Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Perception sociale et action du disciple

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> le jardin de la sérénité -> la page de Sinbuck
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 21:10    Sujet du message: Perception sociale et action du disciple Répondre en citant




Bonsoir à toutes et à tous,


l'action du disciple met en œuvre des forces, notre action se déroule sur le plan physique, au milieu des vagues qui nous roulent et nous jettent sur la plage fracassante du divin émergeant dans l'organisme humain. Hier soir, je lisais Sri Aurobindo la Vie divine (tome 4) qui s'efforce, dans son introduction, de nous faire comprendre que la pensée (et ce qu'il y a au delà) n'est pas engendrée par l'évolution des forces physiologiques dans le corps, mais préside à la naissance de l'organisation de la matière dans le monde et dans l'univers. La vision mécaniste de notre monde, symbole de l'ironie du sort dans la compréhension de notre destiné, nous est finalement salutaire dans notre quête visant l'émancipation de la matière. Et socialement, nous sommes bien ancrés dans cette forme atomique qui conditionne notre expression sur le plan physique. Somme toute, apprécions les conditions qui nous permettent de plonger dans le bleu du ciel (ou gris), couché sur l'herbe et légèrement gêné par ces fleurs hautes sur tige qui cachent notre vue. Apprécions la nature et communions avec cette énergie divine, colorée et vibrante qui vante notre supériorité de conscience noyée dans l'immensité du ciel étoilé. Quel paradoxe de vouloir comprendre le monde qui nous entoure ; sur Terre, le genre humain s'impose en maître (devant les autres règnes de la nature) pour contrôler les ressources matérielles et pour définir les principes fonctionnels qui régissent notre environnement ; en lui, l'individu dépose les armes devant l'incompréhension qui l'habite et pour oublier cette lacune qui le déchire, l'individu pensant comble son ignorance en s'oubliant lui-même. Dans cette dualité primaire de l'instant flairant la vie, l'homme, la femme dérivent ou pas du courant vital des fleuves qui se jettent dans la grande mer des incarnations.

Notre perception sociale du monde dépend de notre position environnementale (même s'il existe des exceptions) ; en effet, je parle simplement de la différence entre les personnes qui vivent en campagne, montagne c'est à dire proche de la nature et celles qui marchent toute la journée sur des trottoirs de béton et s'agitant pour définir le monde et pour le contrôler. Dans l'environnement naturel, c'est l'humilité qui inspire celui qui, pieds nus, dans l'herbe douce, remercie la Mère nature d'avoir porté son intériorité jusqu'au point de prendre conscience de la vie planétaire. Non de l'innocence détachée des gouvernances administratives des nations, de l'Europe de l'Asie ou du monde, mais déterminé à discerner l'avoir, la possession du pouvoir (politique, économique ou autre) et l'être, l'abandon de soi, la nécessité retrouvée d'un prisme énergétique dispersant la volonté de bien.

Pour préciser une des phrases du premier paragraphe, s'oublier et s'abandonner sont deux choses différentes car l'on s'oublie dans l'inconscient et on s'abandonne à la conscience. La nuance est de taille !

"L'abandon est d'une sagesse irrévocable, on y accède dans la pure tradition ésotérique qui fait énergétiquement des miracles de changements que nous n'avons pas le pouvoir d'imaginer." (L.C dans Citoyenneté : l'avenir du futur)

La société actuelle s'imprègne de changements qu'elle n'aurait pu imaginer il y a 30 ans à peine, disons avant l'ère informatique. L'air du temps souffle un vent léger porteur d'effluves libératrices et balayant les feuilles mortes des temps passés. L'automne présent laisse déjà entrevoir les bourgeons des nouvelles fleurs sociales... L'humanité mondialisée est une chance pour son unité. L'individu de bonne volonté œuvre en lui, pour ses proches et dans sa sphère de liberté, mais de cette généralisation comportementale émergera l'unité des sphères individuelles inter-dépendantes jusqu'aux nations harmonisées entre-elles.

Sinbuck.



_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 21:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 21:11    Sujet du message: Perception sociale et action du disciple Répondre en citant



Sinbuck,


On va de surprises en surprises, de découvertes en découvertes,

quel merveilleux texte vous nous offrez là en partage !


C'est d'une bien belle et juste inspiration, tellement en "coïncidence" comme dit Manorah

avec ce que dicte le coeur. J'avoue qu'un tel texte fait du bien à lire.

En toute humilité, j'avoue que je deviens "fan" de vos textes.

Merci.




votre dévouée : damejane.


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 21:12    Sujet du message: Perception sociale et action du disciple Répondre en citant

.

Citation:


Pour préciser une des phrases du premier paragraphe,
s'oublier et s'abandonner sont deux choses différentes car l'on s'oublie
dans l'inconscient et on s'abandonne à la conscience. La nuance est de taille !

"L'abandon est d'une sagesse irrévocable, on y accède dans la pure tradition
ésotérique qui fait énergétiquement des miracles de changements
que nous n'avons pas le pouvoir d'imaginer."

(L.C dans Citoyenneté : l'avenir du futur)

Sinbuck



Ce sont deux belles phases à méditer.



damejane

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 21:12    Sujet du message: Perception sociale et action du disciple Répondre en citant

.



Quelques textes en présentation de LC
à lire ou à relire
.



et :




.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:29    Sujet du message: Perception sociale et action du disciple

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> le jardin de la sérénité -> la page de Sinbuck Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky