Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Rose-Croix d'Or : mouvement Gnostique 1/2

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 31 Déc 2010 - 05:18    Sujet du message: Rose-Croix d'Or : mouvement Gnostique 1/2 Répondre en citant


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 31 Déc 2010 - 05:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Ven 31 Déc 2010 - 05:21    Sujet du message: Rose-Croix d'Or :Enseignement 2/2 Répondre en citant


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 17 Jan 2011 - 12:15    Sujet du message: Rose-Croix d'Or : mouvement Gnostique 1/2 Répondre en citant


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Lun 17 Jan 2011 - 12:16    Sujet du message: Rose-Croix d'Or : mouvement Gnostique 1/2 Répondre en citant

.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 22 Jan 2012 - 18:50    Sujet du message: Rose-Croix d'Or : mouvement Gnostique 1/2 Répondre en citant

.


Glossaire des notions Rose-croix
Par Christian Malgras dans Rose Croix d'Or ·




Adam :
Désignation biblique de l'Homme Originel d'avant la chute.

C'est le microcosme, résumé de l'Univers entier, création septuple dans laquelle la Pensée Divine oeuvre vers une perfection toujours croissante.

Référence : Microcosme, Chute, Christ pour "Pensée Divine" ou "Idée Divine".





Alchimie :
Maîtrise des lois subtiles de la Nature et de la "Materia Magica". Il existe une alchimie naturelle à laquelle de nombreux ésotéristes de diverses tendances s'adonnent et dont les résultats dans les domaines de la science, de la santé, de la prolongation de la vie et de diverses transmutations peuvent être remarquables. Toutefois, cette alchimie naturelle doit être assimilée à l'occultisme car elle reste dans le domaine dialectique.

L'Alchimie de la Rose-Croix d'Or s'appuie, elle, sur la transformation absolue du sang au sens le plus large, c'est-à-dire : fluide sanguin, fluide nerveux, fluide hormonal et feu du serpent, car c'est en eux que sont établis tout notre passé et notre karma. Ce processus alchimique de la transfiguration implique l'établissement d'une nouvelle base d'activité dont le foyer se trouve dans la Rose du Coeur, par la libération des possibilités de l'Atome originel.

Référence : Occultisme, Dialectique, Feu du serpent, Karma, Materia Magica, Rose du coeur pour "Atome originel", Transfiguration.





Ame :
Chez l'Homme Originel triple (Esprit - Ame - corps), l'Ame transmet au corps les suggestions de l'Esprit.

Seule la reconstruction de cette Ame originelle dont le dernier vestige se trouve dans le coeur, au centre du microcosme, peut permettre la renaissance.

Ce que l'homme appelle ordinairement son Ame n'est que l'ensemble des idées, des tendances personnelles et du conditionnement subi dont il a fait son individualité-moi. C'est cette Ame-moi qui détourne sans cesse l'idée libératrice de la reconstruction de l'Ame immortelle en une illusoire tentative de s'établir durablement dans l'ici-bas ou dans l'au-delà.

Référence : Microcosme, Moi pour "individualité-moi", Sphère réflectrice pour "au-delà".



Archonte : Souverain des Eons, voir Eons.



Atome-Christ ou Atome originel : Voir Rose du coeur.



Atome étincelle d'Esprit : Voir Rose du coeur.




Cathares : Fraternité Gnostique du Moyen-âge qui redonna vie aux Mystères du Christianisme Originel. Malgré sa destruction systématique par l'église catholique romaine, l'impulsion spirituelle qu'elle donna fut considérable dans l'Europe entière.

Référence : Gnostique.



Chakras : Centres de forces en relation avec le système nerveux et les plexus qui, dans un mouvement tournant (chakra = roue) captent les énergies nécessaires au maintien de la vie dans une orientation donnée. Contrairement aux divers systèmes occultes qui s'efforcent de diriger ou d'accélérer ce mouvement, le comportement gnostique vise à obtenir un arrêt puis une inversion de ce mouvement des chakras par suite d'une orientation sur un champ de force absolument autre.

Référence : Occultisme, Champ de respiration pour "champ de force".




Champ de respiration : Parfois appelé sphère aurale, parfois corps du désir, c'est le champ de force entourant les corps physique et éthérique, et dont la qualité, le niveau vibratoire, détermine tout ce qui est "respiré" par l'homme. Toutes les pensées, images, désirs, forces qui poussent la personnalité humaine à réaliser l'une ou l'autre possibilité présente en elle, sont acceptés ou refusés par le champ de respiration selon l'Idée force qui y a pris forme.

L'emprise actuelle de la sphère astrale réflectrice sur le champ de respiration des hommes est l'un des plus grands obstacles à la prise de conscience du chemin; la connaissance de soi en ce qui concerne l'emprisonnement mental ou émotionnel est la porte d'une vie nouvelle.

Référence : Corps pour "corps du désir", Sphère réflectrice.




Champ magnétique : Champ de force dans lequel se manifestent des possibilités en rapport avec une loi. On peut ainsi résumer le processus de la transfiguration :

libération de l'homme du champ magnétique terrestre soumis à la loi dialectique emprisonnante, et
instauration d'une nouvelle relation consciente avec le champ de force septuple de la Fraternité Universelle.

Ce dernier porte les connaissances et les forces qui pourront être utilisées par l'homme en qui la loi intérieure du coeur, latente dans l'Atome-étincelle au centre du microcosme, se révèle.

Référence : Dialectique, Fraternité universelle, Transfiguration.





Chandelier à sept branches : Puissant symbole de la manifestation septuple et des sept lumières qui brûlent dans chacun des trois sanctuaires de la tête, du coeur et du bassin, et qui déterminent la nature, soit dialectique, soit gnostique de la manifestation humaine et de sa conscience.

Référence : Sanctuaires, Dialectique, Gnostique.



Christ : C'est l'Esprit Central de notre planète (voir Royaume Originel).

Ce champ de rayonnement de la Fraternité Universelle ou Christ cosmique a son foyer au coeur de la septuple planète. Il pousse continuellement l'humanité à manifester et à réaliser l'Idée divine enfouie en chaque homme.

En ce sens, depuis l'origine des temps, des impulsions christiques sont envoyées pour ramener le "fils perdu", à la Patrie originelle. Lorsque, dans un microcosme, le champ de force et de conscience christique remplace celui de la conscience-moi ("ce n'est plus moi qui vit, mais lui qui vit en moi"), celui qui a suivi le chemin devient un Christ.

Ainsi l'homme-Jésus devenu Jésus-Christ témoigne-t-il pleinement de la réalité vécue du chemin de la renaissance d'eau et d'Esprit que chaque homme doit suivre. L'aspect historique disparaît derrière la dimension gnostique.

Référence : Fraternité universelle, Microcosme.




(Hiérarchie de) Christ : Ensemble des participants au Royaume Originel. Dans son activité pour libérer l'humanité déchue, elle se présente comme la Fraternité de Shamballa, ou l'Ecole des Mystères.

Référence : Royaume originel, Fraternité de Shamballa.





Christian Rose-Croix : Personnage symbolique du profond récit initiatique "Les Noces Chimiques de Christian Rose-Croix" (disponible aux Editions du Septenaire) dans lequel tout le processus de la transfiguration est décrit mais voilé sous un langage allégorique.

C'est le candidat qui fait s'épanouir la Rose de la Conscience supérieure sur la Croix de sa personnalité et pénètre dans le mystère christique de la renaissance.

Référence : Transfiguration.



Chute : La grande catastrophe cosmique dont parlent tous les mythes de l'humanité. Elle a trait à la perte de conscience de l'Univers Septuple (le Royaume Originel) de l'homme-microcosme qui ne peut plus se manifester que dans la partie matérielle la plus dense (sphère dialectique avec ses aspects visibles et invisibles) de l'Univers et ne dispose plus que d'une conscience biologique. Il peut faire de ce domaine terrestre le fondement de sa résurrection ou s'y emprisonner toujours plus dans l'oubli de son origine.

Référence : Royaume originel, Microcosme pour "l'homme-microcosme", Dialectique.




Coeur : Centre du microcosme humain; il porte l'Atome-étincelle divin, la Rose, fondement de l'éveil et de la reconstruction de l'Ame. C'est pourquoi le chemin libérateur, s'il aboutit au sanctuaire de la tête, au sommet de Golgotha, débute toujours à Béthléem, dans la grotte du Coeur où naît l'enfant Dieu, la kundalini divine.

Tout autre processus prenant appui sur les capacités mentales ou occultes (tête ou sacrum) de la personnalité-moi aboutit à un emprisonnement plus grand encore (voir Etre aural).

Référence : Microcosme, Rose, Ame, Kundalini, Occultisme pour "occultes".



(Nouveau) comportement : Mise en pratique de l'ensemble des données du chemin de la Transfiguration, prenant appui sur le Désir fondamental de libération né dans le coeur.

Il s'agit d'une réorientation totale, intelligemment conduite, des activités de l'ensemble de la personnalité. Ce comportement nouveau ne peut-être une réalité que s'il est la suite spontanée des trois premiers aspects du chemin de la quintuple gnose : compréhension, désir du salut, et reddition de soi effective.

Référence : Transfiguration, Libération, Désir du salut, Gnose quintuple.




Conscience : La plus haute forme de vie.

L'état de conscience détermine l'état de la vie. Les sept cavités cérébrales (chandelier de la tête) peuvent être le siège de la conscience de l'homme naturel, l'homme-moi, ou celui de l'Ame Nouvelle, la merveilleuse Fleur d'Or.

Référence : Homme-moi, Ame.



Consolamentum :
Rite de la Fraternité Cathare par lequel était confirmée la relation établie par le candidat avec le nouveau Champ de Vie gnostique.

Référence : Cathares, Gnostique.



Contre-nature : Le champ d'existence dialectique, dans lequel l'humanité déchue, c'est-à-dire séparée de Dieu, séparée de l'Esprit, vit en suivant sa volonté propre; cette vie isolée de l'ordre cosmique divin a provoqué le développement du mal qui caractérise notre champ d'existence dans tous ses aspects et que nous essayons aussi de combattre avec notre volonté propre. D'après la nature de son origine, ce développement antidivin, donc contre-nature, ne peut être anéanti que par ce que la Bible appelle "la réconciliation avec Dieu", et la consécration à cette réconciliation; en d'autres termes : par l'établissement d'un lien avec l'Esprit, grâce au chemin de la transmutation et de la transfiguration, et par le retour librement consenti à l'ordre cosmique universel que ce chemin implique.

Référence : Esprit, Transfiguration.




Corps : La structure septuple de l'origine marque la personnalité humaine. Trois foyers de conscience (tête, coeur, bassin) tentent de s'exprimer par les quatre corps dont l'homme dispose.

Le corps physique est entouré par le double ou corps éthérique, lui-même englobé dans le corps astral formé de matière encore ténue et mouvante, qui peut prendre de multiples aspects, dont celui de la personnalité.
C'est dans ce corps astral ou corps du désir que prennent forme les désirs et les illusions dont vit l'homme terrestre.
Enfin le corps mental, qui devrait régir l'ensemble en tant que véhicule de l'Idée Divine de l'homme, n'existe chez l'homme ordinaire qu'à l'état embryonnaire.

Le développement de cet ensemble selon le plan salvateur est bloqué par l'emprise du moi sur le corps astral en relation avec le karma et les tendances "lucifériennes" de l'être aural ou moi-supérieur. Tout cet ensemble : corps, conscience, être aural doit, grâce à l'endura, être revivifié par la conscience de l'homme-microcosme rené.

Référence : Karma, Etre aural, Endura, Microcosme.



Désir du Salut : voir Gnose quintuple.



Dialectique (, monde) : Notre champ de vie actuel : tout s'y manifeste en paire d'opposées : ténèbres et lumière, joie et douleur, vie et mort, sont indissolublement liées et s'engendrent mutuellement. La loi fondamentale de ce monde dialectique est le changement et le brisement continuels, sources d'illusion et de souffrance.

Les gnostiques ont toujours présenté ce monde comme non divin car aucune vie véritable ne peut s'y manifester tant que cet aspect dialectique dans lequel l'homme se terre depuis sa chute de conscience, n'a pas rétabli sa liaison harmonieuse avec l'ensemble de la Création Originelle Septuple (voir Royaume Originel).

C'est le dur champ d'expérience de l'homme dans lequel toutes ses tentatives sociales, politiques, religieuses, mystiques, occultes d'imiter ce Royaume Originel dont il perçoit inconsciemment l'appel, sont impitoyablement brisées pour l'amener à trouver en lui-même le principe de cette Vie Absolue et parfaite du Septenaire divin dont sa conscience obscurcie l'exclut.

Référence : Chute, Gnostique, Royaume Originel





Ecole spirituelle :
En tant qu'Ecole des Mystères des hiérophantes de Christ, elle représente un chantier de la Fraternité Universelle en vue d'apporter aux chercheurs de Lumière les connaissances et les forces nécessaires pour s'orienter sur le chemin de la transfiguration et développer une activité auto-libératrice. Depuis la chute, l'Amour de Dieu a donné aux hommes une chaîne ininterrompue d'Ecoles Spirituelles.

Référence : Chute, Transfiguration.





Endura ou Endoura : terme du gnosticisme cathare. C'est le chemin du brisement du moi selon la parole "celui qui voudra perdre sa vie pour Moi, celui-là La trouvera".

C'est le chemin de l'homme-Jean, qui "rend droits les chemins du Seigneur", c'est l'application pratique du : "Il doit croître et je dois diminuer", je dois disparaître pour que vive en moi l'Autre, l'homme céleste.

L'endura représente tout un processus par lequel le candidat, guidé par l'Ecole Spirituelle, entreprend de façon systématique de se libérer de ses attaches dialectiques et de placer sa personnalité et la totalité de sa conscience sous l'égide de l'Ame nouvelle en croissance.

Référence : Cathares, Dialectique, Ecole spirituelle, Gnostique.





Enseignement universel : Bien que l'on puisse parler du chemin, de sa réalisation et en transmettre quelques reflets incitant le chercheur à aller plus avant, un enseignement, qu'il soit écrit ou oral ne peut toutefois jamais transmettre la Gnose, la Connaissance de l'Universel.

Cependant cet enseignement existe, en tant que plénitude de Rayonnement transmise à l'humanité par la Fraternité des Libérés. Sous cette pure forme inaccessible à la conscience ordinaire, et libre de toute interprétation, déformation ou souillure, il s'adresse directement à l'homme dont la conscience-Ame commence à s'éveiller. Ainsi l'Enseignement Universel est-il une réalité parfaite et absolue à laquelle peut se relier celui dont la conscience s'épanouit en parfaite autonomie.

Référence : Gnose.



Eons : Forces émanées des activités mentales et émotionnelles d'une humanité détournée du Plan divin. Ces éons qui forment une hiérarchie dialectique, poussent l'humanité dans les voies de la religiosité, de la science et de l'occultisme qu'ils contrôlent par le biais de structures et hiérarchies principalement religieuses et occultes, utilisant diverses imitations subtiles du chemin libérateur, mais vides de toute Idée libératrice. Ils perpétuent ainsi leur emprise parasitaire en dirigeant l'aspiration des foules vers leurs buts dans l'ici-bas ou dans l'au-delà.

Les gnostiques de tout temps ont continuellement incité l'humanité à se libérer de l'emprise de ces hiérarchies dialectiques qui répondent à cet appel par une destruction systématique de tout ce qui a trait à l'Idée gnostique libératrice.

Autre signification : cycles cosmiques au cours desquels se manifeste une Idée créatrice.

Référence : Dialectique, Gnostique. Occultisme.



Esotérisme : C'est la compréhension intérieure des choses spirituelles. C'est la langue de l'Esprit.

L'Esotérisme véritable vient de la prise de conscience qu'une Connaissance qui dépasse totalement notre vision dualisée du monde peut seule permettre l'Unité du Coeur et de la Tête renouvelés, l'unité de l'Amour et de la Sagesse.

Son aspect dégradé correspond à l'attrait pour les connaissances occultes, en relation avec le passé karmique accumulé dans l'être aural.

Référence : Occultisme, Karma, Etre aural.



Ethers : Du Septénaire Originel, la Septuple Terre Originelle, émanent sept Forces dont vivait l'Homme primordial.

Notre système vital ne subsiste plus dans cet ordre de secours que par quatre aspects très dégradés de ces sept Forces :

l'éther chimique qui assure la vie et le développement du corps physique,
l'éther vital, en liaison avec les forces de reproduction,
l'éther lumière, en relation avec les sentiments,
l'éther réflecteur, en relation avec les pensées.

Ces quatre forces dialectiques, ces quatre nourritures n'ont plus qu'un lointain rapport avec les quatre Forces originelles, les quatre Nourritures saintes. Elles proviennent cependant de la même Source, du coeur du Septénaire cosmique, mais correspondent à des radiations très différentes du coeur de la Substance primordiale. Le processus de la transfiguration envisage de confronter la personnalité avec ces nourritures saintes, de substituer ces éthers originels aux éthers dialectiques, afin de rendre le système vital, réorienté par la Rose septuple sur le Royaume originel, apte à recevoir les trois éthers supérieurs qui oeuvreront à la reconstitution totale du microcosme.

Une Ecole spirituelle gnostique correspond, entre autres par sa relation avec le nouveau champ de vie, à un foyer de concentration de ces éthers supérieurs, sans lesquels l'Alchimie véritable ne peut avoir lieu.

Référence : Dialectique, Rose, Royaume originel, Microcosme, Alchimie, transfiguration.



Etre aural : Champ magnétique septuple qui entoure la personnalité. Il forme le "firmament" de notre microcosme. Porteur du passé des vies antérieures, du karma dans le microcosme, il détermine la trame de vie de la personnalité qui s'y incarne. Les douze points magnétiques de ce firmament, notre zodiaque intérieur, influencent la personnalité entière par l'intermédiaire des douze paires de nerfs crâniens dans le sanctuaire de la tête.

Ces douze instruments de la personnalité doivent être choisis par Jésus (l'Ame nouvelle) puis baptisés (reliés à la vie nouvelle) et nourris afin de devenir les "disciples" qui orienteront totalement la personnalité vers la Force christique. On trouve aussi dans l'être aural, une forme humaine imposante, une imitation de l'Homme céleste originel, le moi-supérieur qui, pouvant "paraître comme un ange de lumière", est source de nombreuses illusions mystiques ou occultes (voir microcosme).

Référence : Karma, Occultisme.



Etre de la lipika : voir Lipika.



Evangiles : Textes initiatiques de la Gnose chrétienne originelle.

Ce ne sont nullement des récits historiques, mais ils décrivent dans une forme voilée le processus que doit suivre tout candidat à la Renaissance, de Bethléem à Golgotha, processus qui culmine dans la Transfiguration de l'Ame et la Résurrection de l'Homme originel.

Référence : Transfiguration, Homme originel.



Feu du serpent : Feu de l'Ame ou feu de la conscience; un des cinq aspects de l'Ame se manifestant dans le canal de la moëlle épinière et faisant la liaison entre les pôles supérieurs et inférieurs de l'axe cérébro-spinal : le plexus sacré et le quatrième chandelier, la quatrième cavité cérébrale.

Référence : Ame, Chandelier à sept branches.



Franc-maçonnerie : Activité déployée par les élèves de l'Ecole Spirituelle en tant que libres constructeurs pour édifier, individuellement et en groupe, un champ magnétique où ils échappent au champ magnétique terrestre, un champ magnétique gnostique : le Temple intérieur de la liaison avec l'Esprit.

Référence : Champ magnétique, Gnostique.



Fraternité universelle : Hiérarchie divine du Royaume originel formée d'entités n'ayant pas participé à la chute et de celles qui ont réintégré le Royaume. Ses impulsions libératrices agissent en tout temps et en tout lieu afin d'aider toutes les entités humaines à retrouver leur vocation divine.

Référence : Royaume originel.



Gnose :


Le souffle de Dieu; Dieu, le Logos, la Source de toutes choses, se manifestant dans et comme Esprit, Amour, Lumière, Force et Sagesse Universelle.
La Fraternité universelle en tant que support en manifestation du champ de rayonnement du Christ.
La connaissance vivante qui est de Dieu et en Dieu, et sera le partage de ceux qui, par la rennaissance de l'âme, entreront dans la naissance de la lumière de Dieu.

Référence : Fraternité universelle, Ame.




Gnose quintuple :
Les cinq aspects fondamentaux du chemin de la libération : compréhension, désir du salut, reddition du moi, nouveau comportement, entrée dans la Vie nouvelle.



Gnostique :

de la Gnose
inspiré par la Gnose
caractéristique de la Gnose

Référence : Libération, Gnose.



Homme-moi : L'homme actuel, issu de la nature et dominé par ses tendances naturelles et son karma.

Référence : Karma, Moi.



Homme originel :
L'homme en tant que Pensée vivante de la Gnose, créé à l'image et à la ressemblance de Dieu, homme-Ame-esprit. Il manifeste dans le Septénaire cosmique les infinies possibilités que le Plan divin pour l'homme a déposées au coeur du Microcosme.

De cette origine, l'homme terrestre actuel ne garde qu'un lointain souvenir, une nostalgie brûlante qui agite sa personnalité. Par l'Atome-étincelle du coeur, dernier vestige de cet état sublime, celui-ci reste toujours "le porteur de l'image de l'immortel", auquel il peut redonner sa place dans le microcosme par un revirement de vie fondamental.

Référence : Microcosme.



Image-pensée :
Toute pensée stimulée par le désir donne naissance à des formes éthériques qui emplissent le "champ de respiration". Les images-pensées individuelles comme celles provenant de la sphère astrale terrestre forment un véritable nuage emprisonnant, correspondant à l'état-moi qui devra être dissous par le candidat.

Seule une pensée pure -parce que née du désir primordial de liberté issu de la Rose du coeur- peut donner vie à cette image de l'Immortel que nous portons en nous.

Référence : Champ de respiration, Rose du coeur.



Karma : Tout ce que les personnalités qui se sont succédées dans le microcosme ont inscrit dans l'être aural en fait de désirs, pensées, volontés. Mais comme toute transgression des lois de la création divine est rectifiée en vertu de la loi de cause à effet pour préserver la volonté du Logos, le karma est donc la cause des souffrances des hommes et ce que, dans leur ignorance, ils appellent la fatalité, le destin.

Référence : Microcosme, Etre aural.



Kundalini : Il existe trois centres de kundalini dans lesquels cette pure Force divine peut agir : le coeur, la tête et le bassin ou sacrum. Ces trois centres sont, chez l'homme dialectique, totalement prisonniers de la sphère astrale terrestre. La tête est prisonnière du champ astral terrestre, le bassin ou sacrum, totalement sous l'emprise du karma et le coeur est si souillé qu'il ne répond plus qu'à ce que la tête lui impose.

Seul le coeur possède encore un certain degré de liberté par la présence de la Rose.

La plupart des chemins de réalisation occulte, de nombreux systèmes de yoga, tentent de faire accéder ceux qui s'y appliquent à une imitation de renaissance. Des exercices permettent de faire remonter le courant de kundalini du sacrum, par le feu du serpent, jusqu'à la quatrième cavité cérébrale et finalement jusqu'à la pinéale. Tout le sanctuaire de la tête est alors admis dans le même champ de vibration que celui de la kundalini du bassin et l'être entier est envahi par le flot du passé microcosmique et de ce que porte son être aural.

C'est ainsi qu'apparaît la conscience des domaines supérieurs de la sphère réflectrice avec ses légions de dieux et de maîtres. L'emprise dialectique des forces naturelles est alors fermement établie dans le pôle inférieur par l'être aural, et dans la tête par le champ astral terrestre.

Le candidat est définitivement perdu pour la Libération.

Mais le processus de Renaissance gnostique a lieu tout autrement. Il débute toujours dans le coeur où, par l'activité de l'Atome-étincelle-Esprit, s'éveille la pure Kundalini du coeur. Elle influence le sanctuaire de la tête. La Lumière de la Gnose réalisant l'unité tête-coeur, descend alors jusqu'au plexus sacré par le cordon droit du sympathique et à l'inverse du processus occulte, purifie successivement, par ce courant gnostique venu du coeur, les différents chakras, pour enfin anéantir le passé karmique du plexus sacré. Elle remonte alors par le courant gauche du sympathique et atteint finalement la pinéale dont le rayonnement devient éclatant. Le système du candidat désormais entièrement libre, tant de l'être aural que de la sphère astrale terrestre, s'éveille à la Lumière Gnostique du Domaine de Vie originelle.

Référence : Karma, Rose, Libération, Occultisme, Etre aural, Sphère réflectrice, Chakras. La pinéale.





Langue sacrée :
Témoignage des envoyés de la Fraternité transmis par écrit ou oralement aux hommes pour les inciter à retrouver la liaison avec l'Originel.

Référence : Fraternité universelle, Royaume originel pour "l'Originel".




Libération :
Par la renaissance de l'Ame divine originelle dans le microcosme et le rétablissement de la liaison avec l'Esprit, vaincre l'assujettissement aux forces et puissances de cette nature, échapper au cycle emprisonnant des réincarnations. Le microcosme réintégre alors sa sphère de Vie originelle, le Royaume Originel.

Référence : Royaume originel, Microcosme.




Lipika : L'Etre de la Lipika, l'etre aural ou soi supérieur, représente l'ensemble des forces, valeurs et attachements qui sont le résultat de la vie des diverses personnalités apparues dans le champ de manifestation. Toutes ces forces, valeurs et liaisons forment ensemble les lumières, les astres du firmament de notre microcosme. Ces lumières sont des foyers magnétiques qui, conformément à notre nature, déterminent la qualité du champ magnétique spirituel, c'est-à-dire la nature des forces et substances attirées de l'atmosphère dans le système microcosmique, donc aussi admises dans la personnalité. C'est donc de la nature de ces lumières que dépend toute notre personnalité. La transformation de la personnalité doit donc être précédée par celle du firmament, par celle des lumières. Et ceci n'est possible que par l'offrande de l'être-moi, le brisement total du moi ou reddition de soi.

Référence : Etre aural, Microcosme, Karma.



Macrocosme : Le monde, en grand, l'univers.



Magie : Dans son essence, c'est l'application des facultés de l'Homme originel. Pour le libéré dans la Gnose, c'est le développement progressif de l'Art Royal de la Construction qui trouve son origine dans l'Enseignement Universel auquel son revirement de vie fondamental l'a ouvert.

La Magie gnostique, conscience et maîtrise des lois de rayonnement universelles, correspond à un travail totalement au service du Grand Oeuvre libérateur de la Fraternité.

Tout chercheur, de par son passé karmique et l'influence de la sphère astrale réflectrice si souillée de nos jours, subit l'attrait d'une magie par laquelle sa volonté personnelle le dirige vers divers buts : obtenir des "pouvoirs" et une emprise sur les autres, comme s'efforcer de "progresser" ou d'aider les autres. Les différentes magies, noire, grise ou soi-disant blanche, dépendent toujours d'expédients : magnétisme, spiritisme, astrologie, exercices respiratoires, techniques de concentration...

Dans l'illusion d'un bien dialectique, la magie soi-disant blanche reste totalement au service des hiérarchies de la sphère réflectrice et représente un des plus grands dangers de cristallisation dans le monde de l'occulte de la pure aspiration à la libération.

Toute forme de magie qui s'appuie sur un désir ou une volonté personnelle, reste une forme d'activité qui ne fait que renforcer l'emprise de l'être aural sur la personnalité.

On ne peut donc véritablement parler de magie qu'après l'éveil de la conscience de l'Ame.

Référence : Homme originel, Karma, Libération, Sphère réflectrice, Dialectique.




Manteau d'Or des Noces :
Le vêtement de Lumière de l'Ame renée dans la Gnose et par Elle, donc prête a la réconciliation avec l'Esprit. En d'autre mots, les Noces Alchimiques peuvent commencer : l'Epouse est prête pour entrer dans la "Salle des Noces".

Référence : Ame, Noces Alchimiques, Gnose.



Mantram :
Mot ou suite de mots qui, chantés, ou prononcés dans un état de conscience et une orientation déterminés, délient une grande force. Les mantrams n'ont une activité libératrice que s'ils sont employés par un homme relié à la Gnose, au service du Grand Oeuvre. Tout autre emploi n'évoque que les forces naturelles, est créateur de karma, et renforce donc considérablement la sujétion à la roue de la dialectique.

Référence : Karma, la Gnose, Roue de la dialectique.



Materia Magica :
Substance de base de l'univers divin, du Royaume Originel.

Référence : Royaume originel.



Microcosme : L'Homme vrai en tant que résumé de la création entière, formé d'un ensemble de sept sphères, de sept champs de force qui s'interpénètrent et par lesquels l'Homme originel était en relation harmonieuse avec le macrocosme, le Septénaire cosmique.

Notre personnalité avec ses sept aspects, n'est plus qu'un reflet de ce que fut l'Homme originel. La rupture par l'Ame, de la liaison de l'homme avec l'Esprit entraîna la "chute" et la dégénérescence du microcosme.

La Renaissance dans le "Royaume des cieux" représente la réintégration du microcosme dans la perfection originelle. Elle implique la résurrection de l'Ame originelle et ainsi le rétablissement de la liaison de l'Homme avec l'Esprit. Par cette liaison la conscience ordinaire limitée à notre domaine de vie dialectique est englobée dans la conscience immense du microcosme, qui participe à nouveau au Plan divin pour l'Homme.

La connaissance de ce plan, déposée au coeur du microcosme, est un des points essentiels de l'Enseignement gnostique de la libération, car il détruit toutes les spéculations et illusions religieuses ou occultes. La personnalité septuple est entourée d'un "champ de manifestation" (ou champ de respiration) dans lequel pénètrent les forces et substances issues de l'atmosphère et du grand champ cosmique dont cette personnalité vit. Mais cet ensemble est sous le contrôle d'une "sphère aurale" qui forme le "ciel" de notre microcosme, dans laquelle la somme des expériences des personnalités (voir réincarnation) qui se sont succédées dans le microcosme a donné naissance à une entité, un moi supérieur ou "gardien du seuil", source de toutes les illusions occultes, apparitions et phénomènes mystiques qui parasitent la personnalité humaine et enferment l'homme dans ses limites terrestres. Seul le brisement de ce carcan par le sacrifice total du moi, peut libérer le microcosme et permettre au septuple champ spirituel de rétablir l'homme dans sa splendeur originelle.

Référence : Champ de respiration, Libération, Homme originel, Septénaire.



Moi : Agrégat de conscience qui en est venu à prendre la direction de tout le système de la personnalité et dont les caractéristiques sont :

tout ramener à soi-même (égocentrisme)
se maintenir à tout prix ici-bas et dans l'au-delà.

Cet état de conscience est né de la séparation (chute) et se maintient par les forces de l'ignorance et de l'oubli.

Référence : Chute, Conscience.





Moi supérieur : voir Etre aural, microcosme.



Mystères : Enseignement spirituel donné jadis aux candidats sur le chemin et utilisant mythes et allégories.

En tant que forme supérieure de l'Enseignement libérateur, il s'agit de puissants rayonnements portant toutes les possibilités de rénovation pour le candidat qui s'y relie.



Nature de la mort : Voir Dialectique.

Vivre, vivre véritablement, c'est Etre éternellement !

Dans notre existence présente domine cependant la loi du changement et du broyage incessant. Tous ce qui, ici, naît à l'existence, se dirige dès l'instant dela naissance vers l'anéantissement. D'où il apparaît que ce que nous appelons notre vie n'est qu'une existence apparente, n'est qu'une grande illusion.

La douleur du brisement, que nous subissons tous sans cesse si profondément et auquel nous nous opposons si inutilement, nous ouvrira très vite à l'idée que ce n'est pas la "dialectique", que ce n'est pas cette nature de la mort qui est le champ de vie destiné à l'homme, mais la Nature de la Vie, le champ de vie adamique originel, dénomée dans la Bible, "Royaume des Cieux".

Référence : Dialectique, Adam, Royaume originel.



Noces alchimiques : Écrit alchimique attribué à Jean Valentin Andreae (disponible aux Editions de la Rose-Croix d'Or). Il relate avec une extrême précision les diverses étapes de la transmutation de l'Ame, de sa renaissance et de sa réunion avec l'Esprit en suivant Christian Rose-Croix, le prototype du candidat, au cours d'un périple de sept "jours" dans le château où doivent se dérouler les noces royales.




Ordre : Les deux ordres : Par suite du grand désastre cosmique connu comme la chute, la création originelle se scinda pour la conscience humaine en deux ordres différents :

l'ordre de la nature dialectique qui est soumis à un continuel monter, briller et redescendre. Il ne représente qu'un aspect de la création originelle, séparé de l'ensemble qui lui donnait sa signification. Une partie de la vague de vie humaine ayant perdu la liaison avec l'Esprit vivant s'est identifiée à cette nature dialectique d'où la Raison est absente.
l'autre ordre, celui de la nature immuable, est connu comme le Royaume originel, le domaine de vie des Ames vivantes. Seuls y ont accès ceux qui sont "renés d'eau et d'Esprit".

Cette distinction de deux ordres constitue le fondement de tout enseignement gnostique.

Référence : Chute, Dialectique, Royaume originel.



Ordre de secours : Notre monde dialectique, en tant que champ d'expérience d'une vie coupée de l'Esprit.

Par l'intervention de la Fraternité Universelle, il doit permettre aux microcosmes déchus de réintégrer le Royaume originel grâce au processus par lequel la personnalité s'offre consciemment, en abnégation totale, à l'Ame divine. Ce don parfait d'une conscience rayonnante recrée ce qui fut jadis détruit par une conscience centrée sur elle-même.

Référence : Microcosme, Royaume originel, Fraternité universelle, Dialectique.



Occultisme :
Pratique de diverses méthodes reposant sur la culture et l'affinement du moi afin de développer les pouvoirs subtils de la personnalité.

Ce détournement occulte des fonctions spirituelles latentes de la personnalité qui devraient être éveillées et dirigées par l'Ame, relie celui qui pratique ces méthodes à divers plans subtils de la sphère réflectrice et le conduit à une illusion de liberté au prix de la perte de la possibilité d'éveil.

L'occultisme est donc à distinguer fondamentalement de la Magie gnostique de l'Ame.

Référence : Moi, Sphère réflectrice, Magie.



Patrie originelle : Le domaine de vie de l'Homme originel dont le souvenir, enfoui au tréfonds de la conscience humaine, parle encore au chercheur qui se sent étranger sur cette terre.

Référence : Homme originel.



Penser : Le véritable pouvoir de penser était capable de saisir la Raison divine absolue; la pure volonté en dynamisait les suggestions et le pur sentiment attirait dans le microcosme, les forces nécessaires à l'action.

L'unité absolue de la tête et du coeur se manifestait dans la collaboration de ces trois facultés.

Le penser actuel, coupé de l'Esprit par la chute, n'est plus qu'une activité expérimentale et spéculative.

Référence : Microcosme.



Pinéale (la) : (éthym : "pomme de pin", autre nom de l'épiphyse). La pinéale, avec la kundalini qui ne réagit qu'à la vraie lumière spirituelle, forme -si elle est enflammée par la lumière de la Gnose, via l'atome-étincelle d'esprit, le thymus et l'hormone Christique- le siège du rayon de Christ, de l'illumination intérieure, la porte ouverte par laquelle la Sagesse de Dieu se communique directement à l'homme.

Référence : Kundalini.



Pistis sophia : Texte gnostique antique attribué à Valentin. Il relate, dans une forme riche en images, les luttes de la Pistis Sophia (la foi-sagesse) c'est-à-dire, l'Ame en recherche de la Gnose, contre la domination des éons de la nature, sa chute et son ascension dans les sphères supérieures du Royaume originel.

Référence : Gnose, Eons, Chute, Royaume originel.



Réincarnation : Toute personnalité humaine, par sa relation avec la Rose du coeur, le foyer central du microcosme qui l'entoure, peut vouer sa vie à la naissance de l'Ame nouvelle par un total don d'elle-même. Quand celle-ci n'a pas répondu à l'attente de l'étincelle divine du microcosme, ce dernier, après la mort de la personnalité, en "adopte" une autre et ainsi de suite, jusqu'à ce que le grand sacrifice et la renaissance qui en est le fruit aient lieu.

Ce n'est donc pas la personnalité-moi qui se réincarne.

Cependant la somme des expériences des diverses personnalités adoptées par le microcosme reste gravée dans l'être aural.

Référence : Rose du coeur, Microcosme, Moi, Etre aural.




Religion : Au sens profond, ce qui relie l'homme à Dieu.

C'est le rétablissement de la triple l'Unité : Homme-Ame-Esprit. Cette religion intérieure, selon l'Esprit, fut saisie par des consciences-moi qui en firent un culte extérieur de pure forme, utilisé par les hiérarchies de ce monde pour maintenir leur emprise sur l'humanité.



Ressouvenance : Nostalgie de la Patrie originelle qui parle au coeur de tout homme et l'incite à chercher continuellement le sens de sa vie et le moyen de retourner à cette patrie dont il sent la présence au plus profond de lui. La personnalité-moi la détourne en multiples activités d'oubli. Appel du dernier vestige de l'Homme originel dans le coeur, cette grande nostalgie est un feu qui doit enflammer l'être entier et dynamiser l'élan au retour.

Référence : Moi, Homme originel.



Revirement fondamental :
Changement total d'orientation et de vie de celui qui a pris conscience de son emprisonnement. C'est une auto-révolte qui implique que le chercheur, avec l'aide de la Fraternité, découvre en lui-même une valeur absolue, libre du moi, par laquelle il pourrait ouvrir à nouveau son être à la Lumière originelle.

Référence : Fraternité universelle, Moi.



Rose ou Rose du coeur : Désignation mystique de l'étincelle-Esprit encore appelée Atome originel, grain de sénevé, germe christique; dernier vestige de l'Homme originel au centre du microcosme. Correspondant au sommet droit du coeur de la personnalité, elle est aussi le germe du renouveau du microcosme.

Référence : Homme originel, Microcosme.



Rose-Croix (un) :
C'est le candidat qui a épanoui la Rose de la conscience de l'Ame au coeur de sa personnalité par le chemin de croix de l'abolition du moi. Le rosicrucien est celui qui s'approche du message de la Fraternité.

Référence : Moi, Christian Rose-Croix.



Roue de la dialectique :
Dénommée aussi "roue de la naissance et de la mort", c'est le processus de la naissance, de la vie et de la mort d'une personnalité, processus qui se répète sans cesse, conformément à la loi dialectique.

Référence : Dialectique.



Royaume originel : Ce Royaume des cieux existe depuis toujours dans sa plénitude. Cette Terre sainte originelle est, comme les microcosmes qui y vivaient, un ensemble de sept sphères s'interpénétrant dont l'une, la septième, représente l'aspect dialectique de ce septénaire. Elle libère des forces au service de la vie parfaite qui ne retrouve son unique et divine expression que dans l'ensemble du Septénaire. Celui qui trouve dans son propre microcosme la clef septuple ouvre sa conscience à la perception de ce Royaume qui est "plus proche que les pieds et les mains".

Référence : Microcosme, Septénaire.



Sanctuaires : (Les trois sanctuaires de l'homme.) Chantiers de travail où l'homme doit témoigner de la liaison avec la Gnose originelle, avec Dieu. Foyers de rencontre entre Dieu et l'homme.

Se dit des trois foyers humains : tête, coeur et bassin, qui forment le triple Temple humain originel conçu à l'image et à la ressemblance de Dieu.



Sang : Au sens large, il est le porteur de la conscience. Sang, fluide nerveux, fluide hormonal, feu du serpent, feu astral de la conscience, forment les cinq aspects de l'Ame qui sont portés par le sang. Toute alchimie véritable demande un changement absolu de conscience, donc une transformation du sang.

Référence : Feu du serpent, Alchimie, Conscience.




Septénaire (Septénaire Cosmique) : Le septuple Royaume originel formé de sept sphères dont notre terre dialectique n'est qu'un aspect. Il est l'expression d'un Plan, d'une Idée Universelle dont provient l'Homme primordial.

L'Atome du coeur, la Rose septuple est le foyer dans lequel cette Idée latente peut s'enflammer de nouveau et permettre qu'en chaque homme la résurrection devienne un fait. C'est pourquoi il a été dit : "En vérité, le Royaume de Dieu est en toi".

Référence : Royaume originel, Dialectique, Rose du coeur pour "l'Atome du coeur".



Shamballa : Voir Hiérarchie de Christ.



Sphère matérielle :
La Sphère matérielle et la Sphère réflectrice sont les deux moitiés de l'ordre de nature corruptible.

La sphère matérielle est le domaine où nous vivons dans notre apparence matérielle.
La sphère réflectrice est le domaine où se déroule, à côtés d'autres phénomènes, le processus menant de la mort de l'ancienne personnalité à la vivification d'une nouvelle personnalité.

Référence : Sphère réflectrice, Nature de la mort.



Sphère réflectrice : Toutes les activités de la pensée, du désir et de la volonté de l'homme ordinaire, donnent naissance dans son champ de respiration à de multiples images-pensées qui finissent par devenir contraignantes et le dominer totalement.

De même, la sphère astrale terrestre est en grande partie souillée par toutes les formes-pensées collectives de l'humanité. Il s'est édifié dans cet au-delà, au cours des millénaires, un véritable reflet de tout ce qui se pense et se rêve ici-bas. Paradis comme enfers de toutes sortes, constructions astrales merveilleuses, palais et cathédrales lumineuses, forment l'immense piège où, après la vie ici-bas, le décédé retrouvera un au-delà conforme à ses conceptions, avec un panthéon de dieux et de déesses, de célébrités, de christs, saints et gourous.

C'est dans cette sphère réflectrice que les véhicules subtils du décédé, essentiellement le corps astral avec le reste de la conscience-moi, finissent de se dissoudre avant une nouvelle incarnation du microcosme dans la matière.

Référence : Corps pour "Corps astral", Image-pensée, Microcosme, Sphère matérielle.



Sympathique : Les deux cordons du système sympathique à droite et à gauche de la colonne vertébrale (Ida et Pingala) forment un système qui fonctionne de façon automatique, donc qui n'est pas sous la dépendance de la volonté-moi. Il est appelé dans le processus gnostique à établir, entre les deux pôles de la personnalité renouvelée, un nouveau "feu du serpent" totalement relié au Champ de Force et de Conscience gnostique.

Référence : Feu du serpent.



Système de la lipika : Voir Lipika



Système du feu du serpent : Voir Feu du serpent

Système cerveau-moelle épinière, le siège du feu de l'àme ou feu de la conscience.



Temple : L'Homme originel est le Temple de l'Esprit.

Tout homme est appelé à reconstruire le triple Temple originel tel qu'il se manifestait à l'aube des temps. Ce Temple est le microcosme, le temple "qui n'est pas fait de main d'hommes". Le microcosme est relié dans le domaine terrestre à une personnalité-moi, étrangère à Dieu. Pour que le Temple puisse être rebâti en trois jours, en trois phases, un processus de purification doit être entrepris dans les trois sanctuaires : tête, coeur et bassin.

Référence : Microcosme, Moi, Sanctuaires.



Transfiguration :
La rennaissance évangelique d'Eau et d'Esprit, selon l'Esprit, l'Ame et le corps. C'est un processus par lequel le mortel revêt l'immortel, le processus alchimique par lequel tout ce qui n'et pas saint disparait en redevenant saint. C'est "la transmutation des vils métaux en or".

Référence : Alchimie.



Vie nouvelle : Celui qui est rené selon l'Ame entre dans la Vie nouvelle. Il est devenu une "nouvelle créature". Il perçoit un nouveau langage, celui de l'état d'Ame vivante. La Vie nouvelle découle de la liaison avec l'Esprit; c'est une vie de service absolue dans la Force de l'Amour universel.

Référence : Ame.


source :
https://www.facebook.com/groups/162747428842/doc/10150500429333843/

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:46    Sujet du message: Rose-Croix d'Or : mouvement Gnostique 1/2

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> divers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky