Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
les oiseaux

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique -> Dévas, Esprits de la nature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:32    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

.

« le: 03 Décembre 2007 à 13:59: »



Salut à tous!Dans le règne animal, les oiseaux ont une place particulière. Ils sont les seuls à posséder une aptitude inaccessible à l'homme (par ses propres moyens).
Que ce soit le corbeau de l'Ancien testament ou la colombe du Nouveau testament, l'oiseau est présent dans la bible et y occupe un rôle de messager.

Cet animal m'émerveille et j'ai un amour particulier à son égard. Tous les animaux, une fois les besoins vitaux satisfaits, s'adonnent à la paresse. L'oiseau, non. Son incessante activité nécessite qu'il mange deux à trois fois son poids par jour, c'est dire s'il est actif!
La Tradition dit que nous avons à apprendre le langage des oiseaux. Elle dit notamment que le corbeau est le seul qui prévienne du danger; de là vient que l'incompréhension de la superstition en a fait "l'oiseau de malheur". Quelle ingratitude!

Leur chant est une "nouriture" indispensable aux arbres, on peut même les voir arroser les champs de fleurs sauvages en certains endroits de la montagne... Une nuit, alors que je m'endormais, dans la Nature, mon assoupissement fut secoué par la trille d'un rossignol. En même temps que son chant m'apparut une multiplication de fleurs violettes. Souvenir merveilleux et bouleversant...
Quatre-vingt pour cent de leur population est monogame; par exemple, le cygne, qui peut vivre jusqu'à cent ans n'a qu'une compagne pour la vie et s'il la perd, il n'en cherchera jamais d'autre; que peut signifier cela?

Des traditions disent qu'ils sont les messagers des ancêtres et des anges. Ils sont partout pourtant il est difficile de les voir, ils saluent l'aurore de symphonies grandioses ...


Saint François d'Assise parlait leur langage... 
Ils sont les porteurs privilégiés des signes donnés par l'Esprit. Avez vous remarqué comme leur chant peut venir ponctuer la plus intime de nos pensées, soit pour donner approbation, soit pour se moquer et suggérer qu'on fait fausse route?Leur porter plus d'attention peut être source d'un enseignement précieux et... joyeux!
Fraternel partage!



Lanou 

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:12; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:32    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

.« Répondre #1 le: 04 Décembre 2007 à 21:13: »




Voilà qui est dans l'air :  le langage des oiseaux, il se trouve justement que c'est actuellement le sujet abordé sur un autre site ami:
http://rose-croix.forumzen.com/langue-des-oiseaux-f10/a-livre-ouvert-t418.h…

En parlant d'oiseaux, voici une petite histoire qui m'est arrivée:
Il y a quelques jours j'ai perçu un appel de détresse qui me poussa à sortir dans le couloir sur mon lieu de travail.
Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un petit oiseau "tout fifi" le bec grand ouvert, affolé, mais dont aucun son ne sortait. Il était paniqué et se cognait à toutes les fenêtres du long couloir sans trouver la sortie. Sa panique était réelle.
Il me demandait de l'aide pour sortir, et, voilà une collègue de travail qui pointe le bout de son nez, qui aussi sec, comprit la situation.
Elle fit le tour du couloir, pour ne pas affoler plus l'oiseau, tandis que j'ouvrais plusieurs fenêtres vers la liberté.
Avec « la paix du cœur » je lui envoyais le calme et le rassurais sur son sort en lui montrant la sortie et lui demandant de faire confiance, que les fenêtres étaient à présent ouvertes. Il s'exécuta et s'envola dans les airs, bien heureux d'avoir retrouvé la liberté.
Ma collègue de travail me confia qu'après l'envol de l'oiseau vers la liberté, elle ressentit un petit bonheur, une joie qui lui avait fait énormément de bien.  .



DameJane 
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:13; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:34    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

. Répondre #2 le: 05 Décembre 2007 à 11:32: »

 


J' ai aussi vécu effectivement deux histoires pour ma part en relation avec des oiseaux , la première s' est déroulé un soir ou je montais dans ma chambre pour aller dormir, puis je m' approche de ma fenêtre et j' aperçois un oiseau posé derrière ma fenêtre et qui me regarde en n' ayant aucune crainte apparente, je tapotas donc sur mon carreau pour voir  ce qu' il ferait, quel serait sa réaction et ce qui est surprenant, c' est qu' il ne bougea pas. Je décidai donc d' aller me coucher et fermant un petit peu mon volet tout en lui laissant l' espace nécessaire pour pouvoir rester posé . Je m' allonge donc dans mon lit et il continue à rester tout en me regardant, je m' endormis et le lendemain il disparut, il ne revint pas et je n' ai jamais compris pour quelle raison il était resté posé derriere ma fenêtre avec un calme que je n' avais jamais rencontré chez un moineau qui par réflexe s' enfuit d'habitude à l' approche d' humains ....La deuxième histoire, se rapproche plus de l'histoire de DameJane, en effet, un jour dans notre jardin, nous vîmes une jeune tourterelle apparemment tombée de son nid, seule et qui sans aide serait morte, incapable de se nourrir, ne sachant pas voler, étant trop jeune . Nous décidâmes donc de la prendre et de la mettre dans une cage afin de la protéger de tout prédateur et par la même occasion la nourrir, ce que nous fîmes. Durant la journée nous laissions donc la cage dehors tout en surveillant, et sa mère arriva près de la cage et le nourrit, nous fûmes évidemment surpris et elle revint pendant plusieurs jours le voir à travers les barreaux, nous continuâmes donc à lui donner à manger et le soir nous le rentrions à l' intérieur. Puis une fois qu' il fut assez fort pour prendre son envol, nous avons décidé d' ouvir la cage dans le jardin, il sortit mais ne prenait pas son envol, la seule solution qui m' est venue pour qu' il décide de tenter de voler, fut de courir gentiment derrière lui, il prit finalement son envol et encore aujourd' hui, une tourterelle avec sa compagne viennent dans notre jardin et aux alentours, est ce lui ?  je le pense ....
 



Voyageur  




.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:24; édité 2 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:34    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant


« Répondre #3 le: 05 Décembre 2007 à 11:36: »
 
 
 




Merci, DameJane!Il est un oiseau dont le chant est plein de joie et dont j'ai expérimenté l'humour, c'est le merle.
J'étais à Paris, assis sur le banc d'un jardin du Louvre, interpelé par le chant d'un merle. Je sifflai une phrase semblable à la sienne en pensant les mots que je disais, je lui demandais de m'apprendre, je développais des variantes de la phrase qu'il disait...
Cela faisait une bonne heure au moins que nous conversions ainsi,( bien que je sois bien incapable de mettre en mots ce qu'on a pu se dire) et après une de ses phrases, je restais "essoufflé de l'imagination" sur ce que j'aurais bien pu lui dire, quand apparut au bout de l'allée une belle silhouette féminine. Elle était encore trop loin pour nous entendre; je commençai ma phrase par le sifflement d'admiration communément utilisé par les humains et prolongeais ma phrase par "qu'est ce que tu en penses?".
Il tarda à répondre aussi je commençais à penser qu'il avait trouvé mon propos déplacé, mais quand la femme fut juste en face de nous, il répéta mon sifflet admiratif en en caricaturant les accens. La personne, très surprise, se tourna vers l'arbre et nous avons éclaté d'un grand rire ensemble; nous étions "soufflés" et émerveillés. La personne continua son chemin avec un grand bol de joie offert par le merle.
Je vous invite à répondre aux oiseaux qui sifflent autour de nous, cela nourrit la joie et allège l'esprit (entr' autres! ).
Fraternel partage!


 


Lanou  

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:25; édité 2 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:35    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

.
« Répondre #4 le: 06 Décembre 2007 à 01:21: »




Bonsoir à toutes et à tous,en effet Lanou, je suis bien d'accord avec toi pour essayer de répondre à l'élégance fluette et vive des oiseaux qui, par leurs chants, leurs attitudes, montrent qu'ils maîtrisent « l'air du temps ».
Au mois de novembre, au début des années 90, dans les Pyrénées les pieds dans la neige, j’ai planté ma tente pendant 15 jours pour me livrer paisiblement à l’étude et à la méditation…
Malgré une quinzaine de livres emportés, je me rappelle apprécier tout particulièrement la lecture de « l’homme de désir » de L.C. de Saint-Martin… Mais mon observation se portait aussi (entre-autre) sur les corbeaux qui, à cette époque de l’année, terminent la période des amours…
Durant l’Automne, ils aiment manifester leurs cris graves et rauques qui, très fortement accentués dans les basses fréquences, m’inspirent les rythmes de Bach et les guerres de Carthage…
En repartant, sur un chemin de terre et de pierres, bordé de noisetiers dénudés, cinq ou six corbeaux profitent de l’instant pour prendre l’envol près de moi effrayés par mon passage en voiture. Je m’arrête pour les saluer également en imaginant qu’ils m’avaient observé depuis une quinzaine de jours dans cette vallée si pittoresque.
Depuis ce jour là, les oiseaux sont mes amis, je veux dire que je les écoute, je partage avec eux cet instant d’existence, sur le plan de l’expérience, nous sommes le chemin de vie des règnes de la nature…
« Voilà une étincelle du feu qui brillait dans un temps dont vous n’avez aucun souvenir. C’est un monument, c’est une antique, qui vous met sur la voie des sciences de son temps. C’est un germe des plantes qui ont végété dans le champ des êtres, où vous avez pris l’existence.
[…] Savez-vous ce que ce germe va vous produire ? Selon tout évidence, l’arbre même et peut-être, si vous persévérez, toute une forêt.
C’est arbre fixeront sur eux les eaux de l’atmosphère, qui arroseront vos contrées et y entretiendront la végétation.
Ces eaux après avoir pénétré la terre, en ressortiront pour entraîner dans leur cours, des parcelles d’or qui vous aideront à trouver la mine, des soufres onctueux et des sels bienfaisants qui rétabliront l’ordre et l’équilibre dans vos liqueurs.
Tout les arbres qui vont se multiplier serviront d’asile et de retraite aux animaux terrestres qui viendront s’établir sous leur ombrage. Tous les oiseaux du ciel viendront se reposer sur leurs branches, y perpétuer leur espèce, et ravir votre oreille de leurs concerts.
[…] Vous mêmes, en promenant vos pas sous les voûtes sombres de la forêt, et vous pénétrant du recueillement que ces lieux inspirent, peut-être y acquerrez-vous des notions sur le buisson ardent, et sur votre mission auprès de vos frères qui sont en captivité sous le roi des Egyptiens.
[…] Ne dites donc plus que l’histoire ancienne de votre être vous a laissé sans indice et sans monument, puisqu’avec le seul germe qu’elle vous a transmis, vous pouvez la faire revivre tout entière. »
L.C de Saint Martin.
A l’aube, réveillé par le chant mélodieux du rouge gorge, surpris au détour d’une haie par le vol bas, ample et par le coup de sifflet inventif des merles, émerveillé par le nuage des oiseaux migrateurs du delta du Danube, cette espèce animale représente le summum de l’évolution des « pondeurs d’œufs »… Car c’est bien d’un sacrifice qu’il s’agit, au niveau de la biosphère terrestre, les reptiles se sont écartés pour laisser passer les mammifères qui, avec tant de savoir faire industriel, font ce qu’ils peuvent maintenant sur le plan de l’amour…
Le « langage des oiseaux » est un dialecte alchimique bien significatif pour l’homme, la femme, attentifs aux geais des chênes qui, discrètement, se dissimulent dans le bleu du ciel, sur une branche de la forêt…
Je commence à apprendre depuis quelque temps le « dressage des oiseaux » ! Simplement j’entend… Après avoir fabriqué une petite volière en bois, une sorte de petit pigeonnier ouvert vers l’extérieur, les oiseaux sont libres d’entrer et de sortir à volonté… A part au début, pour les familiariser aux lieux. Malgré quelques signes de contacts familiers avec des pigeons, des tourterelles, des mésanges vivant tous en communauté et rentrant tous à la tombée de la nuit se percher sur une des branches de leur petit dortoir collectif, pour les résultats concluant et très significatifs dans l’interaction avec l’homme, la femme, c’est bien les corbeaux (choucas des tours) qui manifestent le plus d’affection par la maîtrise qui les caractérise au sein de leur environnement. Tous les oiseaux sont très précis dans le regard et réagissent très rapidement à la vue qui les stimule. Mais tous les oiseaux n’ont pas la même intention… Les oiseaux étant en liberté, j’use donc du conditionnement par la voix, un son propre pour chacun d’eux, selon leur espèce, qui me semble intuitivement identifié à eux.
Après deux mois de bécquées aux choucas, leurs hautes pattes se renforçant lentement, l’œil bleu et vif s’habituant à ma présence, la relation est très rapidement fusionnelle… L’été, la fenêtre ouverte, ils venaient nous réveiller, à l’aube, debout sur le lit, ils attendaient un moment, un geste, un sursaut pour crier puissamment à quelques centimètres des oreilles. Sous la douche, toujours la fenêtre ouverte, ils venaient se posaient sur l’épaule, lorsque je travaillais au bureau, à table, partout leurs désirs étaient localisés autour de moi ou des gens à proximité. Ils aimaient me pincer doucement l’oreille ou me chatouiller les cheveux et les poils de la barbe… Ils restaient des heures sur mes épaules, même lorsque mon activité nécessitait des mouvements amples comme pour jardiner, ils étaient là, toujours en équilibre sur l’épaule ou sur la tête… Avec leur bec puissant et l’agilité de leurs serres, ils essaient de tout manger, en tapant dessus jusqu’à ce qu’ils puissent voir si un petit morceau de cet objet est comestible ou non. Ils mangent des tomates, des prunes, des olives des graines en tous genres, des croquettes pour chat, du tabac, ils mangent tout, ils testent les objets par petits morceaux posés sur la langue et en l’enfonçant par va et viens à plusieurs reprises dans la gorge avant de décider véritablement d’ingérer sans se tromper. Je pense qu’ils doivent légèrement humidifier au fond de la gorge et goûter ainsi ce qu’ils testent. Car, même s’ils mettent une gomme (à crayon) en petits morceaux, ils ne la mangent pas ! (Malgré ce que raconte Gurdjieff sur les oiseaux de Géorgie dans une de ses histoires favorites…)
Les choucas des tours sont des oiseaux fascinants… Le contact avec eux est très présent ! Partout, ils rentrent dans la maison (il faut nettoyer sans cesse, les habits, les meubles…), ils dorment sur la bibliothèque, sur mon épaule… Même s’ils étaient ici ou là dans le bois de chênes aux alentours, il me suffisait de les appeler pour les voir en quelques secondes se poser sur moi. J’utilisais le son « kchia-kchia-kchia très aigu ou tchouk-tchouk-tchouk plus grave… Si je savais qu’ils me voyaient au loin, je tendais seulement les bras, et j’attendais qu’ils viennent y atterrir dessus. J’ai eu beaucoup de peine, lorsque partis pendant plusieurs semaines au Portugal (malgré quelqu’un qui venait les nourrir, un ami qui avait également des choucas), ils n’étaient plus là lorsque nous sommes rentrés. Personnellement, je pense qu’ils se sont fait attaquer par des rapaces plus gros, des buses, des faucons, des milans… car ils n’avaient pas atteint leur age adulte et n’étaient pas suffisamment méfiants… à cause du contact avec l’homme, la femme… 
Voilà, et n’oublions pas la huitième heure du Nuctumérum d’Apolonius de Thyane :
« Les étoiles se parlent, l'âme des soleils correspond avec le soupir des fleurs,
des chaînes d'harmonie lient entre eux tous les êtres de la nature »



 
SINBUCK. 

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:26; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:36    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

« Répondre #5 le: 06 Décembre 2007 à 18:07: »



Bien le bonjour les Amis !Quel beau partage que vous offrez chacun en lecture par vos expériences vécues. La poésie de vos coeur touchés par l'amour des oiseaux,  vous a inspiré de si beaux textes, en toute simplicité.
J'avoue Sinbuck que votre récit m'a fait vivre un petit voyage au pays de ceux qui aiment la nature.




BIEN A VOUS TOUS ! damejane 
 


 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:28; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:36    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

.« Répondre #6 le: 06 Décembre 2007 à 18:38: »


 
Citation:
Voilà, et n’oublions pas la huitième heure du Nuctumérum d’Apolonius de Thyane : « Les étoiles se parlent, l'âme des soleils correspond avec le soupir des fleurs,
des chaînes d'harmonie lient entre eux tous les êtres de la nature »
SINBUCK.




Voir nouvel article sur :LE NYCTHEMERON d'APOLLONIUS DE TYANE
(texte en entier)
 
http://shanti2208.free.fr/Forum/index.php?topic=317.msg753#msg753


.DameJane. 
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:28; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:37    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

.
« Répondre #7 le: 28 Mars 2008 à 00:15: »


La légende de Saint François D'Assise  


 



Son amour des créatures vivantes était bien connu, voici deux petites histoires sur lui avec  les oiseaux :
 


Citation du livre : 

La Légende de Saint François D'Assise
 (d'après les témoins de sa vie)
de  GEORGES LAFENESTRE  -  L'EDITION D'ART 
 


(une petite histoire qui représente bien l'amour de Saint François pour les oiseaux).  


 


p104 :"" Comme il arrivait un jour au castel d'Alviano, pour y porter la sainte parole, et qu'il était monté sur un tertre afin d'être vu de tous, il commença par demander du silence. Assitôt tous se turent et se tinrent attentifs, sauf une nombreuse troupe d'hirondelles, babillardes et jacassières qui, autour de leurs nichées faisaient grand bruit. Comme François ne pouvait se faire entendre des hommes, il s'adressa à ces bavardes :<< Et les oisillons, à la grande surprise de tous les asistants, se turent soudain et ne bougèrent plus avant la fin du prêche.
Tous les hommes, voyant ce prodige, remplis d'admiration, s'en allaient disant : <<Vraiment, cet homme est un saint et l'ami du Très-Haut.>> Et ils se pressaient, s'approchaient, s'efforçaient de toucher ses mains, ses vêtements, louant et bénissant Dieu.""           



 




(une autre histoire qui montre l'amour des oiseaux pour Saint François et son sens de la justice divine). 
"p107 : ""Un jour que François était assis à table (...), voici que deux oiseaux, mâle et femelle, cherchant pâture pour leur nouveau né, s'approchent et picorent sur sa table des miettes, tant qu'il leur plaît. Le saint s'en réjouit, les caresse à son habitude et leur offre des vivres pour la saison.Un beau jour le père et la mère ramènent au moine leurs petits, quasi nourris à leurs frais et, les leurs ayant remis, ne reparaissent plus. Les poussins apprivoisés par les moines se posent sur leurs mains, vivent dans la maison, non comme des hôtes mais comme des associés.
Ils refusent de regarder les séculiers et se montrent les nourrissons du saint même. Ce qu'observant, le saint admire et invite les frères à la joie.
<<Voyez fit-il, voyez ce qu'ont fait nos frères les rouges-gorges, comme si ils étaient pleins de raison !>> Il s ont dit : <>
 C'est ainsi que les oisillons font vie commune avec les moines, partageant amicalement leurs repas, jusqu'au jour où l'avarice troubla cette concorde. En effet, le plus grand des oiseaux se mit à persécuter les petits, et lorsqu'il était, lui, bien gavé, ne les laissait plus par avidité approcher de la nourriture.
Voyez, dit le saint, ce que fait cet avare ! Il est plein, il est repu, et pourtant il jalouse ses frères. Il mourra de male mort. Le châtiment suivit de près la parole. Ce persécuteur de ses frères, étant monté sur un vase plein d'eau pour y boire, y tomba subitement et mourut suffoqué, et l'on ne trouva point de chat ni de bête qui osât toucher l'être maudit.""




 



bien à vous : DameJane      
     .
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:29; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:38    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

 
« Répondre #8 le: 28 Mars 2008 à 13:14: »

 
Bonjour à tous, 
Je me joins à vous pour vous dire à quel point j'aime les oiseaux, TOUS les oiseaux, et combien ils font partie de ma vie et me rendent heureuse !!

Lanou, j'ai eu une expérience qui ressemble à la tienne avec un merle.
J'ai sifflé un air à plusieurs reprises et le merle visiblement en copiait la mélodie !!!! Ce fut un incroyable échange car ensuite j'improvisais et lui aussi se calquait sur les sons envoyés !!!!

Plusieurs fois également, un rouge-gorge ou une mésange se sont posés près de moi en "messagers" pour m'apporter un message ou simplement un réconfort ...

Dans la lumière


Manorah 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:31; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:39    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

.

« Répondre #9 le: 13 Juillet 2008 à 11:31: »





Pour le plaisir des oreilles et des yeux ! 


Vidéo 



Chants d'oiseaux de France partie 1 


http://youtube.com/watch?v=jreEzsF0AYY&feature=related  



 
damejane 

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:32; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:48    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

.
« Répondre #10 le: 13 Juillet 2008 à 11:37: »

 



Vidéo 


le silence des oiseaux 


http://youtube.com/watch?v=uLP6QLgh-v0&feature=related  


 




damejane 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:33; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:53    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

« Répondre #11 le: 13 Juillet 2008 à 12:29: »

 


La colère des devas due au massacre de 350 000 oiseaux par le pétrolier ERIKA a provoqué la terrible tempête qui a suivi. (le film documentaire "la tempête du siècle" donne des images impressionnantes et l'apparition fugace des devas y est stupéfiante). Ce bateau était parti de Dunkerque et les écologistes là-bas s'étaient fermement opposés au départ de ce pétrolier qui était une épave flottant avec du cache-misère. La loi de la rentabilité a muselé leur opposition, comme si souvent.

Je n'ai pas fêté l'an 2000 et ai été indigné que des cotillons puissent faire oublier un tel crime.


 
 
Lanou 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:34; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:54    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

Répondre #12 le: 14 Juillet 2008 à 14:57: »


 





Citation:
C'est ainsi que les oisillons font vie commune avec les moines, partageant amicalement leurs repas, jusqu'au jour où l'avarice troubla cette concorde. En effet, le plus grand des oiseaux se mit à persécuter les petits, et lorsqu'il était, lui, bien gavé, ne les laissait plus par avidité approcher de la nourriture. Voyez, dit le saint, ce que fait cet avare ! Il est plein, il est repu, et pourtant il jalouse ses frères. Il mourra de male mort. Le châtiment suivit de près la parole. Ce persécuteur de ses frères, étant monté sur un vase plein d'eau pour y boire, y tomba subitement et mourut suffoqué, et l'on ne trouva point de chat ni de bête qui osât toucher l'être maudit.""





- Si même un simple rouge-gorge peut s'attirer la colère d'un Arhat..
 

- mais les pouvoirs d'un Saint tel que François d'Assise[1] dépassent tellement celui de provoquer l'estouffement d'un oiseau trop gourmand, qu'il ne soit jamais oublié que c'est à chaque premier quart de siècle que les nations sont mises en garde, et que de leur entendement dépend la marche de l'humanité pendant le siècle, il serait bon qu'enfin les hommes aient la sagesse d'écouter les avertissements de leurs adeptes..

- DK, qui fut le disciple le plus proche de KH, lequel est le chef actuel de la hiérarchie, et un "Christ" ou fils de Dieu lui même, en remplacement dans la fonction hiérarchique, de Maïtreya le Christ[2] historique.. Le Maître DK donc, ce grand disciple, n'a-t-il pas écrit les mots terribles : "CES HOMMES MAUDITS.." ? - parlant des profiteurs et autres trompeurs prévaricateurs et fauteurs de guerres.. dans l'Amérique des années 40.. il ne semble pas que l'on ait "entendu" ni la valeur ni la gravité de ces paroles, ni la mise en garde.. tant il est "facile" d'ignorer le divin, mais oh combien stupide est cette ignorance, tellement elle est lourde de conséquences, n'avons Nous pas exprimé à quel point la plus grande "valeur" qui est aussi la plus grande "puissance" celle du maître des mondes créés.. était la plus impalpable, et la moins apparente ?

- C'est ici, pour attirer l'attention sur la "possibilité" de sévérité des maîtres, comme il en a parfois été de celle des anges, qui sont des Maîtres en leur propre règne (sévérité démontrée, entr'autre à Sodome et Gomorrhe..), et tenter de laisser percevoir de quel pouvoir de sanction il peut ou pourrait être disposé.. par un ou plusieurs des maîtres, dans la plus totale impersonnalité, je rappellerais que l'affaire de la vache folle qui a fait dans la décennie précédente tant parler les gens de presse et le personnel politique et des affaires, ainsi bien sûr que tous les services de santé à commencer par l'OMS.. tout ce "tremblement" débuta par la juste colère d'un des Arhats présent en incarnation dans l'une des nations occidentales concernées, par la vision du traitement indigne d'une humanité civilisée qui était fait aux animaux, et essentiellement aux bovins.. donc les vaches, qui de par leur bonté, leur docilité et l'immensité du service qu'elles rendent par le don de leur lait ne méritent pas une telle dureté de traitement.. La colère des Arhats est toujours et encore plus justifiée de nos jours, tant le comportement inique des humains actuels révolte toutes les puissances déviques comme les puissances humaines hiérarchiques ! La cause en est l'avidité monstrueuse et devenant humainement insupportable des possédants, qui entraîne une véritable "mise à sac" des ressources planétaires au profit de ces quelques "malins" et la paupérisation grandissante de millions et de millions d'êtres humains.. Quand l'humanité pensante comprendra-t-elle que les intérêts des riches ne sont en rien les siens, et quand la rupture d'avec les "fortunes" sera-t-elle consommée ? Il est plus que temps que les richesses du monde soient enfin la propriété de tous et que cesse le "vol légal" au prétexte de "propriété", car dès lors que les richesses ne servent plus le bien commun, elles sont indignes propriétés de voleurs "légaux", et apparence de légalité, hors de toute réalité de droit. Tout tient donc ici bas, à la loi, et lorsque les nations ont des lois injustes ne servant que les intérêts des voleurs, alors les nations devraient changer leurs lois, ou il est certain qu'à terme, ce seront les biens et les richesses des hommes qui seront enlevées à l'humanité.. N'oubliez jamais que l'un des hommes qui fut un temps l'un des plus craints et des plus riches de ce globe, suscitant un apparent fanatisme et dévotion, d'ailleurs totalement indignes et immérités.. vu la médiocrité du personnage.. celui là, donc : ce "Saddam" là puisque c'est de lui dont on parle, a fini dans la peau et l'apparence d'un clochard, selon le puissant voeu là aussi formulé par l'un des Maîtres incarnés alors..



Citation:
cit, Lanou : Je n'ai pas fêté l'an 2000 et ai été indigné que des cotillons puissent faire oublier un tel crime.

- Il en fut de même pour beaucoup de disciples, les fêtes de la matérialité, ne sont pas celles de l'esprit ! nul cotillon aux festivités du coeur, juste le bien à faire.. et il y a toujours beaucoup à faire ! Ceci dit les enfants et les immatures et autres inconscients ont besoin des cotillons pour percevoir et manifester la joie ! - Pourtant, s'il est juste et naturel que les enfants soient "infantiles", il est stupide que les adultes le soient aussi, et de plus en soient fiers ! Les nations infantiles, immatures et inconscientes tiennent déjà la sanction de leur destinée.. Nulle civilisation ne peut être à la fois fière de sa maîtrise des choses matérielles, de son "puissant" intellect, et manifester un tel infantilisme, une telle inconscience, sans risque de déchoir durement de son rang parmi les êtres..




Notas : [1] St François, incarnation précédente de Kut Humi (KH).. caractéristique commune aux "deux" saints : leur amour de la langue française !
[2] Christ, lui même incarnation suivante de "Krishna", l'avatar, 5 millénaires avant nos jours, de Vishnu le préservateur des mondes, la divinité représentative du "second rayon" d'amour sagesse sur notre terre..




 



Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama  


 


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 14 Mar 2009 - 01:35; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 14 Mar 2009 - 01:21    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

« Répondre #13 le: 06 Mars 2009 à 22:39: »




Sept centres de recherche européens
confirment l'influence négative du
réchauffement climatique sur les oiseaux‏



De :  Terre sacrée
(vivant12@wanadoo.fr
Envoyé : jeu. 05/03/09 23:36
À :  damejane

Dix scientifiques appartenant à sept universités et centres de recherche européens, dont le Muséum national d’histoire naturelle de Paris (connu sous le nom de Jardin des Plantes) viennent de rendre publique une étude confirmant ce que pressentent et affirment les ornithologistes, dont Philippe Dubois de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, depuis plusieurs années : le réchauffement climatique en cours menace l’existence de nombreux oiseaux nichant en France et dans la plupart des pays européens.
Commentaire de Denis Cauvet et de Frédéric Jiquet, les deux scientifiques français ayant participé à cette longue enquête : « Nos travaux montrent que les effets du réchauffement climatique se font déjà sentir dès maintenant. Bien que les températures aient encore peu augmenté récemment, il est surprenant de constater à quel point l’impact est déjà visible sur les populations d’oiseaux nicheurs à travers toute l’Europe ».

Les prévisions des dix spécialistes établissent que si trente espèces vont voir leurs populations augmenter, quatre-vingt-douze autres vont enregistrer un effondrement sinon une disparition de leurs effectifs.

Parmi les espèces les plus menacées : la bécassine de marais, le vanneau huppé, le traquet motteux, le casse-noix moucheté, le pinson et le rouge-gorge. Au bout de cette évolution : la simplification et la standardisation de nos espaces (dits) naturels.

Une simplification et une standardisation que reflètent les étals des marchands de fruits et de légumes depuis une vingtaine d’années. Ainsi, de nouveau, des scientifiques démentent les affirmations d’un ancien ministre, le pseudo-scientique Claude Alègre, qui malgré ses foucades médiatiques, se coupe de plus en plus nettement de la communauté scientifique. Obstination dont une récente séquence de « Ce soir ou jamais » sur France 3 a montré qu’elle était partagée par le conseiller du Prince, Alain Minc qui n’en est d’ailleurs plus à une erreur prés.

Ce qui permet de réduire à bien peu de choses les prétentions de Nicolas Sarkozy qui a rapidement oublié ses vagues promesses du Grenelle de l’environnement. Pour cause de crise, la lutte contre le réchauffement climatique est remise à plus tard, donc à trop tard.

La cause est donc hélas entendu : non seulement, comme je l’ai expliqué ici récemment, les modifications climatiques perturbent sérieusement les habitudes migratoires de millions d’oiseaux, mais en plus leur existence même est menacée. Tout comme est menacée la biodiversité du territoire français et européen. Tout comme la biodiversité de l’Afrique, de l’Asie, de l’Amérique Latine et des espaces arctiques et antarctiques.

Menaces qui ne concernent pas seulement les oiseaux mais toutes les espèces vivantes. Y compris celles, les insectes de toutes sortes, qui participent à la pollinisation des fruits et des légumes. Si ces insectes, et pas uniquement les abeilles dont un quart de la population mondiale a déjà été éliminée depuis vingt ans, disparaissent nous aurons de moins en moins de fruits et de légumes sauf si nous fécondons chaque fleur... à la main. Ce qui est évidemment impossible.

Mais qui s’en soucie ? Combien des politiques de droite ou de gauche ont appris, en dehors de leurs gentilles déclarations sur le « développement durable », à réfléchir écologiquement, c’est à dire au delà du terme prévisible de leurs mandats.

Cette situation de la biodiversité, alors qu’il s’agit officiellement une des priorités de l’Europe, ne semble émouvoir que les naturalistes. Et les milliers de bénévoles qui, pour le compte du Muséum national d’histoire naturelle et les autres centres universitaires de recherche, ont passé des mois à traquer les oiseaux, à les observer et à les compter.

La préservation de la biodiversité, qui concerne également le monde végétal, est essentiel, est l’un des facteurs essentiels de la survie de l’humanité. Et non pas, comme on l’entend dire souvent, de la survie de la planète.
Car il devient évident que si l’homme disparaît, la terre, elle, poursuivra son destin sans nous.

PS Pour ceux qui ont suivi ses aventures déjà racontées ici, je signale que la cigogne Max, suivie par satellite depuis dix ans par les chercheurs suisses du Muséum de Fribourg s’est installée sur son nid habituel prés du lac de Constance et qu’elle a finalement choisi de « reprendre » la cigogne mâle qui s’intéresse à elle depuis 2005. Il a viré un concurrent...
Par Claude-Marie Vadrot Source : http://www.mediapart.fr/club/blog/claude-marie-vadrot/050309/sept-centres-d…





_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 14 Mar 2009 - 01:22    Sujet du message: les oiseaux Répondre en citant

« Répondre #14 le: 07 Mars 2009 à 11:15: »


Aigle! Tout puissant! Entends notre appel!
Toi qui connais les Mondes de Feu, que la sagesse de Ta Puissance se tourne vers nous et déverse abondamment le Rayon qui purifie, afin que les pensées nauséabondes, la cupidité, le déni de la dignité et la responsabilité humaine qui étouffent et détruisent la Création, en soient  éliminées.
Réponds à notre appel afin que nos pensées soient dignes de voler comme toi dans le ciel pur où règne l'Esprit.
Corbeau! Grand Magicien! Entends notre appel!
Toi qui connais les mystères de la Transformation, toi qui rend tout possible, toi le terrible et le merveilleux, toi, le Grand Guérisseur, nous invoquons ton aide afin que la Terre Mère retrouve santé, afin que le mensonge soit craché du Monde, afin que la diversité des expressions de la Vie soit préservée dans sa beauté et s'épanouisse en un Monde où l'Amour guide les actes sur les chemins de la bonne volonté par tous.
Corneille! Gardien de la Loi! Entends notre appel!
Toi qui connais et applique la Loi, nous invoquons ton aide, ton action puissante, afin que cessent toutes ces corruptions qui ne génèrent que souffrances et stérilité, afin que soit clairement perçu que la Loi sait se faire respecter dans Sa justice et Son amour inclusif, afin que nos enfants grandissent sous ta protection, afin que le droit à la présence en ce monde pour tous ceux qu'IL y a mis soit respecté. Vois, Corneille! la Loi est bafouée. Des espèces entières disparaissent, le vivant est pétri et réduit à être un produit de consommation, l'Évolution est emprisonnée par des manipulateurs sans scrupules ni limites. Vois, Corneille! Entends notre appel et réponds!
Buse! Messager! Entends notre appel!
Frère Buse, à notre cri de détresse la réponse du Ciel est urgemment nécessaire. Porte notre appel aux Aînés, aux Forces de Lumière, aux Mondes angéliques, à la Grande Nation du Ciel!
Par ton soin, que Leur message à nous soit porté à toutes les oreilles afin que la juste attitude nous soit révélée.



Fraternellement,
Lanou

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:30    Sujet du message: les oiseaux

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique -> Dévas, Esprits de la nature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky