Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
La pensée appartient au monde créé..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> réfléchissez-y
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:04    Sujet du message: La pensée appartient au monde créé.. Répondre en citant

- La pensée appartient au monde créé..

  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>

Bonjour à tous,

- citation : La pensée appartient au monde créé, alors que l'intuition appartient au monde créateur ! Gitta Mallacz à Patrice Van Eersel 

- phrase inscrite ainsi dans les nouvelles rotatives du jour..
- La pensée mentale "intellectuelle", appartient en effet aux trois mondes d'en bas - CRÉÉS
- alors que l'intuition, qui est une qualité ou caractéristique Bouddhique (le plan Bouddhique, cela allait sans dire, mais cela n'ira-t-il pas mieux en le disant ?..), une qualité spirituelle, l'intuition, donc, appartient, elle, aux trois mondes d'en haut, dont les "trois mondes d'en bas..", sont simples reflets..
- ces "trois mondes d'en haut" sont, eux : CRÉATEURS !


- il est rendu compte de cette phrase, par l'auteur du livre "le cinquième rêve", Patrice Van Eersel  à la page 439 de l'édition "livre de poche".

- citation : [i] la première, (la pensée..), est soumise au temps, la seconde, (l'intuition..), lui échappe. La pensée sert simplement à transmettre clairement ce que l'intuition lui inspire.

- La si fameuse "inspiration" est le produit, dans la pensée mentale "intellectuelle", de ce que le monde de l'intelligence, qui est le plan de la mère du monde, connu des théosophes ainsi que de la religion hindouiste, et donc des Yogis du monde (et non de la seule Inde..), comme le plan du Nirvana, ou Atmique, là où l'âme des hommes est "centrée"*..

  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>


notas :  * :  à ne pas confondre avec les niveaux où les âmes des hommes sont "assises" ou "posées".. soient les trois sous plans supérieurs du plan mental, les niveaux "abstraits" du mental et donc non intellectuels.. mais que Shri Aurobindo appelait : le "Supra mental".. ,le niveau dit "causal", on a donc trois niveaux de causalité, celui de tous les hommes, celui des initiés du 1er degré, et celui des initiés du 2e degré.. ce qui laisse comprendre que les "transfigurés", ou initiés du 3e degré, sont au dessus de la causalité et ce qui explique le fait qu'ils ne reviennent plus en incarnation, plus de manière obligée, du moins, aussi ne reviennent-ils, lorsqu'ils le font, que de leur plein gré.. et dans le seul but d'aider leurs frères moins avancés à entrer sur le sentier puis à le parcourir, jusqu'au point où le Brahmane qui en vue de son décès, prononce la fameuse phrase : Nachapunarâvarti ! (et je ne reviendrais plus !), ce qui est plus un voeu pieu qu'une réalité dans la plupart des cas, une majorité des brahmines n'étant qu'au niveau du 1er degré (des "deux fois nés", donc..), et moins encore au 2e.. (des "descendus dans le courant", donc..), et bien peu au niveau requis pour prétendre à ne plus revenir !
- 1er sous plan mental..    les âmes des initiés du second degré.. soit entre 1 & 3 %* des humains.
- 2e  sous plan mental..    les âmes des initiés du premier degré.. soit entre 3 & 5 %* des humains.
- 3e  sous plan mental..    les âmes des non initiés.. soit la majorité des hommes..


* : variation selon la génération considérée.. donc, ici, une approximation..

  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>


Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama 
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:05    Sujet du message: La pensée appartient au monde créé.. Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous,    


                                                                          _ _ _   _._
en effet L2L, cette précision est très importante... c'est pourquoi je souhaite également rajouter ceci.

Voyons d'abord, une interprétation personnelle des plan mental et bouddhique. (l'ensemble du texte se trouve sur le sujet de la lumière (dans le forum)) :
Plan mental du Plan physique – Les pensées/concepts des intellectuels : Cette dichotomie du plan mental en concret et abstrait est une « pure création » de l’orgueil/pouvoir/égoïsme de l’homme et n’est pas vécue en tant que tel par les dévas ou anges qui représentent également des entités ayant droit de cité dans ce plan là.



Plan mental concret : PLAN OBJECTIF COGNITIF – Raisonnement linéaire : Après les représentations émotionnelles de l’homme, l’homme se vante aisément de son analyse positiviste pour imposer sa vision mécaniste aux anciens mystiques du moyen age. Mais cette compréhension objective du monde a ses limites que je décris comme limité par les formes de raisonnement cartésiens et linéaires. C’est l’expression/représentation de la pensée scientifique avant le 20ème siècle. Cette pensée orgueilleuse de l’homme (dans ses formes les plus extrêmes) le conduit dans les limites du plan oblical… : « Le plan oblical est donc une vaste codification résumable par entendement mental sur lequel aucun Maître bien évidemment ne demeure. » L. Chellabi et Ka dans « Réponse aux channeling. »

Plan mental abstrait : PLAN SUBJECTIF COGNITIF – Raisonnement non-linéaire : Pour se conduire plutôt avec des idées que des sensations, il faut « dépasser le mental concret sans l’oublier » et s’initier aux inspirations abstraites du plan subjectif cognitif par l’oubli de soi, le discernement, le sens des proportions et les influences de l’âme. L’intégration de la personnalité est effective lorsque l’abstraction nécessaire permet d’unifier les différentes densités de matière qui se bataillent le monopôle du soi au détriment du véritable Soi. Le brouhaha intérieur ne permet pas d’écouter la « voix du silence » qui vibre aux cordes d’un cœur enrichi par les expériences humaines. Seule l’incarnation physique permet de construire consciemment « le pont arc-en-ciel ».
Plan bouddhique du plan physique cosmique

- PLAN OBJECTIF INTUITIF Les idées/inspirations des « mages blancs » :
Du subtil vers l’épais, les idées donnent naissance aux reconnaissances du mental supérieur. Les reconnaissances intuitives transitent ensuite par les pensées qui « mettent en mots » l’idée. Les pensées terminent finalement par communiquer l’intention émotionnelle sur le plan des réalisations concrètes. Voilà schématiquement le « transfert » des idées en actions via les pensées/passions qui réduisent le subtil en épais, qui condensent les radiations énergétiques en cristallisations matérielles. Seules les vibrations du plan objectif intuitif contiennent les émanations fusionnelles du cœur et de la tête qui permettent de transcender sa nature inférieure triple en vue de participer à la conscience de groupe.


« L’universel naît dans le cœur et non l’égoïsme. Seule la rationalisation recouvre le cœur sous la toile d’araignée de l’égocentrisme. La miséricorde ne se mesure pas tant par les bonnes actions, (les motifs en sont si variés) que par la plus profonde bienveillance ; elle éveille la lumière qui brille dans les ténèbres. Ainsi le cœur est-il vraiment international. »
H. Roerich et El Morya dans « Cœur », vol. 8 de l’Agni Yoga.



Alors comment effectuer l’intégration mentale ?
Les deux aspects (fonctions) du système cognitif sont le mental concret et le mental abstrait. Je les distingue clairement, je les discerne mentalement avec précision mais je n’en contrôle pas encore le mécanisme car je me laisse, la plus part du temps, dominer par le mental concret. Le travail de méditation permet de développer le mental abstrait tout comme le service en exprime la fusion avec sa contre-partie concrète.


Pour effectuer l'intégration, au-delà d'une distinction technique entre les deux aspects du mental, la  difficulté réside dans le détachement, le lâcher prise que l'on peut exercer sur soi et plus particulièrement sur le mental concret. Le mental inférieur prend alternativement les multiples visages de sa personnalité... et croyant qu'ils représentent les facettes de nous-même, on reste prisonnier de ces images liées à notre destinée. La volonté intervient lorsque le discernement est suffisant et quand nos observations nous conduisent à admettre la « voie sans issue » dans laquelle le mental concret nous confine. A force de voir, on comprend... à force de comprendre, on agit. Cependant, le temps de l'action est long, il se déroule, selon certains, sur plusieurs vies. Mais peu importe, l'essentiel est de rester vigilant sur les mécanismes intérieurs de notre personnalité pour essayer petit à petit de prendre le dessus sur nous-même.


Intérieurement, dans un état de conscience efficient en vue de dépasser ses propres limites et autres illusions dans lesquelles est plongé le Soi, noyé par son environnement aux multiples visages, le détachement nécessaire à la re-fondation de soi (la deuxième naissance selon l'apocalypse) s'effectue lorsque le penseur est différencié du système cognitif qui transporte l'énergie mentale. Cette séparation entre le soi qui pense et la pensée elle-même, dans l'agitation quotidienne des stimulations mentales est la clé de voûte pour intégrer sa personnalité et parachever la Réalisation de soi. Cette dichotomie entre le penseur et la pensée résulte progressivement d'un élargissement de conscience, d'une suite de prises de conscience permettant de remettre en cause ce que l'on croit être en laissant doucement émerger ce que l'on est vraiment. Ceci ne concerne pas les attitudes laxistes ou la consommation exagérée des automatismes cognitifs mais la délocalisation de soi en soi, la pensée évanescente qui est émise par les multiples visages du soi s'efface peu à peu devant l'orientation déterminée et volontariste du penseur et des objets de sa pensée qu'il souhaite mettre en mouvement.

L'intégration mentale est donc un processus de prise en main de soi-même. Etant donné le développement actuel de l'humanité, ce processus concerne le mental et accessoirement l'émotivité.
Les étapes permettant l'intégration sont :   l'élargissement de conscience par l'observation de soi et la connaissance des choses de ce monde ;
  la visualisation intérieure des mécanismes cognitifs et des fonctions mentales différenciées par le flux intérieur (invocation/abstraction) et le reflux extérieur (évocation/concrétisation) ;
  la prise en compte de l'énergie ignée en toutes choses subtiles ou atomiques édifiées par les éléments Air/Eau/Terre. Dans notre système, cette énergie est l'Amour-Sagesse (Rayon II) ;
  la différentiation du penseur et du système cérébral supportant la pensée ;
  l'attitude intérieure, calme, confiante, patiente et aimante, le Soi émergeant qui sait se détacher de la pensée utilisée, des références connues, des stimulations extérieures car calmes est l'intériorité de l'homme dont la tête et le cœur de celui qui pense et se trouve au centre de lui-même. Cette quiétude est l'étape essentielle à l'intégration, le fondement de la conscience libérée et les bases d'une sage conduite de l'homme en voie d'intégration ;
  l'attitude extérieure, l'écoute, l'espérance en chacun et la foi en tous, et en Celui qui revient avec les Maîtres dans le cadre de l'extériorisation de la Hiérarchie. L'attitude extérieure de celui qui cherche l'intégration est composée par de nombreux « petits trucs » qui lisse la courbe oscillante des transferts d'énergie entre le haut et le bas (et inversement). Cela est possible par un équilibre du corps physique (nourriture, sommeil, exercices...) et du corps astral (pureté intérieure, stabilisation émotionnelle, détachement du désir, aspiration...). Le mental concret a également un rapport avec l'attitude extérieure pour servir le penseur et non l'asservir (méditation, observation de soi...).
  la perception de l'humanité Une, dans ses fonctions intégrantes au sein de l'organisation planétaire parmi les différents règnes de la nature. Les grands thèmes sont pris en compte, surtout le partage et la justice économique, l'éducation et la santé pour tous ; l'homme et au centre l'humanité et non la nécessité d'une croissance économique qui assèche son cœur. « Il y a tant à faire, tant à changer dans le monde. Beaucoup ont faim et meurent, beaucoup souffrent inutilement. » (Message de Maïtreya par B. Creme).


  Une vision par inspiration, méditation du transfert énergétique entre Sirius, Shamballa, la Hiérarchie et l'Humanité qui doit, contrairement à ce qu'elle fait actuellement, s'évertuer à cultiver l'innocuité envers la nature en cherchant à ne pas perturber l'équilibre de la biosphère.

Ne jamais oublier que : « L’énergie suit la pensée »…


La pensée résulte de l'implication de l'homme dans les mouvements colorés et incessants de l'énergie ignée. Cette énergie, flamme de la vie, du temps et de l'espace, représente la parole de Dieu tel que l'on peut l'imaginer. Le discours résultant est l'univers et les échanges multiples entre les êtres différentiés mais provenant tous d'une même source, du Feu cosmique en émanation. Dans ce contexte, Dieu est en l'homme (immanence), dans sa pensée, non celle stimulée par l'environnement et dépendante de lui, mais celle qui doit émerger lentement du chaos dans lequel nos incarnations nous conduisent discrètement. La réelle pensée émergente est abstraite, l'autre liée à l'involution est concrète pour servir les expériences de l'homme sur le plan physique.  Mais Dieu est également à l'extérieur, en toute chose car le Feu est à la base des manifestations air, eau et terre de notre environnement (transcendance).

La pensée est donc de l'énergie en mouvement. Energie plus ou moins concrète/abstraite selon le degré d'involution/évolution de l'être dont elle émerge. H.P.B aimait à dire que « la matière est de l'énergie à son niveau le plus bas » matérialisée, la matière est atomique et nous savons, physiciens, que l'atome est l'expression de particules (formalisées) en mouvement. On peut donc imaginer ce que représente de l'énergie à son niveau le plus haut... Dieu, Celui dont rien ne peut être dit. Notre rapport avec le haut niveau d'expression de l'énergie s'arrête au cercle infranchissable du logos planétaire (la Terre) tant que l'intégration de la personnalité limite les transformations possibles de l'énergie, de la pensée qui réside en nous. La pensée est donc de l'énergie.


Dans cette loi, « l'énergie suit la pensée », il est sous-entendu que l'énergie est celle qui, dans le plan vital, éthérique et pranique, contenue dans les globules de vitalité (Leadbeater), diverge du Logos solaire (Soleil) et converge vers les centres qu'il alimente, les planètes pour lesquelles rayonnent ses rayons, vers lesquelles son énergie arrive.


L'énergie éthérique est recueillie en l'homme par la rate et se différentie ensuite dans l'ensemble de son « corps alimentable sans dégâts » car tous les centres de l'homme ne sont pas directement actifs. Sa volonté, son amour et sa sagesse parachèvent son développement naturel par l'évolution consciente de ses propres chakras (centres éthériques). Cette prise de conscience nécessaire à la progression du prana dans son corps commence réellement lorsque l'intégration de la personnalité se précise. Le travail créatif commence lorsque le centre de la gorge tourne amplement. La capacité d'abstraction de l'homme s'ouvre devant la vision intuitive du troisième oeil, le centre Ajna. Lorsque intervient la nécessité de transcender le mental concret, lorsque l'identification entre le penseur et la pensée est trop grande, il faut discerner avec précision le sujet de l'objet cognitif. Le détachement, le lâcher prise, nous en avons parlé, permet d'accéder lentement au mental abstrait. D'un point de vue énergétique, à ce stade de l'évolution, après les ascendances successives de l'énergie, elle doit « redescendre consciemment » vers le cœur de l'homme. Symboliquement exprimé par le chemin du retour, c'est l'énergie qui revient sur ses pas et qui alimente maintenant le cœur entre-ouvert. Quand le cœur est ouvert, la quatrième initiation est à l’œuvre, le disciple est maintenant un acteur conscient du Plan. L'énergie de la pensée est bouddhique, avant cela elle était mentale. L'homme utilise désormais la conscience de groupe et avant cela, il computait la conscience de soi.


« Ce qui signifie, pour être clair, qu'avant l'aboutissement du processus individuel de l'ouverture du cœur, aucune conscience de groupe n'est effective ». Morya et L.C dans Le cœur ouvert, ed. Cledam.

Etant donné que la pensée est de l'énergie, et que l'énergie pranique suit le chemin de l'évolution individuelle de l'homme, la pensée peut diriger cette énergie atmosphérique, pranique vers les centres correspondant au degré efficient de son développement. En ce sens, « l'énergie suit la pensée » c'est à dire que l'énergie pranique est orientable par la pensée pour peu, bien sûr, que la pensée puisse être dirigée volontairement par l'homme ; et ceci n'est pas gagné... avant que l'homme intègre sa personnalité et qu'il commence la recherche de Celui qui est au centre de son cœur.



Toute la difficulté, pour suivre cette loi, réside dans la manipulation consciente de l'énergie mentale. Cette problématique trouve sa solution dans la connaissance, l'amour et la volonté. Progressivement, l'âme s'éveille du monde méditatif/intérieur et ouvre l’œil sur un monde social, culturel, environnemental et naturellement concret par sa nature incarné/atomique. La connaissance est la première étape du travail conscient d'entraînement du mental et elle permet de développer en lui l'élasticité nécessaire au discernement, au détachement et à l'analyse/synthèse d'un monde en évolution. L'amour, la sagesse est l'étape seconde d'un processus de transformation et s'improvise en l'homme lorsque le penseur se différencie et se détache du processus cognitif par un retour sur soi, via le chemin du retour emprunté par l'énergie qui redescend vers le cœur en quête d'ouverture. La volonté enfin, dans l'oubli de soi, permet par la suite de diriger pleinement et consciemment l'énergie suivant les directives altruistes de la pensée soumise à l'écoute et à la vision du Plan projeté sur l'écran mental de la conscience de groupe du disciple maintenant accepté au sein de la Hiérarchie.

Bien à vous,SINBUCK.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:08    Sujet du message: La pensée appartient au monde créé.. Répondre en citant

l'intuition appartient au monde créateur..

[quote author=Sinbuck link=topic=349.msg842#msg842 date=1199450470][/quote]

Bonjour Sinbuck, et à tous,

N'ayant que peu de disponibilité de temps, je ne "rebondirai.." que sur ta première phrase.. On pourra donc considérer ce qui suit comme un début..
Cit :  pas vécue en tant que tel par les dévas ou anges qui représentent également des entités ayant droit de cité dans ce plan là.
- certes, à ceci près et il n'est pas peut-être mauvais de le souligner, que peu d'anges ou dévas ont "hérité" de capacités intellectuelles/mentales.. il en est de même pour les maîtres, passé le 6e degré, comme les dévas, ils sont dépourvus de mental, eux parce qu'il l'ont enfin abandonné comme mode d'accès à l'intelligence (laquelle, rappelons le est localisée dans le plan Atmique ou Nirvanique..), car l'intellect est d'un mode de fonctionnement "séparateur-comparateur" beaucoup trop laborieux en tant que système d'accès à la connaissance supérieure "Γνωσίς" nécessaire à la vie spirituelle.. ( la pensée intellectuelle n'est pas l' intelligence connaissante : "Γνώμη ού Γνώσίς" (Gnomé: la pensée, ού : n'est pas, Gnosis : la connaissance), d'où la nécessité d'accéder par "plus haut" dans les plans, que le seul mental, fut il abstrait.. ceci étant, le mental abstrait c'est déjà beaucoup.. même si, de ce qui parvient à la connaissance de l'homme (le "savant"), en les quelques minutes d'un rêve ou d'une "révélation" ( la pomme qui tombe de la branche..), il doit ensuite "plancher" des mois ou des années pour le coucher sur le papier afin d'en faire quelque chose de "digeste" et d'intellectuellement compréhensible au commun des savants mortels.. c'est d'ailleurs l'un des objectifs de l'initiation (ainsi que l'une de ses conditions..), que d'enseigner à l'homme le passage d'un "plan[1]" à l'autre, le plus élevé des maîtres[2] devant savoir se déplacer et agir (évidemment : dans tous les plans et sous plans inférieurs..), et est plus particulièrement depuis le 3e sous plan bouddhique, le Bodhisattva depuis le 2e sous plan bouddhique, le Bouddha depuis le 1e sous plan bouddhique, ce qui revient à dire que seul un Bouddha a une claire conscience intégrale dans la totalité du plan Bouddhique, d'où son "éveil" !


  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>


notas, ( les sous plans ici, considérés de haut en bas, soit du 1er le plus élevé, au 7e le plus bas..)
  [1] : il s'agit en fait là de sous-plan, à l'intérieur du plan Bouddhique (lui même sous-plan, son "4e ether".. dans le grand plan Physique Cosmique.

  [2] :  - l'Anagâmin, le "transfiguré", au 3e degré, lui, agit depuis le 7e sous plan Bouddhique.. 
         
          - l'Arhat, le "crucifié", au 4e degré, agit depuis le 6e sous-plan Bouddhique.. 
         
          - l'Asekha, le "révélé", au 5e degré, lui, agit depuis le 5e sous plan Bouddhique.. 
         
          - le Choan, du 6e degré, agit depuis le 4e sous-plan Bouddhique.. 
         
          - le CHOAN du 7e degré agit depuis le 3e sous plan Bouddhique..  
                   
          - le Bodhisattva agit depuis le 2e sous plan bouddhique..
         
          - le Bouddha agit depuis le 1e sous plan bouddhique..

          On pourrait dire que le "lieu" depuis lequel agit un initié correspond au lieu de la base de son "êtreté"..
- base depuis laquelle il exerce sa "liberté" ou (puissance "d'amour intelligent"..), au service du monde ! 
- Il a été choisi ici le terme "agir", se déplacer depuis, ou être basé.. afin d'assurer la continuité avec l'activité de l'âme des initiés mineurs, et donc le lieu depuis lequel elles l'exercent.. sachant que l'âme de l'initié du 1er degré (le "deux fois né"..), est située au second sous-plan causal, et celle de l'initié du 2e degré.. au 1er sous plan du même plan causal.. (DK dixit..), quant à l'initié du 3e degré (le 1er degré hiérarchique..), l'Anagâmin, etc..

- Ce petit « rappel », non spécialement pour toi, Sinbuck, mais surtout pour ceux de nos lecteurs qui auraient eu besoin de se remémorer leurs connaissances des plans et sous plans et des degrés de conscience correspondants, en rapport avec l’initiation.. comme avec la conscience angélique (ou « dévique »..), considérant les dévas comme des initiés « multicartes » si l’on peut dire.. quoique même eux doivent parfois passer par l’initiation et parfois aussi par l’incarnation humaine, ce qui est rare mais qui arrive.. une partie des initiés du monde provenant ainsi de l’évolution dévique..

Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama 
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:10    Sujet du message: La pensée appartient au monde créé.. Répondre en citant

bonjour,
merci de ce texte lamadelama,
comment savoir à partir de quel plan/lieu  un initié travaille t il

       On pourrait dire que le "lieu" depuis lequel agit un initié correspond au lieu de la base de son "êtreté"..
merci de m éclairer.
bien à vous

Ambre

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:10    Sujet du message: La pensée appartient au monde créé.. Répondre en citant

pour préciser ma question, le mot "êtreté" est "englobant" pour moi, "enveloppant", donc pas défini dans un lieu en particulier.. une expansion/extension du tout dans le tout... une impulsion et aussi une imprégnation non définie et propulsante...c' est un peu confus, mais j y viens... le SAAHR commence à produire ses effets !
Ambre
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:11    Sujet du message: La pensée appartient au monde créé.. Répondre en citant

excusez moi, je continue sur ma lancée... après vous avoir relu, Sinbuc et lamadelama...
pour ce que je com/prend, se ré/in/carner, c'est aller rechercher "ces" parties de nous que nous avons essaimé tout au long de nos parcours de vie, sur tous les plans, dans tous les espaces/temps, la cruxifixion du temps et de l espace en somme, l'état Christique par excellence... C'est réintégrer toutes ces parts de nous, ces parcelles, ces parts qui scellent et qui font de nous de êtres divins, le UN uni dans le tout! J'ai un schéma en tête mais je ne sais pas vous le transmettre, c'est une conscience qui est en moi.. une connaissance dans la re/co/naissance !

Ambre
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:12    Sujet du message: La pensée appartient au monde créé.. Répondre en citant

Citation:

bonjour,
A) merci de ce texte lamadelama,
comment savoir à partir de quel plan/lieu  un initié travaille t il
       On pourrait dire que le "lieu" depuis lequel agit un initié correspond au lieu de la base de son "êtreté"..
merci de m éclairer.
bien à vous
B) pour préciser ma question,le mot "êtreté" est "englobant" pour moi ,"envellopant" donc pas défini dans un lieu en particulier..une expansion/extension du tout dans le tout...une impulsion et aussi une impreignation non définie et propulsante...c est un peu confus ,mais j y viens...le SAAHR commence à produire ses effets!

C) excusez moi ,je continue sur ma lancée...après vous avoir relu Sinbuc et lamadelama...
pour ce que je com/prend,se ré/in/carner, c est aller rechercher "ses "parties de nous que nous avons essaimé tout au long de nos parcours de vie, sur tous les plans, dans tous les espaces /temps, la cruxifixion de temps et de l espace en somme, l état christique par exellence... c est réintégrer toutes ces parts de nous, ces parcelles, c est parts qui scellent et qui font de nous de êtres divins, le UN uni dans le tout! j ai un schéma en tête mais je ne sais pas vous le transmettre, c est une conscience qui est en moi.. une connaissance dans la re/co/naissance!

Bonjour Dame Ambre,

 A ) - comme çà à la volée, je serais tenté de répondre: comme tout le monde, de là où il veut.., mais tout comme dans nos trois monde, nous travaillons effectivement en principe : là où nous voulons, il va de soi que nous sommes limités par là où nous pouvons.. (soit, correspondant théoriquement à notre formation..), travailler.. donc l'initié travaillera lui aussi là où il lui sera possible de travailler.. ce qui sera fonction de son degré initiatique.. (sa "formation" spirituelle..), et donc de là où se trouvera sa "base" (là où son âme est "posée", du moins jusqu'au 4e degré, quand l'âme est réabsorbée dans la Monade, et le corps causal "brûlé"..), ou des sacrifices d'ordre énergétique qu'il sera prêt à faire, sachant que plus haut il tentera d'oeuvrer, et plus les énergies seront puissantes et, partant difficiles à supporter, si la "différence de potentiel électrique..", car c'est bien de cela dont il s'agit, en dernière analyse.. (oui, comme il en va ici-bas..), est génératrice de "brûlure", car qui dit énergie dit "feu", n'est-ce pas ? et feu électrique dès lors que les énergies considérées avoisinent le niveau Atmique ou Monadique ! (celui auquel les magiciens noirs ne se "frottent" pas.. mais qui n'est pas, quoi qu'ils en aient.. le niveau de la moyenne des membres des sites de spiritualité.. heureux quand l'un au moins est apte à appartenir à la hiérarchie..).
- Donc, le plus gros du travail des initiés du monde sera opéré et opérant, dans les niveaux de la causalité (1er et 2e sous plans du "causal"..), une faible part le sera au sous-plan le plus bas (ou le moins haut.. :)), du plan Bouddhique, celui que j'ai appelé le 7e sous-plan.. dans la "lumière blanche".. par les rares transfigurés.. (heureusement appelés à devenir moins rares, extériorisation oblige..).

 B ) - l'êtreté est effectivement soi-existante dans l'univers entier, et comporte en elle même l'univers entier, tant il est vrai que nous sommes des dieux ! (Jésus : j'ai dit, vous êtes des dieux !) et certaines expériences possibles dès la transfiguration, en font prendre "conscience" et donc marquent d'expérience vécue, l'être éternel.. elle est pourtant pour des raisons pratiques bien compréhensibles dans l'obligation de posséder un centre ou une "base" (là j'avoue que la définition n'est que de votre serviteur..), j'ai appelé ainsi ce "lieu dans la conscience" ou sous-plan, suivant les révélations de DK, donnant un positionnement à l'âme des initiés mineurs, à savoir le 2e sous plan Causal pour ceux du 1er degré, et le 1e sous plan Causal pour ceux du 2er degré.. (les âmes de la masse des hommes se trouvant sur le 3e sous plan Causal), le reste s'en est quasi automatiquement déduit, jusqu'au (Bouddha de parfaite Bouddhéïté..), dont parlent les Bouddhistes.. expression que je comprend en terme de positionnement dans le plan Bouddhique, et occupant, la dite "base" du SOI, (cela va de soi.. :D), le 1er sous-plan. Tout un chacun peut d'ailleurs le vérifier : le compte y est !

 C ) je vous prierai de vouloir bien m'excuser.. pour le moment..

- voilà, Chère Ambre, je suis bien conscient de n'avoir que très imparfaitement répondu, mais chaque question "spirituelle" sérieuse ne mériterait-elle pas un ouvrage entier ?

Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama 
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:13    Sujet du message: La pensée appartient au monde créé.. Répondre en citant

Citation:
voilà, Chère Ambre, je suis bien conscient de n'avoir que très imparfaitement répondu, mais chaque question "spirituelle" sérieuse ne mériterait-elle pas un ouvrage entier ?

merci et oui celà mériterait des ouvrages entiers, le livre de nos vies!
ps: merci d avoir corrigé mes fautes d orthographe! lol

Ambre
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:14    Sujet du message: La pensée appartient au monde créé.. Répondre en citant

Citation:

excusez moi, je continue sur ma lancée... après vous avoir relu, Sinbuck et Lamadelama...
 C ) - pour ce que je com/prend, se ré/in/carner, c'est aller rechercher "ces" parties de nous que nous avons essaimé tout au long de nos parcours de vie, sur tous les plans, dans tous les espaces/temps, la crucifixion du temps et de l’espace en somme, l'état Christique par excellence... C'est réintégrer toutes ces parts de nous, ces parcelles, ces parts qui scellent et qui font de nous des êtres divins, le UN uni dans le tout! J'ai un schéma en tête mais je ne sais pas vous le transmettre, c'est une conscience qui est en moi.. une connaissance dans la re/co/naissance !

  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>

Ambre,

C ) -si par "nous" il s'agit de l'intermédiaire détaché de l'esprit, soit : l'âme.. alors nous retrouvons sans aucunement "rechercher", puisque tout est en tout, et que tous les faits, acquis et donc tout ce qui fait et compose notre "enrichissement" par le passage dans l'incarnation, ce qu'au lieu de "parties de nous".. il conviendrait plutôt, évitant l'emploi du mental séparateur, de considérer ce qui de nous est toujours demeuré - englobé - dans notre "unité" fondamentale et que nous avons cru avoir essaimé, alors que ce ne fut le cas que dans l'apparence, et que dans la " RÉALITÉ-UNE " nous n'avons jamais rien quitté ni perdu, et que, dès le retour au UN, nous avons pu voir et sentir et au final "savoir", que toute séparation est illusion.. résultant des multiples identifications erronées accumulées depuis la nuit des temps.. c'est à dire depuis que l'être ne se savait pas encore être..- Pourtant seul l'essentiel demeure.. (il est dit : seuls trois germes seulement sont retenus de chaque incarnation..), je crois le nombre plus symbolique que réel, et chaque incarnation ayant son utilité, que c'est sur les ensembles d'incarnations, soit suivant des "cycles" caractérisés.. que l'âme (cet être semi éternel..), fait ses choix dans les "id" demeurés dignes de figurer au "menu".. si l'on ose dire.. sachant que même dans l'incarnation, nous "composons" notre identité des multiples "identifications" acceptées comme valables et utiles par notre "soi" personnalitaire, (et aussi, sans doute : celles qui flattent sa "vanité"..).
- il est possible de "voir" le créateur dans le bras vertical, et le créé dans l'horizontal, et le " kr' " , ou  gr: χριστός , le Christ, au centre de cette création.. comme "intermédiaire" ou "âme du monde" créé, émané du monde créateur, par le père.. il est donc "fils", au sens divin du terme et non au sens simplement humain, sauf à considérer l'être "humain" comme étant divin.. ce qui revient à ne le particulariser ni dans le temps ni dans l'espace.. mais à l'universaliser.. dans l'éternité et dans le tout.

  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>


PS, le " kr' ", peut être aussi visualisé comme une rose, (une rose, donc, au centre de la croix..), ou autrement, mais le symbolisme, si l'on y réfléchit, est tout aussi "parlant".. le symbole du TAO exprimant là aussi la jonction des deux polarités..  il est probable que dans un avenir plus ou moins lointain, une mathématique verra le jour qui tiendra compte des trois polarités "+" , "-" , et "+-", laquelle ("+-") sera la correspondance "Christ" dans l'univers.. cette mathéma (μάθημα) sera leçon d'êtreté, philosophiquement parlant.. et pourra, de manière pratique, déboucher sur une informatique ternaire, de beaucoup plus efficace car plus puissante que l'actuelle (binaire), ce sera basé sur une "calculation" assez semblable à celle de plus grands êtres que nous humains.. intermédiaires entre une humanité avancée (pas celle que nous connaissons..), et une humanité d'aspect "angélique", d'une blancheur lumineuse et "dorée", dépassant nos 6e et peut être même, par certains cotés, 7e races à venir..

Bien à vous..
Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama 
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 18:15    Sujet du message: La pensée appartient au monde créé.. Répondre en citant

merci
Ambre

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:45    Sujet du message: La pensée appartient au monde créé..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> réfléchissez-y Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky