Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Quand la Théosophie frôlait le sectarisme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2008 - 14:21    Sujet du message: Quand la Théosophie frôlait le sectarisme Répondre en citant

 

 
 
Dans le monde des spiritualistes de tous bords, on entend tout et son contraire, des propos oscillant sur des commentaires mièvres voir sectaires par des affirmations péremptoires, en passant par de l'astralisme de béni oui oui qui prône : faites ce que je dis mais pas ce que je fais, et nous devons constater une appropriation de la théosophie sous couvert d'affirmations mensongères pour diffuser une illusion des véritables et nobles écrits des Maîtres, ceux là même, qui par un service conscient et un enseignement vivant, ont balisé le chemin pour l'extériorisation future, à travers la plume de Mme H.P B. puis A.A.B. A.Besant, Krisnamurti, Aurobindo, puis HR.  
Il EST FACILE DE SALIR et DE CRITIQUER , mais il n'était pas facile, vu le contexte de l'époque de ces écrits, de la culture et des usages, ce qui demandait pour les protagonistes un dur et un difficile travail d'aide, et un grand esprit d'ouverture face à un époque avec laquelle il fallait beaucoup de courage et une indéfectible fidélité aux Maîtres par le service rendu de ces femmes qui ont ouvert la voie.



Je serais tentée de répondre qu'il n'y a de limites que celles que l'on se donne, mais ce serait un peu trop facile. Tant que l’on n’est pas sur le sentier, que l’on n’a pas réglé une certaine part d'ombre en nous-même, que l'on est encore trop dans les émotions, il est difficile de repérer les balises et les aides qui sont mises sur notre chemin de vie.
Réaliser l'aspect Divin qui est en nous est la première étape, généralement on est flashé, chamboulé, c'est vécu comme une sorte de révélation, c'est un premier plan d'ouverture de la conscience, la découverte qu'au fond de nous il y a ce cœur Vivant RAYONNANT qui attendait qu'on lui ouvre la porte afin que la flamme de Vie puisse vivre, (ce germe du Christ en vie, Christ en tous). Ce moment là est une bénédiction, car vécu comme une renaissance, cela change toute la dimension en nous-même de la VISION que l'on avait de la vie qui devient Vie.

On dit aussi que c'est la première initiation. Première conscience vécue et intégrée en nous-même et début du sentier. On pourrait dire que l'on a un aperçu, enfin, de la lumière, de l'universalité de la spiritualité, découverte de l'Amour dans son sens noble et véritable.

Mais très vite on s'aperçoit qu'il y a des scories, des ombres encore en nous même, ces émotions qui s'expriment d'une façon plus forte que l'on a du mal à maîtriser, car du coup notre sensibilité est plus exacerbée, du fait d'un élargissement de conscience, d'un commencement d'éveil à notre propre nature divine, le tout ressemble à un chariot dont l'attelage est composé de plusieurs chevaux emballés et dont on a du mal à tenir les rênes et qui finalement nous cause bien des ennuis, (les chevaux partant dans tous les sens). On est emporté par le courant de la vie, comme un fleuve qui nous submerge.

Il nous faut alors apprendre à tenir les rênes fermement et conduire notre chariot en maître afin de pouvoir avancer sur le chemin et arriver sans dommages. Cette dualité entre les désirs et notre âme est un passage difficile dans une vie et peut durer un temps assez long, toute une vie et il faut souvent quelques réincarnations pour arriver à lâcher prise, et le plus difficile c'est lorsque l'on est à un voile de franchir cette étape, mais, qui est vécu comme si on se heurtait à un mur très compact et dur, on est en but avec nous-même.


On ne comprend pas pourquoi c'est si difficile généralement.
Il nous faut faire face aux injustices de ce monde qui nous parait plein de défauts et contraire à nos valeurs du bien, au sens noble. Le plus difficile à maîtriser pour nombre de personnes c'est la colère.
L'humilité, le service, la bienveillance cultivée sont de bons moyens pour y arriver. Il nous faut nous observer, être vigilant et sincère avec nous-même. On dit que c'est la deuxième initiation. On remonte le courant et on en sort. Pour autant nous avançons au rythme que l'on a choisi, n'oublions pas le libre arbitre qui nous a été donné.


Toutefois, le karma dans son expression a toute son utilité, les épreuves sont faites pour nous instruire, elles sont les balises, les indications pour nous faire prendre conscience et nous faire toucher du doigt la véritable valeur de la Vie.
La troisième étape, c'est lorsque ces émotions sont maîtrisées, (cela ne veut pas dire que nous ne devons pas avoir d'émotions), que nous avons pu agir de façon juste face au mal et aux épreuves, que le voile se déchire, ainsi que celui de nos yeux et de nos oreilles, on a fini par lâcher prise. Alors l'âme peut s'exprimer, notre cœur s'ouvre harmonieusement par étapes, vivant et rayonnant encore plus, l'Antahkarana est fortifié, l'alignement au Divin s'exprime et se réalise pleinement: c'est la transfiguration.


La gnose, la flamme de vie s'extériorise, elle s'alimente se nourrit et grandit dans notre cœur, laissant l'âme prendre de plus en plus de place et le mental ne devenir plus rien d'autre qu'un assistant.
On dit que c'est la troisième initiation.


Mais cette troisième initiation (à la Vie), est une étape décisive, elle est considérée comme étant la première initiation hiérarchique, car nous avons fait nos preuves et nous devenons fiable et apte à servir. C'est à partir de ce plan que le véritable service prend toute sa dimension car il est effectué et dirigé en accord avec notre âme, d'une conscience "éveillante" qui grandira par l'expérimentation puis l'intégration. Le service devient refuge et unique but, c'est un joyau dans notre cœur.
C'est aussi à partir de cette étape que la hiérarchie peut nous intégrer à un travail de service, que la vision du monde devient globale, que les enseignements Théosophiques, spirituels prennent tous leur sens car éclairés par la flamme, le feu brûlant qui règne dans notre cœur. Tout s'éclaircit, tout s'affine avec le temps, tout prend un sens, notre cœur, véritable carrefour, est à la croix des énergies qui descendent, distribuant la lumière provenant de la verticalité, en alignement.


L'enseignement dans une vie peut avoir bien des visages et peut prendre bien des chemins. Mêmes les "erreurs" de parcours sont utiles, elles font partie intégrante de l'apprentissage.
Il me semble qu'il y avait nécessité pour l'humanité de la rassembler, l'orient et l'occident devaient partager et promulguer les enseignements spirituels afin de ré harmoniser les connaissances des anciens, en faire une refonte globale afin que tout homme puisse avancer en temps et en heure dans sa vie spirituelle s’il le désire.


La théosophie ne prétendait pas innover spécialement mais transmettre un savoir à la lumière du monde, parce qu'il y avait, (et il y a encore), une nécessité d'extériorisation de la hiérarchie.

La grande invocation prend tout son sens à ce propos et il est même double car elle est universelle.
HPB, qui a ouvert le bal, puis les autres qui ont suivi: AAB, DK, NR et HR, et à sa façon : Alexandra David Néel (qu'on a tendance à oublier) ont ouvert la voie et aucun d'eux n'étaient ni sectaire ni hermétique, en leur temps ils ont dû faire face aussi à ces forces sombres qui récupéraient ou détournaient leurs enseignements, de nos jours c'est pareil.


Il existe des sectes, de faux gourous, de faux guides et de faux Maîtres. En général ils ont des traits commun comme, l'attrait du pouvoir, aiment manipuler, se nourrissent du sexe en terme de pouvoir et de vampirisme énergétiques, ils aiment l'argent... se font payer grassement pour tous services comme soigner, ils ne connaissent du service que ce qui peut servir leurs intérêts...
Et ils ne passent pas la troisième initiation. Ils utilisent pour certain la magie noire qui peut bien faire illusion et savent très bien se faire passer pour de gentilles personnes. Ils aiment la facilité. Liste non exhaustive...

C'est pour ces raisons également, que tout initié transfiguré est fiable c'est parce qu'il a été confronté au côté obscur et qu'il a réussi a "triompher" de ses épreuves et qu'il est capable enfin d'y voir clair, car, en alignement 'condition indispensable', c'est le cœur qui voit, et sait ce qui est juste.
La Vie Une ne connaît pas d'étiquette, elle Est Tout et en elle Tout est.
Bien entendu, je vous donne là mon humble point de vue. 
Votre dévouée, Shanti-Om: DameJane .


Mais la théosophie, malgré toutes ses imperfections, n'était-elle pas l'instrument le seul possible et utilisable, et HPB, elle même malgré tous ses défauts, et grâce à ses irremplaçables qualités et dévouement la seule capable de préparer la future extériorisation de la hiérarchie, à l'époque ?
- alors rendons à César..
- à Marius..
- à Fanny..
( en tant, bien sûr que symboles (version Pagnol..), de la trinité..), incarnée parmi nous.. 


Shalom, Salam, Shanti, Salute, 
lamadelama  




 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Ven 26 Oct 2012 - 09:23; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2008 - 14:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 7 Jan 2011 - 01:27    Sujet du message: Quand la théosophie est décriée. Répondre en citant

.

Quand la théosophie est décriée...



Note de l'auteure : je partage ici une réponse (réécrite ), faite en mp à H., réponse qui reflète la difficulté du discernement auquel un bon nombre de personne tentent de répondre, et nous questionnent, ceci après lecture d'un texte diffusé par un Mr Joël Labruyère affirmant un certain nombre de propos sur la Théosophie comme des vérités indiscutables.


Comme pour bien d'autres enseignements....
Il suffit que soit fait un savant mélange de vérités et de manipulations, pour lire tout et son contraire à propos de la théosophie...

Ainsi, les enseignements peuvent être détournés de leurs belles lignes d'énergies positives, qui, donc, seront ainsi déviées de la pureté originelle...

Je connais l'article de Mr Joël Labruyère depuis fort longtemps... c'est à chacun, au fond de son cœur d'utiliser son propre discernement...

Il est certain, que de nos jours, il faut en user plus que jamais et se fier à se qui fait véritablement écho à notre âme...

La Théosophie, comme bien d'autres enseignements, a comblé bien des lacunes pour votre dévouée... cela a été comme "retrouver la mémoire", afin de soigner et servir mes frères et sœurs en harmonie avec l'évolution du niveau de la conscience.. de tous.

Tous les enseignements du monde ne remplaceront en rien l'expérience, l'expérimentation vécue dans la difficulté commune et l'intégration en Soi... il n'y a pas réellement de mauvais enseignements, (tout est juste à vivre, même ce que l'on prend pour du pain noir...), la vie nous invite à apprendre à nous éveiller au discernement, et plus on s'éveille à la réalité et plus on se rend compte qu'on ne sait rien, que tout se simplifie... au fil de l'expérimentation de la vie, au point de devenir transparent....

Ce qui compte, c'est ce que nous choisissons de mettre en œuvre dans l'instant présent avec un esprit de Service... car l'Esprit de service, c'est le bouclier de lumière qui nous dévoile la puissance de la foi, ouvrant ainsi la voie à la conscience, Christique, du divin en nous...

Le juste milieu... c'est l'axe et la croix des énergies divines qui imprègnent l'homme... le cœur en est le transformateur et le décodeur...

Merci infiniment H. pour ce partage... en espérant avoir répondu à votre question....

.
Citation:
Citation :


Parfois, vous pouvez être tenté de prêcher votre propre foi ou de proposer au mourant votre idéologie spirituelle. Écartez absolument cette tentation, surtout si vous avez le sentiment que ce n'est pas ce qu'il veut ! Nul ne souhaite être "sauvé" par la croyance de quelqu'un d'autre. Rappelez vous que votre tâche, n'est pas de convertir qui que ce soit à quoi que ce soit, mais d'aider la personne en face de vous à découvrir en elle sa force, sa confiance, sa foi et sa spiritualité propre, quellles qu'elles soient. Bien sûr, si elle est réellement ouverte aux questions d'ordre spirituel et souhaite vraiment connaître votre point de vue, ne le lui cachez pas non plus.

auteur : Sogyal Rimpoché, extrait Livre Tibétain de la vie et de la mort page 235.


Nota de DJ
la force de ce texte, (de Sogyal Rimpoché), réside dans la puissance de l'amour, expression ici de la compassion appliquée par l'intelligence du cœur... c'est pour cette raison que les Maîtres enseignent, afin que chacun en son cœur trouve sa voie.. dans un Esprit de liberté... de choix.


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:48    Sujet du message: Quand la Théosophie frôlait le sectarisme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky