Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Inde : Coca Cola n'en finit pas de guerroyer

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 19 Nov 2009 - 00:27    Sujet du message: Inde : Coca Cola n'en finit pas de guerroyer Répondre en citant

.
Inde :
Coca Cola n'en finit pas de guerroyer



PRIVATISATION DANS LE MONDE
Inde : Coca Cola n'en finit pas de guerroyer
La colère et les ressentiments envers Coca cola montent partout en Inde, c'est pourquoi les activistes aux Etats-Unis tentent de faire pression sur la multinationale pour qu'elle change sa ligne de conduite dans les secteurs ruraux. Ce qui ne semble pas être encore gagné.


Coca cola reste la cible principale des attaques
Inde : Coca Cola n'en finit pas de guerroyer
Lors de la dernière assemblée des actionnaires, dans le Delaware, les activistes ont exigé que la société révèle sa situation financière en Inde, qui semble être difficile. Pour l'instant ils n'ont reçu aucune réponse positive de la société.

Malgré d'énormes efforts pour améliorer son image auprès du public avec l'aide de la publicité, Coca cola reste la cible principale des attaques que mènent des groupes de défense des droits de l'homme en Inde. La multinationale est accusée de violer les droits des communautés locales en leur confisquant leur accès à l'eau.


Coca cola est coupable et donc responsable des sérieux problèmes qui affectent la vie et l'économie des paysans,
Inde : Coca Cola n'en finit pas de guerroyer
La vague de chaleur, il y a quelques semaines, à pousser les habitants de plus d'une vingtaine de 20 villages à se rendre dans la ville de Mehdiganj, en Inde du Nord, pour organiser une surveillance informelle des activités de pompage de Coca cola, ils ont appelé le gouvernement à fermé son usine d'embouteillage.

Une situation identique dans le désert de l'Etat du Rajasthan, confronte les habitants d'une cinquantaine de villages au manque cruel d'eau, dont ils rendent, Coca Cola, responsable en raison de ses opérations de pompage

Des rapports officiels confirment que les niveaux d'eau, dans ce secteur, ont baissé de plus de 10 mètres depuis 2001, date à partir de laquelle la société a commencé ses opérations.

Dans l'Etat du Tamil Nadu, au Sud de l'Inde, des milliers de personnes organisent une série de protestations contre les projets de Coca cola d'établir une nouvelle usine dans la ville de Gangaikondan. Les militants craignent que les futures opérations d'embouteillage ne provoquent la pollution des sols et le manque d'eau.

Pour Amit Srivastava du Centre de Ressource de l'Inde, un groupe de plaidoyer des droits des paysans et des communautés locales : "Coca cola est coupable et donc responsable des sérieux problèmes qui affectent la vie et l'économie des paysans," "Plus Coca Cola traîne à reconnaître la situation en Inde et à poser les vraies questions, plus sa responsabilité financière augmente" Des milliers de villageois, dont le gagne-pain a été affecté par les activités de Coca Cola, exigent que la société supporte le coût financier de leurs pertes.


Srivastava, s'est adressé aux actionnaires de Coca cola, leur a présenté les doléances des communautés indiennes, et leur a souligné les méventes de Coca cola en Inde
Inde : Coca Cola n'en finit pas de guerroyer
Srivastava, s'est adressé aux actionnaires de Coca cola, leur a présenté les doléances des communautés indiennes, et leur a souligné les méventes de Coca cola en Inde qui n'ont pas atteint les profits annoncés qui sont au premier trimestre de cette année d'1 milliard de $
Le volume des ventes en Inde a coulé ces derniers mois. La société se heurte aussi à un déficit de son image parmi le grand public, les étudiants et les syndicats dans de nombreuses parties du globe, y compris aux Etats-Unis et en Europe.

Aux Etats-Unis, les activistes prétendent que plus de 100 collèges et universités ont déjà mis au point des programmes anti-coke et environ une vingtaine d'écoles ont interdit leurs produits dans leurs locaux ou ont cassé leur contrat d'exclusivité contracté avec la multinationale.
En Europe Aussi, les étudiants font pression pour casser les contrats d'exclusivité avec la société.
Pour sa part, la société multimilliardaires en dollars refuse de porter la responsabilité directe des pratiques douteuses constatées en Inde, soutenant que dans chaque pays l'entreprise est une affaire locale." Ce système fonctionne avec environ un million d'employés dans presque 200 pays dans le monde entier.

En Inde, la société a essayé de dévier les critiques en transformant son image marketing en une société d'entraide. Mais il semble que même sur ce front elle ait été défaite par les activistes.

La semaine dernière, par exemple, la société a subi une attaque majeure quand son porte-parole et star de "Bollywood" Aamir Khan a annoncé qu'il examinerait sérieusement les questions concernant les activités de Coca cola en Inde.

Coca cola a normalement essayé de calmer ses critiques en Inde en suggérant que des programmes de récupération d'eau de pluie permettent de remédier au manque d'eau, mais les activistes ne croient pas à un tel raisonnement.

Pour Srivastava, "les faits autour des activités de Coca cola parlent d'eux-mêmes,". "Nous suggérons que la société repense son approche à la campagne. Elle doit reconnaître qu'elle fait partie du problème et ce serait le premier pas à accomplir," a-t-il ajouté. "

Jusque-là la campagne qui montre Coca Cola responsable continuera à coûter des millions à la société et à ternir profondément son image . "

Traduction bénévole : SDT



http://www.acme-eau.org/Inde-font-color-red-Coca-Cola-n-en-finit-pas-de-gue…

.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 19 Nov 2009 - 00:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 19 Nov 2009 - 00:31    Sujet du message: Inde : Coca Cola n'en finit pas de guerroyer Répondre en citant


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 10 Mar 2012 - 18:24    Sujet du message: Colorant cancérigène : Coca-Cola obligé de modifier sa recette Répondre en citant

.

Colorant cancérigène :
Coca-Cola obligé de modifier sa recette



Le soda le plus vendu au monde va devoir modifier sa recette secrète, nous apprend Discoverynews. En cause : une substance chimique, le 4-methylimidazole (4-MEI), qui sert à colorer la boisson, mais également d'autres sodas, les sauces soja et certaines bières.

C'est le Centre pour la science dans l'intérêt du public (CSPI), une association américaine de défense des consommateurs qui a donné l'alerte il y a plus d'un an. En février 2011, l'association demandait à l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) de l'interdire purement et simplement de tout produit alimentaire.


DÉSACCORD CHEZ LES SCIENTIFIQUES

Le problème, c'est que la communauté scientifique n'arrive pas à se mettre d'accord sur la dangerosité du 4-MEI. En s'appuyant sur une étude menée chez des rongeurs, l'administration américaine indique qu'il faudrait boire plus de 1 000 canettes par jour pour être exposé. De son côté, le CSPI avance de nouveaux tests, qui prouveraient au contraire la nocivité de la substance. Selon l'association, la substance cancérigène se formerait lorsque l'ammoniac et/ou les sulfites sont utilisés avec le 4-MEI pour donner aux sodas leur couleur brune.

Le CSPI a effectué des prélevements d'échantillons de différents sodas achetés à Washington. D'après ces résultats, le Coca-Cola contiendrait de 142 à 146 microgrammes de 4-MEI dans l'équivalent d'une canette américaine (12 onces, soit 35 cl), le Coca-Cola light de 103 à 113 microgrammes et le Pepsi de 145 à 153 microgrammes. Bien au-dessus des nouvelles limites fixées par l'État de Californie, pour qui le niveau maximum conseillée est de 29 microgrammes consommé sur l'ensemble d'une journée. Au-delà de cette limite, le fabriquant doit faire apparaître une message d'avertissement sur le produit.

En Europe, la législation est moins contraignante. En 2008, l'Union européenne, dans une directive établissant les critères de pureté scientifiques pour les colorants pouvant être utilisés dans les denrées alimentaire, a fixé la limite légale à 250 milligrammes de 4-MEI par kilogramme (ce qui ferait plus de 80 000 microgrammes par canette !). Une réglementation des colorants caramels qui a été rééxaminée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) en mars 2011. A la suite d'un examen de la littérature scientifique sur le 4-MEI, l'EFSA a estimé que les concentrations maximales établies par l'Union européenne offrait "un niveau de protection suffisant".

"TOUT SAUF DU CARAMEL ORDINAIRE"

A des fins de plus grande transparence, le CSPI demande que la lumière soit faite sur les étiquettes. Et de renommer le colorant contenant du 4-MEI "colorant caramel issu de l'ammoniac et du sulfite" ou "colorant de caramel chimiquement modifiée". "En lisant 'colorant caramel', de nombreux consommateurs pensent que c'est coloré avec du caramel, mais cet ingrédient n'a rien voir avec un caramel ordinaire", explique Michael Jacobson, le président de l'association de défense des consommateurs CSPI. "C'est un concentré de produits chimiques brun foncé qui n'existe pas de manière naturelle", poursuit-il.

Face à cette levée de bouclier, mais surtout pour éviter de voir apparaître des messages d'avertissement sur ces cannettes, Coca-Cola s'est engagé à changer sa recette. "La compagnie a demandé à ses fournisseurs de caramel de faire le nécessaire afin de satisfaire les exigences de l'Etat de Californie", a indiqué Diana Garza Ciarlante, une porte-parole du groupe. Pour autant, Coca-Cola nie fermement que le 4-MEI soit dangereux pour la santé.

Si la recette évolue aux États-Unis, pas question pour autant de retirer le 4-MEI. Les fournisseurs de Coca-Cola ont expliqué qu'ils modifieraient le processus de fabrication de manière à réduire simplement sa présence et respecter la législation. Les consommateurs ne devrait même pas sentir la différence, assure le géant américain.


Pauline Pellissier.


Source :
LEMONDE.FR | 08.03.12 |
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:55    Sujet du message: Inde : Coca Cola n'en finit pas de guerroyer

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky