Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Qu'est-ce_que_l'Eveil ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Bouddhisme,
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lamadelama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: ici
Masculin

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 18:28    Sujet du message: Qu'est-ce_que_l'Eveil ? Répondre en citant

http://goo.gl/BNlg2

Qu'est-ce_que_l'Eveil ?

 



- un problème persiste au niveau du site
(l'excellent site.. auquel Nous devons beaucoup..)
"nous-les-dieux.org"
qui se remet de ses difficultés d'hébergement,
mais n'est pas encore, semble-t-il,
redevenu totalement opérationnel..


Le site va reprendre, sous une nouvelle formule,
dans les prochains jours... le 12/12/2012 !!!



- on peut donc temporairement télécharger la copie de sauvegarde du livre cité
mais la page 1 commence ainsi :

Ceci est la version HTML du fichier < nous-les-dieux.org/images/3/36/Livre_eveil >
Lorsque G o o g l e explore le Web, il crée automatiquement une version HTML des documents récupérés. Page 1 etc..

( une fois rendu là.. il suffit de descendre plus bas dans la page et ensuite dans le texte pour trouver le texte complet - à commencer par le titre, puis le sommaire - en une page unique de 130 pages.. celles du livre, numérotées.. )...

mais là c'est en version HTML, nous le répétons, la version - .pdf - donc,
celle qui serait la plus pratique à lire, sera pour plus tard, du moins peut-on l'espérer..


- je vérifierai régulièrement où en est ce site - " nous-les-dieux.org " de la résolution de ses problèmes.. merci de votre compréhension..
pour ce site et son Webmaster, et merci à lui pour ses méritoires efforts..

[ lamadelama ]  




lien source : < Qu'est-ce_que_l'Eveil . (html) > (livre téléchargeable) 






Qu'est-ce que l'Eveil ?

(extraits du livre..)
 




La compréhension de ce qu’est l’Eveil passe nécessairement par une bonne compréhension de ce que nous sommes, à savoir un Esprit, c’est-à-dire une Entité concrète faite de substance spirituelle et présentant une structure énergétique. La conscience peut se définir de manière très globale comme le champ de force de l’Esprit que nous sommes, champ de force qui contient certaines potentialités qui s’actualisent ou se réalisent en fonction du développement énergétique de l’Esprit. Le niveau de conscience n’est pas autre chose que le niveau énergétique de l’Esprit, il s’agit de deux expressions qui désignent exactement la même chose. Notre structure énergétique est 3 relativement complexe, elle est composée de plusieurs vortex et centres énergétiques, chaque centre pouvant faire l’objet d’une forme de réalisation énergétique spécifique.
Notre constat est que certaines formes de réalisation énergétique, procurant un vécu psycho-qualitatif très particulier, ont été définies indistinctement comme étant l’Eveil.

En réalité, seule la réalisation du noyau énergétique de l’Esprit constitue ce que nous pouvons appeler l’Eveil, à la vue des implications dynamiques et transcendantes de cette réalisation en termes de cognition, de bonheur et de liberté. Le véritable Eveillé, c’est-à-dire le véritable Maître, est la personne qui a réalisé énergétiquement le noyau de l’Esprit. Si la réalisation est spécifique d’un autre centre énergétique, ou d’un groupe de centres énergétiques autres que le noyau central, alors la personne n’est pas un Maître, mais seulement un psychique, du fait que nous divisons les centres énergétiques en deux groupes : d’une part le noyau central spirituel ; et d’autre part l’ensemble des centres énergétiques dits psychiques. Nous donnons le nom de soleil intérieur au noyau central de l’Esprit, et l’expression réalisation du soleil intérieur, ou réalisation solaire, décrit l’Eveil lui-même.

Derrière les conceptions traditionnelles à propos de la réalisation du soi, de la réalisation du samadhi, de la réalisation de moksha, de la réalisation du tao, de la réalisation de la nature de bouddha, de la réalisation du christ intérieur, de la réalisation de l’ivresse divine, de la réalisation du satori, de la réalisation de l’union divine, de la réalisation de l’illumination, de la réalisation de la conscience cosmique, de la réalisation de l’état de rose-croix, de la réalisation de l’état d’adepte, de la réalisation de la supraconscience, de la réalisation du supramental, de la réalisation du grand oeuvre, de la réalisation des noces mystiques, de la réalisation du temple intérieur, de la réalisation de la divinité intérieure… derrière de nombreuses conceptions de l’Eveil, se trouvent généralement des états psychologiques et des états psychiques, presque 4 toujours mal compris et mal décrits, qui n’ont rien à voir avec l’Eveil véritable. De temps en temps, il est arrivé que certains psychiques, œuvrant comme enseignants spirituels, comme philosophes spirituels, comme métaphysiciens ou comme énergéticiens, aient pu donner quelque conception correcte de l’Eveil, mais un ensemble complexe de causes subtiles et sociologiques a toujours fait en sorte que ces conceptions soient dénaturées et souvent détruites. Actuellement certaines raisons poussent la plupart des véritables Maîtres eux-mêmes à manipuler et nourrir le mirage spiritualiste au lieu de le dissiper. Le mirage spiritualiste est l’ensemble des conceptions spiritualistes erronées qui circulent dans les milieux spiritualistes, comme autant de vérités et d’idées correctes, comme autant de notions faisant autorité et constituant une forme de sagesse spiritualiste « reconnue », comme autant de « traits de lumière » supposés éclairer le chercheur spirituel… Cela fait plus d’une dizaine de millénaires que ce mirage existe : peu de psychiques ont été capables d’élever leur compréhension au-delà de son épais brouillard et de saisir la vraie nature de l’Eveil ; et peu de Maîtres ont osé exposer la vérité à propos de l’Eveil et donc se distancier du mirage à cet égard…

Certains Êtres æthériques nourrissent activement le mirage, aujourd’hui autant qu’il y a dix mille ans ; quant aux enseignants spirituels et aux penseurs spirituels, ils le nourrissent très souvent par sincère ignorance…

La situation est si absurde que la quasi-totalité des personnes reconnues ou se présentant actuellement comme des Eveillés, des Maîtres, n’en sont pas réellement. Il s’agit simplement de psychiques, connaissant un type ou un autre de réalisation psychique, bien loin de la réalisation du soleil intérieur. C’est absurde, mais pas très grave. Il suffira qu’un Maître prenne la peine et le temps de consacrer la dépense colossale d’énergie nécessaire pour dissiper le mirage spiritualiste et pour exposer puis démontrer la vérité à propos de l’Eveil… Cela se produira nécessairement, mais on ne 5 saurait dire avec assurance que cela aura lieu de nos jours, cela peut très bien se produire dans une demi-dizaine de siècles… Il y a plus de quinze mille ans, on savait ce qu’était l’Eveil et on savait comment atteindre l’Eveil : chacun disposait librement de la connaissance de la nature de l’Eveil et des outils pour atteindre l’Eveil, et chacun pouvait décider de mettre en application ces outils… Aucun psychique ne pouvait abuser les aspirants spirituels et les chercheurs spirituels en se faisant passer pour un Maître ; aucun Maître ne manipulait et ne nourrissait le mirage spiritualiste, d’ailleurs ce mirage n’existait pas ; le psychique était reconnu comme tel, le Maître était reconnu comme tel ; et le matérialiste n’existait pas, parce que les réalités subtiles étaient démontrées. Aujourd’hui, nous désirons simplement que la compréhension de la nature de l’Eveil soit de nouveau acquise, du moins par les aspirants spirituels dont la volonté d’Eveil est particulièrement intense. Savoir ce que l’on recherche est une excellente base, et cela est d’autant plus vrai lorsqu’on traite de l’Eveil. Si l’aspirant spirituel est habitué aux exposés des divers enseignants spirituels modernes concernant l’Eveil, et s’il considère ces enseignements comme exacts, il sera sans doute surpris par nos explications. L’Eveil n’a pas grand-chose à voir avec les nombreuses conceptions que l’on trouve actuellement. Mais nous ne sommes pas là pour faire la critique des enseignements spirituels divers…

D’un point de vue qualitatif, l’Eveil signifie que la souffrance a été définitivement vaincue au-dedans de soi, et que la connaissance, le bonheur et la liberté ont été réalisés à un niveau transcendant. Si chacun s’interrogeait profondément, il verrait que l’Eveil est en réalité ce qu’il recherche. Plus exactement, les Êtres humains recherchent, pour certains le bonheur profond et inconditionnel, pour d’autres la liberté concrète et définitive, pour d’autres encore la puissance agissante et efficace, et d’autres encore recherchent la connaissance essentielle et englobante… Que l’on recherche l’une de ces choses, ou une combinaison de ces choses, il n’en demeure pas moins que l’on recherche un aspect quelconque de l’unique réalisation que représente l’Eveil. Ne comprenant pas ce qu’est l’Eveil et ce qu’il implique naturellement, il est difficile à l’individu ordinaire de tendre sa volonté et son désir clairement vers l’Eveil. L’aspirant spirituel recherche l’Eveil parce qu’il comprend, peut-être à un niveau intuitif, qu’il s’agit de la réalisation intérieure qui implique tout le reste. Le non-aspirant spirituel est surtout caractérisé par la linéarité de ses objectifs, et dans de nombreux cas il n’a aucune intuition de ce qu’est l’Eveil, et peut même trouver qu’il n’a aucune raison de rechercher l’Eveil… La connaissance transcendante, le bonheur transcendant, la liberté transcendante et la puissance transcendante sont des paramètres qui appartiennent à l’Eveil, et ces paramètres ont des ombres linéaires qui n’en sont qu’une pâle et plate simulation, qu’une vide imitation… La dynamique linéaire tente toujours de singer les paramètres verticaux de l’Eveil, et de poser ces simulacres comme des choses qui valent la peine d’être recherchées avant tout le reste… Le simulacre de la connaissance transcendante est composé par l’érudition et l’expertise, et il s’agit alors principalement d’obtenir des diplômes, de faire de la recherche, et de suivre des formations. Le simulacre du bonheur transcendant est composé par le bien-être psychophysique, les plaisirs sensoriels et les plaisirs psychologiques, et ces plaisirs peuvent être recherchés par de nombreux moyens : usage des drogues, sexualité très libérale, sophistication alimentaire, quête de l’âme sœur, boulimie des relations affectives, consommation compulsive de technologies…

Le bien-être psychophysique est recherché aussi bien par des pratiques visant le renforcement et le maintien de la santé, que par des pratiques de développement personnel… Le simulacre de la liberté transcendante est composé par la sécurité sociomatérielle, la liberté de commerce, la liberté de circulation, la liberté d’expression et la liberté de culte… Le simulacre de la puissance transcendante est composé par la force physique, la compétence martiale, la richesse matérielle et financière, l’autorité linéaire, la position sociale, le prestige social, l’excellence intellectuelle, l’excellence artistique… Dans la quête personnelle de réalisation : on peut rechercher des simulacres linéaires, c’est ce qui caractérise le non-aspirant spirituel ; ou on peut rechercher l’Eveil, c’est ce qui caractérise l’aspirant spirituel.


L’alignement de la quête personnelle de réalisation, sur la quête de quelque simulacre linéaire, procède de l’ignorance à propos de l’existence, de la nature et de l’accessibilité de l’Eveil, ainsi que d’un faible niveau de compréhension sur la nature et les raisons de l’incarnation physique de l’Esprit que nous sommes.


L’Eveil représente la réalisation de la Transcendance. Devant l’Eveil, il n’existe rien qui ait la moindre valeur réelle. Les diplômes savants, les titres linéaires d’autorité, les grands prix, les grandes médailles, les richesses matérielles et financières, les savoirs-faire d’ingénierie, les savoirs-faire techniques, les excellences scientifiques, les excellences intellectuelles, les talents artistiques, les talents martiaux… rien de tout cela ne peut se comparer à l’Eveil, et la réalisation de l’Eveil transcende complètement toutes ces choses. Les simulacres linéaires n’ont aucune valeur, et leur recherche est une perte de temps. Le but n’est pas non plus d’avoir nécessairement une existence simple et modeste, d’être dépourvu du moindre savoir-faire et de la moindre compétence…


L’incarnation physique implique certains besoins, et il faut nécessairement trouver un quelconque moyen direct ou indirect, mais stable et aisé pour répondre à ces besoins de base. La méthode la plus courante consiste à développer réglementairement certaines compétences et certains savoirs-faire, et de s’en servir de manière réglementaire pour rendre quelque service à la communauté, et de recevoir en échange de ce service la monnaie en vigueur qui permet d’avoir accès à divers biens… Telle que la société est organisée actuellement, il est généralement nécessaire de gagner de l’argent pour subvenir à ses besoins. Il existe une différence remarquable entre la nécessité sociologique de gagner de l’argent (c’est-à-dire avoir une activité pécuniaire), et la quête personnelle de réalisation. Il arrive cependant que les deux se confondent : l’activité pécuniaire de certains est aussi leur quête personnelle de réalisation. Il arrive encore que l’activité pécuniaire soit prise tellement au sérieux qu’elle freine la quête personnelle de réalisation, on oublie alors que l’activité pécuniaire n’est qu’un moyen de gagner de l’argent… L’aspirant spirituel doit faire la part des choses et donner la priorité psychologique, et si possible factuelle, à sa quête de l’Eveil.



Un état des lieux.

Le terrien non-éveillé est un Être élémentaire incarné dans un corps physique de niveau biopsychique 2, c’est-à-dire un corps physique dont l’ADN comporte 2 spirales.
Nous parlerons de physirien de niveau [biopsychique] 2. Le niveau biopsychique, en tenant compte des facteurs se rapportant à l’ADN horizontal, implique une certaine sphère de puissance psychique, de puissance magnétique, de besoins physiques et de besoins psycho-énergétiques. Il implique aussi un certain niveau de fonctionnement immunitaire, de fonctionnement physicodynamique et de fonctionnement psychologique. Nous pouvons résumer tout cet ensemble en parlant simplement de puissance biopsychique. L’Eveil transcende tous ces paramètres : le Maître est vraiment un Être[1] que l’on ne peut plus définir par quelque paramètre prenant pour base quelque aspect du non-soi. Cependant l’Eveil n’est pas le seul paramètre susceptible de modifier le niveau fonctionnel d’un Être. Tout accroissement significatif du niveau fonctionnel ne signifie pas nécessairement que l’on a atteint l’Eveil, ou que l’on s’en est approché.


La structure énergétique de l’Être humain est assez complexe pour présenter des formes de développement énergétique qui n’ont aucun rapport profond et direct avec l’Eveil, et c’est sans doute ces formes de développement énergétique non-solaire que certains enseignants spirituels ont pressenties comme formant quelque obstacle ou quelque regrettable diversion par rapport à l’Eveil…


D’un autre côté, il y a les lois dimensionnelles. Une dimension est techniquement un niveau vibratoire stable de quelque type de matière-énergie. Dans l’expression matière-énergie, nous entendons non seulement la matière selon ses différentes formes d’organisations atomiques et moléculaires, mais aussi les énergies de différentes 97 formes, les forces et toute la jungle des particules et des quanta énergétiques, avec tout ce que cela comporte de rayonnements, d’ondes, de champs, etc… La matière-énergie possède des caractéristiques dynamiques dont la déclinaison dépend en grande partie du niveau vibratoire, c’est-à-dire de la dimension envisagée. Le jeu de ces caractéristiques constitue ce que nous appelons des lois dimensionnelles. Les lois dimensionnelles [de la dimension physique] dont nous parlons ici ne sont pas exactement les lois physiques, avec leurs constantes dites universelles et leurs principes de conservations et de symétries. Il s’agit de l’ensemble des phénomènes généraux qu’induisent, sur les choses physiques, les caractéristiques dynamiques de la matière-énergie. Nous pouvons dégager cinq lois dimensionnelles de base.


 


98


Dans le tableau ci-dessus, le terme ‘force’ renvoie à quelque forme spécifique de pressions dynamiques issues des caractéristiques de la matière-énergie. La loi d’inertie vibratoire est ce phénomène qui donne une grande stabilité à votre fréquence vibratoire, c’est-à-dire à la fréquence vibratoire de votre corps physique, et qui oppose une résistance ferme à toute tentative de modification significative du taux vibratoire de quelque forme physique. La loi d’inertie formelle est ce phénomène qui donne une grande stabilité à l’apparence physique de votre corps, et des objets divers, malgré les micro-changements permanents qui se produisent aux niveaux chimique, thermique, topologique, etc… La loi d’inertie cinétique se manifeste surtout par la prépondérance de la gravitation dans le cadre de l’existence physique, il s’agit de ce phénomène qui maintient ou attire les choses au sol et paraît interdire tout mouvement libre… Lorsque vous voulez augmenter votre taux vibratoire par l’exercice de votre volonté, vous vous heurtez à la loi d’inertie vibratoire, vous êtes incapables d’une telle opération tant que votre volonté n’est pas énergétiquement plus puissante que l’inertie vibratoire. Lorsque vous voulez voler dans les airs par l’exercice de votre volonté, vous vous heurtez à la loi d’inertie cinétique, vous êtes incapables d’une telle opération tant que votre volonté n’est pas énergétiquement plus puissante que l’inertie cinétique. Si la terre était un puissant aimant et si votre corps était essentiellement composé de fer, l’attraction magnétique serait l’expression dominante de la loi d’inertie cinétique pour vous… La loi de dérèglement est ce phénomène qui induit le vieillissement ou l’affaiblissement des choses. C’est la même loi qui est à l’œuvre lorsqu’une simple table se dégrade, et lorsqu’un organisme vieillit. L’interaction incessante entre les éléments, ou l’action conjuguée des éléments phénoménologiques, comme la pluie, le vent chargé de poussières diverses, les bombardements de particules, les variations thermiques, les variations d’humidité, l’action des gaz atmosphériques, ainsi de suite, sur quelque forme physique et dans quelque organisme physique, induisent une suite ininterrompue de 99 dérèglements affaiblissants. La loi d’entropie, c’est-à-dire la tendance au désordre et l’apparente irréversibilité de cette tendance, est une variation de la loi de dérèglement.


La loi de dégradation est cousine de la loi de dérèglement, il s’agit d’une pression générale sur la matière elle-même, et qui tend à détruire les édifices atomiques et moléculaires les plus complexes ou lourds.

L’exercice des lois dimensionnelles sur les physiriens est ce que nous appelons la pression dimensionnelle. La conjugaison de cette pression et du niveau biopsychique est ce qui produit les LCB proprement dits. Le type et le niveau des LCB découlent de la pression dimensionnelle et du niveau biopsychique. La pression dimensionnelle est un paramètre stable, tandis que le niveau biopsychique peut varier. Si nous voulons décomposer le niveau biopsychique de manière assez rigoureuse et succincte, nous pouvons dégager trois éléments : le niveau psychique, le niveau magnétique et le niveau bioénergétique. Le paramètre biopsychique lui-même est un aspect du niveau énergétique global, et on peut dire que les LCB dépendent de ce niveau énergétique, mais c’est l’aspect biopsychique qui est prédominant chez l’Être non-éveillé. Le niveau de liberté, ou le niveau de non-liberté, est en relation directe avec le niveau des LCB, donc en relation avec la dimension de référence ou d’existence, et avec le niveau énergétique global. Les LCB pour le physirien non-éveillé de niveau 2 peuvent se décrire assez brièvement. Dans les besoins, nous avons, et cela a déjà été signalé plus haut : le besoin de se nourrir, le besoin de s’abriter, le besoin de se soigner, le besoin de se reposer, le besoin de se dégourdir, le besoin de se divertir, le besoin de communiquer, le besoin de copuler, le besoin d’affection, ainsi de suite. Certains de ces besoins sont très physiques, d’autres sont très psychologiques, et certains se trouvent à la frontière des deux. Les limites sont tout aussi claires, et nous en avons déjà évoquées en parlant des lois dimensionnelles ci-dessus. Le fait que l’organisme physique humain ait une 100 espérance de vie d’environ 120 ans, les 40 dernières années étant de plus en plus marquées par la dégénérescence, constitue également une limite. Les contraintes sont assez en rapport avec les besoins : elles créent certains des besoins.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 



un dernier extrait supplémentaire nous a paru important à faire figurer ici :


Malgré nos efforts, le présent livre présente quand même un degré de complexité qui rend difficile la compréhension exhaustive de l’œuvre en première lecture, aussi il ne serait pas superflu de prendre le temps d’étudier ce livre, du moins de le lire plus d’une fois et d’essayer d’approfondir certaines notions que nous avons simplement esquissées en quelques mots. Si vous êtes en mesure de tirer les conséquences psychologiques et comportementales adéquates de certaines notions évoquées, alors ce livre vous aura pleinement profité. Puisse votre aspiration spirituelle tendre fermement vers la Transcendance, et puissiez-vous ne faire aucun cas du scepticisme et de l’incroyance des gens, car l’Eveil n’est pas une chose facilement compréhensible, et la quête de l’Eveil n’est pas une démarche que la société peut comprendre et apprécier à sa juste valeur.

124



 



■ nota[1], le Maître est vraiment un Être ... : il est ici entendu que tout maître serait un "éveillé", or je rappelle à la logique voulant qu'avant l'éveil, l'éveillé par excellence, à savoir le Bouddha (Boudh ayant sens d'éveil en sanscrit..), n'était pas encore un éveillé.. Bon, si l'on admet, ainsi que semblent le définir les Bouddhistes eux-mêmes en général, que tout Maître (c'est à dire tout Asekha ou "libéré vivant", soit tout initié supérieur ayant passé par le stade de la "révélation" appelé aussi (çà ne s'invente pas..) "libération".. ((et qui était le stade atteint par le prophète de l'islam (SLS) - qui, jeune encore, (par exemple, au moment où l'ange a insisté < cf: l'ordre : Lis ! >) était un Arhat ou "vénérable", c'est à dire un "coeur ouvert", la sourate 94 < l'ouverture > en rendant fort clairement compte.. Par ailleurs on parle bien de : "Révélation Coranique".. mais les textes sacrés en général, ne sont-ils pas des révélations ? .. )), que tout Maître donc, serait un "éveillé", il conviendrait de mieux préciser tant ce qu'est le degré de maître et le niveau d'éveil, sur cela nous reviendrons prochainement.. (à propos d'une émission récente de "Sagesses Bouddhistes" sur A2, consacrée aux enseignements (ou "révélations") des "moines de la forêt".. en Thaïlande.).


- je laisse ci-dessous l'adresse de nous-les-dieux.org, en souhaitant au site un prompt rétablissement (hi, hi !) dans l'efficience de son fonctionnement antérieur..

(rappel, cliquer sur le titre < Qu'est-ce_que_l'Eveil.pdf > pour consulter le livre complet.. ) 






Shalom, Salam, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ





 

_________________
la fleur aux sept couleurs est la clé des 7 rayons..


Dernière édition par lamadelama le Mar 13 Sep 2011 - 14:57; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 18:28    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lamadelama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: ici
Masculin

MessagePosté le: Mar 13 Sep 2011 - 11:56    Sujet du message: Qu'est-ce_que_l'Eveil ? Répondre en citant

QU'EST-CE QUE L'ÉVEIL ?



QU'EST-CE QUE L'ÉVEIL ?




- pour les personnes qui voudraient télécharger le fichier du livre - QU'EST-CE QUE L'ÉVEIL ? - c'est redevenu possible, une solution temporaire existe (revoir l'article, le lien est en début..).



Salam, Shalom, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ





_________________
la fleur aux sept couleurs est la clé des 7 rayons..


Revenir en haut
lamadelama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: ici
Masculin

MessagePosté le: Mer 14 Sep 2011 - 19:04    Sujet du message: Epilogue : la fonction d’instructeur spirituel. Répondre en citant

Epilogue : la fonction d’instructeur spirituel    



télécharger le livre  =>   http://goo.gl/BNlg2    (en version HTML )

( nb : en ayant fait cela vous avez accès au haut de la page 1 du livre.. )


Qu'est-ce que l'Éveil ?

 (extraits du livre..)  



Page 2

Sommaire

Introduction ...... 3

1   Les états psychiques et l’Éveil....................................................11
   L’humain énergétique ....................................................................14
   De la réalisation extatique à la réalisation transitique ........................... 23

2   Se libérer de la souffrance............................................................. 30
   L’ombre intérieure........................................................................ 30
   Le carré morbide. ........................................................................ 37
   Se libérer de la souffrance.............................................................. 47
   La dynamique de l’incarnation. ....................................................... 51

3   Le champ de la cognition .............................................................. 55
   Les bases de la représentation mentale............................................. 56
   Les niveaux psycho-intellectuels. ..................................................... 62
   Les outils de cognition.................................................................... 69
   La psychospiritualité ou la sagesse psychoqualitative............................ 74

4   Les arcanes du bonheur ................................................................ 81
   Le bonheur psychologique.............................................................. 82
   La préséance cardiaque................................................................. 87
   La réalisation solaire. ................................................................... 91

5 L’essence de la liberté .................................................................... 96
   Un état des lieux......................................................................... 97
   Les chemins de la liberté............................................................. 101
   La liberté fondamentale ou qualitative............................................ 113
   La condition dynamique de l’Eveillé. .............................................. 120

Conclusion...................................................................................... 122

Epilogue : la fonction d’instructeur spirituel.................................... 125






Epilogue : la fonction d’instructeur spirituel.            



Qu’est-ce qu’un instructeur spirituel ? Il s’agit d’une personne ayant atteint un type
ou un autre de réalisation intérieure, et qui assume la fonction qui consiste à instruire et
à  guider  d’autres  personnes  vers  la  même  réalisation  intérieure.  Selon  les  termes que nous proposons, un instructeur spirituel est à la base un supralinéaire, c’est-à-dire une personne ayant dépassé les limitations énergétiques de l’humain élémentaire, dans une direction ou dans une autre. Il existe plusieurs types de réalisations intérieures, et c’est seulement  à  la  réalisation  de  type  solaire  que  nous  donnons  le  nom  d’Eveil, et la personne qui a atteint cette réalisation est un Maître, dans le vrai sens transcendant de ce terme…  D’emblée  vous  pouvez  déduire  deux  choses  de  notre  propos  à  ce stade : d’abord que tout instructeur spirituel n’est pas nécessairement un Maître, même si les Maîtres devraient être les seuls à assumer cette fonction ; ensuite tout Maître n’assume pas  nécessairement  la  fonction  d’instructeur  spirituel.  Faire  instructeur spirituel c’est exercer une fonction, et cette fonction se décline d’une certaine manière au sein de la société. Si nous voulons préciser un peu plus les choses, nous dirons que l’instructeur spirituel doit délivrer un enseignement spirituel, c’est-à-dire un enseignement centré sur un type ou un autre de réalisation intérieure. L’enseignement spirituel doit porter sur la nature  de  l’Être  humain,  sur  la  nature  de  la  réalisation  intérieure envisagée,  sur  les obstacles divers à cette réalisation, sur les principes favorables à cette réalisation, et sur les techniques pratiques pour atteindre cette réalisation…  

Comment   fonctionne   un   instructeur   en   pratique ?   D’une   manière   générale,
l’instructeur  est  responsable  d’un  groupe  spirituel,  formé  de  personnes  aspirant  à
atteindre  la  réalisation  intérieure  envisagée.  Ces  personnes  peuvent  porter  les  noms
d’aspirants,  de  disciples,  de  pratiquants,  d’élèves…  Lorsque  les  choses  sont  faites  de
manière  formelle,  le  groupe  peut  devenir  une  communauté  spirituelle,  une  école

125                          



spirituelle,  une  association  spirituelle  ou  un  mouvement  spirituel.  La  communauté
spirituelle  consiste  en  une  structure  de  résidence ;  elle  peut  porter  les  noms  de
monastère, d’ashram, de centre, etc… Du point de vue du fonctionnement économique,
la  communauté  disposera  de  diverses  ressources  financières.  La  communauté  peut
intégrer  un  système  de  séjours  payant :  vous  pouvez  aller  y  séjourner  en  certaines
périodes  de  l’année,  prendre  part  aux  activités  de  la  communauté  et  en  suivre  les
enseignements,  en  contrepartie  d’un  paiement.  La  communauté  peut  aussi  faire  appel
aux dons. Le mode de fonctionnement le plus efficace est celui des disciples laïcs, c’est-
à-dire des membres de la communauté, qui  ont une vie extra-communautaire en règle
générale,  et  qui  sont  invités  à  venir  séjourner  au  sein  de  la  communauté  à  certaines
périodes  de  l’année,  bien  entendu  en  contrepartie  d’un  paiement…  Dans  ce  cas  nous
avons   plus   affaire   à   un   mouvement   spirituel   qu’à   une   communauté   spirituelle
proprement dite. Un mouvement spirituel est une entité plus vaste qui comprend une ou
plusieurs communautés, une ou plusieurs écoles spirituelles, des membres résidents, des
membres laïcs et des sympathisants. Les ressources du mouvement spirituel viennent en
grande partie des cotisations et des dons des membres laïcs et des sympathisants… Les
membres résidents peuvent être partiellement résidents : ils peuvent vivre au sein de la
communauté,  et  travailler  à  l’extérieur.  Si  la  communauté  possède  une  structure
économique interne, ses membres peuvent y travailler directement.

Le  mouvement  spirituel  possède  une  infrastructure  administrative  et  généralement
matérielle, qui lui permet d’organiser diverses activités payantes : des conférences, des
ateliers,  des  séminaires,  des  stages.  Le  mouvement  spirituel  peut  parfois  se  doubler
d’une  maison  d’édition,  et  disposer  de  certaines  structures  économiques  particulières,
comme de l’immobilier par exemple… Une école spirituelle, qu’elle soit une structure à
elle seule, ou qu’elle soit un rouage appartenant à un mouvement spirituel plus vaste,


126                              



permet un fonctionnement économique plus simple : l’école délivre des enseignements
payants,  par  correspondance  ou  dans  des  locaux  précis,  sous  forme  de  cours,  de
séminaires,  de  stages,  de  retraites,  etc…  Les  élèves  de  l’école  en  sont  une  source
importante  de  revenus,  mais  ce  n’est  pas  nécessairement  la  seule…  L’instructeur
spirituel est donc souvent à la tête d’un mouvement spirituel, et cette position lui donne
naturellement  le  droit  de  disposer  des  revenus  du  mouvement.  Certains  mouvements
prévoient  spécifiquement  une  cotisation  de  leurs  membres  qui  va  directement  à
l’instructeur, car l’instructeur se consacre entièrement à sa mission d’enseignement et de
guidance,  et  c’est  en  même  temps  en  cela  que  consiste  son  statut  social.  D’autres
mouvements sont dirigés par un collège au lieu d’un seul instructeur. Les revenus issus
des  cotisations  et  des  dons,  ainsi  que  les  revenus  issus  des  livres,  des  cours,  des
conférences, des stages, des ateliers, des séminaires, ou d’autres types de prestations…
peuvent devenir suffisamment conséquents pour que le mouvement spirituel se permette
une  activité  d’aide  sociale  et  humanitaire  significative.  Il  existe  des  instructeurs
richissimes, mais c’est loin d’être une généralité…  

Certains instructeurs ont un fonctionnement plus modeste. Lorsqu’ils se consacrent
entièrement  à  leur  fonction  d’instructeur  spirituel,  c’est-à-dire  lorsqu’il  ne  s’agit  pas
d’une activité annexe, mais bien de l’activité principale, ils peuvent adopter des modes
de fonctionnement plus simples que de monter une imposante organisation spirituelle.
L’instructeur vivra notamment des livres, des conférences, des ateliers, des séminaires,
des stages, des cours, et des cotisations des membres du groupe auquel il enseigne plus
particulièrement…  Le  groupe  peut  se  composer  de  quelques  dizaines  de  personnes  et
recevoir périodiquement les enseignements de l’instructeur dans des locaux spécifiques,
dans  ce  cas  il  s’agit  d’une  « classe »  plutôt  que  d’une  école…  Quelques  instructeurs
spirituels  se  contentent  d’enseigner  à  une  classe,  d’autres  n’hésitent  pas  à  créer  des

127                          



organisations  plus  complexes  et  plus  lourdes.  Il  convient  de  ne  pas  confondre  les
instructeurs spirituels et les praticiens non-linéaires. Les praticiens non-linéaires offrent
différents   types   de   service,   souvent   dans   le   domaine   du   thérapeutique,   du
psychothérapeutique, du développement personnel, du conseil événementiel et de l’aide
psychologique.  Il  s’agira  par  exemple  de  magnétiseurs,  de  voyants,  de  tradipraticiens,
de thérapeutes énergéticiens, d’exorcistes, de géobiologistes, etc… Entre les instructeurs
et  les  praticiens  il  y  a  les  enseignants  des  techniques  de  travail  énergétique.  Les
enseignants techniques ne sont pas supposés avoir atteint quelque réalisation intérieure,
ils sont seulement supposés maîtriser une technique de travail : arts martiaux internes,
techniques  de  yoga,  techniques  de  développement  personnel,  etc…  Les  praticiens
pratiquent  les  mêmes  formes  de  prestations  que  les  instructeurs,  mais  ils  y  ajoutent
nécessairement  les  soins,  les  entretiens,  les  consultations,  le  coaching,  et  parfois  les
formations. Un praticien peut faire en plus instructeur spirituel ou enseignant technique,
à moins que cela ne soit dans l’autre sens. Si nous voulons apporter quelque précision
dans   les   termes,   nous   parlerons   d’instructeurs   supralinéaires   et   de   praticiens
supralinéaires.  Comme  nous  l’avons  souligné,  les  praticiens  supralinéaires  exercent
généralement des activités de service d’ordre thérapeutique et psychologique, tandis que
les instructeurs supralinéaires se concentrent sur l’enseignement et l’écriture.  
Le  domaine  supralinéaire,  avec  ses  différents  statuts  énergétiques  et  fonctionnels,
échappe  encore  à  la  socialisation.  Les  instructeurs  supralinéaires  et  les  praticiens
supralinéaires   se   caractérisent   surtout   par   leurs   capacités   énergétiques   et   leurs
réalisations intérieures. La personne qui fait par exemple magnétiseur, adopte un statut
fonctionnel  qui  consiste  dans  l’utilisation  de  ses  capacités  magnétiques,  au  sein  d’un
rapport  de  service  payant.  Ses  capacités  peuvent  procéder  d’une  occurrence  naturelle,
ou  découler  d’un  entraînement  spécifique,  ou  de  quelque  combinaison  des  deux…  le

128                            
             
 

point  important  est  que  les  institutions  intellectuelles  officielles  ne  proposent  aucun
système  de  formation  pour  développer  ces  capacités,  il  est  même  entendu  que
l’existence  du  supralinéaire  est  mise  en  doute  par  les  institutions  intellectuelles
officielles…  Nous  avons  déjà  abordé  cette question  particulièrement  importante,  mais
nous  soulignons  à  nouveau  que  dans  un  monde  mature,  l’exercice  des  activités  de
service devrait être libre de toute réglementation abusive extérieure, et la détermination
de la compétence personnelle ne devrait incomber qu’à l’individu lui-même. Ainsi tout
praticien  supralinéaire  et  tout  instructeur  supralinéaire  devraient  assumer  leur  statut
fonctionnel  de  façon  autodéterminée,  et  c’est  par  leur  propre  activité  qu’ils  devraient
démontrer la mesure de leur talent.  

Le  statut  de  l’énergéticien  n’est  pas  exactement  celui  d’un  instructeur  spirituel.
L’instructeur spirituel doit normalement enseigner comment parvenir à quelque forme
de réalisation, et surtout il doit assumer la guidance explicite des aspirants, il ne peut se
contenter  d’un  enseignement  magistral  et  distant,  sinon  il  s’agirait  simplement  d’un
philosophe spirituel. L’énergéticien n’est pas seulement un enseignant, il peut aussi être
un chercheur et un explorateur. L’activité de recherche est très importante, c’est elle qui
permet  à  l’énergéticien  d’élaborer  des  techniques  énergétiques  de  divers  types,  pour
différents  genres  de  réalisation.  L’énergéticien  peut  concentrer  ses  recherches  sur
différents  domaines :  il  peut  faire  de  la  recherche  sur  les  vies  extraterrestres  et/ou
extraphysiques ; il peut en faire sur les vies élémentales ; il peut en faire sur l’histoire
planétaire  et  les  forces  multidimensionnelles  qui  modèlent  les  événements ;  ainsi  de
suite… Les énergéticiens de niveau modeste peuvent se contenter d’explorer les autres
dimensions  par  les  voyages  hors  du  corps  physique,  et  rapporter  les  rencontres  qu’ils
ont  faites,  les  messages  qu’ils  ont  reçus,  et  les  événements  qu’ils  ont  vus…  Toute
personne maîtrisant au moins la clairvoyance ou la décorporation, donc toute personne

129                          



capable  de  percevoir  les  domaines  ‘énergétiques  et  extraphysiques’  de  la  Réalité,
capable d’avoir quelque forme d’interaction avec des éléments de ces domaines, et qui
use de cette capacité pour faire de la recherche, de l’étude ou de l’exploration, à quelque
niveau   de   ces   activités   et   à   quelque   niveau   d’excellence,   peut   porter   le   nom
d’énergéticien.  Tout  comme  l’instructeur  spirituel,  l’énergéticien  peut  organiser  son
activité autour de l’enseignement, selon diverses modalités : écoles spirituelles, classes
spirituelles, livres ou quelque support média comme des cassettes vidéos ou des cd par
exemple, cours par correspondance, ateliers de travail, stages de pratique intensive, ainsi
de suite… L’énergéticien qui le souhaite peut aussi investir une partie de ses capacités
pour intégrer des activités de praticien.  

Le présent livre ne fait pas partie d’un tel ensemble d’enseignements, il a été rendu
nécessaire  à  cause  d’un  simple  constat :  la  question  de  l’Eveil  est  d’une  importance absolue,  et  en  même  temps  elle  est  difficile  à  comprendre,  même  pour  la  plupart des instructeurs  spirituels,  aussi  il  fallait  prendre  le  temps  de  l’exposer  avec clarté et exactitude,  au-delà  des  envolées  poétiques  et  des  formes  allégoriques  qui  semblent habituelles  dans  le  domaine  de  l’enseignement  spirituel  en  général.  Puisse  le  lecteur ouvrir son esprit et se montrer capable d’admettre que la Réalité de l’humain est peut-être plus vaste[1] qu’on ne le suppose en général.


                    130                              
               






■ nota[1], plus vaste : oui, plus "vaste" est la réalité de l'humain en général, et par dessus tout la réalité de l'éveil, puisqu'elle n'est autre que l'éveil à la réalité.. hi, hi,  ( On peut aussi voir là tout autre chose qu'un simple "jeu de mots".. Car "Réel" est un autre terme pour désigner "Dieu" -  "l'esprit-âme-corps de l'Univers" - le "TOUT".. selon que l'on restreigne ou élargisse la vision..).  En attendant ..... "pensons" et nous "serons"..  ( qui réfère à :  "je pense, donc je suis".. ).  Oui, même la simple "pensée" est utile à l'avancée vers l'éveil.... au réel !  ■



 
Salam, Shalom, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ






_________________
la fleur aux sept couleurs est la clé des 7 rayons..


Dernière édition par lamadelama le Mer 21 Sep 2011 - 00:32; édité 9 fois
Revenir en haut
lamadelama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: ici
Masculin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep 2011 - 00:42    Sujet du message: Qu'est-ce_que_l'Eveil ? Répondre en citant

- aux personnes qui s'intéressent au site "nous-les-dieux.org" dont nous avons mis à ce jour de nombreux liens de téléchargement de livres, voici un lien en page webcache donnant sur sa page d'accueil actuelle :

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http://nous-les-dieux.…

page cache, dont le lien (non encore opérationnel), est l'espérons nous, provisoire..

le message de cette page est de :


Patrick Barret, fondateur et webmestre de nous-les-dieux.org


- que nous remercions personnellement et chaleureusement pour son service désintéressé et la mise à disposition du plus grand nombre des livres d'ésotérisme, de mystique et d'enseignement de la spiritualité.


au nom de tous, dans l'avancée vers le divin, qu'il en soit remercié et béni..




Salam, Shalom, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ





_________________
la fleur aux sept couleurs est la clé des 7 rayons..


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:00    Sujet du message: Qu'est-ce_que_l'Eveil ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Bouddhisme, Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky