Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
L'acte le plus délicat et ardu du Chemin

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> le jardin de la sérénité -> La page d'Amilius
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arjuna


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2009
Messages: 27
Localisation: Sur Terre
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 12 Mar 2011 - 09:38    Sujet du message: L'acte le plus délicat et ardu du Chemin Répondre en citant

A toutes et à tous un salut fraternel,

Il est un acte que nous devons entreprendre si nous désirons dévoiler au grand jour l'Esprit qui vit, ou plutôt, sommeille en nous, ou plutôt encore, au-dessus de nous.
Cet acte que nous nous devrons d'effectuer est le plus délicat et le plus ardu de tout le Chemin, car il est celui qui détermine notre entrée, notre retour, auprès du Père.

Donc de quoi s'agit-il?
Il est demandé au candidat à ce retour de se dépouiller de sa personnalité, de l'effacer devant celui qui ne peut vivre en symbiose avec, mais qui vit en harmonie avec le Tout, et honnêtement qu'est-ce qui préférable en tout état de cause?
Une petite vie de souffrances, de contradictions, de luttes, limitée de surcroît et d'illusions, ou une Vie éternelle dans la félicité d'être retourné chez "soi" et axée sur la création?
Une vie d'amour ou une Vie d'Amour?
Parce que dans le premier cas l'amour est souvent cause de souffrances, d'inimitié et basée le plus souvent sur le côté sexuel d'une relation, donc où tout est limité, faussé et au final illusoire.
Le second cas est celui où l'Esprit dépouillé de tout ces tracas Aime pour Aimer, voir pour aider, pas de faux-semblants, pas d'illusion de n'exister, que, au travers du regard d'autrui, mais de vivre en communion avec l'Univers, avec tout, avec le Tout.

Se dépouiller de sa personnalité est bien ce qu'il y a de plus ardu, nos sentiments, bons ou mauvais que l'on croit être une réalité et une vérité tangibles, nos habitudes, elles aussi, bonnes ou mauvaises, que nous prenons pour "notre" réalité" quotidienne, nos errements, notre lassitude, nos joies et nos peines, bref tout ce que nous croyons qui fait l' "homme" mais qui en fait l'emprisonne chaque jour un peu plus dans l'illusion d'exister dans un monde éternel et tangible.
Se dire : "il faut que je m'efface devant ma véritable nature" est pour la personnalité, justement, contre-nature.
C'est, par exemple, pour un soldat aller au feu sans armes, il en connait les conséquences et son "esprit" lui intimera l'ordre de prendre son fusil, et bien là c'est la même chose, c'est demander à la personnalité de se retirer définitivement, de perdre sa petite réalité, bien fondée pour elle, pour laisser place à un être dont nous ne savons rien, sinon qu'il est réellement "nous".

Mais, objecterez-vous, si c'est pour laisser la place à quelque chose de mieux, faut-il vraiment y réfléchir à deux fois?
La personnalité est, ou devrait l'être, assez intelligente pour laisser sa place au détriment du véritable "Soi".
Pour s'améliorer, pour redevenir un Enfant du Très-Haut et tout ce qui s'ensuit!
Certes la personnalité devrait le comprendre, mais il est de fait que pour l'instant c'est "elle" qui mène la danse, et qu'il faut une prise de conscience absolument phénoménale pour que l'acte de renonciation ait lieu et là est toute la difficulté.
Certains, Maîtres, Avatars ou Éveillés, l'ont expliqué mieux que votre serviteur et ami, car au travers de ces quelques mots la personnalité qui anime ce corps, actuellement, a fait volte-face lors d'une première prise de "contact", et que par conséquent la personnalité dirige, encore, les pensées et les actes.
Les habitudes sont malheureusement tenaces.......

Ce "contact" fut comme un gouffre qui s'ouvrait, mais ce n'était pas le néant, ni l'enfer, au fond il y avait la Lumière, la seule, l'Unique, la porteuse de Vie et que malheureusement il faut la reconnaitre au premier coup d'œil, et surtout, oui surtout, que la personnalité accepte de son plein gré de sauter le pas.
C'est en cet instant que l'on comprend la Grandeur du Père, car Il laisse le libre choix à tout un chacun de le rejoindre plus ou moins vite.
C'est en cet instant de "défaite", qui ne l'est que si on la monte aux nues, que l'on ressent cet Amour paternalo-maternel (pardon pour cet horrible néologisme).
De plus être confronté à l'Infini peut être effrayant, comme de voir ce que l'on n'a jamais vu, ou du moins pas de façon aussi intense.
Mais il est fort heureux que l'on ne reste jamais sur une désillusion en matière de spiritualité et que tout est fait pour que le retour ait lieu, malgré les difficultés et l'effarement.

Et comment expliquer la grandeur de ce moment où tout peut basculer, une vie d'homme ou une Vie d'Esprit?
Voilà, il ne s'agissait pas de mettre en avant une expérience ratée, mais de prévenir tout un chacun de ne pas, comme votre serviteur et ami, reculer et d'oser franchir le pas qui mène à Dieu.

Les habitudes sont, malheureusement, tenaces...............

Fraternellement.
_________________
Aimez-vous les uns les autres


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Mar 2011 - 09:38    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> le jardin de la sérénité -> La page d'Amilius Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky