Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Nouvelles vagues dans les mers du Grand Nord

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique -> Dévas, Esprits de la nature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:29    Sujet du message: Nouvelles vagues dans les mers du Grand Nord Répondre en citant

Documentaire sur ARTE,
disponible en lecture vidéo pendant 7 jours

Nouvelles vagues dans les mers du Grand Nord
Le réchauffement climatique aura aussi d'importantes conséquences économiques,
comme le montre cette série en trois volets.

2. Dans le sillage des poissons
La mer de Béring est un carrefour majeur, sillonné par les flottes de pêche industrielle américaine, russe et asiatique. Mais avec la montée de la température des eaux, les bancs de poissons ont tendance à migrer vers les zones russes. Or, ce pays n'envisage pas de lutter contre la pêche intensive. Mais, entre les îles Pribilof à l'ouest de l'Alaska et celles du Commandeur près de la péninsule du Kamtchatka, les pêcheurs, les défenseurs de l'environnement et les autorités veillent au grain.
(Allemagne, 2008, 43mn)
RBB
Réalisateur: Eberhard Rühle, Holger Preusse


Lien vidéo :



Bien à vous : damejane


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 08:30    Sujet du message: Nouvelles vagues dans les mers du Grand Nord Répondre en citant

.



L'intérêt de ce reportage, en dehors de l'aspect "écologique", c'est qu'il démontre ici l'interdépendance de tout un système du milieu vivant marin, lequel, pour survivre, doit se déplacer géographiquement en réponse à un changement climatique, (le réchauffement).
On peut observer l'impact direct sur les Grands Dévas qui ont la lourde tâche de maintenir un équilibre, ce qui à l'échelle planétaire peut se révéler par de grands bouleversements, comme des cyclones, des tremblements de terre, la désertification de certaines zones du globe, ou encore la fonte des glaces au pôle Nord, (premier producteur de micros organisme nécessaires à la survie des règnes du milieu marin), ainsi que l'influence directe au niveau terrestre sur les autres règnes, comme celui du végétal, animal, minéral (glissement de terrains..) et pour finir la boucle, le retour de bâton sur les hommes qui vivent sur cette terre.

De plus, les Grands Dévas, en permanence, subissent la demande égoïste des hommes répartis sur le globe: des demandes de pluie pour les uns, de beau temps pour les autres, par avidité et intérêt privé plus que par respect de ces Grands Dévas, lesquels sont ainsi dans l'obligation de coopérer avec les humains.
Si il n'y avait pas de grands êtres incarnés, des Initiés répartis sur toute la terre, le déséquilibre serait encore plus manifeste, car ils œuvrent en coopération avec la Conscience Divine, ce qui veut dire avec la compréhension de la Valeur réelle des choses, et le respect de la Vie. Ils font tout ce qu'ils peuvent pour faire prendre conscience aux hommes, que certains de leurs choix ne peuvent qu'aggraver la situation sur ce monde, ils font cela par la communication avec quelques humains sensibles à leur mode de fonctionnement télépathique, ou en détachant à la rencontre des hommes certains d'entre eux, incarnés momentanément dans le règne animal.
C'est bien parce que l'homme a tendance à  privilégier son fonctionnement en terme d'individualité égoïste, et non en terme de globalité et d'interdépendance, que le résultat de ce qui se passe dans le monde est si catastrophique. Si cette coopération entre les mondes du haut et du bas n'existait pas, nous ne verrions pas, aussi, des hommes et des femmes de bonne volonté réagir pour tenter d'inverser cette situation avant qu'elle ne s'aggrave encore plus.
Au quotidien, chacun peut à sa manière coopérer en n' étant simplement pas co-acteur de l'avidité et de l’égoïsme, mais en étant, un tant soit peu plus attentif à ce qui se passe, non seulement dans son entourage ou son pays, mais aussi chez les autres. Des actions en ce sens sont menées un peu partout de par le monde, ce qui leur manque serait une coordination planétaire, qu'il serait vain de demander aux politiciens "classiques" qui sont plus préoccupés de se faire élire ou réélire, que de servir réellement et avec dévouement l'humanité.
Chacun peut encore choisir d'utiliser des solutions qui marchent et qui sont, pour la plupart connues pour endiguer ce fléau. Ce dernier, par son apparition est la conséquence directement liée à l'homme, soit du fait de son silence ou de son inaction, ou encore, soit pour son bien être qu'il aura privilégié avant le reste !
Il existe bien des formes diverses de destructions citadines qui ont un impact direct sur la nature, comme certaines musiques à basses fréquences, les déchets toxiques jeté à la poubelles, (comme les piles usagées), les vielles huiles de moteurs, les peintures vidées dans les égouts, les gaz de vieux frigos, les sacs poubelles en plastique, (que l'on jette aussi bien en mer que sur des terrains..)
Dans les campagnes, la disproportions des cultures, qui restent trop intensives ainsi que l'usage des pesticides qui sont de véritables poison.
Quand au milieu marin, on abuse et on use de la pêche intensive, on ne laisse pas le temps aux poissons de se reproduire ni de grossir qu'ils sont déjà emprisonnés dans des gros filets. On vends leurs œufs  aux riches. Ce ne sont pas les petits pêcheurs qui sont à blâmer, mais bien les gros bateaux suréquipés qui ne laissent aucune chance aux bancs de poissons, et, en fin de course, les pauvres n'ont que les restes.  C'est la surconsommation des pays riches qui gaspillent encore bien trop la nourriture qui fait tant défaut là ou la famine sévit.

Tant qu'un juste milieu ne sera pas adopté, qu’une politique consciente de la préservation de la diversité dans tous les règnes vivant ne sera pas adoptée et scrupuleusement respectée à l'échelle mondiale, il sera très difficile et douloureux de maintenir un équilibre harmonieux pour les Grand Dévas.
Ce reportage a l'avantage de bien faire comprendre les interactions et les mécanismes mis en place par Dame Nature, Mère de tous les règnes vivants, je vous invite cordialement à y réfléchir.



Bien à vous : DameJane.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:37    Sujet du message: Nouvelles vagues dans les mers du Grand Nord

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique -> Dévas, Esprits de la nature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky