Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le mental et l'âme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2008 - 15:12    Sujet du message: Le mental et l'âme Répondre en citant

Le mental et l'âme 


 



Bonsoir à toutes et à tous, 

Le septième art peut nous servir d'exemple pour imager la relation entre le mental et l'âme. Le cinéma est la projection optique d'une réalité vécue physiquement mais l'image sur la toile ne reflète pas le « dynamisme expérimental » de la scène concrètement jouée par les acteurs.

C'est le premier niveau du discernement que de constater que la réalité vécue est une image projetée dans son propre mental. Parce que nous sentons par nos sens physiologiques, nous subissons l'illusion d'une réalité... Nos sens physiques sont des filtres, des systèmes de séparation/sélection d'une multitude d'informations en provenance d'une biosphère planétaire dans laquelle nous vivons. Terre, Ô belle bleue ! Tu enchantes ma vie, sous mes pas fleurissent mille fleurs... Mais la vie est également souffrance, qui peut le nier ? La souffrance est l'apprentissage de la vie. L'Amour est expression de Vie qui, de cycle en cycle, transforme la matière en énergie.  Le deuxième niveau de discernement est la perception intérieure de l'homme et de la femme qui oscille entre le soi qui est ceci pour un demi-temps et le soi qui est cela pour un autre demi -temps... Lorsque le film est projeté sur un écran de cinéma, le spectateur est « prisonnier » de l'image, il s'identifie à l'histoire qui se déroule devant lui. Dans la vie de tous les jours, à chaque instant une des facettes du mental s'identifie au soi, à la personnalité multiple et aux conséquences d'une implication physique dans la vie. L'âme est silencieuse, le Soi au centre de son cœur reste dans l'ombre de la lumière matérielle et phénoménale... Au bout du compte, le mental monte sur le trône de l'identité sociologique de la personne. Cette situation persiste jusqu'au moment de « l'ouverture du cœur », période faisant suite au détachement vécu expérimentalement et permettant de se libérer des « chaînes du temps ». Le cinéma est une illusion, la vie est également une illusion tant que les liens tissés par notre « perception phénoménale » nous maintiennent dans l'identification à la forme.


Alors comment peut-on vivre sur le plan de l'âme ? Au fond de Soi, sa propre histoire se déroule, l'incarnation est manifestation de vie. Pour l'homme et la femme, le règne humain est notre cadre de vie que nous partageons avec les autres règnes de la nature. En d'autres lieux, sur d'autres astres, en tous points de l'univers manifesté, une histoire de vie s'écrit à la plume de l'âme qui l'expérimente. L'âme un point équilibre entre la matière et l'énergie qui stabilise l'interaction d'une « unité existante » et de son environnement. L'âme est principe de vie. Les formes possibles d'expression de la vie sont multiples, des atomes aux galaxies, la vie dévoile véritablement ses secrets lorsque lorsqu'elle est expérimentée... D'où venons-nous ? Par la matière mon corps s'est élevé, avec l'énergie mon cœur est formé. Qui sommes nous ? Des hommes et des femmes, notre conscience est portée par le corps physique, minuscule au sein du ciel étoilé. Où sommes-nous ? Sur Terre, on participe, avec plus ou moins de finesse, à l'harmonisation des règnes de la nature. Où allons-nous ? Vers l'établissement des justes relations humaines, pourrions-nous choisir un autre destin avant de connaître la paix entre nous ?


Vérifier un enseignement, c'est la seule chose valable pour l'accepter. Dignement je parle, car considérant intellectuellement l'enseignement ésotérique, les trois phases données par H.P.B, A.A.B et L.C confirment clairement la continuité du message, sa précision, sa vérité sur plusieurs milliers de pages écrites sur une période de 150 ans... Je considère le rapport avec l'âme sous les traits de l'expérience en évitant de trop théoriser le paysage descriptif. L'âme est la vie, la conscience manifestée d'une « unité existante ». Le contact s'établit lentement, selon des rythmes physiologiques (l'âge), sur la base de son potentiel éthérique et suivant ses capacités à expérimenter et vérifier concrètement dans ses véhicules atomiques la compréhension d'un enseignement donné.

Pour expérimenter les rapports avec l'âme, il faut d'abord s'exercer à discerner le niveau de conscience dans lequel on se situe à « l'instant t » et globalement sur une période quelconque. Cette perception intérieure est essentielle pour voir, observer, se connaître avant d'agir réellement. Car le rapport avec l'âme est concret, il se manifeste par une modification lente et progressive de son identité, de son intériorité, par paliers, le cheminement part de la connaissance/jouissance des phénomènes extérieurs à la compréhension/contemplation des manifestations intérieures de l'énergie en nous. Cette énergie est bouddhique si l'âme rayonne dans la personnalité, elle est mentale si l'intellectualisation exerce son « relatif pouvoir de révélation objective » sur l'environnement ou son intériorité. L'énergie de la vie est de nature astrale si son information transmise est affective, psychique et sensitive mais perçue consciemment pour celui qui la ressent. L'énergie éthérique, enfin, est généralement inconsciente/imperceptible au début, puis lentement, son état de conscience commence à ressentir physiquement ses chakras par une pression localisée dans la zone stimulée. En fait je ne ressens que le centre Ajnâ et je distingue clairement mon état de conscience lorsque son activité « se réveille ». En ce moment par exemple, simplement par le fait d'y penser... ou de manière inattendue, cela dépend, mais j'apprends à reconnaître son influence et sa portée qu'il exerce sur moi. Tout ce travail de discernement prend des années,  l'expression de soi s'affine et s'affermit dans la sphère de liberté qu'il nous est donné d'incarner. Je crois que le rapport avec l'âme s'établit fermement lorsqu'après les envolées mentales détachées de la vraie vie, l'idéalisme est concret et se nomme service et non plus vice excessif à l'intellectualisation. Son attitude tournée vers le service est expression de l'âme, cette capacité humaine permettant de penser par soi-même est le reflet de l'influence de l'âme. 

Le comportement humain est influencé par des conceptions, ou des croyances admises par l'homme, la femme qui, à travers ses filtres physiologiques et son état de conscience, peuvent se représenter intérieurement la réalité, l'existence, l'environnement... Cette représentation intérieure donne corps à l'expression de l'âme. L'intériorité humaine est le temple de l'homme, la femme et de la même manière qu'en toute chose. Des atomes aux galaxies, l'âme est le point de contact entre la matière et l'énergie d'une « unité existante ». De tous temps, le comportement humain est le reflet de son niveau de conscience et donc de son approche de l'âme. A l'échelle individuelle, on parle de psychologie, pour l'humanité, les sciences humaines se chargent de « définir » le comportement humain. Quant à la religion, son passé est si lourd, et même actuellement, elle fait trop parler d'elle dans toutes sortes de guerres et de conflits d'intérêt... Je souhaite vivement que les « problèmes du Livre » soient résolus parmi les responsables des trois représentations occidentales de Dieu. Les religions orientales reviennent en force, c'est une bonne chose pour l'équilibre des puissances dans le monde. Le Rig-Véda ne s'oppose pas au Livre des peuplades de Jérusalem, l'immanence et la transcendance doivent être reconnues comme l'expression d'une seule et même chose...

La vie qui, sous ses faux airs de sélection naturelle, tend inexorablement vers l'équilibre des règnes de la nature. Dans ce schéma planétaire, la responsabilité humaine est grande. Peut-on en douter ? Espérons que la mentalisation ne nous détourne pas du véritable problème, car l'âme reste silencieuse devant le vacarme produit par toute manifestation teintée d'orgueil, de pouvoir et d'égoïsme. Trois caractéristiques psychologiques qui sont fermement liées aux problèmes actuels de l'humanité et des justes relations humaines. Ces « trois forces oblicales » du genre humain prennent racine dans le mental et dans toutes formes d'intellectualisation prostituée à la manipulation d'un idéalisme verbal au détriment d'un empirisme vital. L'âme reste donc silencieusement dans ce débat intellectuel parmi lesquels, spécialistes en tous genres, politiques, militaires, religieux et groupes financiers qui parlent tous à haute voix, sans qu'aucun d'eux puisse entendre les autres, ils se chamaillent, le peuple meurt de faim et la Terre est en feu. Notre monde est médiatique et terriblement contrôlé par les « Rois de la Terre » qui manifestent avec tant de puissance et de force les possibilités dévastatrices de l'orgueil, du pouvoir et de l'égoïsme. Où est le peuple dans ce brouhaha médiatique et dans cette situation conflictuelle entre les nations ? Certainement pas aux commandes de la machine économique mondiale ! Peut-être que les choses seraient pires, mais l'expression de l'âme et la manifestation de la vie pour la vie partagée n'est pas le reflet de l'humanité actuellement, les progrès techniques aidant, pourquoi les « Rois de la Terre » n'arrivent-ils pas à coordonner les activités internationales ? Parce que les dirigeants démontrent, aux peuples de la Terre, leurs capacités au maniement des puissances du plan oblical à savoir l'orgueil, le pouvoir et l'égoïsme. La séparativité analytique s'oppose à la culture synthétique d'une attitude inclusive. La démocratie n'est pas réellement l'invitée ce soir... pour cette fête, à l'aube du IIIème millénaire. Quel sera le visage de l'humanité à la fin de ce cycle ? Nous sommes tous responsables, à différentes échelles... Car voilà des milliers d'années que les hommes et les femmes se déchirent... Tant que le mental concret est aux commandes, l'âme est silencieuse.

Pour entendre l'âme, il faut se taire, contrôler ses dépendances à l'identification de la forme et purifier ses véhicules. Un regard intérieur tourné vers l'extérieur ne peut qu'écouter le vacarme de la rue. Attentif à ses propres sons internes, l'ouverture progressive du cœur révèle le chant mélodieux de l'âme. Lentement, au fur et à mesure que le travail de discernement des impulsions kama-manasiques s'effectue et lorsque le détachement est assumé face aux pressions extérieures qu'exerce l'environnement sur nos récepteurs physiologiques, affectifs et cognitifs alors nous pouvons espérer dignement un contact avec l'âme. Avec soi-même devrais-je dire ! Contrairement à ce que l'on croit, il faut donc considérer avec insistance la manifestation d'un enseignement en soi. C'est à dire concrétiser soi-même, au sein de ses propres véhicules et selon les aléas de l'expérience, une pratique saine dans sa manière de vivre qui puisse supporter la puissance énergétique de l'âme. Et cela est également vrai à l'échelle de l'humanité. Depuis toujours elle cherche l'âme, le mystère entoure l'évolution de l'homme et de la femme; le questionnement et l'émerveillement sont présents en nous car notre âme en reçoit les « informations énergétiques » et notre personnalité n'en perçoit qu'inconsciemment, mais irrésistiblement les impacts au niveau des trois véhicules atomiques que sont le corps physico-éthérique, le corps psychique/affectif/sensitif/émotionnel et le corps mental/concret/abstrait/cognitif.

En définitive, dans ce schéma psychologique, l'homme et la femme apprennent à manifester concrètement les influences bouddhiques de l'âme sur le plan physique.... A suivre.


Bien à vous, SINBUCK.
 


 


 


 


NB: colorisé par votre serviteur, (pour le confort visuel de lecture..) avec l'aimable autorisation de Sinbuck, L2L.
.


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 12 Fév 2011 - 17:51; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2008 - 15:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2008 - 15:14    Sujet du message: Le mental et l'âme Répondre en citant

.

Merci Sinbuck, 


Article à lire et à relire sans modération ! 


Citation:
...Parce que les dirigeants démontrent, aux peuples de la Terre, leurs capacités au maniement des puissances du plan oblical à savoir l'orgueil, le pouvoir et l'égoïsme. La séparativité analytique s'oppose à la culture synthétique d'une attitude inclusive. La démocratie n'est pas réellement l'invitée ce soir... pour cette fête, à l'aube du IIIème millénaire. Quel sera le visage de l'humanité à la fin de ce cycle ? Nous sommes tous responsables, à différentes échelles... Car voilà des milliers d'années que les hommes et les femmes se déchirent... Tant que le mental concret est aux commandes, l'âme est silencieuse....



Il est bon d'en parler, car il y a un réel danger de rester bloqué.Le plan Oblical est une dérive en manifestation du plan mental, qui prend de l'ampleur, plan mental utilisé par l'homme ou la femme et mis au service de l'égoïsme, ce qui a pour effet d'enfermer l'être dans une coque de plus en plus opaque et solide, l'emprisonnant même après sa mort, l'empêchant de toute avancée spirituelle de coopération avec, et, ainsi qu'à travers, l'âme..
L'homme se perd de vue par le choix de l'ambition, l'égoïsme, l'avidité, se créant une illusion de vie, un "univers" qui lui conviendra et où il (ou elle) agira en fonctions de ses propres désirs.




Bien à vous, damejane.
 
Nota: un lien à lire:

LE PLAN OBLICAL



.



.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:48    Sujet du message: Le mental et l'âme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky