Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Conférer du mérite aux autres..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> réfléchissez-y
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:16    Sujet du message: Conférer du mérite aux autres.. Répondre en citant


Conférer du mérite aux autres..



Sous l'égide de Rabbi David Hanania Pinto Chelita,
petit fils du saint et vénéré Rabbi Haïm Pinto Zatsal

 
 

PARACHAT VAYERA : 11eme Partie

 
  Enseigner à son prochain pour le rendre méritant.. 

 
 
Avant la destruction de Sodome et de Gomorrhe, il est écrit: « Et l’Eternel dit: Tairai-Je à Avraham ce que Je vais faire? » (Béréshit 18:17), et ensuite: « Je le connais, afin qu’il prescrive à ses enfants et à sa maisonnée après lui d’observer les lois de l’Eternel et de pratiquer la vertu et la justice... » (verset 18).
D. révèle Ses projets à Avraham, non pas parce qu’il est vertueux, droit et saint, mais parce qu’il transmettra Ses lois à ses enfants, à sa maisonnée et à toute sa descendance après lui.

 
(...)

 
 
« Conférer du mérite aux autres » est un principe bien connu. Celui qui confère du mérite aux autres par son abnégation, va, à plus forte raison, investir toute son âme et toute son énergie dans l’éducation de ses propres enfants, cela est évident et ne fait aucun doute. C’est ce que disent les Sages au sujet de Rabbi H’iya: « Combien grands sont les actes de Rabbi H’iya qui a agi en faveur des autres avec un don de soi sans limite, afin de leur faire connaître la volonté de D., et qui a investi toutes ses forces afin que la Torah ne soit pas oubliée... Son pouvoir était tel que sa prière était toujours entendue et il aurait pu faire venir la rédemption avant son temps » (Babba Metzya 85b).
Il est des gens qui servent D. de tout leur cœur, de toutes leurs forces, et de toute leur âme, et se sentent probablement proches de D. de toutes les fibres de leur corps, et qui pourtant ne consacrent pas de temps aux autres, car ils ne veulent que servir D. C’est une grave erreur. Un tel homme n’est pas proche de D. S’il ne transmet rien aux autres, à plus forte raison il ne transmettra rien à ses enfants et à sa descendance après lui. Qu’adviendra-t-il de sa Torah? Va-t-elle être enterrée avec lui? D. ne révèle pas Ses secrets à un tel homme.
Par contre, ceux qui procurent du mérite aux autres ont eux-mêmes un grand mérite, au point que les Sages disent à leur sujet (Avot V:18, Yoma 87a): « Quiconque donne du mérite aux autres n’a pas l’occasion de fauter ». Leur propre mérite est grand, et celui des autres leur est attribué, leçon qui nous est enseignée par Avraham*. De même qu’il s’est sacrifié pour le bien des autres en toute occasion et dans chaque circonstance, de même après sa mort, il continue à être source de mérite pour tous, car tout le monde prend exemple sur sa bonne conduite. Celui qui enseigne le droit chemin aux autres, l’enseignera sûrement aussi à ses enfants. Celui qui est doté de la capacité d’apprendre a le devoir d’enseigner aux autres, dans le sens où il est dit (Avot II:8): « Si tu as une bonne connaissance de la Torah, ne sois pas fier de toi-même », va la propager auprès des autres. Même si l’on se moque de toi, ta récompense sera grande.
Enseigner la Torah exige une grande humilité et une annulation totale de soi, à l’instar d’Avraham qui a dit « je ne suis que cendre et poussière » (Béréshit 18:27). Un tel homme s’expose à beaucoup d’humiliations, car au premier abord, les gens ne comprennent pas son comportement hors du commun, mais en fin de compte, ses qualités et ses vertus peuvent avoir une influence favorable, et alors ce qu’il dit pénètre les cœurs et il est compris. Le mérite de tous dépend de lui.
Nous lisons dans la Mishna (Avot I:1): « Moshé reçut la Torah au Mont Sinaï et la transmit à Yoshoua, Yoshoua aux Anciens... » Pourquoi, à propos de Moshé est-il dit qu’il l’a « transmise » tandis qu’à propos de Yoshoua et de toute la lignée de la transmission orale, il est dit seulement « Yoshoua aux Anciens, les Anciens aux Prophètes, etc.?
Seul celui qui se sacrifie pour l’autre, pour les autres, qui ne ressent aucun sentiment de jalousie et qui transmet fidèlement et intégralement sa connaissance avec une grande humilité, est un homme « important ». Et à son sujet, on parle de transmission effective.
Moshé possédait toutes ces qualités. Il avait du mérite et en fit bénéficier le peuple en lui enseignant la Torah. Moshé ne jalousait personne, comme il le dit à Yoshoua qui se plaignait de Eldad et Meidad (Bamidbar 11:29): « Tu es jaloux pour moi? Plût au Ciel que tout le peuple de D. soit composé de prophètes! » Moshé désirait le bien de tout le peuple, et il était extrêmement humble, comme il est écrit (ibid. 12:3): « Cet homme, Moshé, était le plus humble de tous les hommes qui se trouvent sur terre ». La Mishna indique que « Moshé reçut la Torah au Mont Sinaï », c’est-à-dire que l’homme Moshé était aussi humble que le Mont Sinaï est petit, comme il est écrit (Téhilim 68:17): « Pourquoi, montagnes aux croupes élevées, pourquoi jalousez-vous la montagne... » Le Mont Sinaï est des plus bas, et c’est ce qui lui a donné le mérite d’être choisi par D. comme lieu du don de la Torah (Yalkout Shemot 284), justement à cause de son humilité. De même, Moshé a été élu à cause de sa grande humilité, et il a transmis tout ce qu’il avait reçu de D. à Yoshoua son fidèle disciple. A la mort de Moshé, la Torah témoigne de lui (Devarim 34:10): « Il n’a plus paru, en Israël, un prophète tel que Moshé », car lui seul était capable de transmettre toute la Torah en une transmission fidèle et précise et c’est pourquoi, au sujet de son enseignement, il est dit qu’il a transmis la Torah. Moshé, comme Avraham, se dévouait avec amour pour le bien de tous. La Torah vit en eux et par eux, et elle ne se maintient que chez les hommes vertueux, qui la transmettent avec abnégation, de génération en génération.
Quelle est la voie à suivre?
Servir D. dans l’intimité ne suffit pas, il faut aussi faire mériter les autres, comme Avraham qui a enseigné les voies de D. à ses descendants, et comme Moshé qui a transmis toutes les lois à Yoshoua ben Noun, sans aucune jalousie. Celui qui pousse les autres à être méritants ne peut en aucun cas être cause d’une faute quelconque.



texte (partiel, ici..),  relevé sur le site ==>                http://hevratpinto.org/pahad/Berechit/007vayera011.php

nota *, Avraham :  Abraham, car, comme en bien d'autres langues, le 'B' est rendu par 'V ' dans la traduction disponible ici en Français.. du fait de la prononciation en 'V' dans la langue d'origine du texte, ici bien entendu, l'hébreu.. Et puis, ne prononce-t-on pas le 'B' en 'V' dans plusieurs langues Européennes.



Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama 
.
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 13 Sep 2008 - 18:22; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:17    Sujet du message: Conférer du mérite aux autres.. Répondre en citant

  merci!
Ambre

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:23    Sujet du message: Conférer du mérite aux autres.. Répondre en citant

.
Citation:
  merci!


- de rien, Ô Ambre, prochainement sur cet écran, si D.. le veut, quelques considérations inspirées à votre serviteur, entr'autres, par Rabbi H’iya, sur l'art des talismans..
- et (comme cela : message en l'air.. que "recevra" qui pourra ou voudra..), on est bien peu de choses, et mon amie la rose, me l'a dit ce matin.. Oh, que ta force est immense, Ô toi :  fragilité !     lamadelama
.



ci-après : pour votre serviteur, expérience coutumière, mais ici l'occurence de l'émission consacrée à AMMA (Mata Amritanandamayi) sur arte le 4/3/8 me fournit l'occasion de rendre compte de ce "petit" vécu spirituel, dans sa banalité quotidienne que notre soeur DJ accompagne parfois par son coeur ouvert.. et le "bain énergétique" d'amour pur qui pour elle, en résulte, voici donc ce qui a été noté dans l'heure suivant ce modeste évènement..
noté d'après TV arte: - (AMMA, à Bénarès) dit :  de nombreux saints Mahatmas y ont vécu et ont imprégné l'atmosphère du lieu..
- dehors, le vent souffle fort.. Je regarde à travers les yeux de ce "cadavre" qu'est mon corps à cet instant, l'écran de la TV ( dont à ce moment, Amma dit que plus ils sont grands et plus notre coeur est petit..).
- et je ne sens plus ce corps en aucune manière.. et je constate aussi que je n'ai pas le moindre usage du mental, je suis juste pure conscience qui du fond de sa grotte "voit" le spectacle d'Amma et des indous et des paysages de l'inde et des enfants sur une balançoire.. un couloir sombre donnant sur un balcon, la vue porte sur la forêt.. cela ressemble à ma propre "vision"  du fond de ma "conscience-grotte"..
- Et même en écrivant d'une écriture minuscule, je suis conscient de la vie qui ne se trouve plus guère que dans les extrémités des mains.. Plus de sensations de vie dans les lèvres ni dans les mâchoires, comme chez le dentiste après les injections d'anesthésiants.. exactement la même sensation.. jambes et pieds semblent morts, comme sous l'effet d'une racj-anesthésie.. "morts", ce qui est normal pour les membres d'un "cadavre vivant..", les sonorités indiennes accompagnant les paroles - "guru.. guru.." - très agréables en fond de cette audition à demi-sonore.. et le spectacle de ce saint peuple rassemblé autour d'AMMA..
- Je réalise aujourdh'ui à quel point il m'est fréquent, d'être dans ce Samadhi "mobile.." et si peu que ce soit : agissant et conscient sinon pensant, la pensée limitée à la conscience vague de ce qui est perçu, et à l'exercice consistant à noter par écrit, qui est l'exercice le plus ancien et le plus habituel de cette présente incarnation.. Le coeur, la gorge et la couronne ouverts.. et illuminés.. et le mental simplement réceptif, le corps ressenti comme "présent", mais sans la moindre sensation corporelle précise.. simple petit Samadhi paisible, simplement dérangé, comme dans le lointain,  par les claquements de franges de nylon dans le bas du volet qui sert de passage aux chats de la maison, la fenêtre entrouverte..
- Seule l'exceptionnelle atmosphère de cette soirée AMMA sur arte ce soir , par la "transparence" divine qu'elle présente, m'aura permi, avec une telle acuité, cette perception de ce "moi-même" en tant que l' "observateur", sans quasiment devoir "descendre la note".. et sans réellement quitter ce "Samadhi".. en cours..
Om..Om.. collier de fleur au cou d'AMMA..

DARSHAN, L'ÉTREINTE la bande du générique de fin défile.. le signe sanskrit OM apparaît sur l'écran..

[color=teal]- s'en suivent les images du Pape et du Vatican.. cela me fait réaliser que là aussi la ferveur populaire existre, probablement moins puisante qu'en Inde à Bénarès.. Dieu ou plutôt le divin est partout, et seules les apparences, c'est à dire la somme des identifications humaines varient la perception du divin et les apparences des cultes..





.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:35    Sujet du message: Conférer du mérite aux autres..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> réfléchissez-y Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky