Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le Scorpion

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> Commentaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 27 Oct 2008 - 17:29    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant



Salut à tous !

le Poursuivons notre réflexion sur les douze signes du zodiaque...

Demain, c'est la nouvelle lune du Scorpion. Signe d'une importance particulière dans le processus de destruction de l'illusion auquel nous avons à apporter notre part.

Le Scorpion est un "signe de crise", de crête énergétique. C'est au cours du passage dans ce signe que nous célébrons la Fête des Morts et la Tous-Saint, le nouvel an dans la tradition celte (qui considère que mort et renaissance vont de pair). Le Scorpion était anciennement nommé le Phoenix...

Pour ceux qui vont la roue de la satisfaction incessante du désir, la phrase-clé du Scorpion dit:
"Que la déception règne et que la désillusion accomplisse son oeuvre"

Pour ceux qui ont renversé le sens de rotation de la roue et vont le Chemin du Retour, la phrase-clé dit:
"Je suis le Guerrier et je sors victorieux du combat".

Dans "les douze travaux d'Hercule", le héros a à détruire l'hydre qui empoisonne la source. Après un âpre combat où 2 têtes repoussent chaque fois que le héros en coupe une à l'ennemi (aux 9 têtes), celui-ci triomphe de l'hydre en se plongeant dans la fange pour y découvrir que c'est là qu'elle puise sa force et en vient à bout en la portant à bout de bras vers le soleil, qui la dessèche.

Cette plongée dans la fange de l'inconscient n'est, pour le moins qu'on puisse dire, pas confortable, et cela ne se passe que quand Hercule est entouré de têtes ennemies qui se sont multipliés au fil de son épée tranchant les têtes... (image!)

C'est le souvenir des propos énigmatiques de son Instructeur qui permettent à Hercule de vaincre. Celui-ci disait "Tu triomphes en te soumettant, tu précèdes en suivant..."

La fin de cette année sera marquée par une intensification qui jouera un rôle important dans la grande crise que nous avons commencé à traverser car "Le Scorpion, le Sagittaire et le Capricorne ont une signification importante dans le processus de fusion de l'Ange de la Présence et du Gardien du Seuil"...(voir topic[1] ==> " le Gardien du seuil ").

Vos commentaires sur le sujet sont bienvenus!

Fraternel partage!

Lanou


nb[1] "topic" : "fil de discussion" (ici sur le logiciel 'SMF' de ce site), d'autres sites l'appellent aussi "article" ce qui est peut-être l'acception la plus générale et la plus simple en référence à l'écriture journalistique, celle qui ressemble le plus à la façon d'écrire sur les sites internet.. et qui permet le mieux l'échange.. terme parfois aussi employé pour qualifier les 'articles', 'topics', ou 'fils de discussion' ! (Quoique l'échange n'en soit vraiment un qu'à partir de la première réponse, hi, hi ! ) - à vos claviers, donc ! (L2L)



_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 2 Aoû 2009 - 20:43; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 27 Oct 2008 - 17:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 27 Oct 2008 - 17:30    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant



Lanou,



d'abord excuses pour ma réponse qui n'est pas exactement en rapport avec l'astrologie, (donc pas dans le droit-fil du topic).. mais une simple indication ou comparaison "moderne".. avec un film "célèbre" dont le héros pour sauver son père doit lâcher la coupe du Graal qu'il vient juste de disputer de haute lutte au héros noir de l'histoire.. (synchronicité interressante, est elle volontaire de la part du réalisateur du film ? c'est à la 157e minute du film, peu avant l'épilogue (έπιλογος), que cela se passe, soit à Π/2 ou le symbole de la coupe (du "graal" : en l'occurence..), réduite ci dessous à l'essentiel..








- bien sûr la coupe du film comme celle des livres traitant du graal est une coupe plus classique constituée de deux demi sphères inversées dont l'une est plus grande que l'autre.. on peut aussi y voir les deux phases (positive et négative) d'une sinusoïdale .. bref : les deux demi cycles d'un cycle ! dans lesquels les scientifiques se retrouveront davantage, mais j'affirme le fait que toute philosophie hermétique et ésotérique est science, tout comme les "crapauds" de l'alchimie étaient indications d'un savoir antérieur précieux.. et bien réel, mais tant de scientifiques, (voire d'alchimistes.. ce qui est un comble..) de l'heure présente sont si méprisants de la science éternelle qu'ils ne peuvent plus y accéder, coupés en deux de leur capacité divine à la gnose, au savoir réel.. celui qui est la connaissance directe des "secrets" de l'univers.. pour laquelle aucune "formation" (déformation ?) intellectuelle, n'est nécessaire, comme l'avait dit Hermès :


"en toi est l'univers.."


- qui a été rédigé longtemps plus tard sous la forme du célèbre : ( gnothi seauton Γνῶθι σεαυτόν , connais-toi toi-même, et tu connaîtras l'univers et les dieux..), à une période plus "intellectuelle" il est vrai ! ce qui a eu le mérite de permettre la transmission de l'essentiel du précieux savoir expérimental des anciens "sachants et connaissants" de l'occident Atlante antique "disparu" en tant que tel ! dont le "secret" est :

"vois en toi !"



- déclaration fondamentale que l'on perdrait son temps à analyser,
rien de mental, la vision est plus "subtile"..
qui doit "entendre" entendra.. !





Shalom, Salam, Shanti . . . lamadelama





_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 28 Oct 2008 - 16:14    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant



LE SCORPION


Méditation spirituelle pour le temps du Scorpion





Depuis les débuts de la Période de la Terre, la hiérarchie créatrice du Scorpion a donné à l'humanité des modèles de formes-pensées cosmiques.
Ces modèles ont appris à l'Homme à construire les véhicules dans lesquels il s'incarne aujourd'hui. D'où l'appellation de «Seigneurs de la Forme» attribuée aux membres de la hiérarchie du Scorpion.

Selon Rudolf Steiner, le cerveau-intellect de l'Homme n'est en fait qu'une coupe servant à puiser dans ces pensées archétypales. A l'aube de l'évolution humaine, les étudiants des Mystères du Temple pouvaient contacter directement les hiérarchies créatrices et prendre conscience de l'énorme service qu'elles rendent à la race humaine. Voilà pourquoi on intégra l'astrologie spirituelle au programme d'étude du Temple; aucun candidat n'y avait accès sans s'être conformé au préalable à une longue et difficile période probatoire.

Le principal mot-clé du Scorpion est transmutation. Entre l'équinoxe d'automne et le solstice d'hiver, alors que la Force christique pénètre toujours plus profondément dans notre globe, l'Archange Michaël -second en fait de gloire et de puissance après le Christ Lui-même- s'efforce de nettoyer et de transmuer les désirs vils de l'Homme. L'accumulation de ces émotions négatives prend la forme d'un sombre nuage miasmique suspendu au-dessus de la terre.
Le Christ et Michaël purifient et transmuent les formes-pensées mauvaises générées par l'humanité et qui imprègnent l'atmosphère mentale de la planète. Grâce à ces deux Archanges de lumière, l'Homme a accès à une substance-pensée et désir plus pure qui lui permet d'affiner ses corps mental et astral. Ainsi purifiés, ceux-ci renforcent à leur tour les véhicules éthérique et physique.

Le Scorpion demeure le signe-mystère du zodiaque. On lui attribue deux formes: un scorpion, animal qui transporte le dard de la mort dans sa queue, et un aigle, l'oiseau qui peut s'élever le plus près du soleil. Ces symboles représentent deux aspects fort différents du signe que nous étudions. Sous l'influence du scorpion, l'Homme peut atteindre les profondeurs de la dégradation; sous celle de l'aigle, sa nature inférieure se transmue et l'élève vers les sommets spirituels les plus transcendants.

Un autre aspect du «paradoxe Scorpion» concerne les influences Eau et Feu qui s'exercent par ce signe constitué d'éléments opposés: en effet, le Scorpion, signe d'Eau, se trouve gouverné par Mars , planète de Feu. Cette situation attire de nouveau notre attention sur les propriétés mystiques du Scorpion et sur son rôle dans la régénération qui doit nécessairement précéder l'illumination. Car celle-ci ne devient possible qu'après l'union harmonieuse des principes Eau et Feu.

Ce Mariage Mystique se produisit jadis au moment où le Rayon igné de l'Archange Christ prit possession du corps du Maître Jésus. Membre de la race humaine, Jésus fait partie de la hiérarchie des Poissons, harmonisée au principe aqueux. Ce qu'accomplit par la suite l'Être composite connu sous le nom de Christ Jésus démontre avec éclat l'idéal auquel parviendront, à un degré ou à un autre, tous les Hommes qui auront appris à unir en eux les principes Feu et Eau. Le Christ enseigna cette vérité à Nicodème lorsqu'il lui dit: «En vérité, en vérité je te le dis, à moins de naître d'eau et d'Esprit [le principe igné], nul ne peut entrer au Royaume de Dieu.»

L'Homme ne maîtrisera son environnement que le jour où il harmonisera les forces discordantes qui agissent en lui. Il accédera alors au mystère si bien gardé du Scorpion. La génération deviendra régénération et on ne verra plus jamais de tragédies comme celles de Caïn et Abel ou d'Hiram Abiff et Salomon. Les facteurs qui ont trop longtemps divisé ces deux courants opposés de l'humanité se soumettront alors au principe qui unit et harmonise tout. Plusieurs mythes et légendes -religieux et profanes- témoignent de cette vérité; cependant, seule l'étude de l'astrologie spirituelle nous fait comprendre pleinement et clairement son sens le plus profond.

Versés dans les mystères des astres, les anciens Égyptiens diffusèrent leurs conceptions de la polarité sous forme d'images afin que, par le biais de symboles appropriés, tous puissent s'approcher intuitivement de ces enseignements. Ainsi, ils représentaient le Scorpion par un squelette couché dans une tombe ouverte surplombée d'un arc-en-ciel. Dans le thème astrologique, le Scorpion gouverne la maison huit, celle de la mort mais aussi de la régénération. On l'appelle par conséquent la maison du scorpion et de l'aigle. Les formes impures et imparfaites sont heureusement sujettes à mourir. Seule devient immortelle l'essence de l'expérience physique amassée et incorporée dans la nature supérieure de l'Homme. C'est cette essence que l'âme assimile. Grâce à l'influence du Scorpion sur la régénération, les formes physiques et la mort deviennent pour l'esprit des échelons menant à une vie plus élevée, à une incarnation dans des véhicules comportant des éléments d'immortalité.

En tant que symbole des pouvoirs du Scorpion, le squelette représente également le fonctionnement de la loi karmique. Il devient alors le spectre à la faux qui vient abattre l'humanité, faucher les formes de nature transitoire. Mais ce symbole comporte aussi une autre signification: bien que l'Homme ait identifié à tort la vie à ces formes éphémères, elle ne dépend pas d'elles pour exister. Parmi les corps abattus se lèvent en effet de nouvelles mains, de nouveaux bras, de nouveaux pieds, preuve de la suprématie de l'esprit sur la matière et de l'action de la loi cyclique des renaissances. L'arc en ciel surplombant la tombe représente l'humanité. Ce symbole éclaire ainsi une autre facette de l'aspect régénérateur du Scorpion : la promesse du jour où la tristesse, la douleur et la mort ne seront plus.



Le sentier de la sainteté à travers le Scorpion








Le disciple qui foule le sentier de la sainteté en suivant le Rayon d'or du Christ vers le centre de la terre profite du mois du Scorpion pour parfaire en lui et dans son existence quotidienne le processus de la transmutation.
Il s'efforce alors de sublimer le mal en bien, l'obscurité en lumière, le négatif en positif dans tous les secteurs de sa vie. Il se consacre ainsi à transmuer le vil métal de sa nature inférieure en or pur de l'esprit.
Le laboratoire où s'accomplit ce Grand Oeuvre est le cordon médullaire qu'on appelle aussi parfois «le sentier de la qualité de disciple». Lorsqu'il s'éveille, le Feu purificateur du cordon médullaire s'active premièrement à la base de l'épine dorsale. Pendant son ascension, il vient s'unir à un Feu spirituel de nature similaire qui, lui, vient d'en-haut. Ces deux Feux deviennent de plus en plus forts et intenses jusqu'à illuminer tout le corps du disciple. Cette lumière, tous ceux qui possèdent la vision intérieure peuvent la voir. Alors, pour la première fois, un Feu céleste consume littéralement sa nature inférieure. L'aspirant devient lui-même la lampe qui le guidera désormais le long de la voie qui mène au centre de la terre, là où réside la Gloire du Christ. Plus sincère sa consécration, plus loin il se retrouvera sur ce sentier à chaque retour de la saison du Scorpion. Puis un jour viendra où on le trouvera digne de participer à la fête de la lumière célébrée lors de la Sainte Nuit.

Sous l'angle biblique ou astrologique, deux phrases-clés sont associées au Scorpion, Elles illustrent bien ce que nous venons de dire de ce signe mystérieux. Voici la phrase-clé donnée au néophyte: «Heureux les coeurs purs, car ils verront Dieu ». Et celle offerte à l'illuminé: «ma bouche clamera des choses cachées depuis la fondation du monde ».


Parabole biblique pour le temps du Scorpion : Le figuier stérile







Comme il entrait en ville de bon matin, il eut faim. Apercevant un figuier près du chemin, il s'en approcha, mais n 'y trouva rien que des feuilles. Il lui dit alors: «Jamais plus tu ne porteras de fruit!» Et à l'instant même le figuier devint sec. A cette vue les disciples furent tout étonnés: «Comment, en un instant, le figuier est-il devenu sec?» Jésus leur répondit: «En vérité, je vous le dis, si vous avez une foi qui n 'hésite point, non seulement vous ferez ce que je viens de faire au figuier, mais même si vous dites à cette montagne: "Soulève-toi et jette-toi dans la mer", cela se fera.

Le Scorpion possède une énorme puissance. Son influence s'étend à la fois aux phases les plus basses de la dégradation et aux niveaux les plus élevés de la régénération. Il dissimule des abysses insoupçonnés et des sommets transcendants.

Lorsque l'aspirant apprend à s'harmoniser parfaitement aux forces du Scorpion, il peut accomplir des miracles sur les plans physique et spirituel. La parabole associée au Scorpion demeure l'une des plus controversées de toute la Bible; en elle se cachent de profondes vérités ésotériques.

Le symbolisme spirituel associe le figuier à la génération. Le Christ, Seigneur de la vie et de l'amour, n'aurait jamais maudit une chose vivante à seule fin de la faire périr, car Ses paroles et Son toucher ne confèrent que la vie. Cette parabole ne renferme pas une malédiction mais l'énoncé d'une vérité immuable. La loi qui régit la génération n'est pas éternelle. Son mauvais emploi, duquel découlèrent guerres, maladies, vieillissement et mort, ne faisait pas partie du plan divin originel. La perversion de la force créatrice expulsa Adam et Ève du jardin d'Eden. L'Apocalypse mentionne 144 000 élus marqués au front du sceau du Christ et qui reçurent permission de franchir les portails du Temple . Ce sont les pionniers qui ont transmué la génération en régénération.

La génération des corps, telle que pratiquée aujourd'hui, ne constitue qu'une phase transitoire du cycle évolutif. Au cours du nouvel âge, les pionniers sauront discerner le réel de l'irréel, le permanent du transitoire. L'amour supplantera la luxure et l'immortalité, la mortalité. Comme l'a dit saint Paul, l'Homme trouvera en lui le Christ, «l'espérance de la gloire ». Là réside la signification des paroles qu'adressa notre Seigneur béni au figuier: «Jamais plus tu ne porteras de fruit!» Et, à l'instant même, le figuier devint sec.

Le signe du Scorpion nous offre une vue kaléidoscopique du statut évolutif de l'humanité.

La sublimation de la génération en régénération est symbolisée non par l'image du scorpion rampant qui transporte le dard de la mort dans sa queue, mais par celle de l'aigle s'élevant en ligne droite jusqu'au soleil.




Texte superbe que j'ai reçu il y a quelque temps et dont la source est [color=orange]==> http://pagespro-orange.fr/jean-paul.barriere/heline/Rose-Croix_mysteres_chr….





[color=purple][b]manorah



_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 28 Oct 2008 - 17:05    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant



merci Manorah

d'avoir eu cette bonne idée de placer cet exellent texte de
notre ami (et membre de ce site) Merlin d'Avavalon,
que nous saluons au passage.

Nous savons qu'il est pas mal occupé ces temps ci..

Merlin, ou Jean-Paul Barrière, qui nous fait la joie de nous autoriser
de partager ses textes et de les diffuser sans aucune réserve, je le rappelle,
est le webmaster de trois sites.

Je replace ici les adresses de ces derniers, lesquels,
méritent un détour.


http://membres.lycos.fr/roseraiedessages/

http://assoc.pagespro-orange.fr/rosae-crucis/

http://pagesperso-orange.fr/jean-paul.barriere



Bien à vous : damejane.


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 30 Oct 2008 - 15:54    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant

Un grand merci à vous Damejane






Pour toutes ces précisions.

Merci à Jean-Paul Barrière dont j'apprécie beaucoup les écrits !




[color=blue]Manorah

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 30 Oct 2008 - 15:55    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant

Re : Le Scorpion


Ô Manorah,



Citation:
L'Apocalypse mentionne 144 000 élus marqués au front du sceau du Christ et qui reçurent permission de franchir les portails du Temple . Ce sont les pionniers qui ont transmué la génération en régénération.



144000
: il s'agit des énergies émanant des 144 pétales, multipliés par les 1000, ("arrondis" à 1000 : en fait 960 + 12..), du centre coronal..


- les 4 du "basal", les 6 du "sacré", les 10 du "plexus", les 12 du "cardiaque", les 16 de la "gorge", les 96 du "frontal" que multiplient les 1000 du coronal.. font nos 144000 élus, "élus" signifiant : préférés, les énergies des centres ayant la prépondérance sur les autres énergies du corps, étant donné qu'elles viennent de l'univers et des rayons cosmiques, et aussi qu'elles sont toutes au minimum "éthériques".. quand celles du corps sont au mieux "nerveuses" et donc "électriques", même si l'on sait bien qu'en dernière analyse toute énergie est électrique, (et donc : "feu"..), l'éthérique y compris..

- ils franchissent bien en effet le portail du temple (qui est le corps..), c'est par les énergies développées jusqu'à l'exceptionnel par l'initiation, que le temple est reconstruit (ou "régénéré"..) s'il est détruit.. enfin, si nécessité (Karmique ou selon le dessein divin) il y a..




Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 30 Oct 2008 - 15:56    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant

Citation: "Le principal mot-clé du Scorpion est transmutation."


Pour définir la transmutation au sens occulte, nous pourrions dire ceci: La transmutation est le passage d'un état de l'être à un autre sous l'action du feu. Une juste compréhension de ceci se base sur certains postulats, dont quatre principaux. Ces postulats peuvent s'exprimer dans les termes de l'Antique Commentaire, formulés pour qu'ils soient révélateurs à ceux qui ont des yeux pour voir, mais demeurent énigmatiques pour ceux qui ne sont pas prêts, ou qui feraient mauvais usage de la connaissance, à des fins égoïstes. Voici ces postulats:

1. Celui qui transfère la vie du Père aux trois inférieurs cherche l'action du feu, caché dans le coeur de la Mère. Il travaille à l'aide des Agnishaïtans, qui cachent et brûlent, produisant ainsi l'humidité nécessaire.

2. Celui qui transfère la vie des trois inférieurs dans le quatrième préparé, cherche l'action du feu caché dans le coeur de Brahma. Il travaille à l'aide des Agnishvattas, qui émanent, qui fondent et produisent ainsi la chaleur voulue.

3. Celui qui transfère la vie dans le cinquième qui assemble, cherche l'action du feu caché dans le coeur de Vishnou. Il travaille avec les forces des Agnisuryans, qui font flamber, qui libèrent l'essence et produisent ainsi le rayonnement voulu.

4. D'abord l'humidité, lente et qui enveloppe tout; ensuite la chaleur, avec une intensité extrême et toujours croissante; ensuite la force, qui presse, actionne et concentre. Ainsi se produit le rayonnement; ainsi, l'exsudation; ainsi, la mutation; ainsi le changement de forme. Finalement, la libération, le dégagement de l'essence volatile et le résidu est recueilli, revenu à la matière première.

(propos de DK)

Ces indications sont encore pour moi bien mystérieuses et la méditation sur le sujet loin d'être aboutie.

Ce sujet m'intéresse au plus haut point car il semble bien donner des clefs pour que le travail accompli lors des huttes de sudation soit efficace.

Ces propos conduisent également à observer la manifestation du feu dans les affaires humaines en notre temps particulier.

Vos commentaires sont bienvenus.

Lanou

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 4 Nov 2008 - 18:15    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant

.
Citation: "La transmutation est le passage d'un état de l'être à un autre sous l'action du feu."

Quelles sont les différentes expressions du feu en nous? Le feu de la joie ardente? Le feu de la spontanéité du coeur? Le feu éclairant de la compréhension? Le feu de la compassion qui réchauffe le coeur à ceux qui ont froid? le feu de la foi inébranlable? Le feu de l'inspiration émerveillant nos doigts? le feu de l'amour puissant? Le feu de l'effort dans la bataille? Le feu de l'étincelle au fond de notre profonde nuit? La braise sous la cendre à l'hiver épuisé? Le feu du Soleil à notre désert à traverser? Le feu de la friction, notre indignation et ses réponses face aux comportements destructeurs et dominateurs, avides, à la bêtise, à l'ignorance... ?
"Notre Dieu est un Feu dévorant".

La conscience de cheminer vers le Monde de Feu nous est nécessaire. La connaissance du coeur de la Mère est nécessaire, la connaissance du coeur de Brahma, du coeur de Vishnou sont nécessaires, collaborer avec les Agnishaïtans, les Agnishvattas, les Agnisuryans est nécessaire...

Accepter et supporter l'extrême intensité, toujours croissante, de la chaleur, la chauffe "à blanc", la fonte... est nécessaire. La compréhension de la manière dont cette chaleur s'intensifie au niveau collectif est nécessaire. C'est encore la nécessité qui nous conduira - grâce à notre âme, aux Seigneurs du Karma, au sens du service... -, à être soumis à ces épreuves qu'aucun volontarisme d'étudiant zélé ne peut imaginer. Adaptabilité, endurance, lâché-prise, abandon, ouverture... Être prêts à rencontrer les Habitants du Monde de Feu signifie passer par une rigoureuse préparation.

C'est Kamaël, "Venin de Dieu", qui préside à la fête de Samain, le nouvel an Celte. *

C'est parce qu'une Porte est ouverte en ce temps là (où on vit la Toussaint, la Fête des Morts...) que nous avons une spirale et non un cercle vicieux.

Fraternellement,

Lanou



* : voici un lien qui pourrait vous éclairer sur.wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Samaël


à lire aussi :

http://www.dialogus2.org/LIL/quieestvraimentsamael.html

http://www.chm.be/anges/prieres/58.htm


SAMAEL ou CAMAEL:
IL gouverne GEBURAH et les PUISSANCES.
Il représente la justice

LIEN SOURCE :
http://home.scarlet.be/meline/kaballe2.html
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 4 Nov 2008 - 18:16    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant


Le Scorpion: extrait du livre Astrologie Esotérique
(DK & AAB)




""Pour mieux comprendre la nature de l'état de disciple et le processus de stabilisation
dans la juste direction, nous devons faire précéder l'expérience
capricornienne de l'initiation par une étude serrée des résultantes spirituelles du
signe du Scorpion et de sa fonction qui est celle de fournir "des points de crise"
et "des moments de réorientation", car une telle étude sera de la plus haute
valeur pour l'étudiant sérieux. Alors même que j'essaie de jeter les bases de
l'astrologie nouvelle et d'adopter une certaine somme d'informations de
caractère technique du point de vue de la Hiérarchie, mon intention
fondamentale est toujours la même : indiquer la voie du processus de vie et
stimuler la divine curiosité, le sens de la découverte et de l'aventure spirituelle,
et l'ardente aspiration vers le progrès qui sont latents dans tous les disciples et
qui, stimulés, leur permettront de poursuivre avec plus de
[16@203]
sérénité et de sécurité le Sentier du Retour. Autrement, la valeur pratique de
ce que j'essaie de vous donner n'aurait aucune importance réelle pour vous ;
je serai compris et la nouvelle astrologie prendra corps selon la capacité ésotérique de
ceux qui lisent et pèsent mes paroles. Je désire ardemment qu'en cette période
où l'influence du Scorpion et de la planète Mars est si fortement ressentie dans
les activités mondiales, une vision claire soit cultivée, l'optimisme et la
compréhension soient développés, la nature des épreuves auxquelles le disciple
mondial, l'humanité, est soumis aujourd'hui, soit estimée à sa juste valeur, et
que la lumière se fasse ainsi sur la route de l'homme.
C'est seulement par une juste compréhension que la solution sera trouvée
et que la correction des erreurs passées pourra être apportée.
Les épreuves du Scorpion sont nécessairement triples dans leur nature, et
elles concernent d'une manière intime l'aptitude de la triple personnalité :
1. à se réorienter elle-même vers la vie de l'âme et, plus tard,
2. à prouver qu'elle est prête pour l'initiation ;
3. à exprimer sa sensibilité à l'égard du Plan, devenant ainsi le disciple
concentré dans le Sagittaire.
Les trois épreuves majeures sont elles-mêmes divisées en trois stades ; sur
le Sentier du Disciple, l'homme peut se trouver passant dans ce signe neuf fois
en vue d'être éprouvé. Le fait que ces trois épreuves comprennent chacune
d'elles trois stades, peut fournir une indication aux astrologues ésotéristes en ce
qui concerne la raison d'être des trois décans dont chaque signe est composé ;
point que j'espère aborder lorsque nous étudierons la science des Triangles.
Chaque épreuve, et par conséquent chaque décan, concerne les trois aspects
que dans le Traité des Sept Rayons nous avons appelés : vie, qualité et
apparence. Ainsi les trois grandes épreuves dans le Scorpion
[16@204]
sont en réalité les neuf épreuves ; de là vient l'Hydre ou Serpent
à neuf têtes toujours associé au Scorpion et au caractère de l'étonnante
victoire obtenue par Hercule, le Dieu-soleil, dans ce signe.
Il est intéressant de noter que les grands Fils de Dieu dont les noms
occupent la première place dans l'esprit des hommes – Hercule, le Bouddha et
le Christ – sont associés dans les archives de la Grande Loge Blanche, aux trois
signes spéciaux du zodiaque qui constituent à un certain point de vue le "décan
zodiacal" et dans chacun desquels ils passèrent de l'épreuve à la victoire.
Dans le Scorpion, Hercule devint le disciple triomphant.
Dans le Taureau, le Bouddha obtint la victoire sur le désir et atteignit
l'illumination.
Dans les Poissons, le Christ vainquit la mort et devint le Sauveur du
monde.
Ces trois constellations, par conséquent, forment un triangle d'initiation
d'une profonde importance, parce qu'il fournit les conditions et l'énergie qui
mettront à l'épreuve et perfectionneront les trois aspects de la personnalité, afin
que ceux-ci deviennent les fidèles miroirs des trois aspects divins. Ils
concernent l'âme et le corps en premier lieu, et par conséquent ils s'expriment
par la Croix Mutable et la Croix Fixe, et non par la Croix Cardinale. Nous
pourrions ajouter ceci à ce qui précède :
1. Le Scorpion transporte l'épreuve jusque sur le plan de la vie physique ;
lorsque sur ce plan l'épreuve a été affrontée et dûment vécue, la vie de
l'homme est transportée au ciel et le problème impliqué dans l'épreuve
est résolu par l'usage du mental.

2. Le Taureau gouverne le désir et amène l'épreuve sur le
[16@205]
[16@206]

1. Le sexe. Relation entre les paires d'opposés. Celles-ci peuvent
être utilisées égoïstement ou être divinement fusionnées.

2. bien-être physique. Conditions de vie égoïstement
I. appropriées.

3. L'argent. Accaparement égoïste (si je puis employer ce
terme).

1. La Peur, qui conditionne l'activité aujourd'hui.

II. 2. La Haine, qui est un facteur colorant tous les rapports.

3. L'ambition, qui détermine les objectifs.

1. L'orgueil, qui n'est autre qu'une satisfaction intellectuelle
faisant du mental l'obstacle à la domination de l'âme.

2. La séparativité, qui est une attitude d'isolement et qui fait du
mental une barrière à l'établissement de justes relations de
III. groupe.

3. La cruauté, qui est le fait d'être satisfait des méthodes de la
personnalité et qui fait du mental l'instrument de la soif du
pouvoir.

Lorsque ces défauts sont reconnus comme tels et surmontés, le résultat est
double : l'établissement de rapports justes avec l'âme et également avec le
milieu environnant. Ces deux résultats sont le but de toutes les épreuves dans le
Scorpion.

Les notes-clé de ce signe sont par conséquent le test, l'épreuve et le
triomphe. On pourrait aussi les appeler : lutte, force et attitude sagittairienne.
L'expérience dans le Scorpion, vue sous un autre angle, peut s'exprimer par ces
deux mots : récapitulation et réorientation. Dans le Scorpion, deux facteurs des
plus occultes émergent du passé et commencent à forcer l'attention du disciple.
L'un d'eux est la mémoire et l'autre est, comme conséquence de celle-ci, le
Gardien du Seuil. La mémoire, dans le sens où ce mot est employé ici
,

[16@207] n'est pas seulement ou simplement une faculté du mental,
comme on le suppose souvent, mais essentiellement une puissance créatrice.
C'est un aspect de la pensée et – conjuguée avec l'imagination
– un agent créateur parce que les pensées sont des choses, comme vous le savez.
Des anciens réceptacles de la mémoire, d'un passé profondément enraciné
qui est rappelé avec précision, du subconscient racial et individuel ou de réservoirs
de pensées et de désirs fondés et établis, hérités ou inhérents,
il émerge, des vies passées individuelles et de l'expérience,
ce qui représente la somme de toutes les tendances instinctives,
de tous les mirages hérités, et de toutes les phases de fausses
attitudes mentales. A tout cela, en tant qu'un tout fusionné,
nous donnons le nom de Gardien du Seuil.
...""



.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 4 Nov 2008 - 18:26    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant

Samain


source: Wikipédia:


Dans la mythologie celtique irlandaise, Samain (on rencontre parfois la graphie Samhain) est la fête religieuse qui célèbre le début de la saison « sombre » de l’année celtique (pour les Celtes, l’année était composée de deux saisons : une saison sombre et une saison claire). C’est une fête de transition - le passage d’une année à l'autre - et d’ouverture vers l’Autre Monde, celui des dieux. Elle est mentionnée dans de nombreux récits épiques irlandais car, de par sa définition, elle est propice aux évènements magiques et mythiques. Son importance chez les Celtes est incontestable, puisqu’on la retrouve en Gaule sous la mention Tri nox Samoni (les trois nuits de Samain), durant le mois de Samonios (approximativement le mois de novembre), sur le Calendrier de Coligny.


Les moines irlandais qui ont mis par écrit les coutumes celtiques, à partir du viiie siècle, ont précisé que le jour de Samain est (selon notre calendrier moderne) le 1er novembre. La fête elle-même dure en fait une semaine pleine, trois jours avant, et trois jours après. Pour les Celtes, cette période est entre parenthèses dans l’année : elle n’appartient ni à celle qui s’achève ni à celle qui va commencer ; c’est une durée autonome, hors du temps. C’est le passage de la saison claire à la saison sombre, qui marque une rupture dans la vie quotidienne : la fin des conquêtes et des rafles pour les guerriers et la fin des travaux agraires pour les agriculteurs-éleveurs, par exemple.
La fête religieuse [modifier]

Le nom de Samain signifie « réunion », c’est une fête obligatoire de toute la société celtique qui donne lieu à des rites druidiques, des assemblées, des beuveries et des banquets rituels ; son caractère religieux la place sous l’autorité de la classe sacerdotale des druides et la présidence du roi, toute absence est punie de mort. Il faut souligner que, selon l’idéologie tripartite des indo-européens définie par Georges Dumézil, les trois classes de la société (sacerdotale, guerrière et artisanale) sont associées aux cérémonies. Cette assemblée religieuse et sociale a progressivement disparu avec la christianisation, mais reste attesté jusqu'au xiie siècle dans la littérature médiévale irlandaise.
La notion de passage se retrouve aussi à ce moment, entre le monde des humains et l’Autre Monde résidence des dieux (le Sidh). On a relaté l’aventure de héros, ou d’hommes exceptionnels, qui se rendent dans le Sidh (généralement à l’invitation d’une Bansidh), et y passent quelques agréables heures. Le temps des dieux n’étant pas le même, leur séjour est, en fait, de plusieurs siècles et, quand ils reviennent chez eux, ils ne peuvent vivre puisqu’ils sont morts depuis longtemps.
Il convient de noter que la fête folklorique d’Halloween est anglo-saxonne avec une origine irlandaise, sans aucun rapport avec la mythologie celtique.

...

Autre source:

SAMAIN.



Samain ou l' origine d'Halloween.
Le Samain était une fête celtique encore appelée Saman et Samhain, ou Samonios chez les gaulois., Elle marque le début et la fin de l' année celtique, et annonce le début du Temps Noir. En effet Samain n’appartient ni à l’année qui se termine ni à celle qui commence : c’est un jour en dehors du temps qui permet aux vivants de rencontrer les défunts. Et elle permet aussi aux défunts, non réincarnés, de passer dans le monde des vivants pour y retrouver les lieux et les personnes qui leur étaient chers. On situe ce jour au premier Novembre de notre calendrier. Mais comme toutes les principales fêtes celtiques, Samain compte trois jours de solennités : le premier est consacré à la mémoire des héros, le deuxième à celle de tous les défunts, et le troisième est livré aux réjouissances populaire et familiales marquées par des réunions, des banquets, des festins de toutes sortes qui pouvaient se prolonger pendant une semaine.

La veille de la nuit de Samain, avait lieu la cérémonie de la renaissance du feu. Les propriétaires des maisons éteignaient les feux de l’âtre avant de se rassembler à la nuit tombante sur la place où les druides procédaient à l’allumage d’un nouveau feu sacré en frottant quelques bois secs du chêne sacré. Ils allaient ensuite allumer de grands feux de joie sur les collines environnantes pour éloigner les esprits malfaisants. Puis chaque maître de maison repartait avec quelques braises tirées du nouveau feu sacré pour rallumer un nouveau feu dans l’âtre de sa maison qui devait durer jusqu’à la prochaine fête de Samain et protéger ainsi le foyer tout au long de l’année.

Dans la nuit du 31 octobre – les fêtes celtes commencent à la tombée de la nuit -, on croyait que le monde des morts, des fées et des sorcières entrait en contact avec celui des vivants. On croyait ainsi que les âmes des défunts revenaient errer autour des maisons des vivants c' est pourquoi on laissait la porte entre ouverte et une place à table et on plaçait des lanternes sur les chemins pour les guider.

La tradition de Samain n’a pas complètement disparu ni avec la romanisation de la Gaule, ni avec le développement du catholicisme. Et c’est sans doute par référence à cette fête celte que le pape Grégoire IV décida, en 840, de faire du 1 er novembre, le jour de tous les saints. La référence à Samain devenait encore plus claire lorsque, trois siècles plus tard, à la fête des saints et des martyrs, on adjoignit la fête de tous les morts.

Avec la fête américaine d’Halloween largement entretenue par les médias et la publicité, est apparu Jack O’ Lantern, un personnage tiré d’un conte irlandais. Ivrogne invétéré et avare, Jack réussit à tromper le diable à deux reprises.


Copyright © Mythologica.fr
2001 - 2007

Fraternel partage !

Lanou

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 4 Nov 2008 - 18:27    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant

LE SCORPION




Le Soleil rentre en Scorpion le 23 octobre 2008 à 1 h 08 mn en temps universel.



Il vient juste de former le sextile avec Pluton, avant de quitter la Balance, ce qui lui donne le soutien énergétique de cette planète : par exemple la capacité à ressentir les énergies qui cristallisent la vie dans les niveaux émotionnels, la puissance créatrice de formes et de réalités du plan astral ; ceci en connexion avec les modèles issus des niveaux spirituels.

Mars, l’autre maître du Scorpion, est déjà dans le signe, en son milieu (et en carré aux nœuds lunaires), et la Lune Noire est aussi à la fin du Scorpion. Le signe est donc bien marqué d’entrée de jeu, avec son potentiel de transmutation, de sublimation, et l’invite insistante au lâcher prise, sous peine de rester dans les tensions et les tortures psychiques. Mais la lumière déjà accomplie nous aide à cela, dans l’amour et la connexion à Soi.

Deux axes majeurs se dessinent dans le thème : l’un, juste de passage pour ce jour-là, implique la Lune en Lion face à Neptune, et l’autre, un moment-clé de l’évolution actuelle, relie Saturne et Uranus dans la Vierge et le Poissons.

L’opposition de Saturne et Uranus met en rapport les deux maîtres du Verseau, signe actuel de l’Amour Divin, de l’Eveil et de l’Ascension, de la Guérison, du fait de son occupation par le Nœud Nord uni à Chiron et de Neptune (un petit rappel à ce sujet pour exprimer à quel point cette configuration ouvre les portes du Ciel en nous ! notre Grâce divine nous élève à notre réelle Identité, maintenant !).

Ce sont l’ancien maître et le nouveau, Saturne qui a construit depuis des éons l’aspiration de l’humanité à la vérité et à la sagesse, le maître de l’âge d’or.
Par la méditation en soi-même il nous a aidé à atteindre la profondeur de la pensée humaine, nous a donné la persévérance pour parcourir et tenir le lent travail alchimique de la conscience, depuis le faible éclat de l’étincelle de lumière jusqu’à la supra-conscience glorifiée, à travers les apprentissages, les souffrances, les épreuves, jusqu’à l’obtention du détachement qui mène à la parfaite sérénité de l’Observateur intérieur.
Nous nous sommes acharnés et avons repris maintes et maintes fois les mêmes expériences terrestres afin d’en explorer toutes les facettes, les traiter par toutes les approches, jusqu’à en avoir extrait le sens fondamental, l’essence.
Nous nous sommes confrontés avec nos émotions, nos passions, nos espoirs et nos désespoirs, nos ambitions et nos rêves utopiques, nos préoccupations humanistes et nos orgueils séparateurs, au cours de mille et mille incarnations, jusqu’à comprendre comment lâcher la volonté et permettre à l’intention spirituelle de prendre les rênes de notre être.

Que de mémoires… Voyez comme Saturne est magnifique dans notre système solaire ! La plus belle de toutes… Planète de la quête humaine, qui se consacre à la réalisation de celle-ci, et qui une fois qu’elle est atteinte – maintenant – laisse en toute simplicité la place à sa voisine Uranus, nouveau maître de l’éveil. Pour autant elle n’est en rien dépassée, et nous avons plus que jamais besoin de nous servir de ses leçons et de sa sagesse.

Uranus, elle, correspond à ce qui en nous a bénéficié de tous ces apprentissages et de ce cheminement, et fait que nous venons au monde avec tout le savoir acquis de l’humanité et des civilisations, ayant abouti les chemins de la connaissance, de la philosophie et des spiritualités. Avec elle nul besoin de peiner longuement pour atteindre quelque chose, elle restitue en un clin d’œil tout ce que nous avons besoin de savoir. Elle est l’instantanéité de la révélation intégrale, l’illumination qui transforme définitivement la conscience.

Ces deux planètes sœurs et néanmoins opposées sont reliées dans le système solaire par Chiron, l’astéroïde de l’initiation, dont l’orbite va de l’une à l’autre, lui-même présent dans leur signe, exactement conjoint au Nœud Nord qui transmet l’action de l’énergie divine dans notre plan.
Saturne se situe dans la Vierge, signe de l’incarnation de l’intention divine, où il participe à la matérialisation de cette intention par son efficience et son pouvoir de densification, de concentration et de cristallisation ; face à Uranus dans le Poissons, position de canalisation directe de l’Amour et de la Connaissance. Ainsi ensemble, elles font passer les énergies du ciel à la terre et de la terre au ciel, elles les manifestent et les redistribuent ensuite dans tous les plans, toutes les directions et toutes les dimensions de l’univers.
De l’Un au Multiple, de l’instant présent à l’éternité, de l’atome au cosmos, de la vibration à la matière, de l’amour absolu au néant glacé, elles font tourner les processus de manifestation et de décréation encore et encore, à l’infini.

Cet infini a lieu maintenant.

Cela signifie que nous sommes dans le moment exact où le processus de la création devient accessible à notre perception et à notre intention. Nous sommes dans le moment exact où le choix de l’évolution de l’humanité (et de la planète, et de l’univers) que nous faisons est prononcé et activé.

Le moment exact.

Le moment exact : un de ses déclenchement est le 4 novembre, jour de l’opposition de ces deux planètes. Mais, n’est-ce pas le jour des élections américaines… je vous laisse méditer sur cette « coïncidence » extraordinaire, réellement extra-ordinaire ; voilà pourquoi le monde entier accorde à cette élection une importance bien au-delà de la politique, et même de ses implications mondiales, une valeur cosmique…
Cela est réel, et les protagonistes comme les situations et leurs développements sont à l’image de ce jeu entre l’ancienne énergie et la nouvelle.

Mais ne crachons pas sur l’ancienne énergie, qui a œuvré sans faiblir pour atteindre le point d’aujourd’hui. Sans des Bush, aucun Obama n’est possible.

Dans leur opposition Saturne et Uranus jouent l’histoire de l’humanité, un récapitulatif général depuis les origines, pour l’aboutissement de la quête vécue sur tous ces éons ; sur cet axe zodiacal régi de son côté (n’oublions pas la maîtrise réciproque entre elles et Neptune, entre Poissons et Verseau) par Neptune, planète du Divin. Saturne dans la Vierge correspond à la descente de ces Jeux Divins (ceux de notre divinité, pas celle d’un Dieu extérieur) dans les dimensions concrètes et quotidiennes de notre humanité, notre vécu ordinaire, et souligne l’importance de l’énergie du féminin dans ces processus.

Vous m’avez suivie ?
Ni plus ni moins que l’aboutissement de la quête de nos âmes et du motif de notre incarnation sur terre en ce siècle, de nos incarnations au fil des siècles et des millénaires.

Deux autres planètes participent à cet aspect passionnant, Mars en Scorpion et Jupiter dans le Capricorne. Déclencheuses d’énergie et de connexion, et de réalignement permanent sur les lignes du schéma créatif à l’œuvre, elles nous soutiennent dans la détermination et la force adéquates, et dans la confiance en la nécessaire réussite de cet accomplissement, son inéluctabilité, parce qu’il est l’heure, que le monde est prêt, que nous sommes prêts.

Certes des nettoyages sont nécessaires, notamment au niveau mental ; nous ne manquons pas de croyances issues de l’ancienne énergie à conscientiser, déprogrammer et redéfinir. Toutes les idées de limitations, d’ignorance, d’impuissance sont désormais obsolètes : le niveau divin est illimité, omniscient, omnipotent… à nous de développer à nouveau ces aptitudes dans le discernement et la pertinence, et dans la juste mesure.

Soyons également attentifs à équilibrer la justice avec le jugement (= appréciation juste), en éliminant les préjugés et les raccourcis de pensée qui filtrent et déforment les perceptions. Faire ses choix en connaissance de cause, en examinant objectivement les partis opposés ou différents, en tenant compte de tous les avis et de tous les intérêts, ceux de l’objectif et ceux qui lui sont extérieurs. Dans les relations humaines notamment la tolérance doit modérer la rigueur ; la mansuétude et le pardon sont les attitudes à cultiver en priorité, sans pour autant tomber dans la complaisance ou l’hésitation. Toujours un subtil dosage entre les énergies.

L’autre axe qui anime le thème est également intéressant, aussi du fait qu’il est passager et coïncide donc avec cet ingrès solaire. Il s’agit d’une opposition de la Lune à Neptune, quasi exacte, une Lune dans le Lion et conjointe à son Nœud Sud. Cet aspect nous montre une part de ce qui nous a éloigné de notre nature divine, le piège des apparences, la volonté de briller ou se mettre en valeur faussement, par le pouvoir et la domination, par l’artifice et le mensonge, par la manipulation, en privilégiant les apparences superficielles dans des attitudes de vanité. Une image de soi positive est bonne et nécessaire pour être heureux et pour évoluer, une vision du divin est nécessaire pour guider la démarche et la motiver, mais quand l’image se substitue à l’être réel ou que la vision nous égare, nous perdons notre route et notre temps. Bien des vies ont été gaspillées dans cette « erreur » (je le mets entre guillemets, car en était-ce vraiment une, on sait bien que non…) et il nous en reste quelques traces. Une surenchère sur l’image de soi masque souvent des manques de confiance ou des blessures anciennes de l’ego ; une vision spirituelle faussée nous fait errer dans les méandres du bas et moyen-astral. Nous pouvons guérir ces anciens schémas également, nous libérer de ces dysfonctionnements qui nuisent à des relations sincères et réelles avec soi-même, le monde et les êtres.
Lâchons prise sur toutes ces illusions ! le Soleil dans le Scorpion aime aller aux sources profondes de l’être et les exprimer dans les passions de vivre, d’agir et d’aimer.

Vous pouvez diffuser cette page à condition d'en conserver l'intégralité, y compris cette ligne et le lien vers www.astrologiq.com





Ajnata


http://antahkarana.forumzen.com/astrologie-spirituelle-et-bulletins-vibrato…

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 9 Nov 2008 - 18:12    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant

Merci pour toutes ces informations sur la constellation du Scorpion...


Ayant la chance d'habiter dans le sud de la France, j'ai la possibilité d'observer la constellation du Scorpion. Cette constellation flotte sur l'écliptique (équateur céleste), elle est très basse dans le ciel au cours de sa période de visibilité en été. Le décalage qui existe entre le moment d'observation (été) et la période astrologique en automne s'explique par la précession des équinoxes (et la ré-actualisation du point gamma). Cette précession concerne une révolution périodique de la Terre sur 26000 ans environ.

L'été est une saison propice à l'observation céleste, avec ses soirées agréables aux douces températures, avec le chant des grillons et le vol erratique des chauve-souris, c'est tout un spectacle à voir et à revoir tous les soirs en notant les légères modifications de la place des constellations durant toute la période estivale. C'est le spectacle de l'horloge céleste en direct ! Que du bonheur... le regard porté à l'infini, en direction du sud-ouest, vers 22 h ou 23 h j'admire le corps du Scorpion légèrement au dessus de l'horizon. J'aime voir cette constellation, elle est claire, lumineuse et elle donne l'impression de toucher la Terre. Elle est directement visible puisque l'on a même pas besoin de lever la tête. A la maison, je regarde la constellation souvent à la même heure (pour observer les légers décalages de jour en jour), à une fenêtre du premier étage, à côté de la bibliothèque et au-dessus de la terrasse qui donne accès dans le jardin potager et médicinal ; je monte à l'étage car des arbres gênent la visée... Passant la tête par la fenêtre, je regarde légèrement à gauche pour voir briller cette magnifique constellation du Scorpion. Parfois, j'ouvre un livre de C. Flammarion pour chercher des précisions ou pour simplement me laisser bercer par la prose de ce grand astronome-humaniste. j'étais tout aussi émerveillé cet été de voir parfois la constellation du Scorpion dans un paysage inhabituel à l'est de la Turquie ou dans le Caucase du sud au cours d'un voyage magnifique (et périlleux !).

Antarès est une super-géante rouge faisant partie de la constellation du Scorpion et nommée jadis par les Arabes : "le coeur du Scorpion". Si Antarès se trouvait à la place du Soleil, l'orbite de la Terre se trouverai à l'intérieur de cette étoile dont le diamètre frôle le milliards de km (la distance Terre-Soleil est de 150 millions de km). En tant que géante rouge, son cycle de vie touche à sa fin, une mort qui arrive à grand pas en quelques centaines de milliers d'années sur une existence de plusieurs milliards d'années. Diamétralement opposé au scorpion, se trouve la constellation d'Orion qui contient l'autre super-géante rouge : Bételgeuse. il existe un lien mythologique entre Orion et le Scorpion puisque lorsque l'une et visible, l'autre ne l'est pas. Orion est donc visible en hiver. Les deux plus grosses géantes rouges de notre environnement cosmique, Antarès (Scorpion) et Bételgeuse (Orion) sont situées à environ 500 années-lumière du Soleil. Curieusement, dans ces deux régions du ciel, il y a une intense activité stellaire ; C. Flammarion note "5 disparitions" d'étoiles dans le Scorpion depuis 2500 ans et on voit maintenant toutes les naissances d'étoiles qui jaillissent de la nébuleuse d'Orion à l'opposée de l'écliptique ; comme une compensation des forces cosmiques qui s'harmonisent dans le ciel étoilé... borné par deux géantes rouges.

C'est étonnant comment la réalité physique est en corrélation avec la vérité ésotérique.
Le Scorpion est le symbole de l'épreuve sur le plan physique, l'âme humaine touche le sol terrestre.
Et visuellement, La constellation du Scorpion donne l'impression de toucher la Terre.
Qui est à l'épreuve ? L'homme, la femme pour ce hisser sur le plan de l'âme et l'âme pour s'incarner sur Terre.

Pour reprendre la huitième heure du Nuctumérum :

"Les étoiles se parlent, l'âme des soleils correspond avec le soupir des fleurs, des chaînes d'harmonie lient entre eux tous les êtres de la nature"


[color=blue]Le coeur du Scorpion brûle au rouge ses derniers instants de vie, la Hiérarchie canalise les radiations de Shamballa nimbé de bleu, de Sirius à l'Humanité, les trois planètes de synthèse (Neptune, Uranus et Saturne) nous transmettent la lumière divine. C'est ainsi que le Christ cosmique s'incarne ici bas. Puis, dans les pléiades, il y a une autre étoile (bleue-blanche) nommée Alcyone (également à 500 années-lumière du Soleil) qui veille à l'expression du principe mental sur la Terre. Les pléiades, amas ouvert d'étoiles dans la constellation du Taureau, signe de l'illumination et du désir au service de l'aspiration baignée dans l'intuition d'une vision du ciel étoilé au coeur de Soi.


Sinbuck.


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 9 Nov 2008 - 18:15    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant

 
Petit clin d'oeil à Sinbuck
(un peu de poésie en vidéo)    
 
 
Une nuit d'été en Haute Loire    
Une nuit complète sous les étoiles...     
Du coucher au lever du soleil avec passage de la constellation     
du Scorpion, la voie lactée et Jupiter en fin de nuit.     
                         
                 http://www.dailymotion.com/video/x61bp3_une-nuit-dete-en-haute-loire        

 


Bien à vous : damejane.    
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 9 Nov 2008 - 18:19    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant

. 
Merci Damejane, c'est magnifique ! 

Sinbuck. 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 2 Nov 2009 - 19:00    Sujet du message: Le Scorpion Répondre en citant

Répondre #14 le: 23 Octobre 2009 à 10:01: »
Salut à tous!

Nous entrons dans le signe du Scorpion et cette année ce temps
revêt en regard de "l'actualité globale", une signification profonde
que j'ai à coeur d'observer dans ses manifestations...

La lune sera pleine le 2 novembre 2009 à 19h14 (utc)

Que le chemin vers ce jour nous soit de joie et de foi ardentes

Fraternellement,

Lanou

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:48    Sujet du message: Le Scorpion

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> Commentaires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky