Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Les sept Centres Laya...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2008 - 15:35    Sujet du message: Les sept Centres Laya... Répondre en citant

Les sept Centres Laya

 


Qu'est-ce qu'un Centre Laya ?     
Terra - http://perso.club-internet.fr/terra       
4/12/2000


La zone Laya est le "lieu" où se trouvent les centres Layas. C'est la limite chaotique entre deux plans au sein de laquelle la matière retourne à l'état zéro ou indifférencié, et les opposés à l'état neutre. Un centre Laya est un point focal de Vie Electrique (Fohat) dans la zone Laya. La focalisation du Fohat crée un "trou dans le Laya" entre les univers, et génère un vortex d'énergie mécanique. A travers ce vortex la conscience est capable de passer d'un plan à un autre de part et d'autre de la zone Laya. Lorsque la conscience d'une forme est amenée à un point spécifique de vibration (au moyen de l'électricité ou du son - voir les observations de Leadbeatter dans "Chimie Occulte" et les travaux de J.W. Keely), cette dernière part sur le plan supérieur en laissant ses constituants matériels sur le plan inférieur. Lorsqu'une conscience vient à l'existence matérielle, elle passe à travers le vortex Fohatique d'un centre Laya donné, vers la forme atomique ou moléculaire qui a été préparée (c'est le cas pour la naissance d'un bébé), ou qui peut être arrangée plus rapidement de façon automatique par les Dévas - au niveau éthérique par exemple. La zone Laya existe partout parce que le plan d'existence qui suit l'univers physique est le plan astral et qu'il nous entoure et nous pénètre de toute part. Par conséquent la zone Laya qui sépare ce dernier de notre univers se retrouve également partout sur le plan physique. Un être vivant sur le plan astral pourrait dire la même chose en ce qui concerne les zones Laya qui le séparent à la fois du plan mental et du plan physique.


 


Détails de la Zone Laya et Centres Laya :

A Laya Centre may exist in the shortest particle of the physical plane (Anu) as well as in the centre of a star. Through such a star, some rays of consciouness may filtrate into the various universes or levels. This is the technical explanation of the ingoing and outgoing cycles of the seven rays. 
Un centre laya peut exister dans la plus petite particule du plan physique (forme) aussi bien que dans le centre d'une étoile. Comme à travers une étoile, quelques rayons de conscience peuvent filtrer dans les différents univers ou niveaux. Il s'agit de l'explication technique de la venue et du départ des sept rayons.     . . . . .  ( merci, si besoin est.. de proposer une rectification de la traduction.. )



 



Citations de la Doctrine Secrète  

DS 1 - 119 (Note de bas de page)[390] Du mot sanscrit Laya, le point dans la matière où toute différenciation a cessé.

DS 1 - 126
Les "Centres impérissables" [Laya] sont très importants et il faut que leur signification soit bien comprise si l'on veut avoir une conception nette de la Cosmogonie Archaïque dont les théories passent maintenant dans l'Occultisme. A présent on peut dire une chose : les Mondes ne sont construits ni sur, ni au-dessus, ni dans les Centres Laya, car le point zéro est une condition et non un point mathématique.


DS1 - 390 (Ed. Fr.)
(a) Les sept Centres Laya sont les sept points zéro, en donnant au terme zéro le sens que lui attribuent les chimistes. En Esotérisme c'est le point où commence l'échelle de la différenciation. De ces Centres - au-delà desquels la Philosophie Esotérique nous permet d'apercevoir les vagues contours métaphysiques des "Sept Fils" de Vie et de Lumière, les Sept Logoï des philosophies Hermétiques et autres - commence la différenciation des Eléments qui entrent dans la constitution de notre Système Solaire.
DS1 - 129 (Ed. Fr.)
Les Occultistes - qui, s'il voulaient s'exprimer correctement, diraient que ce n'est pas la matière, mais seulement la substance ou l'essence de la matière (c'est-à-dire Mûlaprakriti, la racine de tout) qui est indestructible et éternelle - affirment que les prétendues Forces de la Nature, l'Electricité, le Magnétisme, la Lumière, la Chaleur, etc., loin d'être des modes de mouvement de molécules matérielles, sont in esse, c.-à-d. dans leur constitution ultime, les aspects différenciés de ce Mouvement Universel qui est discuté et expliqué dans les premières pages de ce volume (voir préface).
Lorsqu'on dit que Fohat produit "Sept Centres Laya", on veut dire que, dans des buts formatifs ou créateurs, la GRANDE LOI - les Théistes peuvent la nommer Dieu - arrête ou plutôt modifie son mouvement perpétuel sur sept points invisibles dans l'aire de l'Univers manifesté. "Le Grand Souffle creuse à travers l'Espace sept trous dans le Laya, pour les faire tourner en cercle pendant le Manvantara", dit le Catéchisme Occulte.
Nous avons dit que le Laya est ce que la Science pourrait appeler le point ou la ligne zéro, le royaume de la négativité absolue, ou la seule Force réelle et absolue, le NOUMENE du Septième Etat de ce que nous appelons et reconnaissons, dans notre ignorance, comme "Force", ou encore, le Noumène de la Substance Cosmique Indifférenciée, qui est elle-même, pour la perception finie, un objet inaccessible et inconnaissable : racine et base de tous les états d'objectivité et de subjectivité, l'axe neutre, non pas l'un des multiples aspects mais leur centre. On peut tendre à élucider la signification de ce qui précède, en essayant d'imaginer un "centre neutre" - le rêve de ceux qui voudraient découvrir le mouvement perpétuel. Un "centre neutre" est, sous un aspect, le point limite d'un groupe quelconque de sens. Imaginons, par exemple, deux plans consécutifs de matière, correspondant chacun à un groupe approprié d'organes perceptifs. Nous sommes forcés d'admettre qu'entre ces deux plans de matière une incessante circulation a lieu et si nous suivons les atomes et les molécules du plan inférieur, par exemple, dans leur transformation ascendante, ils arriveront à un point où ils dépassent tout à fait le niveau des facultés dont nous nous servons sur le plan inférieur. En fait et pour nous, la matière du plan inférieur disparaît de notre perception, ou plutôt passe sur le plan supérieur, et l'état de matière qui correspond à un tel point de transition doit certainement posséder des propriétés spéciales et difficiles à découvrir. Sept tels [I 130] "Centres Neutres [402]" sont donc produits par Fohat qui, lorsque, comme le dit Milton, De belles fondations (sont) posées sur lesquelles on peut construire... incite la matière à l'activité et à l'évolution.
"Tout ce qui quitte l'Etat Laya entre dans la Vie active et est attiré dans le tourbillon du MOUVEMENT [le Solvant Alchimique de la Vie][/I] l'Esprit et la Matière sont les deux Etats de l'UN qui n'est ni Esprit, ni Matière, tous les deux étant la Vie Absolue latente. L'Esprit est la première différenciation de (et dans..) l'ESPACE, et la Matière est la première différenciation de l'Esprit. Ce qui n'est ni Esprit, ni Matière, c'est CELA, la CAUSE sans Cause de l'Esprit et de la Matière qui sont le Kosmos. Et CELA nous l'appelons la VIE UNE ou le Souffle Intra-Cosmique [558]."

[558]Livre de Dzyan, comm. III, parag. 18.
DS 2 - 318 (Ed. Fr.)
Il va sans dire que l'on ne saurait produire de centre laya, mais il en est autrement pour un vide inter-éthérique, comme le prouve la production de sons de cloches dans l'espace. Keely s'exprime cependant comme un Occultiste inconscient lorsqu'il dit, dans sa théorie de la suspension planétaire :
En ce qui concerne le volume planétaire, nous demanderions, à un point de vue scientifique, comment l'immense différence de volume des planètes peut exister sans désorganiser l'action harmonieuse qui les a toujours caractérisées ? Je ne puis répondre convenablement à cette question qu'en entreprenant une analyse progressive qui aurait pour point de départ les centres éthériques en rotation qui furent constitués par le Créateur [573], avec leur pouvoir attractif ou accumulatif. Si vous demandez quel est le pouvoir qui communique à chaque atome éthérique son inconcevable vélocité de rotation (ou son impulsion première), il me faudra répondre qu'aucun mental limité ne pourra jamais comprendre ce que c'est. La philosophie de l'accumulation est la seule preuve qu'un pouvoir de ce genre a été conféré. L'aire d'un de ces atomes, si nous pouvons nous exprimer ainsi, offre à ce qui est attractif ou magnétique, à ce qui est électif ou propulsif, toutes les forces réceptives et toutes les forces contraires qui caractérisent une planète de la plus grande dimension  il en résulte que pendant que s'opère l'accumulation, l'équation parfaite reste la même. Une fois que ce minuscule centre a été constitué, il faudrait nécessairement, pour l'arracher de sa position, une force assez grande pour déplacer la plus immense des planètes qui existent. Lorsque ce centre atomique neutre est déplacé, la planète doit le suivre. Le [II 319][/I] centre neutre supporte dès le début la pleine charge de tous les genres d'accumulation et reste le même, équilibré à jamais dans le sein de l'espace éternel.
Keely illustre ainsi son idée d'un "centre neutre" :
Nous supposerons qu'après l'accumulation d'une planète d'un diamètre quelconque, par exemple de 20.000 milles, plus ou moins, car la dimension n'a rien à voir au problème, supposons, dis-je, qu'il se produise un déplacement de la matière, à l'exception d'une croûte de 5.000 milles d'épaisseur, en laissant subsister un vide entre cette croûte et un centre de la grosseur d'une bille de billard ordinaire  il faudrait alors, pour mouvoir cette petite masse centrale, une force aussi grande que pour mouvoir la carapace de 5.000 milles d'épaisseur. De plus, cette masse centrale supporterait à jamais la charge de la carapace en la maintenant équidistante et aucune force contraire, si grande qu'elle fût, ne pourrait les mettre en contact. L'imagination fléchit en se rendant compte de l'énormité de la charge qui porte sur ce point central, où le poids cesse...
C'est là ce que nous entendons par un centre neutre.
Et c'est ce que les Occultiste comprennent par "centre Laya".


 

 Remerciements :   Nous remercions l'Association Girolle pour la mise à disposition des textes scannés de la Doctrine Secrète, ce qui facilite le travail de recherche et d'étude de façon inestimable.
Nous nous permettons, DameJane et votre serviteur, ainsi que de la part de nos lecteurs, d’associer l’expression de notre gratitude et nos remerciements à l'Association Girolle, pour les mêmes raisons, ainsi que pour le service rendu à tous les étudiant de la sagesse éternelle qui peuvent trouver en ces pages le réconfort d’un savoir disponible et si utile aux chercheurs de la vérité.


Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama  


 



lien source==>   http://www.shamballaschool.org/diagrams/Laya Centres CD.htm   (cité dans l'article précédent..).

[/i]


 .
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Sep 2008 - 15:35    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky