Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
regards sur 'homosexualité....le mariage gay... et commentaires...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 24 Juin 2011 - 17:29    Sujet du message: regards sur 'homosexualité....le mariage gay... et commentaires... Répondre en citant

.


Anne-Marie Le Pourhiet :
“Une abolition du discernement”


Laurent Dandrieu
le jeudi, 23/06/2011



Pour le professeur de droit public, la question du mariage homosexuel est un non-sens.

La gauche et une partie de la droite se sont déclarées pour le “mariage homosexuel” : qu’en pensez-vous ? Leur position n’a tout simplement pas de sens : un jugement rationnel ne peut pas être “pour” une contradiction logique. Le mariage se définit comme l’union d’un homme et d’une femme, et la finalité de son institution juridique est de garantir la stabilité du couple et la protection de sa descendance. C’est ce que consacre l’article 12 de la Convention européenne des droits de l’homme : « À partir de l’âge nubile, l’homme et la femme ont le droit de se marier et de fonder une famille selon les lois nationales régissant l’exercice de ce droit. » La revendication du lobby gay tend donc à dénaturer la définition du mariage pour lui faire perdre son sens et sa fonction. C’est comme si l’on disait que la marche est discriminatoire parce qu’elle consiste à se déplacer en mettant un pied devant l’autre et que ceci n’est pas accessible aux unijambistes ni aux nourrissons. Pour le coup, on marche vraiment sur la tête et le code civil va devenir “folle”.

Que répond la juriste à ceux qui justifient ce “mariage” par une sorte de “droit à l’amour” ? L’amour n’a rien à faire dans le code civil. Bien au contraire, l’institution du mariage tend à stabiliser une union et les obligations qui en découlent au-delà du sentiment amoureux, toujours plus ou moins éphémère. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la génération actuelle de “zappeurs” boude le mariage au profit des unions “jetables” comme le Pacs.

Cet argument de l’amour est stupide mais aussi dangereux car il peut être opposé à toutes les normes qui régissent le mariage. Si un homme aime trois femmes qui l’aiment aussi, on va arguer que l’interdiction de la polygamie est discriminatoire ; si un frère et une sœur s’aiment, il faudra lever l’interdiction des mariages entre parents ; si des adolescents de 14 ans s’aiment, il faudra supprimer la condition d’âge nubile…

Tous les grands totems et tabous qui structurent nos sociétés sont susceptibles d’être torpillés au nom de l’amour et par l’idéologie du gender qui prône l’indifférenciation généralisée et le relativisme absolu. On le voit avec le mouvement de l’écologie profonde (deep ecology) qui prône l’indistinction entre l’homme et l’animal et qualifie de “spécisme” (discrimination à raison de l’espèce) le fait de refuser des droits aux animaux. Le Conseil constitutionnel rappelle régulièrement que le principe d’égalité n’impose pas de traiter de la même façon des situations différentes, mais la rhétorique du gender consiste à alléguer qu’il n’y a pas de différence entre hétérosexualité et homosexualité puisqu’il n’y a pas de différence entre hommes et femmes… CQFD.

Y a-t-il un fondement idéologique commun derrière ces revendications multiples ? Une partie de la droite ne semble pas du tout apercevoir le caractère néomarxiste de ces doctrines où l’on a remplacé la dictature du prolétariat par celle des minorités ethniques, sexuelles ou autres et où l’on propose de réaliser au forceps une égalité de fait en employant les mêmes procédés liberticides que dans les régimes totalitaires.

Philippe Muray avait bien perçu qu’entre le communisme et le communautarisme, il n’y a que quelques lettres de différence : les méthodes des “Khmers roses” n’ont rien à envier à celles de leurs cousins rouges, à commencer par le fait d’interdire toute expression d’une dissidence intellectuelle, immédiatement qualifiée de “phobie”, c’est-à-dire de maladie mentale à éradiquer par un traitement psychiatrique adéquat. Il convient aussi d’inculquer la doxa à la jeunesse en rendant son enseignement obligatoire dans les écoles : d’où l’introduction à l’école des cours d’“identité de genre”… Tout un programme que la droite serait cependant bien inspirée d’abandonner à la gauche.

Comment expliquer qu’il y ait à droite une perméabilité intellectuelle à ces dérives ? Il y a une part de clientélisme électoral, une part aussi de sensiblerie victimaire ; il y a aussi une grande faiblesse intellectuelle, qui transforme certains élus en perroquets des lobbies. D’autant que ceux-ci savent provoquer la trouille, par des tactiques terroristes maccarthystes. Ce qui fait qu’aujourd’hui le Parlement devient de plus en plus une Chambre d’enregistrement des souhaits des minorités. Or celles-ci veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes. L’impératif de non-discrimination est en train de devenir une abolition du discernement.

Propos recueillis par Laurent Dandrieu.



Source :


http://www.valeursactuelles.com/actualités/politique/anne-marie-pourhiet-“u…

COMMENTAIRE :
Au nom de la liberté d'aimer faut il tout amalgamer ?....non évidement, pourtant on ne peut ignorer les personnes homosexuelles et encore moins leur dénigrer le droit de fonder une famille et d'aimer....mais le droit juridique et l'Amour sont deux aspects de la question et bien disctinctes, même si dans notre bonne société les homosexuelles sont largement reconnus comme des citoyens tout comme les hétérosexuels, le "séparatisme" sexuel ne peut changer, les uns aimeront le même sexe et les autres le sexe opposé... d'un côté comme de l'autre,il n'y a pas plus de bonnes ou mauvaises personnes, de bons ou de mauvais travailleurs, de bons ou de mauvais citoyens...

Mais il me semble que le cadre juridique du mariage est très clair...et qu'il ne peut s'appliquer tel qu'il est formulé actuellement pour les homosexuels...

Le mariage homosexuel est incompatible avec la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. En effet en l'alinéa premier de son article 16, celle-ci attribuerait au mariage la nécessité d'un couple hétérosexuel en ces termes :
1. A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.




COMMENTAIRE :
Bien que cette chronique soit humoristique concernant le mariage, ce dernier a t'il encore ce caractère sacré qu'on lui prête ?.... le mariage gay qu’apporterait il de plus ou de mieux, en regard de notre société actuelle, surtout ici, en occident où les valeurs du mariage ne sont pas forcément les mêmes que dans bien des pays de l'Orient...

Damejane.


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Sam 25 Juin 2011 - 01:22; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 24 Juin 2011 - 17:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 24 Juin 2011 - 17:54    Sujet du message: regards sur 'homosexualité....le mariage gay... et commentaires... Répondre en citant

.


Considérons quelques clés et/ou pistes à suivre dans la réflexion sur ce débat ouvert sur le "mariage gay".... Lorsque l'on sait que les êtres se réincarnent sur de très très nombreuses vies, dans tous les règnes et dans toutes les espèces(1)..

Qu'il peut s'incarner en homme ou en femme, que ces alternances ne suivent que la règle des choix de l'âme en fonction de ce qu'elle veut expérimenter, (choix en fonction du rayon de l'âme, de la personnalité etc..), le changement de sexe après une longue série d'incarnations dans le choix d'un seul sexe (masculin ou féminin) peut laisser des traces bien ancrées dans la nouvelle incarnation...

ce qui pour un être qui s'est réincarné de très nombreuses fois en femme (par exemple), peut se sentir plus féminin en lui même bien que son corps masculin de sa présente incarnation... quand on sait également que les âmes se croisés sur de nombreuses incarnations, (appelons cela si vous voulez : un "cycle" d'incarnations féminines...), le père devenant la fille dans une vie de (par ex) son fils.....etc... alors l'Amour dans tout cela devient pour le moins "impersonnel" du point de vue de l'âme... 

D'une manière générale à l'approche de la fin d'un de ces cycles (décidé par l'âme voulant "expérimenter" plutôt la masculinité ou plutôt la féminité...), l'être ressent une forte envie d'être dans l'autre sexe et il lui arrive de l'exprimer ouvertement (ou pas..) en tout cas l'être est conscient du désir de son âme.. et cela colore toute la partie de son "bardo" ou période intermédiaire entre les vies dans la forme humaine (l'âme n'ayant qu'un souvenir de "forme" : plutôt en fait d'une "forme" mentale - astrale (émotionnelle) - et éthérique (énergétique) souvenir quand même "humanoïde" avec le désir de "forme" globalement humaine (tout cela en principe si pas d'incident de parcours.. d'ordre karmique ou autre..), le plan divin (via les grands êtres et les divinités mineures planétaires, raciales etc..), jouant aussi, même indirectement sur la "vie personnelle" de chacun..

.
 (1)- pour celles et ceux qui disent ne pas croire aux réincarnations : lors de votre prochaine désincarnation.. essayez voir de ne pas vous réincarner, vous verrez aussitôt pointer la limite de votre "croyance" (ou "non-croyance"...), il vous restera juste à émettre le voeu de garder le souvenir de "l'incident".. pour ce qu'il en est du choix du votre sexe à la prochaine "venue" ici-bas, il en sera de même..!



bien à vous : damejane...
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:00    Sujet du message: regards sur 'homosexualité....le mariage gay... et commentaires...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky