Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
le Gardien du Seuil

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> réfléchissez-y
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 16:52    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

.
1

Le gardien du seuil

Voici, une tentative de compilation de textes sur
le thème du gardien du seuil
extraits à partir des différents
livres écrits par AAB et DK.




Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte

http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte





reférence et téléchargement :

==>
L'Etat de Disciple Dans Le Nouvel Age
<==


(ce post traite des extraits du volume 1)


""Les Maîtres offrent à tous leurs disciples l'initiation comme but ; Ils
demeurent prêts à donner les instructions nécessaires. Dès ce premier stade, je
vous rappelle que c'est seulement ce que vous connaissez par vous-mêmes et ce
dont vous avez, en vous-mêmes, une expérience consciente, qui présente de
l'importance et constitue pour vous la vérité. Ce qui vous est dit par d'autres,
même par moi, n'atteint aucune fin essentielle, servant toutefois à mettre en
relief ou à confirmer une vérité déjà connue, ou à forger des illusions ou des
responsabilités jusqu'à ce qu'elles soient rejetées ou éprouvées par vous en
votre propre conscience. Comprenez-vous ce je veux dire ?

A ce stade, on peut définir l'initiation comme étant le moment de crise où
la conscience plane à la limite même de [5@92] la révélation. On peut
considérer que les demandes de l'âme et les suggestions du Maître sont en
conflit avec les demandes du temps et de l'espace focalisées dans la
personnalité ou l'homme inférieur. Dans ces conditions il se produit donc une
formidable tension entre les paires d'opposés ; le point de tension, ou foyer de
l'effort, se trouve dans le disciple "demeurant au point à mi-chemin".
Répondra-t-il, réagira-t-il consciemment à l'attraction supérieure, passant ainsi
à des régions nouvelles et plus élevées d'expérience spirituelle ? Ou bien
retombera-t-il dans le mirage du temps et de l'espace et la servitude de la vie
personnelle ? Demeurera-t-il en un état d'équilibre, de repos, où il ne sera
affecté ni par l'attraction supérieure ni par l'attraction inférieure ? Il devra
choisir entre l'une ou l'autre de ces trois conditions, et celle qu'il choisira devra
succéder à une expérience antérieure d'hésitation au cours de laquelle le
disciple vibre et vacille entre une décision supérieure et une décision inférieure.


C'est à ce processus que préside le Maître. Il n'est pas en mesure de faire
quoi que ce soit car c'est là le problème personnel du disciple. Il ne peut que
s'efforcer d'accroître le désir de l'âme par la force de Sa pensée dirigée. La
personnalité ne peut rien faire non plus, car à ce stade le corps physique et le
véhicule astral sont seulement des automates, attendant, et prêts à répondre, la
décision du disciple fonctionnant dans son corps mental. Seul le disciple peut
agir sur le niveau mental de conscience à ce stade de l'effort. Lorsqu'il l'a fait,
les dés sont jetés. Ou bien il va de l'avant, vers la porte de lumière où le Maître
lui prend la main et où l'Ange de la Présence devient actif et puissant d'une
manière qu'il ne m'est pas possible de vous décrire ; ou bien il retourne en
arrière, temporairement dans la vie et la condition de l'homme inférieur.


Mirage et maya l'enveloppent à nouveau et le Gardien du Seuil s'interpose
entre le disciple et la lumière venant de la porte ouverte et reprend son activité.
Ou le disciple s'éveille soudainement, saisissant plus largement la réalité,
comprenant plus profondément le Plan et la part qu'il y joue ; ou "les voiles de
la terre" se referment sur sa tête, la vision s'évanouit et il revient à l'existence
d'un être humain ordinaire, probablement pour la période de l'incarnation où
cette opportunité lui a été offerte. Choisit-il de franchir cette porte, alors il
recevra la révélation avec ses conséquences suivant le degré d'initiation auquel
il peut accéder. Cette révélation ne [5@93] sera pas celle des possibilités. C'est
une expérience réelle, résultant en l'évocation de pouvoirs nouveaux, de
capacités nouvelles, et la reconnaissance de nouveaux modes et champs de
service. Ces pouvoirs sont conditionnés par des développements passés ; et ces
capacités sont désormais les siennes, ainsi qu'une liberté de mouvement "dans
les limites de la Hiérarchie", liberté qui s'étend beaucoup plus loin que tout ce
qu'il a pu rêver. De nouveaux contacts hiérarchiques lui sont maintenant
possibles ; de nouvelles responsabilités reposent sur ses épaules et de nouveaux
"champs de puissance" sont mis à sa portée afin qu'il les utilise pour le service
du monde…..""






"""Juin 1942 (lettre de DK)

Frère de longue date,
Vous avez été amené dans une phase de mon travail que, dans ses premiers
temps, vous m'aviez aidé à lancer. L'opportunité s'ouvre devant vous ; vous
pouvez être et faire beaucoup. Le succès dépendra de votre capacité à marcher
avec humilité et à reconnaître que d'anciennes formes-pensée existent toujours
dans la périphérie de votre conscience et que le gardien du seuil demeure
toujours prêt à profiter des faiblesses auxquelles vous êtes enclin.
Je ne le dis que dans le but de vous prévenir et je suis heureux de vous
revoir dans la sphère d'activité du travail. Je cherche à vous aider. Si vous
agissez toujours en pleine coopération avec vos compagnons de travail et si
vous cultivez la franchise, l'ouverture du cœur et un langage clair, vous
atteindrez votre but.

La clé du succès de votre service réside dans une radiation spirituelle et
une observation attentive de vos tendances inférieures de sixième et de
troisième rayon. Il faut vous préparer à rencontrer des difficultés et des
épreuves jusqu'à ce que vous ayez fait vos preuves ; elles viennent rarement du
côté d'où on les attend. Un des meilleurs moyens de vous garder est toujours,
comme je vous l'ai déjà dit, de vous en tenir à votre prochain devoir, de
l'accomplir et de vous concentrer sur ce que vous entreprenez. Evitez ce qui est
hors de la périphérie du travail, le considérant comme un chemin détourné.
Ma bénédiction demeure sur vous ; ma confiance en votre capacité de faire
preuve de fermeté et d'éviter le mirage demeure entière.


Les centres, tels qu'utilisés par le disciple dans les progrès de son
développement, dépendent dans une large mesure du genre de rayon, mais je
n'ai pas l'intention de m'étendre sur le sujet des centres dans ces instructions ; je
le ferai assez longuement dans la dernière partie du Traité sur les Sept Rayons.
Je voudrais cependant que soit bien claire l'idée que le Maître n'utilise
jamais les centres d'un disciple comme agents de distribution de la force. En
dernière analyse, les centres sont, lorsqu'ils fonctionnent correctement, des
réservoirs de force et des distributeurs d'énergie, colorés par une qualité
particulière, une certaine note, une certaine vibration et une certaine puissance.


Au cours des derniers stades du Sentier du Discipulat, les centres sont
entièrement dominés par l'âme, par la voie du centre de la tête. Il faut
cependant se souvenir qu'après la quatrième initiation, et après la disparition du
corps causal, il n'y a aucun aspect de la forme ou aucun véhicule, qui puisse
garder prisonnier le disciple ou le limiter d'une façon quelconque. Après la
troisième initiation, les centres inférieurs n'ont plus aucun contrôle sur le
mécanisme extérieur de réponse ; du point de vue de l'entraînement occulte
[5@762] le plus élevé et lorsque le disciple est dans l'Ashram même, les
centres sont considérés comme de simples canaux pour l'énergie. Jusqu'au
moment de la troisième initiation, ils prennent une importance temporaire dans
le processus d'entraînement, parce que c'est par eux que le disciple apprend la
nature de l'énergie, ce qui la différencie de la force et des méthodes de
distribution. Celles-ci étant l'un des derniers stades du processus
d'entraînement.

La constitution de l'égo ou de l'Ame, est pour le Maître le facteur
d'importance suprême dans la tâche consistant à entraîner le disciple pour le
travail hiérarchique. Ceci implique nécessairement les trois centres supérieurs,
de la tête, du coeur et de la gorge. Le Maître s'occupe de ce qu'on appelle le
lotus égoïque ; le disciple est enclin à oublier ce point. L'âme se préoccupe de
sa propre vie ; les détails de la vie de la personnalité, son expression maladroite
ou son ombre dans les trois mondes, ne font aucune impression sur la
conscience de l'âme. Alors que s'accroît la violence de la vie de la personnalité,
l'âme qui est devenue de plus en plus le récipiendaire de ce que la personnalité
qui aspire a de mieux à offrir, et qui tourne lentement son attention vers le
mental de la personnalité, devient également consciente d'un facteur
d'opposition à sa véritable expression dans la périphérie extérieure de la vie.
Alors commence la bataille entre les paires supérieures d'opposés, la bataille
entre l'âme et la personnalité consciemment livrée des deux cotés. C'est le point
dont il faut se souvenir. Ce conflit atteint son apogée avant chacune des trois
grandes initiations, dans l'affrontement de deux antagonistes, le Gardien du
Seuil (de l'initiation, mon frère) et l'Ange de la Présence qui se tiennent face à
face. Mais cette bataille ne nous concerne pas ici. Nous nous occupons de la
réponse à l'énergie hiérarchique telle qu'elle est incorporée dans l'aura du
Maître et de là, transmise au disciple. Le canal ou les canaux de direction (il y
en a trois) pourraient être décrits comme suit :

I. La Hiérarchie.
1. Le Maître.
2. L'Ashram.
3. L'âme du disciple.
II. L'Humanité.
1. Le disciple. [5@763]
2. L'antahkarana.
3. Les trois centres supérieurs.
Tel est le vaste processus général, qui va de l'universel, dans la mesure où
le disciple est individuellement concerné, au particulier, c'est-à-dire le disciple
dans le corps physique.

On pourrait indiquer comme suit le détail de la descente d'énergie ou du
processus d'inspiration spirituelle (ces deux phrases dépeignent le concept de
réponse faite à l'aura du Maître) :

1. L'aura du Maître.
2. Le lotus égoïque ou corps de l'âme.
3. L'influx d'énergie ashramique, par la voie
a. Des pétales du sacrifice ou l'aspect volonté.
b. Des pétales de l'amour ou l'aspect amour-sagesse.
c. Des pétales de la connaissance ou l'aspect mental.
Le genre de rayon du disciple exercera une influence sur ce processus.
4. La réponse du disciple sur le plan physique et la réceptivité de ses
centres à l'égard de l'activité engendrée par l'âme, sous l'impression du
Maître, seraient les suivantes :
a. Les pétales du sacrifice transmettraient l'énergie au centre de la
tête, par la voie des pétales du sacrifice, au nombre de trois, qui se
trouvent dans la rangée de pétales entourant immédiatement le
"Joyau dans le Lotus" ; de là, au pétale du sacrifice dans les trois
pétales d'amour et dans les trois pétales de la connaissance. Il y a
donc cinq points de transmission de l'énergie-volonté.
b. Les pétales de l'amour transmettent de même l'énergie d'amour au
centre cardiaque, par la voie des pétales de l'amour, qui sont
également au nombre de cinq.
c. les pétales de la connaissance transmettent l'énergie d'activité
intelligente, au centre de la gorge, de la même manière, par la
voie des cinq pétales de la connaissance...""




_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:05; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 16:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 16:53    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

.

Suite

2



Le gardien du seuil

Voici, une tentative de compilation de textes sur
le thème du gardien du seuil
extraits à partir des différents
livres écrits par AAB et DK.




Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte

http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte



Etat du Disciple Dans Le Nouvel Age extraits du volume 2, (suite des extraits):


« INSTRUCTION DE GROUPE

Décembre 1941.

Mes frères,
Je souhaiterais commencer cette instruction par une déclaration simple,
indiquant la tâche que tous les disciples des Maîtres à travers le monde sont en
train d'entreprendre, et que vous aussi devriez envisager consciemment. C'est la
tâche consistant à affronter le Gardien du Seuil, dans votre vie, dans la vie de
groupe, puis – profitant de cette position de force – à affronter ce Gardien pour
le compte de l'humanité, aidant ainsi l'humanité à vaincre ce mal ancien. Le
faire présuppose une crise dans votre vie et dans la vie de l'humanité. Résoudre
les crises est le sceau du disciple ; toute crise affrontée et correctement réglée
(une fois que la difficulté est "foulée aux pieds", en termes occultes) fournit
une position d'où une vision plus large peut être obtenue, où une connaissance
nouvelle peut affluer, où la lumière de transmutation de l'Ange de la Présence
peut briller et aussi produire des résultats.
Chacun de vous a traversé un cycle de difficulté et de tension réelles. Ceci
est vrai de tous les disciples. Les dix-huit mois écoulés ont été des mois de
précipitation, produisant une réaction chimique, un processus intérieur de
bouleversement et, probablement, de conduite extérieure, qui a pu causer du
souci à l'Observateur intérieur. Ceci, néanmoins, n'est que la réaction de la
personnalité à une pression et [6@14] une tension indues, aux conditions
mondiales, et à une vision plus claire. La vision révèle à la fois la lumière et
l'ombre, chose souvent oubliée. Les disciples ont de la chance si les
conséquences majeures se font sentir dans le corps physique. Les réactions du
corps physique sont les moins importantes et font le moins de mal aux autres.
Lorsque ces réactions se manifestent par un état émotionnel ou mental, elles
peuvent devenir un problème pour les condisciples, ajoutant à leur tension, et
exigeant d'eux qu'ils aident leur frère à traverser la mauvaise passe, aux
moindres dommages pour le groupe.
Dans ce travail de groupe, il faut vous rappeler que, de façon croissante, il
n'existera pas de vie individuelle. C'est ainsi que cela doit être. De plus en plus,
les disciples devraient avoir conscience les uns des autres, et se mettre
facilement au diapason les uns des autres. De plus en plus, les liens de loyauté
illuminée devraient dominer. De plus en plus, vous participerez aux attitudes et
conditions des uns et des autres, et apprendrez ainsi la leçon fondamentale de la
compréhension. La compréhension est le secret que cache toute faculté de
parvenir à l'identification avec n'importe quelle forme d'expression divine ; la
compréhension est l'un des facteurs primordiaux qui produisent la révélation ;
ceci est l'un des paradoxes de l'occultisme. Dans le monde de la pensée
humaine, la compréhension suit la routine prescrite, elle suit le fait présenté.
Dans la vie de l'esprit, la compréhension est une cause de révélation,
nécessaire et prédisposante. Je voudrais vous demander d'y réfléchir, de bander
vos forces en vue de la révélation, par une profonde compréhension de
l'initiateur en vous-même. Chacun de vous doit susciter ses propres crises
individuelles ; personne d'autre n'est responsable. Chacun de vous met en route
l'activité dont le groupe est responsable, et pour laquelle vous avez été
rassemblés ; chacun de vous s'introduit dans la Présence par le moyen de
l'Ange, et dans l'ombre du Gardien du Seuil. Par cette méthode, la pleine
conscience est atteinte.


Le travail de ce groupe, et d'autres groupes ayant les mêmes motifs, est de
parvenir ensemble à ces entreprises : Affronter ensemble le Gardien et
triompher ; arriver ensemble à une entente ; se dresser ensemble devant la
Présence, car la lumière de l'Ange révèle "ce que l'oeil n'a jamais vu" ; fouler
ensemble le Sentier de la Révélation ; servir [6@15] ensemble et soutenir
ensemble les pas hésitants de l'humanité, aspirant mondial ; tourner ensemble
le dos à la lumière, car vous comprenez l'ancien aphorisme qui dit :
"Celui qui regarde la lumière et demeure dans son
rayonnement est insensible aux aspirations qui captivent le
monde des hommes ; il avance sur la voie lumineuse vers le
Grand Centre de l'Absorption. Mais celui qui est poussé sur
ce chemin, aimant tout de même son frère sur la route
d'ombre, se retourne sur le socle de lumière et prend l'autre
chemin.
Il regarde vers l'ombre, et les sept points de lumière qui sont
en lui transmettent celle-ci vers le dehors, et voilà que la face
de ceux qui sont sur le chemin sombre reçoit cette lumière.
Alors leur chemin n'est plus si noir. Derrière les combattants,
entre la lumière et l'ombre, brille la lumière de la Hiérarchie."
J'ai pensé à vous avec tendresse et amour. La lutte est si dure, et souvent
vous vous sentez seuls. Il y a de la force en vous tous, autrement je ne vous
aurais pas choisis pour servir vos semblables avec moi ; il y a de la faiblesse en
vous tous, qui peut susciter la force de vos frères, et ainsi vous rendre forts ; il
y a de l'amour en vous tous, mais il faut l'exprimer, et c'est pour cela que le
groupe existe ; il y a de la lumière en vous tous, et vous servez avec cette
lumière. De même que la Hiérarchie se dresse comme un centre de lumière et
de force pour l'humanité, de même votre âme se dresse devant vous ; et moi –
en tant que votre Maître – je mêle ma lumière à la vôtre, accroissant ainsi
l'efficacité de votre service ; je mêle mon amour à l'amour qui afflue de l'âme,
vers chacun de vous, et ainsi j'approfondis la relation d'amour entre vous tous.
Ce n'est pas souvent que je vous parle de cette manière ; mais dans le processus
consistant à vous libérer en vue d'un service accru, je me suis rapproché de
vous, et mon amour vous entoure. Apprenez, mes frères, le sens des mots, leur
puissance de transmission et leur signification spirituelle…. »


« « Septembre 1943.

Mes frères,

Le Nouveau groupe semence existe depuis plusieurs années. Pendant ce
temps, je n'ai communiqué avec vous qu'annuellement. Ceux qui se préparent à
l'initiation doivent inévitablement travailler seuls. Je souhaite que vous vous le
rappeliez. Il y a, comme vous le savez, trois sources d'inspiration qui indiquent
son but au disciple qui lutte sur le plan physique :

1. Son âme par le contact direct, résultat de. l'alignement
2. Le Maître par impression, résultat de la sensibilité
3. Le groupe de
l'ashram
par le service, résultat d'influences réciproques.
Plus tard, à mesure que le disciple-initié progresse et qu'il construit
l'antahkarana, l'énergie de la Vie Une, émanant de la Monade, introduit le
quatrième type d'inspiration. A ces sources spirituelles d'inspiration, il faut en
ajouter de moins importantes, telle que l'impression mentale, enregistrée
télépathiquement et venant d'une [6@31] multitude de penseurs. Ces derniers
travaillent à la fois comme individus et comme membres d'un groupe. Il y a
aussi une inspiration émotionnelle que – sous sa forme la plus facilement
reconnaissable – nous nommons aspiration. Toutes ces sources d'inspiration, du
point de vue ésotérique, sont évocatoires de désir, devant être transmué en
volonté si (et seulement si) "l'énergie de la volonté-de-bien est le principe
émanant de l'impulsion inspirée, et son résultat moteur ; elle doit constituer
l'impulsion motivante au coeur même de l'être du disciple". Ainsi parlait, il n'y
a pas longtemps, l'un des Maîtres à un disciple qui essayait de saisir l'effet
synthétique de l'inspiration. C'est la Volonté et son évocation immédiate qui est
la nécessité majeure pour ce groupe particulier de disciples. Le Plan
hiérarchique est l'objectif de cette volonté ; le dessein de Sanat Kumara est la
révélation qui vient à ceux qui font preuve de cette volonté, et c'est la force du
Pouvoir divin qui rend cette volonté possible. La force est au pouvoir ce que le
désir est à l'aspiration, ou ce que la personnalité est à l'âme. C'est la révélation
de la qualité.


J'ai commencé ces communications sur la note de la volonté, car l'emploi
de cette volonté (selon les instructions) est l'objectif de votre prochaine année
de travail. A mesure que nous progresserons dans les diverses phases de notre
étude dont j'ai tracé les grandes lignes précédemment, l'emploi que je ferai de
ce thème émergera clairement dans votre conscience.
Il m'a semblé nécessaire d'ouvrir ces instructions par un bref résumé de
l'enseignement passé. La pression de la vie est, actuellement, très grande, tout
le monde est fatigué ; vous aborderez donc ce nouveau supplément à
l'enseignement avec un entrain renouvelé si l'enseignement antérieur est
clairement compris et illuminé dans votre mental.
Devant quelle tâche vous trouvez-vous à la fois comme individus et
comme groupe ?

C'est une tâche quintuple :

1. Affronter votre Gardien du Seuil personnel et en venir à bout de
manière adéquate.

2. Participer en tant que groupe à l'effort de l'humanité pour affronter le
Gardien du Seuil de groupe ; ce Gardien est composé des désirs
mauvais de toute l'humanité, de ses fautes, de ses faiblesses, de ses
pensées, de ses forces déformées et de ses motifs pervers. Cet
affrontement est l'un [6@32] des objectifs de la guerre mondiale
actuelle.

3. Arriver à la compréhension qui est la base de la sagesse, qui est le
résultat d'une intuition développée, et qui est aussi une application
intelligente des vérités saisies.

4. Vous dresser – en tant que groupe – devant l'Ange de la Présence.

5. Prendre vous-même l'initiation comme individu et aussi comme unité
cohérente dans l'effort de groupe, en vue de l'initiation.

D'autres buts se feront jour, à mesure que vous fournirez des efforts,
étudierez, et servirez ; néanmoins, la simplicité de la déclaration ci-dessus vous
indiquera vos objectifs immédiats. Vous devez, ensemble, considérer
profondément ces objectifs et saisir leur importance en tant que groupe. La
contribution que chacun de vous doit apporter à la pensée claire, à l'aspiration
ardente et à l'application déterminée, peut sembler facile et tout à fait familière.
Néanmoins, au moment où ces buts deviennent des techniques et s'expriment
par des faits, leur simplicité semble s'évanouir et la proposition se révèle être
extrêmement difficile… »







« « Le second point que j'ai signalé était la nécessité d'accentuer et de
développer la Volonté. Je présume que vous avez tous travaillé à construire
l'antahkarana, canal de communication entre le cerveau et la volonté spirituelle
ou Monade, qui agit par l'intermédiaire de la Triade spirituelle. Si vous avez
réussi, vous devez commencer à vous apercevoir qu'il y a une grande
différence entre la bonne volonté que les masses peuvent comprendre, et
qu'elles comprennent souvent, et la volonté-de-bien qui est le but du disciple.
La bonne volonté est d'expression relativement simple ; vous en savez
beaucoup à son sujet, et vous l'exprimez largement. A ce sujet, aucun éloge
n'est nécessaire, car il s'agit d'une qualité que les hommes expriment
facilement. Mais la volonté-de-bien est beaucoup plus difficile à exprimer, car
elle implique non seulement l'aptitude à utiliser la volonté spirituelle, mais
aussi à connaître un peu la nature du "bien". La volonté-de-bien est la [6@47]
qualité de base du dessein divin, impliquant la mise en œuvre d'un plan
d'activité, et un but précis à atteindre. Elle exige l'aptitude à penser en termes
du tout, l'appréciation du pas suivant que l'humanité doit franchir dans la
Grande Approche imminente (car ce doit être une Approche réciproque), la
compréhension des leçons du passé et une vision basée non sur l'amour ou la
vue de l'âme, mais sur la conviction quant au dessein immédiat de Sanat
Kumara, tel qu'Il l'exécute par l'intermédiaire du Christ et de la Hiérarchie
planétaire. Cette conviction est basée, en ce qui concerne la Hiérarchie, sur la
raison pure ; elle est basée, en ce qui concerne l'humanité, par l'intermédiaire
de ses disciples, sur la perception intuitive, mise en œuvre par l'amour et
exprimée intelligemment. Je vous demande d'y réfléchir et, en réfléchissant, de
faire les modifications nécessaires dans votre manière personnelle d'aborder le
problème.


Le troisième point découle de ce qui est dit ci-dessus. Vous êtes tous des
disciples consacrés et, en tant que tels, votre problème personnel immédiat
(pour lequel je n'ai pas le droit de vous aider, et donc ne le puis pas) est de
surmonter et de détruire l'emprise que le Gardien du Seuil peut avoir sur vous.
Nous en revenons donc à notre point de départ et vous vous posez maintenant
une question :

"Comment puis-je vaincre ce Gardien et, en même temps,
refuser de me concentrer sur moi-même et mes problèmes ? Vous me dites de
ne pas le faire et, cependant, le Gardien est la totalité des emprises et des
défauts de la personnalité, des pouvoirs-émotionnels, mentaux et physiques –
qui tous limitent mon expression en tant qu'âme.

Que puis-je donc faire ?"
Ma réponse serait : Vous devez d'abord accepter le fait du Gardien, et puis
le reléguer à sa juste place, comme partie de la Grande Illusion, de la grande
fantasmagorie de l'existence, et comme partie intégrante de la vie des trois
mondes. Vous devez alors suivre le plan de votre vie de service (quel plan ou
plans précis avez-vous, mon frère ?) et agir comme si le Gardien n'existait pas,
vous libérant ainsi, en temps voulu, de toute influence de la personnalité et
gardant le mental libre en vue de la tâche à accomplir. Je pourrais peut-être
exprimer cela autrement. Quand votre intérêt pour le travail hiérarchique et
pour le programme de l'ashram auquel vous êtes [6@48] rattaché sera
suffisamment fort, il dominera toutes vos actions et toutes vos pensées dans la
veille et dans le sommeil. Vous vous apercevrez alors que l'étreinte du Gardien
sera brisée, que sa vie a été détruite par la force de l'usure, que sa forme a été
détruite par les feux du sacrifice. En un mot voilà toute l'histoire ; je ne perds
pas de temps en développements, car je cherche à vous donner beaucoup de
choses dans ces instructions.


Je désire vous donner l'aide dont vous avez besoin pour affronter l'année
qui vient. Par-dessus tout, néanmoins, je m'efforce de clarifier, pour les
générations futures, certains principes de base, et certains aspects de la vérité
hiérarchique qui, dans le nouvel âge, doivent gouverner ceux qui cherchent à
fouler le Sentier de l'Etat de Disciple, et qui souhaitent être préparés à
l'initiation. La Hiérarchie est en train d'opérer des changements dans le
programme et les techniques ; l'adaptation des méthodes anciennes aux besoins
modernes et aux hommes plus hautement développés est en cours. En réalité,
ce n'est pas pour vous que j'écris. Vous avez déjà plus d'enseignements que
vous n'en avez utilisé. J'écris pour les disciples et les initiés des deux
prochaines générations.

Il est essentiel que les disciples de tous les ashrams examinent ce que sont,
à cette époque, les problèmes de l'humanité, ce qu'ils signifient et ce
qu'implique leur solution. Ils doivent savoir ce que les Maîtres de Sagesse
veulent voir accomplir, et ils doivent parler et écrire, agir et vivre, de façon que
les autres aussi puissent comprendre.


L'humanité n'a jamais véritablement vécu à la hauteur de l'enseignement
qui lui a été donné. L'impression spirituelle, qu'elle ait été communiquée par le
Christ, par Krishna ou par le Bouddha (et transmise aux masses par leurs
disciples) n'a pas encore été exprimée comme on l'espérait. Les hommes ne
vivent pas à la hauteur de ce qu'ils savent déjà ; ils ne mettent pas en pratique
leurs informations, ils court-circuitent la lumière ; ils ne s'imposent pas à euxmêmes
une discipline ; c'est le désir avide et l'ambition illégitime qui
gouvernent, et non la connaissance intérieure. Pour m'exprimer
scientifiquement et sous l'angle ésotérique, je dirai que l'impression spirituelle
a été interrompue, et qu'il y a eu interférence avec la circulation du flux divin.
C'est la tâche des disciples du monde, de rétablir ce flux et de faire cesser cette
interférence. C'est là le problème le plus important auquel les ashrams doivent
faire face de nos jours… »

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:06; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 17:07    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

.

Suite

3




Le gardien du seuil

suite des extraits




Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte

http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte



Extrait du : Traité sur le feu cosmique, (suite des extraits):



""a. Cause de la détresse mondiale actuelle
Beaucoup de la détresse mondiale actuelle a pour cause directe la
mauvaise manipulation par l'homme de la matière mentale ; les conceptions
erronées quant à la nature de la matière même et les conditions dangereuses
engendrées par les tentatives collectives de créations que les êtres humains ont
entreprises au cours des siècles.
Des malentendus ont surgi quant au dessein des fluides vitaux de l'univers
et ceci n'a fait qu'ajouter à la détresse, ainsi que certaines distorsions de la
lumière astrale, produisant un mirage subsidiaire et [3@948] secondaire et la
lumière réfléchie qui intensifie la maya déjà créée. Cette réflexion secondaire a
été produite par l'homme lui-même dans son effort évolutionnaire pour
équilibrer les paires d'opposés ; il a ainsi produit une condition qu'il faut
surmonter avant que ne survienne le vrai équilibre occulte. On pourrait
considérer que c'est la totalité de cette grande manifestation (créée seulement
par l'homme) qu'on appelle "Le Gardien du Seuil".

L'un des plus grands obstacles sur le Sentier de Retour, obstacle dont
l'homme est nettement responsable dans le cadre de limites occultes sont ces
formes animées qu'il a produites depuis le milieu de la race-racine Atlantéenne,
moment où le facteur mental a pris lentement une importance croissante.


L'égoïsme, les motifs sordides, la prompte réponse aux impulsions mauvaises
qui distinguent la race humaine ont engendré des conditions qui sont sans
parallèles dans le système. Une gigantesque forme-pensée plane sur la famille
humaine tout entière, construite par les hommes au cours des âges, renforcée
par les désirs déments et les inclinations mauvaises de tout ce qu'il y a de pire
dans la nature humaine et maintenue en vie sur les incitations des désirs les
plus bas. Cette forme-pensée doit être brisée et dissipée par l'homme lui-même
dans la dernière partie de cette ronde, avant la conclusion du cycle, et sa
dissipation sera l'une des forces tendant à produire le pralaya planétaire.

C'est ce gâchis créatif, si on peut l'appeler ainsi, que les Grands Êtres sont occupés à
détruire. Selon la Loi de Karma, il doit être dissipé par ceux qui l'ont créé ; le
travail des Maîtres doit donc être exécuté indirectement et doit se faire sous
forme d'illumination des fils des hommes, à un degré progressivement accru
afin qu'ils puissent voir clairement ce "Gardien du Seuil" de la vie nouvelle et
l'antagoniste qui se dresse entre le quatrième et le cinquième règne de la nature.
Chaque fois qu'un fils des hommes foule le Sentier de Probation, Leur travail
est [3@949] facilité, car cela signifie qu'un petit courant d'énergie-vie se dirige
vers des voies nouvelles, s'éloigne de l'ancien courant qui tend à vitaliser et
nourrir la forme mauvaise et qu'un assaillant conscient de plus peut être
entraîné à coopérer au travail de destruction.

Chaque fois qu'un initié est admis aux degrés de la Loge, cela signifie qu'un
nouvel et puissant agent est disponible pour faire descendre la force
des niveaux supérieurs et aider au travail de désintégration.
La compréhension de ces deux méthodes de travail agressif
(celui de l'aspirant et celui de l'initié) apportera beaucoup de choses
d'un intérêt vital à l'étudiant sérieux de l'analogie. C'est là que se trouve la clé
de l'actuel problème du mal et de la vitalité de l'emprise de l'aspect matière sur
l'aspect spirituel……""






.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:07; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 17:07    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

Suite

4




Le gardien du seuil

suite des extraits




Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte

http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte



Traité sur la magie Blanche, (suite des extraits):


"""Il est important que l'étudiant sache où il en est et quel est son problème
particulier. L'homme ordinaire apprend à dominer son corps physique et à
organiser sa vie sur le plan physique. Celui qui est sur le sentier de probation
apprend la même leçon en ce qui concerne son corps astral, son centre, ses
désirs et son activité. L'étudiant sur le sentier du disciple accepté doit prouver
cette maîtrise et commencer à discipliner la nature mentale et à fonctionner
[4@238] consciemment dans le corps mental. L'activité de l'initié et de l'adepte
est la conséquence de ce qui a été accompli dans les stades précédents ; il n'est
pas nécessaire d'en parler ici.


La bataille peut se prolonger pendant plusieurs vies, jusqu'à ce qu'une crise
aiguë se présente dans une vie particulière. Finalement, Arjuna[1] triomphe au
combat, mais seulement quand il a laissé les rênes du gouvernement à Krishna[1],
qu'il a appris la maîtrise du mental et eu la révélation de la forme de Dieu. Par
le discernement entre l'âme et la forme, par la vision de la perfection de la
gloire qui peut irradier des formes "où Dieu demeure", il arrive à choisir le
sentier de lumière et à voir sa forme et toutes les autres formes comme
gardiennes de la lumière. Alors il se met en devoir de faire de son corps astral
un simple réflecteur de cette lumière ; réprimant le désir par l'assujettissement
des "Agnisuryans" – qui constituent son corps astral et qui sont la substance
vivante du plan astral – il apprend à fonctionner comme adepte sur ce plan, à en
pénétrer l'illusion et à voir la vie vraie.


On peut dire que, symboliquement, la substance du plan astral est animée
de trois types de force divine qui, ensemble, produisent la grande illusion.
Il y a tout d'abord la force du désir égoïste qui est de nature involutive et
qui joue un grand rôle dans l'évolution, car l'égoïsme est une caractéristique des
âmes enfantines. L'aspirant refuse de se laisser dominer par l'égoïsme.
Ensuite, la force de la peur qui, au début, n'est pas le fruit d'une pensée
erronée. Elle est fondamentalement instinctive et se trouve non seulement dans
le règne humain, mais aussi dans le règne animal où il n'y a pas de vraie faculté
de pensée, par la mémoire des souffrances et des douleurs du passé, par
l'appréhension des souffrances futures et par la forme-pensée que nous avons
[4@239] construite de nos peurs et de nos phobies. Puisque "l'énergie suit la
pensée", la forme-pensée augmente de force en proportion de l'importance que
nous lui donnons, et elle finit par nous dominer. Les individus de deuxième
rayon y sont particulièrement sujets ; pour la plupart d'entre eux, la peur est le
"gardien du Seuil", de même que l'ambition et l'amour du pouvoir, augmentés
par le désir effréné et l'absence de scrupule, forment le gardien du seuil pour les
types de premier rayon.

La forme-pensée cristallisée de l'intellectualité à des
fins égoïstes et l'usage de la connaissance à des fins personnelles défendent
l'entrée du sentier pour ceux qui sont de troisième rayon et, à moins qu'elle ne
soit détruite, elle les dominera et en fera des magiciens noirs.


Il a été souvent dit que la peur est une illusion, ce qui ne sert à rien, car,
même en admettant une telle généralisation, il est très difficile d'appliquer cette
affirmation. La peur à laquelle sont sujets les aspirants est rarement de nature
égoïste sauf si la souffrance les a obligés à fuir une suite d'événements
malheureux. Leurs peurs s'attachent à un amour mal compris pour ceux qui leur
sont chers. Pourtant chaque disciple devrait se poser la question pratique :
"Combien d'heures de souffrance ont-elles été vécues par des événements réels,
et combien par de faux pressentiments, des doutes et des incertitudes sans
aucune base réelle ? Je désire recommander à mes frères de méditer sur la
vérité dans la vie quotidienne, en employant le concept de la vérité pratiquée et
vécue, comme pensée-semence dans leur méditation.


A cette fin, qu'ils apprennent par coeur et utilisent, chaque fois qu'ils se
sentent envahis par la peur et par des pressentiments inutiles, la formule de
prière suivante :
"Que la réalité domine chacune de mes pensées et que la
vérité dirige ma vie. "
Que chacun répète cette formule aussi souvent qu'il est [4@240]
nécessaire concentrant son attention mentale sur la signification de ces mots.
Je suggère en outre l'usage du simple bon sens et l'adoption d'une attitude
mentale qui refuse de perdre du temps en vaines peurs.
La peur est souvent le principal obstacle à un progrès important dans une
certaine vie, il devra être renvoyé à une autre incarnation si l'occasion favorable
n'est pas saisie et si l'aspect volonté n'est pas stimulé.


L'aspirant de premier rayon qui échoue dans la lutte contre son "gardien du
Seuil" peut devenir un "destructeur d'âmes" et être condamné – tant qu'il n'a
pas appris la leçon – à travailler avec les forces de la matière et avec les formes
qui emprisonnent les âmes. Tel est le sens occulte des mots "mort" et
"destruction" mal interprétés. Le prototype de cette catégorie d'individus est
Satan.


L'aspirant de deuxième rayon qui se laisse toujours plus dominé par le
gardien du seuil devient un "trompeur d'âmes". Il est le vrai Antéchrist qui, par
de faux enseignements, par de prétendus miracles, par l'hypnotisme et par la
suggestion des foules, jette un voile sur le monde et pousse les hommes à
s'enfoncer dans l'illusion. Il est intéressant de noter que le travail de Satan,
celui qui emprisonne les âmes, commence à perdre de son pouvoir, car
l'humanité est sur le point de comprendre que la vraie mort est l'immersion dans
la forme et que la matière n'est qu'une partie du tout divin. La forme de ce
gardien du seuil que le mental humain a construit depuis des millions d'années
est sur le point d'être détruite.

Le travail de l'Antéchrist est dans sa période
ascendante et l'illusion des richesses, de la possession, des fausses doctrines
dominera encore pendant longtemps ; toutefois, son règne sera plus court que
celui de la destruction, car tous ces facteurs ont leur propre cycle, leur propre
flux et leur propre reflux.



L'individu de troisième rayon, qui ne réussit pas à vaincre son gardien du
seuil, devient un "manipulateur d'âmes" ; il utilise le [4@241] mental pour
détruire le réel et mettre un voile entre l'homme et la réalité.

Il va de soi qu'aucun de ces noms et de ces activités ne se réfère à l'âme sur
son propre plan, mais seulement aux âmes humaines en incarnation sur le plan
physique. Il faut y insister car, sur leur propre plan, les âmes n'ont pas d'illusion
et ne peuvent être ni détruites, ni trompées, ni manipulées. Seules les "âmes
emprisonnées" sont sujettes, temporairement, aux forces du mal.

Le premier groupe agit par l'intermédiaire des gouvernements, de la
politique, et des rapports entre les nations ; il a relativement peu de membres.
Le deuxième groupe, dont les armes sont l'illusion et la tromperie, agit par
l'intermédiaire des organisations religieuses, de la psychologie de masse, par le
mauvais usage et l'application erronée de la dévotion et des arts. Ce groupe est
plus nombreux que le premier.

Le troisième groupe agit surtout par le moyen des relations commerciales
dans le monde des affaires, de l'argent, de la concrétisation du prana ou énergie
universelle et le symbole du flux et du reflux universels. Ces idées sont
suggestives, mais non essentielles, car elles traitent de tendances cosmiques.

La troisième force est celle de l'attraction sexuelle et la persistance ou le
réveil d'un type d'énergie involutive sur le Sentier du Retour. Du point de vue
cosmique, cette force se manifeste comme force d'attraction entre esprit et
matière. Spirituellement, elle se manifeste comme activité de l'âme qui cherche
à amener le soi inférieur à une complète réalisation. Physiquement, c'est la
poussée qui tend à unir mâle et femelle dans le but de procréer. Chez l'homme
encore simple animal, cette attraction ne comportait pas de péché, mais, quand
à cette poussée instinctive s'ajouta le désir émotif, naquit le péché, car le but
dans lequel se manifestait l'instinct fut détourné pour la satisfaction du désir.


Maintenant que l'humanité devient plus mentale, et que la force du mental se
fait [4@242] sentir dans le corps de l'homme, une situation plus sérieuse se
dessine, qui ne sera réalisée que lorsque l'âme aura assumé la maîtrise de son
triple instrument.

L'humanité est maintenant arrivée à un point médian sur le chemin de
l'évolution, comme le démontre cette règle. L'homme est porté par le désir
égoïste et l'ambition, car chacun a en soi les caractéristiques du premier rayon.
Chaque être humain est tourmenté par la peur, pour lui-même, pour sa famille,
pour la nation et pour toute l'humanité, car il participe au rythme du deuxième
rayon. Il est dominé par le sexe et l'argent, autre manifestation de l'énergie de la
matière ; il a donc trois problèmes qu'il doit résoudre au moyen de ses trois
véhicules et des trois pouvoirs de son âme divine. Il est bien équipé pour
résoudre ses problèmes.

Nous pouvons vaincre l'inertie mentale et commencer à fonctionner
comme âmes maîtrisant notre milieu. L'âme est omnisciente et omnipotente..""









"".. L'étude du corps émotif de l'être humain sera facilitée si l'on considère ses
diverses expressions ordinaires, car c'est en observant les effets et en cherchant
à les maîtriser que l'homme arrive à la connaissance de soi et qu'il devient un
Maître. Les manifestations les plus communes de l'activité astrale sont :

I. La Peur.

II. La Dépression ou son contraire, l'euphorie.

III. Le Désir de satisfaire les appétits physiques.

IV. Le Désir de bonheur.

V. Le Désir de libération, l'aspiration.

Ces activités comprennent pratiquement la plus grande partie des
expériences émotives de l'homme ; nous les examinerons des trois points de
vue suivants :

1. La cause.

2. L'effet.

3. La méthode de direction.
Remarquez que je dis "méthode de direction" et non "méthode de
domination". Les aspirants doivent apprendre qu'ils travaillent avec et dans des
forces, et qu'une activité juste ou fausse sur le plan physique est simplement
due à la direction juste ou fausse des courants de force et non à des
caractéristiques justes ou fausses inhérentes aux énergies mêmes.

I. La Peur. C'est l'une des manifestations les plus courantes de l'énergie
astrale ; elle vient en premier, car elle constitue, pour la grande
majorité, le Gardien du Seuil et, en dernière analyse, le mal astral
fondamental. Chaque être humain connaît la peur. L'intensité des
vibrations de la peur va de celle des peurs instinctives du sauvage,
fondées sur son ignorance des lois et des forces de la nature, sur sa
terreur de l'obscurité et de l'inconnu jusqu'à la peur, que nous
connaissons tous, de la perte des amis ou des êtres chers, de la santé,
de l'argent, de la popularité, et à la peur qu'a [4@298] l'aspirant, celle
d'échouer, celle qui prend racine dans le doute, celle de la négation ou
de l'annihilation, celle de la mort (commune à toute l'humanité), celle
de la grande illusion du plan astral, de la fantasmagorie de la vie
même, celle de la solitude sur le Sentier, celle de la peur elle-même.

On pourrait allonger cette liste indéfiniment ; mais il suffit de relever
l'existence de peurs de toutes sortes. La peur domine beaucoup de
situations et jette souvent son ombre sur les moments heureux de la
vie. La peur réduit l'homme à un atome de vie sensible, timide et
épouvanté devant l'énormité des problèmes de l'existence, conscient
de son insuffisance, comme homme, à faire face à toutes les situations,
incapable de transcender ses angoisses et ses doutes pour entrer en
possession de son héritage de liberté et de vie. Souvent, il est si
dominé par la peur qu'il craint pour sa raison. Le tableau de la peur
n'est pas trop sombre, car la peur est l'énergie astrale dominante à
notre époque et l'humanité sensible y succombe facilement…..""






nota[1] : ici, Arjuna : la personnalité, et Krishna : l'âme


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:07; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 17:08    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

Suite

5




Le gardien du seuil

suite des extraits




Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte

http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte



Traité sur la magie Blanche, (suite des extraits):

""Si vous étudiez toutes les causes, même secondaires ou temporaires, de la
dépression et de son pôle opposé, vous trouverez qu'elles peuvent être classées
dans l'une ou l'autre de ces subdivisions. La cause connue, il n'est pas difficile
de trouver le traitement.


Je me suis arrêté assez longuement sur les deux premières manifestations
de la force astrale, la peur – peur de la mort, de l'avenir, de la douleur, de
l'échec et les nombreuses peurs mineures qui affectent l'humanité – et la
dépression, parce que ces deux peurs constituent pour l'homme le Gardien du
Seuil dans cette ère et ce cycle.

Toutes deux indiquent la réaction sensible à des
facteurs psychologiques et ne peuvent être soignées par le moyen d'un autre
facteur tel que le courage. Elles doivent être envisagées par l'omniscience de
l'âme, agissant par le mental, et non par son omnipotence. Ces mots ont un sens
occulte.

Je ne m'occuperai pas des autres facteurs déjà énumérés, comme le
désir de bonheur, de satisfaction des appétits physiques et de libération, car
ceux-ci ne [4@310] constituent généralement pas un problème pour la majorité
des hommes avancés. Il y aurait beaucoup à dire sur leur manifestation et leur
cause, mais quand la peur et la dépression seront vaincues, l'humanité entrera
en possession de son héritage de bonheur, de vraie satisfaction (dont les désirs
énumérés plus haut ne sont que des symboles) et de libération. Occupons-nous
tout d'abord des maux de base. Ceux-ci dominés, il ne reste qu'à s'orienter
correctement et à se polariser sur l'âme……""

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:08; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 17:09    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

Suite

6




Le gardien du seuil

suite des extraits




Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte

http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte



Les problèmes de l’humanité. (extraits)
(Le mirage- problème mondial)
suite des extraits :



« « Il y a quatre expressions que les prétendus occultistes et ésotéristes
emploient depuis longtemps. Ce sont : mirage, illusion, maya et gardien du
seuil. Elles indiquent toutes le même concept général ou quelque variante de ce
concept. D'une manière générale, les interprétations suivantes ne sont que
partielles et presque des déformations de la vérité, du fait des limitations de la
conscience humaine.

Le Mirage a souvent été considéré comme une curieuse tentative de ce
qu'on appelle les "forces des ténèbres", d'induire en erreur les plus sérieux
aspirants. Beaucoup de personnes fort respectables sont presque flattées
lorsqu'elles sont "confrontées" à un aspect du mirage. Elles estiment
qu'elles ont si bien démontré leur esprit de discipline que les forces des
ténèbres en arrivent à s'intéresser à elles pour tenter d'entraver leur travail
méritoire, en les plongeant dans les nuages du mirage. Rien ne peut être
plus éloigné de la vérité. Cette idée est elle-même une partie du mirage des
temps présents ; elle puise sa source dans la vanité et l'autosatisfaction de
l'homme.


La Maya est souvent considérée comme étant de même nature que le
concept, proclamé par les adeptes de la "Science Chrétienne", suivant
lequel la matière, en fait, n'existe pas. Il nous est demandé de considérer
comme maya tout le monde des phénomènes et de croire que son existence
n'est qu'une erreur du mental mortel, une forme d'autosuggestion ou
d'auto-hypnotisme. Suivant cette croyance, nous nous plongeons dans un
état d'esprit selon lequel ce qui est tangible et objectif n'est que le produit
de l'esprit imaginatif de l'homme. Tout ceci est également une parodie de
la réalité. [10@21]


L'illusion est considérée à peu près de la même manière, mais l'accent est
mis sur la nature limitée du mental humain. On ne nie pas le monde des
phénomènes, mais on considère que le mental ne l'interprète pas
correctement et qu'il refuse de le voir comme il est en réalité. Nous
considérons cette fausse interprétation comme constituant la Grande
Illusion.

Le Gardien du Seuil est généralement considéré comme le dernier test
auquel est soumis le courage de l'homme, comme une gigantesque formepensée,
ou un élément qu'il faut pouvoir dissiper avant de prendre
l'initiation. Peu de gens savent au juste en quoi consiste cette forme pensée;
mais la définition qu'ils en donnent implique l'idée d'une vaste
forme élémentale qui barre le chemin menant à la porte sacrée, ou l'idée
d'une forme qui a été construite, parfois par le Maître, afin d'éprouver la
sincérité de son disciple. D'autres le regardent comme la somme des fautes
de l'homme, sa nature mauvaise qui l'empêche d'être reconnu apte à fouler
le Sentier de la Sainteté. Aucune de ces définitions, pourtant, ne donne une
idée véritable de la réalité.


Je voudrais signaler ici que, généralement, ces quatre expressions sont
quatre aspects d'une situation universelle qui est le résultat de l'activité, dans le
temps et l'espace, du mental humain. L'activité des Pensées. Réfléchissez à
cette phrase, car elle donne une indication de ce qu'est la vérité.
Le problème de l'illusion réside dans le fait que l'illusion est une activité de
l'âme et le résultat de l'aspect mental de toutes les âmes en manifestation.
C'est l'âme qui est plongée dans l'illusion, l'âme qui ne parvient pas à voir
clairement jusqu'au moment où elle apprend à déverser sa propre lumière
dans le mental et le cerveau.


Le problème du Mirage se pose lorsque l'illusion mentale est intensifiée
par le désir. Ce que les théosophes appellent "Kama-manas" produit le
mirage. C'est l'illusion sur le plan astral. [10@22]
Le problème de Maya est en réalité le même que le précédent, avec en plus
l'intense activité produite quand le mirage et l'illusion se manifestent sur
les niveaux éthériques. C'est le gâchis vital, émotionnel, incontrôlé par le
mental (oui, frère de longue date, j'ai bien dit le "gâchis" dans lequel la
majorité des êtres humains semblent encore vivre.


Le Gardien du Seuil est illusion-mirage-maya tels que saisis par le cerveau
physique et reconnus comme devant être surmontés. C'est cette forme pensée
déroutante à laquelle le disciple est confronté lorsqu'il cherche à
pénétrer à travers le mirage accumulé au cours des âges et à trouver sa
vraie demeure dans le lieu de lumière.

Ce qui précède est forcément une généralisation ; c'est aussi le résultat de
l'activité du mental analytique, mais cela sert cependant à formuler une partie
du problème et à transmettre à votre mental une forme-pensée déterminée de ce
que nous examinerons plus loin en détail… »





.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:08; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 17:09    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

Suite

7




Le gardien du seuil

suite des extraits




Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte

http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte



Les problèmes de l’humanité. (extraits)
(Le mirage- problème mondial)
suite des extraits :



« « …Un autre point qui devrait être noté est que la cristallisation de cette
époque matérialiste offre une grande opportunité pour frapper un coup mortel
au Gardien du Seuil planétaire. Les réactions que provoque cette époque, par la
tension due aux circonstances, amènent une compréhension plus spirituelle et
une réorganisation des valeurs humaines. C'est un aspect du processus par
lequel une partie vitale du mirage du monde peut être dissipée, si tous les
hommes de bonne volonté se trouvant dans l'aura mondiale accomplissaient
leur tâche.


Lorsque le Bouddha était sur terre et qu'il parvint à l'Illumination, il
"lança" un flot de lumière sur le problème du monde en énonçant les Quatre
Nobles Vérités. Ses disciples et ses neuf cents arhats formulèrent ces quatre
grandes vérités en doctrine et dogmes qui, grâce au pouvoir de la pensée
collective, ont grandement contribué à attaquer l'illusion mondiale.


Aujourd'hui, le Christ poursuit cette même tâche grandiose ; le sens spirituel
donne à son arrivée imminente (en termes symboliques) est que lui-même et
ses neuf mille arhats porteront un second coup au mirage du monde. C'est à
cela que nous nous préparons. Seule l'intuition peut dissiper l'illusion ; d'où le
besoin d'avoir des intuitifs entraînés. D'où aussi le service que vous pouvez
rendre à cette cause mondiale en vous soumettant à un tel entraînement. Si
vous êtes en mesure de surmonter le mirage dans votre propre vie, si vous
pouvez par conséquent comprendre la nature de l'illusion, vous pouvez aider à :

a. détruire le gardien du seuil,

b. dévitaliser la maya générale,

c. dissiper le mirage,

d. dissiper l'illusion. [10@24]
Vous devez alors le faire dans votre vie et dans les rapports de groupe.
Alors, votre plus grande contribution vous permettra d'aider à résoudre les plus
importants problèmes des hommes. L'acuité de l'intellect, l'illumination du
mental, l'amour et l'intention feront beaucoup. Je vous rappelle ce service.


Je suggère qu'au cours des prochains mois vous fassiez trois choses :

1. Définir vous-mêmes et à la suite de vos méditations ce que vous
entendez par les quatre expressions dont je viens de traiter. Faites une
vraie analyse et ne vous contentez pas de quatre définitions. Avant de
m'étendre davantage sur ce sujet, je voudrais que vous classiez vos
idées, utilisant ces définitions comme guides, mais exposant le
problème tel que vous le voyez et cherchant à faire ressortir les
différences entre ces quatre aspects du mirage mondial.


2. Dites chaque jour, avec attention et réflexion, le Notre Père il a de
nombreuses significations, le sens commun que lui donnent
généralement les chrétiens n'est pas celui qui vous intéresse.
Réfléchissez à cette très ancienne affirmation de la vérité et
interprétez-la dans tous ses termes comme une formule destinée à
dissiper l'illusion. Rédigez une exégèse sous cet angle, phrase par
phrase, la considérant comme nous donnant les sept clés du secret
permettant d'éliminer le mirage.
Cette formule (qui n'est pas essentiellement une prière) peut
se diviser de la façon suivante :

a. Invocation au Seigneur solaire.

b. Sept phrases contenant les sept clés destinées à dissiper l'illusion.

c. Affirmation finale de la divinité.
Utilisez votre intuition ; appliquez tout cela au mirage et voyez à
quelle connaissance vous pouvez parvenir. Ensuite, [10@25] mettez
par écrit ce que vous avez découvert, soit sous forme d'interprétation
de la prière, soit sous forme d'article, et le résultat sera sans doute
intéressant.


3. Conservez les notes prises au moment de la pleine lune ; six mois plus
tard, faites-en une soigneuse analyse et voyez ce que vous y avez
gagné. Divisez votre analyse comme suit et exprimez ce que vous
entendez par les phénomènes perçus :

a. à propos de tout contact réel,

b. à propos de tout contact ou phénomène se référant à la couleur,

c. à propos de tout autre phénomène perçu, senti, vu ou entendu.
Puissions-nous tous aller de l'avant, dans une plus grande lumière et une
plus grande compréhension ; et que la lumière brille sur le Chemin vertical du
disciple, c'est ce pour quoi je prie et ce à quoi j'aspire pour vous.
[10@26] » »





« « [10@26]CHAPITRE I

—LA NATURE DU MIRAGE

Dans les pages précédentes, nous avons examiné certaines des définitions
proposées pour les mots (souvent interchangeables) signifiant illusion et
mirage. Nous avons trouvé que :

1. L'illusion est principalement de nature mentale et caractéristique de
l'attitude d'esprit de ceux qui sont plus intellectuels qu'émotifs. Ils ont
dépassé le mirage tel qu'on le comprend généralement. Ils sont surtout
coupables d'une compréhension erronée d'idées et de formes-pensée
ainsi que de fausses interprétations.

2. Le mirage est de caractère astral ; il est beaucoup plus puissant à cette
époque-ci que ne l'est l'illusion, en raison de l'écrasante majorité des
gens qui vivent toujours de manière astrale.

3. La maya est de caractère vital ; c'est une qualité de force. C'est
essentiellement l'énergie de l'être humain devenant active sous
l'influence subjective de l'illusion mentale ou du mirage astral, ou des
deux.

4. Le Gardien du Seuil, toujours présent, ne devient actif que sur le
Sentier du Discipulat, lorsque l'aspirant devient occultement conscient
de lui-même, des conditions établies en lui à la suite de son illusion
intérieure, de son mirage astral et de la maya qui entoure toute sa vie.
Etant maintenant une personnalité intégrée – personne ne peut être
disciple, s'il n'est mental tout autant qu'émotionnel, ce que le dévot
oublie [10@27] souvent – il perçoit ces trois états comme formant un
tout (avec un effet prépondérant sur l'un ou l'autre des corps) et c'est à
ce tout que le nom de "Gardien du Seuil" est donné. C'est en fait une
forme-pensée vitalisée, incorporant la force mentale, la force astrale et
l'énergie vitale.


Le problème qui se pose donc à vous tous, membres de ce groupe est avant
tout d'apprendre :

1. A distinguer entre ces trois aspects intérieurs illusoires.

2. A découvrir les conditions qui, selon le milieu ou la constitution
individuelle, provoquent les situations difficiles.

3. A trouver les méthodes efficaces propres à éliminer les conditions
trompeuses et déroutantes.
Il faut se souvenir aussi que ces états dans lesquels la réalité est déformée
et que l'on trouve chez vous tous, constituent le moyen par lequel vous vous
mettez en rapport avec le mirage et l'illusion du monde.

L'enseignement ésotérique a mis l'accent sur la nécessité de l'entraînement
et de la libération de l'aspirant.
La masse est composée d'individus, et la libération graduelle de la
domination des illusions intérieures donnera à l'humanité une vue plus claire.

Par conséquent, chacun de vous, dans ce groupe, doit nécessairement travailler
séparément sur soi-même ; il doit apprendre à établir les conditions de clarté et
de vérité qui vaincront les anciens rythmes et les habitudes profondément
enracinées, purifiant ainsi graduellement l'aura. Mais il faut maintenant le faire
comme groupe, et ce groupe est l'un des premiers groupes exotériques avec
lesquels on tente de travailler dans le nouvel âge. Le mirage du monde sera
dissipé grâce à l'activité de groupes semblables ; mais, avant tout, l'aspirant
doit apprendre à [10@28] s'occuper du mirage individuel et du mirage de
groupe… » »






.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:09; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 17:10    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

8




Le gardien du seuil

suite des extraits




Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte

http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte



Les problèmes de l’humanité. (extraits)
(Le mirage- problème mondial)
suite des extraits :




« « A mesure que vous travaillerez sur l'illusion, que vous libérerez [10@29]
votre mental de ses effets, et que vous dissiperez le mirage astral dans lequel
vous vous trouvez tous plus ou moins plongés, vous connaîtrez une plus grande
liberté de vie et de service. Dès lors que la maya des courants d'énergie
mal dirigée ne vous poussera plus à des activités indésirables, la lumière
qui est en vous brillera d'une plus grande clarté. Incidemment, le Gardien
du Seuil se désintégrera lentement et sûrement ; il laissera votre route vers
la porte de l'initiation libre de tout obstacle.

Les gens de type particulièrement mental sont sujets à l'illusion. Cette
illusion est en réalité un état dans lequel l'aspirant se trouve nettement dominé
par :

1. Une forme-pensée d'une puissance telle qu'elle accomplit deux
choses :

a. elle domine l'activité ou les réalisations de la vie,

b. elle met l'aspirant en relation avec les formes-pensées de la masse
qui ont une nature similaire et qui sont bâties par d'autres
personnes dominées par la même illusion.

Poussé à l'extrême, cet état provoque la maladie mentale ou l'idée
fixe ; dans ses aspects moins dangereux, il provoque plus
fréquemment le fanatisme. En général, le fanatique est un homme
égaré, même s'il ne le réalise pas lui-même ; il est possédé par quelque
idée très forte qu'il ne parvient pas à intégrer dans l'image qu'il se fait
du monde ; il ne parvient pas à établir les compromis nécessaires,
souvent inspirés de source divine qui aident beaucoup l'humanité, ni à
trouver le temps ou le lieu pour saisir les réalités qui se trouvent
pourtant à sa portée… » »






« « Chacun doit s'occuper de son propre mirage, mais les fonctions et les
activités diffèrent de personne à personne. Votre travail est celui d'observateurs
entraînés, et cet entraînement exige beaucoup de temps.

A l'heure actuelle, beaucoup d'entre vous ne reconnaissent pas le mirage
lorsqu'il se présente et qu'il vous enveloppe.
Ce n'est que par ses effets que finalement vous vous en rendrez compte.
Le moment doit venir où vos façons d'observer seront si aiguës que vous
reconnaîtrez le véritable mirage avant qu'il ne vous submerge
et qu'il n'engendre des situations qui vous feront dire plus tard :

"Pourquoi ai-je permis que le mirage m'envoûte ainsi ? Pourquoi ai-je été si aveugle ?"

Parvenu à ce point, je voudrais faire deux choses : développer avec encore
plus de précision ce court traité sur le mirage, de manière à vous permettre de
formuler à ce sujet des idées bien claires, et aussi vous donner un texte auquel,
par la suite, vous puissiez vous [10@39] référer et qui servira de guide à votre
groupe et à d'autres groupes semblables se préparant à une action juste.
Ensuite, je voudrais récapituler ce que je vous ai déjà enseigné, afin que vous
puissiez mieux comprendre les diverses phases du mirage mondial. Le mental
analytique doit étudier le mirage mondial en ses diverses phases que nous
appelons illusion, mirage et maya, et la forme-pensée synthétique rencontrée
sur le Sentier du Discipulat et que certaines écoles ésotériques appellent le
Gardien du Seuil.

Comme vous pouvez le voir, mes frères, nous nous fixons là une vaste
tâche qu'il convient d'entreprendre très soigneusement. Ma tâche est difficile,
car j'écris à l'intention de personnes qui se trouvent toujours sous l'emprise des
divers aspects du mirage et généralement sous l'emprise du mirage secondaire
et de maya. L'illusion ne joue pas encore complètement son rôle et le Gardien
du Seuil est rarement reconnu de manière suffisante. Je vous rappelle un fait
occulte important et je vous demande de faire un effort pour comprendre de
quoi je parle.


Le Gardien du Seuil n'émerge du brouillard de l'illusion et du
mirage que lorsque le disciple approche des Portes de la vie. C'est seulement
lorsqu'il peut apercevoir vaguement la Porte de l'Initiation et percevoir un éclat
occasionnel de lumière provenant de l'Ange de la Présence qui attend près de la
porte qu'il peut être aux prises avec le principe de dualité incorporé pour lui
dans le Gardien et dans l'Ange. Comprenez-vous ce que je veux dire ? Mes
paroles n'indiquent encore pour vous qu'une situation et un événement futurs
présentés symboliquement. Pourtant, un jour viendra certainement où vous
vous trouverez, en pleine conscience, entre ces symboles des paires d'opposés,
l'Ange à droite et le Gardien à gauche.

Puissiez-vous alors recevoir la force qui vous permettra de poursuivre
tout droit votre route, passant entre ces deux antagonistes qui, depuis
des millénaires, ont lutté dans le champ de votre vie, et [10@40]
puissiez-vous ainsi arriver devant cette présence où les deux ne font
qu'un et où vous ne connaîtrez rien d'autre que Vie et Divinité.

Résumant certaines des instructions précédentes quant aux quatre aspects
du mirage, je vous prie d'examiner le tableau n°1 ci-dessous avec grande
attention.

NOTE :

1. Le sentiment de maya se fit jour au temps de la Lémurie, alors qu'il
n'existait pas vraiment de mirage et d'illusion.

2. Le mirage survint dans les premiers temps de l'Atlantide.

3. L'illusion se manifesta parmi les êtres humains avancés dans les
derniers temps de l'Atlantide ; dans notre race aryenne, elle exerça un
rôle dominant.

4. Le Gardien du Seuil parviendra à sa pleine puissance à la fin de la race
aryenne, et, dans la vie des initiés, avant la troisième initiation.

5. Les règnes sub-humains sont exempts de mirage et d'illusion mais ils
sont plongés dans la maya du monde.

6. Le Bouddha et ses 900 arhats portèrent le premier coup au mirage du
monde lorsque le Bouddha proclama ses Quatre Nobles Vérités. Le
Christ lui porta un second coup par son enseignement de la
responsabilité individuelle et de la fraternité. Le coup suivant sera
porté par le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, agissant sous
la direction du Christ et de ses disciples, symboliquement désignés
sous le nom de "Christ et ses 9000 initiés".

7. Les quatre mots-clé permettant de résoudre le problème du mirage
sont :
Initiation Illumination Inspiration L'Ange de la Présence..» »




.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:09; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 17:11    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

Suite

9




Le gardien du seuil
suite des extraits



Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte

http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte





Les problèmes de l’humanité. (extraits)
(Le mirage- problème mondial)
suite des extraits :




« « 4. Le Mirage sur les plans mentaux supérieurs

– Le Gardien du Seuil.

Nous allons maintenant traiter très brièvement du problème du Gardien du
Seuil. Ce gardien est souvent considéré comme quelque chose de terrible, une
horreur qu'il faut éviter, un ultime mal qui atteint son apogée. Je vous rappelle
cependant que le Gardien est "celui qui se tient devant la Porte de Dieu" qui
réside à l'ombre de la porte de l'initiation et qui se trouve, les yeux grands
ouverts face à l'Ange de la Présence, ainsi que le disent les anciennes écritures.
Le Gardien peut être défini comme l'ensemble des forces de la nature inférieure
telle qu'elle s'exprime dans la personnalité, avant [10@91] l'illumination,
l'inspiration et l'initiation. A ce stade, la personnalité est très puissante ; le
Gardien incarne toutes les forces psychiques et mentales qui, au cours des âges,
se sont développées en l'homme et ont été alimentées avec soin. Il peut être
considéré comme la puissance de la forme matérielle triple, avant sa
consécration à la vie de l'âme et au service de la Hiérarchie, de Dieu et de
l'humanité.

Le Gardien du Seuil est tout ce qu'est un homme, moins le soi spirituel
supérieur. C'est le troisième aspect de la divinité tel qu'il s'exprime dans le
mécanisme humain ; et ce troisième aspect doit finalement être subordonné au
deuxième aspect, l'âme.

Les deux grandes forces qui s'opposent. L'Ange et le Gardien, se trouvent
face à face, et l'ultime conflit a lieu. De nouveau, vous remarquerez qu'il s'agit
d'une rencontre et d'un conflit entre deux opposés supérieurs. L'homme doit
donc s'occuper de trois paires d'opposés lorsqu'il progresse vers la lumière et la
libération… »






« « Par qui le mirage du monde peut-il être dissipé,
si ce n'est par ceux qui le reconnaissent pour ce
qu'il est et qui ont lutté quotidiennement contre lui ?
Comment peut-on éliminer le mirage du monde par l'illumination,
sinon par celle qu'apportent ceux qui ont appris à diriger le projecteur
de l'âme vers les endroits sombres et sur le mirage qui les entoure, eux,
comme individus, et ainsi à le [10@99] faire disparaître ?

Ne soyez pas découragés par cette "faiblesse imaginaire", mais
considérez votre effort pour comprendre le problème et votre capacité
de le résoudre dans votre vie comme étant votre contribution à la solution
du problème le plus important de tous les problèmes du monde.

Résolvez votre mirage en demeurant dans la lumière,
en maintenant le mental fermement dans cette lumière et en
apprenant à projeter cette lumière dans les brouillards du mirage sur le
plan astral. Ne tentez pas de le résoudre comme cherchent à le faire
certains aspirants, en disant : "Maintenant, je comprends", tandis que tout
ce qu'ils font (et beaucoup d'entre vous agissent de même) est de réagir à
un lieu commun occulte évident.

Troisièmement : ce stade du mirage est souvent appelé l'expérience
d'Arjuna. Aujourd'hui, l'Arjuna mondial se trouve devant les paires
d'opposés, exactement comme le disciple qui est prêt – lorsque ces paires
auront été transformées en une unité – à fouler le Sentier du Discipulat.

On peut faire remarquer ce qui suit :

1. Dans tous les pays, les masses luttent contre les opposés, ceux qui se
trouvent sur le plan physique. Lorsque la "résolution" en une unité
aura eu lieu, ces masses commenceront à marcher sur le sentier de la
Purification. Cet événement est en train de se produire rapidement. On
pourrait ajouter que c'est là un processus long et lent, car la conscience
à ce stade, n'est pas la conscience intelligente de l'homme qui pense,
mais la conscience aveugle de l'homme physique à laquelle s'ajoutent
les forces de la nature.

2. Dans tous les pays, des gens moyennement instruits sont confrontés
aujourd'hui avec l'expérience Arjuna et avec la paire d'opposés sur le
plan astral. D'où la sensibilité intense qui se manifeste dans le monde ;
d'où aussi la recherche de l'illumination par l'éducation, par la religion
et par les nombreux moyens d'enseignement mental ayant comme
[10@100] conséquence le développement de la connaissance, de la
sagesse et des justes relations. Ces gens se divisent généralement en
deux classes :

a. Ceux qui sont conscients de la nécessité de prendre une décision
et de faire preuve de discernement dans leur manière de penser et
dans leurs choix, mais qui ne sont pas encore vraiment conscients
de ce que cela implique et signifie. Il est dit qu'ils se trouvent
dans la "phase de désorientation de l'état d'Arjuna" ; au mirage
racial, national et individuel, ils ont ajouté un mirage spirituel qui
intensifie le brouillard.

b. Ceux qui ont dépassé ce stade et qui deviennent conscients de leur
problème. Ils voient les paires d'opposés et entrent dans "le stade
de la reconnaissance de la libération d'Arjuna". Ils voient la forme
de Dieu et la Réalité au sein de cette forme ; ils décident de laisser
au Guerrier le soin de poursuivre le combat. Lorsqu'ils auront pris
la juste décision et fait le juste choix, ils "se lèveront et
combattront" ; ils ne se trouveront plus sur le Sentier de la
Purification, mais sur le Sentier du Discipulat.


A vous tous, ce stade est familier ; les aspirants qui se trouvent dans
ce groupe d'étudiants n'ont pas besoin de recevoir de moi des
instructions quant au sentier qui conduit du mirage à la lumière. Les
règles sont bien connues de même que les mirages auxquels vous êtes
sensibles. Vous connaissez bien les mirages auxquels est sujette
l'humanité. Il ne vous reste plus qu'à suivre l'ancienne voie du Raja
Yoga, à faire intervenir le mental comme agent de dissipation, à
apprendre ainsi à demeurer dans la "lumière" entre les paires
d'opposés, et, par cette "lumière", à parvenir à la liberté en foulant le
noble sentier du milieu.

Parfois, mes frères, je pense que vous avez
tant de connaissances théoriques, mais que vous avez réalisé
relativement si peu de choses. Je me demande si je n'assume pas une
responsabilité [10@101] excessive en vous donnant encore d'autres
instructions. Et puis, je me souviens que j'écris pour d'autres aussi bien
que pour vous et que, pour accomplir ce service particulier, mon
temps est limité.

Les dualités sont réduites lorsque l'âme, le véritable homme spirituel,
ne s'identifie plus à l'un ou l'autre des opposés mais demeure libre sur
la voie du milieu ; alors, le disciple voit devant lui "la voie lumineuse"
le long de laquelle il apprend à avancer sans être attiré par les mondes
de mirage qui s'étendent de tout côté. Il avance droit vers son but.
3. Le stade au cours duquel l'homme intelligent et qui pense – qu'il soit
un disciple, un aspirant bien intentionné ou un initié du premier ou du
second degré – doit apprendre à distinguer entre la vérité et les vérités,
entre la connaissance et la sagesse, entre la réalité et l'illusion.

Ce stade conduit à la troisième initiation où la personnalité
(sujette à la maya, au mirage et à l'illusion) se trouve libérée ; de nouveau,
elle connaît un sentiment d'union totale ; il est dû au développement de
l'intuition qui met dans la main du disciple un instrument infaillible lui
permettant de faire preuve de jugement et de discernement. Le
disciple perçoit avec justesse ; il devient relativement moins capable
d'être trompé et de se tromper dans ses identifications et ses
interprétations.

Vous aurez certainement noté que l'homme passe donc d'une crise de
dualité à une crise d'unité relative pour voir ce sens d'unification
troublé par une nouvelle reconnaissance d'une dualité plus haute et
plus profonde. Temporairement, cette dualité produit un autre clivage
dans la vie d'un homme et instaure ainsi, à nouveau, un processus très
[10@102] douloureux devant jeter un pont au-dessus de cette solution
de continuité de la conscience spirituelle ou la "guérir occultement".

Je voudrais vous rappeler ici que ce sentiment de paix et cette
perception de clivage sont en eux-mêmes des illusions, que leur nature
est celle du mirage, et qu'ils sont basés sur le sentiment illusoire d'une
identification à ce qui n'est pas le soi, l'âme. Le problème tout entier
peut être résolu si la conscience se détourne de l'identification aux
formes inférieures d'expérience pour s'identifier à l'homme réel.

4. Stade après stade, l'homme a progressé d'un état d'illusion, ou de
mirage, à un autre état semblable, d'un point d'opportunité et de
discernement à un autre point semblable, jusqu'à ce qu'il ait développé
en lui trois capacités majeures :

1. La capacité de manier la force.

2. La capacité de fouler le chemin du milieu, entre les paires
d'opposés.

3. La capacité d'utiliser l'intuition.
Il a développé ces capacités en réduisant les paires d'opposés sur les
plans physique, astral et mental inférieur. Il fait donc maintenant face
à sa résolution la plus élevée. Il devient conscient de la présence des
deux grandes entités qui s'opposent apparemment (avec lesquelles il se
trouve consciemment identifié) : l'Ange de la Présence et le Gardien
du Seuil.

Derrière l'Ange, il perçoit vaguement, non pas une autre
dualité, mais une grande Identité, une Unité vivante que, faute d'un
meilleur terme, nous appelons la PRESENCE.

Il découvre alors que, pour sortir de la situation où il se trouve, il ne
doit pas employer la méthode consistant à utiliser la force ou à laisser
derrière lui les paires d'opposés, ni la méthode consistant en une juste
reconnaissance par [10@103] l'intuition, mais qu'il faut réunir ce
Gardien et cet Ange ; l'entité inférieure doit être "effacée dans la
lumière", ou "forcée de disparaître au sein du rayonnement". C'est la
tâche de l'entité la plus haute des deux, celle à laquelle s'identifie le
disciple, ou l'initié, consciemment et délibérément. Nous traiterons
plus loin de cette question ; c'est le problème qui confronte l'initié
avant qu'il prenne les trois dernières initiations.

Souvenez-vous qu'aucun de ces trois stades n'est en réalité délimité et
séparé des autres stades par des lignes de démarcation bien nettes, ni qu'ils se
suivent dans un ordre bien précis. Ils se suivent en débordant beaucoup l'un sur
l'autre, en étant souvent partiellement simultanés. Le disciple ne se rend
compte de ces distinctions que lorsqu'il fait face à certaines initiations. On peut
donc dire que :

1. Lors de la première initiation, le disciple prouve qu'il a résolu les
dualités du plan physique et qu'il peut correctement imposer l'énergie
éthérique (la plus élevée des deux) à l'énergie physique.

2. Lors de la deuxième initiation, l'initié prouve qu'il est à même de
choisir entre les paires d'opposés et de poursuivre avec décision son
chemin sur "la voie du milieu".

3. Lors de la troisième initiation, l'initié peut utiliser l'intuition pour la
juste perception de la vérité ; lors de cette initiation, il a une première
révélation du Gardien du Seuil et de l'Ange de la Présence.

4. Lors de la quatrième initiation, l'initié démontre sa capacité d'établir
une union totale complète entre l'aspect supérieur et l'aspect inférieur
de l'âme en manifestation ; il voit le Gardien du Seuil se fondre dans
l'Ange de la Présence.

5. Lors de la cinquième initiation – ici, les mots ne parviennent
[10@104] pas à exprimer la réalité – il voit le Gardien du Seuil,
l'Ange et la Présence se fondre en une divine synthèse.

La question se pose de savoir ce qui produit le mirage et l'illusion. Le sujet
est si vaste, embrassant en fait toute l'histoire de la planète, que je ne puis
qu'indiquer certaines des causes. Seulement un petit nombre d'entre elles ont pu
être soumises à des rectifications, sauf en ce qui concerne l'individu. Cela veut
dire que lorsque les individus atteignent un point d'évolution où ils sont en
mesure de s'identifier à leur aspect supérieur, l'âme, et lorsqu'ils peuvent faire
intervenir l'énergie de l'âme afin d'éliminer, de soumettre et de dominer les
forces inférieures de la personnalité, ces rectifications deviennent possibles.


Quand viendra le temps où un très grand nombre de personnes se rendront
compte de la situation créée par le mirage du monde (en le découvrant et en
s'en occupant dans leur propre vie) alors le problème pourra être abordé par le
groupe. Nous attaquerons le mirage mondial et alors, pour parler en termes
ésotériques, "une ouverture se produira qui laissera passer la lumière de l'orbe
solaire. Les brouillards disparaîtront lentement, vaincus par le rayonnement du
soleil, et les pèlerins trouveront alors la Voie lumineuse qui conduit du coeur du
brouillard, directement à la porte de la lumière". » »




.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:10; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 17:11    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

Suite

10



Le gardien du seuil
suite des extraits



Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte

http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte





Les problèmes de l’humanité. (extraits)
(Le mirage- problème mondial)
suite des extraits :



« « Chaque être humain est sujet à tous ces mirages ; au cours de nombreuses
vies, il a été la victime sans défense de ce que, plus tard, il devait découvrir
comme étant faux et trompeur. Il apprend alors qu'il n'a pas à se soumettre à la
domination du passé, astral, émotionnel et illusoire, mais qu'il possède un
équipement adéquat pour l'affronter, ce qu'il ignorait ; il apprend qu'il existe
des méthodes et des techniques permettant de vaincre l'illusion, de dissiper le
mirage et de maîtriser la maya. C'est là une révélation initiale ; lorsqu'il en a
compris les implications et qu'il s'est décidé à dominer les conditions
[10@126] indésirables, il parvient enfin à reconnaître une dualité essentielle
qui n'est pas, pour le moment, une illusion. Il découvre le rapport entre luimême,
comme personnalité, véritable Gardien du Seuil, et l'Ange de la
PRESENCE, gardant la porte de l'initiation. C'est là, un moment critique dans
la vie du disciple qui indique qu'il peut commencer à fouler le Sentier de
l'Initiation, s'il le désire et s'il possède la force d'âme requise.


En dernière analyse, la subjugation partielle du mirage et la libération de
l'esclavage de l'illusion indiquent à la Hiérarchie que l'homme est prêt pour les
processus d'initiation. Tant que cet homme est encore trompé, tant qu'il n'est
pas un peu plus libre mentalement, il ne lui est pas possible de faire face à
l'Ange qui attend et de passer par la porte. Je voudrais vous signaler que, après
avoir franchi la porte de l'initiation, le disciple revient chaque fois dans les trois
mondes d'activité pour assumer de nouveau sa tâche ; il accomplit de nouveau
les anciens processus, rapidement et avec compréhension, puis il se met à
apprendre les points essentiels de la leçon initiatique suivante. Je vous donne là
beaucoup d'informations sous une forme très condensée ; c'est tout ce que je
puis faire pour le moment.

Pendant longtemps, un sentiment de dualisme envahit le disciple et son
existence lui apparaît comme étant un conflit permanent entre les paires
d'opposés. La bataille des contraires est livrée consciemment dans sa vie. Il
oscille entre les expériences du passé et le souvenir vivant de l'expérience de
l'initiation qu'il a vécue, l'accent étant mis tout d'abord sur les premières, puis,
plus tard, sur la grande expérience finale qui influence si profondément sa vie
intérieure. Il a de longs moments au cours desquels il est le disciple désorienté,
luttant contre [10@127] le mirage, et de brefs instants où il est l'initié
triomphant. Il découvre en lui les sources du mirage et de l'illusion et le piège
de maya, jusqu'au moment où, de nouveau, il se tient devant la porte et affronte
la plus importante dualité de son petit cosmos particulier, le Gardien et l'Ange.
Tout d'abord, il craint l'Ange et la lumière que projette l'apparition de
l'Ange, car cette lumière montre dans sa vivante réalité la nature du Gardien
qui est le disciple lui-même. Il perçoit, comme jamais auparavant, la tâche
formidable qui l'attend et la véritable importance de l'œuvre à laquelle il s'est
consacré… » »






« « J'estime nécessaire de vous exposer les diverses caractéristiques de
l'homme intelligent et du disciple, caractéristiques qui s'opposent, et en
appliquant au terme "disciple" tous les stades de développement, de celui de
disciple accepté à celui de Maître. Rien d'autre n'existe que la Hiérarchie qui
est un terme qui dénote un progrès continu d'un état d'être et de conscience
inférieurs à un état supérieur. [10@128] Dans chaque cas, c'est l'état de
conscience d'un certain être, limité et dominé par la substance. Notez que je dis
"substance" et non "forme", car c'est en réalité la substance qui domine l'esprit
pendant un long, très long cycle de manifestation ; ce n'est pas la matière qui
domine, pour la raison que la matière grossière est toujours dominée par les
forces qui, ésotériquement, sont considérées éthériques et, par conséquent,
comme substance et non pas comme forme.

Souvenez-vous-en toujours, car c'est la clé pour une véritable compréhension
de la nature inférieure.
Nous allons donc étudier les contrastes fondamentaux que le disciple doit
saisir intuitivement et avec lesquels il lui faut se familiariser. Nous allons
diviser ce que nous avons à dire en quatre parties, traitant chacune d'elles
brièvement mais, je l'espère, utilement :

a. Le contraste entre l'Illusion et son contraire  L'Intuition.

b. Le contraste entre le Mirage et son contraire L'Illumination.

c. Le contraste entre Maya et son contraire L'Inspiration.

d. Le contraste entre le Gardien du Seuil

et son contraire L'Ange de la PRESENCE » »






.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:10; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 17:12    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

Suite

11



Le gardien du seuil
suite des extraits



Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte
http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte





Les problèmes de l’humanité. (extraits)
(Le mirage- problème mondial)
suite des extraits :




« « Je voudrais aussi toucher ici à un facteur de réelle importance pour ce
travail et répéter mon avertissement antérieur : souvenez-vous que l'effort fait
pour vous libérer de l'irritation, ou de ce qu'on appelle, dans Agni Yoga, "la
mise en danger" (expression singulière mais bien expressive, mes frères) est
essentiel pour ce groupe. L'irritation est extrêmement courante en ces jours de
tension nerveuse ; [10@152] elle met nettement le progrès en danger et retarde
l'avance du disciple sur le Chemin. Elle peut produire une tension dangereuse
pour le groupe si elle se manifeste chez l'un d'entre vous ; la tension ainsi
introduite dans le groupe peut s'opposer au libre jeu du pouvoir et de la lumière
dont vous devez faire usage, même si les autres membres du groupe ignorent
cette source d'émanation.


L'irritation engendre un poison qui se localise dans la région de l'estomac
et du plexus solaire. L'irritation est, pour ainsi dire, une maladie du centre du
plexus solaire et elle est contagieuse de manière presque inquiétante. Ainsi
donc, mes frères, surveillez-vous avec soin et souvenez-vous que, dans la
mesure où vous pouvez vivre dans la tête et dans le coeur vous pouvez éliminer
cette maladie de "la mise en danger" et aider à transférer les forces du plexus
solaire dans le centre du coeur.

d. Le contraste entre le Gardien du Seuil et son opposé, l'Ange de la
Présence.
Il est seulement possible maintenant de considérer le sujet du Gardien et
de son rapport avec l'Ange (façon symbolique d'indiquer un grand rapport et
une grande possibilité, et aussi un fait important dans la manifestation). C'est
seulement lorsque l'homme est une personnalité intégrée que se pose le
problème du Gardien du Seuil ; c'est seulement lorsque le mental est éveillé et
l'intelligence organisée (comme c'est aujourd'hui le cas sur une échelle assez
vaste) qu'il est possible à l'homme de percevoir l'Ange intelligemment et non
pas seulement mystiquement, et ainsi d'avoir l'intuition de la PRESENCE.


Alors seulement prennent de vastes proportions toute la question des obstacles
incarnés par le Gardien et les limitations qu'il oppose au contact et à la
réalisation spirituelle. Alors seulement il est possible de les examiner utilement
et de prendre les mesures pour provoquer l'action juste. Seulement lorsqu'il se
produit une fusion adéquate au [10@153] sein de l'humanité prise comme un
tout, le grand Gardien du Seuil humain peut apparaître en tant qu'entité
intégrée, ou que peut apparaître le Gardien dans un sens national ou racial,
répandant et vitalisant le mirage national, racial et planétaire, alimentant et
nourrissant les mirages individuels et rendant tout le problème
incontestablement évident. Alors seulement le rapport entre l'âme de l'humanité
et les forces engendrées de son ancienne et puissante personnalité prendront
des proportions qui exigeront des mesures énergiques et une coopération
intelligente.


Un tel moment est arrivé. Dans les deux ouvrages, Les Problèmes de
l'Humanité et le Retour du Christ, et aussi dans les messages relatifs à la Pleine
Lune de Wesak et à celle de Juin, j'ai traité des aspects très pratiques et urgents
de la situation, laquelle constitue en elle-même la garantie du progrès humain
vers le but auquel il est destiné aussi bien que l'affirmation des principaux
obstacles s'opposant à une réalisation spirituelle. Les sections que nous allons
aborder maintenant sont d'une importance essentielle pour tous ceux qui
s'entraînent pour l'initiation. Je dis qui "s'entraînent", mes frères, et non pas que
vous pourriez prendre l'initiation au cours de cette vie. Je ne sais pas si vous le
ferez ou non, la réponse est entre vos mains et dans le destin projeté pour vous,
c'est-à-dire projeté par votre âme. Votre problème consiste essentiellement à
apprendre comment traiter avec le Gardien du Seuil et à connaître les processus
par lesquels l'importante activité de fusion peut avoir lieu. Par cette fusion, le
Gardien "disparaît et on ne le voit plus, bien qu'il fonctionne encore sur le plan
extérieur, comme Agent de l'Ange ; la lumière absorbe le Gardien, et, dans cet
obscurcissement, rayonnante et toutefois magnétique, cette ancienne forme de
vie se dissout, bien qu'elle conserve encore sa forme ; elle demeure et travaille,
mais n'est plus elle-même". Telles sont les affirmations paradoxales de l'Ancien
Commentaire.


J'ai défini, précédemment, en termes aussi simples que possible, la nature
du Gardien. Je voudrais cependant m'étendre sur un ou [10@154] deux points
et faire une ou deux suggestions que, dans un but de clarté et pour vous les
faire comprendre rapidement, je formulerai de la façon suivante :

1. Le Gardien du Seuil est essentiellement la personnalité ; c'est une
unité intégrée composée de forces physiques, d'énergie vitale, de
forces astrales et d'énergies mentales constituant la nature inférieure
dans sa totalité.

2. Le Gardien prend forme lorsque s'opère, consciemment et sous
l'impression de l'âme, une réorientation de la vie de l'homme. La
personnalité tout entière est alors, théoriquement, dirigée vers la
libération dans le service. Le problème est de transformer en faits et
en expériences la théorie et l'aspiration.

3. Pendant une longue période, les forces de la personnalité ne
constituent pas le Gardien. L'homme ne se trouve pas au seuil de la
divinité ; il n'est pas réellement conscient de l'Ange. Ses forces sont
rudimentaires ; il agit inconsciemment dans son milieu, victime
apparemment des circonstances et de sa propre nature, se trouvant
séduit et poussé par le désir de vie et d'activité sur le plan physique.
Toutefois, lorsque la vie de l'homme est dirigée du plan mental,
dominée par le désir et l'ambition, et lorsque l'homme est influencé,
dans une certaine mesure, par le mental, le Gardien commence à
prendre forme en tant que force unifiée.

4. Les stades au cours desquels le Gardien du Seuil est reconnu, soumis à
une discipline appliquée avec discernement et finalement dominé, sont
généralement au nombre de trois :
a. Le stade où la personnalité domine et dirige la vie, les ambitions
et les buts des efforts de l'homme. Alors, le Gardien domine.
[10@155]
b. Le stade où se produit, dans la conscience du disciple un clivage
qui augmente. Le Gardien, ou la personnalité est alors poussé
dans deux directions : l'une, à la poursuite des ambitions et des
désirs personnels dans les trois mondes, l'autre, où un effort est
accompli par le Gardien (notez ces mots) pour prendre position
sur le seuil de la divinité et devant la Porte de l'Initiation.

c. Le stade où le Gardien cherche consciemment la coopération de
l'âme et, bien qu'étant encore lui-même une barrière au progrès
spirituel, il est de plus en plus influencé par l'âme qu'il ne l'est par
sa nature inférieure.

5. Lorsque l'ultime stade est atteint (nombreux sont ceux qui l'atteignent
aujourd'hui) le disciple s'efforce, avec plus ou moins de succès,
d'affermir le Gardien, en apprenant à "maintenir fermement le mental
dans la lumière" et, ainsi à dominer la nature inférieure. De cette
manière, la constante instabilité du Gardien est graduellement
surmontée, il s'oriente vers la réalité, se détachant de la Grande
Illusion et alors l'Ange et le Gardien se trouvent peu à peu en un étroit
rapport.

6. Dans les premiers stades d'effort et de tentatives de domination, le
Gardien est positif et l'âme est négative quant à leurs effets dans les
trois mondes d'entreprise humaine. Ensuite, vient une période
d'oscillation conduisant à une vie d'équilibre au cours de laquelle
aucun des deux aspects ne semble dominer ; ensuite, l'équilibre se
déplace ; la personnalité devient négative et l'âme, ou psyché, devient
dominante et positive.

7. Les influences astrologiques peuvent fortement influencer ces
situations ; d'une manière générale et dans certaines limites
ésotériques, on peut observer que : [10@156]

a. Le Lion domine le Gardien quand il est positif.

b. Les Gémeaux dominent le processus d'oscillation.

c. Le Sagittaire domine le Gardien quand il est négatif.
On pourrait ajouter que les trois signes, le Scorpion, le Sagittaire et le
Capricorne, conduisent enfin à la fusion du Gardien et de l'Ange.

8. Le rayon de l'âme domine et conditionne l'activité de l'Ange et son
type d'influence sur le Gardien. Il influence le karma, les temps et les
saisons.

9. Le rayon de la personnalité domine le Gardien dans les premiers
stades et jusqu'au moment où le rayon de l'âme commence à avoir plus
d'efficacité. Le rayon de la personnalité est, comme vous le savez, une
combinaison de trois énergies produisant le quatrième rayon ou rayon
de la personnalité, ceci par leurs relations réciproques s'étalant au
cours d'une longue période.

10. Par conséquent, les cinq types d'énergie que je vous ai indiqués
comme ayant de l'importance dans votre vie (quand je vous ai
renseigné sur la nature des cinq rayons qui vous dominent) gouvernent
aussi le rapport existant entre le Gardien et l'Ange, à la fois dans
l'individu et dans l'humanité. Ces cinq rayons sont : le rayon du corps
physique, le rayon de l'astral, le rayon du mental, le rayon de la
personnalité et le rayon de l'âme.

11. Les rayons qui gouvernent et conditionnent l'humanité et le problème
actuel du monde sont :

a. Le rayon de l'Ame 2ème l'humanité doit exprimer l'amour.

b. Le rayon de la personnalité

3ème le développement de l'intelligence
pour la transmuer en amoursagesse.

c. Le rayon du mental 5ème réalisation scientifique.

d. Le rayon de l'astral 6ème développement de l'idéalisme.

e. Le rayon du corps physique

7ème organisation. Les affaires.
Le rayon de l'âme domine pendant toute la période d'une [10@157]
vie. Les rayons de la personnalité indiqués plus haut sont ceux de
l'Age des Poissons qui est en train de passer ; ils ont nettement et
irrévocablement conditionné l'humanité.

Vous noterez également que le premier Rayon, celui de la Volonté ou
du Pouvoir est absent, de même que le quatrième Rayon, celui de
l'Harmonie par le Conflit. Le quatrième rayon est toujours actif,
dominant de manière particulière la quatrième Hiérarchie créatrice ;
on peut le considérer comme le rayon fondamental de sa personnalité.
Celui qui est indiqué plus haut est un rayon de la personnalité,
transitoire et fugace, d'une incarnation mineure.

12. Au cours de l'Age du Verseau dans lequel on arrive rapidement, le
Gardien présentera des forces de la personnalité légèrement
différentes :

a. Rayon de la personnalité
5ème fondamental et déterminant.
b. Rayon du mental 4ème l'effet créateur.
c. Rayon de l'astral 6ème les stimulants qui conditionnent.
d. Rayon du corps
physique
7ème le rayon qui arrive.

13. Chaque grand cycle du Zodiaque correspond à une incarnation de la
famille humaine ; chaque grande race est en quelque sorte un
événement semblable ; toutefois, cet événement a plus d'importance
en ce qui concerne la compréhension et la conscience humaines.
L'analogie se trouve dans les quelques incarnations importantes dans
la vie de l'âme, contrastant avec les nombreuses incarnations sans
importance qui se succèdent rapidement. Parmi les incarnations
importantes, trois le sont particulièrement ; les races : lémurienne
atlantéenne et aryenne.

14. Chaque race produit son propre type de Gardien du Seuil qui a été
affronté à la fin du cycle spirituel (non du cycle [10@158] physique
qui se cristallise) lorsque la maturité est atteinte et qu'une certaine
initiation est devenue possible pour l'humanité avancée.
15. Lorsque se synchronisent une incarnation raciale et un cycle zodiacal
(ce qui n'est pas toujours le cas), il se produit une importante
focalisation de l'attention du Gardien sur l'Ange et vice versa. Cette
focalisation se produit en ce moment, à la fin de l'ère des Poissons et
parce que la race aryenne a atteint la maturité et un degré relativement
élevé de développement. Le discipulat signifie maturité, et c'est parce
qu'elle est arrivée à la maturité que cette race doit affronter le Gardien.
Elle est prête pour le discipulat.

16. Le développement de la sensibilité chez l'individu et dans la race
indique l'imminence de la reconnaissance de l'Ange sous l'angle de la
vision et sous celui de l'opportunité immédiate. Jamais n'a été aussi
réelle cette opportunité d'une fusion active.

17. Les lignes de démarcation des diverses zones d'influence entre le
Gardien et l'Ange sont plus claires que jamais au cours de l'histoire de
l'humanité. L'homme connaît la différence entre le juste et le faux ; il
doit maintenant choisir sa voie. Dans la crise raciale atlantéenne (qui
fut également une crise humaine complète) dont l'histoire nous a été
conservée dans la Bhagavad Gîta, Arjuna, symbole du disciple de ce
temps-là et du disciple mondial, était absolument désorienté. Il n'en
est pas de même actuellement. Les disciples du monde et le disciple
mondial voient les problèmes qui se posent avec une relative clarté.
Est-ce l'opportunisme qui l'emportera, ou le Gardien du Seuil sera-t-il
sacrifié, avec amour et compréhension, en faveur de l'Ange ? Tel est
le problème majeur. [10@159]

Je vous demande de faire deux choses : étudier ces idées à la lumière de la
présente crise mondiale et à la lumière de votre propre problème âmepersonnalité.
L'humanité avancée se tient, comme le Gardien, sur le seuil de la divinité.
L'Ange, qui attend, se trouve absorbé déjà dans la PRESENCE, prêt cependant
à absorber le Gardien. La conscience de l'humanité est parvenue aux limites du
monde des valeurs spirituelles et du royaume de la Lumière et de Dieu. L'Ange
est "venu sur la Terre" et s'apprête à être reconnu, événement dont la venue du
Christ il y a deux mille ans fut le symbole et l'événement précurseur. C'est dans
cette situation que se trouvent tous les aspirants avancés. Elle peut être aussi la
vôtre. C'est aussi la situation qui concerne l'ensemble de l'humanité et la
Hiérarchie. Du point de vue supérieur et spirituel, la conscience de l'humanité
fonctionne aujourd'hui à travers le groupe toujours plus grand de serviteurs,
d'aspirants et de disciples mondiaux qui sont légions.

Aujourd'hui, l'humanité est le Gardien, tandis que la Hiérarchie des Ames
est l'Ange, et derrière eux se trouve la PRESENCE de la Divinité, perçue
intuitivement par la Hiérarchie et sentie vaguement par l'humanité, mais
constituant de cette manière la synthèse de trois éléments qui est la
manifestation divine dans la forme.

Tous les trois ont des émanations puissantes (bien que celle de la
PRESENCE, venant de Shamballa, ait été sagement contenue depuis que la
race humaine vint à l'existence). Ils ont tous trois une aura (si on veut utiliser
ce terme) et, aujourd'hui dans les trois mondes, celle du Gardien est encore la
plus puissante, exactement comme dans la vie de l'aspirant, sa personnalité
demeure encore le facteur qui domine. Cette puissante émanation humaine
constitue le principal mirage dans la vie de l'humanité et dans celle du disciple.
C'est une synthèse de mirage, fusionnée par le rayon de la personnalité, mais
précipitée par l'effet de l'influence soutenue du rayon de l'âme. C'est l'ombre,
ou la déformation de la réalité, perçue maintenant pour la première fois sur une
vaste échelle par l'humanité et mise en évidence [10@160] par la lumière qui
rayonne de l'Ange, lequel transmet l'énergie de la PRESENCE.

Ainsi donc, l'Humanité et la Hiérarchie sont dans cette situation, de même
que vous vous trouvez, vous-même, personnalité et âme, libre d'aller de l'avant
dans la lumière si vous le désirez, ou de demeurer immobile, sans progresser,
n'apprenant rien, n'allant nulle part. Vous êtes également libre de vous
identifier de nouveau au gardien, refusant ainsi l'influence de l'Ange, refusant
l'opportunité qui se présente, remettant à plus tard, à un cycle très lointain,
votre choix déterminé.

C'est vrai pour vous et pour l'humanité dans sa totalité.
La personnalité matérialiste de troisième rayon de l'humanité dominera-t-elle la
situation, ou son âme, dont la nature est amour, sera-t-elle le facteur le plus
puissant, dominant la personnalité et ses petits problèmes, l'obligeant à faire
preuve de discernement et à reconnaître les vraies valeurs, instaurant ainsi l'âge
de l'âme ou de la domination de la Hiérarchie ? Seul, l'avenir nous le dira.. » »





.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:11; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 17:13    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

Suite

12



Le gardien du seuil
suite des extraits



Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte
http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte





Les problèmes de l’humanité. (extraits)
(Le mirage- problème mondial)
suite des extraits :



« « CHAPITRE III

LA FIN DU MIRAGE

Nous voici maintenant au chapitre qui traite du mirage mondial. Il est
difficile de traiter clairement de cette question, car nous nous trouvons au
milieu même de sa manifestation la plus concentrée, la pire que le monde ait
jamais vue, car le mirage, dû à des siècles de cupidité et d'égoïsme,
d'agressivité et de matérialisme, s'est focalisé sur trois nations. Il est donc
reconnaissable et se manifeste avec efficacité. Ces trois nations expriment de
manière étonnante les trois aspects du mirage mondial, illusion, mirage et
maya, et le puissant assaut qu'elles livrent à la conscience de l'humanité dépend
non seulement de la réponse de l'Allemagne, du Japon et de l'Italie 1 à cet
ancien miasme, mais aussi du fait que chaque nation, les Alliés aussi bien que
les Nations totalitaires, est marquée par cette condition universelle. La
libération du monde dépend donc surtout de la population de chacune de ces
nations qui (en elles-mêmes) ont abandonné l'une ou l'autre des "illusions
teintées de mirage et des impressions de maya" de l'âme humaine, pour entrer
dans un état de conscience où elle peuvent voir le conflit dans ses dimensions
plus vastes, c'est-à-dire dans celles qui existent entre le Gardien du Seuil et
l'Ange de la PRESENCE.


Ces hommes sont les aspirants, les disciples et les initiés du monde. Ils
sont conscients du dualisme, dualisme essentiel, du conflit, et non de la triple
nature de la situation mondiale, dans ses aspects variés, sous-jacente au
dualisme dont ils sont conscients. Ils abordent donc [10@162] le problème plus
simplement et, pour cette raison, la direction du monde à l'heure actuelle
repose en grande partie entre leurs mains.

C'est exactement ici que la religion, d'une manière générale, a fait fausse
route. Je me réfère aux religions orthodoxes ; elles ont été surtout préoccupées
par le Gardien du Seuil, et les théologiens ont eu les yeux fixés sur l'aspect
matériel et phénoménal de la vie, du fait de la peur et de ses conséquences ;
l'Ange a été pour eux une théorie et un vague espoir. L'équilibre se trouve
rétabli par les attitudes humanitaires dont l'influence se répand si largement,
indépendamment de toute tendance théologique. Elles s'appuient sur la
croyance en la rectitude innée de l'esprit humain, sur la divinité de l'homme et
sur la nature indestructible de l'âme de l'humanité. Ceci implique
inévitablement le concept de la PRESENCE, ou de Dieu Immanent, résultat de
l'inévitable réaction à la croyance en un Dieu Transcendant. Cette révolution
spirituelle a eu une fonction essentiellement d'équilibre. Elle ne devrait causer
aucune sérieuse préoccupation, car Dieu Transcendant existe éternellement,
mais ne peut être vu, connu et réellement abordé que par le Dieu Immanent,
immanent dans l'individu dans les groupes et les nations, dans les formes
organisées, dans les religions, dans l'humanité prise comme un tout et dans la
Vie planétaire elle-même. Comme elle l'a fait pendant des millénaires,
l'humanité lutte aujourd'hui contre l'illusion, le mirage et la maya. Les penseurs
avancés, ceux qui sont sur le Sentier de la Probation, sur le Sentier du
Discipulat et sur le Sentier de l'Initiation ont atteint un point où le matérialisme
et la spiritualité. le Gardien du Seuil et l'Ange de la PRESENCE, ainsi que le

1 Ces instructions ont été données pendant la deuxième guerre mondiale. (Note
du traducteur)

dualisme fondamental de la manifestation peuvent être clairement différenciés.
En raison de la clarté de cette démarcation, on peut clairement observer et
évaluer les problèmes sous-jacents aux événements mondiaux actuels, les
objectifs de la lutte dans le monde entier, les modes et les méthodes visant au
rétablissement du contact spirituel si dominant aux temps [10@163] de
l'Atlantide et perdu depuis si longtemps, ainsi que la reconnaissance des
techniques qui favorisent l'entrée dans un nouveau monde et son
développement culturel. » »





« « Toute généralisation comporte forcément des erreurs. On peut cependant
dire que l'Allemagne a focalisé en elle le mirage mondial, le plus puissant et le
plus expressif des trois aspects du mirage. Le Japon manifeste la force de la
maya, forme la plus grossière de la force matérielle. L'Italie, individualiste et
polarisée mentalement, exprime l'illusion mondiale. Les Alliés, malgré toutes
leurs erreurs, leurs limitations, leurs faiblesses et leur nationalisme, focalisent
le conflit entre le Gardien et l'Ange. Ainsi, les trois formes de mirage et la
forme finale du conflit entre l'idéal spirituel et son opposé matériel se
manifestent en même temps. Les Alliés, graduellement et d'une manière
décisive, dirigent leur effort et leur aspiration du côté de l'Ange. Ils rétablissent
ainsi l'équilibre détruit et lentement provoquent, sur une échelle planétaire, des
effets et des conditions qui permettront finalement de dissiper l'illusion, de
disperser le mirage et de dévitaliser la maya qui domine aujourd'hui. Ils le font
en augmentant la capacité de penser clairement du grand public de toutes les
nations, unies pour vaincre les trois Puissances de l'Axe, en augmentant leur
capacité de concevoir des idées qui se rapportent à une fédération ou à un ordre
mondial souhaités et de faire la distinction entre les Forces de Lumière et le
pouvoir du mal ou le matérialisme.

On peut représenter le travail que doivent accomplir ceux qui voient la
scène mondiale comme le champ de conflit entre le Gardien du Seuil et l'Ange
de la PRESENCE de la façon suivante :

1. L'instauration de conditions mondiales permettant aux Forces de la
Lumière de venir à bout des Forces du Mal. Ils le feront par le poids
de leurs armées et par leur claire vision.

2. L'éducation de l'humanité amenée à distinguer entre : [10@164]

a. La spiritualité et le matérialisme, les buts différents poursuivis par
les forces combattantes étant mis en évidence.

b. Le partage et la cupidité, en esquissant un monde futur où les
Quatre Libertés domineront et où tous auront ce qui est nécessaire
pour vivre décemment.

c. La lumière et les ténèbres, en montrant la différence entre un
avenir illuminé par la liberté et les possibilités, et les ténèbres
d'un avenir d'esclavage.

d. L'association et la séparation, en indiquant la différence entre un
ordre mondial ou les haines raciales, les distinctions de castes et
les différences de religion n'élèveront pas une barrière entre la
compréhension internationale, et l'ordre de l'Axe, basé sur une
race dominante, sur des tendances religieuses déterminées et sur
l'asservissement des peuples.

e. Le tout et la partie, en signalant que le temps approche (sous la
poussée évolutive de l'esprit) où la partie, ou le point de vie,
assume la responsabilité du tout, et où le tout existe pour le bien
de la partie.
L'aspect ténébreux est le produit de millénaires de mirage. La lumière
est mise en évidence par les aspirants et les disciples du monde qui,
par leurs attitudes, leurs actes, leurs écrits et leurs paroles, jettent la
lumière dans les endroits obscurs.

3. La préparation du chemin pour les trois énergies spirituelles qui
pousseront l'humanité vers une ère de compréhension, conduisant à
une clarification mentale focalisée de la pensée des hommes. Ces trois
énergies imminentes sont : [10@165]

a. L'énergie de l'intuition qui dissipera graduellement l'illusion
mondiale et produira automatiquement une augmentation du
nombre des initiés.

b. L'activité de la lumière qui dissipera, par l'énergie de
l'illumination, le mirage mondial et conduira des milliers
d'aspirants sur le Sentier du Discipulat.

c. L'énergie de l'inspiration qui, par sa puissance, provoquera, tel un
vent impétueux, la dévitalisation ou la disparition du pouvoir
d'attraction de la maya ou substance. Des milliers d'hommes
seront ainsi libérés et pourront aborder le Sentier de la Probation.

4. La mise en circulation, sur la planète, d'une vie nouvelle par tous les
moyens possibles. Le premier pas vers cette libération est la preuve
que le pouvoir du matérialisme est brisé du fait de la défaite totale des
Puissances de l'Axe et en second lieu, que les Alliés sont capables de
démontrer (après cette défaite) le pouvoir des valeurs spirituelles par
leurs activités constructives visant à restaurer l'ordre mondial et à
poser des bases qui garantiront une manière de vivre meilleure et plus
spirituelle. Ces attitudes et ces activités constructives doivent être
assumées par chacun individuellement et par les nations, agissant
comme collectivités. Les premières sont déjà adoptées à l'heure
actuelle ; quant aux secondes, le travail reste encore à faire.

5. Faire comprendre à toutes les nations les vérités enseignées par le
Bouddha, Seigneur de Lumière, et par le Christ Seigneur d'Amour. A
ce sujet, on pourrait faire remarquer que :

a. Les Nations de l'Axe ont besoin de comprendre l'enseignement du
Bouddha tel qu'il l'a exposé dans les Quatre Nobles Vérités ; elles
doivent comprendre que la cause [10@166] de toute la douleur et
de toutes les misères est le désir, désir de ce qui est matériel.

b. Les Alliés ont besoin d'apprendre à appliquer la Loi d'Amour,
exprimée dans la vie du Christ et d'énoncer la vérité selon laquelle
"nul ne peut vivre pour lui-même", ni aucune nation non plus. Ils
doivent apprendre que le but de tout effort humain est une
compréhension aimante, animée par l'amour pour l'ensemble.
Si aujourd'hui on pouvait comprendre la vie et l'enseignement de ces deux
grands Avatars, et les exprimer de nouveau dans la vie des hommes, dans le
monde des affaires humaines, dans le domaine de la pensée humaine et dans la
vie quotidienne, l'ordre mondial actuel (qui est plutôt aujourd'hui un désordre)
pourrait être si transformé qu'un nouveau monde et une nouvelle race
pourraient graduellement faire leur apparition. Renonciation et mise en
application de la volonté de sacrifice devraient être la note-clé de la période
d'après-guerre, jusqu'à l'instauration du Nouvel Age.

Souvenez-vous que toutes les manifestations et tous les points de crise
correspondent à l'antique symbole constitué d'un point à l'intérieur d'un cercle,
le centre du pouvoir à l'intérieur d'une sphère d'influence ou aura. Il en est de
même aujourd'hui de tout le problème de l'élimination du mirage mondial et de
l'illusion mondiale, lesquels sont à la base de cette grave situation actuelle et
des conditions mondiales catastrophiques. La possibilité de procéder à une
dissipation et à une élimination est nettement centrée sur les deux Avatars, le
Bouddha et le Christ.

Au sein du monde du mirage, monde du plan astral et des émotions,
apparut un point de lumière. Le Seigneur de Lumière, le Bouddha, entreprit de
concentrer en lui l'illumination qui rendra finalement possible la dissipation du
mirage. Dans le monde de l'illusion, monde du plan mental, apparut le Christ,
le Seigneur d'Amour, qui incarne en lui le pouvoir de la volonté attractive de
Dieu.

Il entreprit [10@167] de dissiper l'illusion en attirant à lui (par le pouvoir
de l'amour) le coeur des hommes, et il énonça cette détermination en ces
termes : "Quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi."
(Saint Jean 12, 32). Du point qu'ils auront alors atteint, le monde de la
perception spirituelle, de la vérité et des idées divines sera révélé. Le résultat
en sera la disparition de l'illusion.

Le travail conjugué de ces deux grands Fils de Dieu, exprimé par les
disciples mondiaux et leurs initiés, doit inévitablement détruire l'illusion et
dissiper le mirage ; l'un, par la reconnaissance intuitive de la réalité par les
pensées en harmonie avec elle, l'autre, par la projection de la lumière de la
raison. Le Bouddha accomplit le premier effort planétaire pour dissiper le
mirage du monde : le Christ accomplit le premier effort planétaire pour
éliminer l'illusion. Leur oeuvre doit maintenant être poursuivie intelligemment
par une humanité assez sage pour reconnaître son dharma. Les hommes
perdent rapidement leurs illusions et, par conséquent, leur vision sera plus
claire. Le mirage mondial disparaît peu à peu sur le chemin des hommes. Ces
deux développements ont été causés par l'arrivée de nouvelles idées,
concentrées dans les êtres intuitifs et mises à la disposition des hommes par les
penseurs du monde entier. Ils ont été également favorisés par la reconnaissance
presque inconsciente, mais non moins réelle pour cela, de la véritable
signification de la part des masses des Quatre Nobles Vérités.

Sans illusions, débarrassée du mirage, l'humanité attend la prochaine révélation.
Cette révélation sera le résultat des efforts du Bouddha et du Christ.
Tout ce que nous pouvons prévoir ou prédire au sujet de cette révélation
est que des résultats de vaste portée seront atteints par la fusion de la lumière
et de l'amour et par la réaction de la "substance illuminée au pouvoir attractif de l'amour".
A ceux qui peuvent la comprendre, j'ai donné par ces mots une profonde et [10@168]
utile indication quant à la méthode et au dessein de l'initiative qui fut prise lors de la
Pleine Lune de Juin 1942.

J'ai également donné une indication relative à une
vraie compréhension de l'œuvre de ces Avatars, chose qui n'a pas été comprise
jusqu'à présent. On peut encore ajouter que lorsque le sens des mots
"transfiguration d'un être humain" sera réellement compris, on saura que
lorsque "le corps est plein de lumière", "dans cette lumière, nous verrons la
LUMIERE". Cela signifie que lorsque la personnalité aura atteint un certain
point de purification, de consécration et d'illumination, le pouvoir d'attraction
de l'âme (dont la nature est amour et compréhension) pourra fonctionner et la
fusion des deux pourra se faire. Le Christ en a donné la preuve et la
démonstration.

Lorsque l'œuvre du Bouddha (principe bouddhique incarné) sera achevée
dans le disciple qui aspire et dans sa personnalité intégrée, la pleine expression
de l'œuvre du Christ (principe de l'amour incarné) pourra également être
achevée ; ces deux pouvoirs, la lumière et l'amour, s'exprimeront radieusement
dans le disciple transfiguré. Ce qui est vrai de l'individu est donc vrai aussi de
l'humanité qui, ayant atteint aujourd'hui la maturité, peut "entrer dans la
réalisation" et participer consciemment au travail d'illumination et d'activité
spirituelle aimante. Les effets pratiques de ce processus seront la dissipation du
mirage et la libération de l'esprit humain de l'esclavage de la matière ; ce
processus conduira aussi à l'élimination de l'illusion et à la reconnaissance de la
vérité telle qu'elle existe dans la conscience de ceux qui sont polarisés dans la
"conscience du Christ".


Ce n'est pas nécessairement un processus rapide, mais un développement
ordonné et régulier dont le succès final est certain mais lent à se manifester et à
s'établir. Ce processus a été instauré sur le [10@169] plan astral par le
Bouddha et sur le plan mental par le Christ lorsqu'il se manifesta sur terre. Il
indiquait la maturité prochaine de l'humanité. Sa force a augmenté lentement
tandis que ces deux grands Etres assemblaient autour d'eux leurs disciples et
leurs initiés au cours des derniers deux mille ans. Il a atteint un point de grande
utilité quand a été ouvert et agrandi le canal de communication entre
Shamballa et la Hiérarchie, et quand le contact entre ces deux grands Centres et
l'Humanité s'est plus solidement établi.


A la Pleine Lune de juin 1942, il a été procédé au test relatif à l'efficacité
de la communication entre le Centre où domine la Volonté de Dieu, le Centre
où règne l'Amour de Dieu et le Centre où il existe une attente intelligente. Ce
test fut fait par les efforts réunis du Christ, du Bouddha et de ceux qui
répondirent à leur influence. Il eut lieu au milieu du terrible assaut livré par les
forces du mal, s'étendant sur deux semaines, à partir du jour de la Pleine Lune
du 30 mai 1942 et jusqu'au 15 juin. Il se produisit à ce moment-là une intense
concentration de forces spirituelles et une Invocation spéciale fut utilisée,
invocation que l'humanité ne peut utiliser elle-même ; mais le succès ou l'échec
du test fut, en dernière analyse, déterminé par l'humanité elle-même.


Vous pensez peut-être, quoique faussement, que seul un nombre
insuffisant de personnes connaissent ou comprennent la nature de l'opportunité
offerte ou de ce qu'elle apporte. Mais le succès d'un tel test ne dépend pas de la
connaissance ésotérique de quelques-uns auxquels les faits et les informations
ont pu être communiqués. Il dépend également de la tendance de nombreuses
personnes qui, inconsciemment, aspirent aux réalités spirituelles, qui cherchent
une manière de vivre nouvelle et meilleure pour tous, qui désirent le bien de
tous et dont les aspirations et les désirs vont vers une véritable [10@170]
expérience de la bonté, des justes relations humaines et d'une activité
spirituelle parmi les hommes. Elles sont légion ; on les trouve dans toutes les
nations.

Lorsque la Volonté de Dieu, exprimée dans Shamballa et focalisée dans le
Bouddha, l'Amour de Dieu, exprimé dans la Hiérarchie et focalisé en Christ, et
lorsque le désir intelligent de l'humanité, focalisé dans les disciples et les
aspirants mondiaux et les hommes de bonne volonté se trouveront alignés,
consciemment ou inconsciemment une vaste réorientation pourra se produire et
se produira. C'est un événement qui peut se produire.


Le premier résultat sera l'illumination du plan astral et le début du
processus qui dissipera le mirage ; le second résultat sera l'irradiation du plan
mental et la dissipation de toutes les illusions du passé de même que la
révélation graduelle des nouvelles vérités que tous les idéaux du passé et toutes
les prétendues formulations de la vérité n'ont fait qu'annoncer. Réfléchissez à
ces mots. Ces "poteaux indicateurs" montraient la route qu'il fallait suivre ; ils
ne révélaient pas le but ; ils étaient des indications, non des conclusions. Il en
est de même de toutes les vérités jusqu'à maintenant.


Le besoin se fait donc sentir d'hommes qui savent et dont le mental et le
coeur sont ouverts ; qui sont exempts d'idées préconçues fanatiquement
conservées, d'idéalismes anciens qui ne doivent être considérés que comme des
indications partielles de certaines grandes vérités non encore réalisées, vérités
qui peuvent être, dans une large mesure, réalisées pour la première fois si les
leçons de la situation mondiale actuelle et des catastrophes de la guerre sont
apprises comme il convient et si la volonté de sacrifice est mise en jeu.
J'ai procédé à cette application pratique de l'enseignement relatif au
mirage, à l'illusion et à la maya, et je l'ai illustrée par les événements actuels,
parce que le problème mondial tout entier est arrivé aujourd'hui à un point
critique, et parce que sa clarification sera le [10@171] thème essentiel de tout
progrès, éducatif, religieux et économique, jusqu'en 2025. » »





.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 17 Juil 2011 - 11:11; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 26 Oct 2008 - 17:15    Sujet du message: le Gardien du Seuil Répondre en citant

Suite

13



Le gardien du seuil
suite des extraits



Pour d'éventuels commentaires ou réponses,
je vous invite à ne pas les placer ici mais sur le topic lancé par Lanou : La Porte
http://sur-le-sentier.leforum.eu/t419-La-Porte.htm?q=porte





Les problèmes de l’humanité. (extraits)
(Le mirage- problème mondial)
suite des extraits :



« « a. La dissipation du Mirage individuel
Considérons tout d'abord la manière par laquelle l'aspirant peut parvenir
individuellement à dissiper les mirages qui ont, pendant des siècles,
conditionné sa vie dans les trois mondes. Pour quatre cinquièmes de ses
expériences incarnées, il a été dominé par le désir. Puis il a commencé à
transmuer son désir en aspiration et à chercher, avec toute la dévotion,
l'émotion et l'aspiration dont il est capable, à atteindre la réalisation. C'est alors
qu'il est devenu conscient de l'épouvantable nature des mirages dans lesquels,
normalement et automatiquement, il se meut.

Le mirage s'est présenté lorsque l'homme a reconnu et enregistré le désir
comme un stimulant, démontrant ainsi son humanité et ce en quoi il diffère
de l'animal, car c'est le mental qui révèle l'existence du désir.
L'effort instinctif de satisfaire le désir, inné dans la nature inférieure et
inhérent à elle, a fait place à des [10@203] efforts systématiques
pour répondre au désir, ce qui a impliqué l'utilisation dirigée du mental. Ainsi
donc, la ligne de démarcation entre l'animal et l'homme devint de plus en plus
évidente et la première et fondamentale expression de pur égoïsme apparut il y
a de cela bien longtemps.

Plus tard, à mesure que l'évolution se poursuivait et que le désir se déplaçait
d'une satisfaction à une autre, ce dernier commença à prendre un aspect
moins physique ; les hommes cherchèrent le plaisir dans les expériences
émotionnelles et dans leur dramatisation. Ceci conduisit au drame,
dans sa première expression artistique.

Par ce moyen, au cours des âges, l'homme a ajouté à l'émotivité et au
drame de sa vie personnelle une substitution dans laquelle il se plongeait
en s'extériorisant et en alimentant ses drames, ses désirs et ses objectifs
personnels avec ceux qui s'étaient développés par l'imagination créatrice.

Il posait les bases d'une reconnaissance, intelligente et réelle, du rapport
entre la partie et le tout. Ainsi, depuis l'époque atlantéenne
la plus reculée, furent posées les bases du développement du sens de la dualité
mystique, par les divers stades d'une reconnaissance anthropomorphique de la
divinité allant vers la reconnaissance du réel en l'homme lui-même. pour
arriver finalement au problème que le disciple doit affronter. Alors, le Gardien
du Seuil est en présence de l'Ange de la Présence et l'ultime et plus important
conflit est alors livré.


La conscience dualiste atteint son apogée au moment de la troisième
initiation, dans la bataille finale entre les paires d'opposés et avec la victoire
triomphante de l'Ange qui incarne les Forces du Bien dans l'individu, dans le
groupe et dans l'humanité. Ensuite, le dualisme et le désir de tout ce qui est
matériel, de ce qui n'est pas soi-même (tel qu'identifié au Tout) prennent fin.
L'unité et la "vie plus abondante" sont atteintes.

Le processus suivi par le disciple travaillant consciemment à la [10@204]
dissipation du mirage dans sa vie peut se diviser en quatre stades auxquels on
peut donner les définitions suivantes :

1. Le stade de la reconnaissance du ou des mirages qui cachent le Réel.
Dans toute crise particulière de la vie, ces mirages dépendent du rayon
de la personnalité.

2. Le stade de la focalisation de la conscience du disciple sur le plan
mental, et de l'accumulation de la lumière à ce point de focalisation,
afin que l'illumination soit claire, que le travail à accomplir soit
manifestement vu et que le projecteur du mental soit dirigé sur le
mirage que l'on veut détruire.

3. Le stade de la direction. Ceci implique une constante projection de la
lumière, intelligemment dirigée, dans les endroits obscurs du plan
astral, en se souvenant que la lumière permettra au disciple de faire
deux choses :

a. de dissiper le mirage, expérience satisfaisante.

b. de voir le Réel, expérience terrifiante.

4. Le stade de l'identification au Réel, quand celui-ci est contacté après
la dissipation du mirage. Dans la lumière plus grande maintenant
disponible, seront reconnus des mirages plus subtils qui, à leur tour,
devront être dissipés.

Le processus de reconnaissance, de focalisation, de dissipation et de
subséquente révélation se poursuit continuellement à partir du moment où un
disciple foule le Sentier du Discipulat Accepté et jusqu'à la troisième initiation.
La clé du succès dans tout ce processus est donc liée à la méditation et au
ferme maintien du mental dans la lumière.

Ce n'est que grâce à cette fermeté que le rayon de lumière peut être formé,
intensifié, [10@205] focalisé, projeté et, au bon moment, retiré. Je ne peux
m'étendre ici sur le processus de méditation basé sur une correcte
compréhension de la concentration. J'ai beaucoup écrit à ce sujet et la
discipline du Raja Yoga est bien connue. La concentration et la maîtrise
mentales sont maintenant les thèmes habituels de toutes les instructions
données par les éducateurs et les parents intelligents.

Il est difficile aujourd'hui
pour une personne d'intelligence moyenne de concevoir qu'il y eut un temps
où, parce que le mental était si peu développé, des phrases comme celles-ci,
"Utiliser son mental", ou "Si seulement on voulait réfléchir", ou "Un petit
effort mental de votre part serait si utile", étaient totalement inconnues. Le
mental n'était alors reconnu comme facteur actif que par ceux qui avaient la
conscience d'un initié.

Le Sentier de l'Evolution est, en fait, le Sentier des
reconnaissances qui conduisent à la révélation. Le processus évolutif tout entier
est de caractère initiatique ; il conduit d'une expansion de conscience à une
autre, jusqu'à ce que les mondes du sans forme et ceux de la forme se révèlent
dans la lumière qu'engendre l'initié et dans laquelle il chemine. Ces lumières
sont diverses et diverse est leur révélation. Il y a :

1. La lumière de la matière elle-même qui existe dans chaque atome de
substance.

2. La lumière du corps vital ou éthérique, lumière qui est le reflet de
l'Unique Lumière, car elle unifie les trois genres de lumière dans les
trois mondes.

3. La lumière de l'instinct.

4. La lumière de l'intellect ou lumière de la connaissance.

5. La lumière de l'âme.

6. La lumière de l'intuition.
Nous passons de lumière en lumière, de révélation en révélation, jusqu'à ce
que nous passions du domaine de la lumière au domaine de la vie qui est pour
nous encore pures ténèbres. ..» »







« « Devant le Maître, se trouve un champ de perceptions encore plus élevées
qu'il lui faut atteindre. Pour recueillir le bénéfice de ces contacts possibles, il
lui faut maîtriser des techniques et des méthodes de développement qui le
rendront omnipotent et lui permettront ainsi d'exprimer le plus élevé des trois
aspects divins. Ce développement mettra à sa portée des pouvoirs et des
expériences dont il ne peut se servir et qu'il ne peut comprendre que par
l'activité scientifique de la VOLONTE.

Cette activité ne peut être exercée que d'un point de tension focalisé
dans ce qu'on entend par le terme "Monade".
Savez-vous ce que cela veut dire, mon frère ? Sûrement pas. Seuls les Maîtres
de la Sagesse peuvent comprendre ces ultimes développements et encore,
seulement dans le sens de l'aspiration préméditée, phase de l'aspiration
caractérisée par la volonté consciente, de même que l'aspiration du disciple est
caractérisée par le désir sublimé.


Ces choses transcendent cependant la compréhension du disciple moyen ;
leur seul intérêt est de dépeindre les opportunités sans fin qui se présentent à
chaque stade et à chaque point de crise sur la Voie éternelle.

Ce qui nous concerne actuellement est l'important point de crise qui
confronte le disciple lorsqu'il cherche à résoudre l'ultime paire d'opposés avant
certaines initiations majeures ; la personnalité est confrontée à l'Ange de la
PRESENCE. Je n'ai pas besoin de décrire ces deux aspects de la nature du
disciple, car c'est ce qu'ils sont, essentiellement.

Vous savez que le Gardien du Seuil est la personnalité pleinement développée,
la somme de tout le passé, l'ensemble, sur le plan physique, de tous les
problèmes non résolus, de tous les désirs non avoués, de toutes les
caractéristiques et qualités latentes, de tous les aspects
de la pensée et de la volonté personnelle, de tous les pouvoirs
inférieurs et de toutes les anciennes habitudes
de chacun des trois corps, à la fois bonnes et mauvaises.

Tout cela, dans sa totalité, [10@268] est amené à la surface de la
conscience pour y être traité d'une manière qui mettra fin à sa domination. Le
disciple est alors libre de prendre les ultimes initiations. Le processus ne
s'accomplit pas au cours d'une seule confrontation entre les deux forces
antagonistes, il est à trois phases, comprenant chacune des trois périodes avant
les trois premières initiations ou (de l'angle de la Hiérarchie) avant les deux
initiations du seuil et avant la première grande initiation, celle de la
Transfiguration.


Au cours de nombreuses existences, le disciple est resté sur le seuil. Il est
lui-même le Gardien. Derrière la porte qui s'ouvre lentement, il perçoit la vie,
l'énergie, la manifestation spirituelle et l'existence de l'Ange. Entre lui et cette
porte, se trouve un terrain brûlant ; il l'affronte et sait qu'il doit le traverser s'il
veut franchir la porte. Le problème qu'il lui faut donc résoudre est de savoir si
la volonté d'y parvenir est assez forte pour qu'il puisse soumettre son soi
personnel inférieur aux feux de la purification finale.

Le soi personnel est maintenant très développé ; c'est un instrument utile
que l'âme peut utiliser ; c'est un serviteur bien entraîné ; c'est essentiellement
une partie d'un équipement adéquat et utile. Il offre cependant des points
faibles qui peuvent à tout moment provoquer des points de crise.
Il a aussi des points forts qui peuvent être transmués en points de tension
avec une relative facilité.

Dans l'ensemble, c'est un instrument digne de confiance qui peut rendre un bon
service. Peut-il et doit-il être sacrifié, de façon qu'il perde sa vie (dans le sens
ésotérique) et que se substituent consécration et dévotion ? Pour tous les
disciples, c'est un problème difficile à résoudre, à comprendre et à envisager
pratiquement.

Ce n'est qu'en traversant trois fois de suite le terrain brûlant que
tous les empêchements au libre exercice de la volonté sont détruits. Par la
volonté, le rapport entre l'Ange et le Gardien doit être amené à sa pleine
expression. Je me réfère ici à la volonté spirituelle et à ses trois aspects
[10@269] qu'il faut mettre en jeu avant que la volonté divine ne puisse
commencer à dominer. Le disciple réunit les deux aspects de sa nature, en
pleine conscience et avec claire intention, par un acte prémédité de la volonté.
Cet acte produit un point de tension au "centre du terrain brûlant où les deux
peuvent se joindre", ainsi que les anciennes Archives l'indiquent.


J'attire votre attention sur le fait que c'est "à mi-chemin" que se place la
grande soumission de l'inférieur au supérieur. Elle ne se produit pas lorsque le
disciple hésite, incertain, à la périphérie du terrain brûlant, ou lorsqu'il se tient
devant la porte, avec l'expérience du terrain brûlant déjà derrière lui. Le point
essentiel de crise qui produit le point de tension nécessaire est le résultat de "la
décision invocatoire" de la personnalité qui, avec le temps, produit une
"réponse évocatrice" de l'Ange. Les deux éléments impliqués (et n'oubliez pas,
mon frère, que tout cela a lieu dans le champ de la conscience du disciple) se
meuvent ensemble et vont l'un vers l'autre. Ils se rencontrent au centre du
terrain brûlant, et alors la lumière plus petite de la personnalité (lumière
véritable en soi) est absorbée dans la lumière plus grande de l'Ange ou âme.
L'Ange, par conséquent, "oblitère occultement" le Gardien, lequel est perdu de
vue dans l'aura rayonnante de l'Ange. C'est dépeint symboliquement dans le
livre des images du ciel quand, selon les cérémonies catholiques, l'Assomption
de la Vierge a lieu ; la constellation de la Vierge se perd dans le rayonnement
du soleil. Nous avons là les trois éléments :

1. La Vierge forme matérielle la personnalité le Gardien

2. Le Soleil nature spirituelle l'âme l'Ange

3. La Terre l'homme qui aspire le disciple
La personnalité demeure ; elle existe encore mais elle n'apparaît plus ce
qu'elle était. La lumière de l'Ange l'enveloppe. Le terrain brûlant a accompli
son oeuvre, et la personnalité n'est maintenant ni [10@270] plus ni moins que
l'enveloppe ou la forme purifiée à travers laquelle la lumière, le rayonnement,
la qualité et les caractéristiques de l'Ange peuvent briller. C'est une fusion de
lumières, la plus puissante oblitérant l'autre.

Comment cela s'est-il produit ? Je ne me réfère pas à la préparation du
Gardien du Seuil en vue de ce grand événement ni aux siècles sans nombre de
discipline, de préparation, d'expérimentation et d'expériences qui, vie après vie,
ont rendu possible cet événement et en ont assuré le succès. Les deux aspects
de l'homme ne peuvent se rencontrer avec plein pouvoir, avec intention et
finalité, que lorsque l'illusion ne domine plus le mental, que lorsque le mirage a
perdu tout pouvoir de cacher, et lorsque les forces de la maya ne peuvent plus
entraver. Le discernement, l'absence de passion et l'indifférence ont amené la
dissipation par la lumière focalisée, par la puissance dissipatrice de la lumière
distribuée et du pouvoir directeur de l'énergie de la lumière. Maintenant le
disciple reconnaît :

1. Le fait de son état de disciple.

2. La perception de l'Ange qui, dynamique, attend.

3. L'appel invocatoire du Gardien du Seuil.

4. La nécessité d'utiliser la volonté d'une manière nouvelle et différente.

5. La nécessité de traverser le terrain brûlant.
Les problèmes sont maintenant parfaitement clairs. C'est une question de
moment à choisir et de décision à prendre. Je vous rappelle que, dans tous ces
processus, c'est le disciple qui, en pleine conscience, agit. Il instaure tous les
processus lui-même. Ce n'est pas l'Ange ni le Gardien, mais l'homme spirituel
qui doit utiliser la volonté et prendre des mesures déterminées pour aller de
l'avant.

Une fois que le disciple a pris ces mesures nécessaires et
irrévocablement avance, la réponse de l'Ange est certaine, automatique,
enveloppant tout. Le résultat [10@271] immédiat et normal en est la complète
oblitération du soi personnel en trois stades successifs.

C'est à cela que se référait Jean Baptiste lorsqu'il disait :
"Il faut qu'il croisse et que je diminue."

Lorsqu'il prononça ces paroles, il parlait en tant que disciple, avant la deuxième
initiation du seuil. Cette croissance et ce déclin occultes nous sont indiqués
dans les phases de la lune et, pour la planète prise comme un tout, dans le signe
des Gémeaux, où la lumière de l'un des jumeaux diminue lentement tandis que
la lumière de l'autre gagne en intensité. Lorsque cette "oblitération occulte" a
eu lieu, quelle est la destinée du disciple ? C'est la domination complète de
l'âme, ce qui en pratique veut dire réalisation de groupe, travail de groupe,
service de groupe et finalement initiation de groupe. Je n'ai pas l'intention de
m'étendre ici sur ces développements que j'ai longuement traités dans mes
autres ouvrages.

J'ai donné ici une courte explication des effets que les
substances et les forces substantielles qui se trouvent dans les trois mondes
produisent chez le disciple, et comment elles influencent l'aspirant. Je n'ai pas
considéré les problèmes du mirage, de l'illusion et de la maya de l'angle de
l'homme ordinaire lequel y est nécessairement plongé et passe sa vie sous leur
impact constant. C'est par eux qu'il apprend. Il n'est pas parvenu au point où il
cherche à s'en libérer comme le fait l'homme sur le Sentier. J'ai donc considéré
les problèmes de l'angle des disciples et des aspirants.


Devant eux, le CHEMIN s'ouvre et ils arriveront à la reconnaissance
consciente de la lumière. Les besoins du service des hommes et des femmes
qui se sont libérés de l'illusion et du mirage n'ont jamais été aussi
dramatiquement présents qu'ils le sont aujourd'hui ; c'est à l'intention de ces
serviteurs en puissance, qui sont désespérément nécessaires, que j'écris.


Que l'Ange de la PRESENCE puisse faire sentir qu'il est près de vous et
qu'il vous inspire à passer avec courage à travers les feux du [10@272] terrain
brûlant, telle est ma fervente prière ; que le fait de la PRESENCE puisse être
perçu par vous, qu'il vous conduise à une plus grande activité, une fois passé le
terrain brûlant, tel est le vœu le plus ardent que je fais pour vous. Que la
lumière puisse briller sur votre route et vous amène à une consommation sûre
et garantie de tout le labeur et de toute la lutte qui ont caractérisé le chemin de
votre vie, tel est le désir que mon cœur formule pour vous. Je vous appelle à
une œuvre plus active et plus soutenue.

LE TIBETAIN.
FIN DU LIVRE :(extraits: Les problèmes de l’humanité )» »







.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:52    Sujet du message: le Gardien du Seuil

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> réfléchissez-y Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky