Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
l'alcoolisme chez les jeunes
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:46    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

Citation:
Donc, pour répondre à la question de DameJane : je pense que l'éducation parentale est en première ligne dans l'amélioration de cette situation désastreuse chez les jeunes, ensuite vient l'éducation scolaire.

Fraternellement,Lilas.



Un joyeux et fraternel bonsoir les amis!

Merci Lilas,

Je n'avais pas occulté votre réponse et j'ai tardé à y répondre, (voulant d'abord connaître les avis des uns et des autres).

OUI, effectivement il est important de préparer et d'éduquer les enfants en "première ligne", ce qui demande au minimum des parents conscients, initiés si possible (idéalement), avec un niveau suffisant pour laisser grandir leurs enfants sans les abîmer, en les responsabilisant, en cultivant un espace de paix ou l'enfant pourra se réfugier ou se ressourcer ou encore retrouver le calme quand le besoin s'en fait sentir.

Les tibétains de par leur culture associée à leur "religion", ont une vision de la vie intrinsèquement mêlés dans l'amour et la bienveillance. Ils ont le cœur et l'esprit un peu plus ouvert sur la Vie Une, savent cultiver l'éducation de leurs enfants comme un jardin où chaque fleur, chaque plante serait précieuse et respectable, ce qu'ils appliquent avec une sagesse unie au bouddhisme cultivée, entretenue, par les nobles qualités et les valeurs qui lui sont associées: la culture d'une voie de sainteté de l'esprit et du cœur.


Si d'apparence ils sont pauvres et parfois perçus comme "crasseux", ils sont en réalité intérieurement riches, lumineux et .. humbles. Ils savent que les enfant sont des réincarnations précieuses, qu'il faut traiter avec amour en conscience d'une possible mission et/ou d'un chemin spirituel à continuer pour ceux-ci, car ils savent et comprennent la "roue de la vie" et veulent donner toutes les chances, donc à ces enfants, de rencontrer le meilleur terreau pour grandir en harmonie, et accomplir ce qui doit l' être. Il ont une possibilité de gagner du temps, ce qui karmiquement parlant n'est pas négligeable.

En occident et en france surtout, l'éducation des enfants est assez proche de celle des tibétains dans sa globalité, mais en profondeur il manque certains aspects qui ne sont pas intégrés dans la culture occidentale mais qui sembleraient vouloir se développer, les parents et autres éducateurs occidentaux prennent conscience de leur manque de communication découlant de leur manque d'humilité, ce qui occasionne une exagération dans la distance de coeur à coeur. Les enfants se sentent encore trop "éloignés" du coeur de leur mère ou de leur père quand ce n'est pas des deux ! Alors que ces mêmes enfants sont depuis tous petits dans la magie du contact direct, par le coeur, mais que cette capacité est pervertie par l'éducation erronée que l'occident si intellectuel a cru et se croit encore obligé d'adopter !

Chez les tibétains la crise d'adolescence existe aussi mais elle traverse plus facilement les difficultés, la meilleure possibilité de trouver l'harmonie, explique sans doute la moindre (nettement moindre..), propention à compenser par l'alcoolisme.

Fraternellement, DameJane.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:47    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

Voici une réponse faite chez nos voisins sur Théosophia, sur le même thème.

(A propos d'une certaine ouverture de conscience liée à l'usage de l'alcool ).



Cet état de "lucidité" atteint ( qu'apportent les alcools blancs, mais quelle lucidité ? ), est un support artificiel pour lâcher prise, le mental brouillé se détend et laisse le Soi se manifester, donc de le sentir présent et de voir par notre âme, avec des limitations. C'est en fait une connexion artificielle au même titre que de prendre certaines drogues sous "contrôle", mais ces expériences ne doivent pas être le fruit d'une recherche systématique ni se répéter souvent.

Il paraît bien plus sage d'ouvrir son coeur graduellement, laisser l'éveil se développer en harmonie et en équilibre avec nos choix.

Cela garantit la solidité du service à donner à l'humanité, car une expérimentation de vie intérieure sainement vécue, sainement intégrée vous ouvre une vision bien plus large du chemin à parcourir, alors que l'emploi de l'alcool a ses limitations, je dirais qu'il vous fait stagner, Timothy Leary, le pape de l'expérimentation (LSD) sous contrôle est-il devenu par l'usage de ces drogues un maître spirituel ?

Je partage le point de vue de Gnosilius quand à l'usage de l'alcool. Personnellement je m'en suis détachée très jeune naturellement, ce qui ne m'empêche pas de boire occasionnellement un bon vin mais c'est de plus en plus rare.
Boire jusqu'à en être saoule je n'y vois aucun bénéfice spirituel et pas plus pour le corps.

Lamadelama me signale le cas rare de Maîtres à qui il est arrivé occasionnellement de prendre de l'alcool (à "forte" dose), dans le cadre précis de faire sauter un "blocage" inhibant le passage à un stade ultérieur d'éveil.. mais il ajoute et insiste sur la rareté de la chose ! En principe, un Maître est évidemment abstinent en matière d'alcool comme de drogue.


Fraternellement, DameJane.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:49    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

Salut, les amis!

Ma réflexion m'a porté à l'idée du soma, dont parle L2L, et j'en suis venu à me dire que ce que recherchent la jeunesse est encore ce que se proposait de remédier le soma, mais à un cycle plus élevé de la roue.

Ce n'est plus la nourriture physique qui est difficile à digérer mais le processus de transformation astral ("tu prends le mal en toi et tu le transformes en bien" Les dialogues avec l'Ange). Quant à l'effet euphorisant palliatif à la mélancolie de la joie d'en Haut...

Les alcools sont également appelés des spiritueux, étaient fabriqués par des moines et nombre ont eu un rôle également de médicament...

J'ai également souvenir d'une anecdote narrée par Eileen Caddy, qui racontait qu'afin que le cuisinier puisse assumer ses fonctions (il était mal en point) les Anges lui ont conseillé de le saouler...

L'idée de "tout est bon qui est à sa place" mérite d'être creusée, je pense...

Fraternellement,

Lanou

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:50    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

- réincarnation et Karma de l' Alcoolique..

.
citation : Les Serviteurs qui s’éveillent se souviendront à un certain stade d’avoir vécu dans d’autres lieux physiques ou dans des mondes plus subtils où une entente harmonieuse avec tous les êtres, une ouverture télépathique, une solidarité spirituelle et une manière d’aimer spontanée et sans retenue sont les conditions naturelles de la vie. Ils sont donc souvent porteurs d’une forme de tristesse liée à leur réaction face au climat psychique de la Terre et cela peut se manifester de différentes manières. Des troubles de la personnalité issus d’un sentiment d’aliénation dans un monde hostile, des maux physiques comme les allergies, l’insomnie et l’hypersensibilité ne sont que quelques-uns des symptômes du malaise du Serviteur typique et sont des indications de difficultés à s’adapter à un environnement antagoniste et bien plus dense que celui de leur sphère d’origine. Ces problèmes peuvent conduire certains individus à se tourner vers des « mesures sédatives » comme l’alcool, les drogues, les excès alimentaires etc. pour soulager la dépression liée à la nostalgie de leur patrie.
.

- et là, je crois bien le cas plus fréquent qu'on ne l'imagine ordinairement.. bien des ivrognes (et ivrognesses..) auraient gagné à rencontrer à temps, (avant que l'alcoolisme ne s'installe..), un disciple avancé, guérisseur.. ou ayant simplement assez de compassion.. pour les assister et aider dans l'ajustement de leur idéal à la réalité de leur vie, dans l'incarnation actuelle, mais le Seigneur du Karma n'a pas toujours un Maître disponible sous la main, et surtout la situation Karmique ne se prête pas forcément à cette exigence, en fonction tant de l'époque, que de l' "histoire" de l'âme de l'homme ou la femme alcoolique, alors ce sera dans la majorité des cas l'entourage qui devra s'adapter en fonction des sédiments karmiques de chacun des membres de cet entourage, liés au Karma considéré.

- pour autant, le karma général le plus global de l'alcoolique demeure la vanité, et la déception découlant de ne pas être reconnu à une valeur mythique et illusoire à laquelle le buveur s'imaginait avoir droit ! Il s'agirait donc bien d'un karma dérivant d'une image de soi surévaluée, et forcément décevante en comparaison et en regard de la situation sociale réelle du "malade".. Le problème et il est bien réel, étant que cette projection imaginative jouant en mode compensation, reste activée et est même amplifiée par l'acte alcoolique et la perpétuation du manque de reconnaissance qui en découle. Le cercle là, est vicieux et la personnalité en manque et en impasse identificatoire, (aux plans affectifs, sociaux comme familiaux, en général..), n'est plus assez "puissante" (oui : au sens tout à fait 1er rayon du terme..), et demeure au stade velléitaire dans toute décision importante relativement à une conduite responsable de sa vie.. Rien n'est donc fait pour sortir de l'impasse, et les automatismes de conduite alcoolique trop engrammés pour être défaits par la simple suggestion, qu'elle soit amicale, amoureuse ou thérapeutique, ou simplement sociale.. L'alcoolique reste sur son "statu-quo-ante" et refuse l'aide, tout en jouant l'acceptation apparente et la dédramatisation de son "cas", simulant souvent la guérison, afin de se consolider socialement et se conforter dans sa demande de reconnaissance.. La boucle peut ainsi se reboucler à plusieurs reprises en des cycles d'apparences de maladie et guérison, qui à la longue lassent autant les thérapeutes que les parents.. et amis, et l'alcoolique se retrouve un jour seul, d'une solitude devenue "Karmique".



à suivre..

Shalom, Salam, Shanti, Salute, . . . . . . . lamadelama


texte complet de la citation ici, sur ce site même : ==> les serviteurs..
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:53    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

l'alcoolisme chez les jeunes



L'alcoolisme chronique c'est aussi un schéma que suit la personnalité pour
tenter d'engourdir, et pas toujours illusoirement, le chemin qui mène à l'âme, (l'anthakarana).

L'âme ne se situant pas sur le même plan, c'est une course sans fin
vers une illusion qui au final est une autodestruction due à un mental
égoïste refusant de reconnaître l'aspect Divin en lui comme étant la seule
voie possible de la libération de la souffrance.

C'est la rebellion de l'être, en tant que personnalité qui, en s'alcoolisant, défie l'âme.

Il y a là aussi une identification au pouvoir personnel idéalisé vers lequel l'alcoolique
veut tendre, mais ne sait pas pour cela faire les efforts constants, ni n'adopte la
ferme volonté nécessaires.


Bien à vous: damejane. Smile

.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:54    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

Bonjour Dame Jane
on se rencontre là...

c'est aussi un schéma que suit la personnalité pour
tenter d'engourdir, et pas toujours illusoirement, le chemin qui mène à l'âme, (l'anthakarana).


j allais justement ouvrir ce sujet ,ainsi que parler des addictions en général sur Antahkarana!

c est dans l air!
bien à vous

Ambre

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:56    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

Lamadelema bonjour,
je viens de lire votre intervention juste au dessus..


Ils sont donc souvent porteurs d’une forme de tristesse liée à leur réaction face au climat psychique de la Terre et cela peut se manifester de différentes manières. Des troubles de la personnalité issus d’un sentiment d’aliénation dans un monde hostile, des maux physiques comme les allergies, l’insomnie et l’hypersensibilité ne sont que quelques-uns des symptômes du malaise du Serviteur typique et sont des indications de difficultés à s’adapter à un environnement antagoniste et bien plus dense que celui de leur sphère d’origine. Ces problèmes peuvent conduire certains individus à se tourner vers des « mesures sédatives » comme l’alcool, les drogues, les excès alimentaires etc. pour soulager la dépression liée à la nostalgie de leur patrie.

je vous dirais juste merci Lamadelama!

et merci à vous tous de vos témoignages

Ambre

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:57    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

.

Et le délirium trémens dans tout cela ?

Il serait bon de l'évoquer et d'en décrire quelques signes extérieurs,
ceux que l'on peut observer généralement, chez les alcoolodépendants.

On parle souvent dans les milieux hospitaliers de pré-délirium trémens, (préDT).

Pour rappel, le délirium trémens (DT), est lié au sevrage à l'alcool brutal,
c'est un risque majeur de décès, même si c'est suivi médicalement.

Le préDT et le DT sont dus à une réaction neurologique violente face à l'arrêt brutal d'alcoolémie.

Ce sont les premières 48 h qui sont les plus critiques, et font l'objet d'une surveillance
médicale bien plus attentive et régulière du sujet.



LES SIGNES:


C'est un état d'agitation avec fièvre, tremblements des membres, onirisme avec
cauchemars.. (du lat: incubo.. "incube".. ce qui réfère à un type d'entité "obsédante"..
et "vampirique".), et troubles de la conscience, propres à l'intoxication alcoolique.
Sans traitement il y a risque important de décès.

Le delirium tremens survient uniquement chez les alcooliques au cours d'un
sevrage d'alcool non contrôlé par un traitement efficace du sevrage, car il
y a un risque de manifestations de crises convulsives, tremblements avec
hallucinations, (visions de rats, de serpents,(zoopsies) ), frayeurs, désorientation
temporo spatiale et confusions, délires, les malades se griffent les bras, sueurs.

L'ensemble des symptomes sont source de crises passant par l'anxiété,
l'angoisse, des frayeurs profondes allant jusqu'à des actes agressifs à des degrés
plus ou moins forts.

Il est recommandé de placer la personne dans un environnement calme
avec beaucoup de lumière, surtout jamais dans l'obscurité pas même la nuit
(et surtout pas la nuit). Parler avec la personne avec
un grand calme, une attitude rassurante.

Il faut éviter au maximum la contention, sauf pour faire passer une perfusion si le
patient est trop agité, et seulement le temps nécessaire pour cela. Il est évident que le
traitement est primordial pour apaiser le manque.

En effet c'est généralement à la tombée de la nuit que le sujet commence
a avoir une montée d'anxiété et peut voir des bêtes courir, ramper autour de lui si
la pièce baigne dans l'obscurité.



Traitement donné en général:


Hydratation glucosée, jus de fruits (orange), vitamines B6, sédatif
et environnement calme.


L'alcolisme chronique provoque pas mal de dégats et ce, sur plusieurs plans
En premier lieu, la destruction massives de neurones, le foie et le pancréas
sont atteints, la circulation lymphatique est gravement détériorée,
idem pour le système veineux, une description plus "médicale" détaillerait
cela sans doute mieux, mais la présente devrait suffire pour notre propos.



Ce qui nous intéresse ici, bien entendu, ce sont les
conséquences sur les autres plans :


L'alcoolisme chronique, comme la drogue, finissent par détériorer la
protection de l'aura dans toutes ses couches, formant des "trous"
de plus en plus importants au fil du temps
quand la personne persiste
à s'alcooliser. Les répercussions se font jusqu'au confins
des cellules formant là aussi des déchirures importantes dans les couches
énergétiques. L'aura devient grise, elle s'assombrit elle perd sa "lumière"
par des fuites d'énergie, fuites causées par les trous dans l'aura.

Ces trous ouvrent la porte à des entités noires du bas astral, à la maladie
car les énergies vibratoires de l'alcoolique sont si basses (vibratoirement),
qu'elles deviennent "compatibles" pour ces "entités" noires, et aussi
deviennent particulièrement inharmonieuses.

Ces dernières entités infiltrées, se nourriront de l'énergie de l'être, entre autres
"méfaits", et parasiteront durablement leur hôte.

Spirituellement, cela empêche, dans l'incarnation présente de l'être (qui est
un alcoolique chonique), toute possibilité d'avancée spirituelle et il peut en être
ainsi par la suite sur plusieurs incarnations.



 



votre dévouée, DameJane.

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Mer 11 Avr 2012 - 22:59; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:57    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

.




Lire aussi une bien belle nouvelle, de notre ami Lanou, en 4 parties,
(où l'envers du décors peut interpeller sur les formes de souffrance qui peuvent conduire à l'alocoolisme) :


MICHÈLE ... en attendant le printemps (1, 2, 3 & 4)
http://shanti2208.free.fr/Forum/index.php?topic=540.msg1460;topicseen#msg14…




.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:58    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous,

Je viens de lire la presque totalité des posts sur ce thème délicat, et douloureux.

C'est un sujet qui me tient à coeur, car j'ai un fils qui de 17 à 27 ans qui a beaucoup bu...Il y adjoignait le "shit" bien entendu.

Je ne vous dirais pas toutes les fois où je l'ai déshabillé, couché, dorloté comme un enfant ...les larmes que j'ai versé aussi . Mais j'ai eu foi en lui ! Son âme m'a écouté !!!!

Aujourd'hui, c'est un homme accompli, reponsable, qui me sait gré de ne pas l'avoir jugé, abandonné dans ces moments difficiles.

En fait, ce que j'ai compris de cette expérience, c'est qu'il avait la peur viscérale de ne "pas être à la hauteur", il ne s'aimait pas, ne se respectait pas ....Cet enfant, petit déjà, ne rentrait pas dans le moule scolaire, malgré (ou à cause) d'une grande "intelligence", ou tout au moins d'une perception différente du monde.

Plus tard, il trouva la société tellement décevante qu'il la fuyait dans l'ivresse. Pour moi, en quelque sorte, c'était un "pur"... Un peu paradoxal, sans doute, mais son désir de pureté et le perfection qu'il recherchait sans la trouver, l'on fait se perdre...pendant quelques années...

J'avais lu à l'époque un texte qui expliquait que l'alcoolisme, comme la cigarette, ou tout autre addiction dangereuse, était une façon pour l'âme de se "suicider" doucement, refusant ainsi la mission d'incarnation qu'elle s'était fixée ... ?????

Merci pour toutes ces discussions ...

Dans la Lumière

Manorah

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 22:59    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

.

Merci Manorah pour ce partage



Citation:
En fait, ce que j'ai compris de cette expérience, c'est qu'il avait la peur viscérale de ne "pas être à la hauteur", il ne s'aimait pas, ne se respectait pas ....Cet enfant, petit déjà, ne rentrait pas dans le moule scolaire, malgré (ou à cause) d'une grande "intelligence", ou tout au moins d'une perception différente du monde.



Les enfants comme les adultes ont en eux une large part Karmique qui reste comme une empreinte pas toujours définissable en eux-même, ce qui, allié à la sensibilité exacerbée par les émotions dans l'incarnation, représentera une difficulté majeure à l'adaptation de sa vie présente.


Ci après cette réponse, il sera placé à la suite un texte qui relie les causes et les effets de l'alcoolisme, éclairage qui, nous l'espéront, pourra clarifier cette maladie qui a traversé les siècles et qui sévit encore de nos jours.





Bien à vous :DameJane.



.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 23:13    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

Voilà une piste à suivre dans la compréhension du phénomène de l'alcoolisme.



1ère partie


Alcoolisme : soif de pouvoir selon D. Baker
Douglas Baker est l’auteur de l’ouvrage :
LES LOIS KARMIQUES.




INTRODUCTION ET PRECISION :


Il est précisé ici, qu’il a été pris comme support les écrits de D. Baker pour réaliser cet article consacré à l’alcool, certaines idées et sens ont pu être rajoutées ou complétées dans le présent développement.


l'Alcool



Le mot alcohol apparaît sous la plume de Paré en 1586. Il vient du latin alchimique alko(ho)l « substance produite par distillation totale »; à partir de l'arabe 'al kuhl « poudre d'antimoine ». en arabe Al kouhoul actuellement signifie alcool. Souvent on écrit sur les produits vendues: Khalin mina l'kouhoul: Ne contient pas des résidus d'alcool (la loi islamique interdit la consommation d'alcool). Le même mot a fourni le khôl (1837), d'abord sous la forme kohl en 1787. Le même mot était apparu en 1646 comme kouhel, terme repris par Nerval. Il désignait le fard fait à base de poudre d'antimoine. L'anglais alcohol et le néerlandais alcohol conservent la forme ancienne du français alcool, l'espagnol a formé le mot alcohol directement sur le latin. L'allemand Alkohol a gardé intact le latin.

En grec alcool se dit οινόπνευμα (inopnevma) formé de οίνος (inos) vin + πνεύμα (pnevma) esprit. L’alcool est donc en grec de l’esprit de vin. Dans de nombreuses langues on a conservé le doublon esprit - alcool ( anglais~ spirit, allemand~ geist, français~ esprit de, russe~ спирт /spirt/).




1 - Origine de l’alcoolisme,



Selon D. Baker, auteur du livre les lois karmiques, l’origine de l’alcoolisme est des plus anciens et probablement bien avant l’époque de l’Atlantide.
En Lémurie il était absorbé comme moyen ; (citation de l’auteur) « thermorégulateur et stimulant de l’organisme ». À l’époque l’homme n’étant pas constitué comme il l’est de nos jour d’un point de vue organique, ses mécanisme biologiques, ainsi que ses « trois corps en cours d’évolution de formation» étant encore « primitifs » disons différemment et insuffisamment constitués.

D. Baker parle « d’immaturation des mécanismes homéostatiques » de l’homme primitif, l’homme de cette race vivait dans une forme d’état de conscience extatique sur un plan éthérique car il n’avait pas de corps physique tel qu’on le connaît de nos jours. Il était encore dans le processus « d’involution », de descente dans la matière perdant peu à peu cet état extatique du à cette évolution dans le temps , du processus de l’incarnation dans la matière.


Dans les premiers temps, il se nourrissait de fruits et de jus de fruits qu’il laissait fermenter naturellement par la conservation et qui produisaient de « l’alcool » une (boisson hilarante selon DB).


Cela les conduisait à un changement d’état de conscience faisant réapparaître le souvenir de cet état extatique qu’ils avaient connus auparavant et qu’ils avaient perdu depuis lors.
Cet état hilarant leur rappelait leur paradis perdu mais qui avait laissé une trace dans leurs souvenirs, cet état de manque d’extase dans le sein de Dieu se faisant ressentir ne pouvait que les encourager à boire cet « alcool », et à être reconnu pour être un don de Dieu puisqu’il pouvait par cet état alcoolique être de nouveau en contact avec le monde spirituel d’où il venait.


Bien plus tard, dans le processus naturel de descente dans la matière, l’homme développa le chakra du plexus solaire qui est le siège des émotions ce qui constitua une grande avancée dans son développement spirituel. A ce stade le processus de la croissance des émotions sera longtemps stimulée par la consommation de l’alcool avec l’ancrage de l’idée que cette boisson donnait des perspectives d’évolution spirituelles.


Dans ces temps anciens, ces boissons étaient préparées par des prêtres, des sorciers et consommées en groupes lors de cérémonies dans un esprit de sacralité avec des rituels, des prières et des invocations, la musique et la poésie jouaient un rôle de glorification d’une époque perdue par son évocation. Il y avait une notion d’unité de groupe dans le sens du sacré aux assemblées comme les guerriers avant une bataille, ou avant de faire quelque chose d’important pour avoir de la force dans leur cœur, (forme de tradition qui a traversé les âges et les civilisations..)


L’esprit de camaraderie, comme parfois de l’exaltation pouvaient se renforcer lors des réunions par la consommation conviviale de l’alcool mais aussi pouvait faire dépasser certains clivages en l’homme lui permettant ainsi de lâcher prise, et ou, ressentir une connexion bénéfique d’unité partagé avec le groupe.


D. Baker nous rapporte qu’en Grèce et à Rome par la suite, que (citation : les « beuveries accompagnaient les rites orgiaques de Bacchus et Dionysos. Ce n’était absolument pas des événements casuels et dépourvus de sens »). Il semblerait que certaines sectes avaient une bonne connaissance ésotérique, et que pour ces dernières l’ivresse volontairement pratiquée avait pour symbolisme « l’inclinaison de l’axe terrestre et de son mouvement de précision. » On sait aujourd’hui que les périodes de glaciations sont liés à cette inclinaison et son mouvement. Le disciple pouvait ainsi expérimenter et observer son propre déséquilibre intérieur par un excès de boisson et prendre conscience de l’importance de l’harmonie intérieure qui le « qualifie » dans sa globalité. Il a ainsi la possibilité de réaliser la Valeur de la Vie.





2 - Trouble Atlante, toujours d’après D . Baker.



Les faiblesse liées à l’alcool sont un héritage de l’époque Atlantléenne. De nombreux Atlantes se sont réincarnés et une grande partie de ces groupes* a pour mission d’alléger voir réduire au mieux le Karma de ses derniers de leur vie antérieures atlante. (*citation : « grande entité cosmique qui utilise la Race Racine Atlante comme corps physique d’expression .») La trace émotionnelle de ces groupes réincarnés est une des caractéristique visible à notre époque.

De nos jours parmi les peuples, et certains plus que d’autres comme les Etats-Unis, il y a des hommes qui possèdent des corps physiques de souche Atlante, ce qui les rend encore vulnérables aux maladies de source atlante, le stress est l’un des effets émergeants lié à ces prédispositions, (gestion du plan émotionnel).





3 - L’alchimie de l’alcool.



Observation assez juste, l’alcool est un liquide assez proche de par sa composition chimique à celle de l’eau H2O. Voyons la version wikipédia :

« En chimie organique, un alcool est un composé organique dont l'un des carbones est lié à un groupement hydroxyle (-OH). L'éthanol (ou alcool éthylique) entrant dans la composition des boissons alcoolisées est un cas particulier d'alcool, mais tous les alcools ne sont pas propres à la consommation. En particulier, le méthanol est toxique et mortel à haute dose. » …fin de citation.


Comme l’eau, l’alcool est absorbé à des quantités qui peuvent être importantes directement par le sang en traversant la paroi de l’estomac.
Quand la race humaine en était à ses balbutiements, quand elle commençait à se façonner un corps physique, elle devait faire face à des transformations importantes pour se densifier en « chair humaine » si je puis dire, elle devait alors apprendre à respirer, ce qui était nouveau pour elle c’était d’être ainsi intrinsèquement confrontée au problème de l’oxygénation et à cette époque c’est l’estomac qui remplissait alors cette fonction étant ainsi aussi un organe qui absorbait les sucs à base de glucose et des ferments, ce qui n’était pas encore la digestion telle que nous la connaissons aujourd’hui.


L’extase est le produit d’un afflux énergétique en mouvement traversant l’aura de l’homme et son corps éthérique. On sait que l’alcool produit beaucoup d’énergies sur le plan physique par un apport important de calories avec une valeur supérieure aux protéines et aux hydrocarbones. C’est bien parce qu’il se diffuse directement dans le sang et qu’il a une action moins directe sur le rayonnement du prana dans le système nerveux et le cerveau qu’il façonne un bien être inhibiteur, tétanisant ses émotions et sa sensibilité tant émotionnelle que physique, lui donnant ainsi l’opportunité de s’exprimer plus facilement, avec des extrêmes de débordements que cela peut parfois comporter, comme devenir agressif par exemple.

On sait également que l’alcool « endort » les facultés critiques du cerveau, et pour causes les connexions nerveuses sont comme diluées, cela produit également un ralentissement du nerf vague sur le cœur.


L’alcool deviendra un instrument de fabrication d’illusions, le berçant dans la maya avec des répercutions jusqu’à pénétrer l’intérieur des cellules et les détériorer partiellement dans leu éther L’homme qui s’alcoolise entretient le mirage de se sentir bien mieux, qu’il serait un stimulant associé au sentiment d’être meilleurs car il éprouve souvent le besoin de reconnaissance par les autres, un besoin de se valoriser, d’être plus sûr de soi.


L’alcool est comme l’au du plan émotionnel et donc de l’astral, il fait miroiter une forme de phantasme de jouissance émotionnelle associée au besoin de trouver sa place dans le monde ou il vit, car le monde ou il est incarné ne lui convient pas.


Je passe ici les détails sur les concentration de l’alcool dans le sang. Ce qui est important de savoir quand l’homme s’alcoolise en quantité trop importante et régulièrement, c’est que le capital éthérique du corps diminue ou s’affine diminuant la protection de l’aura qui sera progressivement transpercée, ouvrant ainsi la porte aux maladie et entités consommatrices d’énergie affaiblissant ainsi les trois corps de l’homme. Le premier signe étant la perte de sensibilité à la douleur, perte de force et donc d’énergie pour tous les organes, les muscles, les nerfs, affaiblissement du système immunitaire.


Douglas Baker souligne un autre fait paradoxal mais très important qui résulte du processus d’alcoolisation, en effet le corps astral peut alors agir directement sur l’enveloppe physique. En effet, les émotions se retrouvant désinhibées, l’alcool par son effet affaiblissant, d’un point de vue ésotérique , on peut dire que le corps astral se rapproche des objets des désirs de l’homme alcoolisé, en état d’ivresse, le corps astral s’alignant sur le corps physique et ce même pendant le sommeil et même pendant le coma, et ne peut plus s’en séparer, plaçant l’homme dans son vécu et ses visions en plein dans l’astralisme, phénomène qui explique les visions de bêtes, de rats ou de serpents du bas astral quand l’homme est en plein délirium trémens.



A suivre…..



Bien à vous : damejane

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 23:14    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

.


2ème partie, suite.





Autres dangers pour la santé .



Il n’est plus à démontrer à quel point l’alcoolisme est un poison violent pour la santé de l’homme et de la femme. Dans les grandes lignes, le foie est attaqué, les organes tels que les rein et les poumons ont une capacité quasiment nulle pour l’éliminer. C’est un poison spécialement pour tout homme ou femme sur le sentier.



4 - Aspect ésotérique de l’alcoolisme


Voici ce que dit Douglas Baker , citation :

« « C’est un fait bien connu que lorsque l’homme foule le sentier, tout ce qu’il y a de positif et de négatif en lui fait surface, si bien qu’il est obligé d’aborder tous les aspects de son être. Les éléments de nature involutives font partie du « Gardien », ceux de nature évolutive, c’est-à-dire - positifs -, constituent les fragments de l’ « Ange de la Présence Resplendissante » , qui est un processus de développement rapide et garde la porte de l’initiation. » »

Lorsque le disciple décide de se prendre en charge ayant en lui déterminé clairement son aspiration à entreprendre le sentier, il devra alors développer sa volonté, sa détermination son humilité, avec aussi sa sincérité et accepter les défis qui se présenteront sur sa route. Cette décision devra être bien claire dans son esprit pour entreprendre le chemin de l’initiation, qui passe par le dévouement et le service. Il émergera alors un certain nombre de souvenirs dans sa vie présente mais aussi des brides plus ou moins importante de souvenirs du passé, lesquels, tous ensemble, forment le « Gardien du Seuil » de sa conscience, à ce stade du début de son discipulat. Le Gardien est une entité que l’on peut qualifier « d’odieuse selon Douglas Baker », déstabilisante et repoussante. Il le résultat, dans sa composition, d’un amas de substance du plus bas astral, d’une très basse fréquence. Il est décrit par Douglas Baker comme un voleur d’énergie, en l’aspirant dans les moments de peurs, de pensées négatives.
Citation de DB « ..lorsqu’existe une hémorragie du corps astral ( pas encore intégré).

Le « Gardien »constitue le pôle négatif du vortex énergétique, dont le chéla es est le pôle positif ou donateur. Cette entité est dissoute quand elle est absorbée et reconnue pour ce qu’elle est. Alors le flux d’énergie aurique s’arrête, elle s’affaiblit et se flétrit par simple étranglement»

Cette entité sera combative d’autant plus que le disciple focalisera son attention de l’extérieur vers l’intérieur de lui-même.


C’est grâce à un travail assidu, par le service, et l’attention, en s’observant qu’il y arrivera laissant fleurir et se développer alors ce que nomme DB « l’Ange de la Présence Resplendissante » composé des « structures de Âtmâ, Buddhi et Manas », le germe Christique qui siège dans la grotte du cœur.


Ce sont là ce qui forme le terreau à l’évolution du disciple ou chéla qui mène à l’initiation. Cela demandera une restructuration choisie, de laisser tomber les vieux schémas négatifs en lui, tant sur le plan des pensées que comportementales, il devra s’éclaircir , rechercher la transparence pour que la Lumière puisse rayonner de plus en plus à travers lui par son cœur. En détruisant son propre Gardien du seuil il participe consciemment à la perte de pouvoir de cette grande entité qui existe, le « Gardien Planétaire » entité qui est une partie de l’inconscient collectif de l’humanité sur les plans les plus bas de l’astral, (il rassemble tous les gardiens du seuil personnels de chaque homme ou femme composant l’humanité).



A suivre…..



Bien à vous : damejane


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 23:15    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

.


3ème partie, suite. 




4 - Aspect ésotérique de l’alcoolisme, (suite)  




Ce que souligne Douglas Baker citation : « L’ivresse causée par le vin n’est que le symbole de la béatitude qui accompagne l’union spirituelle ».

C’est cette reconnaissance qui a traversé les mythes et les siècles, mais cela a eu pour effet également de se diluer et de se perdre au fur et à mesure que l’homme évoluait parallèlement dans la constitution de ses trois corps. L’intoxication physique due à des excès de vin, d’alcool et de sexe[1] lui fera perdre de vue l’essence qui le reliait à sa propre divinité, l’aspect divin devenant de plus en plus cachée à "sa conscience" devenant ainsi plus égoïste et moins égoïque (de l’âme..).


Voici comment Douglas Baker nous décrit cela sous son angle de perception : citation :


- « L’intoxication de l’âme est à celle du corps ce que le feu est à l’ombre qu’il projette » [2]

L’homme découvre la dualité au fur et à mesure qu’il évolue, se plaçant dans des choix qui le feront osciller dans l’envie, l’aspiration au divin comme de l’union mais il est piégé également par le phénomène astral qu’il est en train de bâtir avec les désirs et les pulsions qu’il gère comme cela vient. Il découvre alors la souffrance liée à la dissonance, et qui est diamétralement opposée à la « béatitude », laquelle avait encore conservé une belle empreinte à l’époque atlante.

De nos jour les rituels de fêtes sont encore bien ancrés mais c’est le style de vie qui fera surtout la différence, certains milieux, ou ’’traditions’’ peuvent favoriser l’alcoolisme, favorisant par effet de boucle l’empêchement à la germination de la spiritualité de l’être individualisé, bien trop ancré sur le plan égoïste avec tous les phénomènes de comportement qui y sont liés, tant du côté de la pensée que de ses actions, ce qui ne l’empêche pas d’être plus ou moins créatif, mais cette créativité se situera sur un plan vibratoire bien plus bas, que celui auquel un homme faisant un travail sincère de spiritualité peut atteindre.






5 - Le Karma de l’alcoolisme : le besoin d’attention.  




Une forme de refus d’écouter son âme au profit des pulsions de toutes sortes qu’il veut à tout prix satisfaire...

L’appel de l’âme n'est plus entendu, cela peut durer plusieurs incarnations.  


Dans ce cas, d’après DB, l’âme choisira de pousser l’être à l’alcoolisme, en cristallisant toutes les pulsions qui y conduisent, dans le but de gagner "du temps"[3] mais surtout de faciliter la tâche de l’âme qui a besoin d’expérimenter autre chose, afin ,aussi, qu’elle puisse accomplir la tâche qui lui est dévolue.

D’un point de vue Karmique, selon les vies antérieurement vécues, l’être a pu avoir une position sociale élevée, ce qui lui a donné ainsi le goût du pouvoir, mais aussi narcissique, comme le désir d’être "adulé" comme un héros. De ce « statut » social il aura fait mauvais usage et aura plus ou moins abusé, selon le cas bien sûr, se laissant aveugler par sa propre soif et ses désirs de ’’pouvoirs’’, se laissant corrompre à tous les niveaux, ignorant ainsi ce qui se passait dans le monde où il vivait, ignorant la souffrance qu’il pouvait causer ou laisser causer, dans son entourage, ou à un ’’peuple’’ qu’il aurait gouverné ou administré dans l’ une ou l’autre de ses vies.

D’après Douglas Baker, ce qui vient d’être énoncé est une réalité qui concerne tous les groupes d’individus ayant abusé de leur position, et qui doivent karmiquement payer la corruption qu’ils ont produit et/ou favorisé et elle se fera souvent par l’alcoolisme dans l'incarnation sur une ou plusieurs vies. [4]


Les Seigneurs du Karma voient ce qui est juste à rétribuer.. . 



De nos jours l’alcoolisme est considéré comme une maladie. On parle d’ivrogne, d’alcoolo, on se moque souvent de ces être emplis ou ’’bourrés’’ d’alcool, sauf que nous avons une population de plus en plus jeune assujettis à ce phénomène, pour lesquels le désœuvrement, l’ennui et le manque de créativité parfois, mais aussi une mauvaise identification de l’image de la sexualité comme des plaisirs en général comme aller se défoncer avec de la drogue parfois dans des boîtes de nuit diffusant de la musique techno, au rythme infernal et destructeur, tout cela forme un terreau favorable à l’alcoolisme et à l’auto destruction, ce qui aggravera l’état de l’aura et l’atteindra jusque dans les cellules [5] qui seront comme poreuses et diminuées dans leur vitalité, créant des micros perforation comme dans l’aura globale, les cellules sont comme ’’hachées’’.


Quand ces être sont imbibés d’alcool à outrance, il se vomissent dessus, ils urinent sous eux, ils s’écroulent n’importe où, il existe en cela plusieurs stades différents, ou tous stades ensemble, c’est selon l'historique de la personnalité ; ils deviennent souvent violents, en exaltation de puissance "délirante" laissant libre court à leur mégalomanie, à l’arrogance, à la vanité et à la "folie des grandeurs", car l’alcool leur permet de "lâcher les démons" qu’ils n’ont pas voulu voir en eux-mêmes. Ils "vomissent" ainsi leur besoin de reconnaissance perdue, veulent qu’on les regarde et que l’on s’occupe d’eux, être "adulés" et glorifiés..



Rien n’échappe aux Seigneurs du karma..  



o O o O o O o 



6 - Les effets Karmiques : 




Ceux qui ont étudié, ou ont ‘’Karmiquement’’ droit à connaître le Karma, répondraient que les effets Karmiques liés à l’alcool seraient assez variables, puisqu’il faudrait tenir compte comme sur une balance, de tout ce qui a été fait dans chaque vie, de ce qui a déjà été épuré dans les anciennes vies et de ce qui doit l’être encore en dehors de l’alcoolisme qui se surajoute à l’état des comptes dont seuls les Seigneurs du Karma connaissent tous les tenants et aboutissants.

Pour autant, d’après le Maître de Douglas Baker, (Robert Browning), quand (par exemple), un être sous l’emprise de l’alcool, aura provoqué des dommages importants, sans s’en soucier, suite à une conduite en état d’ivresse, se retrouvera dans une vie future, par la loi de rétribution Karmique impliqué, dans des situations telles qu’elles seront terribles à vivre..

(mais parfaitement opérantes en termes d’apurement des comptes).  


devra affronter des circonstances où il n’aura pas la possibilité de faire face, autrement que par la prise de conscience et l’acceptation en conscience, précisément. Il lui sera donné la possibilité ainsi :

de " rédimer le karma "généré par son comportement et ses actes irresponsables du passé. (citation de: D. Baker)


7 - Effets thérapeutiques de la responsabilité.  




En tout premier lieu, il est difficile de faire reconnaître à un alcoolique qu’il est « malade », qu’il est dans les souffrances afférentes à sa ou ses pathologies, et qu'il serait de sa toute première responsabilité de reconnaître. Quand et dès qu’ il le fait, c’est aussi le tout premier effet thérapeutique qui se révèle à lui, quelque chose qui sera pour lui salvateur, car il aura identifié, reconnu et surtout intégré le fait qu’il est alcoolique, et :

la reconnaissance est la condition à la guérison,
comme à toute avancée intérieure.
 


partir de cet état reconnu en lui, il devra faire face à toutes ses faiblesses, à ses souffrances et les reconnaître aussi pour telles, puis aspirer à un désir sincère et tenace de changements à opérer en lui. Il pourra ainsi entrevoir un peu de lumière, et laisser revenir en lui un peu de force spirituelle ce qui donnera un accès possible au retour de l’espoir.

De cette état d’esprit retrouvé, il va s’y accrocher et il commencera à entrevoir d’un point de vue ésotérique, à force de courage et d’acceptation de ses épreuves, il sera amené à découvrir qu’il peut s’en sortir par le service, en considérant son entourage, en prenant des responsabilités pour le bien être d’une communauté par exemple, et ou à l’égard de l’humanité, comme de la planète.

En prenant une part active par le service, en utilisant ses capacités, son intelligence, son savoir faire dans un ou plusieurs domaines, cela lui donne ainsi le réconfort par stimulation. Il le fera avec beaucoup de discipline. Il commencera graduellement à élever sa note et "réchauffer" son cœur. Enfin, il considèrera sa décision de service comme la seule Lumière possible vers la rédemption, ayant vibratoirement touché le fond, il sait et sent qu’il pourra remonter jusqu’à la source, un jour.


Le travail d’aide et d’entraide est une pratique déjà en place chez les "alcooliques anonymes".
Au sein de la communauté fraternelle d'Emmaüs, il existe de beaux exemples d’hommes et de femmes qui ont bénéficié de leur soutient, et en se rendant utiles dans une activité comme : réparer et restaurer des meubles ou de l’électroménager pour les vendre à des plus démunis, ou aider à la réinsertion par le travail communautaire, avec beaucoup d’amour, de compassion, et de bienveillance mais avec une certaine rigueur et discipline. Ces hommes et ces femmes qui avaient touché le fond, ont retrouvé leur dignité, conscients également du chemin parcouru et à parcourir, mais il l’ont fait. Et ces derniers font bénéficier de leur expérience ceux qui face aux mêmes problèmes de vie, ont besoin d’aide et viennent à eux pour guérir de l’alcoolisme et s'en sortir.




Notes : (de L2L)

[1], sexe : par accoutumance à la production d’endorphines, un des “soma”, ou hormone du plaisir.. destiné au départ à récompenser la copulation destinée à permettre le processus reproducteur, existait déjà chez l’hermaphrodite primordial, avec le même objectif.. de déclencher la duplication d’un corps « enfanté » issu du corps propre de l’être « père/mère ».. les corps de ce temps là étaient grands et pas totalement densifiés.. ni tout à fait fonctionnels aux plans respiratoires, digestifs, reproductifs.. bref, des êtres ayant encore une part de prototypique en eux.. mais.. l'humanité n'est-elle pas toujours en cours d'achèvement ? . .

[2]
, intoxication : l’âme ne peut être "intoxiquée", mais sa légitime curiosité d’éprouver dans l’expérience incarnée, peut l’amener à devoir refuser l’essence de cette expérience, et en ce cas, l’incarnation n’aura rien produit de pur et d’essentiel au sens de ce qu’elle attendait de son objectif dans la forme, et se trouvera donc inutilisable..


[3]
, "du temps" : ici entre guillemets, car si l'âme sur son propre plan ignore le temps.. elle sait que l'être incarné en a besoin pour "expérimenter"..


[4], alcoolisme : privation de pouvoir, pour apurer un karma d’abus de pouvoir..

[5], cellules : c’est leur ‘’aura’’ qui est poreuse, donc ce qui constitue la ‘’gaine’’ énergétique de leurs énergies.. comme des minéraux qui sont leurs ‘’corps’’, leurs supports vitaux..


A suivre...


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Mer 11 Avr 2012 - 22:54; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 23:17    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes Répondre en citant

8 - Le facteur de l’amour. 





Chez l’alcoolique, il y a cette soif de reconnaissance, le fait de s’en sentir privé le place dans le besoin d’amour et d’être aimé. C’est ce qui fait en lui une faiblesse fondamentale (d’après Douglas Baker, analyse d'ailleurs partagée..). Cette faiblesse déclenche souvent de la compassion autour de lui, comme chez la compagne et le compagnon, selon la situation. Mais au fil des années son enfer alcoolique rejaillit sur l'entourage proche, son travail, et au final engloutit tout le groupe, il se crée donc un Karma de groupe alcoolique.


Souvent la compagne, l’épouse, ou le compagnon sont dévitalisés par l’alcoolique, à des degrés plus ou moins conséquents. Il y a là aussi, bien souvent, un contexte et une raison Karmique à ces situations de groupes ou de couples. L’alcoolique ne connaît d’amour que celui qui le sert, il est purement égocentrique, égoïste et manipulateur, profiteur, il vampirise mais ne donne pas. Il a pourtant comme tout le monde, besoin d’aimer comme il a besoin d’être aimé. Il est bien trop dans l’attente d’un retour. Pourquoi ? Parce qu’il a été trop longtemps bien trop peu exposé aux énergies d’amour divines passant par le cœur.

C’est comme s'il avait placé un bouchon solide qui bloque ces énergies d’amour, et le paradoxe, c’est qu’il est en manque de cela mais il ne sait pas pourquoi, ni comment il en a perdu le fil, il est malheureux, il se sent incompris préférant rester dans la maya de ses illusions gluantes et poisseuses, en couches épaisses ternissant et détériorant ses chakras et son aura.


Douglas Baker fait référence au chakra du plexus solaire, en effet, celui-ci étant bien le plus surchargé et pour cause, car c’est celui de l’émotionnel avec toute la gamme des émotions négatives qui forment des couches épaisses, comme un bouchon, et qui masquent l'accès au cœur. Il n’est donc pas en capacité d’en ouvrir la grotte, ce germe Christique en son coeur qui lui, saurait ce qu’il faut faire, mais qui étant à ce point paralysé et englué, ne le peut plus..


Il devra apprendre à reconnaître la différence
entre ses illusions et la réalité de la vie,
mais que cela ne se limite pas au mental,
tant il est indispensable que ce soit par le coeur
que se fasse cette reconnaissance.

.. 



Il devra enfin aimer de façon désintéressée, apprendre la compassion, la générosité d’amour par le service, à s’intéresser sincèrement aux autres. C’est en pratiquant qu’il y arrivera, mais il n’est pas dit qu’il trouvera de lui-même cette solution, c’est là que prend toute la dimension du guérisseur ésotériste ou de la personne aimante (ce qui revient finalement au même..), car il devra l’aider à trouver le sens de ce qui lui arrive et l'accompagner sur le parcours de la guérison. Avec le temps et de la patience, l'alcoolique pourra graduellement laisser son Cœur s’exprimer par la Conscience, libérant ainsi les énergies d’amour réparatrices, qui soigneront en premier lieu son plexus solaire, appliquera comme un baume d’amour libérateur et salvateur sur ses émotions appelées à se nettoyer de leur gangue d'égoisme.




9 - Traitement psychothérapeutique : 



Comme nous l’avons vu, l’alcoolique n’est pas en capacité de faire circuler les énergies émotionnelles qui sont bloquées sous le plexus solaire et qui en grande partie ne parviennent pas au centre cardiaque, ni ne peuvent en provenir.



« Citation de DB concernant la prière de Saint François d’Assise, (lequel fut dans une vie suivante le Maître Kut.Humi..), qui devint la Prière de la Sérénité des Alcooliques Anonymes qui pratiquent la psychologie de groupe :


Dieu, donne moi la sérénité d’accepter
les choses que je ne peux pas changer
Le courage de changer celles que je peux.
Et la sagesse de reconnaître
la différence entre les deux.
» 



Il ne sera pas développé plus, ici, la psychothérapie de groupe, car elle est suffisamment connue et reconnue pour ses résultats dans le domaine de l’aide aux alcooliques.

Voici les cinq principes indiqués par D.B sur lesquels le guérisseur ésotérique doit réfléchir quand à ses buts et à ses méthodes :


1 - la foi en Dieu et dans la Loi Naturelle : accepter le Karma..

2 - Franche estimation de soi-même : la méditation utilise la même technique.

3 -Disponibilité à admettre et à réparer les torts faits aux autres : affronter le Karma de cette vie.

4 -Confiance dans l’humanité : principe de la fraternité universelle.

5 - Engagement d’aider ceux qui désirent sincèrement vaincre l’alcoolisme : « suis-je le gardien de mes frères ? »

Pour l’individu ésotériquement engagé, la réponse est naturellement oui.



En complément des soins recommandés, pour aider l’alcoolique, Douglas Baker indique que les remèdes du docteur Bach sont efficaces.


"Olive" soigne au niveau éthérique, aide à la revitalisation énergétique. "Olive" est aussi utile pour la fatigue mentale, et, pour compléter : "Agrimonia" pour la « torture mentale », ainsi que "Chêne" pour les frustrations mentales et enfin "Charme" pour soutenir les efforts mentaux continus.

Il recommande également, « «après six mois fermes de guérison », de prendre Houx pour faciliter l’expression de l’amour sagesse. Pour les moments de « nuit obscure de l’âme », c'est : "Châtaigne douce", qui est recommandée..

Et toujours selon DB, est indiqué sur chaque plan un symptôme, pour chaque symptôme un remède, du plus bas vers le plus haut des niveaux ; physique, éthérique, astral, mental et l’âme .



Âme
- "houx" - "châtaigne douce" -


Mental
- "charme" - "olive" -
- "agrimonia" -


Astral
- "pomme sauvage" - "gentiane" -


Ethérique
- "olive" -


Physique
- "tremble" - "agrimonia" -



nota de L2L : il est évident qu'aucun remède matériel dense, ni même éthérique comme les remèdes de Bach, ne pourraient atteindre les plans de l'âme.. mais que ce sont les niveaux énergétiques qui leur répondent dans nos corps les plus concernés qui seront stimulés, voire même "réveillés" par les énergies éthériques et astrales des remèdes floraux..


En espérant que cette étude complémentaire au travail de l'auteur vous donnera envie de lire son ouvrage :

Les Lois Karmiques
de Douglas Baker.
 



 



votre dévouée, DameJane 



.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Mer 11 Avr 2012 - 22:53; édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:23    Sujet du message: l'alcoolisme chez les jeunes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky