Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
LES PROCESSUS D' INTÉGRATION

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 12 Sep 2008 - 00:07    Sujet du message: LES PROCESSUS D' INTÉGRATION Répondre en citant

LES PROCESSUS D' INTÉGRATION

  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>


- présentation sommaire du sujet : Il n'existe pas de processus INITIATIQUE, objet avoué ou non de la plupart des sites consacrés (le mot en lui même est indicatif du but..), à la spiritualité, sans au préalable et pendant, comme par suite, de processus d'intégration, et la continuation du processus initiatique passe également par l'intégration de ce qui a été expérimenté, compris (au sens de com-prendere : prendre en soi, soit acquérir.. ), dominé le "sujet" et donc l'avoir "Maîtrisé"...  
- Bonne Lecture, lamadelama


  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>


[17@505]
CHAPITRE VII

LES PROCESSUS D'INTÉGRATION
En étudiant la manière intelligente dont l'âme fonctionnant consciemment
dans les trois mondes utilise la mort, on est amené à diviser le sujet en deux
rubriques principales :


- Premièrement. Les processus par lesquels il est mis fin au cycle
d'incarnation grâce à l'intégration complète de l'âme et de la
personnalité. Nous les aborderons sous trois points de vue :
1. Le sens de l'intégration.
2. L'état d'esprit de l'âme.
3. L'élimination de la forme-pensée de la personnalité.
- Deuxièmement. Les résultats qui en découlent :
1. Dans l'Ashram du Maître, en ce qui concerne le disciple.
2. Dans la méthode par laquelle le disciple libéré peut désormais
créer un corps en vue de prendre contact avec le plan physique et
de rendre service dans les trois mondes. Il n'opérera plus selon la
Loi de la Nécessité, mais selon la Loi du Service telle que les
initiés la comprennent.
Il devient clair pour le lecteur que nous avons ouvert [17@506] la
discussion sur le fait de la mort tel qu'il affecte non seulement le corps
physique (pour lequel il s'agit d'un événement coutumier), mais aussi les gaines
astrale et mentale, ces agrégats d'énergie conditionnée. Ils ne nous sont pas
aussi familiers objectivement, mais la psychologie elle-même admet qu'ils
existent, et nous croyons qu'ils doivent se désintégrer et disparaître à la suite de
la mort physique. Mais le lecteur s'est-il rendu compte que l'aspect majeur de la
mort qui intéresse finalement un être humain est la mort de la personnalité ? Je
ne m'exprime pas ici en termes abstraits comme tous les ésotéristes préoccupés
de nier la ou les qualités qui caractérisent le moi personnel. Ils parlent de "tuer"
telle ou telle qualité, de supprimer complètement le "moi inférieur", etc.

Je parle littéralement de la destruction, de la dissolution, de la disparition ou du
dispersement final de ce moi personnel tant aimé et si bien connu.


La vie de la personnalité passe par les stades suivants :
1. Elle se construit lentement et progressivement au cours d'une longue
période de temps. Durant de nombreux cycles d'incarnation, l'homme
n'est pas une personnalité. Il n'est qu'un fragment de la masse.
2. Au cours de ce stade l'âme ne s'identifie pratiquement pas avec la
personnalité. Pendant une longue, une très longue période, l'aspect de
l'âme enfouie dans les gaines est dominé par la vie propre de ces
gaines. L'âme ne fait sentir sa présence que par la "voix de la
conscience". Toutefois le temps s'écoule, et la vie active et intelligente
de la personne est progressivement rehaussée et coordonnée par
l'énergie issue des "pétales de la connaissance du lotus égoïque" ou de
l'intelligente nature perceptive de l'âme sur son propre plan, pour
aboutir finalement à l'intégration des trois gaines inférieures en un seul
ensemble fonctionnel. L'homme est alors une personnalité.
3. La vie de personnalité de l'individu désormais coordonné [17@507]
persiste pendant un grand nombre d'incarnations et se divise en trois
phases :
a. La phase d'une vie personnelle agressivement dominante,
essentiellement conditionnée par son type de rayon, égoïste de
nature, et fort individualiste.
b. Une phase de transition où un conflit fait rage entre la
personnalité et l'âme. L'âme cherche à se libérer de la vie en
forme, et pourtant, en dernière analyse, la personnalité dépend du
principe de vie conféré par l'âme. En d'autres termes, le conflit
s'ouvre entre le rayon de l'âme et celui de la personnalité, et la
guerre est déclarée entre ces deux aspects focalisés de l'énergie.
Ce conflit prend fin lors de la troisième initiation.
c. La phase finale est le contrôle par l'âme, amenant la mort et la
destruction de la personnalité. Cette mort commence lorsque la
personnalité, le Gardien du Seuil, se tient devant l'Ange de la
Présence. La lumière de l'Ange solaire éclipse alors la lumière de
la matière.

Cette phase finale de "contrôle" est conditionnée par l'identification de la
personnalité avec l'âme, inverse de l'identification précédente de l'âme avec la
personnalité. C'est également le sens de l'expression "intégration des deux".
Les deux ne font plus qu'un.
C'est à cette phase que Saint Paul se référait dans l'Epître aux Ephésiens,
lorsqu'il parlait de Christ "créant les deux en lui-même pour en faire un seul
homme nouveau" 84. Elle comprend essentiellement les derniers stades du
Sentier des Epreuves, ceux où le travail conscient commence, et leur
parachèvement sur le Sentier des Disciples. C'est le stade du serviteur efficace
et couronné de succès, le stade où la focalisation entière et tous les fruits de la
vie de l'homme sont dédiés à l'accomplissement des intentions de la Hiérarchie.
L'homme commence à opérer à partir de niveaux non inclus dans les trois
mondes de l'évolution ordinaire, mais qui ont néanmoins leurs effets et leurs
objectifs préparés dans ces trois mondes. [17@508]


  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>


On peut résumer brièvement comme suit l'état d'esprit de l'âme durant les
processus de l'intégration inférieure
:

1. Une complète indifférence pendant les stades initiaux du cycle des
incarnations. "L'aspect enfoui" de l'âme convient parfaitement à la
tâche lente et fastidieuse de faire évoluer les corps, de développer
leurs caractéristiques, et d'acquérir l'amère expérience due à
l'aveuglement et à l'ignorance. Cette période est de beaucoup la plus
longue, et tandis qu'elle s'écoule, l'âme progresse selon les sujets
d'intérêt de sa vie propre, à son propre niveau d'expérience, sur son
propre rayon, et sous l'influence du Maître qui guidera finalement, par
des impressions joyeusement acceptées, la pensée de la personnalité
en voie de développement. N'oublions pas que ce royaume ou agrégat
d'âmes est celui que les Chrétiens appellent le Royaume de Dieu, et
les ésotéristes, la Hiérarchie spirituelle de notre planète. Rappelons
également que sa vie collective a pour dessein d'induire dans la
conscience des notions sur la polarisation spirituelle de la VIE
planétaire.
2. Au fur et à mesure de l'évolution, les trois véhicules, désormais créés,
développés et puissants, émettent des vibrations assez intenses pour
attirer quelque peu l'attention de l'âme préoccupée. Sa première
réaction est une irritation. L'irritation ésotérique n'est pas la mauvaise
humeur exprimée par les êtres humains, mais une réaction à un contact
– une réaction de déplaisir, ou en d'autres termes une friction.
Cela permet de mieux comprendre l'affirmation selon laquelle la
dernière entrave dont un Maître se débarrasse est l'irritation. Sa
personnalité cesse d'attirer [17@513] son attention. La friction prend
donc fin, et il ne reste plus qu'un pur canal par lequel l'énergie
spirituelle peut se déverser. L'irritation telle qu'on la comprend en
général se produit lorsqu'un tiers empiète sur notre volonté
personnelle, notre estime de nous-mêmes, nos idées, et nos plans. Ce
n'est pas cette forme d'irritation que les Maîtres rejettent.
La seconde réaction est celle d'un processus de méditation engendrant
une puissance qui sera employée dans les trois mondes pour accroître
l'énergie animique dans la forme et pour créer un champ de
connaissance peuplé des formes-pensées parmi lesquelles la
personnalité s'aventurera ultérieurement. L'âme se prépare donc à se
réorienter elle-même par rapport à la Vie, à s'exprimer dans les trois
mondes, et non à acquérir l'expérience de la vie physique.
3. Lorsque la personnalité devient dominante, l'âme introduit un nouveau
facteur dans la vie de son image réfléchie, l'âme incarnée. Elle
mobilise et focalise l'énergie du rayon de l'âme et l'amène, par un acte
de volonté, en contact direct avec le rayon de la personnalité. Cela
produit une action réflexe sur les rayons de l'homme inférieur triple.
Cela les stimule, les éveille, et conditionne le corps éthérique, si bien
que les centres par lesquels affluent les rayons de la personnalité, et le
centre coronal qui réagit au rayon de l'âme peuvent devenir plus actifs.
Le centre frontal, par lequel opère la personnalité, intensifie son
action, et deux événements surviennent :
a. La vie de la personnalité devient de plus en plus puissante et
l'homme accroît intensément son individualité.
b. Le centre coronal commence à faire sentir son influence sur le
centre frontal, et une influence lente et progressive sur le centre
coccygien. Toutes les qualités s'affirment, y compris la volonté
personnelle.
4. Voici l'âme engagée dans ce que les ésotéristes appellent [17@514]
"un processus d'inversion" qui suscite un grand intérêt chez son reflet
dans les trois mondes. Trois événements se produisent :
a. La pensée inférieure concrète devient susceptible d'être illuminée
par l'âme.
b. L'énergie du rayon de l'âme afflue de plus en plus intensément
dans la personnalité, ce qui aggrave le conflit.
c. L'homme parcourait le zodiaque en allant du Bélier au Taureau
par les Poissons. Il fait volte-face et circule alors en sens inverse
des aiguilles d'une montre.
Tous ces facteurs produisent dans le Sentier des Epreuves un violent
conflit qui s'aggrave au moment où l'homme s'engage dans le Sentier des
Disciples. C'est la puissance de la personnalité, dominatrice et dominée, qui
provoque une activité karmique intense. Les événements et les circonstances
s'accumulent rapidement et font rage au cours de l'expérience du disciple. La
qualité de son entourage est la meilleure qui soit disponible dans les trois
mondes. Son activité oscille entre les extrêmes. Il se débarrasse de ses
obligations karmiques et paye très rapidement la pénalité des fautes passées.
Cependant les incarnations succèdent aux incarnations, et le processus de
la mort se répète entre les cycles d'expérience physique. Toutefois les trois
morts – physique, astrale, et mentale – s'accompagnent d'un état de conscience
de plus en plus éveillé à mesure que la pensée concrète se développe. L'homme
cesse de dériver – endormi et sans connaissance – hors des véhicules éthérique,
astral, et mental, et l'abandon de chacun d'eux devient un événement aussi
marquant que la mort physique.
Finalement arrive l'époque où le disciple sait mourir délibérément, en toute
conscience, et abandonne ses divers véhicules en pleine connaissance de cause.
L'âme prend fermement le contrôle. Le disciple provoque sa propre mort par un
acte de la volonté de l'âme et sait exactement ce qu'il fait. [17@515]

C. L'élimination de la forme-pensée de la personnalité :
Au cours de l'étude de ce sujet, qui sera nécessairement très brève, il faut
garder deux facteurs présents à l'esprit :
1. Nous considérons uniquement une idée dans la pensée de l'âme, et
nous nous occupons du fait fondamental de l'illusion qui a contrôlé le
cycle entier de l'incarnation et maintenu ainsi l'âme prisonnière de la
forme.
La personnalité a deux significations pour l'âme :
a. La capacité pour l'âme de s'identifier à la forme. L'âme la
comprend pour la première fois lorsque la personnalité commence
à réagir quelque peu à une véritable intégration.
b. Une occasion de prendre des initiations.

2. L'élimination de la forme-pensée de la personnalité s'accomplit à la
troisième initiation  (87 Celle de la Transfiguration)
qui est importante pour l'âme sur son propre
plan. C'est pourquoi on la considère comme la première initiation
majeure, car les deux précédentes ont très peu d'effet sur l'âme et
n'affectent que l'âme incarnée, le "fragment" de l'âme totale.
Tous ces faits sont peu compris, et on les a rarement mis en valeur dans la
littérature publiée jusqu'à présent. On a mis l'accent sur les initiations dans la
mesure où elles affectent les disciples dans les trois mondes. Mais je traite
spécifiquement le cas des initiations qui affectent ou n'affectent pas l'âme,
laquelle domine son reflet dans les trois mondes, la personnalité.
Mes considérations n'auront donc guère de sens pour le lecteur moyen.
Quant au moi personnel qui se considère comme le gardien du Seuil, on a
improprement décrit son comportement comme un effacement complet dans la
lumière de l'âme. On a dit que la gloire de la Présence, transmuée par l'Ange,
[17@516] suffisait à faire complètement disparaître la personnalité avec ses
exigences et ses aspirations. Il ne subsisterait rien sinon la coquille, la gaine,
l'instrument par lequel la lumière solaire peut affluer pour soulager l'humanité.
Ceci est vrai jusqu'à un certain degré, mais en dernière analyse ce n'est qu'une
tentative de l'homme pour exprimer par des paroles l'effet transmuant et
transfigurant de la troisième initiation, ce qui est impossible.
Plus malaisée encore est ma présente tentative de décrire le comportement
et les réactions de l'âme, le Moi unique, le Maître dans le coeur, lorsqu'elle
reconnaît le fait stupéfiant de sa propre libération essentielle. Elle constate
qu'elle est désormais et une fois pour toutes incapable de réagir de quelque
façon que ce soit aux vibrations inférieures des trois mondes telles qu'elles lui
sont transmises par son instrument de contact, la forme de la personnalité.
Cette forme est désormais inapte à une telle transmission.
Après avoir focalisé et admis cette compréhension, l'âme éprouve une
deuxième réaction. Ayant accompli sa libération, elle constate que la liberté
formule maintenant ses propres exigences :
1. Une vie de service dans les trois mondes, si familiers mais désormais
si complètement transcendés.
2. Un sens dominant d'amour expansif vers ceux qui sont encore à la
recherche de la libération.
3. Une reconnaissance du triangle essentiel qui est devenu le centre de la
vie conceptuelle de l'âme.
L'âme vibre maintenant entre les deux points ou paires [17@517]
d'opposés. Elle agit comme un centre invocateur et évocateur.
Ni la conscience cervicale ni la pensée de la personnalité illuminée ne
peuvent enregistrer ce genre de compréhension. Théoriquement, l'homme peut
percevoir une faible image des possibilités inhérentes, mais sa conscience n'est
plus celle du disciple serviteur dans les trois mondes, utilisant la pensée, les
émotions, et le corps physique pour donner suite autant que possible aux ordres
et aux intentions hiérarchiques. Cette conscience a disparu en même temps que
mourait la conscience de la personnalité.
La conscience est maintenant celle de l'âme elle-même, ne ressentant
aucune séparation, instinctivement active, spirituellement obsédée par les plans
du Royaume de Dieu, et complètement libérée du mirage de la forme
matérielle et de son contrôle. Toutefois, l'âme reste immergée dans l'énergie de
la substance 88 et continue d'y répondre. Son homologie ou correspondance
supérieure fonctionne encore sur les niveaux du plan physique cosmique – les
plans bouddhique, atmique, monadique, et logoïque ou divin.
Que doit-il se passer pour que la vie de l'âme soit pleine, complète, et si
parfaitement inclusive que les trois mondes fassent partie de son domaine de
conscience et de son champ de service ? La meilleure manière de connaître
clairement les obligations de l'âme après la troisième initiation consiste à les
résumer de deux manières :
- Premièrement : L'âme est désormais un créateur conscient parce que
son troisième aspect – développé et maîtrisé par expérience dans les
trois mondes au cours du long cycle des incarnations – a atteint un
point où son activité est parfaite. En termes techniques, nous dirions
symboliquement que, dans le lotus égoïque, l'énergie des pétales de la
connaissance et celle des pétales d'amour sont si activement
amalgamées et fondues que deux des pétales intérieurs entourant le
joyau central n'ont plus pour effet de la voiler. En raison de ce fait la
mort ou [17@518] l'élimination de la personnalité est la première
scène du drame de la création consciente. Ensuite la première forme
créée par l'âme sert à remplacer la personnalité. Un instrument pour le
service dans les trois mondes se trouve ainsi créé, mais il s'agit
désormais d'un instrument dépourvu de vie, de désir, d'ambition, et du
pouvoir propre de penser. Ce n'est qu'une gaine de substance animée
par la vie de l'âme, mais en même temps réactive et adaptée à
l'époque, la race, et l'ambiance où l'âme créatrice a choisi de s'activer.
Le lecteur est prié de méditer cette phrase en mettant l'accent sur les
mots "adaptée à".
- Deuxièmement : L'âme se prépare ensuite en vue de la quatrième
initiation
(89 La Crucifixion) qui approche et qui constitue essentiellement une
expérience monadique. On sait qu'elle se traduit par la disparition ou
la destruction du corps de l'âme, ou corps causal, et en conséquence
par l'établissement d'une relation directe par l'antahkarana entre la
monade sur son propre plan et la personnalité nouvellement créée.
88 La différence de sens entre matière et substance a été exposée
précédemment, la première étant dense, et les secondes subtiles.


  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>


- le présent extrait a pour but d'aborder le sujet des trois premières initiations considérées comme :
    - soit l'accès au "5e règne" (le règne des âmes..) le "royaume".. considéré ici comme sans retour (dans les "3 mondes"..), soit la fin des réincarnations obligatoires, qui est le lot de tous les humains jusqu'à la transfiguration..
    - soit par le retour volontaire, en tant que "Maître en incarnation" dès la transfiguration (ou initiation du 3e degré..) passée, (ce qui en fait le 1er degré hiérarchique..), pour assister l'humanité dans sa remontée ou "retour" vers le royaume.. ce qui rejoint beaucoup de ce qui a été échangé entre le disciple "Amilius" (aux prises avec les difficultés du sentier de retour..), et votre serviteur, dans le topic du site Les7rayons.com,  "Les difficultés des liens au Maître".. échanges pouvant être considérés comme une entrée en matière conséquente de la difficulté de la montée passant par les initiations.. mineures puis plus tard majeures.. donc encore à venir pour la majorité des lecteurs. (difficultés qui ne s'arrêtent pas là, puisque comme le mentionne M [1] pour Nous aussi la pente est raide.. (il réfère là : à la pente entre la résurrection.. et l'ascension, l'accès à la Bodhisattvéïté..). 


- afin que Nos vies soient maintenant, plus que jamais l'expression d' :
Un sens dominant d'amour expansif vers ceux qui sont encore à la recherche de la libération.


Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama    . . . 

refs : [17@505]  [17@512]  et suites.. 
nota: (17) = LA GUÉRISON ÉSOTÉRIQUE  (le tome 3 du "traité sur les 7 rayons")..
comme le mentionne M [1] in :  la 7e étape (LC)

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Sep 2008 - 00:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 24 Sep 2010 - 00:30    Sujet du message: LES PROCESSUS D' INTÉGRATION Répondre en citant


à lire également :

L'intégration, réflexions pratiques

http://shanti2208.free.fr/Forum/index.php?topic=1556.msg5274#msg5274



.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:50    Sujet du message: LES PROCESSUS D' INTÉGRATION

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky