Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 16:55    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant

.

Une petite paysanne ordinaire..

MARTHE ROBIN 

ou .. la Française du 20e siècle ?
 




dimanche 29 avril 2007, par Didier Paineau ( texte proposé par 'lamadelama' )  


Assez curieusement on peut avoir l’angoisse de la page blanche pour présenter un livre, de poche, dont on aurait presque envie de dire bréviaire, tant il est troublant et mériterait d’être lu plusieurs fois.


Il s’agit de ces livres qui soulèvent plus de questions qu’ils n’en résolvent, destiné avant tout aux esprits forts. Imaginez une petite fille qui naît en pays de Galaure, dans une région déchristianisée, dans une famille tièdement catholique. Nous sommes en 1902, la petite se nomme Marthe Robin. Inutile de s’attarder sur une enfance paysanne banale et âpre, sauf pour préciser qu’elle ne s’encombre guère de « bondieuseries ». La petite ne réussit pas à passer son certificat d’études, sa santé est fragile et ses dispositions scolaires limitées. Sa Première Communion la marque.

Dés 1918, sa vie bascule. Sa santé s’altère de plus en plus, maux de tête, douleurs aux yeux, évanouissements… Conséquences de la fièvre typhoïde qui l’a touchée en 1903 ? La médecine est incapable d’établir un diagnostic clair. La paralysie des jambes s’ajoute bientôt à ses problèmes. Rémissions et crises alternent. Elle entre de longs moments en état de léthargie. La visite des curés ne change rien. Une famille paysanne à la vie précaire se trouve alourdie par une charge de plus, voilà tout.


La rencontre divine  


Une nuit de mai 1921, sa sœur Alice qui partage sa chambre, perçoit une grande lumière et demande, effrayée, si Marthe l’a vue aussi. Marthe répond par l’affirmative et rajoute qu’elle a vue aussi la Vierge. Marthe éprouve un bouleversement mystique sur lequel elle restera toute sa vie très discrète. Sa santé s’améliore mais se dégrade à nouveau en novembre. Elle brode pour compenser les frais que son impotence occasionne à sa famille. Et elle se met à lire, à lire, luxe inouï dans cette campagne où on a vraiment autre chose à faire.

En 1923, un nouveau curé arrive dans la paroisse : l’abbé Faure. C’est un artisan de la religion, ascète mais nullement mystique. Le courant ne passe pas avec cette malade inexplicable.

Il pense qu’elle s’écoute et ne l’encourage en rien dans son ressenti religieux inhabituel. Notons qu’il ne s’y fera jamais et qu’il ne méritait pas ça ! Marthe ne lui facilitait pas la tâche : elle entre dans la nuit de l’esprit, celle du refus de la souffrance… Jusqu’au jour ou elle laisse sa place à une autre malade pour le pèlerinage à Lourdes. Alors, la paix, la Grâce (elle a lâché comme dirait Catherine). Elle ne parle pas d’elle ni de ses souffrances. Elle dort de moins en moins et ne mange ni ne boit à mesure que les années passent. Elle rédige un acte d’abandon à Dieu… Qui s’achève par un bouleversant « aidez-moi ! »



« Pourtant elle n’a rien fait de mal ! » s’indigne son père.  


Elle raconte que Sainte Thérèse lui a interdit de mourir, la « coquine » dit-elle. Sa mission est autre. Elle s’offre à l’Amour de Dieu et y devient plus propre à mesure qu’elle est plus faible, sans désir, sans vertu… Comme c’est difficile à comprendre ! Plus le temps passe et plus la déchéance physique de Marthe est totale. Le Père Faure en est désespéré, que peut-il faire avec un numéro pareil !


1930, à la suite de la demande de Jésus, elle en reçoit les stigmates ! Chaque vendredi, elle revivra la Passion du Christ. Sa mère qui lave le linge en est profondément traumatisée… On dira que, inopinément, le Père Finet, un Lyonnais, vient relayer le malheureux Faure au chevet du ''phénomène''.


Le Père Finet et la mission  


Encore un curé à cent à l’heure mais celui-la, elle l’attendait ! Elle lui révèle des événements de sa vie qu’elle ne peut pas connaître… Il sort de chez elle complètement conquis et bouleversé. Il sera sa conscience et sa main. Elle vit une expérience de poète : « n’est-ce pas sur les ruines de la santé que l’âme ressuscite ? ». Sous les directives de Marthe, il crée les foyers de charité destiné à fortifier la foi, voire à la retrouver. L’Adversaire se manifeste ou en tout cas des phénomènes mystérieux de bruits, d’objets déplacés se produisent dés l’inauguration, devant foule de témoins… Marthe dira toujours posément les nombreuses attaques du démon dont elle a été l’objet, comme des dents cassées par un coup inexplicable chez quelqu’un de paralysé…


Le mystère reste total !   


La science et la médecine sont impuissantes face à cette femme. Elle ne devrait pas vivre, sans manger, sans boire, avec la seule hostie pour tout aliment. Elle ne peut avaler qu’elle , d’ailleurs cette dernière est littéralement aspirée ! Devant des gens qui n’y croient pas une seconde ! La souffrance est évidente et inexplicable, elle saigne sans plaie ! Les médecins notent les coïncidences de l’aggravation de la maladie avec certaines fêtes religieuses. La psychiatrie ne peut conclure à une forme d’hystérie, quant à la simulation, elle s’écarte toute seule…

Alors quoi ? Un mystère assurément, passionnant… Les procès en béatification sont très longs et l’Eglise est beaucoup plus méfiante que ne le croient les rationalistes…  

Didier Paineau 



[color=#000080]P.-S. MARTHE ROBIN  Jean-Jacques Antier   Perrin, « Tempus », mai 2006, 383 pages  

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Mer 24 Oct 2012 - 23:48; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 16:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 16:58    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant

Salut à toutes et à tous,
La grandeur de la Divine Providence est de faire naître partout, et ce quelle que soit la condition humaine ou sociale, des êtres qui sont des représentants de Sa Bonté et de Son Amour pour nous, afin de faire comprendre que TOUT les êtres humains sont Ses Enfants.
Du petit bushman australien au puissant patron d'entreprise, nous ne sommes que cela et c'est déja beaucoup n'est-ce pas?
Mais l'humain s'est forgé des castes, des murs de séparativité qui n'ont de réalité que celle que l'on accepte de leur donner.
Il suffit de VOULOIR accepter, mais c'est là que cela devient difficile pour l'homme, se dire que l'on est au-delà de cette condition humaine.

Comment en vouloir cependant à l'humanité, la trop mal-dirigée, de ne pas se rendre compte de cela?
Quelle différence avec l'Imam Madhi celui qui est le "Bien-Dirigé", que l'on peut appeler aussi le Bouddha Maitreya ou, pour nous occidentaux, le Christ.
Nous avons trop de religions, trop de sectes et trop de dirigeants qui ne veulent surtout pas que nous nous éveillions à notre "Véritable Nature".

Quelle "révolution" si l'Être Humain se défaisait de cette gangue......
Fraternellement.
Amilius
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 16:59    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant



Oui, comme le disait Krishnamurti : se libérer du connu, il y avait mis trop d'exigence dans la forme, à laquelle l'humanité ne pouvait encore répondre, rien moins que de vouloir faire des "Jivan-Muktis"[1] de tous les "disciples", malheureusement la majorité de ses "fans" ne furent que de piètres disciples ce qui est conforme à la loi des grands nombres.. il n'y avait (et il n'y a toujours..) pas assez de "graines" de sainteté.. disponibles dans le monde. Un effort énorme se fait jour actuellement, suffira-t-il à ce que l'humanité actuelle accède à la liberté en se libérant de ce connu, si mal employé par les hommes de ce temps.. quand tout exige un emploi "gnostique" : par le coeur des choses et des êtres du monde.


Une philosophie spiritualiste et humaniste est plus que jamais nécessaire, une psychologie en reliance avec la conscience de l'âme des hommes nous manque encore par trop, et l'abus de mentalisations, d'intellectualisations pervertit jusqu'à l'évolution naturelle et saine qui eût dû se faire hors de toute contrainte par la force du psychisme au détriment de la bienveillance de la psyché, et de sa guidance en alignement, quasi inexistant dans la population et chez les classes dirigeantes.. Seules des individualités isolées, et parfois désespérées, ont cette "reliance" avec leur divinité intérieure et en reçoivent ce sens profond de l'amour et du sacrifice de soi qui fait l'être authentiquement civilisé, civilisé jusqu'au "spirituel" y compris..


[1] "Jivan-Muktis" : ou "libérés vivants", les maîtres du 5e degré.


Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama 


 


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 17:01    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant

à Amilius,- je ne résiste pas au plaisir, Oh divin Krishna Very Happy , après avoir relu ce topic, d'ajouter une petite note relevée en 97.. dans " Pour devenir Disciple " du même Krishnamurti..


cit : (p60) - Aucun de nous ne réalise le germe qu'il possède en lui et les possibilités qu'il renferme. Nous pouvons devenir des Arhats dans cette vie; donc à partir de demain, vivons comme des Arhats. La probation et L'initiation suivront. Le grand être qui vient récompensera mille fois nos petits efforts... Chacun de nous emploiera sa méthode; l'un méditera, d'autres prendront un engagement, et ainsi de suite . . .

(id p33) - La séparativité, la superstition et le doute doivent disparaître entre la 1e et la 2e initiation . .

(id p58) - Nous devrions prendre l'attitude du Maître qui nous regarde du haut de la montagne [1] c'est à dire qui sait de quoi nous sommes capables et à quel point son disciple est pur et prêt à vibrer. Pour lui, chacun de nous est en probation quel que soit le nombre d'initiations que nous ayons pu recevoir. Nous ne sommes pas parfaits, après tout.

[1] (note de L2L : du haut de la montagne " de la transfiguration ".. quand l'initié accède au plan Bouddhique, au dessus et un sous-plan plus haut que le niveau Causal le plus élevé..)




Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama  
 


 

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 17:04    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant

Merci Lamadelama, de remettre à jour ce Grand Penseur que fut Krishnamurti.
J'ai un profond respect pour ce qu'Il enseigna, et à mon sens dans quelques décennies ses ouvrages feront référence.
Cela n'engage que votre humble serviteur.


Amilius
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 17:04    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant

.
- En fait ce topic, visait surtout, (quitte à passer aussi par K), à  rendre hommage à Marthe Robin, cette grande Arhat, ou initiée du 4e degré : initiation connue comme la "crucifixion" chez les Chrétiens, Française bien de chez nous, (Cocorico  Very Happy   ), dont le mérite essentiel est l'originalité de la démarche spirituelle, en effet : - numériquement parlant.. - les "inédiques" sont plutôt rares, et à l'instar des frères Balayogi, qui eux avaient poussé beaucoup plus loin encore leur "divinisation.." , en immenses yogis, et véritables hommes "Christs" qu'ils étaient, et de quelques rares autres.. Elle a manifesté la grandeur et les pouvoirs d'une âme consacrée ("consécration" équivalant par chez nous à "crucifixion", ou plus loin vers l'asie à "renonciation" Musulmane ou Bouddhiste).

- quant à Krisnamurti, il avait été pressenti pour supporter l'adombrement de Maîtreya, et il l'a refusé (ce qui était son droit le plus absolu..), et au lieu d'avancer jusqu'au 7e degré et manifester au monde la résurrection et l'ascension, il a vécu en Jivan Mukta[1] ses dernières années, expliquant aux disciples du monde que c'était l'idéal à atteindre et à quel point il suffisait de le vouloir pour y parvenir, ce qui était une erreur de jugement manifeste, hiérarchiquement parlant j'entends bien..
- Actuellement il (l'être spirituel qui le temps d'une incarnation s'est identifié à Krishnamurti..), oeuvre à réparer et à apporter plus de mesure à son message, son Karma de maître et donc le karma hiérarchique s'en trouve allégé d'autant, et les disciples  ("ses" disciples.. ), sont invités à s'ouvrir à la multiplicité des enseignements, et à y naviguer avec discernement et intelligence, le fanatisme affligeant d'antan n'est plus aujourdh'ui de mise, ni ses limitations, et ceux (dont notre frère K ), qui en furent les propagandistes, parfois malgré eux..,  emportés par leur volonté de bien faire et dire l'enseignement, refont leur parcours plus sereinement (par le processus plus lent mais aussi plus sûr de l' "inspiration" de disciples avancés..), et avec l'application nécessaire à transmettre le message hiérarchique divin sans déformation, cela passe aussi par l'art, et par les médias, et à travers de multiples "adombrés" par l'un ou l'autre Maître ou autre des grands êtres célestes,  (appartenant au 6e règne).. hors incarnation. Que ces "inspirés" ou ces "adombrés" soient : des Transfigurés, des Crucifiés (ou "Arhats"..), ou d'autres Maîtres de différents degrés, oeuvrant dans leurs domaines respectifs d'enseignement et d'information des peuples du monde.



[1] ,Jivan Mukta, de :  जीवत् Jivat = vivant ,  मुक्ति Mukti = libéré  (soit : un "libéré vivant"), ou  : de son vivant..


Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama 

 


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 17:06    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant

.
Bonjour, je me demande à la suite de cette lecture, pour quelles raisons certaines personnes reçoivent elles les stigmates du Christ ? Est-ce douloureux, que cela signifie t' il ?Merci pour vos réponses .

Voyageur

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 17:36    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant

Arrow .
   Voyageur,

- pour patienter, tu peux lire en attendant l'article de wikipédia sur les :  stigmates - non tous les initiés ne passent pas par la stigmatisation, loin s'en faut..  la raison est que ce phénomène en tout cas dans sa manifestation en ce qu'elle a de spectaculaire dépend pour beaucoup de facteurs culturels (et j'y englobe la culture religieuse ou son absence..), l'article de Wikipédia le dit bien, même si les explications en terme de "sexe" de la personne sainte qui les manifeste sont, comme tout raisonnement intellectualisé, un peu trop focalisées, ou "sexistes"..  D'ailleurs les saints d'autres religions ne manifestent pas les mêmes stigmates et en tout cas rarement de manière aussi spectaculaire, sauf à bien vouloir considérer les symptomes émotionnels qui vont parfois jusqu'à "terroriser" les populations et les nations par leur fanatisme religieux, et ce qui justifie les mesures de restriction et de surveillance, la répression, etc.. considérer les symptomes émotionnels, donc, comme stigmates.. mais j'ai bien précisé : sauf à bien vouloir considérer.. n'est-ce pas ? mais revenons, après cette petite digression à nos stigmates "visibles"..


- en réalité les stigmates sont l'extériorisation ou la manifestation de mouvements énergétiques internes caractéristiques de la transformation intérieure de tout initié dans le processus  initiatique, (les psychologues ou médeçins "modernes" diraient : une " somatisation "[1]!)..

-  ces mouvements ou transformations sont, elles, universelles que vous soyez Saint, sorcier, chamane, lama, curé, imam, ou simple citoyen (communiste y compris : certains résistants se sont sacrifiés pour la cause du parti, le sacrifice du soi est exactement le même processus de renonciation que la crucifixion du Chrétien, ou la renonciation du Bouddhiste ! aux quelques "détails" culturels et identitaires près..), sachant bien et insistant ici encore pour dire que les stigmates sont toujours liés à la dite crucifixion, ou renoncement.

- Tout renonçant, prenons l'exemple du Brahmane, du Lama, ou moine Bouddhiste, mais bien d'autres renonçants font de même, "chamanes" y compris.. tout mystique qui entre dans le stage du renonçant, et qui laisse derrière lui tout bien et tout confort, pour entrer dans la solitude et la contemplation du divin, a à passer par ce stage. Reprécisons ou rappelons, que cette 4e initiation, ou crucifixion, résultant au final de cette renonciation, fait suite à la transfiguration, la 3e initiation, dont la pratique spirituelle essentielle est la
méditation, pratique qui elle, vise à finaliser le lien à l'âme, alors que la renonciation ou 4e initiation, dont la pratique spirituelle essentielle est la contemplation, pratique qui, elle, initialise le lien à l'esprit (ou " Monade ").

- mais il est permi de supposer que des questions feront préciser ce qui est dit là, et amèneront à élargir la question..



nota
[1], j'ai choisi le lien sur l'article "trouble somatoforme" de Wikipédia, plutôt que sur "somatisation" simplement pour l'avoir trouvé plus complet et bien référencé..
...
[ Lamadelama ]




  



 Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Dim 25 Mar 2012 - 02:56; édité 1 fois
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 17:37    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant



Merci pour ces informations Lamadelama , elles m' ont permis de mieux comprendre ce phénomène Wink
Voyageur


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 17:38    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant

Voyageur,je corrige immédiatement une erreur de rédaction de ma part :
Citation:

Reprécisons ou rappelons, que cette 4e initiation, ou crucifixion, résultant au final de cette renonciation, fait suite à la transfiguration, la 3e initiation,  dont la pratique spirituelle essentielle est la méditation, pratique qui elle, vise à finaliser le lien à l'âme, alors que la renonciation ou 4e initiation, dont la pratique spirituelle essentielle est la contemplation, pratique qui, elle, initialise le lien à l'esprit (ou "Monade ").



 - je reformule donc la rédaction de ce qui précède :
Reprécisons ou rappelons, que cette 4e initiation, ou crucifixion, résultant au final de cette renonciation, fait suite à la transfiguration, la 3e initiation,  dont la pratique préparatoire spirituelle essentielle est la méditation, pratique qui elle, vise à finaliser le lien à l'âme, alors que la renonciation ou 4e initiation, dont la pratique spirituelle préparatoire essentielle est la contemplation, pratique qui elle, initialise le lien à l'esprit (ou "Monade "). 

- le mot "préparatoire" signifie que la méditation est ce qui suit l'attention qui prépare à la 1e initiation, elle suit ensuite la concentration qui prépare à la 2e, et la méditation, elle, prépare à la 3e, à la transfiguration..  j'espère que ce sera plus clair et compréhensible ainsi.

      l'attention prépare à la 1e initiation,
      la concentration prépare à la 2e initiation,
      la méditation, prépare à la 3e initiation, (la transfiguration..)


- il est vrai qu'on voit un peu partout de par le monde bien des gens appeler la pratique d'attention ou de concentration leur servant à s'accoutumer à une forme de méditation, appeler donc cette pratique qui n'est encore qu'un apprentissage : méditation, est une erreur, mais même cette erreur permet d'avancer, comme un enfant apprend à marcher, sans pouvoir prétendre encore à des performances athlétiques..

- je te prie d'excuser le manque de clarté de mon dernier post, et espère avoir été maintenant suffisamment "éclairant" sur ce point.

nota 1, MartheRobin "savait" intérieurement que sa tâche (son karma), soit : sa mission en cette incarnation là était de se "mettre sur la croix", en principe tout disciple sur le sentier, que ce soit au 1er, 2e, 3e degré (de la "transfiguration"), ou au 4e degré (de l'abandon du "soi" - le corps causal (par lequel le retour en incarnation s'est fait depuis des milliers de "vies") est dissous, littéralement "consumé", brûlé et que dès lors, les éventuels retours sont de la volonté et de la décision de l'âme..  ce qui nous amène à la crucifixion, cette 4e étape sur le sentier terrestre, que Marthe Robin a vécu avec passion.

nota 2, il serait probablement plus judicieux de dire que :  

l'attention prépare à la 1e initiation,
   l'attention et la concentration préparent à la 2e initiation,
   l'attention, la concentration et la méditation, préparent à la 3e initiation,

et on pourrait même ajouter que :

   l'attention, la concentration, la méditation et la contemplation préparent à la 4e initiation..


- quant à ces disciples qui s'imaginent "méditer" parce qu'ils en adoptent les attitudes, postures, respirations et visualisations, eh bien disons qu'ils "apprennent à méditer", ce qu'ils feront réellement plus tard.. s'ils ont persévéré et pas trop dévié des instructions du maître intérieur, point n'est besoin en effet, de "professeur" de méditation..



Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 17:59    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant

comprendre "l'esprit" .. (ou monade humaine)

 

à Tous,

- en complément des considérations sur l'objet de toute démarche spirituelle, qui est en terme yogique l'identification à ce qui sera le stade suivant sur le sentier, de la même manière que l'enfant visualise le "grand" comme objectif de sa progression au sein de l'humanité, car tout enfant sait parce qu'il ressent profondément, qu'il est destiné à grandir.. tout aspirant sur le sentier ressent confusément au début puis de plus en plus précisément, à la fois où il en est de son parcours et où il est sensé parvenir sur ce parcours qu'il pressent initiatique et pas seulement statique.. Un état statique n'aurait aucun sens, humainement parlant, tout étant mobile et progressif, et rien ne sachant demeurer statique sans mourir et disparaître.. la simple nécessité physiologique impliquant la progressivité, le mouvement et l'adaptation, il en va nécessairement de même dans les mondes ouvrant au spirituel..

- en effet c'est à partir du stade de transfiguré que la Monade ou esprit peut commencer à être quelque peu comprise, et envisagée comme autre chose qu'une vue de l'esprit purement théorique, ce qui revient à dire que l'immense majorité des penseurs intellectuels qu'ils soient prêtres, envisageant la préparation des sermons, ou écrivains envisageant la rédaction d'articles ou de livres, par exemple, s'ils ne sont pas des initiés du 3e degré (transfigurés), ont peu de chances d'en dire quoi que ce soit d'utile car réaliste, quand un Leadbeater ou une Annie Besant écrivaient, parlant de la monade, ces Arhats en avaient une idée nettement plus juste que le religieux moyen, dont la probable non-initiation, ou initiation limitée aux mystères mineurs, rendent la compréhension de la monade (de l'esprit, pour employer la terminologie ecclésiastique habituelle), très limitée. Un autre phénomène imputable à l'obligatoire complexité du fonctionnement de l'intellect humain, est l'incompréhension des penseurs utilisant l'intellect pour tout ce qui n'est pas "complexe", tout se passe comme si la sainte "simplicité" des plans spirituels leur imposait une méfiance comme envers le plan émtionnel de la sentimentalité humaine, venue de notre origine animale et donc considérée par la "caste" intellectuelle comme infantile ou primitive, là où il y a une gigantesque supériorité de pensée, tellement importante qu'elle impose une draconienne  simplification des processus mentaux que cela en occasionne une sorte de "vertige" de la pensée mentale intellectuelle concrète, incapable de voir au delà du rationnel.

- pour employer un puissant symbolisme, Nous dirons que le monde de la pensée des dieux, est statique en apparence (à nos yeux) car son échelle de temps est colossalement plus grande que la nôtre, (lire l'article : relativité du temps divin ), mais la puissance du "souffle" qui la meut dans les mondes, elle est d'une mobilité "relativement" infinie.. comme, pour prendre une comparaison plus proche de la pensée humaine, la relative immortalité de l'âme, qui n'a de durée que celle de l'incarnation d'un univers, puisqu'elle assure l'intermédiarité de la vie consciente à travers des formes incarnées, et qu'elle n'est plus d'aucune utilité hors de cela, sans disparaître (à la façon "mortelle"..), elle est réabsorbée dans le sein de son "être" d'origine, la Monade (ou : "esprit"). 

- ci-après :  extrait de Wikipédia, citation : ( Le mot "Esprit" traduit dans le Nouveau Testament le mot grec "Pneuma" (littéralement "Souffle"). C'est pourquoi l'étude du Saint-Esprit est appelée la Pneumatologie.


 



Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama 


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2008 - 18:01    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant

.
.


A lire aussi, en complément ,
sur ANTAHKARANA
l'article mis en ligne par Balzac.





DameJane


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mer 24 Oct 2012 - 23:49    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire.. Répondre en citant

.









un autre extrait d'une émission consacré à Marthe Robin via (google)
http://video.google.fr/videoplay?docid=-8027826565409800708



_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:33    Sujet du message: MARTHE ROBIN , Une petite paysanne ordinaire..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky