Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Aider à mourir..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> rubrique d'aide (en cas de besoin)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2008 - 15:40    Sujet du message: Aider à mourir.. Répondre en citant

Aider à mourir..


Aider à mourir..
un travail difficile de communiquer la science de
la non-existence de la mort à des personnes qui s’en
approchent sans y être préparées. Dans les heures
avancées de la vie, elles ne sont plus en mesure de bien
le saisir. Nous pouvons cependant travailler intérieurement
avec les gens, sans en parler ou pendant que nous
nous entretenons de quelque chose d’agréable.
Nous pouvons, s’ils ne se sentent pas bien, évoquer beaucoup
de lumière bleue, remplir l’espace de la personne avec
ce bleu et la lui transmettre dans le centre Ajna
(front).
Réciter le mantra Om Namo Narayanaya à voix
haute ou en silence soutient la visualisation de la lumière
bleue.
Il est important de voir la personne autant en tant qu’ âme
que nous le sommes et de ne pas ressentir
une liaison terrestre envers elle.
Nous formons consciemment un triangle entre nous-mêmes,
le patient et, à la pointe, la forme divine ou le Maître que nous
vénérons. Ce travail de triangle fait également affluer
de l’énergie du centre supérieur vers le patient et complète
nos efforts.
Il ne devrait, dans la mesure du possible,
rien y avoir de négatif autour du patient, des
gens qui pleurent par exemple, car cela détruit (le
champ d’énergie. Quand le silence et la compréhension
règnent dans la chambre de malade, l’âme en voie de
départ peut se saisir de son outil avec clarté jusqu’à la
dernière minute et prendre les mesures préparatives
appropriées. La meilleure situation est quand on peut
partir consciemment.
Chez un mourant les énergies se retirent normalement
de toutes les parties du corps dans le centre du cœur,
pour s’échapper plus tard par un orifice du corps.
Nous pouvons guider l’âme, en lui proposant de s’orienter
vers le haut, de se diriger vers les centres supérieurs,
vers la gorge, les sourcils ou bien même plus haut, de
sorte que l’être puisse sortir par l’un des sept orifices
du visage. Si la personne qui se trouve dans le processus
de la mort ne trouve pas la sortie, c’est comme si l’on
se trouve dans une maison qui brûle et dont on ne
trouve pas la sortie. Notre soutien l’aide à effectuer un
départ plus agréable, même si elle n’en sait rien dans
sa pensée consciente.
Nous pouvons également lui demander si elle a encore
des tâches non remplies et nous charger qu’elles soient effectuées.

Sinon, l’être combattra d’une manière quelconque pour rester dans le
corps afin de pouvoir réaliser ces tâches.
Nous pouvons soutenir le départ en lui proposant mentalement
de quitter le corps. Nous n’avons cependant
pas le droit, d’aider au moyen d’injections etc...
Pendant la période de séparation, l’on devrait garder un
calme absolu et appeler le nom de Dieu dans une langue
quelconque, ceci en le prononçant dans l’oreille
droite du mourant. Alors qu’une personne bien portante
doit dormir orientée avec la tête du côté Est ou Sud,
dès que la personne est morte, le cadavre est tourné
avec la tête du côté du Nord: le courant magnétique de
la terre devrait agir dans le corps et le magnétisme
local se répandre dans tout le magnétisme de la terre.


Après le passage
Lorsque le fil de vie est interrompu et que l’être a quitté
son corps, il se trouve la plupart du temps encore à
proximité. Nous devrions pendant une période de dix
jours lui suggérer intensément que sa maison est brûlée
ou endommagée. Le détachement se fait plus rapidement
si le corps est brûlé, au lieu d’être enseveli. Ce
sujet exige bien sûr que l’on croît à l’existence subtile.
Il y a dans les niveaux subtils des intelligences qui
s’occupent des hommes et leur donnent les indications
directrices nécessaires à de futures incarnations. Il est
conseillé après le départ, dans la maison où l’être s’est
désincarné, de nettoyer les choses avec de l’eau ainsi
que d’allumer des bougies et faire brûler des bâtons
d’encens.
Faire brûler du camphre aide également à
nettoyer l’atmosphère.
Notre travail de soutien devrait se terminer le dixième
jour après le départ. Nous ne devrions pas continuer à
suivre la personne, car cela peut nous mettre en
contact avec des âmes disparues et provoquer des illusions.
Nous pourrions avoir des rêves et nos méditations
et prières en seraient dérangées. Pour conclure nous
pouvons consciemment terminer la liaison en nous joignant
pendant les trois jours suivants au moyen d’une
prière avec l’Homme Cosmique, et énoncer les sons
sacrés tels que OM ou la [color=blue]gayatri


Si nous savons que nous n’allons pas mourir, nous ne
ressentons plus aucune crainte de la mort.
Cela nous permet un départ facile et nous pouvons
aider d’autres à bien s’y préparer.
Sources: K.P. Kumar: div. notices de séminaires - E. Krishnamacharya:
The Book of Rituals. The World Teacher Trust
e.V. Edition Kulapati. D-Wermelskirchen

( www.kulapati.de ).



.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2008 - 15:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> rubrique d'aide (en cas de besoin) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky