Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Biodiversité :

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> vie en société-écologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2008 - 00:27    Sujet du message: Biodiversité : Répondre en citant

.


Brest aussi a son « Arche de Noé »



 Seules les graines alimentaires vont être préservées dans l’Arche de Noé de l’Arctique.
 À Brest, le conservatoire botanique défend la biodiversité depuis 32 ans.
 Présentée comme un refuge universel de la diversité végétale, la réserve de l’archipel Svalbard en Norvège n’est qu’une collection de semences alimentaires cultivées par l’homme. Aucune des graines collectées au Conservatoire botanique national de Brest (CBN) ne prendra le chemin des entrepôts de l’Arctique.  Conservées à - 18ºC  Le bateau de l’Arche de Noé voguant sur une mappemonde est le logo du CBN de Brest créé en 1975.




Il était alors le premier établissement au monde à se spécialiser dans la conservation des plantes sauvages menacées.  « Notre banque de semences mise en place en 1976 est la cinquième plus importante au monde.

 Les graines de 1.918 espèces menacées sont conservées à -18ºC. Parmi ces plantes, 337 sont au bord de l’extinction et 69 éteintes dans la nature », explique Stéphane Buord, responsable de l’action internationale au CBN.

 Ces graines viennent du monde entier, et particulièrement des îles qui abritent souvent des espèces endémiques. Un arbuste de la famille du tournesol, le cylindrocline lorencei va être réintroduit à l’île Maurice grâce aux dernières graines collectées là-bas par les scientifiques brestois. En attendant, le cylindroline prospère dans les serres du Stang Alar ouvertes au public.

  Réservoir pour le futur  « Notre initiative et celle de la Norvège sont complémentaires. Il est important de préserver aussi les plantes sauvages pour leur potentiel dans les domaines agronomiques, pharmaceutiques ou horticoles. Ce sera un réservoir pour les générations futures », ajoute Marie-Thérèse Roger, présidente du CBN financé en grande partie par la communauté d’agglomération brestoise.

 La richesse de la biodiversité est bien là, mais le conservatoire manque de moyens à la hauteur de ses ambitions. La recherche d’entreprises prêtes à s’investir dans un mécénat a débuté.   

Contact : 02.98.41.88.95 .  Catherine Le Guen 

http://www.letelegramme.com/gratuit/generales/regions/bretagne/biodiversite…  ________________________________
http://terresacree.org

manorah


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 8 Jan 2011 - 13:06; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2008 - 00:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2008 - 00:29    Sujet du message: Biodiversité : Répondre en citant

Salut Manorah,
A toutes et à tous,


Combien il est inouï que nous soyons obligés de protéger la Nature de la sorte!!
Comment l'homme peut-il accepter sans broncher que notre Terre-Mère, nourricière et aimante, soit traitée de la sorte.
Conserver des graines parce que nous détruisons, n'y-a-t-il pas une invraisemblance dans ce fait?
Déja que nombre d'espèces animales et végétales sont portées disparues à jamais, à quand le tour de l'homme?
Einstein, je crois, à dit que si les abeilles ne pollenisaient pas la planète, l'homme ne survivrait que 4 années.....doit-on y réfléchir ou est-ce trop tard?
Folie du profit, folie de se croire au-dessus de ce que l'Univers a mis 4 milliards d'annnées à bâtir: la Nature de notre belle planète.


Fraternellement.
Amilius
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2008 - 00:29    Sujet du message: Biodiversité : Répondre en citant

.

Bonjour à tous , comme le disait un reportage sur ce sujet : "espérons ne pas devoir utiliser cette réserve dans l' avenir ".


Voyageur
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2008 - 00:30    Sujet du message: Biodiversité : Répondre en citant

Bonsoir à vous,En effet il est bien triste d'en être là... Mais il est important  aussi que certains pensent à protéger ce patrimoine précieux.

C'est pourquoi également, il est primordial de ne pas accepter les OGM qui sont une source supplémentaire de perte de la biodiversité.

manorah

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2008 - 00:31    Sujet du message: Biodiversité : Répondre en citant

 


Bonsoir à tous 
La biodiversité est la garantie d'un bon échange des équilibres de la vie de tous les règnes sur terre.C'est devenu plus qu'une nécessité que de telles initiatives se fassent.
L'enjeu est de taille et il faut émettre le vœu que tous les pays du monde en fassent de même, car tout ne peut reposer sur un ou deux lieux dans le monde.
Faire une réserve de graines saines, c'est le meilleur des boucliers contre l'action et les tentatives des sociétés qui ne servent que le profit issu des semences, et dont le grand rêve serait d'en avoir le monopole dans le monde entier. Les implications de cet hypothétique monopole serait le pouvoir de contrôler le monde, de la finance, de la faim, le pouvoir d'un droit de vie ou de mort de tous les règnes vivants(donc l'homme y compris) sur une région ou un pays.
Cette façon d'agir est typique aux forces du mal, qui n'a que pour seule religion, l’avidité, l’égoïsme, le mépris des valeurs du respect de la Vie.
Mais ce serait compter sans les hommes et les femmes de bonne volonté qui savent encore reconnaître par l'intelligence du cœur, ce qui est juste est bon pour l'humanité et les règnes de la nature. Ce serait oublier les  Grands dévas qui sont en colère et qui peuvent réagir et donner quelques leçons de vie à l'humanité, et ce serait "folie" que de croire qu'en laissant faire les exactions de nos frères noirs, nous ne payerions pas un lourd tribut, à commencer par les conséquences Karmiques qui rejailliront sur toute la planète et ce, pour très longtemps, car dans cette affaire nous avons tous une part de responsabilité.



 


 
MERCI manorah et à tous pour ce partage. 
 
Bien à vous :dameJane 
.
 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2008 - 00:33    Sujet du message: Biodiversité : Répondre en citant

.


(SOS planète) 



Bove et les faucheurs d'OGM lancent le mouvement des semeurs volontaires 


De : Terre sacrée (vivant12@wanadoo.fr)
Envoyé :lun. 14/07/08 17:57
À : damejane
 


Bové et les faucheurs d'OGM lancent le mouvement des semeurs volontaires
2008-07-14 GRIGNY
(source vérifiée)
 

Le leader altermondialiste José Bové a annoncé dimanche le lancement du mouvement des semeurs volontaires, en marge de l'Assemblée générale du collectif des faucheurs volontaires qui se déroule de samedi à lundi à Grigny (Rhône). "Nous avons décidé de lancer le mouvement des semeurs volontaires, afin d'élargir notre action", a déclaré M. Bové lors d'une conférence de presse organisée sur les bords du Rhône. "L'objectif est de dénoncer toutes les formes de privatisation du vivant, en permettant des échanges gratuits de semences", a-t-il expliqué.

Actuellement, seules les semences ayant obtenu un certificat sont référencées dans le catalogue des semences et autorisées à la vente. Elles sont généralement fabriquées par des grands groupes, ce que les faucheurs volontaires veulent contrecarrer.
"On va lancer un mouvement d'échanges gratuits et désobéir en plantant dans son champ, dans son potager ou sur son balcon des semences interdites", a indiqué M. Bové en soulignant ne pas savoir à quel type de poursuites son mouvement s'expose. "Il ne s'agit pas d'un changement d'objectif", a insisté le leader altermondialiste.
"S'il y a besoin de faucher, nous continuerons de faucher", a-t-il prévenu, rappelant son opposition à la loi OGM. "On se bat depuis 11 ans contre les OGM parce qu'ils sont brevetés et qu'à travers ces brevets, les firmes essaient de privatiser le vivant", a-t-il expliqué.
"Aujourd'hui d'autres firmes s'appuient sur les Certificats d'obtention végétale (COV) pour obliger les paysans et tous les gens qui font du jardinage à racheter tous les ans leurs semences", développe-t-il.
"C'est un nouveau hold-up sur les paysans et sur les citoyens qui utilisent des semences", a renchéri M. Bové. La "privatisation" des semences est apparue au milieu des années 90, "lorsque il a été décidé que les aides publiques devaient être orientées et données uniquement lorsqu'on utilisait des semences du commerce", explique François Dufour, membre du collectif des faucheurs volontaires de la Manche. "On a fait payer l'ensemble des agriculteurs et une poignée de semenciers s'est approprié le droit de gérer les semences qui étaient inscrites à l'intérieur du catalogue", a-t-il déploré.

Le mouvement des semeurs volontaires devrait connaître un temps fort le 28 octobre prochain à l'occasion de la 15e session du Comité international de bioéthique de l'Unesco à Paris.
"Nous appelons l'ensemble des organisations paysannes, de l'agriculture biologique et des mouvements environnementalistes à coordonner un contre-sommet pour la liberté des semences", a-t-il lancé. Ce contre-sommet se tiendra à Paris, dans un lieu qui reste à définir.



 



Bien à vous, votre dévouée : damejane. 

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 18 Juil 2009 - 19:03    Sujet du message: En Arctique le "coffre fort de l'apocalypse" Répondre en citant

Répondre #6 le: 28 Juin 2009 à 11:12: »



En Arctique : le
"coffre fort de l'apocalypse"





[SOS-discussions]
Svalbard Global Seed Vault‏
De : terresacree@googlegroups.com
au nom de Isab.ailes
Envoyé : ven. 26/06/09 21:05



En Arctique le "coffre fort de l'apocalypse"



Le 26 février 2008, une réserve mondiale qui pourra contenir jusqu'à 4,5 millions d'échantillons végétaux a été inaugurée au nord de la Norvège. Censée protéger le patrimoine alimentaire de l'humanité d'une catastrophe planétaire,cette "Arche de Noé" suscite bien des interrogations quant à ses motivations réelles.

C'est dans un bunker prisonnier des glaces et d'une terre gelée en permanence appelée permafrost que les graines des principales cultures vivrières du monde sont conservées à une température de - 18 °C.

Cette réserve, sous haute protection, se trouve sur une île de l'archipel du Svalbard à 1000 km du pôle Nord. Il s'agit officiellement de disposer d'un "grenier" mobilisable en cas de catastrophe majeure qui compromettrait nos ressources alimentaires afin de "garantir la préservation de la diversité des produits agricoles pour le futur".


A terme, plus de 4,5 millions de semences y seront stockées, ce qui équivaut à environ 2 milliards de graines,deux fois plus que le nombre de variétés que nous cultivons. Actuellement, 250 000 échantillons ont déjà été collectés auprès de différents États et institutions qui en resteront propriétaires.



En effet, si une variété de culture vient à disparaître, les Etats et institutions pourront récupérer les graines qu'ils ont déposées. Si cela n'est bien sûr pas suffisant pour recréer l'ensemble de la biodiversité des végétaux, il s'agit d'un palliatif qui pourrait êtred'un grand secours en cas de crise majeure.


Changements climatiques,menaces nucléaires, effondrement de la biodiversité, épidémies, catastrophes naturelles, chute d'un météorite : les raisons ne manquent malheureusement pas pour justifier un tel projet.


Lors de la cérémonie d'inauguration, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso a décrit l'endroit comme "un jardin d'Eden glacé". En fait, il s'agit d'une installation fortifiée qui comprend un long tunnel d'une centaine de mètres de long qui débouche sur trois grandes alcôves. Les graines y reposent dans des sachets hermétiques alignés sur des étagères métalliques. La partie visible se limite à l'entrée qui émerge de la montagne enneigée. Celle-ci est constituée de deux hautes parois surmontées d'une oeuvre d'art conçue pour être visible à des kilomètres à la ronde dans l'obscurité permanente et totale de l'hiver polaire.


Le "jardin d'Eden" se rapproche donc davantage d'un blockhaus puisqu'il comprend des portes blindées, des caméras de surveillance, des parois en béton armé de plus d'un mètre d'épaisseur et que la conception d'ensemble, protégée par la roche de la montagne, permet en théorie de résister aux tremblements de terre et même, selon leur concepteur, à une attaque nucléaire directe ou à une chute d'avion.


De plus, les chambres froides sont situées à 130 mètres au-dessus du niveau de la mer pour échapper à la montée du niveau des océans, conséquence très probable du réchauffement climatique. Il n'y aura pas de personnel présent en permanence mais une gestion et surveillance à distance. Si le niveau de protection peut rassurer, il peut inquiéter également quant à l'ampleur des menaces prise en compte, ce que confirme dans son discours José Manuel Barroso : "nous espérons et oeuvrons pour le meilleur, mais nous devons nous préparer au pire"."Jardin d'Eden" ou "coffre fort de l'apocalypse" ?

Le nom officiel du projet est "Svalbard Global Seed Vault" alors que les partenaires qui y collaborent l'appellent entre eux "le coffre fort de l'apocalypse" (doomsday vault), ce qui n'est guère rassurant. De surcroît, les noms bien connus des différents financeurs sèment le trouble sur l'objectif réel de ce projet. En effet, le Réseau Semences Paysannes souligne dans un communiqué que ce projet est le fruit d'un accord tripartite entre le gouvernement norvégien, le « Global CropDiversity Trust » et la « Nordic Gene Bank ». Le « Trust » -- financé et soutenu notamment par la Fondation Bill et Milinda Gates, La Fondation Rockefeller, Dupont/Pioneer, Syngenta AG, la FondationSyngenta et la Fédération Internationale des Semences, les plus importants lobbies de l'industrie des semences – financera les opérations de « l'Arche ».

Or, la plupart de ces structures ne sont pas réputées pour favoriser la diversité génétique et l'accès aux ressources génétiques vivantes actuelles. En effet, selon le Réseau Semences Paysannes, "elles imposent partout des lois qui remettent en cause les droits des paysans de conserver, utiliser, échanger et vendre les semences reproduites à la ferme (...) Elles les obligent ainsi à acheter celles de l'industrie, seules à pouvoir être inscrites dans les catalogues officiels requis pour toute vente.


Dans de nombreux pays, les paysans n'ont même plus le droit de ressemer leur récolte." De plus, "elles généralisent la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM) par des stratégies commerciales agressives mettant en danger la diversité des semences fermières."


Quelles sont les vraies raisons de cette arche ? Notons enfin, qu'il existe déjà des banques de semences à travers le monde qui conservent en plusieurs exemplaires les graines si précieuses. Les concentrer en un seul endroit, si les autres devaient fermer pour différentes raisons, pourrait au contraire, augmenter considérablement le risque que ce projet cherche à prévenir officiellement...

Avec interrogation, Isabelle

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 8 Jan 2011 - 12:26    Sujet du message: Biodiversité : Répondre en citant

.

La biodiversité en danger au royaume des Incas


Au Pérou, chaque nouvelle espèce animale découverte est aussitôt menacée d'extinction : un paradoxe pour les défenseurs de la faune sauvage.

Le Pérou est en train de vivre un incroyable paradoxe qui pourrait bien bouleverser l'équilibre fragile de la biodiversité. En effet, ce pays de près de 1,3 million de km2 compte environ 700 000 km2, soit 60% de sa surface de forêt amazonienne. Et depuis toujours, ce milieu naturel riche est un paradis pour la flore et la faune sauvage. Mais ce paradis-là pourrait bien devenir un enfer si rien n'est fait pour endiguer la découverte et la mort annoncée de milliers d'espèces jusque là inconnues.
Des explorateurs en cravate

Au Pérou, un nouvel oiseau est découvert tous les ans et un nouveau mammifère tous les 4 ans. Mais ce qui est pour le moins atypique est que la majorité des espèces animales qui sont découvertes le sont non pas par des explorateurs soucieux de protéger l'environnement en respectant les équilibres naturels, mais par des industriels en quête de gains toujours plus importants et peu enclins à protéger l'exceptionnelle biodiversité que le pays abrite. Qu'il s'agisse d'aménager de nouvelles usines, de rentabiliser au maximum l'exploitation du bois ou d'exploiter de nouveaux terrains miniers ou pétroliers, le résultat est le même : la forêt amazonienne est rasée, révélant l'existence d'espèces animales encore non répertoriées par les naturalistes.


Le danger de ces découvertes

Malheureusement, dès lors qu'elles sont découvertes et répertoriées, ces espèces sont en danger d'extinction, car on peut supposer que si elles vivaient "cachées" jusqu'à présent, c'est parce que la densité de cette forêt les préservaient de la menace humaine. La déforestation massive aura sans doute permis une grande avancée dans le domaine des sciences naturelles (faune et flore), mais elle aura surtout détruit l'habitat naturel et la pyramide de la biodiversité pour ces espèces qui deviennent exposées à une mort certaine si rien n'est fait rapidement.
Les politiciens tentent de rassurer

Antonio Brack-Egg, en charge du récent ministère de l'Environnement (créé au Pérou en 2008 seulement) a tenté de rassurer les associations de défense des animaux lors de la Convention sur la diversité biologique (CBD) à Nagoya, en octobre 2010 : 15% du territoire péruvien est classé en zone protégée et le gouvernement prévoit d'augmenter cette surface à 30% dans un avenir proche. Mais les amis des bêtes restent inquiets quant à la survie des espèces inconnues ou tout juste découvertes.

Au Pérou, en 2010, 21 espèces animales étaient déjà en danger critique d'extinction, et c'est sans compter les espèces déjà éteintes ou en voie d'extinction alors qu'elles n'ont même pas encore été classées par les naturalistes. À l'instar du dodo de l'île Maurice, du tuit-tuit de la Réunion ou du chinchilla à queue rousse d'Amérique du Sud, combien d'espèces encore vont-elles disparaître de la surface du globe par la faute de l'homme ?
Le Pérou, une arche de Noé en plein naufrage ?

À l'heure actuelle, le Pérou compte une diversité d'espèces animales extraordinaire : plus de 1800 espèces d'oiseaux connus - dont 1200 découvertes ces dix dernières années -, plus de 500 espèces de mammifères et plus de 400 reptiles. Côté flore, le pays est tout aussi riche, car il représente tout simplement 10% de la surface de l'herbier mondial. On comprend donc que les organisations de protection de la nature s'inquiètent de ce phénomène de disparition des espèces qui s'est accentué ces dernières années avec la course à l'industrie.

Sources :

* Maxisciences, article publié le 1er janvier 2011 ;
* Sciences et Avenir, article publié le 28 décembre 2010 ;
* Communiqué de presse de la convention de Nagoya du 18 au 29 octobre 2010.


Source: La biodiversité en danger au royaume des Incas http://www.suite101.fr/content/la-biodiversite-en-danger-au-royaume-des-inc…

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:59    Sujet du message: Biodiversité :

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> vie en société-écologie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky