Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
les vertus de l'eau
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> santé, soins
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 20 Jan 2009 - 18:10    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

« le: 13 Octobre 2007 à 20:48: »

En  préambule.
L'eau a toujours été bénéfique pour l'homme et ce dernier en est constitué à 70%.
L'enfant baigne dans l'eau dans le ventre de sa mère avant de naître.
L'eau est l'élément indispensable à la survie de L'homme, l'eau circulant dans
son corps agit sur différents plans et non des moindres.
Nos sœurs les gouttes d'eau méritent tout le respect car elles participent
en pleine expression quotidienne à la vie et ce dans tous les règne...
L'eau est fluide, mouvante, capable de puissance, de douceur, de chaleur
ou de froid, elle peut devenir compacter par le gel, elle circule dans le ciel
jouant avec les courants chauds ou froid la transformant en nuages tout légers
ou bien sombres, elle traverse ainsi les continents, les océans, peut faire
le tour de la terre, elle peut rendre désertique certain lieux.
.Mais elle ne fait pas que cela, elle est connue aussi pour son action purifiante,
et ce autant pour les terres, que pour les animaux, et pour l'homme par les ablutions,
la douche ou les bains ou simplement en la buvant consciement ou pour ses propriétés
diverses de soin.
Alors mes frères, celui qui gaspille l'eau ou qui la pollue est un fou inconscient.
bien à vous :damejane.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 20 Jan 2009 - 18:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 20 Jan 2009 - 18:12    Sujet du message: Re : les vertus de l'eau =Dans l’Univers Répondre en citant

« Répondre #1 le: 13 Octobre 2007 à 21:01: »

Dans l’Univers
 
   
Y a-t-il de l’eau dans le cosmos ? Y a-t-il de l’eau dans le système solaire ailleurs que sur Terre ? D’où vient l’eau présente sur Terre ? Était-elle déjà là lors de la formation de notre planète ?
Toutes ces questions passionnent depuis longtemps nombre de scientifiques : des astrophysiciens et des astronomes, qui scrutent avec des instruments toujours plus puissants les confins de l’espace afin d’élaborer des théories cohérentes expliquant la genèse et l’évolution de l’Univers ; des géologues également, qui n’ont de cesse de faire parler les roches de toutes provenances, terrestre ou extraterrestre.
L’eau est présente dans tout le cosmos, sous forme de glace ou de vapeur. Elle est même relativement courante à l’état de vapeur. Mais d’eau liquide, point, en dehors du système solaire où notre chère planète est la seule à jouir, au grand jour, du charme de l’eau liquide.

Le cycle cosmique de l’eau
Le cycle de l’eau a commencé il y a très longtemps. De la vapeur d’eau a en effet été détectée dans une galaxie très éloignée, âgée de 1,5 milliards d’années.
Au sein des étoiles de type solaire et plus chaudes, la température est beaucoup trop élevée pour que la moindre molécule puisse s’y former, mais sur leur pourtour, où il fait moins chaud, quelques molécules simples peuvent apparaître, en nombre limité. Pour que naissent des molécules plus complexes, comme la molécule d’eau, il faut des températures encore plus basses. C’est ainsi que d’importantes quantités d’eau apparaissent à la surface des étoiles les plus froides, comme les naines brunes détectées récemment, peu massives et trop froides pour donner lieu à des réactions de fusion nucléaire, et les vieilles étoiles que sont les grandes étoiles rouges. Par ailleurs, lorsqu’elles arrivent en fin de vie, ces dernières refoulent vers l’extérieur leur atmosphère gazeuse qui forme alors autour de l’étoile une immense enveloppe pouvant atteindre de 10 à 1000 fois la dimension du système solaire. De telles enveloppes contiennent beaucoup de vapeur d’eau, et de la glace peut également s’y former lorsque la température y est suffisamment basse.
Si les scientifiques ont pu élaborer un scénario expliquant la présence d’eau dans l’atmosphère de certaines étoiles, la formation des nuages interstellaires froids, nuages de molécules situés dans des régions particulièrement fraîches de l’Univers, n’est pas encore bien expliqué. Et c’est dommage, car ce sont eux qui contiennent l’essentiel des réserves d’eau de l’Univers, principalement sous forme de glace, et qui président à la formation des étoiles. C’est un nuage de ce type qui a donné naissance au système solaire.

Situation mondiale

Au plan mondial, la question de l'approvisionnement en eau devient chaque jour plus préoccupante. Le constat unanimement partagé est simple : déjà précaire dans certaines régions du globe, la situation ne pourra qu'empirer dans les années à venir. Le formidable essor démographique que va en effet connaître notre planète dans les vingt-cinq prochaines années va nécessairement s'accompagner d'une explosion de la consommation en eau et d'une dégradation de sa qualité. Cela risque de mettre gravement en péril le ravitaillement en eau douce d'une grande partie de l'humanité, et par voie de conséquence d'aggraver les conflits entre pays voisins ayant des ressources communes.
Face à ce risque vital de pénurie d'eau, les rencontres internationales se multiplient pour tenter de développer au niveau mondial une vision partagée de la gestion des ressources en eau, et d'obtenir les engagements politiques nécessaires à la résolution de ce problème à l'échelle planétaire. Mais une stratégie d'action globale semble difficile à définir.

 
 

source pour en savoir plus : CNRS  qui a fait un travail formidable:
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/proprie/MenuProprie.html
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 20 Jan 2009 - 18:14    Sujet du message: Masaru Emoto : la nature de l'eau selon ses découvertes. Répondre en citant

« Répondre #2 le: 13 Octobre 2007 à 21:13: »

.
Masaru Emoto : la nature de l'eau selon ses découvertes.Biographie

"Je suis née à Yokohama en Juillet 1943. Je suis diplômé de la section Relations Internationales du département de Sciences humaines de l’Université Municipale de Yokohama.
J’ai fondé la compagnie IHM à Tokyo en 1986. En Octobre 1992 j’ai reçu mon certificat de docteur en médecine alternative de l’Université Ouverte Internationale"
Par la suite, j’ai découvert aux USA les concepts de l’eau cristallisée et d’analyse de la résonance magnétique. J’ai alors entrepris des recherches sur l’eau dans le monde entier, moins en tant que scientifique qu’en tant que penseur éclairé, ou en tant qu’être humain.
Enfin je compris que c’est sous la forme de cristal que l’eau nous révèle sa vraie nature. Je poursuis toujours mes expériences et ai écrit de nombreux ouvrages qui furent plutôt bien reçus au Japon. Certains ont été traduits dans différentes langues.
Je suis actuellement à la tête de l’institut IHM de recherches, Président de l’IHM et représentant exécutif du partenariat IHM – HADO.


Source : http://www.masaru-emoto.net )
voir aussi :Masaru Emoto  Http://www.hado-life-europe.com

Masaru Emoto : vidéo le message de l’eau
http://www.dailymotion.com/video/x372pu_message-de-leau_politics

Masaru Emoto: 4 vidéos sur le message de l’eau.
http://fr.youtube.com/watch?v=4gk2ZwB0Clw  1/4
http://fr.youtube.com/watch?v=vz6zOHcSGr8  2/4
http://fr.youtube.com/watch?v=HNKh9GzKfL4  3/4
http://fr.youtube.com/watch?v=aP2jR29UI2A  4/4

Bien à vous: damejane


Nota : à ce jour, le 20- 01- 2009, ces vidéos ne sont plus disponibles à la lecture sur youtube, elles ont
été retirées..

DAMEJANE.
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 20 Jan 2009 - 18:26    Sujet du message: L’eau par : HENRY FABRE Répondre en citant

« Répondre #3 le: 13 Octobre 2007 à 22:09: »

L’eau par : HENRY FABRE

Son blog vaut le détour, il nous présente un large tour d'orizon sur l'eau . :

SOURCE
http://perso.orange.fr/henri.fabre/eau.htm
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 20 Jan 2009 - 18:27    Sujet du message: Pour en revenir à l'eau diamant : Répondre en citant

« Répondre #4 le: 13 Mars 2008 à 09:11: »

.

Pour en revenir à l'eau diamant :  


JE PLACE CET ARTICLE  A TITRE INFORMATIF ET NON PUBLICITAIRE, CE QUI POURRA DONNER A CHACUN LA POSSIBILITE D' USER DE SON DISCERNEMENT.
 


Vous pouvez fabriquer votre eau diamant vous-même. Voir le site de Henri Simon FABRE.
 


Voici les infos pratiques extraites de son site: Nestor
 


Eau vibrée:  




Mode de "fabrication" :  

IL suffit de prendre une bouteille (en verre de préférence), de percer un bouchon en liège de manière à laisser le juste passage à une antenne faite dune aiguille à tricoter, d'une brochette de bois ou de métal, d'un simple chalumeau à limonade... et de laisser quelques centimètres de cette antenne tremper dans l'eau pendant un quart d'heure. Cela suffit pour que l'eau de la bouteille se débarrasse des ondes du champ magnétique terrestre, et se charge des trois fréquences vitales, acquérant ainsi les qualités de l'eau de pluie d'orage. Voir explication détaillée en fin d'article.

Quelle que soit la matière constituant l'antenne.

Evidemment l'on évitera de prendre une tige de cuivre ou de fer qui viendrait polluer l'eau obtenue.
Il est préférable de travailler sur de l'eau de qualité (une eau peu minéralisée).  



combien de temps se conserve-t-elle ?  
A consommer dans les 48 heures, puisque destinée à la boisson. Elle passe sans problème au réfrigérateur. Par contre elle abandonne ses vibrations dès quelle est chauffée au-dessus de 65 degrés, ( on ne peut donc faire le thé, café, ou la soupe avec... DJ ).

comment agit-elle ?
 
Je ne suis pas biologiste et me contente de rapporter mes observations. Je pense que l'eau vibrée se substitue à l'eau organique en améliorant la qualité de cette dernière. En un peu plus de quatre semaines l'eau organique est au sens propre rénovée .




L'eau organique ?  

J'appelle eau organique l'eau extra et intracellulaire qui constitue plus des trois quarts de notre corps. Cette eau, à la naissance d'un individu, constituerait 80% de notre poids. Elle constitue 95% du sang d'un nouveau né. Ces pourcentages peuvent être mesurés chez des enfants très jeunes. Ensuite le fait de boire de l'eau non pure, de vieillir, de subir le stress de la vie moderne fait que l'on mesure couramment des personnes de 60 ans avec des taux de 65% pour l'ensemble du corps et 66% pour le sang.
  Qu'apporte la bonne qualité de l'eau organique ?  
- Une meilleure transmission des ondes électromagnétiques émanant du cerveau à destination des cellules. - Une meilleure action des remèdes éventuellement absorbés.
- Surtout une meilleure évacuation des déchets, qu'ils soient chimiques ou organiques. Les buveurs d'eau vibrée voient leur taux de pollution médicamenteuse tomber à zéro. Cette observation est impressionnante lorsque les mesures faites intéressent les individus subissant un traitement lourd de chimiothérapie .

- Une amélioration de la tension artérielle, le sang retrouvant sa fluidité naturelle.
- En conséquence, à terme, un retardement sensible des effets du vieillissement.



Et les pathologies / maladies ?  
Si vous habitez une maison rendue positive, si vous vivez sainement en vous oxygénant convenablement, si vous vous nourrissez sainement et si, en plus, vous buvez de l'eau vibrée, vous serez en bien meilleure santé. Cela n'évitera peut-être pas de tomber malade mais ce sera moins souvent et vous récupérerez plus vite, la plupart du temps.


bien à vous : damejane 
.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 20 Jan 2009 - 18:30    Sujet du message: A propos de l'eau et de ses vertus Répondre en citant

« Répondre #5 le: 13 Mars 2008 à 09:25: »

A propos de l'eau et de ses vertus



Le colonel H.S. OLCOTT dans le livre :



Histoire authentique de la Société Théosophique
par son président-fondateur H.S. OLCOTT


(1929)



Cet homme ( Henry Steel OLCOTT ) raconte comment HPB (Héléna Pétrovna Blavatsky),
procédait pour se "soigner" ou pour perdre un peu de poids.

Elle connaissait les propriétés de l'eau et prenait la temps d'opérer un "travail" magnétique
sur l'eau avant de la boire, et la potion magique faisait, dit-on, son effet.

" L'eau diamant" (entre autres), de par ses propriétés et son "concept",
était déjà bien connue par les initiés.



bien à vous : damejane


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 20 Jan 2009 - 18:31    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

« Répondre #6 le: 13 Mars 2008 à 11:08: »
.

Merci Damejane,

En effet l'eau est un Elément extrêmement important, particulièrement sensible vibratoirement : voir les travaux de Masaru Emoto...

Une petite anecdote personnelle sur la capacité que nous avons à magnétiser l'eau. Je me trouvais dans un restaurant, et j'avais demandé de l'eau en carafe, eau de la ville, hélas fortement javellisée... C'est alors que j'ai eu l'idée de poser ma main au-dessus du verre, avec l'intention de modifier cette eau... le "miracle" a opéré ! Plus d'odeur, plus de goût...

De la même façon, un vin un peu plat peut redevenir étonnamment gouleyant.... Je l'ai expérimenté !!!! En quelques minutes, sur un verre.

Donc, oui, à la lumière de cela, il faudrait bien davantage utiliser l'eau et le merveilleux cadeau qu'elle nous fait en étant à notre écoute.

Manorah


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 20 Jan 2009 - 18:33    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

« Répondre #7 le: 21 Mars 2008 à 15:14: »

.

Merci Manorah,


L'eau est bénéfique, elle est un des cadeaux de la Vie.

(ajout de dernière minute ) :


- c'est, lors de l'opération "diamantifique" , laquelle n'est pas une "magnétisation" au sens où on l'entend généralement.. que la "mise en relation" du champ éthérique (des molécules) de l'eau avec le champ éthérique global terrestre, soit avec la "vitalité" du logos, (à ne pas confondre avec son avatar SK.., quoiqu'ils partagent le même champ vital..), en tant que corps physique (éthérique) de la planète terre.. s'est faite. L'antenne utilisée, de par sa longueur d'onde très courte, et le fait pour elle de tremper sur une longueur de quelques cm dans l'eau, rend cette eau "partie prenante" du contact avec le champ éthérique planétaire et ce "magnétisme" là est durable.. comme à Lourdes ou ailleurs, partout où une eau "sanctifiée" par une puissante bénédiction (ou une puissante "présence", ce qui revient au final au même..), a rendu l'eau plus particulièrement sensible à la vitalité logoïque, elle même en permanence sous l'influence "essentielle" du corps et du champ astral du logos - (ce même champ dans lequel les Bodhisattvas de notre terre, ainsi que beaucoup de nos grands dévas vivent en conscience, et ont leur moyens d'action.. parce que tout se trouve dans leur champ d'activité divine..) . . . L2L


Bien à vous : DameJane


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 20 Jan 2009 - 18:35    Sujet du message: Les océans intoxiqués par le gaz carbonique‏ Répondre en citant

« Répondre #8 le: 29 Décembre 2008 à 19:06: »

.

Les océans intoxiqués par le gaz carbonique‏



De : Terre sacrée
(vivant12@wanadoo.fr)
Envoyé : dim. 28/12/08 20:46
À : damejane



Les océans intoxiqués par le gaz carbonique
Pierre Kaldy 26/12/2008



L'augmentation continue du CO2 dans l'atmosphère entraîne le réchauffement de la planète mais aussi l'acidification des océans. Certains organismes marins commencent déjà à en souffrir sérieusement.


Quelques semaines après que 190 pays se sont réunis à Poznan, en Pologne, pour négocier l'application des accords de Kyoto pour lutter contre le réchauffement climatique, des chercheurs américains montrent pour la première fois que le gaz carbonique dissous dans les océans commence déjà à modifier les écosystèmes marins, avec une réduction notamment des moules dans certains secteurs de l'ordre de 30 %.


Durant huit ans, les chercheurs de l'Université de Chicago ont étudié la répartition des organismes vivant dans la zone de marée sur l'île Tatoosh, près de Seattle, dans le Pacifique. Parallèlement, un appareil mesurait la salinité, la température et l'acidité de l'eau, effectuant ainsi le plus long enregistrement continu de ces paramètres en zone côtière tempérée. Les résultats de l'étude, publiés tout récemment dans les comptes rendus de l'Académie nationale des sciences américaine (1), ont surpris tous les spécialistes. «Nous avons observé une augmentation de l'acidité dix fois plus rapide que celle prédite par les modèles, indique J. Timothy Wootton, premier auteur du travail. Et de tous les paramètres étudiés qui pouvaient être liés à ce changement, seule la concentration en gaz carbonique atmosphérique évoluait de la même manière.» Or, la dissolution du gaz carbonique dans l'eau augmente son acidité.

L'autre surprise de l'étude est la grande sensibilité de certains organismes à cette augmentation d'acidité : beaucoup d'espèces fixant le calcaire, telles que les moules, les algues calcaires et certains crustacés, commencent déjà à régresser sur le littoral.


Concentration critique


«En moins de dix ans, nous avons observé une réduction des moules qui doit être globalement de 30 %, précise Timothy Wootton, et cela dans un environnement que l'on peut retrouver le long de toute la côte pacifique, du sud-est de l'Alaska au sud de la Californie.» Jusqu'à présent, seules des mesures faites en laboratoire ou dans des conditions naturelles particulières avaient montré la sensibilité d'organismes marins à l'augmentation du gaz carbonique dissous. «Mais ici, pour la première fois, il s'agit d'observations sur le terrain, qui portent de plus non sur une seule espèce mais sur tout l'écosystème côtier», commentent Jean-Pierre Gattuso et Laurent Bopp, spécialistes français respectivement au laboratoire d'océanologie de Villefranche-sur-Mer (CNRS - Université Paris-VI) et à l'Institut Pierre-Simon-Laplace des sciences de l'environnement à Paris.


Coorganisateur du deuxième congrès international sur la question, qui s'est tenu en octobre dernier à Monaco, Jean-Pierre Gattuso souligne que les signaux alarmants d'acidification affluent maintenant de tous les coins du globe. Dans l'océan Antarctique, où les eaux froides et ventées sont propices à la dissolution du gaz carbonique, les analyses effectuées en pleine mer depuis dix ans par une équipe australienne révèlent une solubilisation progressive du calcaire. Selon eux, elle va devenir problématique pour une grosse partie du zooplancton dès 2030, lorsque la concentration critique en gaz carbonique atmosphérique de 450 ppm (parties pour million) sera franchie. «Cette disparition du zooplancton aura des conséquences incalculables sur tout le réseau alimentaire des océans polaires, s'inquiète Jean-Pierre Gattuso. C'est la raison pour laquelle nous avons lancé pour 2009-2010 la campagne d'étude européenne Epoca (European Project on Ocean Acidification) et que les Américains s'apprêtent à faire de même.»


Bien plus au sud, dans le vaste espace des Caraïbes, les chercheurs de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) tirent eux aussi la sonnette d'alarme : là encore, la solubilisation du calcium n'a cessé d'augmenter ces dernières années et menace de bientôt perturber la calcification des nombreux récifs coralliens de la région. Et ils montrent que ce changement est directement en rapport avec l'augmentation du gaz carbonique dissous dans les eaux tropicales.


Acidification


En Australie, la fixation du calcium dans la Grande Barrière de corail a chuté de 21 % en seize ans, une première depuis des siècles, selon une étude du gouvernement australien publiée cette année. Outre les effets néfastes du réchauffement et de la pollution sur la croissance des coraux, l'acidification due au CO2 dissous pourrait aussi en être la cause, estiment les chercheurs.


Depuis deux siècles, les océans ont patiemment absorbé le tiers des émissions de gaz carbonique dues à l'homme, mais cette capacité semble avoir atteint ses limites. «Une augmentation aussi forte et aussi rapide de l'acidité des océans ne s'est pas produite depuis plus de 20 millions d'années au moins, prévient Jean-Pierre Gattuso. Nous savons que toute augmentation supplémentaire du gaz carbonique atmosphérique affecte désormais profondément la vie dans les océans.»

(1) «Pnas», 105, 18848-53 (2 décembre 2008).

http://www.lefigaro.fr/vert/2008/12/22/01023-20081222ARTFIG00474-les-oceans…

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 3 Fév 2009 - 22:14    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

« Répondre #9 le: 30 Décembre 2008 à 11:32: »

.

Découvrir la géothermie profonde‏



De : Terre sacrée
(vivant12@wanadoo.fr)
Envoyé : dim. 28/12/08 21:23
À : damejane57






La chronique d'Hubert Reeves.

Découvrir la géothermie profonde Hubert Reeves 28/12/2008.

Cette chronique est consacrée à une forme de géothermie
profonde qui suscite un peu d'appréhension et beaucoup d'espoir.




Elle est dédiée à Frédéric Back qui souhaite que ce procédé, efficace, soit porté à la connaissance d'un lectorat soucieux de trouver des sources d'énergie pour remplacer les énergies fossiles en voie d'épuisement, soucieux de supprimer au plus vite les rejets de gaz carbonique liés à la combustion de ces énergies fossiles...


La géothermie (Géo, la Terre, et thermie, la chaleur) vise à exploiter la chaleur interne de la Terre. On sait depuis très longtemps profiter de la chaleur contenue dans les nappes d'eau du sous-sol et depuis plus récemment on sait l'extraire -pour la production d'électricité (ce sont les Philippines qui détiennent le record avec environ le quart de leur électricité produite par géothermie) -et le chauffage urbain par des pompes à chaleur qui transfèrent dans les habitations les calories des nappes souterraines et y renvoient l'eau refroidie.


EAU CHAUDE


En Europe, une énergie nouvelle peut être récupérée du sous-sol alors qu'il n'y a pas de nappes souterraines à faible profondeur. Il s'agit de «la géothermie des roches chaudes fracturées». À Soultzsous- Forêts, en Alsace, au pied des Vosges, le Groupement d'intérêt économique européen (GIE) veut acquérir un savoir-faire utilisable partout ailleurs dans le monde quand le sous-sol le permet. Si l'investissement est coûteux, le fonctionnement l'est beaucoup moins.


Donc à Soultz, pas de réservoir d'eau chaude sous terre! Alors, comment faire ? Tout écolier a appris qu'au centre de la Terre le magma atteint des températures impressionnantes d'environ 6 000 degrés. Et à seulement à 40 km sous nos pieds, il règne encore 1 000 degrés. Pour obtenir de l'eau chaude, il suffit de l'injecter froide, à haut débit, pour qu'elle se réchauffe dans les fissures de la roche dont la température dépasse 200 °C à 5 000 mètres de profondeur. L'injection d'eau froide se fait par un puits central.


L'eau chaude est extraite par deux autres puits. En surface, l'eau est récupérée à une température voisine de 200 °C. Après un passage dans un échangeur thermique, la vapeur entraîne une turbine et un alternateur pour produire de l'électricité.


PRESSION DE L'EAU


Mais en 2003 l'injection de 30 000 m3 d'eau à forte pression dans un puits a provoqué un séisme de 2,9 sur l'échelle de Richter. La même cause (une forte pression de l'eau dans un forage) a eu un effet semblable en Suisse). Depuis, la pression ayant été réduite, la phase industrielle est une réalité en tous points satisfaisante. Régler la pression d'eau pour éviter des réactions en chaîne du type séisme est donc un impératif que dicte l'expérience acquise.


Il est un autre impératif, déjà cité, à garder en mémoire pour l'installation du procédé : c'est seulement «quand le soussol le permet» ; donc, préalablement à toute décision d'implantation, il y a la nécessité de connaître la structure géologique du sous-sol...


En Allemagne, à Staufen-en-Brisgau où toutes les autorisations avaient été données, les forages de profondeur ont humidifié une zone de sédiments qui se transforment en gypse et dont le volume gonfle. Tout le sous-sol gonfle. Et bouleverse la topographie du sol. Des maisons se fissurent, toutes perdent de la valeur.

À Soulz, le sous-sol est granitique. La géothermie à grande profondeur ouvre des perspectives nouvelles dans le domaine des énergies renouvelables. C'est une filière énergétique prometteuse.

http://www2.canoe.com/infos/chroniques/hubertreeves/archives/2008/12/200812…



.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 3 Fév 2009 - 22:15    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

« Répondre #10 le: 3 février 2009 à 20:14 »


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Mar 3 Fév 2009 - 22:45; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 3 Fév 2009 - 22:17    Sujet du message: Quand l'eau montre le son Répondre en citant

.« Répondre #11 le: 03 Février 2009 à 21:12: »


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Ven 6 Fév 2009 - 16:47; édité 2 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 6 Fév 2009 - 16:50    Sujet du message: La fonte des glaciers se poursuit à grande vitesse‏ Répondre en citant

« Répondre #12 le: 05 février 2009 à 17:52 »

.

La fonte des glaciers se poursuit
à grande vitesse‏



De : Terre sacrée
(vivant12@wanadoo.fr)
Envoyé : mer. 04/02/09 21:25
À : damejane@hotmail.fr



La fonte des glaciers se poursuit à grande vitesse.
Jeudi 29 janvier.
Les glaciers continuent de fondre dans le monde entier à une
vitesse inquiétante.




Selon les derniers chiffres du "World Glacier Monitoring Service (WGMS)",
installé à l'Université de Zurich, l'épaisseur de la glace a diminué en 2007 de 67 centimètres
équivalent-eau (Eq-e), soit près de 74cm en épaisseur de glace. Certains glaciers alpins
ont eux perdu près de 2,5m d'épaisseur.


Les derniers chiffres concernant plus de 80 glaciers confirment la tendance à la fonte
constatée depuis près de 30 ans. Au cours de cette période, les glaciers qui ont été
observés sur le long terme (30 glaciers dans neuf régions montagneuses du monde)
ont perdu près de 11m Eq-e, soit près de 12m de glace. Entre 1980 et 1999, la glace
a perdu en moyenne 30cm par an en épaisseur, mais cette valeur est passée à près
de 70cm par an après 2000.


Selon Michael Zemp, glaciologue et collaborateur du WGMS, la perte de glace en 2007
n'a pas été aussi importante qu'en 2006 mais il y a de grosses différences entre les massifs.
Les glaciers des Alpes européennes ont perdu en moyenne près de 2,5m Eq-e alors que
l'épaisseur de certains glaciers côtiers en Scandinavie a gagné un mètre. Toutefois, 2007
est la sixième année du nouveau siècle au cours de laquelle la perte moyenne des glaciers
observés à long terme a dépassé un mètre. La vitesse de fonte a ainsi doublé par rapport
aux année 1980 et 90.


Dans les Alpes européennes, la perte a atteint 1,8m au Hintereisferner (Autriche) et 2,2m
au Sonnblickkess (Autriche), 2,5m au glacier de Sarennes (France) et même 2,8m au
glacier de Caresèr (Italie). En Suisse, une perte de 1,3m a été enregistrée au glacier de
Silvretta et 1,7m à celui de Gries. En Norvège, quelques glaciers proche de la côte
(Nigardsbreen, +1m, et Ålfotbreen, +1,3 m) ont gagné en épaisseur alors que les glaciers
de l'intérieur en ont perdu (Hellstugubreen, Gråsubreen: -0,7m).


En Amérique du Sud, les bilans ont tous été négatifs, de -0,1m au Echaurren Norte (Chili)
à -2,2 m au Ritacuba Negro (Colombie). En Amérique du Nord, on note quelques valeurs
positives aux North Cascade Mountains et au Juneau Ice Field. Les valeurs ont été
négatives pour les glaciers des Kenai Mountains et de l'Alaska Range, ainsi que dans les
Coast Mountains du Canada et dans l'Arctique canadien.


Le "World Glacier Monitoring Service" a été mis sur pied en 1984, sur le modèle du réseau
suisse d'observation des glaciers. Il est aujourd'hui responsable de la collecte et du
traitement des données du monde entier. Le WGMS, dont le siège se trouve à l'Institut de
géographie de l'Université de Zurich, est en rapport avec tous les pays où des glaciers
sont observés. Il fournit des données pour l'étude du climat aux organisations internationales intéressées.

AP Source :
ASSOCIATED PRESS :

http://fr.news.yahoo.com/3/20090129/twl-science-glaciers-fonte-1be00ca.html
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 6 Fév 2009 - 16:51    Sujet du message: "Utiliser plus intelligemment chaque goutte d'eau"‏ Répondre en citant

« Répondre #13 le: 05 février 2009 à 22:07 »

.

"Utiliser plus intelligemment
chaque goutte d'eau"‏



"Utiliser plus intelligemment chaque goutte d'eau"


Peter Gleick est cofondateur et directeur du Pacific Institute, un groupe de réflexion basé en Californie. C'est un spécialiste reconnu des enjeux liés à l'eau. L'institut promeut la protection et la gestion durable des ressources naturelles, ainsi que la prévention des conflits liés à ces ressources.

Dans votre ouvrage The World's Water 2008-2009, paru en janvier, vous évoquez pour la première fois l'existence d'un pic de l'eau, par analogie au pic pétrolier, qui correspond au maximum de production avant le déclin de la ressource. Allons-nous un jour manquer d'eau comme nous manquerons de pétrole ?


C'est déjà le cas, par exemple dans les pays du Moyen-Orient, du pourtour méditerranéen, dans certaines parties de la Chine, en Inde, ou encore aux Etats-Unis, en Californie et dans les grandes plaines du Centre-Ouest, là où nous faisons pousser notre soja et notre maïs. Dans ces régions, beaucoup d'eau est prélevée par l'homme, en quantités trop importantes par rapport au rythme de renouvellement naturel de la ressource. Le niveau des nappes baisse, le stock s'épuise, comme pour le pétrole.


Peut-on parler de pic de l'eau au niveau mondial ?



Non. L'eau est très inégalement répartie sur Terre. Certaines régions sont très bien arrosées, comme la Scandinavie, une partie du Canada, la Sibérie, l'Amérique centrale ou l'Amérique du Sud. Mais l'eau ne peut pas être transportée sur de longues distances : cela coûterait trop cher. Les contraintes sur l'eau s'exercent donc principalement au niveau régional, et c'est à cette échelle que l'expression est pertinente.



Mais, contrairement au pétrole, l'eau est une ressource renouvelable, donc inépuisable.


En effet. La quantité d'eau prélevée chaque année dans la Seine, par exemple, n'a aucun impact sur la recharge du fleuve par les pluies, donc sur la quantité disponible au même endroit l'année suivante. L'humanité utilise aujourd'hui environ 50 % de l'eau accessible et renouvelable des rivières, des lacs et des nappes phréatiques. Or la demande est en forte hausse du fait de la croissance démographique, donc de l'augmentation des besoins pour l'agriculture, la production industrielle et la production d'énergie. D'ici à 2020, la consommation devrait augmenter de 40 %, avec, une fois encore, de fortes disparités régionales. En moyenne, les quantités d'eau disponibles par habitant diminuant, la pression sur les écosystèmes aquatiques risque d'augmenter.


C'est ce que vous appelez le pic écologique de l'eau ?


Dans beaucoup de régions du monde, l'utilisation d'un mètre cube supplémentaire pour l'approvisionnement humain provoque plus de dégâts écologiques que de bénéfices économiques. L'eau n'est pas seulement indispensable à la vie humaine, à son alimentation, à son développement économique... Elle est également le support de la vie de nombreuses espèces animales et végétales. En s'appropriant les eaux, ou en les polluant, l'homme crée des dommages environnementaux sérieux, voire irréversibles. La moitié des zones humides du globe ont disparu depuis le début du XXe siècle. Ce faisant, non seulement nous détruisons de la biodiversité, mais nous compromettons la capacité des écosystèmes à nous rendre des services écologiques indispensables : fourniture d'eau douce, filtration des pollutions, fourniture d'alimentation par la pêche...


Quelles sont les conséquences pour les régions confrontées à ces situations ?


Quand la demande en eau excède ce que la nature peut fournir, la capacité d'action des pays, des entreprises et des individus est entravée. Autour de Pékin, par exemple, le gouvernement ne délivre plus de permis d'exploitation aux entreprises très consommatrices d'eau. Dans les pays arides, l'eau est parfois rationnée pour les individus. La ressource étant insuffisante pour produire de la nourriture, la dépendance par rapport aux échanges internationaux s'aggrave. Les risques de conflits entre pays, mais aussi entre régions d'un même pays ou entre utilisateurs de l'eau, augmentent.


Le dessalement de l'eau de mer ne constitue-t-il pas une réponse à la pénurie ?


Le dépassement du pic de l'eau signifie, pour les pays concernés, la fin de l'eau abondante à bas prix. Quand les rivières et les nappes ne peuvent plus fournir, le dessalement est une option, mais elle est chère. C'est une réponse partielle, qui ne fonctionne que pour les pays riches et pour les usages les plus rentables, comme l'approvisionnement en eau potable ou l'industrie. Mais pas pour les pays pauvres ni les usages agricoles.


Malgré l'importance des enjeux, l'eau ne figure pas en tête des préoccupations politiques.


C'est en train de changer. Je reviens du Forum économique mondial de Davos (du 28 janvier au 1er février), où les gens s'intéressent essentiellement aux institutions financières. Mais ils perçoivent les risques que représentent la rareté et la pollution de l'eau pour l'économie globale, les économies régionales et les entreprises. Les gouvernements aussi commencent à s'intéresser à la question, même si ce n'est pas encore suffisant.


Quelles sont leurs marges de manoeuvre ?

Derrière la notion de pic de l'eau, il y a l'idée qu'il faut utiliser mieux chaque goutte. Dans le passé, on croyait qu'il suffisait de construire un nouveau barrage, de creuser un nouveau forage ou de construire un nouvel aqueduc pour amener plus d'eau aux populations. Ce système ne fonctionne plus. Nous devons maintenant utiliser l'eau plus intelligemment. Il n'y a pas de réponse unique, mais une palette de solutions : il faut utiliser les meilleures techniques disponibles, faire des économies, améliorer la gouvernance et le partage de l'eau, adapter la tarification...


L'accès à l'eau est un droit humain qui doit être garanti à tous, y compris aux plus pauvres. Mais concernant les usages industriels et agricoles, si le prix de l'eau était plus élevé, elle serait davantage économisée. Le temps presse. Plus nous tarderons à repenser notre gestion, plus les souffrances seront grandes pour les sociétés.


Propos recueillis par Gaëlle Dupont
Article paru dans l'édition du 06.02.09.
Source : LE MONDE

http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/02/05/peter-gleick-utiliser-plus…


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 16 Fév 2009 - 23:36    Sujet du message: les vertus de l'eau Répondre en citant

.
« Répondre #14 le: 16 février 2009 à 22:36 »

L'océan perd sa capacité à retenir le CO2‏




De : Terre sacrée
(vivant12@wanadoo.fr)
Envoyé : sam. 14/02/09 23:30
À : damejane



L'océan perd sa capacité à retenir le CO2

PARIS



— Les océans du globe sont de moins en moins capables d'exercer leur fonction de stockage du CO2, ce qui provoque une augmentation de la quantité de gaz à effet de serre larguée dans l'atmosphère, selon plusieurs études convergentes rapportées vendredi par le CNRS.

"L'océan est le principal puits de carbone planétaire, mais depuis dix ans, il est de moins en moins capable de jouer ce rôle, au Nord comme au Sud", constate le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) dans un communiqué qui fait la synthèse de trois programmes de recherche récents.

La capacité d'absorption de CO2 de l'océan austral, auparavant estimée à 500 millions de tonnes par an, serait en réalité dix fois moins élevée, selon les résultats des mesures récentes, plus complètes que celles réalisées au début des années 90.

Le phénomène serait lié à une intensification des vents qui font remonter des profondeurs vers la surface de grandes quantités de C02. La diminution de l'efficacité de l'océan en tant que puits de carbone a également été constatée dans l'Atlantique nord. Mais "dans l'hémisphère nord, on ne sait pas encore à quoi l'attribuer.

Ca pourrait être la circulation de l'océan qui a changé, une réponse des écosystèmes ou de l'activité biologique, mais on n'a pas encore d'attribution définitive", a déclaré à l'AFP Nicolas Metzl, de l'Institut Pierre Simon Laplace.

"Ce ne sont pas des modèles, mais des observations", insiste le chercheur. Il rappelle que "chaque année, 10 milliards de tonnes de CO2 sont injectées dans l'atmosphère par les activités humaines, contre 6 milliards dans les années 90". Alors que l'océan perd parallèlement de sa capacité d'absorption, son efficacité en tant que puits de carbone, "estimée auparavant à environ 30%, tombe à moins de 20%", constate le chercheur.

Source vérifiée http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iUowUzJl3tIeDYnpPIM4Gfyn…

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:00    Sujet du message: les vertus de l'eau

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> santé, soins Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky