Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
tableau des 5 'crises d'appropriation'..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Morya/ hiérarchiques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 19 Jan 2009 - 19:57    Sujet du message: tableau des 5 'crises d'appropriation'.. Répondre en citant

« le: 19 Décembre 2008 à 23:21: »





référence & lien ==> : [15@52]





Il y a, dans l'histoire de la vie de toute âme au cours des âges, de
nombreux cycles de crise, mais ces cinq crises majeures peuvent être suivies
clairement du point de vue de la vision supérieure.
Une des façons dont l'histoire de la vie d'une âme est établie
graphiquement dans les archives des Maîtres (en ce qui concerne la présente
expérimentation planétaire) est celle qui utilise des graphiques indiquant ces
crises, raciales et individuelles. Parfois, dans le cas d'aspirants plus avancés,
même les crises physiologiques importantes sont enregistrées. L'histoire
[15@54] tout entière des rapports d'une âme avec ses divers véhicules
d'expression dans les trois mondes et l'histoire des différents types d'énergie
qui sont reliés les uns aux autres d'une manière magnétique. Ils sont
temporairement subordonnés à des aspects de force variés, de façon à
produire des champs d'activité magnétique où certains rythmes de vibrations
peuvent être établis. Vue de l'angle des initiés de la Sagesse sans Age,
l'histoire de l'homme, l'aspirant, est l'histoire de sa réponse aux énergies
appliquées, ou du refus qu'il leur oppose
. Le fait que le jeu réciproque entre
les divers types d'énergie résulte en la formation de ces agrégats ou
condensations de force que nous appelons les enveloppes, les corps ou les
véhicules (matériels ou immatériels) est secondaire par rapport à la question
principale, qui est le développement d'une réponse consciente à la vie de
Dieu.


De petites unités d'énergie, sont mises en contact avec de vastes champs
de force que nous appelons des plans. L'étendue du contact (qui est
déterminé, symboliquement, par le pouvoir de la volonté d'origine, ce qu'on
appelle l'âge de l'âme, la puissance de l'activité du groupe et le karma
planétaire ou de groupe) déterminera la réponse entre l'unité d'énergie et le
champ contacté, et déterminera également la qualité et l'activité vibratoire
des atomes de matières qui sont attirés et maintenus ensemble. Ils
constitueront ainsi une forme temporaire extériorisée et relativement tangible
et qui peut fonctionner comme un mode ou un moyen par lequel l'âme est à
même de prendre contact avec de plus vastes formes de vie et d'expressions
divines. Plus l'organisation de la forme est compliquée, plus l'appareil de
réponse est complexe et parfait, et plus clairement l'âge de l'âme et l'intention
ou la puissance perfectionnée de sa volonté seront indiqués, plus elle se
trouvera libre vis-à-vis du karma limitatif d'un véhicule conditionnant et non évolué.


On ne peut faire ici une étude approfondie de ce sujet. L'appropriation
par une âme de ces unités d'énergie qui constitueront [15@55] son corps ou
son enveloppe, tandis qu'elle passe d'un plan à un autre et d'un état de
conscience à un autre, est une étude si difficile et si compliquée que seuls les
initiés dont le développement le permet, et qui s'intéressent suffisamment à
l'application de la loi du karma (loi qui est identifiée dans le temps et
l'espace avec la substance et la force) peuvent réellement comprendre les
complexités du sujet.

Deux mots émergent aujourd'hui en relation avec la psychologie
moderne et qui ont un rapport étroit avec cette loi difficile ; ils indiquent
deux idées fondamentales avec lesquelles travaillent les initiés entraînés.

L'idée de modèles et l'idée de conditionnement contiennent
des implications
occultes. Ceux qui opèrent dans ce département de travail ésotérique traitent
essentiellement du monde des modèles qui se trouvent à la base de toutes les
activités de l'Ame Suprême et des âmes individuelles. N'oubliez pas que ce
terme "âmes individuelles" n'est qu'une phrase limitative utilisée par le
mental séparatif pour indiquer les aspects d'une seule réalité.
En dernière analyse, les modèles sont seulement des types d'énergie qui
luttent pour émerger dans l'expression matérielle
et qui finalement
subordonnent les énergies les plus superficielles et les plus évidentes (celles
qui ont fait leur chemin jusqu'à la surface au cours du processus de
manifestation) à leurs rythmes nouveaux imposés. Ainsi, ils produisent les
types qui ont changé, des formes nouvelles et des notes, des sons et des
apparences différents. Ces modèles sont littéralement les idées divines, qui
émergent du groupe subjectif de conscience et prennent des formes mentales
qui peuvent être appréciées et appropriées par le mental et le cerveau de
l'homme durant n'importe quelle époque particulière. On pourrait donc
penser que ces modèles ou idées fondamentales qui prennent forme et
semblent contrôler la "voie de l'homme sur terre",
ainsi que l'ésotérisme
l'appelle, produisent le conditionnement que nous examinons ici.
Littéralement et d'une façon curieuse, il n'en est pas ainsi.
[15@56]

De l'angle de la pensée ésotérique, le conditionnement (correctement
compris) concerne la réponse, innée et inhérente, de la matière ou de la
substance, au modèle
. On pourrait dire que le modèle évoque et éveille la
réponse, mais que le conditionnement de l'activité qui en résulte est
déterminée par la qualité de l'appareil de réponse. Cette qualité est inhérente
à la substance elle-même, et le rapport réciproque entre le modèle et le
matériel conditionné produit le type d'enveloppe que l'âme s'approprie dans
le temps et l'espace afin d'expérimenter et d'acquérir de l'expérience. Il
apparaîtra donc plus clairement, au fur et à mesure que l'on étudie ce sujet et
que l'on se penche profondément sur ses implications, que lorsqu'un homme
avance sur le sentier de l'évolution et approche de l'état d'initié, le
conditionnement de la forme, innée et inhérente, s'approchera
continuellement de plus en plus des exigences du modèle. On pourrait aussi
déclarer que le modèle est relativement immuable et inchangeable dans sa
nature propre et inhérente, étant donné qu'il procède du mental, soit de la
Déité macrocosmique soit du penseur microcosmique, mais que le processus
du conditionnement interne de la matière est muable et dans un état de flux
continuel.


Lorsque, à la troisième initiation, l'union du modèle et de la forme
conditionnée est achevée, la Transfiguration de
l'initié a lieu
, conduisant à
cette crise finale ou les deux sont connus comme étant un, et la forme (y
compris dans cette phase le corps causal aussi bien que les véhicules
inférieurs) est alors dispersée et disparaît.


Les premiers stades de développement humain sont, comme toutes les
autres choses dans la nature, apparemment chaotiques et sans forme, de
l'angle du véritable modèle, existant éternellement dans les Cieux. Il y a une
forme physique, mais la nature intérieure, fluide, subjective, émotionnelle et
mentale, ne se conforme en aucune façon au modèle et, par conséquent, la
forme extérieure est également inadéquate. Mais il se produit crise après
crise et la nature intérieure de la forme répond plus définitivement et plus
précisément à l'impact extérieur de l'élan de l'âme (notez cette phrase
paradoxale, [15@57] jusqu'à ce que le véhicule
astral et le corps mental soient consciemment appropriés, et utilisés tout
aussi consciemment. Il ne faut jamais oublier que l'évolution (telle que
nous l'entendons et comme elle doit être étudiée par l'intellect humain)
est l'histoire de l'évolution de la conscience et non pas l'histoire
de l'évolution de la forme.

Cette dernière évolution est implicite dans l'autre et d'importance
secondaire sous l'angle occulte. La conscience est littéralement la réaction de
l'intelligence active au modèle. Aujourd'hui, c'est comme si nous répondions
consciemment et avec un dessein de plus en plus intelligent au plan qui a été
établi par le Maître Constructeur sur la table à dessin. Nous n'entrons pas
encore et nous ne pouvons pas encore entrer dans le Mental Cosmique et
vibrer à l'unisson, consciemment, avec l'Idée divine, ni saisir le Plan tel qu'il
est perçu et vu par le Penseur cosmique. Il nous faut travailler avec le dessin,
avec le modèle et avec le Plan, car nous n'en sommes encore qu'au processus
d'être initiés à ce Plan et nous ne connaissons pas encore la véritable
signification de ces grandes Identifications qui permettaient au Charpentier
de Nazareth de dire :

"Moi et mon Père, nous ne faisons qu'un."


Mais il faut aussi se souvenir (et là se trouve la clé du développement
mondial, du mystère du passé, du présent et de l'avenir) que nous traitons de
la substance-matière et de formes qui sont déjà conditionnées et qui étaient
conditionnées lorsque le processus créateur commença. Le matériel à
découvrir dans les carrières du dessein manifesté est, symboliquement
parlant, le Marbre. Ce n'est ni de l'argile ni de l'ardoise. C'est avec ce
marbre, et avec tous les attributs inhérents au marbre, que le Temple du
Seigneur doit être construit, conformément au dessin ou au modèle. Cette
substance conditionnée doit être acceptée telle qu'elle existe, et doit être
traitée telle qu'elle est. Telle est la parabole des âges. Le dessin, le matériel et
le temple futur sont tous subjectivement reliés, [15@58] et c'est cela que
l'âme sait. Car c'est l'âme qui approprie le matériel (déjà conditionné et
qualifié) et, pendant des âges, l'âme lutte avec ce matériel, faisant avec lui
des tentatives de constructions, le rejetant à volonté, rassemblant à nouveau
le matériel nécessaire et faisant continuellement des modèles plus adéquats
au fur et à mesure que le modèle est perçu. Un jour, le modèle sera rejeté, et
sera vu tel qu'il existe réellement, et le travailleur, l'âme, commencera alors à
construire consciemment le Temple du Seigneur, le tirant d'un matériel
conditionné et préparé ; depuis des âges elle était en train de le préparer dans
la "carrière" de la vie de la forme, la vie personnelle.

Ici, donc, sont indiquées deux crises dans la vie subjective de l'âme :

1. La crise pendant laquelle l'âme, aveuglée, limitée et handicapée par
la forme, commence à travailler dans la "carrière" des expériences,
très loin de son propre pays, avec des outils inadéquats et dans une
ignorance complète, temporaire et qu'elle s'est imposée à ellemême,
du dessin ou modèle.

2. La crise qui vient beaucoup plus tard dans l'expérience de l'âme,
pendant laquelle l'âme sait plus clairement quel est le dessein, dans
lequel une grande quantité de matériel a été préparé. L'âme n'est
plus aveugle et peut maintenant travailler en collaboration avec
d'autres âmes à la préparation du matériel pour le Temple final du
Seigneur.

L'âme, incarnée dans une forme humaine, place dans ce
Temple sa contribution particulière au tout, qui peut être énoncée
symboliquement comme étant la suivante :

a. Une pierre placée dans les fondations, ce qui est typique de la
vie physique consacrée.
b. Une colonne dans le Temple même, ce qui est typique du désir
ou de la vie d'aspiration.
c. Un dessin sur la table à dessiner, qui coïncide avec [15@59] le
Grand Modèle ou Dessin, et qui est le fragment du dessin que
l'individu doit fournir et à la recherche duquel il était parti.
d. Un rayonnement ou une lumière, qui augmentera le Shekinah,
la lumière qui "brille toujours à l'Est".

Trois choses émergent en connexion avec la tâche de l'âme quand elle
s'approprie enveloppe après enveloppe en vue de s'exprimer :

1. La condition de la substance des enveloppes qui déterminent
l'équipement.
2. La réponse au modèle qui dépend du stade de développement
conscient.
3. La capacité de travailler en connexion avec le Plan qui dépend du
nombre et de la qualité des crises subies.

Tout cela se produit lorsque l'âme passe, maintes et maintes fois, par
l'expérience de l'incarnation physique ; plus tard, le progrès est accompli
consciemment de plan en plan et cela est entrepris avec une claire intention.

Le travail est facilité et avance avec une rapidité accrue lorsque l'âme,
activement, intelligemment et intuitivement, commence à travailler avec le
modèle, transmettant de crise en crise (chacune marquant une expansion de
conscience) une extension plus nouvelle de développement et une nouvelle
compréhension du grand Dessin, accompagnée d'un équipement meilleur et
plus adéquat lui permettant de poursuivre le travail.

Dans notre examen de la seconde partie de l'énoncé qui traite du rapport
de l'âme avec son instrument, le mécanisme par lequel ou avec lequel elle
exprime la qualité, l'activité et finalement la divinité (quelle que soit la chose
que ce mot vague peut signifier), nous avons à aborder le sujet de deux
manières. [15@60] D'abord, nous devons considérer
l'utilisation du
mécanisme sur le Sentier de l'Aller.

Ensuite, l'utilisation du mécanisme sur le Sentier du Retour.

Dans le premier cas, nous traitons de ce qui pourrait être considéré
comme l'aspect physiologique, car c'est dans la nature physique que la
conscience est essentiellement centrée ; dans le second cas, nous nous
intéressons à l'appareil purement mental, bien que le terme "appareil" soit
fondamentalement inadéquat.

Il serait bien d'interrompre un moment ici et de traiter de l'idée de
mécanisme et de divinité, car ils sont susceptibles de constituer une
matérialisation de l'idée de divinité, particulièrement en Occident. La
divinité du Christ, par exemple, est fréquemment expliquée par des
références faites à Ses miracles, et aux pouvoirs supra-normaux dont Il a si
souvent fait preuve. Les pouvoirs supra-normaux ne sont pas, en eux-mêmes,
une preuve de divinité. De grands interprètes du mal peuvent accomplir des
miracles semblables et faire preuve de la même capacité de créer et de
transcender les facultés normales de l'homme.


Ces pouvoirs sont inhérents à l'aspect créateur de la Divinité, le
troisième aspect ou l'aspect matière, et ils sont liés à une compréhension
intelligente de la matière et au pouvoir du mental de dominer la substance.
Ce pouvoir n'est donc ni divin ni non-divin.


C'est une démonstration de la capacité du mental ; il peut être utilisé avec
une facilité égale par un Fils de Dieu incarné fonctionnant en tant que
Sauveur du Monde ou Christ, et par ces Etres qui sont sur le Sentier de
la destruction et qui sont appelés (par ceux dont la connaissance est limitée)
les Magiciens Noirs, les Forces du Mal et les Diables.

La divinité (pour utiliser le mot dans son sens séparatif) implique
l'expression des qualités du deuxième aspect de Dieu ou aspect constructeur ;
magnétisme, amour, inclusivité, non-séparativité, sacrifice pour le bien du
monde, désintéressement, compréhension intuitive, coopération avec le Plan
de Dieu, et [15@61] bien d'autres termes semblables.
Le mécanisme, après tout, implique la création d'une forme de matière et
l'imprégnation de cette forme d'un principe de vie qui se manifestera dans
le pouvoir de croître, de reproduire, de préserver une identité d'un genre
quelconque, de s'épanouir en certaines réactions instinctives et de préserver
sa propre nature spécifique et qualitative. La vie ressemble au combustible qui,
en conjonction avec le mécanisme, fournit le principe, le motif, et rend l'activité
et le mouvement nécessaires possibles.

Mais il y a dans la manifestation davantage que des formes qui
possèdent un principe de vie. Il y a une diversité qui parcourt toute la nature
et un principe de qualification qui différencie les mécanismes ; il y a une
synthèse générale et un dessein général qui défient les pouvoirs de l'homme
de les imiter dans un sens créateur, et qui constituent la caractéristique
principale et éminente de la divinité. Elle s'exprime par la couleur et la
beauté, par la raison et l'amour, par l'idéalisme et la sagesse
, et par les
nombreuses qualités et le dessein qui, par exemple, animent l'aspirant.
Telle est, brièvement et exprimé d'une manière inadéquate, la Divinité
. C'est
cependant, une expression relative de la Divinité. Lorsque chacun de nous se
trouvera où se trouvent les Maîtres et le Christ, il considérera toute cette
question d'un autre point de vue.

Le développement des vertus, la culture de la compréhension,
la preuve d'un caractère élevé, des buts supérieurs,
l'expression d'un point de vue éthique et moral constituent des fondations
nécessaires qui précèdent certaines expériences bien définies. [color=teal]
Ces dernières
font entrer l'âme dans des mondes de réalisation si éloignés de notre point de
vue présent que toute définition qu'on en ferait n'aurait aucune signification.
Ce que nous sommes en train de faire, c'est de développer les qualités et les
vertus qui "clarifieront notre vision" car elles amènent la purification des
véhicules de façon à ce que le sens véritable de la divinité puisse commencer
à émerger dans notre conscience.
[color=magenta][15@62]

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 19 Jan 2009 - 19:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 19 Jan 2009 - 20:02    Sujet du message: tableau des 5 'crises d'appropriation'.. Répondre en citant

« Répondre #1 le: 20 Décembre 2008 à 12:15: »


 
à tous..

- pour celles et ceux qui auraient visualisé ce fil de discussion entre hier à 23h21 et ce matin vers 05h15..
 



- l'article a été, depuis ce matin,
enrichi de la suite du texte  
à l'origine du tableau..  
 


 



- je reprécise que ce tableau, à l'instar de la majorité des tableaux.. mis sur ce site, sont "possibles" et utiles supports de réflexion/méditation.. relativement aux plans et niveaux de conscience. auxquels ils font référence..



- bonne lecture et bonne journée. 






 

Shalom, Salam, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ  
 
 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:45    Sujet du message: tableau des 5 'crises d'appropriation'..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Morya/ hiérarchiques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky