Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
extrait de " la vie des maîtres "

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2008 - 14:14    Sujet du message: extrait de " la vie des maîtres " Répondre en citant

.

extrait de " la vie des maîtres " de Baird T Spalding

extrait de " la vie des maîtres " de Baird T Spalding
extrait des pages 170 & 171

nota : cet extrait est ici utile à illustrer la "réponse" sans doute encore trop partielle, à une interrogation ayant trait à l’adombrement, sur un site ami : les 7rayons.com, question posée par "Amilius" à "Tibreizh", mais valant pour beaucoup ..


Le jour où j’ai marché sur les eaux, croyez-vous que mon regard était dirigé vers les profondeurs, vers la matière ? Non. Il était inébranlablement fixé sur le pouvoir de Dieu qui transcende toutes les puissances de l’abîme. Dès l’instant que je le fis, l’eau devint aussi solide qu’un roc, et je pus marcher à sa surface en toute sécurité. Jésus s’interrompit un instant, et l’un de nous demanda : Votre causerie avec nous ne vous dérange-t-elle pas et n’interrompt-elle pas votre travail ? Jésus répondit : Vous ne pouvez gêner aucun de nos amis, ne fût-ce qu’un instant, et je crois être rangé parmi eux. Quelqu’un dit : Vous êtes notre frère. Le visage de Jésus s’éclaira d’un sourire, et il dit : Je vous remercie, je vous ai toujours appelés frères. L’un de nous se tourna alors vers Jésus et lui demanda : N’importe qui peut-il exprimer le Christ ? Il répondit : Oui, il n’y a qu’un seul aboutissement à la perfection.


L’homme est issu de Dieu et il lui faut retourner à Dieu. Ce qui est descendu des cieux doit remonter aux cieux. L’histoire du Christ n’a pas commencé avec ma naissance pas plus qu’elle ne s’est terminée avec ma crucifixion. Le Christ existait quand Dieu créa le premier homme à son image et à sa ressemblance. Le Christ et cet homme ne font qu’un. Tous les hommes et cet homme ne font qu’un. De même que Dieu était son Père, de même Dieu est le Père de tous les hommes, de tous les enfants de Dieu. De même que l’enfant possède les qualités de ses parents, de même le Christ existe en chaque enfant. Pendant de longues années, l’enfant a vécu en ayant conscience de sa qualité de Christ, c’est-à-dire de son unité avec Dieu à travers le Christ en lui. Alors commença l’histoire du Christ qui remonte aux origines de l’homme.


Le Christ signifie plus que l’homme, Jésus. Il n’y a pas de contradiction à cela. Si je n’avais pas perçu cette vérité, je n’aurais pas pu exprimer le Christ. Elle est pour moi la perle sans prix, le vin vieux dans les outres neuves, la vérité que beaucoup d’autres ont exprimée, l’idéal que j’ai parfait et rendu manifeste. Pendant plus de cinquante ans après le jour de ma crucifixion, j’ai vécu avec mes disciples et avec beaucoup de ceux que j’aimais tendrement. Je les ai enseignés. En ces jours-là, nous nous réunissions en un endroit tranquille hors de Judée. Nous y étions à l’abri des inquisiteurs superstitieux.


C’est là que beaucoup acquirent de grands dons et accomplirent un immense travail. Alors je compris qu’en me retirant pour un temps je pourrais entrer en contact avec le monde entier pour l’aider. Je me retirai donc. D’ailleurs, mes disciples se fiaient à moi bien plus qu’à eux-mêmes. Pour les libérer, il fallait que je me retire d’eux. Leur communion avec moi étant étroite, ne pouvaient-ils me retrouver à volonté ? Au commencement, la croix fut le symbole de la plus grande joie que le monde ait connue. Le pied de la croix se trouve à l’endroit où le premier homme a foulé la terre. Sa marque symbolise donc l’aurore d’un jour céleste ici sur terre. En vous y reportant, vous verrez que la croix disparaîtra entièrement.


Il ne restera que l’homme dans une attitude de dévotion, debout dans l’espace, les bras levés en un geste de bénédiction, envoyant ses présents à l’humanité, et répandant librement ses dons dans toutes les directions. Sachez que le Christ est la vie adaptée à la forme, l’énergie naissante que les hommes de science devinent sans savoir d’où elle vient. Sentez avec le Christ que l’on doit vivre cette vie pour la donner librement. Apprenez que la dissolution continuelle des formes a forcé l’homme à vivre et que le Christ a vécu pour renoncer aux désirs charnels. Apprenez qu’il a vécu pour un bien dont il ne pouvait jouir immédiatement. Si vous savez tout cela, vous êtes le Christ. Considérez-vous comme une fraction de la vie illimitée. Acceptez de vous sacrifier pour le bien commun. Apprenez à bien agir sans vous préoccuper des conséquences. Apprenez à renoncer à la vie physique et à tous les biens du monde. Faites-le librement. Ce n’est ni de l’abnégation ni de la pauvreté.


A mesure que vous donnerez ce qui vient de Dieu, vous découvrirez que vous avez davantage à donner, même si parfois le devoir semble exiger que vous donniez tout, jusques et y compris la vie. Vous reconnaîtrez aussi que quiconque cherche à préserver sa vie la perdra. Vous constaterez alors que l’or pur est au fond du creuset. Le feu l’a entièrement débarrassé de ses impuretés. Vous découvrirez avec joie que la vie donnée aux autres est précisément celle que vous avez gagnée. Vous saurez alors que recevoir signifie donner libéralement. Si vous immolez votre forme mortelle, une vie supérieure prévaudra. 171

précision de "lamadelama" : Le Maître Jésus, de nos jours au 7e degré à son tour, avait passé sa 5e initiation à la fin du premier siècle de notre ère, sous l’identité d’ "Apollonius de Tyane", philosophe et initié.. ce qui signifie qu’il n’était plus "adombré", par l’entité "Christ", et que la fin de son existence en tant que "Jésus" fut la vie toute ( ordinaire et banale, n’est-ce pas ? ), d’un adepte.. Jésus n’avait opéré de miracles visibles que pour manifester les pouvoirs de Christ en lui, en toute gloire et majesté, mais visibles seulement par les apôtres, les disciples et les affiliés, Pilate n’a pour sa part, compris l’entièreté de ces vérités que plus tard..
 aussi : lire, si l’on peut, "la vie des Maîtres".. »


ref : LA VIE DES MAÎTRES, de BAIRD T SPALDING, les portes de l’étrange, écrits ésotériques, chez Robert LAFFONT.


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2008 - 14:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky