Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ...
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Chamaniques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:12    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

.
univers vivant
Un "Grand Être" de la mer ...  
la survie du monde marin
lundi 13 novembre 2006, par damejane


il s’agit d’une réalité qui sera reconnue dans les temps futurs et avec laquelle vous n’êtes pas obligés d’adhérer, mais vous pouvez considérer ce texte pour les questionnements qu’il peut amener à la conscience...


.. Je suis dans la mer, immergée dans les profondeurs bleu indigo, et je sens la fluidité de l’eau sur ma peau ..
 
 - Je perçois les profondeurs opaques, depuis lesquelles j’ai la sensation que l’on s’adresse à moi. Ce n’est pas que j’entendes, à proprement parler des "voix", comme on dit, mais je comprends en ressentant et en m’identifiant à ce qui m’entoure. Cela pourrait être assimilé à une sorte de télépathie, avec en plus un partage des sensations. C’est une forme d’identification "énergétique" qui n’est pas de l’ordre du mental intellectuel. Je ne puis malheureusement pas mieux l’expliquer, faute de mots adéquats. (Je vous propose, ici, une « traduction » de cet échange peu banal qui a touché mon cœur, et... vous le faire partager...).

Un grand être me "contacte" :


- il faut que tu saches, beaucoup de mes frères souffrent : nous devons supporter des flots continus de sons qui envahissent notre monde océanique.- des sons puissants, et leurs échos, forment des ondes qui nous frappent de plein fouet, nous choquent, nous blessent et même : nous mutilent gravement.
- mes frères de la mer communiquent par le son, (et/ou), par le moyen d’une seule conscience régissant tout le groupe.
- nous devons subir les pollutions diverses que vous les humains faites sans vous préoccuper de tout le mal que vous arrivez à nous faire.
- nous sommes l’objet de vos expériences abusives dont la plus terrible a pour effet de déchiqueter nos systèmes (de perception et de communication) internes. Nos cerveaux endurent des douleurs insupportables. Cela rend fou de désespoir certain d’entre nous, nous fait perdre nos repères directionnels, ainsi que l’usage normal de nos sens innés, dans la mer.
- Cela conduit trop souvent au suicide collectif de nos frères que vous nommez cétacés. Nos autres frères, anges de la mer, les dauphins ont depuis très longtemps, essayé de fraterniser, d’entrer en contact avec vous, et même vous ont aidé, voire souvent sauvés.
- Vous avez compris depuis de nombreux siècles combien ils sont intelligents, joueurs et bienveillants. C’est grâce à eux qui ont attiré l’attention, que certains d’entre vous, se sont mis à étudier les espèces marines, ainsi que les comportements, et ont ouvert la voie des premiers pas d’un rapprochement et d’une future fraternité possible avec nous. Vous ne connaissez de nous que les apparences, et ne vous interressez bien trop qu’à elles seules. Lorsque tous les hommes sauront aussi communiquer avec nous sur le même mode que le notre, c’est qu’ils auront avancé dans un état de conscience suffisant, lequel les aura rendu (paradoxalement), plus humains.
- Comprenez bien le fait qu’il y a des niveaux de conscience collectives et individuelles pour tout ce qui est de l’ordre du vivant dans le monde de la mer.

le "grand être" poursuit : - une forme de hiérarchie existe où :- les orques sont les "guerriers".
- les baleines sont les "sages", (comme il en va sur terre pour les éléphants, qui se transmettent leur savoir), elles sont elles aussi, tellement bienveillantes...
- Mauvais jardiniers de la mer, pour la majeure partie d’entre-vous, vous ne connaissez que l’avidité. Autrefois vos bateaux baleiniers, faits en bois, devaient se contenter de quelques uns d’entre nous. Il nous restait encore en ce temps-là, quelques petites chances d’échapper au carnage.
- Vous n’avez jamais eu conscience que très souvent, certains d’entre nous faisaient le sacrifice de se laisser prendre, afin de pouvoir sauver le reste du groupe. Plus tard, vous avez perfectionné vos bateaux, les rendant toujours plus puissants, plus bruyants sous la mer, plus performants, pour tuer encore plus des nôtres. Une de vos îles est devenue un grand cimetière de cétacés. Ses rives sont jonchées, par milliers, d’os de nos frères, témoignage morbide des carnages perpétrés.
- Vous avez de plus, laissé vos bateaux, vos ferrailles, vos détritus sur place sans vous préoccuper de l’éventualité de terribles pollutions. Vos sacs (poubelles) nous étouffent voire nous asphyxient jusqu’à une forme de mort lente, et atroce. Avec vos filets géants, vous ratissez les fonds marins arrachant tout sans la moindre vergogne.
- La population de nos frères diminue, les poissons, cétacés etc. Cela ne vous interpelle pas, semble-t-il puisque pour compenser, vous allez maintenant pêcher dans les très grands fonds, voire demain dans les abysses. Vous ne respectez pas les cycles de reproduction mettant en danger sérieusement ainsi les ressources de la mer, vous imaginant que toute vie est inépuisable.
- Vous nous avez traqué avec frénésie. Tuant même les mères qui portaient leurs petits ou pire : vous attrapiez le bébé pour avoir les parents en prime, car vous saviez qu’ils suivraient le bateau meurtrier au péril de leur vie. Alors, je vous le demande : quel est l’être avancé et lequel, véritable "fou sanguinaire", est en retard sur sa propre évolution ?
- Les temps changent, bien des hommes sur cette terre sont devenus plus humains. Ce n’est pas encore suffisant, car ils ne sont pas encore assez nombreux.

Toutefois :
- Ils ne savent pas pour la majorité qu’ils peuvent être reliés par la pensée collective, qu’ils peuvent œuvrer ensemble par une pensée de bienveillance envers notre monde marin, et agir sur la conscience de leurs semblables. Notre univers, est sur une voie d’extinction qui risque un non retour si vous les humains ne faites pas un effort de conscience responsable et que vous n’adoptez pas des mesures justes. On découvre de plus en plus des espaces de mer ou plus rien ne vit.
- Des vieux glaciers se fragmentent, (et de ce fait, "fragmentent" leur propre conscience d’être ‘un’, pour tenter de rééquilibrer les eaux de la mer.
- Tout le système de vie marine est en train de se modifier y compris les grands fonds ainsi que le grand courant qui serpente le long du globe terrestre. Ne voyez-vous pas les changements et les conséquences sur votre propre terre ?
- Nous, les gardiens de la mer, nous vous demandons :
- de faire un effort, essayez d’être plus attentif à : "votre propre conscience" !
- Observez bien, vous constaterez que nombre d’espèces différentes cherchent à entrer en relation avec l’homme ou se laissent approcher. Cela n’est pas fait pour rien. Nous vous invitons à réfléchir, à ce qui vient d’être dit.
- Le monde sous marin, jusqu’aux abysses que vous avez souillés, est encore d’ une richesse dont vous ne soupçonnez même pas l’ampleur, mais pas de celle qui rapporterait à l’homme (dans le sens de : combler sa façon d’ en vouloir plus..). Nous (Dévas..), vous observons depuis très très longtemps.


Nous tenons à vous rappeler ceci :

- Dans les temps très anciens, nous vivions en harmonie avec vous, il est vrai qu’à cette époque si lointaine (voici des dizaines de millions d’années..), vous n’aviez pas de corps tels que vous le connaissez aujourd’hui. Vous étiez des masses de lumières gazeuses. Vous vous nourrissiez de l’air, des essences, des parfums, des fleurs. En “involuant”, vous vous êtes densifiés et il vous a fallu une nourriture dense, comme des fruits et bien plus tard des racines, des herbes. Un jour vous avez dû commencer à vous défendre des animaux archaïques que nous étions alors, puis “involuant” toujours, vous avez goûté à la chair, au sang.- Vous aviez, en ce temps là, un corps d’homme mais pas encore comme celui que vous avez maintenant. Ce que vous avez oublié, c’est que vous même en ces temps très anciens, vous avez été des animaux archaïques primaires. Vous aviez auparavant été : fleur, arbres, insectes. Vous êtes descendus dans la matière, passant de l’état originel de lumière à l’état gazeux, puis dense, (état primaire de L’homme). Vous étiez alors dans une forme d’involution qui a duré bien des dizaines de millions d’années, selon votre façon de mesurer le temps. Vous avez stagné par " plateaux " puis vous avez tout juste commencé votre évolution, (par plateaux de milliers d’années) vers votre origine " lumière " primordiale enrichie par toutes vos expériences vécues sur terre en de nombreuses vies.
- Tout est inscrit dans vos propres cellules, il en reste des traces au cœur de (l’A.D.N) des particules d’énergies, dans la partie la plus intime du code génétique, communes avec l’univers. Vous avez été aussi, comme tout ce qui existe et vit : des poussières d’étoiles. La vie primaire a commencé dans les océans avant de s’étendre sur la terre.
- C’est pour cela aussi que j’attire votre attention, car chaque fois que vous détruisez un espace de vie comme celui de la mer, d’une façon qui risque d’être devenue un jour irréversible, que vous oubliez par là-même la “loi de cause à effet” liée à l’interdépendance, c’est à votre propre humanité que vous portez atteinte.
- Et si, par malheur, vous en arriviez à rendre stériles les océans et la terre, que "nous" resterait’il, à nous comme à vous, nous tous : habitants de ce monde ?
... fin.

P.-S.- Vous avez besoin de nous, comme nous "Dévas", avons besoin de vous,Humains, pour évoluer et, comme nous, retourner vers "notre" Créateur. Nous vous invitons à réfléchir à cela, car le simple fait de le faire nous serait, "à nous tous" : d’une grande aide.



DameJane

lien vidéo  ==>  LES BALEINES..
et aussi  ==> l' Article sur les "Dévas" in encyclopédie Wikipédia..


.
A regarder, une autre vidéo:
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Mar 24 Fév 2009 - 15:07; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:14    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

Merci, DameJane, pour cette communication.
Il nous faut oeuvrer.
Je me mets "au travail".
Bien à vous,
Iris.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:17    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

Citation:
Je perçois les profondeurs opaques, depuis lesquelles j’ai la sensation que l’on s’adresse à moi. Ce n’est pas que j’entendes, à proprement parler des "voix", comme on dit, mais je comprends en ressentant et en m’identifiant à ce qui m’entoure. Cela pourrait être assimilé à une sorte de télépathie, avec en plus un partage des sensations. C’est une forme d’identification "énergétique" qui n’est pas de l’ordre du mental intellectuel. Je ne puis malheureusement pas mieux l’expliquer, faute de mots adéquats. (Je vous propose, ici, une « traduction » de cet échange peu banal qui a touché mon cœur, et... vous la fais partager...).





Eh bien, damejane, je suis doublement chanceux aujourd'hui, et toi doublement synchro !
Tu viens d'exprimer très clairement en mots ce que j'étais incapable de faire, et tu n'es pas la seule a expérimenter ce que tu viens de verbaliser. Il en est de même pour moi en tout point, excepté que mon attention doit d'abord être dirigée vers une personne, et cela ne se produit pas à tout les coups.
Selon A. Bailey, le livre "Télépathie et le corps éthérique" fait état de trois principaux types distincts de télépathie:

   - La télépathie instinctive
   - La télépathie mentale

   - La télépathie intuitive



et défini le rôle du corps éthérique dans la transmission/réception télépathique ainsi:

"La fonction du corps éthérique est de recevoir des impulsions d'énergie, et d'être mis en activitépar ces impulsions ou courants de forces émanant de l'une ou l'autre source primaire."

Il serait pertinent d'ajouter ceci, compte tenu de l'agent récepteur en question (de ton point de vue):
"La communication se fait donc d'un plexus solaire à l'autre. Il s'agit de télépathie instinctive qui concerne toujours le sentiment. Elle implique invariablement des vibrations émanant du plexus solaire, lequel dans le cas du monde animal, fonctionne habituellement comme cerveau instinctif. Ce genre de communication télépathique est spécifiquement une caractéristique du corps animal de l'homme, et l'une des meilleures illustrations de ce genre de rapport télépathique est celui qui existe entre la mère et son enfant."

Bonne journée a tous  Very Happy
DarkRainbow

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:22    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

DarkRainbow,  Very Happy

Citation:

"Il serait pertinent d'ajouter ceci, compte tenu de l'agent récepteur en question (de ton point de vue):
"La communication se fait donc d'un plexus solaire à l'autre. Il s'agit de télépathie instinctive qui concerne toujours le sentiment. Elle implique invariablement des vibrations émanant du plexus solaire, lequel dans le cas du monde animal, fonctionne habituellement comme cerveau instinctif. Ce genre de communication télépathique est spécifiquement une caractéristique du corps animal de l'homme, et l'une des meilleures illustrations de ce genre de rapport télépathique est celui qui existe entre la mère et son enfant."



Merci pour la pertinence de vos propos qui ne manqueront pas d'éclairer bon nombre de personne.
[b]Effectivement ce fonctionnement de "télépathie" se fait sur ce mode en général mais pour votre dévouée, plus uniquement.
- C'est essentiellement par le coeur que "je" fonctionne, le coeur étant le véritable décodeur universel et il permet aussi d'avoir une vision juste de ce qui doit être perçu sans les inconvénients émotionnels.
Ce mode de fonctionnement est aussi parfois valable entre les humains, il suffit qu'au moins une des 2 personnes soit apte à "ouvrir le coeur", il s'agit là juste d'une perception, vu d'un plan plus "haut", en l'occurence celui celui auquel donne accès l'usage du centre cardiaque, voyez-vous?
Avec les grands êtres, les animaux supérieurs, du moins pour quelques uns, et avec l'aide et/ou l'intermédiaire d'un déva, la communication par le biais de l'émotionnel est dépassée. Il s'agit de ceux qui ont évolué dans leur propre espèce, comme quelques baleines, dauphins, certains autres cétacés, certains chats ou chiens, chevaux... qui dépassent leur niveau dévolution sur un plan "d'intériorité." Il démontrent des aptitudes d'intelligence et de "spiritualité", souvent même plus que certains "ministres du culte".. de quelque culte que ce soit..
Il m'arrive plus souvent d'être en contact avec les dévas, (par exemple celui qui s'occupe des chats), mais ce contact est fait dune façon impersonnelle, je ne préoccupe pas du nom de ce Déva, qui lui percoit et reçoit un contact avec l'âme de DJ et en tient compte pour répondre.
Je procède de la même façon avec les anges, pour la forme impersonnelle.

 bien à vous, votre dévoué : DameJane. Wink





_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:24    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

Salut DameJane,

Salut à toutes et à tous,*


En lisant ce merveilleux témoignage, qui implique que la "conscience" n'est pas que "humaine", j'ai senti mon coeur fondre d'Amour pour cet appel d'un être, qui en plus de nous secouer de notre torpeur, nous implore de nous éveiller à la Vie Une que nous sommes tous, que nous représentons tous.
Être le représentant nous oblige à plus de volonté d'unification et à plus de service envers les "tout-petits", cela nous implique, non seulement sur Terre, mais aussi dans l'Univers dont nous dépendons.
Malheureusement ce temps de la fraternité et de la compréhension mutuelle je ne le verrais pas, trop d'hommes sur Terre sont toujours trop préoccupés à détruire par profit.
Et ce n'est pas l'action de quelques ONG qui aideront à ce partage, mais bel et bien un effort commun pour un rapprochement universel de la part de toute l'Humanité.

Est-ce si difficile à comprendre?
Je suis comme vous, je comprends et je vis au travers de cette ouverture de Coeur qui permettra aux futures générations de s'assagir et d'aller tendre une main compatissante envers l'autre qui n'est que nous-même finalement.
Fraternellement.
P.S: imitons le Christ qui ouvrit tant de Voies, de fraternité, d'unité, de respect envers la Vie et qui fut le premier "écolo".

Amilius
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:25    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

Bonjour Amilius Smile


Citation:
Malheureusement ce temps de la fraternité et de la compréhension mutuelle je ne le verrais pas, trop d'hommes sur Terre sont toujours trop préoccupés à détruire par profit.Et ce n'est pas l'action de quelques ONG qui aideront à ce partage, mais bel et bien un effort commun pour un rapprochement universel de la part de toute l'Humanité.




Votre remarque m'amène à cette réflexion:C'est là toute la difficulté lorsque l'on veut servir l'humanité:  à trop se focaliser sur ce qui ne va pas dans le monde, à ne regarder que la souffrance qui nous interpelle, on oublie tout le "bien" qui est fait, et on a tendence à oublier tous ceux qui servent, et souvent dans la discrétion, qui améliorent l'humanité sur bien des plans, par leur dévouement et l'amour qu'ils appliquent par le don d'eux-même. S'ils n'avaient pas foi au germe implanté de toute éternité dans le coeur de tous les hommes, ils céderaient au découragement et laisseraient les hommes finir leur auto destruction, mais tous les hommes ne cherchent pas à involuer.

 On parle toujours plus facilement de ceux qui font le "mal" que de ceux qui font le bien. La positivité en toute chose aide également à contribuer au service, cela peut donner envie à l'entourage de suivre l'exemple qui aura pris conscience qu'on peut vivre autrement que dans la souffrance et la création de futures souffrances. Voyez-vous, toutes les bonnes volontés sont utiles. Et puisque nous parlons du domaine des animaux marins, cela comprend tous ceux qui participent de près ou de loin à l'amélioration des conditions de vie des êtres de la mer et à la prise de conscience populaire du respect qui leur est dû.

Bien à vous : DameJane.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:26    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

Salut DameJane,

Salut à toutes et à tous,


Ce que je voulais dire c'est qu'il ne faut pas se reposer sur quelques ONG, mais faire l'effort en commun.
Peut-être que ma phrase laissait entendre autre chose, mais ce n'est pas le cas.... ;D

Je sais fort bien que les ONG sont "indispensables", mais dans ma vision des choses, si nous nous reposons sur quelques humains pour faire évoluer les choses nous nous lançons à grande vitesse vers un précipice d'affres, de douleurs et de désagréments.
Or pour que l'Humanité fasse ce "pas" en avant, se mette réellement à évoluer, il faut une prise de conscience collective.
Et puis si tout un chacun décidait d'être une petite ONG à lui tout seul, eh bien le monde s'en porterait nettement mieux.
¨
Êtes-vous rassurée? Wink

Promis la prochaine fois je m'appliquerais plus.

Fraternellement.
Amilius

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:26    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

Réponse à l'article Un "Grand Être" de la mer ...
 de lamadelama :
- une pénible et terrible confirmation de la réalité de cette communication entre DameJane et le grand être de la mer, qui est l’objet du texte porté à la connaissance des lecteurs par DameJane, a été apportée hier, 15 Août 2007 sur Arte TV par le moyen du reportage intitulé - <>  - et qui dénonce l'emploi abusif de sonars hyperpuissants sur les bâtiments militaires de toutes les nations du globe, de porter atteinte à tous les cétacés, les rendant sourds et incapables tant de se diriger que de se défendre contre les atttaques de squales, après les avoir affaiblis et souvent gravement mutilés, par l’effet des ondes sonores d’une puissance insoutenable pour les appareils d’ écho-location propres à tous ces mammifères !
- le film montre également l’hypocrisie des militaires de toutes les marines, qui [1] persistent à nier l’évidence, aidés en cela par l’attitude ambigûe des scientifiques et de certains écologistes, les premiers subventionnés au niveau des universités US par l’armée au titre des recherches sur la biologie marine.
- Ce non-sens des universités Nord Américaines consistant à faire subventionner les recherches par les militaires est un conflit d’intérêts manifeste, ce qui rend douteux la sincérité et l’authenticité des résultats obtenus par tout programme de recherche concernant ce qui porte atteinte à nos frères les mammifères marins.
- Il semblerait que l’information sur ce crime contre les espèces marines les plus avancées, soit en passe de se libérer, Notre voeu est que les enfants et adolescents du monde, et en priorité les jeunes Japonais (dont les pêcheurs se livrent à des carnages de cétacés, et le mot ne rend que faiblement compte de la sauvagerie des actes commis..), que donc : les jeunes du monde entier accèdent à ce reportage, et à d’autres complémentaires, afin que jeunes Japonais, comme jeunes du monde entier, n’ignorent plus leur part de responsabilité citoyenne !


nota : [1] à l’instar des industriels du bâtiment qui persistaient à "amianter" tous les îmmeubles qu’ils construisaient , alors même qu’ils n’ignoraient plus la nocivité de ce produit d’isolation thermique et phonique, dont les effets nocifs en terme de santé publique ne sont plus niés de nos jours, ni ignorés les coûts pour les collectivités nationales.

Fraternellement, lamadelama
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:28    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

Salut Lamadelama,

Salut à toutes et à tous,


C'est en cela que je confirme que les seules ONG ne pourront renverser l'ordre des choses, et que seule une immense prise de conscience COLLECTIVE, pourra nous sauver d'un monde où les plus riches entraînent par cupidité l'Humanité vers un gouffre "infernal" où nous souillerons encore plus cette belle planète, incluant par delà même, toute sa flore, toute sa faune ainsi que la destruction d'une partie de l'Humanité.
Quand nous posons le doigt sur un fait avéré, on nous prend pour de sacrés "farfelus", tout juste bons à empêcher la terre de tourner en rond, alors que nous nous efforçons de garder un semblant d'humanité dans toute cette folie destructrice.
Depuis des années, les baleines s'échouent à cause d'une perte de contrôle dûe à tous ces sonars qui polluent d'une manière invisible, mais pourtant réelle, nos océans.
A force de jouer avec le feu les savants-fous, américains, russes ou chinois, peu importe la nationalité, feront sauter d'une manière ou d'une autre notre monde, ou dans une moindre mesure, anéantiront une grande partie du monde minéral, végétal, animal ou humain...
Quand les enfants de nos enfants demanderont : "dis papy, c'était quoi une baleine?", "dis papy c'était quoi un tigre?", "dis papy pourquoi il n'y aura bientôt plus d'enfants?", que pourrons nous leur répondre?
C'est maintenant et à chaque instant qu'il nous faut dénoncer les complexes militaro-industriels de toutes les nations, tous ces savants-fous à leur botte, afin qu'ils cessent de nous conduire vers une fin que je ne désire pas pour les générations futures et encore moins pour notre mère-nourricière : la Terre.

Fraternellement.

Amilius
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:32    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

ci-dessous l'article de  " telephant.com " :  Le mystère des baleines en déroute
. . .    
ref, et lien de l'article ==>   Le mystère des baleines en déroute
Documentaire  Animalier   Réalisateur : Volker Barth     mercredi 15 août 2007  19:00 > 19:45
Année : 2007    Durée : 00:43    Rediffusion :     mercredi 22 août   à 16:50
Rediffusions : 21.08.2007 à 16:50 


  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>  ...  

Le mystère des baleines en déroute :En bref ... : La scientifique s'appuie sur l'exemple japonais de la chasse aux dauphins pour démontrer que les ondes peuvent faire paniquer les baleines.

Episode précédent : Régulièrement, des groupes de baleines s'échouent sur les côtes. Pourquoi ces animaux perdent-ils le sens de l'orientation ? Les sonars y seraient-ils pour quelque chose ? En 2002, plus de quinze baleines sont retrouvées mortes sur les côtes de l'île de Fuerteventura, aux Canaries. La veille de cet échouage avaient eu lieu en mer des exercices militaires de l'Otan, avec pour objectif la détection des sous-marins. Les sonars utilisés pendant ces exercices pourraient-ils être à l'origine de la dérive des baleines ? L'Italienne Antonella Servidio, spécialiste en biologie marine, parcourt le monde à la recherche de preuves accréditant cette thèse.


En détails ... : Antonella Servidio rencontre la neurobiologiste Lori Marino à Atlanta. La scientifique s'appuie sur l'exemple japonais de la chasse aux dauphins pour démontrer que les ondes peuvent faire paniquer les baleines. Elle se rend ensuite dans les îles San Juan, près de la frontière canadienne, pour discuter avec son collègue Ken Balcomb. Ce dernier a pu prouver que les baleines réagissaient aux sonars en enregistrant les ondes émises par une frégate et en filmant au même moment la réaction des mammifères marins.


Le mystère des baleines en déroute (1/2) (Allemagne, 2007, 43mn)  NDR  Réalisateur: Volker Barth

Régulièrement, des groupes de baleines s’échouent sur les côtes. Pourquoi ces animaux perdent-ils le sens de l’orientation ? Les sonars y seraient-ils pour quelque chose ?

NDR © Ingo Mende/Anthro Media 


En 2002, plus de quinze baleines sont retrouvées mortes sur les côtes de l’île de Fuerteventura, aux Canaries. La veille de cet échouage avaient eu lieu en mer des exercices militaires de l’Otan, avec pour objectif la détection des sous-marins. Les sonars utilisés pendant ces exercices pourraient-ils être à l’origine de la dérive des baleines ? L’Italienne Antonella Servidio, spécialiste en biologie marine, parcourt le monde à la recherche de preuves accréditant cette thèse. Dans la base de sous-marins écossaise de Faslane, elle apprend le fonctionnement des sonars. Elle rend également visite à une équipe de biologistes qui ont développé une nouvelle méthode leur permettant d’observer les baleines dans les grands fonds.

.Arte découverte
La biologiste Antonella Servidio poursuit une enquête minutieuse et montre que l'échouage des baleines est dû aux ondes émises par les sonars.



  <<<>> o <<<>> o <<<>>  o O o  <<<>> o <<<>> o <<<>>  ...  

Commentaire de  " SHANTI FORUM " :
- aux questions que posent les scientifiques, DameJane avait répondu, ou plus exactement transmis la réponse faite par ce "grand être de la mer" qui est l'objet même du fil de discussion.. lequel est ou se voudrait une prise de conscience de la responsabilité des humains vis à vis des existences conscientes, il est vrai différentes, mais au moins aussi respectable qu'eux !
- ceci explique notre peu d'enthousiasme à nous, sacrés "farfelus".. comme dit Amilius, devant les avancées dans la prise de conscience des écologistes comme des gens de savoir scientifique, il en va relativement à cela comme il en ira dans quelques décennies, lorsque les "savants" découvriront (et s'approprieront sans nuances le mérite et le "sérieux" de leur découverte, qu'ils s'empresseraient de nier avec virulence aujourdhui..), le champ éthérique planétaire et aurique.. et nous assommeront de leur savoir nouveau, que les ésotéristes de tous les temps connaissent depuis toujours.. avec plus ou moins de précision, selon les individualités, il est vrai.- ceci dit avec tout le respect et l'estime que méritent la sensibilité et la conscience de la responsabilité humaine globale, de la part des écologistes et des quelques scientifiques qui acceptent de ne pas se laisser circonvenir par leurs intérêts carriéristes.. Il apparaît là aussi et encore que c'est sur les épaules de quelques uns que repose l'honneur de l'humanité.. et peut être une partie de la survie des espèces marines intelligentes et sensibles.


Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama   
. . . 
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:38    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

PETIT CADEAU.

 
http://fr.youtube.com/watch?v=B7zJ0yVSSvE
 
http://fr.youtube.com/watch?v=aL8kZ-iVk90

damejane
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:41    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

.
DANS L'ESTUAIRE DU ST-LAURENT (AFP) - Sur le majestueux fleuve Saint Laurent au Canada, des bélugas sortent la tête de l'eau et poussent des sons aigus. Surnommés les "canaris des mers" en raison de ce bruit curieux, ces cétacés sont de plus en plus menacés par la pollution.
"Là-bas, c'est Peabody", lance Michel Moisan du Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM), une organisation locale, en montrant du doigt un béluga égaré. Il tient la barre du "Bleuvet", un bateau d'une dizaine de mètres qui sillonne le Saint Laurent à l'embouchure du Saguenay, au large de Tadoussac à 500 kilomètres à l'est de Montréal.

Muni de jumelles, il cible un troupeau de bélugas, s'en approche, prend des photos, note sa localisation et tire une courte fléchette, réalisant une rare biopsie sur le gras d'un animal, autant d'informations qui servent à étayer les habitudes du mammifère marin, menacé par la pollution industrielle.

La majorité des bélugas vivent dans l'Arctique, mais une minuscule population méridionale, isolée et génétiquement séparée, réside en permanence dans le St-Laurent.

"C'est une population en péril... La raison première de son déclin était la chasse excessive, mais celle-ci a pris fin en 1979. Depuis, même s'il n'y a plus de prélèvement dans le St-Laurent, que ce soit par la chasse ou les prédateurs naturels, la population ne montre aucun signe de rétablissement", constate Véronik de la Chenelière, biologiste au GREMM.

Leur nombre, entre 1.000 et 1.200, n'a pas bougé depuis le début des années 1980, s'inquiète Véronique Lesage, chercheur au ministère canadien des Pêches.

En plus d'interdire la chasse, Ottawa a réglementé au début des années 1980 l'usage de certains produits comme le DDT et les PBC, retrouvés en grande concentration dans les carcasses de bélugas échoués sur les rives du fleuve.

Ces mesures devaient permettre de revitaliser cette population à un rythme annuel de 3%. Mais 25 ans plus tard, le nombre de bélugas n'a pas varié. Et l'utilisation massive d'autres produits chimiques a renforcé la contamination des petites baleines blanches.

"Actuellement, le béluga est probablement dans la période où il a accumulé la plus grande charge de contaminants persistants", affirme Michel Lebeuf, spécialiste de l'Institut de recherche Maurice-Lamontagne.

Son équipe, qui a analysé des carcasses de bélugas sur quinze ans, estime que les niveaux de produits chimiques réglementés dans les années 1980 "ont un peu diminué" dans les graisses du cétacé, mais demeurent "encore très importants".

Leur maintien s'explique en partie par l'âge des bélugas qui était jusqu'à l'an dernier mal calculé: les scientifiques supposaient que deux couches de croissance sur une dent correspondaient à une année de vie du mammifère marin, alors qu'elles représentent en fait deux années, selon une étude récente parue dans la Revue canadienne de zoologie.

L'espérance de vie du "canari des mers" est aussitôt passée de 35 à 70 ans: les bélugas nageant aujourd'hui dans le St-Laurent ont donc connu la contamination intense des années 1970.

"A ces produits viennent maintenant s'ajouter d'autres composés persistants de plus en plus utilisés", comme les organo-bromés, ajoutés aux plastiques des ordinateurs, et les organo-fluorés, prisés pour leur propriété anti-adhésive, explique M. Lebeuf.

Ce cocktail de contaminants n'épargne pas les rares nouveaux-nés qui en héritent via le placenta de leur mère.

"Avant, les jeunes bélugas arrivaient dans un environnement contaminé, mais il n'y avait pas ce legs de leur mère. Aujourd'hui, les bélugas qui se reproduisent transmettent une contamination importante, en plus d'être dans un environnement contaminé par la présence de nouveaux composés", dit M. Lebeuf.

Le taux de cancer avoisine les 25% chez les bélugas mâles du St-Laurent


lien source de l'article:

http://cf.news.yahoo.com/s/afp/070903/sciences/canada_animaux_environnement…

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:43    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

.
Chasse à la baleine.

Environ 33 espèces de BALEINES vivent dans les eaux canadiennes, dont 13 ont fait l'objet de pêche commerciale sur grande échelle. On exploite d'abord les plus faciles à chasser : les baleines boréales, noires et grises. Leur nombre diminuant, les pêcheurs se tournent vers le rorqual à bosse et le cachalot. Plus tard, les progrès techniques permettent de chasser les très rapides rorquals bleus, communs et boréals. Les autochtones, les INUITS à l'extrême nord et les NOOTKAS dans l'île de Vancouver sont les premiers à pêcher la baleine au Canada pour leur subsistance. Dès le XVIe siècle, des pêcheurs BASQUES partis de France et d'Espagne naviguent dans les eaux du golfe du SAINT-LAURENT où de grands troupeaux de baleines se rassemblent tous les étés pour se nourrir. Au XVIIIe siècle, des navires britanniques et américains naviguent le long du littoral de l'Atlantique. Au XIXe siècle, les Canadiens font leur entrée dans le domaine et établissent une station de dépeçage à Terre-Neuve. Les pêcheurs partent de Gaspé pour faire la chasse à la baleine au même titre que les autres pêches en haute mer. À la fin du siècle, les baleiniers norvégiens établissent eux aussi des stations à Terre-Neuve, dans le Labrador et dans le golfe du Saint-Laurent. Au début des années 1830, des baleiniers américains faisant route vers le Nord, en direction de la mer de Béring, chassent les baleines qui migrent le long de la côte du Pacifique. Une industrie locale canadienne opère durant une courte période, de 1868 à 1872, dans des ports de l'île de Vancouver et du détroit de Georgia. À partir de 1905, au moins une installation est en exploitation (sauf de 1942 à 1947) jusqu'en 1967, moment où la dernière entreprise de la côte Ouest, la Western Canada Whaling Company, ferme ses portes.


Attaque d'une baleine
Un harponneur s'apprêtant à attaquer une baleine géante, qui mourra probablement par la suite, au bout de son sang (avec la permission des Bibliothèque et Archives Canada/C-32708). 

La pêche à la baleine commence dans la région arctique du DÉTROIT DE DAVIS au XVIIe siècle. Les baleiniers hollandais, allemands, anglais et écossais concentrent la pêche sur la côte Est (Groenland) jusqu'à ce que des expéditions menées par John Ross (1818) et W. Edward PARRY (1819) traversent la baie de Baffin et pénètrent dans le DÉTROIT DE LANCASTER. Le point le plus septentrional de la pêche à la baleine est l'île d'Ellesmere.
En automne, la pêche à la baleine se fait surtout dans la BAIE DE CUMBERLAND. Elle atteint son point culminant entre 1820 et 1840, avec parfois près de 100 navires dans le détroit de Davis et des prises excédant certaines années 1000 baleines.
Habituellement, les expéditions de pêche à la baleine se déroulent seulement l'été. Les navires arrivent dans le détroit de Davis en avril et en repartent en octobre. Cependant, en de nombreuses occasions, ils sont surpris par les glaces et restent prisonniers tout l'hiver ou coulent.

Pendant que les baleiniers britanniques dominent dans le détroit de Davis, les navires américains pénètrent jusqu'au Nord-Ouest de la baie d'Hudson (1860) et, après 1889, plus loin que Point Barrow, dans la MER DE BEAUFORT. À la fin des années 1890, des vaisseaux atteignent le golfe Amundsen. La pêche à la baleine dans la mer de Beaufort ne dure pas aussi longtemps que dans l'Est de l'Arctique (de 1889 à 1914 environ). Ces régions sont tellement inaccessibles que les baleiniers demeurent toute l'année sur place. Ils passent l'hiver à geler dans des abris portuaires afin de commencer la pêche dès le début du printemps. Leur nombre est restreint : au plus, 500 pêcheurs hivernent dans la mer de Beaufort et 200, dans la baie d'Hudson. Sur l'île de Baffin, l'hivernage ne commence pas avant les années 1850, et ce n'est que plus tard que des stations permanentes sont établies, dont celles de Kekerton et de l'île Blacklead dans la baie Cumberland.
Toutefois, la présence des baleiniers bouleverse l'existence des Inuits. Leurs services sont requis comme pilotes, chasseurs, conducteurs de chiens et couturières. De plus, ils désirent vivement échanger des marchandises avec les Européens. L'importation de spiritueux entraîne l'augmentation de la violence. Les contacts entre les baleiniers et les Inuits favorisent la transmission de maladies étrangères. Des épidémies de rougeole, de typhus et de scarlatine ravagent les populations autochtones. Au début du XXe siècle, les INUITS SADLERMIUTS de l'île Southampton dans la baie d'Hudson disparaissent jusqu'au dernier. L'afflux des baleiniers cause beaucoup de torts aux ressources de l'Arctique. Des troupeaux de caribous sont décimés pour fournir de la viande aux équipages des navires. La diminution de la viande et du cuir, de même que des changements dans les goûts, font que les Inuits adoptent la nourriture et les vêtements des pêcheurs. Certains autochtones travaillent sur les bateaux comme pêcheurs ou hommes d'équipage et, petit à petit, la vie économique des Inuits se transforme.
L'activité des baleiniers étrangers dans l'Arctique pousse le gouvernement canadien à affirmer sa souveraineté sur l'ARCHIPEL ARCTIQUE. Officiellement, ces îles appartiennent au Canada depuis 1880, mais rien n'en atteste l'appartenance et les étrangers continuent d'y pêcher sans aucune réglementation. Vers 1900, des rumeurs laissent croire que les États-Unis songent à annexer la région, prenant prétexte de la présence des baleiniers américains. La Police à cheval du Nord-Ouest y dépêche alors des hommes (1903) pour prélever des droits de douane, réglementer le trafic d'alcool, délivrer des permis de pêche et faire régner l'ordre.
Les baleines servent à différents usages selon les époques. Les Inuits ne gaspillent rien de la baleine; ils mangent la peau, la graisse, la chair et les organes internes, ils utilisent les fanons et les os pour construire des bâtiments et fabriquer des meubles et d'innombrables petits objets, ils se servent de l'huile pour se chauffer et s'éclairer. Les Européens sont plus gaspilleurs. L'huile extraite de la graisse sert d'abord à alimenter les réverbères et à fabriquer du savon.
À la fin du XIXe siècle, le gaz de houille et les produits pétroliers remplacent l'huile animale comme combustible d'éclairage, mais on continue à utiliser cette dernière dans la margarine, les peintures et les vernis et comme lubrifiant. L'huile de blanc de baleine produite par les cachalots sert à fabriquer des bougies, des lubrifiants, des cosmétiques et du cirage à chaussures. La baleine boréale est la plus importante baleine des eaux canadiennes. Elle fournit les fanons, sorte de lames cornées qui pendent transversalement du haut de sa gueule. Une baleine boréale de grande taille peut en compter au-delà de 700.
 À la même époque, c'est pratique courante de prélever les fanons et de rejeter la carcasse. On se sert alors de ce matériau flexible pour fabriquer des fouets de boghei, des cerceaux, des parapluies, des roues de carrosse, des corsets et des cannes à pêche. Au XXe siècle, on les remplace par l'acier à ressort et par le plastique. La viande de baleine est destinée à l'alimentation humaine (surtout au Japon et en Norvège) et animale.

À l'origine, les baleiniers commerciaux pourchassent, à bord de petites embarcations, les cétacés à l'aide de harpons à main et de lances. On harponne la baleine et on la laisse libre au bout du fil. Une fois le câble entièrement déroulé, on attache la baleine à l'embarcation jusqu'à ce qu'elle s'épuise avant de la tuer. De nouvelles armes sont utilisées au milieu du XIXe siècle. Le fusil à épaule décharge un projectile qui explose à l'intérieur de l'animal. Le canon lance-harpon, arme semblable à un canon qu'on installe à la proue du bateau, décharge un harpon barbelé porteur d'une charge explosive.
 À cause de ces armes, la pêche n'est plus un sport mais un véritable carnage. Les baleiniers sont équipés de moteurs à vapeur pour la première fois dans les années 1850. Dès 1870, presque toute la flotte du détroit de Davis fonctionne à la vapeur et les baleiniers américains de la mer de Beaufort leur emboîtent aussitôt le pas. La vitesse accrue des bateaux, ainsi que leur puissance et leur maniabilité, permettent aux pêcheurs de s'éloigner davantage de leur port d'attache et de réduire les dangers occasionnés par les glaces et les tempêtes.


Au déclenchement de la Première Guerre mondiale, la pêche à la baleine commerciale est presque interrompue dans l'Arctique canadien. Les stocks de baleines sont en voie d'extinction et la demande de fanons a diminué. Toutefois, le long de la côte de la Colombie-Britannique, ainsi qu'à Terre-Neuve et en Nouvelle-Écosse, la pêche se poursuit à partir de plusieurs stations terrestres. Des baleinières pourchassent et tuent des baleines et ramènent les carcasses à terre pour la transformation.
 En 1925, l'arrivée des navires-usines amorce une nouvelle étape à l'échelle internationale dans la pêche à la baleine. Plus tard, des hélicoptères et le SONAR sont utilisés, surtout par la Russie et le Japon, pour repérer les baleines, qui sont ensuite pourchassées par les baleinières et transformées à bord des navires-usines. Les prises annuelles augmentent considérablement pour atteindre plus de 50 000 annuellement à la fin des années 30. Après la création de la Commission baleinière internationale en 1946, on interdit complètement la pêche de plusieurs espèces et l'on fixe des quotas pour contrôler l'exploitation des autres. En 1972, le gouvernement fédéral ordonne l'arrêt de toutes les activités de pêche à la baleine à partir des ports canadiens.
L'ordre gouvernemental ne touche que deux stations à Terre-Neuve et une en Nouvelle-Écosse puisque, sur la côte Ouest, la dernière entreprise a fermé ses portes en 1967. La pêche à la baleine est toujours permise aux Inuits. En raison des mesures de protection, certains stocks de baleines montrent des signes de repeuplement. Dans les années 30, la baleine boréale, qu'on croit alors en voie d'extinction, est déclarée ANIMAL EN VOIE DE DISPARITION. Des études récentes démontrent qu'elle a survécu et qu'elle revient lentement dans certaines régions.


En 1982, le Canada se retire de la Commission baleinière internationale dont il était membre. La Commission a obtenu des succès importants, mais comme les pays membres ne sont pas tenus de se conformer à ses recommandations, son efficacité dépend finalement de la bonne volonté des pays qui pratiquent la pêche à la baleine. Des décisions sont souvent modifiées pour garder des pays dans l'organisation, au sein de laquelle s'exerce un certain contrôle, plutôt que de les laisser en marge et de les voir ainsi échapper à toute réglementation. En 1980, le Canada indique son désaccord avec l'idée de déclarer un moratoire sur la pêche à la baleine commerciale en raison de l'absence d'une recommandation claire et justifiée de la part du comité scientifique de la Commission concernant une telle action. Les représentants canadiens croient, en effet, que les exigences en matière de protection peuvent être respectées en vertu des procédures de gestion de la Commission qui prévoient des moratoires sélectifs (quotas zéro).
 La position du Canada sur la question du moratoire est vivement critiquée par les groupes opposés à la pêche à la baleine. Néanmoins, un moratoire annoncé en 1982 entre en vigueur le 1er janvier 1986. Bien qu'il ne soit plus membre de la Commission baleinière internationale, le Canada s'oppose toujours à la pêche à la baleine commerciale sur son territoire et continue à collaborer avec le comité scientifique de la Commission.

Auteur DANIEL FRANCIS


Lien source:

http://thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=f1ARTf0008…
En suplément, un vidéo de chasse à la baleine:
http://video.lematin.ch/video/iLyROoaftARy.html
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:44    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

.
bonjour les amisVoici une vidéo sur la pêche aux dauphins.
Cela ressemble plus à un massacre et je vous préviens
les images démontrent avec quelle cruauté on tue nos
petits frères les dauphins.
Âmes sensibles ne la regardez pas, mais ces images
sont la triste réalité du mal qui est fait aux dauphins.


vidéo ==> http://www.glumbert.com/media/dolphin

pétition ==> http://www.petitiononline.com/golfinho/petition.html
damejane.
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Mar 22 Fév 2011 - 00:46; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 21:45    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ... Répondre en citant

SOS-planete



Baleines : des écologistes attaquent un navire baleinier japonais‏


De : Terre sacree (vivant12@wanadoo.fr)
Envoyé : lun. 03/03/08 15:25
À : damejane


Baleines:


des écologistes attaquent un navire baleinier japonais 2008-03-03 TOKYO, 3 mars 2008 (Source vérifiée) Des militants d'une organisation de défense de l'environnement ont bombardé à l'aide d'acide puant un navire baleinier japonais dans l'Antarctique, blessant trois membres d'équipage, a annoncé lundi le gouvernement japonais. Cette nouvelle attaque menée par l'organisation Sea Shepherd, basée aux États-Unis, a été condamnée par le gouvernement japonais et par l'Australie, pourtant farouche opposante à la capture des baleines.


Des membres de Sea Shepherd ont réussi à approcher leur navire du baleinier Nisshin Marun et ont pendant une heure lancé une centaine d'enveloppes et des bouteilles contenant de l'acide butyrique, en poudre et sous forme liquide. Deux membres d'équipage et deux officiers des garde-côtes japonais se sont plaints de brûlures aux yeux et trois d'entre eux ont dû être traités, a indiqué l'Agence des pêcheries japonaises. Le gouvernement japonais a indiqué qu'il allait transmettre une vigoureuse protestation auprès de l'Australie, où le navire écologiste Steve Irwin a fait sa dernière escale, et des Pays-Bas où il est enregistré. "Infliger des dommages injustifiables à un navire japonais et s'en prendre à la sécurité de l'équipage qui opère légalement dans les eaux internationales sont des actes inexcusables", a déclare le porte-parole du gouvernement japonais, Nobutaka Machimura.



L'organisation Sea Shepherd a indiqué que les produits chimiques vont pendant plusieurs jours laisser une odeur pestilentielle sur le bateau et rendre le pont glissant, ce qui aura pour conséquence d'empêcher le navire de capturer des baleines. "Je pense qu'on peut appeler ça une guerre chimique non violente", a déclaré le responsable de l'organisation, Paul Watson, dans un communiqué. "Nous n'utilisons que des matières organiques, non toxiques pour harceler et perturber les opérations illégales de pêche à la baleine." M. Watson a démenti que l'incident ait fait des blessés. "Nous avons filmé et photographié toute la scène. Aucun projectile n'est tombé près de l'équipage", a-t-il déclaré à l'agence australienne de presse AAP.



Le ministre australien des Affaires étrangères, Stephen Smith, a enjoint les deux parties à la retenue. "Je condamne catégoriquement les actions de membres d'équipage de quelque bateau que ce soit qui provoquent des blessures -- ou risquent d'en provoquer -- envers qui que ce soit en haute mer", a-t-il déclaré dans un communiqué.


En janvier, les militants de Sea Shepherd avaient déjà lancé des bouteilles contre le navire baleinier et deux activistes, un Australien et un Britannique, avaient même réussi à monter à bord. L'incident avait provoqué des tensions entre le Japon et l'Australie, fervente opposante à la chasse, et les deux militants avaient été remis deux jours plus tard à un navire militaire australien. Cette attaque a coïncidé avec l'ouverture à Tokyo d'un séminaire en présence de représentants de 11 pays en développement qui ont rejoint récemment ou envisagent de rejoindre la Commission baleinière internationale (CBI).



Le Japon cherche à obtenir le maximum de soutien au sein de la Commission pour qu'elle autorise à nouveau la pêche à la baleine, alors qu'aujourd'hui, seules les captures à des fins dites "scientifiques" sont tolérées. Profitant de cette dérogation dénoncée par les pays occidentaux,
le Japon a ainsi annoncé son intention de tuer un millier de baleines au cours de la campagne de pêche lancée en novembre dans l'Antarctique.

bien à vous : damejane



.Ouvrons notre coeur et formons le voeu
que nos petites soeurs les baleines soient épargnées
par une prise de conscience massive au sein du peuple japonais,
ainsi que dans la communauté internationale
.



.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:58    Sujet du message: Univers marin enseignement chamanique / Un "Grand Être" de la mer ...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Chamaniques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky