en faveur d'actions pour l'eau et l'assainissement et la gestion intégrée des ressources en eau, compte parmi les cinq bailleurs les plus importants, selon le ministère des Affaires étrangères.



_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Mer 29 Juin 2011 - 18:41; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 20 Mar 2009 - 22:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mer 29 Avr 2009 - 23:41    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

« Répondre #16 le: 05 Avril 2009 à 21:45: »

.

Le dégel du permafrost
menace le climat



De : Terre sacrée
(vivant12@wanadoo.fr)
Envoyé : jeu. 02/04/09 20:06
À : damejane





Information sélectionnée par Cédric sur le poste de Michel

Scénario catastrophe possible à l’échelle de la planète : Urgence Action Climat

- Stop Réchauffement ! par Bernard Vaudour-Faguet Le Permafrost, c’est un semi-continent recouvrant à peu près 20% des superficies terrestres, et dont la terre est gelée. Gelée ?

Du moins l’était elle, mais avec les quelques degrés de réchauffement climatique déjà acquis, ces millions de kilomètres carrés sont en train de dégeler, menaçant de libérer des milliards de mètres cubes de méthane... Or le méthane est un puissant gaz à effet de serre... Si cette libération commence à se produire, c’est l’emballement du réchauffement climatique qui risque de se produire : une réaction en chaîne dont on ne peut pas imaginer les conséquences... tout juste sait-on qu’on risque la catastrophe planétaire.

Permafrost ???

Bien étrange mot en vérité !
Que recouvre-t-il au juste ?
Ce phénomène géographique du Grand Nord n’est pas une réalité très connue du public ou des médias . C’est un processus complexe fréquenté seulement par une poignée de savants et de spécialistes (climatologues, géologues, géophysiciens…) qui s’intéressent depuis longtemps à ces étendues austères, pétrifiées dans l’aridité et qui s’étalent de la Laponie au Labrador en passant par les immensités glaciales de Sibérie.


Autant dire qu’il s’agit d’un semi-continent recouvrant à peu près 2O% des superficies terrestres. Toute la planète est donc concernée par cette « nature » extrême tant par les sols, l’hydrographie, la faune ou la flore.


Ce sont surtout les évolutions récentes –celles liées au réchauffement climatique- qui mobilisent les attentions. Une accélération inquiétante de certains mécanismes de fonte oblige à regarder avec gravité les bouleversements de cette région.

Jusqu’à date les observations faites (par les instituts de recherche) montraient une permanence du gel en profondeur tandis que les parties superficielles (partie dite « active ») subissaient le dégel durant la courte période estivale (trois mois).

La glace dans la sous-couche figeait les terrains et ceux-ci restaient homogènes, stables et solides. Ce qui explique certaines installations urbaines (Irkoutsk en Sibérie) qui pouvaient s’appuyer sur la masse dure pour poser les fondations des constructions ( piliers des immeubles).

L’arrivée des températures positives (juin) déclenche une « explosion » de vie qui se répercute sur les formes de germination, de reproduction ou de floraison (le pullulement des moustiques étant la traduction la plus concrète et la plus insupportable de cet emballement en accéléré du vivant).


Plusieurs expéditions scientifiques remettent toutes ces notions en cause. Norvégiens et Canadiens viennent de constater des modifications très sensibles dans les structures du permafrost. Nos connaissances sur le sujet sont en train de basculer. Dans quel sens ?


Le point capital relevé par les experts concerne la permanence dans le temps des couches de profondeur (qui pouvaient atteindre plusieurs dizaines de mètres). Elles assuraient la cohérence des sites pour l’implantation des dispositifs industriels. Le facteur nouveau –et alarmant- c’est le dégel « complet » de la stratification interne. La surgélation ne fonctionne plus !

Une large portion de frange circumpolaire (Labrador, Sibérie) serait affectée par cette donnée insolite. Pour les non-initiés ou pour le citoyen ordinaire ce constat technique ne présente pas un intérêt théorique ou scientifique majeur.

Erreur considérable ! Car les impacts sur la biosphère (cours d’eau, insectes, mammifères…) seront très vite déterminants. Il y a pire : le dégel en question met en route des réactions biochimiques touchant les mousses, les lichens, les microorganismes dont la densité est ici impressionnante.

Cet enchaînement de transformations « libère » dans la biosphère des volumes gigantesques de méthane. Ce gaz est 15 à 2O fois plus nocif que le CO2 dans la « fabrication » de l’effet de serre ! Il faudra attendre, bien sûr, d’autres expertises et d’autres études sur la zone afin de confirmer ce descriptif. Il conviendra alors de croiser les chiffres, de vérifier les sondages effectués et d’étendre les calculs sur tout le territoire quadrillé. Les premiers éléments obtenus tracent dans le ciel un énorme signal rouge.


Sur cette base, et compte tenu de ce que nous possédons, comment juger des impacts de cette difficulté biogéographique ? Soit les spécialistes se trompent de façon grossière ; ils surévaluent par exemple les dégâts, extrapolent les chiffres, analysent à la hausse des éléments marginaux. Dans cette hypothèse de l’erreur collective notre inquiétude va vite s’estomper.


Des contre-observations démentiront « l’étendue du mal » : on peut , dans cette direction de pensée, se tranquilliser et concentrer nos soucis sur des sujets plus pertinents. Soit les universitaires ont bien ciblé le problème ! Ils ont raison parce qu’ils ont mis le doigt sur un terrible drame qui touche l’écosystème du monde entier. La perception change de registre !

Pourquoi ? Parce que le quart de notre globe va « produire » dans les années qui viennent un volume de méthane (d’importance inimaginable) susceptible de déséquilibrer « en grand » toute notre enveloppe habitée. C’est une menace qu’on pourrait qualifier de « totalitaire » tant elle bouscule toutes les interactions entre l’eau, l’air, les plantes, les animaux et l’homme.


Les parades technologiques contre ce type d’ennemi paraissent, à première vue, caduques ou frappées d’impuissance. Car ce sont des millions de km2 qui vont être soumis aux retombées polluantes d’un gaz meurtrier.

Que devient le « projet-planète » ?Terrible paradoxe de cette modernité ! C’est au moment où notre monde occidental tente de se dégager des nuisances industrielles ou urbaines, tente de s’extraire des pièges énergétiques, qu’on vient lui annoncer l’arrivée imminente d’une tornade incontrôlable et irrésistible !

Nos convictions et nos idéaux s’arrachent de leur inertie… et tout à coup un sombre destin se profile à l’horizon ! Nos élites et nos responsables, depuis une dizaine d’années à peine, quittent les inconsciences coupables, élaborent un « projet-planète » durable… et se font rattraper par un misérable mécanisme enfoui dans les profondeurs de la toundra ! « L’usine à gaz » qui s’installe entre l’arctique et la forêt boréale va nous couper les jambes.


Le péril est plus fort que celui de la montée des eaux parce que les masses gazeuses engendrées par le site s’étalent sur des distances colossales. Ajoutons à cette vision pessimiste une note encore plus sévère : le permafrost en « combustion organique » ressemble à un raz-de-marée qui fonctionne en continu , se développe de façon presque invisible et concerne des paysages désertiques ou semi-désertiques !


Aucun témoin (ou presque) pour constater sur place la progression des échanges perfides. Ces zones sont vides d’hommes : il sera délicat de mobiliser l’attention et la sollicitude des gens de Madrid, de Londres ou de New York afin qu’ils défendent des espaces coupés de toute habitation et privés de ressources économiques exploitables ( privés également d’enjeu stratégique ! ) .

Est-ce possible de s’impliquer dans une difficulté quand la distance matérielle et psychologique aux choses est énorme ? Tout ceci laisse à penser que la « machine infernale » du méthane (détecté depuis peu) va tourner à plein régime et « tuer » les écosystèmes sans que les sociétés développées puissent songer à intervenir de façon efficace. Ainsi les grands pays démocratiques de la planète , à la veille de l’An 2ooo, estimaient avoir accompli un pas décisif en direction d’une reconquête des territoires contaminés par les processus polluants. .


En somme, tandis que nos hommes et nos institutions s’affairaient à réparer la cuisine et le salon de la villa… c’est le premier étage qui est en train de brûler et le grenier qui part en fumées ! Dans le contexte de crise internationale que nous traversons (crise bancaire, sociale, financière) les crispations qui se dessinent –les conflits de classes qui se préparent-, ne vont guère favoriser la prise en charge des zones périarctiques… ces endroits solitaires et dénudés où il ne se passe strictement rien de spectaculaire !


Un « plan de défense du climat »… lequel ?Le permafrost, cet ennemi venu du froid, dans sa métamorphose actuelle est parfaitement capable de mettre à genoux nos cybersociétés… en réduisant à rien les équilibres les plus précieux de notre environnement . Lesquels équilibres sont promis à une dislocation certaine.


La seule attitude convenable, cohérente (et intelligente) qui s’impose à nous emprunte le canal d’un « plan de défense » à l’échelle du cosmos. Une entreprise de solidarité éprouvante pour tous les continents. (entreprise qu’on pourrait soupçonner d’être utopique). Il faudrait bâtir au plus vite des digues, des remparts (lesquels ?), des modèles de riposte contre ce péril qui annonce des chaos ou des enlisements. Mais avant même d’aborder cette phase constructiviste, volontariste du futur, le préalable de la méthode suppose une approche transparente de la cruelle vérité chimique.


Traiter la menace en l’expliquant, en la décortiquant, en l’étudiant au plus près, face à tous et en pleine loyauté de parole : voilà la matière qui s’impose à la réflexion. La définition d’un langage vrai décidera de la qualité de notre lutte, de nos combats à venir contre le fléau, contre cette démesure irrationnelle qui s’acharne à polluer le limes arctique.

Est- ce bien le discours qui sera tenu ?

Est-ce bien cette philosophie qui sera adoptée ?

Bernard Vaudour-Fague Source :

http://www.passerelleco.info/article.php?id_article=885
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 3 Nov 2009 - 01:06    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

« Répondre #17 le: 29 Septembre 2009 à 11:33: »

.

De la sacralité de l'eau,
petites notes en partage :


Les cascades
 




   
Une  jolie vidéo de :
    Jean-philippe Morin
 à regarder

http://www.youtube.com/watch?v=FKcMwOGCH5Y 







Au delà de la fluidité de l'eau, de la pureté semée parmi nos sœurs les gouttes d'eau rassemblées en un égrégore énergétique, formant ainsi des cascades, ondulant dans et sur la terre, l'eau traverse l'espace du ciel imprégnée d'une puissance d'amour, qui est celle du feu venant des "Cieux" (ou du "cosmos"..), puis elles traversent les différentes couches des "ciels des nations", de la terre.. pour se fondre sur elle, notre "terre-mère", planète vivante, l'eau, œuvrant  ainsi.. manifeste le cycle de la permanence du don offert. Nos sœurs, les gouttes d'eau sont et forment le lien entre le ciel et la terre, voilà aussi pourquoi, leur pureté nous donne la joie de nous vivifier et de nous nettoyer, non seulement nous les hommes mais tout ce qui vit sur terre, nous abreuvant, nous purifiant sous une cascade d'Amour Vivant... inconditionnel...


damejane. 


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mer 4 Nov 2009 - 11:55    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

« le: 27 Octobre 2009 à 11:01: »


La pureté de l'eau, un symbole...

http://www.actu-environnement.com/ae/news/266.php4


Au partage,

Lanou

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 19 Déc 2009 - 13:41    Sujet du message: L’Eau, grande absente des négociations de Copenhague Répondre en citant

.

L’Eau, grande absente des négociations de Copenhague

mardi 15 décembre 2009 14:13
De : terresacree.org


Béatrice Mathieu et Charles Haquet, envoyés spéciaux de la Chaîne Energie à Copenhague, ont interviewé Jean-Luc Touly d'Europe Ecologie, spécialiste de l'eau.

De nombreuses ONG vont lancer ce soir un cri d’alarme à Copenhague. Pour vous, l’eau est la grande absente des négociations…

Dans l’agenda de Copenhague, il n’est effectivement pas prévu d’aborder la question de l’eau. Pourtant il y a un lien direct entre climat et raréfaction de l’eau. Le réchauffement climatique fait monter le niveau de la mer. Et ne parlons pas de la question de la pollution des nappes phréatiques. 1 milliard d’humains n’ont aujourd’hui pas accès à l’eau potable et 3 milliards à l’assainissement. Europe Ecologie et de nombreuses ONG mondiales sont donc arrivées ici pour s’exprimer sur ce thème et peser sur les négociations.

Quelles sont les conséquences du réchauffement climatique sur les ressources en eau ?

D’ici à 2020, du fait du réchauffement climatique, le niveau des mers pourrait monter de plusieurs mètres de hauteur. Certaines îles vont disparaitre. Et à cause de la salinisation des nappes phréatiques, l’eau douce ne sera plus potable pour des milliards d’humains. Or, le dessalement de l’eau de mer, qui pourrait être une solution alternative, n’est qu’une fausse bonne idée. Les scientifiques n’ont toujours pas réglé le problème des déchets. Le sel extrait, rejeté au large des pays qui ont un littoral, perturbe profondément les éco-systèmes. Aujourd’hui, il n’y a pas de solution alternative durable à la question de l’eau. Toutes ces aspects doivent être abordés ici à Copenhague et c’est le sens de la déclaration que nous faisons ce soir.

Dans les pays émergents, on évoque beaucoup les énergies renouvelables pour résoudre le problème du pompage de l’eau. Encore une fausse bonne idée ?

Le problème des pompes à énergie solaire ou éolienne, c’est qu’elles coutent cher et qu’il faut organiser leur maintenance, ce qui n’est malheureusement pas le cas. Aujourd’hui c’est l’énergie manuelle qui apparait comme le meilleur moyen d’accéder à l’eau sans émettre de gaz à effet de serre. On revient complètement en arrière !

Propos recueillis par Charles Haquet et Béatrice Mathieu


Source :
http://energie.lexpansion.com/articles/climat/2009/12/L-Eau-grande-absente-…

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 25 Mar 2010 - 15:55    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

.

L’eau : de sa qualité
dépend la survie de millions
d’êtres humains




Comme chaque 22 mars depuis 1993, le monde célèbre l’or bleu, cette ressource naturelle vitale pour le bien-être de l’humanité : l’eau. Si 1,1 milliard d’êtres humains n’ont pas accès à l’eau potable, ils sont plus de 2,5 milliards à manquer d’installations sanitaires de base. L’occasion pour de nombreuses maladies de se développer. Résultat : 1,5 million d’enfants de moins de 5 ans succombent chaque année.


En ce 22 mars 2010, l’ONU a souhaité mettre l’accent sur la qualité de l’eau. L’urbanisation massive due à la croissance démographique mondiale, le rejet de produits chimiques, l’utilisation de pesticides nuisent considérablement à la qualité de l’eau. Cette année, l’objectif de cette célébration de l’eau est de « faire prendre conscience de la nécessité d’entretenir des écosystèmes sains » et d’encourager à participer à des activités comme « la prévention de la pollution, le nettoyage des cours d’eau et des lacs et leur restauration ». Phénomène d’autant plus important que selon les estimations, d’ici 2050, 6,4 milliards de personnes vivront dans des zones urbaines contre 3,4 milliards cette année. L’ONU prévient, si des mesures proactives ne sont pas mises en place, ce fléau de l’eau polluée s’aggravera encore proportionnellement à l’urbanisation grandissante.

Les Objectifs du Millénaire prévoient, d’ici 2015, de réduire de moitié le nombre de personnes qui n’ont pas accès à l’eau potable ou ne disposent pas d’installations sanitaires de base. Si l’objectif sera probablement atteint pour l’accès à l’eau potable, il n’en va pas de même pour les installations sanitaires. Résultat : aujourd’hui, sur les 2,5 milliards qui en sont privées, 8 millions dont 1,5 million d’enfants meurent chaque année de maladies : diarrhée, choléra, dysenterie, typhoïde, hépatite.

De l’eau propre pour un monde sain

En Inde, par exemple, la mauvaise qualité de l’eau est la principale cause de mortalité infantile. « Malgré l’amélioration progressive de la fourniture de services d’assainissement depuis 1990, la fourniture d’eau salubre et de services d’assainissement à de grandes parties de la population humaine reste un problème », déplore l’ONU.

Pourtant, selon les Nations unies, il s’avère beaucoup moins coûteux de protéger les ressources en eau que de procéder à leur épuration une fois qu’elles sont polluées. On participe ainsi à la viabilité des services rendus par les écosystèmes. Une terre humide qui fonctionne bien, par exemple, filtre mieux les nutriments et les substances toxiques contenues dans l’eau. Aujourd’hui encore, 2 millions de tonnes d’eaux usées s’infiltrent dans les nappes phréatiques de la planète. Pire encore, dans les pays en développement, plus de 90 % des eaux d’égout et 70 % des déchets industriels non traités sont déversés dans les eaux superficielles.

Pour en savoir plus : site officiel de la Journée mondiale de l'eau
http://www.unwater.org/worldwaterday/index_fr.html


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 1 Avr 2010 - 11:48    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

.
Economisons l'eau
Rien ne remplace l'eau.
C'est une ressource de plus en plus rare que nous devons économiser.
Ne gaspillons pas l'eau !

http://www.developpementdurable.com/videos/2010/03/V352/economisons-leau.ht…



_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 22 Avr 2010 - 17:53    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

.


Henri Dès chante l'eau c'est de l'or


l'eau c'est de l'or, soyons en conscients, ne la gaspillons pas...
et ne la polluons pas avec nos pesticides de jardin
ou avec la multitudes de produits d'entretien
qui peuvent être remplacés par des produits
naturels et biodégradables...

belle journée à vous tous les amis, en chanson !!!



http://www.youtube.com/watch?v=EOXKHxXGkgk



.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mer 5 Mai 2010 - 13:08    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

.

Un site à découvrir dont le thème éducatif
est des plus intéressant pour les enfants comme les adultes:



L'eau c'est la santé

http://www.crem.qc.ca/jeux/eau/

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 11:49    Sujet du message: LES OCEANS SONT EXPOSES A UNE ACIDIFICATION MORTELLE Répondre en citant

.

LES OCEANS SONT EXPOSES A UNE ACIDIFICATION MORTELLE



par Richard Gautier - Effet pervers de l’ère industrielle, l’augmentation du gaz carbonique (CO2) rejeté dans l’atmosphère influe non seulement sur le changement climatique, mais aussi sur la chimie des océans.

Pour lire la suite de l'article :
http://www.20min.ch/ro/news/infographies/story/Les-oceans-sont-exposes-a-un…
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 - 18:12    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

.


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 17 Fév 2011 - 22:22    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

.


Pollution des océans :
l'alarmant rapport de l'ONU

publiée le 17 février 2011



Le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), publie ce jeudi son dernier rapport sur la pollution des océans. Un constat alarmant y est dressé, l'Onu prônant alors une "transition mondiale vers une économie verte plus efficace", seule solution pour enrayer une pollution menaçant les océans d'asphyxie.

Déchets plastiques par millions et rejets de phosphores issus des engrais agricoles polluent les océans, et les menacent d'asphyxie. "Le cas des phosphores et des plastiques marins mettent clairement en évidence le besoin urgent (...) d'effectuer une transition mondiale vers une économie verte plus efficace en terme de ressources afin de réaliser un développement durable et s'attaquer à la pauvreté", souligne le directeur exécutif du PNUE Achim Steiner, dans un rapport cité par le site 7sur7.

Aux Etats-Unis, le coût des dommages engendrés par cette pollution est estimé à plus de deux milliards de dollars annuels. C'est donc en dizaines de milliards de dollars que doivent être chiffrés ces impacts au niveau mondial, alerte le rapport. Le PNUE recommande alors le renforcement de la surveillance de cette situation, aujourd'hui encore mal évaluée. "Les quantités exactes incluant des microparticules de plastique dans les océans venant des décharges terrestres - mais également des cargos et bateaux de pêche - restent encore inconnues", souligne en effet le texte.

Outre les graves conséquences environnementales de cette pollution, la santé humaine est sans doute elle aussi en danger. Les substances chimiques déversées dans l'océan pourraient être retrouvées à terme dans la chaîne alimentaire humaine. Toutefois, "il règne encore une grande incertitude sur les risques pour la santé humaine et celle de l'écosystème", note le PNUE, qui déplore le non respect des différentes conventions et initiatives mises en place par les organisations internationales et les ONG en faveur de la protection des océans et de leurs écosystèmes.

Source :
http://www.maxisciences.com/pollution/pollution-des-oceans-l-039-alarmant-r…

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 26 Fév 2011 - 14:11    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

.



Dégazage en mer :
quand le pavillon du navire pollueur fait sa loi !



epuis 2005, la LPO s’est constituée partie civile dans plus d’une quarantaine de procédures relatives à des dégazages « ordinaires » de navires en mer (Atlantique-Manche), jugées devant le Tribunal correctionnel de Brest.

Pendant quelques temps, les condamnations ont été exemplaires. Les navires arraisonnés ont versé des cautionnements importants (jusqu’à 1 Million d’euros !) qui permettaient une réparation correcte, sévère et dissuasive de l’État français et une juste indemnisation des parties civiles associatives.



Mais après 5 ans de contentieux, le bilan n’est plus très reluisant. On est en droit de se demander, comme Stéphane Jezequel du Télégramme de Brest[1], s’il « est encore judicieux (pour l’Etat français) d'engager des moyens considérables à l'encontre des navires pollueurs ? ».

En effet, certains procès aboutissent à des échecs pour « avaries » exonératoires de responsabilité (pas de pollution intentionnelle dans les procès Fisher Golf, Chiara DP, Duval et Doujet …).

D’autres s’achèvent par la relaxe des auteurs et l’irrecevabilité des associations au motif que ces navires (armateur et capitaine) ont déjà été condamnés par l’État du pavillon, qu’il soit norvégien, maltais ou lituanien (Transarctic, Fast independance, et très récemment Vytautas…).



Cette dernière pratique est légalisée par des accords internationaux. L’article 228 de la Convention Internationale de Montego Bay oblige ainsi le tribunal du lieu de la pollution à mettre fin automatiquement aux poursuites dès lors que l’État du pavillon en a engagé pour la même infraction et a déjà sanctionné les responsables.

Ainsi, le 20 janvier 2011, dans l’affaire du navire pollueur Vytautas, la Cour d’Appel de Rennes a constaté l’extinction des poursuites en France, les prévenus ayant été condamnés à 22 634 € d’amende par la justice lituanienne. Cette condamnation a fait dire à certains, qu’en matière de pollution par les navires, « la Lituanie écrase les prix » [2]!!).

Pour mémoire, le Tribunal Correctionnel de Brest avait préalablement prononcé une amende de 700 000 € (95 % à la charge de l’armateur) et le versement de dommages et Intérêts aux 10 parties civiles (dont 5 300 € pour la LPO).



Le Secrétaire général de la mer Jean-François Tallec estime qu’il ne faut pas lâcher la pression et « qu’il faut continuer de travailler auprès des États concernés » pour que les sanctions soient conséquentes et dissuasives ».

Pour autant, la LPO reste pessimiste et le cas récent du navire lituanien Vytautas relaxé n’est pas de bon augure.

En effet, quelles « pressions » tangibles l’État français peut-il engager à l’endroit de la justice de Klapeida, Moscou ou des Iles caraïbes Saint-Kitts-et-Nevis pour qu’un navire pollueur ne puisse pas choisir de purger, dans son pays d’origine, la peine la plus avantageuse?



C’est pourquoi, Allain Bougrain Dubourg, Président de la LPO et membre du Comité de Suivi du Grenelle de la Mer, a interpellé la Ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, le 10 février dernier, afin qu’elle intervienne pour que ce traité international, portant sur ces aspects de procédure, soit révisé.



Au lendemain de l’adoption par le parlement français du Paquet Erika III, sensé renforcer la protection de l’environnement contre les pollutions marines, la LPO et les 9 autres parties civiles déboutées dans l’affaire Vytautas, comme dans d’autres procès qui ont bénéficié de ce « joker international », dénoncent ces lacunes.

Ces dernières écartent toute réparation objective du préjudice réel de l’Etat « hôte » de la pollution ainsi que la réparation des dommages moraux aux associations de sauvegarde de la nature de l’État pollué.

Allain Bougrain Dubourg

Président de la LPO


Source LPO
http://www.ecolorama.fr/eau/3/infos-presse/39/degazage-en-mer-quand-le-pavi…


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mer 29 Juin 2011 - 18:44    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

.


Le Prix de l'or bleu; UNESCO sources; Vol.:101; 1998

http://unesdoc.unesco.org/images/0011/001123/112347f.pdf




.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mer 14 Mar 2012 - 01:49    Sujet du message: Chine, Inde et Pakistan se disputent l'eau de l'Himalaya Répondre en citant

.


Chine, Inde et Pakistan se disputent l'eau de l'Himalaya[/b]




New Delhi, correspondant régional - "La guerre de l'eau" : le scénario alarmiste figure désormais en bonne place dans les analyses prospectives sur la sécurité en Asie du Sud. En février 2011, le Sénat américain avait publié un rapport intitulé "Eviter les guerres de l'eau", centré sur les risques pesant sur le Pakistan et l'Afghanistan. L'étude s'inscrit dans une littérature déjà abondante sur la montée des conflits géopolitiques attisés par la raréfaction de la ressource hydrique dans une région où le triangle Pakistan-Inde-Chine est déjà éminemment instable. En butte à des besoins croissants en énergie, les Etats agrégés autour de l'Himalaya - surtout la Chine et l'Inde aux économies émergentes - sont embarqués dans d'ambitieux projets de barrages hydroélectriques, attisant d'inévitables tensions avec les pays voisins situés en aval.

Le réchauffement climatique et son impact sur la fonte des glaciers himalayens, qui accroît les risques d'inondation à court terme, ajoutent aux inquiétudes ambiantes. L'Inde se situe au coeur de ce puzzle "hydropolitique". Dès que l'on décortique les contentieux avec ses voisins, le partage de l'eau de l'Himalaya s'impose comme une source majeure de frictions.

Avec la Chine, la controverse n'a cessé de s'aiguiser ces dernières années. Elle se focalise sur les projets chinois le long du Brahmapoutre (appelé aussi de son nom tibétain Yarlung Zangbo par les Chinois), lequel prend sa source au Tibet, ainsi que sur la plupart des grands fleuves d'Asie.

En sortant du Tibet, le Brahmapoutre traverse les Etats indiens de l'Arunachal Pradesh et de l'Assam (Nord-Est) avant de sillonner le Bangladesh. Aussi le gouvernement de New Delhi voit-il avec beaucoup de suspicion la construction de tels barrages qui risquent d'altérer la course du fleuve sur ses terres du Nord-Est. Les passions se sont récemment embrasées à propos de rumeurs sur un prétendu projet pharaonique de Pékin visant à détourner l'eau du Brahmapoutre pour la canaliser vers les régions assoiffées de la Chine du Nord.

Ce plan de diversion massive relève toutefois plus d'un fantasme indien que d'une réalité chinoise, en tout cas pour l'instant.

Amère ironie : l'Inde reproche à la Chine un égoïsme de l'eau qu'elle inflige elle-même à ses voisins situés en aval. Car le Bangladesh aussi se plaint amèrement des projets indiens de barrages ou de retenues d'eau sur le Brahmapoutre comme sur le Gange. Dans cette affaire, la tâche de New Delhi est compliquée par les intérêts particuliers de ses propres Etats fédérés, comme l'a illustré l'attitude récalcitrante du Bengale-Occidental qui a fait capoter en 2011 un projet d'accord indo-bangladais sur la rivière Teesta. Cette question du partage de l'eau alimente également au Népal des sentiments hostiles à New Delhi.

Le Népal est certes un pays situé en amont, mais son arriération technologique l'a conduit à coopérer avec l'Inde pour la construction de ses barrages en vertu d'accords dénoncés comme "inégaux" par certains partis népalais.

Plus à l'ouest de la chaîne himalayenne, l'Inde "en amont" se heurte aussi au Pakistan "en aval", selon le scénario de type bangladais. A la différence près que la discorde est exacerbée par la rivalité historique opposant les deux Etats nés en 1947 sur les décombres de l'Empire britannique des Indes.

La trentaine de barrages construits, ou en passe de l'être, par New Delhi alimente les pires accusations au Pakistan, notamment de certains groupes djihadistes lançant des menaces terroristes sur le thème : "l'eau ou le sang". La ressource en eau se raréfie dans les deux pays : la moyenne disponible par habitant a chuté à 1 700 m3 en Inde et à 1 000 m3 au Pakistan. D'où l'enjeu de ce partage de l'eau de l'Indus et de ses cinq affluents qui traversent le Cachemire indien avant d'irriguer la plaine du Pendjab pakistanais.

Bien que les deux Etats se soient déjà livrés quatre guerres, la querelle de l'eau a pour l'instant été globalement endiguée grâce au traité de l'Indus signé en 1960 sous les auspices de la Banque mondiale. Cet accord alloue au Pakistan les trois cours d'eau dits "occidentaux" (l'Indus et ses deux affluents Jhelum et Chenab) - près de 75 % de l'ensemble du débit - et à l'Inde les trois dits "orientaux" (Ravi, Beas, Sutlej, autres affluents de l'Indus). L'Inde se voit en outre reconnaître le droit à usage limité (irrigation, hydroélectricité) en amont sur l'Indus et ses deux affluents "occidentaux" confiés au Pakistan. New Delhi s'est toujours réclamé de ce traité pour défendre la légalité de ses projets de barrage au Cachemire. En réalité, l'affaire est moins juridique que stratégique, le Pakistan se sentant fragilisé face à la capacité que les Indiens s'arrogent à réguler éventuellement le cours de ses cours d'eau.


[b]Frédéric Bobin


Forum mondial de l'eau | LEMONDE | 12.03.12
http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/03/12/chine-inde-et-pakistan-se-…
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:15    Sujet du message: les vertus de l'eau

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> santé, soins Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky