Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
La voie du juste milieu

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> le jardin de la sérénité -> la page de Damejane -> l'éditorial de damejane
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 4 Nov 2008 - 18:56    Sujet du message: La voie du juste milieu Répondre en citant

.
.
La voie du juste milieu.





Alors que j'étais bien jeune, une opportunité nous est donnée avec des amis, d'aller voir un moine zen coréen, lequel était de passage dans un centre à Paris ou il donnait une conférence.

Nous voici donc arrivés sur les lieux avec une connaissance, nous étions trois personnes dont l’une était bien plus âgée..

A l'époque nous vivions avec de maigres revenus et nous nous demandions comment nous allions payer le droit d'entrée pour assister à cette conférence, car nous n’avions pas su au départ que c'était payant.

Nous fréquentions alors, à cette époque tous les trois un club de sport qui avait mis une affiche signalant cette conférence sans précision de droit d’entrée..

Intuitivement me voici en train de discuter avec un responsable qui filtrait les entrées à la porte, pour tenter de négocier. En retournant nos poches, nous voici en train de regarder ce que nous pouvions donner collectivement pour payer l’entrée et c’est à cet instant là, que le moine zen passe le bout de son nez et nous invite à entrer.


Le plus surprenant c'est qu'il décida illico de nous recevoir en privé dans une toute petite pièce avec son interprète, désignant à chacun ou il devait s’installer .
Ce vénérable Maître s’assit en zazen contre un mur, au centre de la pièce, et m'indiqua de faire de même à sa droite, le copain plus jeune à sa gauche et le plus âgé en face de moi, enfin le traducteur s’installa dans le dernier coin.

Autant dire que dans cette pièce minuscule, nous occupions tout l'espace, ce qui avait l'avantage de nous faire nous sentir unis.

Nous étions donc tous assis dans la posture dite de zazen.
Je me souviens que j’étais impressionnée par son magnifique costume traditionnel,
il avait une sacrée prestance au sens noble du terme.

Je me souviens encore de l'émotion, toute en retenue, mais pleine de joie et de sérénité que j'avais ressenti. Nous étions tous dans son aura bienveillante, une douce Lumière dorée emplissait la pièce, je voyais tout "en or", et notre vénérable moine zen commença à nous parler longtemps, bien que le temps nous eût paru comme "suspendu".


Il nous parla de l’univers, des étoiles, la vie qui rayonne en tout, de la force de vie . Il nous avait pris dans son cœur et chaque impulsion donnée à ses mots était comme une douce harmonie qui parlait directement à nos cœurs, bien que je n’en prenais pas alors toute la réelle mesure.


C’est ainsi que pour la première fois, j’entendis parler de la source, et de la notion de revenir à la source.

« Il est important de savoir d’où l’on vient, comme il est important de savoir ou l’on va », disait-il.


Bien entendu, le traducteur nous traduisait tout, aucun de nous trois ne parlant coréen.
C’est alors qu’il nous lança cette petite phrase (traduite bien sûr) :

« Il y a le sentier de droite, il y a le sentier de gauche et il y a le juste milieu. Le juste milieu est la voie juste car elle mène au sentier de l’éveil. C’est le véritable sentier qui mène à la Lumière, c’est le sentier de la Vérité et de l’harmonie en toutes choses. »


Autant dire que ces mots se sont gravés dans ma mémoire mais aussi dans mon cœur à cet instant précis.

Je me souviens m’être demandé : mais comment faire ?
Comment pourrais-je savoir si j’agis ou pense de façon juste ?
Autant dire qu’il avait du capter cette forte pensée, car il s’est tourné vers moi et m’a fait un large sourire qui a fait fondre ma peur et m’a rempli de cette certitude qu’il me fallait par moi-même chercher pour trouver la voie du juste milieu.


Intellectuellement je pouvais comprendre, mais je ressentais au fond de moi que je n’en avais pas saisi la profondeur..

C’est alors qu’il nous invita à nous lever, mes jambes, peu accoutumées à être pliées en zazen étaient toutes endormies, ce qui me fit comprendre que j’étais si bien que j’en avais oublié le poids de mon corps.


Bien entendu, nous nous sommes confondus en salutations respectueuses, pleins de reconnaissance pour ce temps consacré à nous donner un enseignement.
La personne plus âgée qui nous accompagnait se sentait gênée et nous priait courtoisement de partir pour ne pas abuser de la situation, ce sur quoi nous étions tous d’accord..


Mais le traducteur nous rattrapa à la sortie et nous dit que nous étions aimablement invités à rester et à assister à la conférence qui allait bientôt démarrer, sur la directive et l’insistance de ce Vénérable Moine zen.


On nous installa tout devant sur des chaises, afin que nous puissions tout entendre, de sorte que nous nous retrouvions en face du Maître de conférence..

La salle était remplie de monde, il y avait beaucoup de personnes qui semblaient aisées dans l’assistance, quelques « babas cool », très peu en fait, et des personnes habillées avec les costumes de moine zen issus de différentes écoles, avec leurs enseignants, quelques profs de yoga, d’autres qui semblaient être des "vip", habillées de façon chic.
Autant dire que nous faisions un peu « tâche » avec nos vêtements modestes.


Les organisateurs de cette conférence nous considérèrent du coup comme des personnalités "importantes", avec ce regard qui se demandait ce que nous pouvions avoir de si spécial pour être reçus en audience privée et si longtemps, ayant mis en retard le début de la conférence..

Autant avouer, que la gène était des deux coté, étant donné que nous ne nous attendions pas à cela.


A cette époque je n’avais aucune idée du pourquoi.. J’étais si jeune encore..
Quand la conférence débuta, nous eûmes l’agréable surprise de découvrir que notre Vénérable Maître n’était pas venu seul pour enseigner, qu’il était accompagné par une magnifique femme Nonne zen, qui fit son entrée avec lui habillée de son costume traditionnel coréen faisant penser à une sorte de "kimono" de couleurs rouge aux motifs floraux délicats, qui allaient si harmonieusement avec sa personne. C’était comme une fleur qui rayonnait par sa simple beauté.


Tout l’enseignement donné par ces deux êtres merveilleux, reposait sur l’éveil, sur la voie du juste milieu et de la pratique de la méditation. Autant dire qu’ils ont donné de multiples exemples que nous écoutions religieusement mais dont nous n’étions pas encore capable à cette époque d’en comprendre toute la portée, et le cadeau si merveilleux qui nous avait été donné. Un exemple de cet enseignement fut lorsqu’ils ont frappé leurs deux mains, (comme quand on joint les mains pour prier), en disant « çà c’est l’éveil ! » Je peux vous dire que cela m’a interrogé sur pas mal d’années..hihi !


Longtemps après cette rencontre, je ressentais encore l’accompagnement de ces deux Maîtres ressenti comme une douce chaleur apaisante.

Ayant perdu de vu, depuis, mes deux acolytes, je ne connais pas l’impact qu’a eu sur eux cette rencontre avec ce Vénérable Maître, mais une chose est sûre, pour votre dévouée, c’est que cela a été déterminant dans mes choix de vie, puisque ce jour là, cette fameuse phrase sur la voie du juste milieu est restée gravée comme une lumière donnant une impulsion de détermination, dans ma mémoire me montrant le sentier à chercher et à suivre…


Bien des années après j’ai réalisé que ce Vénérable moine zen me parlait bien plus télépathiquement, s’adressant directement à ma propre nature divine, pour qu’un jour la semence de son enseignement germe et fleurisse en son juste temps, dans sa juste mesure...
Il ne fut pas le seul rencontré sur ma route...mais il a été celui qui a donné un début de sens à
ma présence sur cette terre..






Bien à vous, votre dévouée :damejane.

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Nov 2008 - 18:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:36    Sujet du message: La voie du juste milieu Répondre en citant

« Répondre #1 le: 10 Novembre 2008 à 00:03: »



.
bonjour,
Comment faire pour savoir si l'on agit d'une façon,
juste et comment faire pour vivre le moment présent?


La méditation pourrait être un bon début de réponse, car
si nous sommes envahis au début par nos pensées qui finissent
par nous distraire et nous faire perdre de vue l'objet de départ,
(la méditation), elle a le mérite ne nous faire prendre conscience
de nos sens qui sont comme des chevaux qui partent dans tous
les sens,  ou alors on s'endort ce qui n'est pas mieux, n'est-ce pas ?
En fait nous prenons conscience de toute l'instabilité de notre être.
Alors on se pose la question du comment faire pour retrouver de l'équilibre
(le juste milieu), et comment retrouver une certaine harmonie en soi.

Voilà qui mérite réflexion, et vous comment
avez-vous abordé cette question ?


Votre dévouée : damejane

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 3 Jan 2009 - 18:37    Sujet du message: La voie du juste milieu Répondre en citant

« Répondre #2 le: 10 Novembre 2008 à 08:51: »


Bonjour, DameJane!
Salut à tous!
DameJane, votre sujet est de grande utilité car pour moi, comme beaucoup d'autres, la stabilité de l'équilibre trouvé (l'attitude centrée) est pour l'heure une quête vitale. Mon petit bateau est encore bien fragile aux vents et vagues qui éprouvent sa capacité à maintenir le cap.
Cit. : "Comment faire pour savoir si l'on agit d'une façon,
juste et comment faire pour vivre le moment présent?"
Votre question, d'une apparente simplicité, s'adresse à l'élaboration de "techniques de conquête" du discernement et de l'intuition, de la capacité à maintenir "le mental dans la lumière", praticables au service quotidien.
Mal de mer à vomir l'amertume,
boire la tasse à écoper la cale,
vents de travers ou courants contraires,
mer d'huile dans la brume,
mystérieux monstre marin
chant des sirènes...
La traversée des eaux est ainsi, entre autres réjouissances...
 
"Au coeur de tout amour je demeure".
C'est un mantra donné par DK. Sa grande simplicité m'a été une aide salutaire en des moments difficiles. L'énoncé de l'essentiel ramène à l'essentiel, protège et renforce l'essentiel.
"Mickaël ! Donne la Force! (...)
Si tu l'appelles, Il vient immanquablement..."
 ("les Dialogues avec l'Ange")
Il vient et aide le discernement, ou l'élan juste qui ne peut s'expliquer qu'à postériori, quand nous sommes disponibles à les recevoir par la respiration profonde et le lâché-prise. Cela, je l'ai déjà expérimenté, mais l'idée de l'utilité pratique et immédiate de l'invocation n'est pas encore inscrite en moi de manière satisfaisante. Le rythme qui crée l'habitude qui s'inscrit dans le tempérament nécessite du temps et de la ténacité. Là aussi est une conquête, stimulée par l'épreuve d'endurance qui ne manque pas sur le Sentier.
Fraternel partage!
Lanou

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:35    Sujet du message: La voie du juste milieu

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> le jardin de la sérénité -> la page de Damejane -> l'éditorial de damejane Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky