Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
L'ÉVOLUTION FUTURE DE L'HUMANITÉ par Pavitra..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lamadelama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: ici
Masculin

MessagePosté le: Lun 31 Jan 2011 - 00:47    Sujet du message: L'ÉVOLUTION FUTURE DE L'HUMANITÉ par Pavitra.. Répondre en citant

« le: 22 Janvier 2011 à 10:17: »

L'ÉVOLUTION FUTURE DE L'HUMANITÉ par Pavitra..



Pavitra (1894-1969)

[ De son vrai nom: Philippe Barbier Saint-Hilaire -
"Pavitra", nom sanscrit donné par Sri Aurobindo, signifie "le Pur" ]



L'ÉVOLUTION FUTURE DE L'HUMANITÉ

Compilation de textes de Sri Aurobindo..
tirés de La Vie Divine, Le Cycle Humain et La Synthèse des Yoga
effectuée par Pavitra (1962)


Chaque extrait est précédé d'un en-tête récapitulatif, écrit par Pavitra.

La lecture en continu de l'ensemble des en-têtes (ci-dessous)
permet d'avoir une synthèse précise de la pensée de Sri Aurobindo.




I - L'aspiration humaine
 


L'aspiration la plus haute de l'homme - sa recherche de perfection, sa soif de liberté et de maîtrise, sa poursuite de la pure vérité et de la félicité sans mélange - est en contradiction flagrante avec son existence actuelle et son expérience normale.

Une telle contradiction est une partie de la méthode générale de la Nature; c'est le signe qu'elle travaille en vue d'une harmonie plus grande. L'accord s'obtient par une évolution progressive.

La vie émerge de la matière, le mental de la vie, parce qu'ils y sont déjà involués : la matière est une forme voilée de la vie, la vie une forme voilée du mental.

Le mental ne peut-il être une forme voilée d'un pouvoir plus élevé : l'Esprit, qui serait de nature supramentale ?

L'aspiration la plus haute de l'homme indiquerait alors seulement que l'Esprit intérieur se dévoilant graduellement, prépare une vie plus haute sur la terre.


II - La place de l'homme dans l'évolution  


L'émergence progressive de la conscience est le mobile central de l'existence terrestre; elle s'accomplit par un double processus : une évolution des formes, une évolution de l'âme.

L'homme occupe la crête de la vague évolutive. Avec lui s'opère le passage d'une évolution inconsciente à une évolution consciente ...

A chaque étape on peut trouver des indices de ce que sera l'étape suivante.

La nature de la prochaine étape est indiquée par les aspirations profondes qui se font jour dans l'espèce humaine.

Un changement de conscience est le fait majeur de la transformation évolutive prochaine; c'est la conscience qui, par sa propre mutation, imposera et opérera les mutations nécessaires au corps.

Il n'y a aucune raison de supposer que cette transformation soit impossible sur la terre. Elle seule donne un sens à l'existence terrestre.

L'élan de l'homme vers la spiritualité indique d'une façon indéniable la poussée de l'Esprit qui est en lui et qui veut émerger dans la nature terrestre.


III - La crise évolutive actuelle  


La raison, prétend-on souvent, est la plus haute faculté de l'homme, celle qui lui a permis de se dominer et de dominer la Nature.
La raison a-t-elle en fait réussi ?

Quand l'intelligence se tourne vers l'action et essaie d'appliquer les idées à la vie, elle devient partiale et passionnée et se fait la servante de tout autre chose que la vérité pure.

Pourquoi l'homme a-t-il foi en la raison ? Parce que la raison a une fonction légitime à remplir, à laquelle elle est parfaitement adaptée; c'est de justifier et d'éclairer les expériences passées de l'homme, et de lui donner la foi et la conviction nécessaires pour qu'il persévère dans l'élargissement de sa conscience.

Mais la raison ne peut arriver à aucune vérité finale, parce qu'elle ne peut ni atteindre la racine des choses ni embrasser leur totalité. Elle s'occupe de ce qui est fini et séparé; elle n'a pas de mesure pour le tout et l'infini.

Les limitations de la raison deviennent particulièrement apparentes quand elle se trouve en présence de la vie religieuse.

Ce qu'est vraiment et essentiellement la religion et pourquoi elle sort du domaine de la raison.

La religion peut-elle donc être le guide de la vie humaine ? Il est de fait que dans l'antiquité les sociétés ont accordé à la religion une place prééminente.

Mais d'autre part, l'humanité - et en particulier la partie de l'humanité qui était à l'avant-garde du progrès - s'est révoltée contre la prédominance de la religion.

Trop souvent, les sociétés religieuses et les Églises se sont opposées au progrès et alliées aux forces d'obscurité et d'oppression, et il a fallu une révolte, un refus de l'esprit et du coeur humains opprimés, pour corriger ces erreurs et redresser la religion. Cela ne se serait pas produit si la religion avait été le guide véritable et suffisant, et le régulateur de toutes les activités humaines.

L'insuffisance de la religion vient de ce qu'elle a confondu l'essentiel et l'accessoire. La vraie religion est la religion spirituelle; c'est une recherche de Dieu, une ouverture de la vie la plus profonde de l'âme au Divin immanent, à l'Omniprésence éternelle.
Dogme, culte, code moral sont des aides et des soutiens qu'on peut offrir à l'homme, mais qu'on ne doit pas lui imposer.

Par ailleurs, la religion a souvent considéré que la vie spirituelle est essentiellement faite de renoncement et de mortification. La religion devient alors une force qui décourage la vie, et, par conséquent, elle ne peut pas être une loi, ni un guide véritable pour celle-ci.

C'est dans la spiritualité, - mais une spiritualité à laquelle on aura restitué son sens vrai, - que nous devons chercher la lumière directrice et la loi harmonisatrice.

L'homme moderne n'a pas non plus résolu le problème des rapports de l'individu et de la société.
Ce que sont leurs rôles respectifs dans le progrès spirituel de l'espèce.

Il est faux que l'individu doive se subordonner à la collectivité ou se fondre en elle, car c'est par ses individus les plus avancés qu'une collectivité progresse.

Mais il est vrai aussi que plus il avance spirituellement, plus l'individu sent son unité avec la collectivité et avec le Tout.

La crise évolutive actuelle provient d'un déséquilibre entre les facultés limitées de l'homme - mentales, morales et spirituelles - et les moyens techniques et économiques dont il dispose.

L'homme ne peut plus désormais supporter le développement gigantesque de la vie extérieure sans un changement intérieur.

L'exaltation de la collectivité ou de l'État, ne fait que substituer l'ego collectif à l'ego individuel.

Si l'humanité veut survivre, une transformation radicale de la nature humaine est indispensable.


IV - Règles de conduite et liberté spirituelle  


Puisque la perfection est progressive, le bien et le mal sont des quantités mouvantes qui, de temps en temps, changent de signification et de valeur.

Quatre règles principales gouvernent successivement la conduite humaine.
Les deux premières sont le besoin personnel et le bien de la collectivité.

Un conflit naît de l'opposition des deux tendances instinctives -individualiste et grégaire - qui gouvernent l'action humaine.

Pour arbitrer le conflit, un principe nouveau intervient, assez élevé et assez puissant pour, à la fois, dépasser les deux instincts antagonistes et les réconcilier. Ce troisième principe est l'idéal moral.

Mais les conflits ne s'apaisent pas; ils semblent plutôt se multiplier. Les règles morales sont arbitraires et rigides; quand elles veulent s'appliquer à la vie, elles sont obligées de transiger et aboutissent à des compromis qui les vident de tout pouvoir.

Au-delà de la loi morale, qui en est une image fausse, se dévoile la vérité plus grande d'une vaste conscience sans entraves, la loi suprême de notre nature divine. Elle détermine parfaitement nos relations avec chaque être et avec la totalité de l'univers, et nous révèle aussi le rythme exact qui exprime directement le Divin en nous.

Tel est le quatrième et suprême principe d'action, qui est à la fois loi impérative et liberté absolue.


V - Le développement de l'homme spirituel  


La spiritualité est autre chose que l'intellectualité; elle est l'indice qu'un Pouvoir plus grand que l'intellect veut émerger à son tour ...

Essentiellement, la spiritualité est une prise de conscience progressive de l'Esprit qui est en nous, du vrai Moi; c'est un éveil à une Réalité plus grande, qui dépasse l'univers et le pénètre, et qui demeure aussi en nous.

Comment la Nature a préparé la naissance de l'homme spirituel...

Seule, l'expérience spirituelle peut parvenir à changer l'être mental en un être spirituel.

On a fait, au mysticisme et à la spiritualité, deux ordres de critiques qu'il nous faut examiner avant de procéder plus avant :

1° Le mystique s'éloigne de la vie.

2° La connaissance mystique est purement subjective.
 



VI- La triple transformation  


Si l'éveil à la suprême Réalité était le but final de l'évolution terrestre et que l'âme dût trouver ailleurs seulement un plus haut état d'être, ou se fondre et disparaître dans cette suprême Réalité, la tâche serait achevée avec l'avènement de l'homme spirituel.

Mais il y a aussi en nous une aspiration à la maîtrise de la Nature et à sa transformation, à une manifestation plus parfaite de l'Esprit dans l'existence terrestre elle-même.

Ce nouvel ordre d'existence, pour s'établir d'une façon permanente, exige un changement radical de la nature humaine tout entière.

Dans cette transformation, on peut distinguer deux phases préparatoires, complétant la préparation et la révélation de l'être spirituel, et une phase d'accomplissement.

La première phase de cette transformation peut être appelée psychique : l'âme, ou être psychique, doit passer au premier plan et prendre la direction de l'être dans sa totalité.

Pour tourner l'être vers la Réalité suprême et parvenir à émerger, l'âme, au cours de l'évolution, se sert de trois images dynamiques de cette suprême Réalité : le Vrai, le Beau, le Bien.


Trois voies s'ouvrent ainsi devant l'aspirant :

1 - La voie de l'intellect ou de la connaissance.
2 - La voie du coeur ou de la dévotion.
3 - La voie de la volonté ou de l'action.
 


Ces trois voies, si elles sont combinées et suivies conjointement, ont des effets plus puissants.

Un déplacement de la conscience, un retrait au-dedans, devient impératif à ce stade, si l'on veut atteindre l'être central, l'âme vraie, et lui permettre de devenir le guide et le souverain de la nature.


Deux résultats principaux suivent cette émergence :  


- d'abord, une direction intérieure et une maîtrise qui démasquent et rejettent tout ce qui est faux et obscur ou qui s'oppose à la réalisation divine;

- ensuite, un afflux spontané d'expériences spirituelles de toute sorte....


La deuxième phase de la transformation peut être appelée spirituelle; c'est une ouverture à un Infini au-dessus de nous, une Présence éternelle, un Moi sans limite, une Existence infinie, une infinitude de Conscience et de Félicité, une Toute-Puissance.

La transformation spirituelle s'achève par l'ascension permanente de la conscience inférieure à la conscience supérieure, suivie d'une descente effective et permanente de la nature supérieure dans la nature inférieure.

Une conscience nouvelle commence donc à se former, avec une nouvelle puissance de pensée et de vision, et un pouvoir de réalisation spirituelle directe qui dépasse la pensée et la vision.

Mais pour que cette création nouvelle soit permanente et parfaite, le fondement même de notre nature d'ignorance doit être atteint et transfiguré. Un pouvoir plus grand, la Conscience-Force supramentale, doit intervenir et accomplir la transfiguration.


C'est la troisième phase : la transformation supramentale.

une des sources... => http://intyoga.online.fr/pavitra.htm
 




 

Shalom, Salam, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ  


 


.

_________________
la fleur aux sept couleurs est la clé des 7 rayons..


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 31 Jan 2011 - 00:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky