Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> vie en société-écologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 23 Aoû 2009 - 13:09    Sujet du message: Marie Monique Robin Répondre en citant

« Répondre #45 le: 15 Août 2009 à 21:51: »




Marie Monique Robin


Un femme journaliste remarquable de courage et de volonter d'informer.
C'est elle qui a fait le film "Le Monde selon Monsanto" ainsi que le livre..
que beucoups d'entre vous connaissent..

A visister son blog qui vaut le détour
http://blogs.arte.tv/LemondeselonMonsanto/frontUser.do?method=getHomePage



A lire sur son blog, elle nous raconte l'impact et les difficultés
qu'elle a rencontré, suite à la diffusion de son film, le titre de l'article est
:

Drôle d'acharnement sur Wikipedia
http://blogs.arte.tv/LemondeselonMonsanto/frontUser.do?method=getPost&p…


bien à vous damejane






.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 23 Aoû 2009 - 13:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 23 Aoû 2009 - 17:21    Sujet du message: L’Égypte refuse les aliments OGM Répondre en citant

« Répondre #46 le: Hier à 14:04 »

.

L’Égypte refuse les aliments OGM
Écrit par Valérie Tremblay Le 19 août 2009


De :terresacree@googlegroups.com
au nom de Michel Walter
(vivant12@wanadoo.fr)
Envoyé : mer. 19/08/09 17:51








Dorénavant, il n’y aura plus d’aliments génétiquement modifiés en sol égyptien. La semaine dernière, le ministre de l’Agriculture Amin Abaza a décrété que chaque produit agricole importé devra être certifié « sans OGM » par le pays producteur. La même règle s’appliquera pour les produits exportés. La nouvelle vient l’agence de presse égyptienne MENA, reprise par Reuters. Si le gouvernement est rempli de bonnes intentions, les négociants s’interrogent sur la faisabilité de la démarche.

« Il n’y a plus un seul cargo de produits agricoles qui va entrer au pays sans subir un examen, particulièrement le blé, le maïs et le soja », a ordonné Amin Abaza. Selon Reuters, qui a relayé l’information, c’est un lot de blé russe, rejeté à la frontière, qui a enflammé le débat. Les membres du parlement demandent l’application de règles plus strictes. Ils réclament de même une plus grande autosuffisance en agriculture.

Si les négociants restent dubitatifs, c’est parce qu’une partie des importations actuelles contiennent des OGM. « Cela signifie par exemple qu’il sera possible d’importer seulement de l’huile de soja du Brésil. Il faudra exclure les production américaines et argentines », confie un négociant. Ces trois pays sont les plus grands producteurs d’huile de soja. Il ajoute qu’il serait «extrêmement difficile de garantir que l’huile de soja brésilienne soit sans OGM dans la mesure où cet État a une grande production OGM, et qu’il serait possible que du soja OGM soit mélangé avec su soja non OGM ».

L’Égypte est l’un des plus grands importateur de blé. Il importe également du maïs, de l’huile alimentaire et du sucre. Il exporte également des fruits et des légumes, particulièrement en Europe. L'Egypte est aussi un grand producteur de coton, dont la moitié de la production viendra d'OGM d'ici 2010. Mais l'interdiction des OGM ne semble concerner que les aliments...








.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 2 Nov 2009 - 01:35    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

« Répondre #47 le: 01 Septembre 2009 à 23:18:

« Les OGM face
aux nouveaux paradigmes
de la biologie »


Auteur(s) : Jeanne Grosclaude , Directeur de recherche honoraire de l’INRA ;
Membre correspondant de l’Académie d’Agriculture de France.


http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/agro_biotech/ocl/e-docs/00/04/…






Un colloque ambitieux, un pari réussi
Reconsidérer la transgenèse à la lumière des nouvelles connaissances fondamentales sur la structure et le fonctionnement des génomes ; faire découvrir les nouvelles orientations conceptuelles de la biologie vers la compréhension des systèmes complexes interdépendants : deux évolutions majeures de la biologie qui par elles-mêmes impliquent d’évaluer autrement les propriétés d’un organisme génétiquement modifié, qu’il soit ou non voué à la dispersion dans l’environnement.
Faire comprendre que la science évolue plus vite que la norme et le droit, et que les régulations imaginées par la société ou le législateur sont rapidement dépassées par l’évolution de la connaissance.

Inviter à ce moment de découverte et de formation un public multiculturel.

Voilà le pari des chercheurs responsables du projet COBINA1 (COnnaissances BIologiques et Normes d’Action Publique, programme soutenu par l’Agence nationale de Recherche) lorsqu’ils ont organisé ce colloque les 11 et 12 février 2009 au siège de l’INRA à Paris....







.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 2 Nov 2009 - 01:35    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

« Répondre #48 le: 07 Septembre 2009 à 12:22: »

.

Annulation du décret OGM,
la FNAB veut
une extension aux PGM


01/09/2009 11:53
(Par Jean-Charles BATENBAUM)





Annulation du décret OGM, la FNAB plaide pour une information exhaustive


Annulation du décret OGM, la Fédération nationale d’agriculture biologique (FNAB) des régions de France, veut une extension aux PGM. Après l’annulation du décret OGM par le Conseil d’Etat, la FNAB plaide pour une information exhaustive demandant à ce que le gouvernement profite de cette « contrainte » législative pour proposer une « extension de la définition des OGM aux plantes génétiquement modifiés (PGM).


Après l’annulation du décret OGM par le Conseil d’Etat, la FNAB plaide pour une information exhaustive. L’annulation de certains articles d’un décret publié par le gouvernement Villepin en 2007 va donner lieu à un travail législatif sur l’information du public en matière d’essais de nouveaux Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) et de consultation.



La FNAB a déclaré qu’elle serait « très attentive aux propositions du gouvernement, afin que le public puisse disposer de tous les éléments concernant les réels impacts sanitaires et environnementaux des PGM, et se prononcer de la façon la plus large possible. »



La Fédération nationale d’agriculture biologique des régions de France (FNAB) demande à ce que le gouvernement profite de cette « contrainte » législative pour proposer une « extension de la définition des OGM aux PGM « clandestines », issues de modifications chimiques et n’entrant pas dans la définition réglementaire des OGM, mais posant les mêmes problèmes en termes de dissémination dans l’environnement et de santé publique. »



Après l’annulation du décret OGM par le Conseil d’Etat, la FNAB plaide pour une information exhaustive demandant à ce que le gouvernement profite de cette « contrainte » législative pour proposer une « extension de la définition des OGM aux PGM.




Dans leur lutte contre les PGM, les producteurs bio « arguent de leurs pratiques pour démontrer le non intérêt des biotechnologies en agriculture et l’existence de méthodes alternatives crédibles et sans danger pour la santé et l’environnement. Cependant, il est tout aussi important que les citoyens aient accès à l’ensemble des données scientifiques existantes, notamment dans le domaines sanitaire et environnemental, et que l’on ne cache pas des résultats inquiétants sous prétexte de confidentialité et de danger commercial pour une entreprise. L’information du public sur des éléments nouveaux concernant les impacts sanitaires et environnementaux des PGM expérimentés est donc essentielle. »



Pour la FNAB, il est « tout aussi important que la consultation du public sur des essais de nouveaux PGM ne se cantonne pas au seul internet. De nombreux citoyens sont encore sans connexion haut débit. D’autres voies doivent être utilisées, comme le dépôt de dossiers en mairie ou des réunions publiques, qui permettront à un public plus large de se prononcer en connaissance de cause. »



Enfin, toujours selon la Fédération nationale d’agriculture biologique des régions de France, il est tout aussi « essentiel de soumettre les nouvelles techniques de modification génétique, adoptées par les semenciers pour introduire des caractères inconnus d’une espèce dans des variétés, aux mêmes contraintes que les PGM : les dangers et les objectifs, comme les alternatives sont les mêmes. »


Source :
http://www.actualites-news-environnement.com/21393-annulation-decret-OGM-FN…



.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 2 Nov 2009 - 01:36    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

« Répondre #49 le: 05 Octobre 2009 à 21:00: »

.


Le maïs espagnol demande
l'asile agricole à la France


Le 29 septembre 2009


Le maïs OGM est cultivé en Espagne sans aucune précaution contre la contamination. Le gouvernement espagnol se moque de mettre en place des lois strictes pour protéger l’agriculture sans OGM. Face à cette atteinte à leur droit de survie, les maïs non-OGM sont forcés de fuir le pays”. Tels sont les propos de David Carpio Sanchez, chargé de campagne OGM chez les Amis de la Terre Espagne, et animateur d'une campagne originale où le maïs non-OGM, révêtu d'une personnalité, est contraint à l'exil et crie sous les fenêtres de l'ambassade de France à Madrid “mieux vaut fuir en France que devenir OGM!”.

Patrick De Kochko, membre des Amis de la Terre France continue : “L’exemple de l’Espagne montre l’importance de la réforme des procédures européennes d'autorisations pour interdire la culture du maïs OGM. La France ne doit pas baisser les bras et doit maintenir cette interdiction de culture.” Helen Holder, chargée de campagne OGM chez les Amis de la Terre Europe ajoute : “l’Espagne est le mauvais élève de l’Europe : pendant que les 26 autres pays de l’Union européenne hésitent à cultiver les plantes génétiquement modifiées, le gouvernement espagnol ouvre grand les portes à l’industrie biotech. L’impact des OGM sur la santé et l’environnement n'est pas pris en compte, ni le risque important de contamination pour l’agriculture biologique et conventionnelle.”

L'association rappelle que la majorité du maïs OGM cultivé en Europe se trouve en Espagne. Le maïs OGM, MON810, de Monsanto – la seule plante OGM autorisée à être cultivée dans l’Union européenne – a été interdite en France en 2008.

Aussi sur DDmagazine
OGM alimentaires, ce qu'il faut comprendre
http://www.ddmagazine.com/970-OGM-alimentaires-ce-quil-faut-comprendre.html


Écrit par Yves Heuillard


lien source :
http://www.ddmagazine.com/200909291479/Actualites-du-developpement-durable/…

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 2 Nov 2009 - 01:37    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

« Répondre #50 le: 19 Octobre 2009 à 01:49: »
.




Le WWF labélise les OGM
Roundup Ready de Monsanto

Label OGM responsable


de terresacrée . org


http://terresacree.org/wwfroundupready.html



.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 2 Nov 2009 - 01:38    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

« Répondre #51 le: 21 Octobre 2009 à 00:48: »

.




vivre sans OGM

Opération "Votons avec notre caddy"


http://vivresansogm.org/topic/index.html




.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2009 - 23:36    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

.





Une coalition canadienne
contre un nouveau maïs OGM


Écrit par Claire Goujon-Charpy
Le 28 octobre 2009






Des voix s'élèvent au Canada contre l'approbation du SmartStax, un nouveau maïs OGM de Monsanto et Dow AgroSciences. Sous l’égide du Regroupement québécois contre les OGM (RQcOGM) et du Réseau canadien d’action sur les biotechnologies (CBAN), une coalition dénonce l’approbation, par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) d’une nouvelle variété de maïs génétiquement modifié, destiné à la consommation humaine et animale. Selon cette coalition, "le SmartStax a été approuvé sans aucune évaluation de ses effets potentiels sur la santé humaine". La coalition demande le retrait de cette autorisation et un moratoire sur toute nouvelle approbation d’ici jusqu'à ce que soit établie, de façon indépendante, la rigueur et la transparence des processus d’évaluation des OGM de l’ACIA et de Santé Canada. Elle réclame également l’étiquetage obligatoire des aliments contenant des OGM au Canada.

La coalition dénonce le concept «d’équivalence substantielle» sur laquelle se base l’approbation des nouveaux aliments génétiquement modifiés. Pour le SmartStax, qui combine huit gènes modifiés, l’ACIA semble avoir conclut à cette équivalence du simple fait que chacun des gènes a déjà été évalué séparément dans d’autres plantes où il avait été introduit. Or, selon la coalition, la combinaison de huit gènes peut provoquer de nouveaux effets qui diffèrent de ceux produits par chacun des gènes individuellement.

La coalition critique aussi le fait que l’ACIA et Santé Canada ne réalisent aucun test par eux-mêmes et se fient à la méthodologie mise en place par l'industrie pour faire les évaluations. Un expert international en réglementation des technologies agricoles du vivant, Peter Andrée, s'est associé à la dénonciation de la coalition par une déclaration dans laquelle il mentionne que «le cas du SmartStax démontre des lacunes fondamentales dans le système de règlementation canadien des organismes génétiquement modifiés".

Enfin, Aux yeux de la coalition du RqcOGM et du CBAN, le refus par le gouvernement fédéral d’imposer l’étiquetage obligatoire des aliments contenant des OGM donne l’impression qu’il est de connivence avec l’industrie des biotechnologies. Il faut savoir qu'en Europe, l’Union européenne applique une politique stricte d’étiquetage obligatoire de la nourriture génétiquement modifiée, avec un seuil de tolérance à 0,9%, politique sur laquelle les pays de l’Est et la Russie tendent à calquer leur législation. Les États-Unis, premiers producteurs d’OGM, ont par contre publié de simples lignes directrices pour un étiquetage volontaire de la nourriture « non OGM » , laissant sous-entendre que la majorité de la nourriture est génétiquement modifiée.
Et aussi sur ddmagazine

Le maïs espagnol demande l'asile agricole à la France

L'Egypte refuse les aliments OGM

Bientôt du pain aux OGM



http://www.ddmagazine.com/200910281536/Actualites-du-developpement-durable/…

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2009 - 01:03    Sujet du message: un comité d’éthique préconise des étiquettes… “mensongères”? Répondre en citant

.






OGM:
un comité d’éthique préconise des étiquettes…
“mensongères”?




Où commencent les OGM? Indirectement, le Haut conseil sur les biotechnologies (HCB) vient de trancher le débat en préconisant une définition du “sans OGM”... qui en tolère potentiellement la présence bien au-delà du seuil de quantification fiable (0,1%) dans les produits alimentaires d’origine animale…
Dans ces conditions, une étiquette “sans OGM” -destinée à informer le public- pourra signifier le contraire, dans la limite de 0,9% de l’alimentation des bovins, des porcs ou de la volaille!
Débats mouvementés à l’horizon.

Pour les végétaux et leurs dérivés (huile, margarine etc) un produit “sans OGM” devra en contenir moins de 0,1%, ce qui correspond au seuil fiable “le plus bas techniquement réalisable garantissant à la fois le respect du consommateur et la fiabilité des transactions“.

…Mais, pour la filière animale, l’étiquetage “sans OGM” des produits serait acceptable, lui, sous le seuil de 0,9% d’OGM dans l’alimentation des porcs, bovins, volailles…
Dans ce cas, l’étiquetage, tel qu’il se comprend par un consommateur et l’informe, serait-il encore fiable? Ce n’est plus “sans” mais potentiellement avec. Texto:

“Le CEES estime qu’il serait également justifié d’étendre la possibilité d’étiquetage à la «zone grise»
comprise entre le seuil de 0,1% et le seuil de 0,9% déclenchant l’obligation d’étiquetage «OGM».”

- document mis en ligne par InfoOGM, lien en bas.

*
A noter, pour les produits de l’apiculture qui font également l’objet d’un avis, l’étiquetage “sans OGM” ne se fonderait pas du tout sur le pourcentage d’ADN modifié… mais sur la distance entre le rucher et les cultures d’OGM.

Le Comité économique, éthique et social (CEES) du HCB surprend par ces avis à moins qu’ils ne confirment simplement les priorités de son intitulé: d’abord l’économique, puis l’éthique, puis enfin le social.
Sa présidente, Christine Noiville explique (voir le site InfoOGM): “ce travail imposait d’atteindre un compromis du fait des exigences variées, voire opposées, des différents acteurs à l’image des consommateurs souhaitant pouvoir consommer sans OGM et des producteurs souhaitant pouvoir produire avec OGM“.
Un plan de progrès est proposé sur 5 ans.


L’éthique de l’étiquette

Du côté produits animaux, Actualités News Environnement explique la préconisation du HCB par la dépendance des éleveurs aux importations et l’impossibilité de réclamer, par exemple, “du soja « sans OGM » (en dessous de 0,1 %), mais seulement du soja non étiqueté OGM (en dessous de 0,9 %).”

Le site qui donne longuement la parole à Greenpeace (qui estime que “la liberté de produire et consommer sans OGM devient un slogan dénué de réalité“) rappelle également que nombre de scientifiques, considèrent qu’ “il faut accepter que “sans OGM” signifie “un peu d’OGM” pour rendre la coexistence possible“.


“Belle bataille en perspective“, conclut les Echos mais pourtant ni sur les aspects de consommation, ni sur ceux de la fiabilité de l’étiquetage…
Sur le mécontentement -malgré les 0,9%- du monde agricole : “la FNSEA estime le dispositif trop complexe et susceptible d’introduire de la confusion dans l’esprit des consommateurs.”
On pourra lire également la première réaction à l’information sur le site du Monde: “c’est du suicide économique“.


Zéro contrainte, volontariat seulement


La loi du 25 juin 2008 avait affirmé dans son article 2, la liberté de produire et de consommer “sans OGM”, rappelle en début de document le Comité économique, éthique et social, du Haut Conseil des biotechnologies (HCB), saisi le 15 juin 2009 par les Ministres chargés de l’environnement, de l’agriculture et de la consommation.

Si la liberté de produire sans OGM et de le faire savoir est bien respectée par l’avis du CEES, la liberté de consommer “sans OGM” pose question. L’étiquetage n’est qu’une possibilité, pas du tout une contrainte. Philosophie de l’avis: “sur une base volontaire, signaler, voire valoriser cette démarche par un étiquetage approprié“.

D’un point de vue critique, on pourra relever également que la présence d’ADN transgénique dans les aliments est considérée “parfois techniquement inévitable“. Est-ce vraiment le cas: un aliment à risque comme le soja peut être parfaitement évité dans l’alimentation porcine, à la condition de renoncer au modèle d’élevage hors sol… lourdement mis en cause, pour d’autres raisons, en Bretagne.

On notera, enfin, qu’il y a une inversion des problématiques: “l’étiquetage autorisé dans la “zone grise” comprise entre 0,1% et 0,9% devrait être clairement distinct de l’étiquetage ‘nourri avec des aliments sans OGM”, afin d’induire le moins de confusion possible dans l’esprit des consommateurs“.

Mais cette confusion sera plutôt accrue si la mention sur un produit potentiellement à 0,9% d’OGM dans l’alimentation animale le présente abruptement comme”sans OGM”… tandis que celui qui est à 0,1% maximum ne profitera que d’une allégation indirecte ou minimisante, puisque portant bien explicitement, elle, sur les aliments d’élevage.




Lien source: http://www.bloob.fr/la-presse-en-parle/ogm-un-comite-dethique-preconise-des-etiquettes-mensongeres-10470.html

[center]
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 17 Déc 2009 - 23:45    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

  




  
  

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Mar 2010 - 16:59    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

.
La Commission européenne autorise
la mise en culture d'Amflora
,
la pomme de terre transgénique de l'allemand BASF.
L'Autriche n'en veut pas.
Amflora, la pomme de terre OGM de BASF





Elle s’appelle Amflora et sera sans doute bientôt intégrée aux rations destinées à l’alimentation animale. Conçue par l’allemand BASF, cette pomme de terre transgénique vient d’obtenir le précieux sésame qu’elle avait demandé à la Commission européenne. Bruxelles a autorisé ce mardi sa mise en culture.
Dans la foulée, Bruxelles a donné son feu vert à la commercialisation à des fins alimentaires de trois variétés de maïs transgéniques - des dérivés du MON 863 - produites par Monsanto.

La vraie nouveauté concerne l'autorisation de la pomme de terre Amflora. Essentiellement destinée à la production d'amidon, cette nouvelle variété pourra également servir à l'alimentation animale. La Commission européenne n'avait plus donné son feu vert à une culture OGM (organisme génétiquement modifié) en Europe depuis 1998 et le maïs OGM de Monsanto, le MON 810.

Pour prendre sa décision, la commission s’est appuyée sur l’avis de l'Agence européenne de sécurité des aliments (Aesa), qui assure qu’Amflora ne pose pas de problème pour la santé.

BASF met en avant plusieurs spécificités de sa pomme de terre OGM qui devraient plaire aux industriels. Amflora est composée presque exclusivement d'amylopectine, un polymère utilisé dans la production de matière textile, de produits papetiers et d'adhésifs. Cette pomme de terre extrêmement farineuse intègre surtout un gêne lui conférant une résistance aux antibiotiques. "Lorsqu'un antibiotique est appliqué sur les germes de la plante, les plantes qui n’ont pas le trait recherché disparaissent, tandis que les plantes ayant le trait souhaité et donc associées au marqueur, ne sont pas affectées", explique-t-on chez BASF. Comme pour les autres végétaux OGM, les défenseurs de l'environnement craignent des risques de dissémination de ce gène sur les autres plantes cultivées à proximité.

L'Autriche n'a pas tardé à réagir. Dès ce mardi après-midi, le ministre de la Santé a fait savoir qu'il préparait "un texte pour interdire la culture de la pomme de terre OGM" sur le territoire autrichien. Le ministre a dit vouloir légiférer "immédiatement" en vue d'une interdiction nationale. Vienne avait déjà mis en place en 1999 une "clause de sauvegarde" pour empêcher l'importation et la culture de deux sortes de maïs génétiquement modifiés, le MON 810 de Monsanto et le T 25 de Bayer autorisés également par la Commission européenne.

De son côté, le gouvernement français a expliqué qu'il ne se prononcera pas dans l'immédiat, préférant attendre l'avis du Haut conseil des biotechnologies (HCB) pour arrêter sa position. Dans un communiqué commun, Jean-Louis Borloo et Bruno Le Maire, ministre de l'Ecologie et de l'Agriculture, souhaitent "qu'il n'y ait plus d'autorisation d'OGM sans le renforcement de l'expertise scientifique communautaire".

"La France a le droit et le devoir de mettre en place une nouvelle clause de sauvegarde sur la culture de cette pomme de terre sur son territoire", estime l'association écologiste Greenpeace. "Il serait irresponsable de risquer de la disséminer dans l'environnement". Pour le Parti socialiste, le gouvernement doit interdire la culture de cette pomme de terre comme il a interdit le maïs OGM de Monsanto, "à titre préventif".

latribune.fr

http://www.latribune.fr/entreprises/industrie/chimie-pharmacie/20100302trib…



_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 22 Avr 2010 - 20:24    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

.
.
Le guide
des produits alimentaires
sans OGM.






Greenpeace a édité sur son site une guide répertoriant
tous les produits alimentaires mis sur le marché avec une
indication de label de qualité et ou contenant des OGM.
La liste est mise régulièrement à jour...
Elle porte sur :

Poisson Viande Crèmerie Fromage Épicerie salée
Épicerie sucrée Plats préparés
Aliments pour bébés Aliments pour animaux de compagnie


à consulter et à diffuser largement autour de vous


http://guide-ogm.greenpeace.fr/guide?&supercategory=7




.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 23 Aoû 2010 - 01:39    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

.




Depuis 1996, Greenpeace se bat contre la dissémination des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM).
Ils présentent beaucoup trop de risques pour que l'on puisse se permettre leur généralisation.
Ils sont un danger pour l'environnement, présentent des risques pour la santé et menacent
les équilibres économiques et sociaux. Ils posent également des questions éthiques
qui n'ont pas fait l'objet d'un débat suffisant.


http://www.dailymotion.com/video/xd6lvv_ogm-les-organismes-genetiquement-mo…


OGM, les Organismes G&eacute;n&eacute;tiquement modifi&eacute;s
envoy&eacute; par gpfrance. - Regardez les derni&egrave;res vid&eacute;os d'actu.



En savoir plus:

http://www.greenpeace.org/france/campagnes/ogm


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 4 Sep 2010 - 00:10    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

.

La France va stériliser l’Afrique !


http://www.dailymotion.com/video/xe9ayk_la-france-va-steriliser-lyafrique_news



La France va st&eacute;riliser l&rsquo;Afrique !
envoy&eacute; par 95otilemajD. - Regardez les derni&egrave;res vid&eacute;os d'actu.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Sep 2010 - 18:00    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM. Répondre en citant

.
Le saumon OGM
bientôt dans les assiettes?





Puisque l’on mange déjà du maïs ou du soja génétiquement modifié, pourquoi pas bientôt aussi du saumon ? La Food and Drug Administration est en train d’achever ses auditions au sujet d’un saumon OGM mais elle a déjà fait savoir, par communiqué, que sa réponse devrait être positive. Ce saumon « est aussi sûr à consommer que les saumons conventionnels de l’Atlantique » estime la FDA. « Il y a une certitude raisonnable que la consommation de nourriture provenant de cet animal n’est pas préjudiciable à la santé ». Ce serait le premier animal transgénique autorisé dans les assiettes américaines.


Le créateur de ce saumon n'est pas Frankenstein, mais une société américaine, appelée AquaBounty. Son poisson sera un saumon de l’Atlantique, explique-t-elle, mais doté de deux gènes supplémentaires qui lui permettront de grandir deux fois plus vite qu’un saumon ordinaire. Le poisson « AquAdvantage » recevra un gène de croissance emprunté au saumon Chinook et un gène « anti-gel » emprunté au tacaud, lui permettant de se développer même en eaux froides. L'idée de la firme AquaBounty est de faire incuber au Canada les œufs génétiquement modifiés, puis les transporter par paquets réfrigérés jusqu’au Panama où les poissons grandiront dans des citernes posées à terre. Arrivés l'âge d'être mangés (au bout de 19 mois, au lieu de 3 ans pour les saumons d’élevages ordinaires), ils seront envoyés aux Etats-Unis pour régaler les gourmets américains. AquaBounty assure ainsi que ses créatures ne risquent pas de s'échapper dans la nature.

Les savants d'AquaBounty travaillent depuis plus de vingt ans sur ce projet, ils avaient créé leur premier saumon transgénique en 1989 et déposé leur demande d’autorisation à la FDA en 1995. Mais les auditions menées par la FDA ce lundi ont montré que beaucoup de scientifiques restent encore sceptiques quant à l’inocuité de cet OGM. « La science ne peut pas prouver que ce saumon génétiquement modifié est bon pour être consommé par les humains sur une longue période de temps » a invoqué devant la FDA Darrell Rogers, représentant l’Alliance for Natural Health. Il en déduit : « C’est mettre en danger inutilement et imprudemment la santé humaine ».

La décision de la FDA est attendue avec beaucoup d’impatience par de nombreux autres créateurs d’animaux transgéniques. La FDA étudie déjà le dossier d’un cochon qui digèrerait mieux les phosphores. Il est appelé Enviropig, car il serait bon pour l’environnement...

Photo Victor Ruitz Caballero pour Reuters. Du saumon pas encore transgénique à Puerto Chacabuco, au Chili
.





.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:20    Sujet du message: la culture OGM-Gentech-news- tout sur l'OGM.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> vie en société-écologie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky