Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le TROISIEME ACCORD TOLTEQUE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Chamaniques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 12 Sep 2008 - 12:39    Sujet du message: Le TROISIEME ACCORD TOLTEQUE Répondre en citant

Nous avons tous la fâcheuse habitude de faire des suppositions à propos de tout et de croire ensuite qu'elles sont la vérité !! Prêts parfois à jurer qu'elles sont vraies...C'est à mes yeux, un accord très difficile à rompre.
En effet, nous faisons sans cesse des supposition sur ce que les autres font, pensent… On leur prête des intentions ! Moyennant quoi, chaque fois que l’on prête des intentions à autrui, on crée des problèmes ! On interprète de travers, on en fait une affaire personnelle, la parole n'est plus impecccable et on s’empoisonne !!! Voilà, la boucle est bouclée.
Pourquoi prête-t'on des intentions à autrui ?  Souvent parce-que l'on a peur de demander des explications.

Ruiz dit ceci :
On ne voit et n'entend que ce que l'on veut bien voir et entendre. On ne perçoit pas les choses telles qu'elles sont. On prend l'habitude de rêver sans lien avec la réalité... Lorsque nous ne comprenons pas une chose, nous faisons une supposition quant à sa signification, et lorsque la vérité se fait jour, la bulle de notre rêve éclate, et nous découvrons que les choses n'étaient pas du tout comme nous le pensions.
Faire des suppositions dans notre relationnel est le plus sûr moyen de s'attirer des problèmes.
Par exemple, dans le couple, on suppose souvent que notre partenaire sait exactement ce que nous voulons, et nous croyons ne pas avoir besoin de le lui dire ! On peut aisément en déduire les malentendus qui en résultent au quotidien et qui finissent parfois de façon gravissime, c’est à dire par une totale incompréhension, voire : drame et rupture.
Pour illustrer ceci, je prends volontiers une situation que relate Jacques Salomé, je crois, dans un de ses ouvrages. (ou conférence) :
Au début de leur mariage, le jeune époux attentionné apporte chaque dimanche à madame, son petit déjeuner au lit. Et ce joli scénario dure bien une vingtaine d'années. Mais un jour, n'en pouvant plus, l'épouse exaspérée explose : elle déteste déjeuner au lit et elle a une overdose de croissants !!!  On imagine sans peine la surprise et la déception du mari. Et les conséquences possibles.
Tous deux ont commis une erreur : la mari a supposé que sa femme aimait ce "rituel". La femme n'a pas eu une parole impeccable, elle ne s'est pas respectée, elle aurait dû dire sa préférence. Chacun a agi pour faire plaisir à l'autre, mais en faisant des suppositions !! Et le désastre est au bout.
Ce schéma peut être transposé X fois dans nos vies, envers nos conjoints, nos parents, nos enfants, nos amis, nos supérieurs, bref le quotidien !
Même le silence est sujet à interprétation : celui qui ne répond pas va voir, dans la plupart des cas, son silence interprété de façon négative, y compris comme une insulte. Classique aussi des rapports conjugaux !!!
Oui,on suppose que tout le monde voit la vie comme nous la voyons .
On suppose que les autres pensent comme nous pensons, qu’ils ressentent les choses comme nous les ressentons, qu’ils jugent comme nous jugeons. Voilà la supposition la plus importante que font les humains. C’est la raison pour laquelle, nous craignons d’être nous-mêmes avec les autres, car nous pensons qu’ils vont nous juger, nous maltraiter et nous critiquer comme nous le faisons nous-mêmes.

Pourquoi aussi faisons nous des suppostions ?? Car il y a des millions de questions auxquelles nous cherchons des réponses, et il y a tant de choses que notre esprit rationnel ne peut expliquer. Alors qu'importe que la réponse soit juste ou fausse, le seul fait de trouver une réponse nous rassure, calme notre angoisse.
Ces suppositions parfois sont extrêmement néfastes pour notre corps ! Eh oui....
Ruiz ne l'aborde pas dans son ouvrage. Pourtant lequel d'entre nous ne s'est pas "fait du souci" pour un proche sur la route dont le retard inquiète ? L'imagerie mentale se déclenche alors : on suppose le pire : l'accident, mais pire encore, les secours n'arrivent pas. On en a des sueurs, c'est terrible, la souffrance est là. Ce qui est prouvé médicalement c'est que ce scénario catastrophe déclenche dans le corps la libération de violentes hormones de stress, les mêmes d'ailleurs que lors d'un événement réel !!!!
Alors pourquoi s'infliger ce supplice pour un événement qui n'a que de faibles probabilités de réalisation....

On fait aussi beaucoup de suppositions sur soi même, sur ce que l’on est capable ou pas capable de faire. On se surestime ou l'on se mésestime, avec d'un côté la déception, de l'autre le découragement.
Supposition encore dans une relation, l’une d’elles étant : « mon amour va le transformer ». Mais cela est faux !
L’amour véritable consiste à accepter l’autre comme il est, sans essayer de le changer. Cela demanderait un ouvrage entier,  que d'ailleurs Ruiz a écrit avec "La Maîtrise de l'Amour" .
Si on imagine simplement le jour où l’on arrêtera de faire des suppositions en prêtant des intentions à notre partenaire et à toutes les personnes présentes dans notre vie, notre manière de communiquer changera complètement et nos relations n’auront plus a souffrir des conflits engendrés par des hypothèses erronées.
Il y aurait des milliers d'exemples concrets à donner encore...


 

Alors, comment ne plus faire de suppositions ?
Simplement poser des questions.
Vérifier que nos communications soient claires, demander. Utiliser la voix pour demander ce que nous voulons. Chacun a le droit de vous dire oui ou non. Inversement, si on vous interroge, vous avez ce même droit. C'est une question de respect envers soi-même, d'amour pour soi.
Si on ne comprend pas quelque chose, il vaut mieux poser une question et être au clair, plutôt que faire des suppositions ou de prêter des intentions à autrui.
Le jour ou nous communiquerons de façon propre et claire, libre de tout poison émotionnel, car si nous ne faisons plus de suppositions, notre parole devient impeccable.
Si tous les humains communiquaient de la sorte, avec une parole impeccable, donc sans suppositions, il n’y aurait ni guerre, ni violence, ni incompréhension.
Tous les problèmes humains se règleraient si nous avions une communication claire et bonne.
C’est un accord difficile à mettre en œuvre, mais il faut d’abord amener nos habitudes à la conscience, et comprendre l’importance de cet accord, est le premier pas à franchir. Il faudra le mettre en ACTION, au quotidien.
On ne peut y parvenir en un jour, mais simplement surveiller notre fonctionnement. Chaque fois que l'on se prendra en flagrant délit de suppositions, vite! Corriger la pensée! (Et sourire.... )
Si l’on utilise la parole pour créer, donner, partager et aimer, en concluant ce seul accord, toute notre vie sera transformée.
On peut constater déjà, à la lecture des ces trois premiers accords, à quel point ils sont liés, et comme le non respect d'un seul crée un déséquilibre, nous entraînant vite dans la spirale descendante et mortelle de l'empoisonnement psychique.
Le quatrième et dernier mettra du baume aux coeurs  : "Faites toujours de votre mieux" .
Mais est-ce aussi facile ??
Source : Les Quatre Accords Toltèques, par Don Miguel Ruiz - Editions Jouvence.

 



manorah 
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Ven 12 Sep 2008 - 20:52; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Sep 2008 - 12:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 12 Sep 2008 - 12:41    Sujet du message: Le TROISIEME ACCORD TOLTEQUE Répondre en citant

.


Merci Manorah pour la suite du thème :
 les 4 accords Toltèques.


Citation:

Ruiz dit ceci :
On ne voit et n'entend que ce que l'on veut bien voir et entendre.
On ne perçoit pas les choses telles qu'elles sont.
On prend l'habitude de rêver sans lien avec la réalité...
Lorsque nous ne comprenons pas une chose, nous faisons une supposition
quant à sa signification, et lorsque la vérité se fait jour,
la bulle de notre rêve éclate, et nous découvrons que
les choses n'étaient pas du tout comme nous le pensions.
Faire des suppositions dans notre relationnel est le plus sûr moyen de s'attirer des problèmes.



C'est bien là une des grandes difficultés émotionnelles et relationnelles de l'humanité.Une mauvaise identification d'une situation perçue comme une réalité conforme à son rêve de la vie ne peut qu'entraîner un impact avec effet de boule de neige en soi, et ajoutera un voile à ce qui doit être correctement vu et entendu.

Pour le caractère et la forme de l'enseignement :
De la même manière, on peut dire qu'il n'y a pas de "secret" ésotérique mais qu'il y a un enseignement ésotérique adapté à chacun, et que le "voile" se déchire quand le véritable Soi en est le "principe directeur".
Tous les enseignements n'auront de percée dans le coeur des hommes qu'à la hauteur de la note qu'ils auront su développer en eux-même et d'une façon "suffisante", mais aussi par un travail d'éclaircissement en eux même et, ce 3ème accord Toltèque en fait partie.
Ce qui peut être entendu, reconnu instinctivement se fera quand l'homme aura fait l'effort, par la persévérance, l'attention à ce qui l'entoure mais aussi en lui-même essentiellement, en se "décentrant" et en restant humble.

Pour ceux qui ne l'on pas encore lu, je vous encourage cordialement à relire les textes  concernant les 4 accords Toltèque développés par Manorah, travail de synthèse remarquablement offert, ainsi que de par la simplicité exprimée.
Ce qui est proposé par les 4 accords Toltèque est un travail donnant des indications de "restructuration de soi" par l'élimination des couches "en soi" qui forment le voile cachant la réalité intérieure. Chaque accord sont une  clés permettant de bien débuter dans la recherche intérieure, qui sera ainsi menée avec sérieux et de solides garanties ésotériques de sécurité..
le problème le plus fréquent des chercheurs de vérité étant de devoir partir au "petit bonheur la chance..", là où souvent les pires dangers guettent l'imprudent sur le sentier.

- En conclusion nous dirons que ce n'est sans doute pas un hasard si l'on appelle la recherche spirituelle, qui est la recherche de la vérité intérieure et ultime : le "sentier".. voire le noble sentier octuple.. ou d'autres appellations comparables, car quelle que soit la façon dont la recherche intérieure est qualifiée, elle présente des risques pour le "pélerin".. et les quatre accords Toltèques sont l'une des assises stables permettant de baliser le chemin et de progresser en relative sécurité !




Bien à vous, votre dévouée : DameJane
.
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:15    Sujet du message: Le TROISIEME ACCORD TOLTEQUE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Chamaniques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky