Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Soutras
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Bouddhisme,
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mer 10 Sep 2008 - 21:08    Sujet du message: Soutras Répondre en citant

.

Lanou, Amilius, (à tous et à toutes)
 
Je vous retourne le remerciement, en fait si je vous ai fait part de cette expérience, c'est en émettant le voeu pieu que cela vous arrive aussi, à la lecture sincère de ce mantram,  en alignement avec votre coeur et votre âme...Ce texte est une bénédiction.


Votre dévouée, damejane.
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 10 Sep 2008 - 21:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 3 Oct 2008 - 23:50    Sujet du message: LA CUILLERE DU CŒUR Répondre en citant

LA CUILLERE DU CŒUR



Kyabjé Pabongka Rinpoché




A h, la douleur!

Maître généreux, veuillez porter un regard sur ce misérable,

Regardez comment j'agis et combien toute ma vie je me suis dupe

S'il vous plait, veuillez jeter un regard compatissant sur cet être insouciant.



L e conseil essentiel que tu dois te donner -la cuillère du cœur-

Garde-le profondément dans ton coeur.

Ne sois pas distrait, ne sois pas distrait!

De la goutte essentielle à ton coeur, contemple l'état de ta vie.



D epuis des existences cycliques sans commencement, à ce jour inachevé,

Et quoique tu aies fait l'expérience de renaissances innombrables,

Simples variations de joie et de douleur,

Tu n’as pas réalisé le moindre bienfait.



B ien qu'aujourd'hui tu aies obtenu les libertés et les richesses si difficiles à trouver,

Jusqu'à présent, elles se sont écoulées et ont été perdues, vides et dénuées de sens.

Maintenant, si tu prends soin de toi,

Le temps est venu de pratiquer l'essence des bonheurs futurs: les actions vertueuses.



T u parais si compétent, intelligent et futé,

Mais tant que tu t'accroches au jeu infantile des apparences de cette vie, tu te dupes.

Soudain, tu es terrassé par l'effrayant Seigneur de la Mort

Et, sans espoir, sans moyens pour l'affronter, tu ne peux plus rien faire.

Voilà ce qu'il t'arrivera!



Parce que tu penses: «Je ne vais pas mourir de suite, je ne vais pas mourir de suite»,

Et tandis que tu es distrait par les activités sans fin de cette vie,

L'effrayant Seigneur de la Mort surgit soudain

Annonçant: «Maintenant, il est temps de mourir».

Voilà ce qu’il t'arrivera!



M ême si tu fais des projets en disant: «Demain » et « demain»,

Soudain, sur-le-champ, tu dois partir.

Voilà ce qu'il t'arrivera!

Sans choix, laissant derrière toi pêle-mêle ton travail inachevé,

Laissant nourriture et boisson entamées, tu dois partir.

Voila ce qu'il t'arrivera!



U ltime jour pour étendre ta couche et t'endormir:

Sur ton dernier lit, tu tombes comme un vieil arbre,

Et les autres, incapables de te retourner avec leurs mains douces comme des lys,

Tirent sur tes vêtements et sur ta couverture.

Voilà ce qu'il t’arrivera!





M ême si tu enveloppes complètement ton corps dans ses deniers habits,

Néanmoins, tu n'as pas la liberté de les porter plus longtemps.

Et lorsque ce corps devient aussi rigide que la terre et la pierre,

Pour la première fois, tu contemples ton propre cadavre.

Voilà ce qu’il t’arrivera!



M algré tes efforts pour prononcer tes dernières paroles,

Exprimer ta volonté et ton chagrin,

Pitoyablement, ta langue s'assèche et tu ne peux être clair;

Une tristesse immense te submerge.

Voila ce qu'il t’arrivera!



B ien que ta dernière nourriture, des substances sacrées et des reliques,

Te soit versée dans la bouche avec un filet d'eau,

Tu es incapable d'en avaler ne serait-ce qu’une goutte,

Et cela déborde de la bouche du cadavre.

Voila ce qu’il t'arrivera!



B ien que tu sois entouré par un cercle de proches parents, d'amis de coeur et d'êtres chers,

Malgré leur amour et leur détresse à la fin de votre rencontre,

Et tandis qu'ils pleurent et s'agrippent,

A cet instant précis, vous devez vous séparer à tout jamais.

Voilà ce qu'il t'arrivera!



B ien que tu expérimentes des hallucinations effrayantes semblables à de turbulentes vagues,

Submergé par une douleur insupportable et déchirante,

Aussi pitoyable que tu puisses être, il n'y a rien à faire:

Les apparences de cette vie s’estompent.

Voilà ce qu'il t'arrivera!





B ien que, avec une compassion insoutenable, ton Maître et tes amis-vajra

Font des invocations à ton oreille pour que s'élève une pensée vertueuse d'une importance cruciale,

Même s'ils le font avec amour,

Ii n’y a aucun espoir; c'est inconcevable.

Voilà ce qu’il t'arrivera!



D ans un râle rauque

Le mouvement de ta respiration s'accélère de plus en plus,

Puis casse comme la corde d'un violon:

Ta vie arrive à son terme.

Voilà ce qu1il t'arrivera!



L e moment viendra où ton beau corps chéri et tristement perdu

Est appelé « cadavre », dégoûtant et pourri,

Un moment où ton corps, qui ne supporte même pas une literie et un matelas rugueux,

Est étendu à même le sol nu.

Voilà ce qu'il t'arrivera!



L e moment viendra où ton corps, qui ne supporte même pas une épine,

Est découpé en morceaux et sa chair lacérée jusqu’à l'os;

Un moment où ton corps, qui ne supporte même pas les puces et les poux,

Est dévoré par les oiseaux et les chiens jusqu'à ce qu’il n’en reste rien.

Voilà ce qu'il t'arrivera!



B ien que tu pares ton corps des vêtements les plus fins,

Le moment viendra où ce cadavre est placé dans une chambre crématoire,

Et ton corps, qui ne supporte même pas une brûlure d’encens,

Doit être brûlé au milieu d'un brasier ardent.

Voilà ce qu'il t'arrivera!



L e moment viendra où, entrant dans les flammes rugissantes,

Ta chair et tes os sont totalement consumés et réduits à un tas de cendres,

Ou bien ton corps, qui ne supporte pas même de lourdes étoffes,

Est étroitement enserré dans un trou sous la terre.

Voilà ce qu'il t'arrivera!



L e moment viendra où, avant ou après ton nom si doux,

On dira: «feu untel ou une telle...»

Voilà ce qu'il t'arrivera!

Le moment viendra où la chambre s'emplit des pleurs

De ceux que tu aimes, de tes proches compagnons, du cercle de tes serviteurs.

Voilà ce qu'il t'arrivera!



L e moment viendra où tes vêtements, tes chapeaux, tes autres possessions seront divisés

Sans qu'il ne reste rien dans les quatre directions cardinales et intermédiaires.

Le moment viendra où, dans un désespoir total, seul,

Voilà que tu franchis la porte de l'état intermédiaire.

Voilà ce qu'il t'arrivera!



L es terreurs des quatre ennemis effrayants1 vont s'abattre sur toi:

L'apparence d'être pris sous une montagne de roches et de gravats,

Enseveli sous une furieuse avalanche de terre -que faire?

L’apparence de dériver à la surface d'une mer infinie

Emporté par de violentes vagues tourbillonnantes -que faire?

L expérience que ton coeur et tes oreilles éclatent

Par les grésillements et les craquements d'une conflagration de feu -que faire?

L’expérience effrayante d'être enveloppé et balayé

Par les vents tourbillonnants et sombres de la fin d'un éon que faire?

(1. Les quatre ennemis effrayants : Les quatre éléments perturbés au moment de la mort)



A lors que tu es emporté par les puissants vents rouges du karma

Et englouti par une obscurité terrifiante -que faire?



A lors que tu es attaché par le lasso des messagers de Yama

Et traîné au loin dans un désespoir total -que faire?



A lors que tu subis de si odieuses tortures infligées

Par des agents karmiques à tête de boeuf et de scorpion -que faire?



A lors que tu es devant le roi Yama, le seigneur de la mort,

Et tandis qu'il pèse les noires et les blanches -tes actions vertueuses ou non -que faire?



T andis que Yama expose tes mensonges d'avoir passé

Ta vie humaine dans rattachement, la haine et la tromperie -que faire?



A lors que le tribunal de Yama t'inflige la sentence

Qui n’est autre que la maturation de tes actions négatives -que faire?



A lors que ton corps nu est étendu sur le sol de métal en fusion

Des feux de l'enfer -que faire?



B ien que ton corps soit découpé en morceaux par une pluie d'armes,

Sans pouvoir mourir, tu dois l'endurer -que faire?



B ien que tu cuises dans du métal en fusion jusqu’à ce que ta chair se disloque et que tes os se désintègrent,

Sans pouvoir mourir, tu dois l’endurer -que faire?



B ien que ton corps et le feu brûlent indissociablement,

Sans pouvoir mourir, tu dois l'endurer -que faire?



A lors que ton corps, transpercé par un vent glacial,

Se brise en cent mille morceaux -que faire?



U ne fois tombé dans l'état misérable d'un esprit avide, souffrant de faim et de soif,

Tu restes affamé pendant de nombreuses années -que faire?



U ne fois devenu l'un de ces animaux stupides, privés de parole et malheureux

Qui s'entre dévorent -que faire?



U ne fois que les souffrances intolérables des royaumes infortunés

Te sont effectivement échues -que faire?



M aintenant! Ne sois pas distrait! Vite! tout de suite!

C'est le moment précis d'aiguiser ta volonté.



C e n 'est pas seulement le moment, il est déjà presque trop tard

Maintenant! Maintenant! Arme-toi de courage immédiatement!



Saints préceptes du Maître, père généreux;

Coeur des écrits de références du Victorieux Losang;

Pratique du pur chemin de la totalité des Soutras et des Tantras

Il est temps d'établir une véritable expérience sur ton courant de conscience.



Q ui est le plus rapide:

Yama, le seigneur de la mort,

Ou toi, dont la pratique, chaque jour aussi intense que possible,

Permet de réaliser l'essence de ton rêve éternel -ton bien-être et celui d'autrui?

Unissant tes trois portes (du corps, de la parole et de l'esprit),

Mets tous tes efforts dans ta pratique.


Editions Vajra Yogini.







.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:16    Sujet du message: Soutras

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Bouddhisme, Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky