Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> vie en société-écologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 2 Oct 2010 - 20:24    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

.



1 million pour le moratoire sur les OGM


La Commission Européenne a récemment autorisé la culture d'organismes génétiquement modifiés (OGM) pour la première fois depuis 12 ans, plaçant les profits du lobby OGM avant les préoccupations sanitaires des citoyens. Pourtant 60% des Européens estiment que nous avons besoin de plus d'informations avant de cultiver des plantes qui pourraient menacer notre santé et l'environnement.

Une nouvelle initiative donne à 1 million de citoyens européens une chance unique de déposer officiellement des propositions de lois à la Commission Européenne. Rassemblons un million de voix pour obtenir une interdiction des cultures OGM tant que la recherche n'a pas abouti. Signez la pétition ci-dessous et faites suivre cet appel à tous vos amis et vos proches.

Note importante: l'Initiative Citoyenne Européenne est un mécanisme légal avec des obligations formelles strictes. Vous devez saisir votre prénom, nom, adresse postale, email, nationalité et date de naissance, pour être signataire de la pétition. Si vous avez signé auparavant sans indiquer toutes ces informations, merci de signer à nouveau la pétition, votre signature ne sera comptée qu'une seule fois.
Cette page est sécurisée, vos données seront protégées.

Signez la pétition dès maintenant!


https://secure.avaaz.org/fr/eu_gmo/

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Oct 2010 - 20:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 22 Jan 2011 - 18:19    Sujet du message: Bill Gates + Monsanto Répondre en citant

.



Bill Gates + Monsanto




Peu d'entre nous ont été dupes, quelques-uns s'y sont laissés prendre... Bill Gates, l'homme le plus riche du monde, le fondateur/profiteur de Microsoft, a lancé une Fondation prétendument philanthropique et écologiste. C'était une couche de peinture pseudo-humanitaire verdâtre. La fondation Bill Gates achète aujourd'hui des paquets d'actions Monsanto.

Voici quelques-unes des infos qu'on peut lire dans la revue en ligne Sauve la Terre, la gazette des lanceurs d'alerte :

Créée en 1994, la Fondation Bill et Melinda Gates gère un capital de 33,5 milliards de dollars. Ce pactole est désormais investi à hauteur de 23 millions de dollars dans l'achat de 500 000 actions de la firme Monsanto. Oui : Monsanto, le temple des OGM, le fabricant de l'agent orange (à la dioxine) déversé par tonnes durant la guerre du Vietnam, ou encore du sinistre herbicide Roundup

Gates-Monsanto : l'union de deux des monopoles les plus cyniques et les plus agressifs de la planète ! 90 % du marché mondial de l'informatique pour le premier, 90 % du marché des OGM pour le second...

La Fondation Gates coopère aussi avec la Fondation Rockefeller, fervente promotrice des OGM à destination des pays pauvres. Tous ces humanistes se sont alliés pour créer l'Alliance for a green révolution in Africa (Agra) (« Alliance pour une révolution verte en Afrique »), qui ouvre le continent Noir aux OGM et aux produits agrochimiques. Comme si ce n'était pas encore assez, la Fondation Gates s'est assuré les bonnes grâces des ministres des Finances des Etats-Unis, du Canada, de l'Espagne et de la Corée du Sud, lesquels ont mis sur la table 880 millions de dollars pour un « Programme mondial d'agriculture et de sécurité alimentaire » (Global agriculture and food security program).

L'avenir des paysans (et des consommateurs) du monde est entre les meilleures mains.


paru le vendredi, 14 jan. 2011 14:35

source :
http://fr.sott.net/articles/show/2119-Bill-Gates-Monsanto
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 9 Avr 2012 - 09:44    Sujet du message: Des chèvres génétiquement modifiées pour produire du "lait vaccinal" Répondre en citant




Des chèvres génétiquement modifiées
pour produire
du "lait vaccinal"!



Comme les nouveaux procédés de fabrication de vaccins n'ont de limites que l'imagination de chercheurs apprentis-sorciers, voici qu'il est à présent question de recourir à des chèvres génétiquement modifiées pour produire une sorte de "lait vaccinal" qui serait censé vacciner contre... la malaria.

C'est ce que révèle en effet un article du 20 mars dernier du site du Dr Mercola et cela n'est malheureusement pas un hoax.



Voici donc quelques extraits de cet article traduits en français:



"Les expériences en cours, menées par des chercheurs de Texas A&M, sont orientées vers la production d'un vaccin "comestible" contre le paludisme avec comme objectif ultime, que les enfants puissent être vaccinés en buvant cette sorte de "lait vaccinal".



Tout en affirmant que les animaux transgéniques pourraient sauver la vie de personnes dans les pays du Tiers-Monde, les chercheurs ignorent la problématique flagrante que constituent les conséquences souvent imprévisibles des biotechnologies, qui pourraient toutefois s'avérer tragiques pour la santé humaine comme pour l'environnement.



Des vaccins dans votre lait?



La transformation génétique d'animaux de ferme en "animaux pharmaceutiques" n'est pas nouvelle.



En 2009, la Food and Drug Administration américaine a approuvé le premier médicament produit par du bétail génétiquement modifié pour produire un gène humain.



Dans ce cas-ci, les chercheurs introduisent en fait l'ADN codant du parasite de la malaria dans la partie du génome de la chèvre qui est liée à la production de lait.



Cet ADN ainsi introduit n'est ainsi censé se "mettre en marche" que dans la glande mammaire, lorsque la chèvre produit du lait.



Comme nous l'avons vu dans le passé avec des plantes génétiquement modifiées, des animaux génétiquement modifiés destinés à la production de vaccins, pourraient toutefois entrer dans la chaîne alimentaire de façon imprévisible, exposant ainsi au vaccin des personnes inattendues. Mais ces animaux génétiquement modifiés peuvent aussi s'échapper, s'alimenter avec d'autres animaux (non génétiquement modifiés), permettant ainsi la dispersion de ces gènes trafiqués, avec des conséquences imprévisibles.

Même la technique elle-même est risquée parce que lorsque des animaux sont exposés à un ADN étranger, tout peut littéralement arriver.



Prenez par exemple le lait provenant de vaches traitées avec une hormone de croissance de synthèse, génétiquement modifiée, appelée rBGH (r= recombinante donc génétiquement modifiée; BGH= Bovine Growth Hormone, ou Hormone de Croissance bovine). Le lait rBGH diffère du lait naturel sur le plan nutritionnel, pharmacologique, immunologique et hormonal avec pour conséquences, des problèmes de santé chez les vaches traitées et un risque de cancer chez les humains qui le boivent. Qu'est-ce que l'ingestion d'ADN parasitaire de la malaria dans votre lait pourrait provoquer chez vous? Personne ne le sait.



Les fabricants de vaccins voient le Tiers-Monde comme une poule aux œufs d'or



La malaria est causée par un parasite de l'espèce Plasmodium, qui se transmet de personne à personne via des moustiques infectés. Chaque année, il en résulte environ 1 million de décès dont la majorité dans les pays du Tiers-Monde. Bien sûr qu'il faut faire quelque chose et que des solutions sont nécessaires. Alors, ça peut évidemment sembler génial qu'un enfant puisse être protégé de la malaria, simplement en buvant un verre de lait. Mais il faut se souvenir que les vaccins engendrent souvent la confusion et l'affaiblissement du système immunitaire des enfants, les rendant in fine beaucoup plus vulnérables aux maladies infectieuses que les vaccins sont pourtant censés prévenir.



Les enfants les plus vulnérables du monde sont ceux des pays les plus pauvres où les décès et les maladies sont souvent le résultat de la malnutrition et où les enfants sont souvent en prise à des maladies infectieuses au moins 200 jours sur l'année. Les vaccins peuvent être dévastateurs pour ces enfants déjà immunodéprimés ainsi que pour les adultes.



Toutefois, les marchés vaccinaux émergents comme ceux des pays du Tiers-Monde dépasseront bientôt de plusieurs centaines de milliards de dollars ceux des pays développés. Les marchés émergents se situent dans les zones du monde qui se montrent prometteuses en termes de rentabilité pour de nombreux médicaments, y compris les vaccins. Or ces marchés émergents, principalement dans les pays en développement de l'Asie Centrale, l'Asie du Sud et l'Afrique, sont déjà lorgnés depuis bien longtemps par les fabricants de vaccins."



Suite de cet article (en anglais): sur le site du Dr Mercola

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2012/03/20/genetically-e…

Source :
Dimanche 25 mars 2012
http://www.initiativecitoyenne.be/article-des-chevres-genetiquement-modifie…

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 27 Sep 2012 - 03:22    Sujet du message: Des bandes dessinées pour vendre les biotechnologies aux enfants.. Répondre en citant

   



Des bandes dessinées pour vendre
les biotechnologies aux enfants
   



En moins d’un an, des groupements d’entreprises de biotechnologies agricoles ont mis au point deux bandes dessinées et dessins animés pour vendre leurs produits aux enfants américains et indiens. Des méthodes qui relèvent d’une confusion volontaire entre éducation aux sciences et promotion d’une science-fiction de laborantins.


   



« En travaillant sur les puzzles contenus dans ce livre, vous apprendrez tout sur la biotechnologie et ses merveilleuses solutions pour aider les gens à vivre une vie meilleure dans un monde plus sain. » C’est sur cet avant propos quelque peu sirupeux que s’ouvre le « livret d’activité sur les biotechnologies »,, un cahier d’exercices pour enfant diffusé aux Etats-Unis depuis la fin du mois de mars 2012. Cette bande dessinée interactive a été réalisée par le Conseil pour l’Information sur les Biotechnologies , une organisation financée par l’ensemble des industriels du secteur (DOW, Monsanto, Bayer, Syngenta...). Le Conseil se donne pour objectif de diffuser des « informations sur la sécurité des biotechnologies agricoles et leurs bénéfices pour un développement durable », faisant également la promotion des agrocarburants. Dans la bande dessinée récemment diffusée, le jeune lecteur est invité à découvrir le monde merveilleux des OGM qui lui permettront de « faire pousser plus de nourriture » sur moins de terre, de « cultiver des aliments plus sains » et d’« aider l’environnement ». Une rhétorique marketing usitée qui constitue le cœur de la stratégie de communication des entreprises de biotechnologie depuis plus de vingt ans. Cependant, en visant les jeunes enfants à l’école, ces entreprises jouent une nouvelle carte tendant à confondre éducation scientifique et science fiction.

« planter des bananiers pour se procurer des médicaments »

Pour en venir au contenu, outre les poncifs évoqués précédemment, le livret présente trois cas d’ « aliments plus sains » : le riz doré modifié pour contenir plus de vitamine A, la pomme de terre donnant des chips moins grasses pour un « snack plus sain » et la banane-vaccin. Aucun de ces produits n’est à ce jour commercialisé,
le riz doré et la pomme de terre GM ayant déjà été enterrés par les autorités sanitaires et des consommateurs dubitatifs. Mais l’assertion la plus aberrante du livret d’exercice est sans doute la suivante : « dans le futur les bananes pourront pousser avec des médicaments dedans. Cela veut dire que les gens pourront planter leurs propres bananiers pour se procurer les médicaments essentiels pour se protéger contre les maladies. » Le Bio-pharming visant à incorporer des molécules médicamenteuses, comme des antibiotiques ou des vaccins, dans les aliments reste un terrain de recherche embryonnaire de la biotechnologie et comporte un certain nombre de risques (dissémination, accoutumance...) qui n’ont pas encore reçu de réponses satisfaisantes. Alors d’ici à s’imaginer planter des "banane-vaccins contre l’hépatite B" ou du " tabac contre les maladies auto-immunes " dans son jardin, il y a là une affirmation qui relève de la pure fiction et désinforme les enfants.

En moins d’un an, c’est la seconde fois que les industriels de la biotechnologie tentent d’influencer l’opinion des enfants en utilisant la bande dessinée ou le dessin animé pour faire passer leurs messages. Fin 2011, l’International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications 
(ISAAA), une autre organisation sponsorisée par Monsanto et Bayer, lançait son dessin animé à destination des enfants indiens. Au tour de deux personnages, un homme maïs et une femme coton (Mandy et Fanny), tous deux génétiquement modifiés, les enfants découvrent pourquoi ils sont « plus forts » et offrent une « meilleure nourriture, plus saine et moins chère ». Mieux encore, les enfants apprennent que s’ « ils aiment les burgers, les nuggets, les hot-dog et le poulet tandoori, c’est parce qu’ils ont été nourris avec Mandy » (du maïs transgénique). Plus offensive dans le ton, Fanny s’en prend aux « hypocrites » qui refusent les OGM alors qu’eux même « dépendent des pilules biotechnologiques pour se soigner », certainement une référence à l’insuline développée en laboratoire mais n’ayant aucun lien avec les plantes agricoles transgéniques. Visiblement, les enfants indiens n’ont pas le droit au même niveau de subtilité que leurs petits camarades américains ou peut-être est-ce seulement les lois sur la publicité dissimulée et mensongère qui varient entre les pays...


Les enfants, décideurs ou consommateurs de demain ?


Dans un article publié en 2003 sous le titre
« La BD comme outil pour enseigner la biotechnologie à l’école primaire » Gladis Rota de la Redbio Foundation, un think-tank pro-biotech et Juan Izquierdo de la FAO développent une analyse des mécanismes de perception de l’enfant face à une approche mêlant apprentissage et jeux dans le cas des biotechnologies. Dès l’introduction de l’article, l’objectif de l’exercice est clairement fixé : « les enfants prendront les décisions de demain et choisiront les technologies du futur, ils sont un élément clé qui doit être traité en priorité dans tout programme d’éducation aux biotechnologies. » A l’image de l’aspect ludique du livret, les auteurs poursuivent leur analyse sur les moyens de persuasion de l’enfant : « la participation est une force puissante dans tous les moyens de communication, surtout lorsque qu’elle cible les enfants. » Selon eux, la bande dessinée est particulièrement adaptée : « l’utilisation de la science fiction, contextualisée et identifiée, renforce la compréhension et la construction des contenus scientifiques. […] Les enfants démontrent une parfaite compréhension du thème proposé et un discernement approprié pour séparer les réalités scientifiques de la science fiction. »

Seulement concernant les deux BD sur les biotechnologies diffusées, il est légitime de se demander si l’aspect science-fiction - outre l’épi au don d’élocution - est véritablement identifiable par de jeunes enfants ? Sans oublier le fait que ces outils pédagogiques sont destinés à une diffusion scolaire, donc sous l’autorité d’un enseignant, ce qui laisse peut de place au sens critique des enfants. Loin d’être anodines ou isolées, ces deux approches commerciales relèvent d’une stratégie marketing classique ciblant les plus jeunes. De nombreuses études démontrent que l’enfant possède un pouvoir de prescription important sur ses parents concernant les choix alimentaires et vestimentaires, deux des principaux débouchés de l’industrie biotech. Par ailleurs, à l’âge adulte les deux tiers des produits consommés dépendent d’habitudes prise dans l’enfance ; rassurer l’enfant sur les OGM s’est donc s’assurer un client adulte fidèle. Ces nouvelles pratiques marketing confondent à escient éducation des enfants et modelage des consommateurs dans une science-fiction de mauvais aloi aux antipodes d’une pédagogie critique. Pire, elles encouragent des pratiques alimentaires douteuses faisant fi de la santé des enfants. Mais heureusement, en France Superdupont est là pour veiller sur nos enfants car il ne faudra rien attendre de l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments pour contrôler les OGM...


Source : Benjamin Sourice, journaliste, blog Mediapart, 22 mai 2012

voire également :
http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article972
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 30 Sep 2012 - 23:47    Sujet du message: Que faire contre Monsanto? Répondre en citant



Que faire contre Monsanto?
    

     
http://youtu.be/Tq4EjQDiPIw     

     
 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 10 Oct 2013 - 12:13    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

Grr !!!!! C'est indigne ! Une Honte véritable....



Le jugement est tombé, le géant de la biochimie Monsanto conserve le droit de poursuivre en justice les agriculteurs biologiques dont la production a été malencontreusement contaminée par les OGM sorti de ses laboratoires.

C’est un paradoxe qui soulève l’indignation et l’incompréhension au sein de la population américaine. Monsanto, qui détient le fameux brevet pour l’herbicide Roundup et pour les semences génétiquement modifiées capables de résister à ce même désherbant, conserve le droit de poursuivre en justice n’importe quel agriculteur dont la production de maïs contiendrait plus d’1% d’OGM.

Belle ironie, sachant que ce sont les organismes génétiquement modifiés eux-mêmes qui contaminent les productions biologiques avoisinantes. Comme si cela ne suffisait pas de rendre les productions de ces agriculteurs invendables car non conformes aux exigences de l’agriculture biologique, Monsanto compte aussi s’enrichir sur la contamination dont elle est à l’origine.

Lundi, la cour d’appel fédérale des Etats-Unis a débouté le groupe d’une cinquantaine d’agriculteurs bio alliés dans une bataille juridique qui semble pencher en faveur du géant de la biochimie. Les juges américains ont statué en s’appuyant sur l’engagement pris par la société sur son site web, où elle explique en quelques lignes qu’une action en justice serait engagée uniquement dans le cas où plus d’1% de la production des agriculteurs biologiques contiendrait des OGM.

Aucune raison de s’inquiéter donc, si Monsanto a promis. Là en est bien la preuve, entre 1997 et 2010, la société a déposé 144 plaintes pour violation de brevet. Reste à savoir que la contamination par les OGM est parfaitement accidentelle, et que les agriculteurs n’ont pas forcément conscience que leur production est atteinte.

Leur crainte de voir les avocats de Monsanto les traîner en justice pour violation de brevet est donc bel et bien fondée, mais la justice américaine continue à faire l’autruche.

Alors qui est à blâmer pour cette mascarade ? Certains pointent du doigt le lobby Monsanto, qui a maintes fois réussi à rallier juges et politiciens à ses côtés.

Dernier exemple en date, le « Monsanto Protection Act », ratifié fin mars, qui empêche la justice américaine de suspendre la vente ou la culture d’OGM, malgré la remise en cause de leur homologation.

Erratum : Il s'agit bel et bien de production de maïs et non de blé, veuillez nous excuser pour cette coquille.


Rédaction : Justine Chrisment
Source : Yahoo news - CNBC.com
- See more at: http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/7414/usa-monsanto-fait-payer-des-…
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:12    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> vie en société-écologie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky