Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le Kybalion
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> Commentaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 16:43    Sujet du message: Le Kybalion Répondre en citant

.

Salut à toutes et à tous,

                          Mon frère Lanou,
Il m'aurait été agréable d'avoir écrit les lignes que tu as lu, mais j'ai précisé que je n'en n'étais pas l'auteur, puisque ce sont les 3 Grands Frères qui ont rédigé ce texte.
J'aurais du être plus explicite.(houps)
Ce que j'en retiens, puisque je n'ai pas eu le temps de partager mon ressenti, c'est que nous sommes tous soumis à cette "Loi" par nécessité au vu de notre évolution encore primitive, ballotés que nous sommes par les vagues successives, mais que certains Grands Frères (très Grands Frères) ont la potentialité d'aller au-delà de ce rythme même de la vie en maîtrisant au lieu d'être maîtrisés par cette vague ou ces vagues.
Ai-je ou non compris?
Seul l'avenir me le dira.
Merci de ton partage.
Fraternellement.


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 16:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 16:44    Sujet du message: Le Kybalion Répondre en citant

propos sur la "respiration profonde"..


 


Salutation Amilius, Lanou,

citation (Lanou) :Dans les ouvrages d'AAB/DK il est dit que le Maître Lui-même, a besoin du Samaddhi, d'un temps où il se retire (mouvement d'abstraction) en l'Esprit pour y renouveler Son "inspiration" et Sa force.
Oui, Ô Frères.. un besoin indispensable, car le monde de l'expérience des hommes, connu par eux, n'est pas "son" monde.. la phrase Christique reflétait bien le ressenti de l'expérience : (dans le monde, mais pas du monde..), ce monde est l'enfer.. et le paradis à la fois.. enfer, cela tout un chacun peut le comprendre par les moments "infernaux" que l'existence amène dans ses bagages, et cela pour tous quasi sans exception.. selon l'incarnation, ce n'est pas pour toutes nos incarnations heureusement.. et Paradis, car en ce monde, le monde de Shamballa est perçu, parfois juste au delà de l'apparence, ne nous en sépare qu'un voile bien plus mince qu'une feuille de papier à cigarette, mais d'une consistence énergétique quasi infinie (une "armure" constituée de ce voile serait légère, impalpable et pourtant d'une solidité à toute épreuve.. c'est de cela dont sont constituées les couches les plus "vibrantes" de l'aura, et elles assurent une protection.. absolue, mais pas contre les dangers de basse vibration.. sauf circonstances "exceptionnelles".. tenant du "miracle"..), mais revenons à la "conscience Shamballa".. bain de conscience indispensable, bain qui fait aussi un peu "jouvence" sur les bords.. mais pas indéfiniment, car les mondes, n'est-ce pas, doivent rester séparés.. et si ce qui est en bas est "comme".. ce n'est pas pour autant le monde d'en haut.. indispensable, donc au Maître dans la forme incarnée, un peu à la façon dont le plongeur en eaux profondes a besoin de son air "léger", celui de la surface, son "monde" à lui, (son "Shamballa" à lui..), pour respirer et, évidemment : survivre..
- L'atmosphère "spirituelle" d'ici bas étant particulièrement "méphitique" et saturée en grisaille et autres pollutions mentales de toutes sortes, même si bien intentionnées.. mais ce n'est pas même toujours le cas. Enfin, le Maître tient le coup grâce à une "plongée", ou plus justement une "remontée" fréquente de sa plongée dans l'ici bas qui n'est pas de sa nature réelle.. mais je précise tout de même que ce ne devrait pas être votre nature réelle non plus.. et qu'il tient à vous, à tous.. de remonter vers le royaume où l'air que l'on expérimente est plus pur et plus vif : où l'on redevient "vivant" de la vie plus abondante.. voilà ce que fait le Samadhi : il ramène là où la vie est plus abondante, et rend de nouveau vivant.. pour un temps mesuré, avant la retombée dans l'ici-bas, et la conscience "ordinaire", ordinaire, mais illuminée par la lumière du Samadhi, celle du royaume..


citation (Lanou) :Tout ce qui vit respire, et l'art de la "respiration profonde" est l'art créateur qui fait usage de la Loi du Rythme et utilise les intermèdes inférieurs et supérieurs. C'est un art dangereux, aussi il est déconseillé par les Ainés de s'y adonner prématurément et sans y être préparé et accompagné.
- j'ai répondu à cela voilà déjà plusieurs années sur un autre site.. il s'agit de ce que la respiration ne doit pas être "pilotée", (et c'est à peine si elle doit être "demandée") depuis le "bas" et la personnalité..  La respiration vient naturellement et spontanément, dès lors que le besoin s'en fait sentir au disciple suffisamment avancé sur le sentier du retour, et même au disciple "initié", tout le problème pour le disciple étant parfois, son ignorance de son degré d'avancement réel.. en ce sens les lectures, les cogitations et les inscriptions dans tel ou tel mouvement de recherche ou pire de soi-disant  : "développement personnel" sont pire que mieux et engagent trop souvent sur des voies de perdition.. dont il est difficile de sortir. Ceci dit, certains, qui n'ont pas tort dans l'absolu, affirment qu'on avance aussi avec le côté sombre, par la fréquentation des diables.. et autres démons ou dévas involutifs.. soit, c'est possible et même vrai, mais pas sans dégats à rêgler parfois sur plusieurs incarnations.. et parfois aussi le retour de cette redescente devient ou risque de devenir si difficile sinon impossible (que de luxe de précautions, penserez vous : oui, car cela engage pour si loin dans "les" vies que cela mérite bien de n'en point parler à la légère, et encore avons nous en ces lignes considérablement mesuré nos propos..  à juste titre, cela les disciples plus avancés (ceux qui ont "bien" dépassé la transfiguration..) le comprendront sans peine, les maîtres incarnés savent.. parfois par l'expérience personnelle, et plus souvent par la vision de la peine et des cicatrices morales qu'on laissé la difficulté sur les frères qui ont brûlé leurs ailes dans les "essais" de sentiers de hasard.. et auxquels ils ont dû longuement venir en aide.

la nécessité, et le rythme de la respiration donc, doivent venir du monde d'en haut et de l'âme et c'est elle qui doit alors "piloter" le souffle [1]
 
- elle a la capacité dès l'initiation, de prendre le relais de la volonté "personnelle" et de la remplacer avantageusement, et avec infiniment plus de sagesse, de mesure et de sécurité.. tout en disposant de bien plus de réserve de puissance, à consacrer à.. et pour la partie incarnée d'elle même, sa "conscience dans la forme", immergée dans la forme, et en charge d'elle, cette forme qui lui oppose tant de résistance et de lourdeur mais qui peut aussi obéir avec docilité dès lors qu'elle s'abandonne et cessse de s'opposer, et c'est là où la valeur dela personnalité des choix qu'elle fait et de  son engagement au service jouent à plein dans l'aptitude à se conformer au ( "khalifat" de nos âmes.. pour reprendre l'expression d'Ibn Arabi le sur-doué spirituel.. qu'ici j'appellerais : "quand les hommes cherchent les âmes"..), bref le Yogi, ou le méditant très avancé, se sent pénétré alors d' énergies atmiques et elles le "prennent en main", lui imposent de respirer au rythme et selon la durée et la nécessité de la recherche énergétique de l'instant, qui est aussi, de ce fait un de ces "instants éternels" dont l'homme a tant besoin, la "mère divine" lui accorde un instant de sa magie naturelle, un instant si pur et dégagé de toute préoccupation qui ne serait qu' humaine, un instant à l'heure de la pure conscience de Shamballa !

citation (Lanou) : le 7ème Rayon, dominant l'Ère du Verseau est en relation étroite avec la Loi du Rythme.
- oui, on n'y est pas encore mais les prémisses sont perceptibles et même "palpables" pour les plus sensibles d'entre nous.. mais à ne pasconfondre avec les effets désastreux du 7e sous rayon du 6e rayon finissant et qui donnent vie à tous les fanatismes dont l'actualité rend compte..

Citation, (Amilius) : Ce que j'en retiens, puisque je n'ai pas eu le temps de partager mon ressenti, c'est que nous sommes tous soumis à cette "Loi" par nécessité au vu de notre évolution encore primitive, ballottés que nous sommes par les vagues successives, mais que certains Grands Frères (très Grands Frères) ont la potentialité d'aller au-delà de ce rythme même de la vie en maîtrisant au lieu d'être maîtrisés par cette vague ou ces vagues.
voilà Amilius : tu avais en quelque sorte "anticipé" ma réponse.. d'où la nécessité impérieuse de se mettre en situation de Maîtriser.. et pour cela de maintenir toujours devant soi la ferme volonté d'avancer sur le sentier.. car rien ne se fait sans peine, sans difficultés ni sans fatigue, il convient de mobiliser et toujours re-mobiliser toutes ses énergies à la poursuite du but.. en sachant bien que les moyens d'ici bas, ceux dont dispose la "forme" sont et seront forcément limités, mais que qui progresse disposera aussi de plus de moyens et donc de plus de puissance, d'amour et d'intelligence (P.A.I .. ou des énergies des rayons I, II, et III..), car le sentier est, et il est plus que le "monde".., empli de cet "esprit qui va..", ce souffle.. dont on parle..


 


nota [1] :  la psukhé (ψυχη), l'âme, dirige le pneuma (Πνευμα), le souffle..

Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 16:46    Sujet du message: Le Kybalion Répondre en citant

.
Merci Lamadelama pour ces commentaires qui méritent bien qu'on les laisse "faire résonance"...
Dans "EDNA", que j'étudie de mon mieux depuis quelques temps déjà, il est donné par DK des méditations faisant parfois appel à des exercices respiratoires. Après "demande de confirmation", j'ai pratiqué certains de ces exercices, notamment pour élever l'énergie du plexus solaire ( ce centre étant trop actif dans l'équilibre de mon "équipement" )jusque dans la tête et l'amener ensuite au coeur. J'en ai quelque peu mesuré la puissance, ce qui m'a conduit à "faire de la pub" pour la prudence...
Je me suis engagé à m'appliquer à meilleure compréhension et accordage à la Loi du Rythme et ai été encouragé à cela, c'est pourquoi j'aimerai, (si la disponibilité en ces temps si "swing" te le permet) que tu nous en dises plus long sur la juste utilisation des intermèdes, puisque, à mon sens, étant là où nous en sommes, cela apparaît  comme étant de l'usage pratique le plus immédiat. Si cela peut servir à ne pas gâcher des forces en impatience ou mauvaise compréhension du facteur temps, ça serait chouette! ( comme on dit les nuits de nouvelle lune!)
Merci Lamadelama, re-merci Amilius!
Fraternel partage!
Lanou

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 16:49    Sujet du message: à propos de la doctrine matérialiste.. Répondre en citant

à propos de la doctrine matérialiste..

 


Selon la doctrine matérialiste,et sa croyance centrale : 
on ne vivrait qu’une fois !
 

- çà alors, on ne vivrait donc qu’une fois ?  
Les matérialistes ont tant imprégné les esprits de cette idée perverse, que des milliards d’êtres humains, même parmi ceux se disant croyants en l’une ou l’autre religion en sont arrivés à se croire dans le cours de leur seule et unique vie..Et cela sans influence aucune de leurs « actes » et choix du passé de leur âme, vécus (expérimentés..) à travers chacune de ses formes incarnées.
Non, les 'ados' actuels, chantonneurs et sautilleurs sur place sur les rythmes 'modernes' ne sont pas que cela, ils sont aussi ceux qui en leur dernière vie au 20e siècle ont dans l’ex URSS dénoncé leurs parents au parti dont le chef était le pire dictateur au monde.. ils sont aussi les hommes des troupes d’assaut qui passaient les femmes et les enfants au lance flamme, ils sont aussi ceux qui furent les victimes, ils sont aussi ceux qui acclamaient les dictateurs et ceux qui servaient les dictateurs, les fonctionnaires zélés.. et profiteurs de la misère qu’ils avaient eux même créé. Ils sont les votants, bons citoyens, modèles de nationalisme qui par leur bulletin ont installé la dictature au pouvoir, ils sont aussi les peuples apeurés fuyant les violences et l’injustice et se cachant au milieu des dénonciateurs comme au milieu des justes.. Ils sont ces dénonciateurs, ils sont ces justes.. Il est toujours bon de songer un peu, avant que de juger, à ce que furent nos interlocuteurs, et surtout ceux qui, sur la fin de leur enfance sont intimidés sinon effrayés par un monde adulte qui dans leur " longue mémoire ", leur rappelle tant de drames et tant de dureté. Le monde adulte, et pire : le monde adultère, leur inspire les pires craintes, la pire" méfiance justifiée, chacun à cet âge s'est senti à la fois plein d'idéal et plein d'appréhensions..


Oui, il faut parler "peuple" pour les peuples.. (M)  

Vraiment l’humanité actuellement incarnée vient de tant d’origines contraires, de tant d’aventures humaines et de beaucoup trop d’aventures inhumaines.. et la sagesse comme l’amour ou la dévotion ou la révolte que l’on voit sont la résultante de tant et tant d’expériences.. qu’il est bon à l’homme d’avoir fait, pour éprouver le dégoût de l’incarnation dans la chair et de l’illusion et du mirage qui lui sont liés.Le temps du « cri vers le ciel » est arrivé pour beaucoup, que l’homme doit lancer et qui lui vient de tant de souffrances éprouvées au contact de la matière des trois mondes.. Vraiment l’âme de l’homme est excédée de devoir revenir encore et encore dans ce monde de souffrances, où aucun haut mur, aucun blindage, aucun compte bien garni non plus qu'aucune royauté ou principauté ne préserve de l’insuffisance de cette existence confrontée à la forme et à la densité.. la lourdeur de la matière, ainsi que son inévitable désagrégation due à l’usure de l’âge.
Aucun riche ne peut s’approprier le bonheur aux dépens du pauvre auquel seule la misère serait laissée en tant que  « bouc émissaire »  désigné d’office, acceptant et bêlant.. Tout péché entraîne sanction, il est bon de savoir que même si le lien entre les deux n’apparaît pas au regard superficiel du matérialiste, ce lien existe et que tout type de yoga, prière ou méditation amène à rétablir ce lien dans la compréhension et jugement selon la raison.. la simple raison.
Aucun être incarné ne peut se « bénir lui-même » et se satisfaire et se glorifier impunément.. se satisfaire d’appartenir à telle caste, telle couleur de peau, telle catégorie sociale, d’être inscrit au bon parti, tout cela est vain et le parti est la honte de l’homme, l’identification partisane et tout séparatisme sont la honte de l’état humain.
Sur le petit écran (Dimanche matin le 18 Mai 2008) la messe dominicale, au même instant : au chant du « Veni Sanctus Spiritus », des fidèles apportent des cierges au chandelier à sept branches.. oui il faut ranimer la flamme des sept chakras.. de l’homme d’église comme de l’homme de la rue ou du café du coin.. oui hommes en incarnation : allumez vos luminaires intérieurs, la sixième chandelle est posée, le septième don de l’esprit reste encore à poser.. sept cierges pour les sept dons de l’esprit.. Oh combien significatifs..


A la première survenue de la lumière du monde dans la chambre où les apôtres s’étaient barricadés par peur des « Juifs », alors qu’ils étaient eux-mêmes Juifs, les paroles du Christ furent :  


La paix soit avec vous ! 

La paix qui gomme les séparatismes, la paix qui ne peut s’en satisfaire, la paix qui ne peut supporter la séparation :  le propre du mental est justement d’être séparateur et discriminateur.


Soyez "un" comme le père et moi sommes "UN". (Jn 17) 
(Sans renier en nous le mental, car il est aussi :
l’esprit dans la forme ! Il l’est, ou le devient, mais en le sublimant..)


Le royaume ne pourra descendre jusqu’ici-bas tant que vous vous voudrez différents à en être séparés, que vos différences vous enrichissent plutôt .. dans votre humanité UNE..Le Seigneur, qui n’était pas venu pour être servi, mais pour servir.. Les mêmes mots qui m'avaient été donnés à écrire cette nuit même (la nuit de Samedi à Dimanche.. du 17 au 18 mai 2008..), ces mots : 

center] « que le cœur devienne brûlant.. » (Jn 17)


- oui, Soyez des « brûlants » car cela plaît à l’esprit divin en vous, en tous, en vie !  
Cela « réalise », donne vie à la chair elle-même, cela transfigure déjà, comme cela transfigurera le jour venu, cela prépare, à l’échelle planétaire à la transfiguration de ce monde.

(s'en suit un chant, lancé par une jolie fillette noire, d’une si pure et merveilleuse voix qu’elle semble « porter » toute l’assemblée..) :
 


Viens, Ô esprit de Sainteté.. 

Viens,  Esprit de Lumière.. 
    
Viens, Esprit de Feu.. 
   
Viens Nous embrasser.. 

Revenons à notre « réflexion », par exemple le Bouddhisme est un yoga, (ou : technique spirituelle d’ Union[1], visant à la dépossession de soi, la dissociation du soi d’avec le Soi (quand le Soi n’est lui, jamais dissocié d’avec le SOI..)[2], par la pensée juste, la compréhension de ce que l’égo[3] n’est rien comparé à l’Ego[4] céleste, l’Âme, ce Soi qui ne s’incarne pas et nous rappelle à lui, en son royaume, enrichis malgré toutes les apparences de séparations aussi illusoires que les trois mondes en lesquels elle a essaimé ses personnalités à travers le temps.. et les multiples lieux de la terre.
Il convient de mettre fin à la souffrance, au Karma, par la vie juste et la réappropriation de l’image de soi juste, l’identification juste à l’esprit en Nous..


Écoutons, Sentons le souffle de l’esprit.. 
Que l’attention au divin soit notre volonté.. 
 
Que la reconnaissance soit notre moyen.. 
 
Que l’union soit notre but..  
 


 


notas :  Union [1] : yuj, joindre, jonction, union, qui donna « jungere » en Latin, puis « joug » et « jonction » en Français..

[2] soi, Soi & SOI :  personnalité, Âme, & Monade (ou : « esprit »).
[3], l’égo :  la personnalité..
[4], l’Ego céleste triple, ou l’Âme..
[5], l’EGO monadique unique ou l’Esprit.. Fils du dieu, (du dieu : notre « père »)..

 


Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama  

.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 16:53    Sujet du message: Le Kybalion Répondre en citant

.

Salut à toutes et à tous,
Lamadelama,

Merci de ta participation et de ce texte à méditer en long, en large et en travers.
Pour en revenir à l'explication de la phrase d'hier que j'ai repris en intégralité du Kybalion lui-même et non de votre serviteur:
-"Ce Principe implique la vérité que le Genre existe en tout ; les Principes
Masculin et Féminin sont constamment en action. Cela est vrai, non seulement
sur le Plan Physique, mais encore sur le Plan Mental et même sur le Plan
Spirituel. Sur le Plan Physique, le Principe se manifeste sous la forme du sexe ;
sur le Plan Supérieur, il prend des formes plus élevées, mais il est toujours le
même. Aucune création physique, mentale ou spirituelle n'est possible sans lui.
La compréhension de ses Lois jettera la lumière sur bien des sujets qui ont
constamment rendu perplexes l'esprit des hommes. Le Principe du Genre agit
toujours pour créer et pour régénérer. Toute chose, tout individu, contient les
deux Eléments Masculin et Féminin ou le grand Principe lui-même. Tout
Elément Mâle a son Elément Féminin ; tout Principe Féminin contient le
Principe Mâle. Si vous voulez comprendre la Philosophie de la Création et de
la Régénération Mentale et Spirituelle, vous devez étudier et comprendre ce
Principe hermétique. Il renferme la solution d'un grand nombre des mystères de
la Vie. Nous tenons à vous avertir qu'il n'a aucune parenté avec les nombreuses
théories fondamentales, pernicieuses et dégradantes, avec les enseignements et
les pratiques qui sont répandues sous des titres de fantaisie et qui ne sont
qu'une prostitution du Grand Principe naturel du Genre. De telles
réminiscences des anciennes formes infamantes du Phallicisme tendent à ruiner
l'intelligence, le corps et l'esprit ; la Philosophie hermétique s'est toujours
élevée avec indignation contre ces enseignements dégradés qui conduisent à la
luxure, aux passions immodérées et à la perversion des principes de la Nature.
Si ce sont eux que vous recherchez, quittez immédiatement ce livre ;
l'Hermétisme n'a rien qui puisse vous être utile. Pour ceux qui sont purs, tout
est pur ; pour ceux qui sont vils, tout est vil."
Donc voici présentés les 7 Principes, et oui 7, comme......au choix, déterminez où ce chiffre apparaît encore et toujours.
Est-ce de l'hermétisme?
Non, car ce qui était caché, voilé aux yeux du monde, nous est offert.
La seule chose que nous ayons à faire c'est d'apprendre et de comprendre.
Simplement cela.
Et après on dira, dans certains milieux, que le Père est injuste, colérique et haineux.
Maintenant j'aimerais continuer avec des axiomes, toujours délivrés dans le Kybalion, et vous les faire partager:
-"Posséder le Savoir, si on ne le manifeste pas et si on ne
l'exprime pas dans ses Actes est comme la thésaurisation d'un
précieux métal, une chose vaine et folle. Le Savoir, comme la
Santé est destiné à Servir. La Loi de l'Utilisation est
Universelle, celui qui la viole souffre parce qu'il s'oppose aux
forces naturelles."
Fraternellement.
Amilius
P.S:thésaurisation signifie accumulation de richesses.
Je l'ignorais....


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 16:54    Sujet du message: Le Kybalion Répondre en citant

Le KYBALION 
selon le regard 
Albert L. CAILLET. 
Paris, Mars 1917. 

 
1ère partie


Le KYBALION est certainement un livre sortant de l'ordinaire et marquédu sceau de la sagesse et du mystère. Son titre même est étrange : par sa racine,
KBL, peut-être pourrait-il être rattaché à la Kabbale ; en tout cas, nous croyons
savoir que le Maître psychiste américain, W. W. Atkinson, n'est pas resté
étranger à sa publication, et nous le félicitons d'avoir contribué à reconstituer
pour notre époque les vestiges d'une science, jadis toute-puissante.
Car ce petit livre est très profond, sous son apparente simplicité : trop
profond, même, pourrait-on dire.
J'ai eu l'occasion de commenter ailleurs ses préceptes, et un de mes
honorables critiques (dans une Revue anglaise, publiée aux Indes), nous a fait à
tous les deux - le KYBALION et moi - l'honneur de répéter ses sept Lois en
prouvant péremptoirement, par le contexte, que leur portée dépassait (et de
beaucoup, malheureusement) son intellect.
A présent, me direz-vous, l'incompréhension est parfois une des formes les
plus raffinées de la flatterie involontaire.....
Les métaphysiciens de notre époque ne sont que trop, hélas, accoutumés à
cette sorte de flatterie.
Au point que, si le public les approuve, ou dit les comprendre, ils
commencent à craindre d'avoir laissé échapper quelque bévue.
En général, le privilège de voir plus avant que les autres se paye cher sur
cette terre.
Singulier et contradictoire état d'esprit de la foule humaine, qui est à la fois
irrésistiblement attirée par le Progrès et qui abreuve en même temps d'outrages
ceux qui s'efforcent de lui en ouvrir la voie.
Bien heureux encore quand elle ne les crucifie pas ! Mais cela, par
bonheur, ne se fait plus guère de nos jours... Donc, passons.
Il existe, au-dessus de toutes les autres (qui en sont comme des rejetons
abâtardis) une Philosophie éternelle et universelle, dont l'origine se perd dans
la nuit des âges.
Semblable à ces grands fleuves dont les eaux deviennent de plus en plus
troubles et bourbeuses à mesure qu'elles s'éloignent davantage de leur source,
la grande Philosophie éternelle se souille et se contamine dans son conflit avec
les passions humaines, pour finalement devenir ce que nous nommons "les
systèmes philosophiques".
Mais le Principe reste pur, malgré cet abondant limon qu'il charrie, et les
Sages peuvent le retrouver, partout et toujours identique à lui-même, sous
l'innombrable diversité des apparences.
C'est de ce Principe immuable que traite le KYBALION. C'est lui la
source même de toute la Philosophie Hermétique.
La voix du Maître des Maîtres, du premier Pharaon de l'Egypte, du trois
fois grand Hermès, profère une fois de plus les secrets de l'Eternelle Sagesse,
qui ont déjà retenti à travers plus d'une centaine de siècles.
Les Lois suprêmes qui président à la manifestation des Mondes - et de
nous-même - y sont exposées dans leur plus pure simplicité.
Le grand problème de la Vie, cette éternelle énigme que le Sphinx fatal
pose à tous les OEdipes l'un après l'autre : ce problème ne peut être résolu que
par la Science.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 16:56    Sujet du message: Le Kybalion Répondre en citant

.


Le KYBALION  
selon  
Albert L. CAILLET.  
Paris, Mars 1917.  


2ème partie et fin  
Et non pas par la vaine science moderne, qui, exclusivement analytique et matérielle, est d'une impuissance lamentable quand il s'agit de rassembler ses rameaux épars pour en former un édifice tant soit peu systématique et homogène.C'est la Science ancienne seule qui, synthétique de sa nature, de sonessence, de sa substance même, nous offre la possibilité de nous arracher aux
griffes du Sphinx.

Les Lois de la Vie sont plus importantes que la Matière de la vie, parce
que, connaissant les premières, nous dominons la seconde : le Sphinx est notre
esclave et non plus notre bourreau.
Sous le nom d'Art Royal, ou d'Art Sacré, les anciens sacerdotes Egyptiens
professaient et pratiquaient tout un ensemble de doctrines qui n'est parvenu
jusqu'à nous que par sa réputation et quelques rares vestiges.
Ces doctrines, dans leur ensemble, embrassaient tous les rapports de
l'Homme avec la Nature, et leur pratique rendait l'Initié Roi de l'Univers
matériel : d'où Art Royal.

Mais, comme ces doctrines étaient basées sur le grand axiome sacré de
l'Unité du Tout, on pouvait encore considérer l'Art Royal sous son aspect de
science du Premier Principe, c'est-à-dire Science de Dieu, et le dire Art Sacré.
Les anciens étaient trop profondément pénétrés du premier axiome
hermétique : le Tout est Un, pour songer jamais à séparer - comme nous l'avons
fait -- la. Science de la Religion ou de la Philosophie.
Ce fut là la première de nos erreurs et la source de toutes les autres.
Mais, pour les anciens Egyptiens, toute la Nature était la Vie, et la vie était
Dieu : donc, quiconque étudiait la Nature devenait, par cela-même, sacerdote
de l'Eternel.

Et inversement, tout membre du Collège sacerdotal, en s'instruisant dans
cette sainte théologie devenait un savant naturaliste.
Toutefois - et c'est là que la différence avec les Modernes prend les
proportions d'un abîme - pour les anciens Egyptiens la Nature comprenait tous
les Mondes Invisibles, aussi bien que ce Monde Visible dans lequel se
cantonne la science moderne.
Ils étudiaient le Monde des Causes avec autant d'ardeur que nous le Monde
des Effets.
De sorte que l'Art Sacré était toujours et partout la Science de la Vie : de la
vie dans l'Invisible, aussi bien que de cette vie qui tombe sous nos sens.
Et d'ailleurs, l'Homme n'était point pour eux un hors d'oeuvre de la Nature :
ils le jugeaient simplement un petit monde dans le grand, et les mêmes Lois qui
régissaient le grand s'appliquaient aussi bien au petit.

Il est à la fois risible et pitoyable, aux yeux des Initiés modernes, de voir
attribuer la découverte de la Loi d'Evolution à Darwin, ou celle du mouvement
de la terre à Galilée, pour ne citer que deux faits précis.
Quiconque est le moins du monde versé dans les Sciences anciennes, sait
que ces deux lois entre mille autres (que nous n'avons pas encore eu le loisir de
"découvrir") étaient une parcelle de l'Art Royal.
De même, tout ce que Mesmer a bien voulu ressusciter de nos jours sous le
nom de "Magnétisme Animal" est une autre bribe du même Art.
La Chimie (dont la racine Khem est le nom même de l'Egypte), est d'une
origine purement Hermétique, et la Transmutation (ou application de
l'Evolution aux métaux) était une branche de l'Art Sacré.
La Magie, bien entendu (et une Magie telle que nous ne la connaissons
plus de nos jours, par suite de l'absence de Maîtres assez évolués pour pouvoir
la pratiquer) faisait encore partie de l'Art.

Bref, on pourrait dire assez exactement que l'Art Sacré des Sacerdotes
Egyptiens était la synthèse de toutes nos sciences modernes, avec la
Philosophie, la Religion et bien d'autres Rites en plus.
D'ailleurs le seul but de cet Art Sacré était ouvertement d'accélérer
l'Evolution du Sage qui le pratiquait, ce qui, nécessairement, présuppose la
connaissance de la Loi d'Evolution.
Voilà donc, dans soir ensemble, quel est le sujet, le but du KYBALION.
Mais, pour en aborder l'étude fructueuse il est indispensable de commencer
par s'élever au-dessus des méthodes habituelles à la science moderne : leur
tourner le dos, pour ainsi dire.
Et c'est la logique pure qui nous y conduit.

Car enfin, si la science moderne, avec tous ses développements, nous avait
dotés d'une vie saine, harmonieuse, belle et parfaitement heureuse, personne
n'aurait l'idée saugrenue de chercher autre chose.
Mais comme, bien au contraire, ses tentatives jusqu'à ce jour n'ont abouti
qu'à une civilisation manifestement défectueuse, à une dégénérescence
menaçante de la race et à des calamités de toute sorte, il est évident qu'il faut
nous tourner d'un autre côté pour dompter le Sphinx qui toujours rôde,
destructeur, autour de nous.

Notre conscience nous permet de juger l'arbre par le fruit qu'il porte.
Au lieu d'essayer vainement d'étreindre le faisceau, infiniment développé,
des manifestations de la Nature, tâchons de maîtriser plutôt le petit nombre des
Causes qui les déterminent.
Décidons-nous à saisir les rênes de l'attelage du char de la Vie au lieu de
tenter maladroitement de le diriger en poussant aux roues.
La tâche est plus digne de nous et le résultat sera certainement plus
heureux.

Reconnaissons sans fausse honte que nous sommes - nous autres modernes
- de simples enfants en ce qui concerne la Sagesse, et remontons intrépidement
le cours des âges pour retrouver le fil du Labyrinthe que nous avons laissé
échapper par mégarde.
Il n'y a pas de honte à s'être trompé : comme le dit si bien le proverbe
latin : c'est humain.

Mais la faute lourde (et grave dans ses conséquences) commence quand on
prétend s'entêter dans l'erreur et qu'on veut la faire triompher à tout prix.
On engage ainsi la lutte avec le Sphinx sur son propre terrain, là où il est le
plus fort : dans l'Empire du Mal ; cela, c'est son domaine privé : nul ne peut s'y
aventurer sans succomber.

Laissons une bonne fois nos yeux s'ouvrir à la vraie Lumière, et nos
oreilles à la voix éternelle de la Nature ; cessons notre poursuite insensée des
Effets, en la remplaçant par la connaissance et la maîtrise des Causes. Dès lors,
le Sphinx vaincu deviendra un aussi bon esclave qu'il était un maître mauvais
et cruel.
Toutes les calamités que nous subissons ne sont pas sans remède : elles
sont le résultat direct de nos contraventions insouciantes aux Lois de la Nature.
Rentrons dans le chemin direct de l'Évolution, conformons-nous aux Lois
de la Vie, et tout aussitôt, nous verrons naître autour de nous la Paix et
l'Harmonie.
Car - et c'est par là que je veux terminer - la Science Synthétique est tout
aussi importante à pratiquer que la Science Analytique.
Tout le monde sait qu'il ne suffit pas de connaître les remèdes qu'on
devrait appliquer : il faut les appliquer.
De même, dans les Sciences psychiques, il ne suffit pas de savoir qu'il
faudrait agir ou penser de telle ou telle manière : il faut - et il faut de toute
nécessité – conformer sa vie à sa conscience ; il faut imperturbablement
pratiquer ce qu'on sait.
Ce sont les Actes qui comptent, aussi bien dans le domaine de l'idéal que
dans le monde matériel.
Les Lois du Kybalion sont idéalement belles, mais si on ne les réalise pas
en pratique, elles seront comme un festin splendide devant lequel on se
laisserait mourir de faim.




Albert L. CAILLET.
Paris, Mars 1917.  
 
lien source :
http://www.hermetics.org/pdf/kybalionFr.pdf





_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 17:00    Sujet du message: Le Kybalion Répondre en citant

Salut à toutes et à tous,
Voici la phrase que je vous ai proposé de partager hier:
-"Posséder le Savoir, si on ne le manifeste pas et si on ne
l'exprime pas dans ses Actes est comme la thésaurisation d'un
précieux métal, une chose vaine et folle. Le Savoir, comme la
Santé est destiné à Servir. La Loi de l'Utilisation est
Universelle, celui qui la viole souffre parce qu'il s'oppose aux
forces naturelles."
En voici ce que j'en retiens:
-le Savoir n'est pas un trésor, c'est un don.
Mais celui-ci n'est efficace que si, une fois que nous en possédons une partie, nous le partageons avec autrui, si à notre tour nos le mettons à disposition des soeurs et frères dans le besoin.
D'ailleurs le monde ne serait-il pas autrement, si les gens très riches aidaient les gens très pauvres au lieu de toujours en vouloir plus?
Posséder et garder est aussi inutile qu'égoïste, et ce n'est pas ce que demande cette Voie de partage et de fraternité, deux mots bien galvaudés en ces temps troubles.
Voilà ma pensée.
Je vous soumets un second axiome avec la définition donnée dans le Kybalion:
"Pour changer votre état d'esprit ou vos états mentaux,
modifiez votre vibration."
Et la définition:
Tout individu peut changer ses vibrations mentales par un effort de
Volonté, en fixant son Attention sur l'état désirable. La Volonté dirige
l'Attention et l'Attention modifie la Vibration. Cultivez l'Art de l'Attention, à
l'aide de la Volonté, et vous avez trouvé le secret de la Maîtrise des Sentiments
et des Etats Mentaux.
Fraternellement.

Amilius


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 17:02    Sujet du message: Le Kybalion Répondre en citant

Salut à toutes et à tous,
Voici encore un axiome:
"Pour détruire une mauvaise période de vibration, mettez en
activité le Principe de Polarité et concentrez votre pensée sur
le pôle opposé de celui que vous voulez annihiler. Tuez
l'indésirable en modifiant sa Polarité."
Cela signifie simplement qu'au lieu de perdre du temps à essayer de se débarrasser d'un aspect gênant de notre personnalité, telle que la peur (un exemple pas trop dur n'est-ce pas?) nous devons nous concentrer sur une valeur positive telle que le courage.
Forcer à annihiler le "mauvais penchant" ne fera pas disparaître celui-ci, seule sa polarité pourra effectuer ce travail.
Fraternellement.
Amilius
.
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 17:03    Sujet du message: Le Kybalion Répondre en citant

.

Bonsoir à toutes et à tous,
Le principe de vibration : La vibration est à la base de l'agitation thermique, c'est à dire de l'effet de température sur un corps. La vibration est à la base de la constitution de la matière. Sans vibration, l'organisation atomique est impossible car la rigidité "absolue" ne permet pas les échanges d'énergies. Pour l'homme et la femme incarnés, ce principe de vibration s'applique également (bien sûr), mais ce qui nous intéresse là, c'est une question de psychologie.
Notre conscience n'est pas fondamentalement établie dans un sous-plan particulier de la structure de l'univers. Car notre conscience oscille... Notre centre de gravité intérieur est soit polarisée dans le plan physique, soit soumise aux influences astrales, soit guidée par les principes mentaux, soit inspirée par l'attraction bouddhique... cela dépend des instants que nous vivons, de la contingence des évènements ou autres.
L'observation de soi, à la longue permet de repérer la localisation de la conscience à l'instant t pour déterminer le centre de vibration qui conditionne le comportement relatif de la conscience sur ce plan considéré. L'intérêt dans cela est de cibler avec plus de précision, les temps passés dans le plan physique, dans le plan astral, dans le plan mental, dans le plan bouddhique...
La vibration de la conscience s'intensifie lorsque le centre de gravité de notre intériorité se stabilise progressivement sur les plans de plus en plus énergétiques. De là émergent des caractéristiques inconnues de notre personnalité liée de plus en plus à l'âme.

Le principe de polarité : Notre conscience est constamment soumise ou pas c'est à dire détachée des paires d'opposées qui déterminent l'environnement dans lequel nous sommes incarnés. Personnellement, je pense que les paires d'opposées ne peuvent être transcendées tant que le centre de gravité moyen de la conscience est balloté par les flots de l'astral et tant que le raisonnement linéaire du mental concret domine la perception de l'homme et de la femme.
La perception prend naissance dans une des paires d'opposées à savoir l'intérieur de l'individu et son environnement reliés par les filtres que sont les cinq sens du corps physique. L'émotionnel, le corps astral est également une sorte de filtre, plus subtil en l'état puisqu'il permet de relier l'idée mentale de sa réalisation physique via le désir nécessaire pour l'achèvement. Inversement également, puisque l'émotionnel canalise toujours les perceptions du monde et de l'environnement.
Dans ce schéma psychologique du principe de polarité, le détachement est la capacité de s'écarter (sans oublier) de l'influence duale de la vie. Par essence et par substance, nous sommes confrontés aux paires d'opposées dans lesquelles comme Arjuna sur le champ de bataille, il est conseillé de s'établir fermement au CENTRE.

Bien à vous toutes et à vous tous,
Sinbuck.

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 17:06    Sujet du message: Le Kybalion Répondre en citant

.

 



Merci Amilius pour ce formidable travail fourniEt pour compléter ce que vient de dire SinbucK, pour ceux qui ne connaissent pas, lire toute la partie de l'article consacré au plan Oblical, auteur : "LC".
 


** intervention, guérison,
Information, discernement, lâcher prise, conscience  
 


                                           http://shanti2208.free.fr/Forum/index.php?topic=32.0




 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 17:11    Sujet du message: Le Kybalion Répondre en citant

      POST EN COURS DE REDACTION
                                                       PRIERE DE NE PAS REPONDRE
                                                                                                          POUR LE MOMENT



Citation:
.

L'observation de soi, à la longue permet de repérer la localisation de la conscience à l'instant t pour déterminer le centre de vibration qui conditionne le comportement relatif de la conscience sur ce plan considéré. L'intérêt dans cela est de cibler avec plus de précision, les temps passés dans le plan physique, dans le plan astral, dans le plan mental, dans le plan bouddhique...
La vibration de la conscience s'intensifie lorsque le centre de gravité de notre intériorité se stabilise progressivement sur les plans de plus en plus énergétiques. De là émergent des caractéristiques inconnues de notre personnalité liée de plus en plus à l'âme.

Le principe de polarité : Notre conscience est constamment soumise ou pas c'est à dire détachée des paires d'opposées qui déterminent l'environnement dans lequel nous sommes incarnés. Personnellement, je pense que les paires d'opposées ne peuvent être transcendées tant que le centre de gravité moyen de la conscience est balloté par les flots de l'astral et tant que le raisonnement linéaire du mental concret domine la perception de l'homme et de la femme.
La perception prend naissance dans une des paires d'opposées à savoir l'intérieur de l'individu et son environnement reliés par les filtres que sont les cinq sens du corps physique. L'émotionnel, le corps astral est également une sorte de filtre, plus subtil en l'état puisqu'il permet de relier l'idée mentale de sa réalisation physique via le désir nécessaire pour l'achèvement. Inversement également, puisque l'émotionnel canalise toujours les perceptions du monde et de l'environnement.
Dans ce schéma psychologique du principe de polarité, le détachement est la capacité de s'écarter (sans oublier) de l'influence duale de la vie. Par essence et par substance, nous sommes confrontés aux paires d'opposées dans lesquelles comme Arjuna sur le champ de bataille, il est conseillé de s'établir fermement au CENTRE.

Sinbuck.



++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Citation:
L'observation de soi, à la longue permet de repérer la localisation de la conscience à l'instant t pour déterminer le centre de vibration qui conditionne le comportement relatif de la conscience sur ce plan considéré. L'intérêt dans cela est de cibler avec plus de précision, les temps passés dans le plan physique, dans le plan astral, dans le plan mental, dans le plan bouddhique...




Ô Sinbuck,

- la richesse concentrée de ton commentaire appelle tout d'abord la légère correction suivante :  sur le mot "mental" employé 2 fois consécutivement dans ton texte, et dont à l'évidence tu voulais écrire en lieu et place du 1er : "astral", et qui est maintenant corrigé dans ton texte..

- dans le plan Bouddhique, là où la conscience "de base" de l'âme se fixe dès le 1er degré hiérarchique (soit après la transfiguration..) cette conscience "centre" ou conscience "basale" est centrée pour l'âme au 3e sous-plan du causal pour ce qui est des âmes de toute l'humanité, sur le 2e sous plan causal (le 2e à partir du haut..) pour tous les initiés du 1er degré.. sur le 1er sous-plan du Causal en ce qui concerne les initiés du 2e degré (ceux qui sont "sauvés des eaux - tant il est vrai que les textes sacrés de toutes les religions sont des textes initiatiques - et singulièrement le niveau qui pose le plus problème aux initiés du monde étant ce fameux 2e degré, ce "baptème" ou cette descente dans le courant.. - cette "traversée" et finalement "sortie" de la tête hors de l'eau de l'astral - dont le "titre" initiatique était couramment donné aux initiés de ce niveau dans les anciens mystères.. ne disait-on pas un "sauvé des eaux" ? et le célèbre Moîse de la Bible était le héros initié (ce qui revient au même "sens", tout héros vrai est un initié, que l'on fasse l'expérience de la lecture de tout "personnage" héroïque de roman, fut il un héros "noir" au négatif.. qui sera alors un initié "noir" limité en possiblité d'avancement précisément à ce degré : le plus élevé que le logos permette au "côté obscur de la force", pour ce qu'il en est du cycle actuel de l'évolution humaine..

- revenons à nos "moutons".. terme bien amené s'il en est, l'initié faisant le sacrifice de ce qu'il chérissait le plus, ancètre commun aux sémites (descendants de "Sem"..) Abraham,[1] le grand ancien.. pour qui l'ange a opéré la substitution (mot oh combien "scientifique", en rapport avec la substance : "ce qui se tient sous..", que l'on y réfléchisse..), d'un "fils" en un "bélier", mais n'est-ce pas aussi à lire comme : le "fils" de l'homme qui est l'agneau, le futur "bélier", puissant au niveau de la tête et singulièrement de sa "volonté" ou puissance de 1er rayon.. ou de "11e rayon" vu la localisation au dessus du chakra frontal et en dessous (ou "avant" le coronal..), le "bélier", chef ou "CAP"(qui a donné "capitaine" : celui qui dirige, qui mène..) qui mène le troupeau des hommes.. dans la traversée des déserts, après être, plus tard dans l'histoire biblique, et plus tard aussi dans l'historique personnelle de tout initié, descendu de la montagne de la transfiguration.. 
- le texte le plus indispensable concernant ce second degré initiatique qui voit l'initié (en principe..) triompher de ce monde de l'astral (de l'émotionnel..), et dont, soit-dit en passant il vaut beaucoup mieux sortir par l'initiation, soit par une "crise initiatique" en forme de conflit émotionnel, aussi intense et dur soit-il.. que par



POST EN COURS DE REDACTION              MERCI DE NE PAS REPONDRE             POUR LE MOMENT

[1]Abraham, ou "Avram".. le grand ancien.. incarnation précédente de Melchior le roi mage.. (frère en initiation de Gaspar 'DK', et de Balthazar 'KH'..), incarnation précédente aussi, d'Arthur le roi de la "table ronde", d' Akbar, le grand empereur Moghol des Indes et fondateur de la religion "Dîn-i-Ilâhî", et enfin de "notre" Maître M (ou "el Moryah" : ainsi qu'il demande lui-même qu'on l'appelle..).
- Ils ne sont point si nombreux.. ceux qui se sont trouvés "debout face à l'ange de Dieu".. (L2L)..,

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:22    Sujet du message: Le Kybalion

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> Commentaires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky