Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
où un seul ''fou'' peut tuer..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> carnets ésotériques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lamadelama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: ici
Masculin

MessagePosté le: Mar 26 Juil 2011 - 20:10    Sujet du message: où un seul ''fou'' peut tuer.. Répondre en citant



lire l'article du 23 juillet 2011 La Norvège en état de choc

http://sur-le-sentier.leforum.eu/t2050-La-Norvege-en-etat-de-choc.htm#p6162



Un seul ''fou'' peut tuer..




Un seul ''fou'' peut tuer..



- Il apparaît ces jours-ci qu'un seul tireur "fou" peut "flinguer", méthodiquement (dans un massacre à la "SS") près de deux cent personnes, et en tuer près d'une centaine, dans un pays considéré comme fleuron de la civilisation. Deux cent "victimes", donc, dont on peut déjà se douter qu'une grande partie des blessés ne s'en remettront pas ou pas bien, jamais vraiment bien.. et resteront traumatisés à vie. Deux cent victimes, cela fait au moins autant de familles qui resteront atteintes par le chagrin et le deuil.. traînant à longueur d'avenir leur part d'empêchement au bonheur, leur gène à exister, avec la lourde "culpabilité du survivant".., dans la différence d'avec leurs chanceux voisins qui eux auront eu le bonheur de ne se point trouver là au jour maudit et au lieu désormais sinistre du carnage. Il leur faudra donc s'estimer.. "chanceux", de "survivre", en un temps où le malheur aura frappé si aisément, si injustement et si stupidement.. Mais les malheurs des nations ne découlent-ils pas souvent de la stupidité, ce qui revient au "peu d'avancement" dans l'état humain d'une partie de l'actuelle population humaine terrestre?

- Certains courants de pensée, dont celui auquel se rattacherait, paraît-il, l'assassin, ( assassin : de "Hachichin" , fumeur de Hachich, comme le nom de la secte des ''assassins''..(arabe et soi-disant musulmane..), nom que l'histoire aura retenu pour la secte du "vieux de la montagne" de sinistre mémoire ), l'assassin.. dont le nom à jamais maudit dans sa nation, au grand désespoir actuel de son propre père qui semblait l'avoir oublié sinon renié, ce nom se répète sur les médias du monde entier depuis deux jours.. Certains courants de pensée, donc.. (essentiellement pro-nazis..), s'ennorgueillissent de leur "inhumanisme", prétendant et voulant œuvrer dans "l'inhumanitaire" le plus inhumain.. concurrençant en cela ceux que prétendait dénoncer l'assassin du jour, c'est à dire, d'autres extrémistes intégristes et fous inhumains comme lui, mais situés eux à l'autre extrémité.. des extrémismes.

- L'Occident chrétien bien-pensant, celui qui par ailleurs et à sa décharge et cette fois tout à son honneur, fourni les gros contingents d'O.N.G.- des volontaires dans l'aide humanitaire.. Cet Occident là n'est pas à l'abri des "serviteurs de la mort", formés au cours des derniers siècles de guerres atroces perpétrées un peu partout, sous tous les prétextes surtout les plus futiles, les plus stupides et les plus vils !

- Les êtres contraints par les "lois de la guerre", de se faire "tueurs" au nom de la patrie - ou de la "cause" - ou de la soi-disant "liberté", chacun sait bien que dans toutes les patries on a fait ça. Il y a eu bien des histoires de "pantalon rouge" dans toutes les armées du monde, même s'il ne s'est pas agi de pantalon mais de casques, de baïonnette ou de souliers. On a fait ça dans tous les camps et sous toutes les bannières, on a fusillé à tour de bras les porteurs d'une conscience morale empêchant les dirigeants de dormir sur leurs lauriers et leur bonne conscience...


-- Alors qu'on ne devrait jamais, spirituellement parlant, obliger quiconque à tuer qui que ce soit, et même quoi que ce soit de vivant, et cette loi supérieure qui pénètre en bien des cœurs parmi les combattants (les combattants forcés..), - on sait bien que la majorité des "balles" tirées - le sont à côté, dans le sol, ou au-dessus des combattants "ennemis", non par effet de la maladresse des tireurs, mais par l'inconscient désir au fond de chacun, et sinon de tous mais certainement de bon nombre, l'inconscient désir donc, de "ne pas tuer" (désir "normal" imposé par leur âme à tous ceux qui, en êtres "normaux", sont à son écoute)...


- Malheureusement les "cadres" humains de la guerre, sachant aussi se montrer si inhumains, exigent que l'on tue, et l'on finit malgré soi et à l'encontre de sa nature humaine profonde, par tuer vraiment ... Néanmoins, et en reconnaissance de l'humanité des hommes, encore faut-il, à la guerre, dit-on : environ deux tonnes de munitions (tous calibres et toutes sortes d'armes confondues), pour tuer un homme, ou pour le blesser, ce qui est souvent pire et ruine pour le futur, les finances de sa nation en soins et autres appareillages nécessaires, comme en manque à gagner par absence ou ralentissement dans la "production" au travail. Bref, on ne devrait jamais s'en prendre à la vie qui est si dure à obtenir, à maintenir, à sauver, ou à simplement entretenir...

- Aucun membre d'aucun des règnes de la nature ne devrait être abattu sans de profondes raisons de nécessité.. Les plus humbles demandes de pardon devraient être faites, et les plus grandes précautions devraient être prises et - en cela.. le chamanisme Amérindien aurait beaucoup à enseigner à la jeunesse du monde.

- Humilité face à la complexité et à la fragilité de la vie, à l'incapacité même à imiter la vie, fût-elle la plus élémentaire et la plus modeste.

- Tout "foudre de guerre" qui ne le serait pas en réponse aux actes commis par un "fou de guerre" devrait être ôté du monde - empêcher efficacement et définitivement de nuire à la vie et à aucun de "tous les êtres"..

- L'amour de toute vie et l'exigence absolue de paix ne devrait jamais laisser perdre de vue la devise latine : ( Si vis pacem, para bellum ), formule qui n'est belliciste qu'en seconde apparence, mais dont le but ultime et évident est la préservation des vies des humains appartenant aux peuples des nations concernées.

- On a vu au cours des 19e et XXe siècle des armées dites modernes, n'être en réalité prêtes à gagner que la guerre précédente - celle du passé - et aller à la défaite prévisible sinon évidente.. la fleur au fusil - monstruosité due à l'inconscience des chefs mais aussi des peuples.. quant aux réalités du monde - quand l'esprit ne vit qu'à travers le filtre du mental, soumis à des idéaux erronés car par trop émotionnels et "illusionnels"..


Aucun mirage de paix n'a jamais apporté la paix !

( car le mirage, qui fait croire à ce qui n'est pas..
empêche la venue de ce qui doit être.. )



- Tous les malheurs du monde, depuis des siècles sont venus de cet état de mirage et d'illusions dans lequel baigne le genre humain, mirage dans lequel entre une grande partie d'avidité - de vanité et de veulerie, en lieu et place.. et en toile de fond morale de ces idéaux - affichés mais non appliqués - parce qu'inapplicables en l'état de soumission du genre humain à ses malédictions propres.. Celles qui lancées collectivement "dans l'air" (de fait : dans l'éther..), c'est-à-dire dans l'atmosphère énergétique, donc éthérique, stagnent et empoisonnent le plafond mental de la terre..

- Ayant au préalable souillé le plan astral au point de rendre l'atmosphère terrestre "irrespirable" à nos enfants et insupportable émotionnellement comme intellectuellement parlant.. à toutes les personnes sensibles parce qu'évoluées..


- Nous sommes une civilisation qui se maudit elle-même à tout instant, ou même l'humour est devenu malsain et grinçant. L'indignité dans les propos, la veulerie dans les actes a envahi les élites politiques - religieuses - éducatives - artistiques, au point qu'on ne voit plus de "chefs", de "têtes couronnées", les couvre-chefs religieux ne sont plus portés dans les rituels qu'en de courts instants, tant les dignitaires (exemple : les évêques chez les chrétiens..) se sentent quelque part indignes, énergétiquement indignes d'en assumer le port ! Il faut rappeler ici que de même que le vêtement sacerdotal représente l'aura, la coiffe sacerdotale représente l'auréole sainte.. et que là où manque l'état de sainteté, aucun vêtement ou coiffe ne peut réellement y pallier.. Voilà pourquoi en occident on a vu parfois des papes plus "petits" qu'un simple curé.. et voilà aussi pourquoi en orient de simples Imams furent plus, par le Cœur.. que bien des Ayatollahs.


- Il en va de même quant au changement des emplacements des autels dans les églises même parfois dans les plus anciennes, comme de celui des chemins de croix.. Ailleurs, les tenants de la religion du Prophète (sls) accomplissent leurs rites dans des caves, dans des garages, des hangars ou sur la voie publique, ce qui est indigne de la part des administrateurs et des politiques de nos pays d'immigration. Mais aussi, trop des prêcheurs musulmans ont encore à la bouche les paroles de haine qu'ils n'auraient jamais dû avoir.. appellent encore au meurtre et oublient toujours que la seule guerre sainte valable et digne est le "Djihad du Cœur", si indispensable de nos jours (comme il le fut de tous temps), et qu'ils sont à eux-mêmes leurs seuls ennemis. Ainsi devraient-ils comprendre cela, qui est conforme à la sainte exigence du livre saint. On confond le pélerinage "touristique" aux lieux saints avec le pélerinage réel et par le cœur.. aux réels "lieux saints" des mondes supérieurs, par la méditation et l'élévation de soi au Soi spirituel, le "Hadj du coeur" existe en toute foi et religion, il n'est que de hausser la note en proportion de la profondeur et de l'exigence de sa foi, chacun a assez du divin en lui pour au moins entreprendre ce "Hadj[1]" là..


- Aussi ne dis-je pas ici : "leur" livre saint - mais.. "le" livre saint, tout texte révélé appartenant et s'adressant par définition à l'humanité toute entière.. Par le fait même de la hauteur de vue spirituelle propre à toute révélation.


- Mais revenons à l'actualité de l'heure, à ce "fou du diable", se croyant peut-être même "fou de dieu", mais en matière de dieu on en sait si peu, n'est-ce pas.. au niveau de la population et des masses, la matière n'est guère enseignée. On en sait si peu, hors chacune des révélations, et de ce peu, que l'on croit savoir, on en comprend encore si peu, n'est-ce pas ? Point ne suffit d'apprendre "par cœur", si l'on est dépourvu précisément du cœur intelligent indispensable à comprendre, (com prendere, prendre en soi.. ou : faire sien..) le contenu révélé.. Il est beaucoup trop d'endroits religieux et même philosophiques, au monde où l'on se contente du par cœur, où l'on délivre même des doctorats de "par cœur".. en forme d'encouragement sans doute.. pour peut-être, plus tard, comprendre, offrons nous le luxe de l'espérer..

- Au niveau de la population et des masses, la matière donc n'est guère "enseignée".. dans le contexte liberticide des institutions actuelles où le seul fait de ne pas "penser commun" rend suspect, donc présumé-coupable, tout citoyen non conforme au modèle, ne dit-on pas "politiquement incorrect" là où autrefois et il n'y a pas si longtemps on eût dit "original".. il est vrai qu'un original ne massacre pas au fusil de guerre ses concitoyens.. du moins pas habituellement, ou alors c'est plus qu'un original : c'est un timbré ! Mais ce "politiquement incorrect" du personnage, qui eût dû ne point passer inaperçu, a été pris dans la masse des infos disparates et a fini par disparaître dans le brouillard et le "flou artistique" (émotionno-intellectuel..) de l'atmosphère du moment. On dit que trop d'infos tue l'info, en la matière ce n'est que trop vrai, et la réalité le rappelle tragiquement, et depuis deux jours.. Il faut souhaiter que la leçon en sera tirée et que passé le choc de l'instant, la mémoire des hommes ne sera pas comme si souvent auparavant oublieuse, d'un oubli dû au rangement soigneux, dans les petites cases de la mémoire de l'histoire, rangement si soigneux.. jusqu'à en faire des "détails" de l'histoire auxquels il conviendrait de ne point trop attacher d'importance (vous savez : les camps de concentration, détails de l'histoire.. bon, (je crois être compris sur ce point !), la référence est bien la même quant à la mentalité sous-jacente : avant l'extermination de masse si bien organisée, jusqu'à la plus extrême discrétion.. il existait, et on y avait "formé" pour cela, (oui, dans une véritable "formation" professionnelle), dans ce but, et à cet usage, des braves citoyens, devenus des "Super Soldats", triés sur le volet, bref une "élite" guerrière quoi ! ... pris parmi la soldatesque de l'époque, formés donc.. au meurtre à grande échelle, par l'usage du fusil de guerre, puis de la mitrailleuse, formés au meurtre de braves gens ayant eu comme seul tort d'exister et de respirer le même air que tout le monde, ce qui, on en conviendra est très choquant quand on a été défini (et défini par les "sur-hommes" eux-mêmes..), comme un "singe", un sous-homme et pas comme un humain parmi les autres..


- Là, point même de ce type de prétexte au meurtre, le tueur a juste agi, selon lui, pour donner une "leçon" morale, sinon "de morale" à ses concitoyens, il ne fallait pas, pour lui, négliger les "autres[2]" même si les actuels sont différents de ceux d'antan, se distinguant plus par la croyance religieuse que par la race. Il en a donc fait ses ennemis, et devant le peu d'empressement de ses concitoyens à le rejoindre dans son combat, il en a tiré la conclusion de la nécessité de les punir et de les punir lui-même, de sa main armée en conséquence pour un meurtre de masse (à la SS..), une exécution planifiée, reconnue et, semblerait-il.. assumée.


- On voit là, dans l'acte barbare accompli sans la moindre compassion, avec froideur et semble-t-il "détachement", (qualité pouvant être commune aux êtres de bien comme aux êtres de mal..), la marque du manque absolu de respect pourtant dû à tous les êtres et singulièrement à toute l'humanité, et par dessus tout : à la part de divinité contenue en chacun. Celui qui ne reconnaît plus la fraternité de son frère, ni l'égalité qui par définition nous est commune, ne peut mériter la liberté. Nous ne considérons ici que l'attitude morale et donc aussi "spirituelle" du meurtrier, et non l'aspect législatif de ses actes, lesquels concernent la justice humaine.


- Que l'innocente (mais aussi quelque peu stupide) naïveté des responsables de la sécurité publique de la nation où ce qu'il faut bien appeler : "crime contre l'humanité" a pu se commettre, puisse cesser et soit remplacée par une saine vigilance et une juste attention aux véritables besoins publics en matière de sécurité, mais sans que les libertés fondamentales soient desservies pour autant, qu'en cela la bonne volonté et la compréhension intelligente de tous soit requise.


- Tel est le Vœu de nos Âmes, transmis par nos Cœurs.

QU'IL EN SOIT AINSI !






■ nota[1], Hadj : pélerinage, retour aux sources, au lieu de l'âme, par le cœur et l'effort vers le haut à la rencontre de sa propre réalité en esprit.. Sur terre et dans le monde matériel : pélerinage au lieu origine de la fondation d'une croyance religieuse, selon le principe décrit ci avant, mais où l'esprit n'est plus directement accessible, sauf à posséder intérieurement les dispositions nécessaires et donc à voir Dieu en tout et partout.. Il est aussi faux de dire que Dieu est dans l'église, le temple ou la mosquée, que de dire qu'il n'y est pas.. Il est partout où l'être de foi veut et peut le "voir" par le cœur ! Il reste que la grandeur, la magesté et la beauté des lieux saints favorise souvent chez l'homme de foi le recueillement et la vision .. ■

■ nota[2], les "autres" : autrui, l'altérité, contraire à l'"id-entité", quand autrui est "altérisé" au point de le considérer comme sous-humain, comme les "singes" dans la presse de vichy, signifiant les juifs ou les sous-hommes de l'époque, aux yeux bien sûr des bien-pensants maréchalistes, eux mêmes se voyant comme des sur-hommes, oui, çà "allait de soi" en ce temps là, n'est-ce pas ?... Il est comme cela dans l'histoire, des lieux et des moments "confortables" pour les uns (les culs bénis - ou les bénis -oui -oui !), et "inconfortables" pour les autres, les "altérisés".. d'où la tendance générale des "rusés et autres petits malins.." du monde, à ne point trop se distinguer de leur milieu, et à "hurler avec les loups" ! ■




Shalom, Salam, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ



_________________
la fleur aux sept couleurs est la clé des 7 rayons..


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Juil 2011 - 20:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> carnets ésotériques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky