Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
La lutte contre le stress et la dépression par le Dalaï Lama,

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Bouddhisme, -> dalaï Lama
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 14:29    Sujet du message: La lutte contre le stress et la dépression par le Dalaï Lama, Répondre en citant

TEXTE ANGLAIS ET FRANÇAIS

Countering Stress and Depression
par Dalai Lama, mercredi 5 janvier 2011, 11:25


At a fundamental level, as human beings, we are all the same; each one of us aspires to happiness and each one of us does not wish to suffer. This is why, whenever I have the opportunity, I try to draw people's attention to what as members of the human family we have in common and the deeply interconnected nature of our existence and welfare.



Today, there is increasing recognition, as well as a growing body of scientific evidence, that confirms the close connection between our own states of mind and our happiness. On the one hand, many of us live in societies that are very developed materially, yet among us are many people who are not very happy. Just underneath the beautiful surface of affluence there is a kind of mental unrest, leading to frustration, unnecessary quarrels, reliance on drugs or alcohol, and in the worst case, suicide. There is no guarantee that wealth alone can give you the joy or fulfilment that you seek. The same can be said of your friends too. When you are in an intense state of anger or hatred, even a very close friend appears to you as somehow frosty, or cold, distant, and annoying.




However, as human beings we are gifted with this wonderful human intelligence. Besides that, all human beings have the capacity to be very determined and to direct that strong sense of determination in whatever direction they like. So long as we remember that we have this marvellous gift of human intelligence and a capacity to develop determination and use it in positive ways, we will preserve our underlying mental health. Realizing we have this great human potential gives us a fundamental strength. This recognition can act as a mechanism that enables us to deal with any difficulty, no matter what situation we are facing, without losing hope or sinking into feelings of low self-esteem.




I write this as someone who lost his freedom at the age of 16, then lost his country at the age of 24. Consequently, I have lived in exile for more than 50 years during which we Tibetans have dedicated ourselves to keeping the Tibetan identity alive and preserving our culture and values. On most days the news from Tibet is heartbreaking, and yet none of these challenges gives grounds for giving up. One of the approaches that I personally find useful is to cultivate the thought: If the situation or problem is such that it can be remedied, then there is no need to worry about it. In other words, if there is a solution or a way out of the difficulty, you do not need to be overwhelmed by it. The appropriate action is to seek its solution. Then it is clearly more sensible to spend your energy focussing on the solution rather than worrying about the problem. Alternatively, if there is no solution, no possibility of resolution, then there is also no point in being worried about it, because you cannot do anything about it anyway. In that case, the sooner you accept this fact, the easier it will be for you. This formula, of course, implies directly confronting the problem and taking a realistic view. Otherwise you will be unable to find out whether or not there is a resolution to the problem




Taking a realistic view and cultivating a proper motivation can also shield you against feelings of fear and anxiety. If you develop a pure and sincere motivation, if you are motivated by a wish to help on the basis of kindness, compassion, and respect, then you can carry on any kind of work, in any field, and function more effectively with less fear or worry, not being afraid of what others think or whether you ultimately will be successful in reaching your goal. Even if you fail to achieve your goal, you can feel good about having made the effort. But with a bad motivation, people can praise you or you can achieve goals, but you still will not be happy.




Again, we may sometimes feel that our whole lives are unsatisfactory, we feel on the point of being overwhelmed by the difficulties that confront us. This happens to us all in varying degrees from time to time. When this occurs, it is vital that we make every effort to find a way of lifting our spirits. We can do this by recollecting our good fortune. We may, for example, be loved by someone; we may have certain talents; we may have received a good education; we may have our basic needs provided for - food to eat, clothes to wear, somewhere to live - we may have performed certain altruistic deeds in the past. We must take into consideration even the slightest positive aspect of our lives. For if we fail to find some way of uplifting ourselves, there is every danger of sinking further into our sense of powerlessness. This can lead us to believe that we have no capacity for doing good whatsoever. Thus we create the conditions of despair itself.




As a Buddhist monk I have learned that what principally upsets our inner peace is what we call disturbing emotions. All those thoughts, emotions, and mental events which reflect a negative or uncompassionate state of mind inevitably undermine our experience of inner peace. All our negative thoughts and emotions - such as hatred, anger, pride, lust, greed, envy, and so on - are considered to be sources of difficulty, to be disturbing. Negative thoughts and emotions are what obstruct our most basic aspiration - to be happy and to avoid suffering. When we act under their influence, we become oblivious to the impact our actions have on others: they are thus the cause of our destructive behaviour both toward others and to ourselves. Murder, scandal, and deceit all have their origin in disturbing emotions.




This inevitably gives rise to the question - can we train the mind? There are many methods by which to do this. Among these, in the Buddhist tradition, is a special instruction called mind training, which focuses on cultivating concern for others and turning adversity to advantage. It is this pattern of thought, transforming problems into happiness that has enabled the Tibetan people to maintain their dignity and spirit in the face of great difficulties. Indeed I have found this advice of great practical benefit in my own life.




A great Tibetan teacher of mind training once remarked that one of the mind's most marvellous qualities is that it can be transformed. I have no doubt that those who attempt to transform their minds, overcome their disturbing emotions and achieve a sense of inner peace, will, over a period of time, notice a change in their mental attitudes and responses to people and events. Their minds will become more disciplined and positive. And I am sure they will find their own sense of happiness grow as they contribute to the greater happiness of others. I offer my prayers that everyone who makes this their goal will be blessed with success.



The Dalai Lama

December 31, 2010

Published in the Hindustan Times, India, on January 3rd, 2011




traduction google en FRANÇAIS.




La lutte contre le stress et la dépression
par le Dalaï Lama, mercredi 5 janvier 2011, 11h25

À un niveau fondamental, en tant qu'êtres humains, nous sommes tous les mêmes, chacun d'entre nous aspire au bonheur et à chacun d'entre nous ne souhaite pas de souffrir. C'est pourquoi, chaque fois que j'en ai l'occasion, j'essaie d'attirer l'attention des gens à ce que les membres de la famille humaine que nous avons en commun et la nature profondément interconnectée de notre existence et le bien-être.



Aujourd'hui, il ya une reconnaissance croissante, ainsi que d'un nombre croissant de preuves scientifiques, qui confirme le lien étroit entre nos propres états d'esprit et notre bonheur. D'une part, beaucoup d'entre nous vivent dans des sociétés qui sont très développées matériellement, encore parmi nous beaucoup de gens qui ne sont pas très heureux. Juste en dessous de la surface de la belle affluence il ya une sorte de troubles mentaux, ce qui conduit à la frustration, les querelles inutiles, le recours à la drogue ou l'alcool, et dans le pire des cas, le suicide. Il n'ya aucune garantie que la richesse seule peut vous donner la joie ou l'exécution que vous recherchez. La même chose peut être dit de vos amis. Lorsque vous êtes dans un état de colère intense ou à la haine, même un ami très proche semble vous comme en quelque sorte gelée, ou froide, lointaine, et ennuyeux.




Cependant, en tant qu'êtres humains, nous sommes doués de cette merveilleuse intelligence de l'homme. En outre, tous les êtres humains ont la capacité d'être très déterminé et pour diriger ce fort sentiment de détermination dans la direction qu'ils veulent. Tant que nous nous souvenons que nous avons ce don merveilleux de l'intelligence humaine et une capacité à développer la détermination et l'utiliser de manière positive, nous allons conserver notre santé mentale sous-jacente. Réalisant que nous avons ce grand potentiel humain nous donne une force fondamentale. Cette reconnaissance peut agir comme un mécanisme qui nous permet de faire face à toute difficulté, quelle que soit la situation nous sommes confrontés, sans perdre l'espoir ou de sombrer dans des sentiments de faible estime de soi.




J'écris ce que quelqu'un qui a perdu sa liberté à l'âge de seize, puis a perdu son pays à 24 ans. Par conséquent, j'ai vécu en exil pendant plus de 50 ans au cours de laquelle nous, Tibétains, nous sommes engagés à ce que l'identité tibétaine vivant et la préservation de notre culture et nos valeurs. La plupart du temps les nouvelles en provenance du Tibet est navrant, et pourtant aucun de ces défis donne des raisons d'abandonner. L'une des approches que je trouve personnellement utile est de cultiver la pensée: Si la situation ou le problème est tel qu'il peut être remédié, il n'y a pas besoin de s'inquiéter à ce sujet. En d'autres termes, s'il ya une solution ou un moyen de sortir de la difficulté, vous n'avez pas besoin d'être dépassé par elle. L'action appropriée est de rechercher la solution. Ensuite, il est nettement plus raisonnable de dépenser votre énergie mettant l'accent sur la solution plutôt que de se préoccuper du problème. Sinon, si il n'ya pas de solution, aucune possibilité de la résolution, puis il ya aussi aucune raison d'être inquiet à ce sujet, parce que vous ne pouvez pas faire quelque chose de toute façon. Dans ce cas, le plus tôt vous accepter ce fait, le plus il sera facile pour toi. Cette formule, bien sûr, implique directement face au problème et de prendre une vue réaliste. Sinon, il vous sera impossible de savoir si ou non il ya une solution au problème




Dans une perspective réaliste et cultiver une bonne motivation peut aussi vous protéger contre des sentiments de peur et d'anxiété. Si vous développez une motivation pure et sincère, si vous êtes motivé par un désir d'aider, sur la base de la bonté, la compassion et le respect, alors vous pouvez effectuer sur n'importe quel type de travail, dans n'importe quel domaine, et fonctionner plus efficacement avec moins de crainte ou vous inquiétez pas, ne pas avoir peur de ce que les autres pensent ou si vous en fin de compte seront couronnés de succès à atteindre votre objectif. Même si vous ne parvenez pas à atteindre votre objectif, vous pouvez sentir bien avoir fait l'effort. Mais avec une motivation mal, on peut vous féliciter ou vous pouvez atteindre des objectifs, mais vous ne serez pas heureux.




Encore une fois, on peut parfois l'impression que toute notre vie ne sont pas satisfaisants, nous nous sentons sur le point d'être submergé par les difficultés auxquelles nous sommes confrontés. Ce qui nous arrive tous à des degrés divers de temps à autre. Lorsque cela se produit, il est essentiel que nous nous efforçons de trouver un moyen de levage nos esprits. Nous pouvons le faire en se rappelant notre bonne fortune. Nous pouvons, par exemple, être aimé par quelqu'un, nous pourrions avoir certains talents; nous avons reçu une bonne éducation; nous pourrions avoir nos besoins de base prévue - de quoi manger, des vêtements à porter, un endroit pour vivre - nous avons effectué certains actes altruistes dans le passé. Nous devons prendre en considération le moindre aspect positif de notre vie. Car si nous n'arrivons pas à trouver un moyen de nous élever, il ya tout risque de s'enfoncer davantage dans notre sentiment d'impuissance. Cela peut nous amener à croire que nous n'avons pas la capacité de faire le bien que ce soit. Ainsi, nous créons les conditions de désespoir lui-même.




En tant que moine bouddhiste, j'ai appris que ce qui dérange principalement notre paix intérieure est ce que nous appelons émotions perturbatrices. Toutes ces pensées, les émotions et les événements mentaux qui reflètent un état négatif ou sans compassion de l'esprit inévitablement atteinte à notre expérience de paix intérieure. Toutes nos pensées et émotions négatives - telles que la haine, la colère, l'orgueil, la luxure, l'avarice, l'envie, et ainsi de suite - sont considérées comme des sources de difficulté, d'être inquiétante. Les pensées négatives et les émotions sont ce qui obstruent notre aspiration la plus fondamentale - pour être heureux et éviter la souffrance. Quand nous agissons sous leur influence, nous devenons inconscients de l'impact de nos actions ont sur les autres: ils sont donc la cause de notre comportement destructeur à la fois envers les autres et à nous-mêmes. Assassiner, le scandale, et la tromperie ont tous leur origine dans les émotions perturbatrices.




Cela donne inévitablement lieu à la question - peut-on former l'esprit? Il existe de nombreuses méthodes permettant de le faire. Parmi ces derniers, dans la tradition bouddhiste, est une instruction spéciale appelée entraînement de l'esprit, qui se concentre sur la culture de souci des autres et en tournant à l'avantage de l'adversité. C'est ce modèle de pensée, de transformer les problèmes en bonheur qui a permis au peuple tibétain de conserver leur dignité et de l'esprit face à de grandes difficultés. En effet, j'ai trouvé cet avis de grand intérêt pratique dans ma propre vie.




Un grand maître tibétain de la formation d'avis une fois fait remarquer que l'une des qualités les plus merveilleux de l'esprit est qu'il peut être transformé. Je ne doute pas que ceux qui tentent de transformer leur esprit, à surmonter leurs émotions perturbatrices et d'atteindre un sentiment de paix intérieure, sera, sur une période de temps, remarquez un changement dans leur attitude mentale et des réponses aux gens et les événements. Leur esprit sera plus rigoureuse et positive. Et je suis sûr qu'ils vont trouver leur propre sens du bonheur se développer car ils contribuent à le plus grand bonheur des autres. Je vous offre mes prières pour que tous ceux qui ont fait leur cet objectif sera béni avec succès.






Le Dalaï Lama

31 décembre 2010

Publié dans le Hindustan Times, l'Inde, le 3 Janvier 2011



_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 14:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> Bouddhisme, -> dalaï Lama Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky