Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
le pardon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> réfléchissez-y
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:07    Sujet du message: le pardon Répondre en citant


Qu'est-ce-que le Pardon ?


Le Pardon véritable n'est pas un geste occasionnel, une absolution ponctuelle à l'égard d'un acte passé.
D'une certaine manière, nous pouvons dire que le Pardon véritable embrasse tous les actes passées, mais également tous les actes à venir.
En fait, le véritable Pardon est inconditionnel.
Il est une rémission sans réserve à la Grâce.
Cette rémission coïncide avec un retour en une intime béatitude, un retour en ce Royaume paisible où ruissèle le véritable Amour.
Ce Royaume, nous ne le quittons toujours qu'en apparence, mais il s'agit d'une apparence qui a le goût amer de la séparation, la saveur acre de l'exil.

13:00 Publié dans Témoignages impersonnels

aksysmundi.hautetfort.com/.



C'est parce-que j'ai beaucoup aimé ce texte que je propose la réflexion....
Alors, je commence...
Il me semble que le pardon à soi-même est le plus difficile, bien plus difficile que de pardonner à autrui.
Difficile aussi parfois de pardonner à ceux qui massacrent nature, animaux innocents....
Même si tout cela a un sens que nous connaissons...
Il faut alors dépasser notre émotionnel et notre égo.
[color=dodgerblue]Dans la Lumière
Manorah



_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:08    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

10 Novembre 2008 à 00:23: »

.
Bonjour,
Le pardon, est un des attributs de l'Amour en Soi, il est l'allié connaissant de
la compassion, il est ce qui est juste dans l'instant, il vit dans l'infinité de l'Amour,
il est aussi celui ou celle qui est capable de percevoir les manques de connaissance
de la loi de la juste rétribution des seigneurs du karma, en l'autre.
Le pardon n'empêche pas la loi de justice de s'établir, ni de s'appliquer.
Par contre, ceux qui font le mal consciemment, je parle de ceux qui connaissent
les lois qui régissent l'univers, celles de la Vie, ceux là même, peuvent attirer la sainte colère des justes !

Bien à vous : damejane.

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:10    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

«10 Novembre 2008 à 11:26: »


Salut Manorah,
A toutes et à tous,
Merci pour nous faire partager cette réflexion, ô combien nécessaire dans notre cheminement quotidien, voir éternel.
Quotidiennement nous avons affaire à des gens qui ne savent pas, qui ne cherchent pas et ne connaissent pas leur part de Lumière, et ce sont souvent ceux-là, par ignorance (qui n'est pas péjorative je veux absolument le souligner), qui nous mettent des "bâtons dans les roues" de l'existence.
Parfois cela est excessivement difficile de leur pardonner, car ils attaquent (je tiens à remercier Lamadelama et DameJane de m'avoir fait prendre conscience de ce fait) là où l'émotion douloureuse sera la plus pénible à supporter, à savoir notre propre famille.
Les lâches paroles ignominieuses que ces gens peuvent proférer, même si l'on sait qu'elles sont fausses, touchent de plein fouet notre coeur, et là est leur plaisir: la souffrance d'autrui, vu que la leur est aussi insupportable que celle qu'ils engendrent.
Pour autant apprendre à pardonner ces êtres en perdition (perdus pour être plus clair) est plus que ardu, et cela est dit sans aucune émotion quelconque, il s'agit d'une constatation ni plus ni moins.
Quand à nous pardonner, nous accepter, cela est encore plus difficile d'autant que nous savons que le chemin du milieu (merci Bouddha) et le chemin de Croix (merci Christ), chemins qui vont de pair il va de soi, sont si ténus que le plus infime faux pas nous replonge dans des abysses que nous croyions avoir dépassé et que chaque pas que nous effectuons au prix de mille souffrances peut nous faire reculer de deux si nous ne sommes pas assez vigilants.
Alors dans ces conditions comment se pardonner et s'accepter?
Il n'y a qu'une seule possibilité: continuons le travail et acceptons qu'une simple chute puisse nous faire comprendre que rien n'est acquis tant que nous n'aurons pas dépassé le stade émotionnel qui nous suit, parfois, durant notre progression.
Une fois ce travail accompli nous nous détacherons naturellement de tout et là le pardon fleurira tel un lierre grimpant qui s'élèvera vers les Cieux.
Fraternellement.
Amilius

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:14    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

11 Novembre 2008 à 16:25: » 
 
 
 
 
Bonjour à tous 
 
 
 
 
 
 
 
 
et merci Amilius et Damejane pour vos éclairages
En écoutant ce matin les questionnements  
sur la commération ou non d'évènements (généralement dramatiques),  
je repensais à la phrase que m'a dit un jour  
un merveilleux thérapeuthe de ma connaissance : 
"Le pardon, c'est l'oubli..." 
 
Qu'en pensez vous ? 
 
 
Dans la Lumière 
Manorah 
 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:15    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

11 Novembre 2008 à 18:52: »



Salut à tous!
"Père, pardonne leur, car il ne savent pas ce qu'ils font"
Pourquoi Jesus demande-t-Il au Père de pardonner et ne pardonne-t- Il pas lui même? Pourquoi n'a-t-Il pas dit "Je les pardonne..."?
Dans ces paroles se trouve également un motif justifiant la demande( " ...ils ne savent pas ce qu'ils font"). Ce motif est il nécessaire pour que la demande soit validée?
 Cela pose la question de la nécessité d'un motif valable au pardon et l'éventualité que seul le Père peut pardonner, que pour que cet acte ai lieu, il est nécessaire d'être suffisamment UN avec le Père. Hypothèses, simplement.
"Le pardon, c'est l'oubli":
Assurément, la rancune est un fardeau épuisant. Poser la rancune, est-ce pardonner?
La question d'une définition précise du pardon est nécessaire.
Si le pardon n'était que l'oubli, la phrase de Jésus serait dépourvue de sens car "tout est soigneusement noté".
Cela amène à s'interroger sur la relation entre justice, compassion et pardon, entre pardon et karma...
Dans mon expérience de vie, les blessures les plus profondes ont été par moi jugées comme pardonnées quand j'ai pu observer ces souvenirs et leurs conséquences avec froideur et détachement, et un sentiment de réelle indifférence capable de souhaiter du bien vis-à-vis de ceux qui m'ont blessé. La vie onirique m'a plusieurs fois montré qu'il en était autrement dans les profondeurs de la psychologie...
Ai-je réellement pardonné? Je ne le sais pas encore...
Bon sujet de réflexion, Manorah! Merci!
Lanou

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:21    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

« Répondre #5 le: 11 Novembre 2008 à 21:58: »


Merci Lanou pour ta réponse. 

 

Comme toi, j'ai pu pardonner, du moins je le crois, lorsque j'ai pu regarder avec détachement les évènements et les êtres qui m'ont blessée. Et j'en ai aussi tiré leçon. Ceci dit, je ne les ai pas oubliés !!!D'un autre côté,dire "le pardon, c'est l'oubli", cela signifie que TOUT a été effacé, qu'il y a une blancheur en quelque sorte, il ne reste plus RIEN, donc le pardon est accordé d'office, puisque rien ne subsiste de l'offense. Que l'Amour.
Mais.... la mémoire humaine est complexe, et à mon sens, cet oubli là, est peut-être bien un leurre.
Quans Jésus a dit  :"Père, pardonne leur, car il ne savent pas ce qu'ils font", je le comprends ainsi : il faut être totalement UN avec Dieu, être Dieu lui-même pour cela... (hihi, je m'apercois que c'est exactement ce que tu as écrit !!) et donc, être totalement Blanc, PUR , ce qui ramène un peu à l'Oubli.
Reste à savoir ensuite si la notion de karma est dans les attributs de Dieu  ???? Le karma me parait davantage être une affaire d' humains...
Si oui, alors comme tu le dis, justice, pardon et karma sont totalement imbriqués: je l'entends,à notre échelle humaine ...
Car de plus en plus,je ne sais pourquoi, je ressens, comment dire, le gouffre qu'il existe entre notre compréhension,  les mots que nous mettons, et la réalité supérieure. 
 


manorah 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:23    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

« Répondre #6 le: 12 Novembre 2008 à 00:31: »

Yo, Manorah!
Tu dis: "puisque rien ne subsiste de l'offense. Que l'Amour."
Cela a élevé en moi la notion de transmutation ( présente notamment dans notre étude du Scorpion dans "commentaires").
Ta définition du pardon comme étant un acte de transmutation (application du feu) me cause bien, merci.
"Tu prends le mal en toi et tu le transformes en bien" ("les Dialogues...")
Plus le feu est pur et intense, plus nous sommes proches de l'Esprit, qui fait toute chose nouvelle.
Cela signifie aussi que l'intensité du feu appliqué doit être à la mesure du "matériau" à transmuter.
 Est-il possible qu'il existe  des "matériaux" si "lourds" que l'intensité de notre feu (reconnu avec honnêteté et réalisme; l'augmentation du voltage est affaire d'évolution initiatique) ne parvienne à la transmutation qu'avec longue persistance?
Que la réussite de certaines transmutations exigent de procéder par étapes?
C'est une définition qui est juste, et cependant la Colère des Arhats et sa "sévérité" me semble être aussi une expression du Pardon. Étrangement, car cela "sonne" juste, bien que je ne sache pas l'expliquer...
Se mêle également à ma pensée l'image des Cavaliers de l'Apocalypse. Surprenante apparition dans ma réflexion sur le pardon...
Nous avons encore des découvertes en perspective concernant le Pardon!
Salut fraternel!
Lanou
 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:24    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

« Répondre #7 le: 12 Novembre 2008 à 10:11: »

Bonjour à tous,
Je pense que selon les enseignements de la Gnose et ma propre expérience, "le Pardon" est un passage initiatique des plus importants pour "le marcheur" en quête de vérité.
Il se retrouve d'ailleurs dans le "Notre Père", prière voire rituel d'une importance majeure pour les Cathares.
Il doit surtout se retrouver en nos coeurs lorsque le Karma frappe "dur" à notre porte, il est comme un test auquel il faille répondre en toute conscience sinon l'épreuve peut être rude.
Or, la sensation de passer à un stade supérieur est nette lorsqu'on décide d'appliquer en soi et envers les personnes concernées, ce "pardon" si difficile, à priori, à émettre.
Bien à vous,
Helinata

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:25    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

« Répondre #8 le: 12 Novembre 2008 à 14:12: »

à Tous, - Je constate que le sujet mis en discussion par Manorah a fait "mouche", et cela justement à cause de ce fait immuable que toute exigence de pardon se trouve située au niveau "causal".. je ne parle pas de la simple cause, là (le lieu moral, celui qui "double" le lieu physique et temporel..) mais aussi le lieu "psychique" où il interfère avec l'âme.. et au niveau où le mal ayant été commis mais aussi et essentiellement de ce qui (de ce mal commis..) a occasionné une cause nouvelle de Karma entre les êtres non éternels que sont les "personnalités" sous le "regard" des âmes.. et qu'une rétribution Karmique devra nécessairement en résulter.. vos points de vues à tous sont légitimes en ce sens !

cit (Lanou) : entre justice, compassion et pardon, entre pardon et karma...
- toute compassion est juste.. et tout pardon compense l'injustice.. c'est bien dans ces quelques mots que réside le problème du pardon, entre pardon et karma réside la compréhension de la cause qui nécessite, impose le pardon.
- toute faute, péché, crime, délit, toute violence occasionnée dans un état de colère, d'abus de force ou d'autorité, de supériorité physique ou morale sur un être, occasionne une injustice qui implique la création d'un Karma négatif, tout comme l'acte compassionnel, le secours, l'aide ou la défense de l'être abusé, violenté ou subissant l'agression ou le crime occasionne un Karma positif.. cela tout le monde peut le concevoir dans le principe.. après tout toute morale ou religion le dit peu ou prou dans des terminologies assez semblables !
- ce qui pose problème à l'humanité c'est précisément la hauteur à laquelle les causes se trouvent par rapport à la conscience normale de l'humanité moyenne.. les initiés mineurs y compris, ce qui n'empêche nullement une compréhension morale et intellectuelle de ce qui est en jeu pour les deux côtés impliqués, dans les faits : seuls les initiés de rang égal ou supérieur à celui de transfiguré, peuvent avoir accès aux causes et y "entendre" le motif de la sanction ainsi que la justification de sa gravité, laquelle est toujours proportionnée à la faute initiale.. la multiplicité des fautes rendant évidemment complexe la saisie de cette multiplicité de sanctions "coagulées" ensemble au point de s'en trouver "illisibles" parfois jusqu'à faire douter à l'observateur inexpérimenté du bien fondé de telle "céleste" sanction (ou "sanctions"..) paraissant parfois disproportionnées à "la" seule faute perçue par lui. La solution la plus "pratique" et que l'on se rende bien compte à quel point l'univers et les dieux (le monde "céleste" et dévique tout entier...) sont "pratiques" avec les créatures, serait ce dont parle Manorah..
- "Tu prends le mal en toi et tu le transformes en bien" ("les Dialogues...")Plus le feu est pur et intense, plus nous sommes proches de l'Esprit, qui fait toute chose nouvelle.
Cela signifie aussi que l'intensité du feu appliqué doit être à la mesure du "matériau" à transmuter.
 Est-il possible qu'il existe  des "matériaux" si "lourds" que l'intensité de notre feu (reconnu avec honnêteté et réalisme; l'augmentation du voltage est affaire d'évolution initiatique) ne parvienne à la transmutation qu'avec longue persistance?
Que la réussite de certaines transmutations exigent de procéder par étapes?
C'est une définition qui est juste, et cependant la Colère des Arhats et sa "sévérité" me semble être aussi une expression du Pardon. Étrangement, car cela "sonne" juste, bien que je ne sache pas l'expliquer...
(lanou)



- la personnalité pécheresse, scélérate ou vile est rarement satisfaite d'un seul crime ou faute, et en cumule en secret bien davantage que ce qui est connaissable par les hommes en charge de juger ici bas.. c'est ainsi, la non-sanction implique la non-expiation, donc les non pardon par le don du Soi (avec une Majuscule : l'âme..), de l'énergie compassionnelle suffisante à compenser la déperdition énergétique au niverau de la forme qui n'est ainsi plus alimentée au niveau nécessaire par l'attention vitale de l'âme, ainsi s'éteint le désir de vivre le plus "profond" de l'être, (il ne s'agit pas de la simple vitalité instinctuelle et animale.. quoique celle-ci découle de ce qui vient de la nature "divine" de l'âme, laquelle est toujours l' "intermédiaire", l'envoyée (missionée) d'en haut, énergétique y compris, puisque tout est énergie dans l'univers..).
- revenons à nos pardons.. par don (par le don ! ..), le niveau de la compassion est encore et toujours supérieur à celui du par "don".. du pardon, le pardon est proposé par le seigneur ("don" en plusieurs langues latines..), tel seigneur dont c'est la charge de juger et de donner son "par don" énergétique sur un plan supérieur à la causalité en jeu !  Tout est énergie, le péché l'est tout autant que les vecteurs Karmiques agissant à la neutralisation pardonnante ou compatisante, (ces dernières venant de "seigneurs" de plus grande "sainteté" ou ayant leur êtreté sur des niveaux de conscience (laquelle est "énergies"..) supérieurs encore aux "dons" (ou "Chohans"..), ou leur équivalent dévique si impliqué.. ce qui est hélas devenu fréquent en ces dernières décennies, écologiquement parlant : bien des crimes contre la nature et contre notre mère "gaia" sont commis qui ne l'étaient quasiment jamais autrefois - pas à cette échelle - impliquant aussi de plus, et bien plus souvent, des victimes humaines, animales etc. ayant à souffrir et parfois de souffrances insupportables et du point de vue des "seigneurs" : intolérables.. de l'inconscience de quelques uns.. et c'est là où la conscience intervient !
- il est vrai que jusqu'à un certain point l'inconscience comme l'ignorance préservent de la culpabilité.. c'est ce qui s'est passé depuis les temps anciens.. mais encore cela n'a-t-il pas toujours été le cas, il n'est que de réfléchir au traitement appliqué aux populations de Sodome et de Gomorrhe par les deux anges commis à cette application en ce cas : "radicale" puisque divine, de la loi Karmique..

Je pense que selon les enseignements de la Gnose et ma propre expérience, "le Pardon" est un passage initiatique des plus importants pour "le marcheur" en quête de vérité.Il se retrouve d'ailleurs dans le "Notre Père", prière voire rituel d'une importance majeure pour les Cathares.
Il doit surtout se retrouver en nos coeurs lorsque le Karma frappe "dur" à notre porte, il est comme un test auquel il faille
répondre en toute conscience sinon l'épreuve peut être rude.
Or, la sensation de passer à un stade supérieur est nette lorsqu'on décide d'appliquer en soi et envers les personnes
concernées, ce "pardon" si difficile, à priori, à émettre.
(Helinata)



- le pardon qui avec le "temps initiatique.." deviendra le don sans conditions, était en effet une des prérogatives des bonshommes et bonnes femmes méridionnales du pays d'Oc, qu'ils avaient tout bonnement "repris" et relancée.. de la mission confiée aux apôtres par Christ lui-même : allez et remettez, ce que vous remettrez en mon nom sera remis..    Mais Karma n'est pas si "personnel", puisqu'il est "causé" au dessus du niveau où vit et agit la personnalité, au dessus des deux mondes et demi.. et que de plus l'initié agit valablement (et n'agit valablement, en magicien blanc..  soit comme un "ange" : l'âme est un ange sur son propre plan..), comme âme et donc comme "fils" (ou de par la volonté du fils..) au dessus de la simple causalité dans laquelle l'âme "moyenne" elle même est encore impliquée.. doit-on rappeler que tous les apôtres du Christ étaient des initiés des 1er et 2e degrés, si seul Jésus avait "extériorisé" sa transfiguration, ce qui était sa mission, eux tous ont achevé leur transfiguration en recevant leur mission, en chemin (comme Paul sur la route de Damas..), ou sur le lieu de leur envoi.. comme Pierre à Rome.. lJacques à Compostelle.. La croix également leur a été proposée,  et par plusieurs d'entre eux : acceptée, ils pouvaient d'autant mieux en "coeurs ouverts" (Paul, Pierre et ), remettre les péchés, ce qui est le commencement des formes supérieures du pardon.. Voilà pourquoi nous suggérons assez régulièrement ici, à ceux qui par le coeur ouvert et donc le pourraient.. de s'essayer à la prise dans le coeur de la situation Karmique globale dans laquelle la faute et sa conséquence sont imbriquées, ce qui implique de "prendre en Soi", dans le coeur.. tous ceux qui ont commis quelque tort et aussi ceux qui ont été victimes de ce tort ! l'expérience de cette magie blanche de haut niveau (le tout début du haut niveau..) naturelle et spirituelle,  mais aussi peu "rituelle" qu'il est possible, spontanée et surtout jamais monnayée.. dans la discrétion et le recueillement ainsi que Jésus faisait, ainsi que tous les coeurs ouverts de quelque religion que ce soit l'ont toujours fait !
- qu'on le vive comme un "test" (pour parler "moderne"..) est une possibilité, la personnalité initiée est toujours sous le regard de l'âme (c'est peut-être cette sensibilité au regard "supérieur" et donc divin qui fait "craindre Dieu" à ceux qui n'ont pas intégré leur réalité divine et donc initiatique, vivant de ce fait la séparation comme une pseudo réalité, alors que rien en l'être ne peut se trouver séparé du divin, divins nous sommes de naissance et de "fabrication" rien en nous n'est étranger à l'univers et à la création, le péché et la faute commencent dès que quelque partie de l'homme se croit différente et le stade Kama-Manasique actuel de l'humanité s'y prête le plus.. là est le danger, là est la nécessité de nous identifier à notre "réalité" divine et d'éviter l'identification erronée qui fait de chaque être dans ce cas, un sujet à l'erreur et à la souffrance.. par le don du Soi au soi, l'être se pardonne, et : pardonne.. et peut envisager de sortir du cycle des incarnations, puis, ainsi que le dit Hélinata, "passé à un stade supérieur" : plonger dans la souffrance.. et ainsi :


aider tous les êtres à sortir de la souffrance..  


 



Shalom, Salam, Shanti . . . lamadelama    




 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:28    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

« Répondre #9 le: 12 Novembre 2008 à 22:01: »


Merci Lamadelama et tous, 

 

Pour vos éclairages sur cette question, qui finalement se retrouve assez souvent au coeur de nos vies.
"- toute compassion est juste.. et tout pardon compense l'injustice.. c'est bien dans ces quelques mots que réside le problème du pardon, entre pardon et karma réside la compréhension de la cause qui nécessite, impose le pardon."
Je crois que c'est cette phrase qui me donne le lien lumineux nécessaire à ma compréhension.
J'aime aussi beaucoup cela :
Voilà pourquoi nous suggérons assez régulièrement ici, à ceux qui par le coeur ouvert et donc le pourraient.. de s'essayer à la prise dans le coeur de la situation Karmique globale dans laquelle la faute et sa conséquence sont imbriquées, ce qui implique de "prendre en Soi", dans le coeur.. tous ceux qui ont commis quelque tort et aussi ceux qui ont été victimes de ce tort ! l'expérience de cette magie blanche de haut niveau (le tout début du haut niveau..) naturelle et spirituelle,  mais aussi peu "rituelle" qu'il est possible, spontanée et surtout jamais monnayée.. dans la discrétion et le recueillement ainsi que Jésus faisait, ainsi que tous les coeurs ouverts de quelque religion que ce soit l'ont toujours fait !
Prendre en soi dans le coeur, n'est ce pas transmuter ??
Lanou, le mot de transmutation que tu as émis me plaît, c'est en effet ce que je souhaitais dire ...Le pardon comme transmutation de l'offense en amour...De l'ombre en Lumière, du plomb en Or...
Oui, nos découvertes en ce domaine ne sont pas terminées...Ou tout au moins nos prises de Conscience !!!


Dans la Lumière 
 
Manorah 
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:30    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

« Répondre #10 le: 12 Novembre 2008 à 23:01: »

.

 


Bonsoir à tous, 

Citation:
Je pense que selon les enseignements de la Gnose et ma propre expérience, "le Pardon" est un passage initiatique des plus importants pour "le marcheur" en quête de vérité.
Hélinata

Le pardon peut aussi  avoir un impact bien plus fort que toutes les disputes ou les conflits du monde. Un seul être peut entraîner, à lui tout seul, tout un groupe dans l'esprit du pardon. C'est alors tout un groupe qui est "initié" à l'esprit de paix, c'est déjà  lui faire entrevoir (à ce groupe) un début de juste milieu et de lumière en lui même.
Le pardon est lié à ce juste équilibre sur le fil du rasoir..
Et puis, un peu d'humour ne gâte rien, hihi, vive les grenouilles !! lol


 


Bien à vous : damejane. 
.
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:40    Sujet du message: le pardon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> réfléchissez-y Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky