Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Islam, la foi et la raison..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> carnets ésotériques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lamadelama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: ici
Masculin

MessagePosté le: Mer 6 Oct 2010 - 16:39    Sujet du message: Islam, la foi et la raison.. Répondre en citant

Islam, la foi et la raison..
sur FR2, ce Dimanche 19/09/2010
Émission présentée par Ghaled Bencheikh
(notes prises par L2L)



Islam, la foi
et la raison..





( il s'agit de la deuxième transmission d'une émission ancienne en hommage,
à Mohamed Arkoun, professeur émérite d'histoire de la pensée religieuse à la Sorbonne,
décédé le 14 Septembre dernier.. )
.




La foi et la raison, la raison et la foi..



GB : Ghaled Bencheikh, l'interviewer pour l'émission "Islam"..

MA : Mohamed Arkoun, invité quelque temps plus tôt..


(l'émission enregistrée a été re-présentée une deuxième fois, le 19 septembre
dernier, en hommage au professeur Mohamed Arkhoun, récemment décédé..)





Citation : sourate 96 , AL-ALAQ ( L’ADHÉRENCE ) :

Lis, au nom de ton seigneur !
(...) C'est lui qui a fait de la plume un moyen de savoir..
Et qui a enseigné à l'homme ce qu'il ignorait..



à Boukhara :

La révélation a été placée d'emblée
sous le signe de la révélation et du savoir






note de lamadelama sur la révélation, l'initiation et le 5e rayon..

- c'est en réalité au cinquième -. Le degré du prophète - que vient la révélation et donc après la cinquième initiation que vient le savoir véritable - le seul qui vaille, le savoir spirituel. (Pas dès l'entrée sur le sentier ni même après la troisième et d'ailleurs en principe la "sortie" du règne humain il entrait dans le cinquième règne des âmes..), Mais bien après la révélation qui est le premier vrai niveau totalement spirituel et celui qui donne accès au premier degré de maître - la maîtrise ainsi acquise étant une maîtrise de l'âme éternelle sur la personnalité mortelle et temporaire et non une histoire de domination d'un "maître" personnel sur les personnalités d'autrui, ce qui non seulement serait stupide et infantile mais surtout à mon sens, un déni de spiritualité, une absence de conscience de la réalité, or la maîtrise par l'âme implique la perception et la conscience du réel, c'est-à-dire des plans d'existence et de conscience supérieurs, là où se trouve la "vie" !

Sous Le Signe de La Connaissance, du Savoir.. régis par le 5e rayon.. [lamadelama]





Très tôt, les savants et les exégètes musulmans ont mis en pratique ce verset et ont commencé à soumettre le texte a la réflexion et à la raison. La pensée musulmane s'est construite dans cette relation intime entre la raison et le texte révélé.

La confrontation, ou la certitude, le doute.. se conjuguent pour faire rimer perfection divine et réalité terrestre.

( Image de la couverture d'un titre :
LE SAHÏH D'AL BOUKHARI arabe - français tome I, hadith 1 - 2046 )


Un voyage au coeur du questionnement humain
qui nourrira à jamais la spiritualité musulmane



MA : le sujet a commencé par le verset coranique connu qui est une injonction à la connaissance la récitation et à la lecture mais il ne s'agit pas que de récitation, mais il s'agit aussi de faire exercer son entendement, et d'exercer sa raison.


MA : si vous permettez je commencerai par faire une remarque sur le début - vous avez rappelé que je suis un historien - c'est une introduction religieuse qui relève de la croyance..


Pour l'historien la croyance est une « construction sociale progressive » qui relève de l'histoire..

Évidemment ça heurte directement le dogme qui dit que : "Dieu donne la foi à qui il veut, il ne la donne pas à qui il veut !"

L'historien ne rejette pas cette opposition mais il se fait un devoir de l'analyser - on ne peut pas la laisser ainsi à l'état brut - continuer de fonctionner au détriment de l'intelligibilité de la foi. C'est-à-dire des contenus qu'on met dans la foi - comment la foi se construit, c'est un processus. La foi islamique à Médine au temps du prophète, n'a pas du tout les mêmes contenus et les mêmes fonctions que la foi des musulmans au Xe siècle à Bagdad ou à Kairouan ou à Cordoue.


GB : qu'est-ce qui a pu évoluer ?

MA : eh bien c'est la doctrine qui évolue..
- Ce sont les doctrinaires qui définissent la foi ! Et les doctrinaires, on les appelle des acteurs sociaux. Ce ne sont pas nécessairement des croyants..

- Les sociologues parlent d'acteurs sociaux parce que c'est un terme neutre
tandis que si je m'agrippe dès le début aux croyants.. Je vais écouter une version qui ne respecte pas l'histoire justement de la formation progressive de la foi, et des changements des contenus de la foi, que subit toute foi et dans toutes les religions, ce que je dis, bien sûr, s'applique à toutes les religions, à toutes les formes de la foi.


GB : d'une manière générale, ce processus est-il comparable ou visible dans les "fois" monothéistes ?

MA : mais bien sûr, je vais vous donner un exemple qui est très clair l'exemple est très fort et très significatif, c'est la "chahada" (ou "profession de foi" dite en arabe par le professeur Arkhoun).

GB : c'est la "profession de foi"..

MA : c'est ainsi, c'est un rite de passage..

GB : voulez-vous le traduire, professeur Arkoun ?

MA : oui oui, (il n'y a de divinité qu'Allah, il n'y a d'autre divinité qu'Allah, l'unique évidemment..). Ça c'est la première partie de la "chahada", et la deuxième est : (Mohamed est l'envoyé de Dieu).

GB : Que fait l'historien devant ces deux énoncés ?

MA : L'historien dit que ces deux formules prononcées au début du VIIe siècle est une subversion des panthéons arabes qui fonctionnaient depuis des siècles. C'est l'effacement du polythéisme qui est la religion, le polythéisme est une religion pour les anthropologues et donc c'est un acte subversif c'est-à-dire on efface une religion pour la remplacer par une autre forme de religion. Ça c'est la première partie qui s'adresse aux opposants les plus forts à la nouvelle religion, à l'islam naissant. Et la deuxième partie concerne les "al el kitab", c'est-à-dire les juifs et les chrétiens, il y avait des juifs et les chrétiens à Médine. Nous sommes dans une société vivante.

GB : professeur Arkoun, simplement si vous vouliez traduire "al el kitab",

MA : oui je m'excuse, les ""al el kitab" c'est "les peuples du livre" les peuples qui ont reçu le livre, la Bible et les Évangiles..
C'est-à-dire les Juifs et les Chrétiens, qui étaient là depuis longtemps, les juifs depuis les siècles des siècles.. Et les chrétiens depuis seulement six siècles, quand l'Islam va faire entendre sa voix au Hedjaz, et va ensuite la répandre dans tout l'espace méditerranéen.

Ce qui est important ici, c'est de considérer le sens de ce que nous prononçons au nom de la foi par rapport à sa genèse dans l'histoire. Nous avons donc ici la nécessité de confronter les deux religions qui vont se battre, et elles se sont battu, on a dû recourir à la violence. La sourate 9 explique ça de manière très explicite - pourquoi recourir ainsi à l'histoire pour réfléchir sur la foi ? C'est pour analyser justement le sens véritable des fonctions véritables de la foi !

GB : donc la foi n'est pas une donnée, c'est une construction..

MA : c'est une construction qui change à travers l'histoire.. C'est ça qui est le plus important, et nier cela, c'est se mentir à soi-même et donc ne rien comprendre à la foi.

GB : dans les deux autres traditions religieuses les questions d'opposition, de corrélation d'instigation..

MA : justement quand je dis: ""Mahomet est le prophète de Dieu"".. Je bouscule des siècles de prophétisme,

(et le professeur Arkoun insiste : ) . . . . . . . . . je bouscule des siècles de prophétisme !


... Avec l'histoire du judaïsme. Je crée donc une situation de conflit, et on bouscule tout le Proche-Orient, toutes les religions du Proche-Orient - ce n'est pas seulement ce qui se passe au Hedjaz pour les polythéistes. Déjà c'est important de subvertir sa propre société.. Et donc le fait de comprendre qu'il y a des rapport de forces "politiques" qui vont s'engager, et des rapports de force "sociaux" qui vont s'engager.. Et des conséquences culturelles et intellectuelles massives, et tout cela nous le mettons de côté, tout cela nous l'ignorons et nous poursuivons le même chemin sans jamais nous poser les significations.. les conséquences historiques.. de cette double subversion du phénomène religieux par l'émergence d'une nouvelle religion.

GB : mais ceci c'est à travers l'histoire, les questions qu'on ne se pose plus, mais du temps du prophète lui-même, cette subversion dont vous parlez a-t-elle donné à débat entre les primo musulmans ?

MA : mais bien entendu.. le Coran en est plein :
"ce que tu nous dis, ( les polythéistes s'adressent à Mohamed ) nous l'avons déjà entendu..".


Encore une fois j'insiste ici sur le fait que la raison à quitté la foi islamique.. Depuis longtemps !



GB : comment la foi se construit-elle en tant que fonction ?

MA : la doctrine évolue, les doctrinaires sont des "acteurs sociaux", ce sont eux qui définissent ce qu'est la foi en termes de "social".

- La profession de foi du croyant : il n'y a de Dieu qu'Allah !
( Il n'existe pas d'autre dieu qu'Allah ! )

- C'est l'effacement du polythéisme : le polythéisme est une religion.. pour les anthropologues.. À l'islam naissant il fallait éliminer le polythéisme.

- La sourate 9 explique le recours à la violence.

- Il faut recourir à l'histoire pour examiner les données de la foi - la foi qui est une construction sociale et historique.

- Par l'affirmation de foi on bouscule des siècles de polythéisme (et de présence juive et chrétienne..).

- Du temps du prophète : cette subversion par l'islam des anciens cultes a produit des bouleversements sociaux : la raison a quitté la foi islamique depuis longtemps à (telle ville), il y avait un débat autour de la raison.

MA
:
- La foi est la conscience affective et non la partie raisonnante de l'être humain.


MA : l'époque de Ibn Senna, "Avicenne", était celle de grands précurseurs qui avaient une réflexion sur le monde manifesté et le rapport au créateur.

- Le prophète a dit : recherchez... jusqu'en Chine s'il le faut, car la science est le fondement de la foi de tout musulman.

- Le savoir musulman à alimenté le savoir en Europe pendant tout le XIIe siècle.

- Il a existé des courants rationalistes critiques de la raison Islamique.
- Les diverses rationalités qui produisent la raison.

- Ce n'est pas l'intellect du Moyen Âge qui communiquait avec le ciel.

- La raison médiévale est devenue obsolète, parce que les conditions sociales faites à la raison, « citation d'un certain nombre de villes du Maghreb » sont différentes. -

- La société avait une dynamique s'appuyant sur la raison.

- Cela était venu par les classes marchandes .. Les marchands sont des gens éclairés..

- En Europe cette classe a changé l'histoire..

- Ce sont les cadres sociaux qui font vivre la connaissance.

- Voilà pourquoi la foi musulmane d'aujourd'hui est vidée de tout support..


- En latin : [color=navy] « La foi constamment en quête d'intelligibilité »


- Un mouvement en France : la riposte laïque.

- On ne peut échapper au fait que :

la réalité divine est toujours médiatisée de tous temps et partout par des acteurs sociaux, çà on ne peut pas y échapper !

GB : une construction sociale de la réalité et notamment celle du fait religieux

MA : en oui exactement, vous avez des bouquins qui sont écrits, mais malheureusement ils ne sont pas lus ou quand ils sont connus, c'est par des gens qui n'ont pas été préparés à cette lecture, malheureusement ça ne marche pas, alors on est coincés, même dans les sociétés Démocratiques Laïques Républicaines tout ce qu'on nous raconte.. Le religieux n'est pas respecté scientifiquement pour le connaître scientifiquement et le faire connaître scientifiquement au grand public par ce que c'est le grand public qui utilise justement le recours et le secours de la religion, et la religion continue de remplir cette fonction de refuge et de secours pour les marginalisés, pour les perdus, pour les etc. etc.
- bon ça c'est une fonction sociologique, elle est là, et ça n'empêche pas que cette religion n'est pas la religion qui devrait fonctionner.

GB : alors Mohamed Arkoun, y a-t-il des conditions, un terreau, des circonstances..


MA : les conditions à réunir, c'est la recherche scientifique, les sciences sociales les sciences de l'homme et de la société, c'est tout mon travail, mais appliquer la question religieuse parce que la question religieuse nous submerge.


- La religion actuelle n'est pas vraiment celle qui devrait fonctionner..

- La question religieuse nous submerge, l'Europe avait sorti la tête hors de l'eau au XIXe siècle et ne sait plus ( le faire aujourd'hui )..

- Nous sommes inondés de connaissances fausses qui viennent dans la religion pour la pervertir et la rendre dangereuse.

- On assiste à un retour du religieux sans contrôle par la raison au niveau des masses.

- On ne connaît pas encore le secret du religieux, la religion et la politique..

[color=purple]- La foi en quête d'intelligibilité
.. en islam elle n'est plus intelligible, car on n'a appris que les rituels accompagnés d'une culture populiste.

- Au Maghreb on avait autrefois une culture populaire !


- De nos jours il n'est plus possible de traduire en arabe le mot même d'humanisme..
Le mot "hadab" n'est plus traduit que par "littérature".


[color=navy]
merci Mohamed Arkoun, merci en tout cas de ce tour d'horizon et de ces mots forts..


---------------------------------


[color=purple]ouvrages du professeur Arkoun :


GB : Et celui dont vous avez parlé :

"Humanisme Et Islam", sous-titré "[color=teal]combats et propositions
", traduit en arabe.
Cette Introduction historique à la question humaniste est capitale..

Eh bien, aujourd'hui même le nom, le concept d'humanisme, il a fallu trouver un néologisme en arabe, parce qu'on ne peut pas dire l'hadab, aujourd'hui "hadab" signifie "littérature"


GB : Je continue à présenter vos ouvrages :

L'ABC de l'islam, de Mohamed Arkoun,

MA : pour sortir des clôtures dogmatiques, c'est dans les clôtures dogmatiques que la foi s'étiole ! C'est aux éditions Grancher

GB : "La pensée arabe", aux presses universitaires de France.


MA : c'est un ouvrage ancien qui en est à la huitième édition, ce qui prouve qu'il résiste au temps !

GB, et qu'il est toujours d'actualité..

MA, absolument !



-------------------------------- fin de l'émission du 19/9/2010 ---------------------------------




[color=green]- pris en note et mis en page texte par L2L






[color=#336666]Shalom, Salam, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ




[color=beige].

_________________
la fleur aux sept couleurs est la clé des 7 rayons..


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 6 Oct 2010 - 16:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lamadelama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: ici
Masculin

MessagePosté le: Mer 6 Oct 2010 - 16:40    Sujet du message: sagesses d'Islam, et Bouddhiste.. Répondre en citant

sagesses d'Islam, et Bouddhiste..


Dans le cadre des "Sagesses des Nations".. qui comme on dit : nous "tiennent à Coeur", je rafraîchis l'info donnée en fin d'un long article que DJ avait mis en 2007 sur ce site..


dont le lien, (pour les personnes qui voudraient éventuellement le noter.. ou s'y rendre..).. était ..... :

http://shanti2208.free.fr/Forum/index.php?topic=282.msg645#msg645




- voilà :

Emission Voix Bouddhistes du 21 Janvier 2001 par le lien direct => < Dialogue avec l'Islam >

sur un thème commun : "les pélerinages"


Invités : Lama Sherab
et Ghaleb Ben Cheikh
: http://www.bouddhisme-france.org/voix_bouddhistes/detail_des_emissions/010121.htm


- ceci démontrait déjà (en 2001), s'il en était besoin, que la sagesse existe dans et entre les religions, quelles que soient leurs apparentes différences.. merci encore aux deux invités de ce jour là.. bénis soient-ils pour l'exemple donné..



ajoutons cette page utile à connaître, tant les infos y abondent ....... :
[b]http://www.bouddhisme-france.org/archives/voix_bouddhistes/



[color=navy]merci, L2L



.
_________________
la fleur aux sept couleurs est la clé des 7 rayons..


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:12    Sujet du message: Islam, la foi et la raison..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> carnets ésotériques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky