Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
au delà du rituel, quand l'âme "pilote" le corps..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> enseignements de Lamadelama -> éléments de réponses
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lamadelama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: ici
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2011 - 19:07    Sujet du message: au delà du rituel, quand l'âme "pilote" le corps.. Répondre en citant

quand l'âme "pilote" le corps..




au delà du rituel, quand l'âme "pilote" le corps..



- La communauté amérindienne est sensible à l'appropriation culturelle de ses traditions. Cet article résume une perspective anthropologique et ne donne pas d'indications spécifiques sur les cérémonies authentiques.

La cérémonie d'I-NI-pi, un genre de "suerie", est une cérémonie de purification, et l'un des Sept Rites Sacrés du peuple Lakota[1]. Il s'agit d'une cérémonie antique et sacrée du peuple Lakota qui a été adoptée à travers les générations.

La cérémonie complète n'est pas enseignée aux non-Lakotas[1], mais de façon approximative, elle implique une hutte I-NI-pi - un cadre de pieux recouverts de peaux ou de couvertures. Les pierres sont chauffées dans un feu, puis placées dans une fosse centrale de la loge. L'eau est ensuite versée sur les pierres pour créer de la vapeur chaude. Prières et chants traditionnels sont offerts en langue Lakota.

Ceux qui ont hérité de ces traditions et les ont maintenues ont publié des déclarations sur les normes à observer dans l'I-NI-pi. [1] [2] Lors de la réunion de Mars 2003, il a été convenu entre les chefs spirituels et les Gardiens de l'Ensemble de Lakota, Nations Dakota, Nakota, Cheyenne et Arapaho que:

I-NI-pi (cérémonie de purification): Ceux qui dirigent ce rite sacré doivent être capable de communiquer avec Tun-ca-s'i-la (nos grands-pères sacrés) dans leur langue maternelle des Plaines. Ils devraient également avoir mérité ce rite en remplissant Han-ble-c'i-ya et les quatre jours et quatre ans de la connexion Wi-wa-wanyang c'i-pi [1].


Cela découle également des décisions prises au Ve Sommet des Lakota, un rassemblement international des États-Unis et du Canada, Nations Lakota, Dakota et Nakota, où environ 500 représentants de 40 différentes tribus de Lakota ont adopté à l'unanimité une « Déclaration de guerre contre les exploiteurs de la Spiritualité Lakota. » La déclaration a été adoptée à l'unanimité le 10 Juin 1993. Entre autres choses, elle précise que ces cérémonies ne sont que pour ceux de l'Organisation des Nations Lakota, Dakota et Nakota [2].

Une préoccupation au sujet des étrangers tentant d'effectuer ces cérémonies, c'est que, non seulement cela va contre la volonté expresse des guérisseurs traditionnels qui ont hérité de ces cérémonies, mais que ceux qui ne savent pas comment les faire correctement, dans certains cas ont été cause de déshydratations et coups de chaleur, résultant en blessures et même décès. [3] [4]



références :

[1] http://www.123hjemmeside.dk/indianerforedrag/5945831
[2] http://www.aics.org/war.html (Déclaration de guerre contre les exploiteurs de la spiritualité lakota)
[3] http://goo.gl/oCvef
[4] http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?file=/chronicle/archive/2002/06/2…



Dehydration and Heat-Related Death: Sweat Lodge Syndrome => http://goo.gl/Oq9jK (traduction) :

Un homme de 37 ans de type Caucasien, (bref un homme "blanc"..) est mort de déshydratation et d'exposition à la chaleur, après une cérémonie d' Inipi dans l'Outback australien. Le cas démontre les difficultés qui peuvent survenir dans la détermination de la cause du décès à l'autopsie en raison de résultats pathologiques non spécifiques dans les décès par hyperthermie. Il ya aussi un certain nombre de caractéristiques particulières qui caractérisent ce « syndrome de la suerie », y compris une exposition prolongée à des températures élevées dans un environnement relativement non contrôlé, insuffisant pour assurer une hydratation adéquate, incapacité à apprécier l'importance de la perte de conscience, l'utilisation de méthodes alternatives inefficaces de traitement, et le retard dans la recherche de soins médicaux appropriés. Malheureusement, l'adoption des rituels et des pratiques d'autres cultures peuvent ne pas être une entreprise totalement sûre.

Les participants à ce type d'activité doivent être conscients des types de problèmes médicaux qui peuvent survenir. Les individus atteints de maladies cardiovasculaires importants, ceux qui prennent certains médicaments qui prédisposent à l'hyperthermie, ou ceux qui ont bu de grandes quantités d'alcool ne devrait pas entrer dans ces "sueries".






■ nota[1], non-Lakotas : rassurons tout de même ceux qui comme votre serviteur ne sont pas des Lakotas depuis tous petits.. hi, hi, en matière initiatique, comme il s'avère que SEULE L'ÂME est "l'initié" et pas la personnnalité qui la porte (momentanément - une incarnation à la fois - et provisoirement..), inutile je pense d'en repasser une couche, tout le monde aura saisi l'idée..
- Donc, tout initié verra l'âme prendre le "commandement" du corps, en fait : de tous les corps, au moment "pré"-initiatique opportun.. le physique y compris (cela en prélude au 1er degré - dit : "la seconde naissance"..), et au corps émotionnel, dit astral, en prélude au 2e degré .. Voilà pour ce qu'il en est de la majorité des futurs initiés. Et elle déclenche dès que nécessaire un processus de chaleur corporelle intense par surintensification de l'énergie interne qui se manifestera en sudation tout aussi intense, et tout aussi intensément purificatrice. Mais là ne s'arrètera pas le bienfait de la sudation, elle participe aussi de l'engagement mental et émotionnel. La raison est d'ordre initiatique (donc énergétique, puisque l'univers entier est constitué d'énergies, plus ou moins denses et plus ou moins puissantes..), et appartient au processus initiatique global qui veut qu'à chaque degré préparé se prépare aussi à un niveau d'engagement moindre le degré suivant et deux fois moindre encore le degré suivant du suivant..

Par exemple : qui se prépare au 1er degré prépare aussi quoique de manière moins engagée et surtout "moins consciente" le passage futur, et futur au point de ne concerner souvent que la vie suivante, de la 2e initiation.. en matière de deuxième degré il peut même arriver que ce passage nécessite tout un cycle de 7 incarnations, voire même deux cycles selon l'impréparation préalable et les nécessités d'apuration Karmique, d'où l'utikité de l'élimination des scories tant physiques qu'émotionnelles (astrales), ou mentales avec parfois même incluses dans le processus de nettoyage, la présence lourde mais libératoires de maladies mentales sévères.. Car, Hé Oui.. Qui a quelque jour pactisé avec le démon doit racheter à l'ange..


au delà du rituel, quand l'âme "pilote" les corps..



- Dans la cérémonie d'I-NI-pi, tout mystique avancé (disons un "chamane" au hasard.. ou mieux un "maître" passé par les stades initiatiques connus dans tous les groupes mystiques-yoguiques du monde, et ce, quelles que soient les religions..), sait par expérience que dès lors que l'âme prend le "pilotage" des corps de l'initié.. la forme extérieure que peut prendre le rituel (ici l'I-NI-pi, "extérieur", donc..), n'est plus qu'accessoire, seul comptant l'expérience énergétique intérieure que vit l'initié.. Cela peut aller, si le niveau initiatique est élevé (tout "maître" est un chamane, si tout chamane n'est pas forcément un maître..), alors disons ici un "'''Maître Chamane'''" naturel, certains chefs historiques Sioux l'étaient, de naissance (si j'ose dire).. alors même l'absence totale de rituel, voire de cérémonial, voire même aussi '''d'inipi''' sera remplacé par une sudation très intense et naturelle avec échauffement du (des) corps, (c'est d'ailleurs aussi la base de (TU MO) chez les Tibétains, quoique de "motivation" quelque peu différente..). Bon, tous les peuples où il existe une forme de chamanisme ont plus ou moins connu cela, là aussi selon l'époque et le lieu car les peuples se déplacent.. et leurs adaptations disons d'ordre chamanique au milieu naturel et humain ont été et sont variées. (extrait de page discussion de l'article "Hutte de sudation" in wikipédia)


- Nous parlons là de psychologie et d'énergies, que personne ne s'y trompe, les sciences les plus profondes se cachent souvent derrière le voile de l'allégorie et du symbolisme..

- Tout vient d'en haut et descend les plans et les mondes en se densifiant, il est nécessaire au divin qu'il en soit ainsi, et Nous, humains donc mortels, sommes la part expérimentale du dieu en qui nous avons la vie le mouvement et l'être..

- Nous sommes Son émotionnel et Sa pensée, et par notre "intermédiaire spirituel" qu'est l'âme, faisons selon Sa volonté d'expérimenter à travers la forme, et par cette âme "intermédiaire", initiée à la vie dans les cinq mondes, Nous : Sa forme dans les trois mondes, sommes les formes expérimentantes et expérimentées par elle (l'âme) et pour LUI (le dieu créateur de ce monde : le Logos planétaire ) !





Salam, Shalom, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ





_________________
la fleur aux sept couleurs est la clé des 7 rayons..


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Sep 2011 - 19:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> enseignements de Lamadelama -> éléments de réponses Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky