Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Cri d'alarme des associations de lutte contre les violences conjugales

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours -> articles sur le net
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 23 Aoû 2009 - 13:39    Sujet du message: Cri d'alarme des associations de lutte contre les violences conjugales Répondre en citant

« le: 21 Août 2009 à 14:36: »


Cri d'alarme des associations de lutte
contre les violences conjugales


Mercredi 19 Août 2009 -
Karine Maillot







Le collectif "Colère", qui vient d'être mis en place le 8 août dernier et qui regroupe 28 associations de lutte contre les violences conjugales, fait un appel solennel à la mobilisation générale pour une prise de conscience face à un phénomène qui met en péril l'épanouissement des générations futures : la violence intrafamiliale.




Vingt huit associations (Cevif, Chancégal, ARIV, Ligue des droits de l'homme, Femmes solidaires, UFR...) se sont réunies en collectif dans l'espoir que leur voix soit entendue, et former "une force de pression et de proposition" déclare Thérèse Baïllif, présidente du Cevif ( collectif pour l'élimination des violences intrafamiliales).

"Colère" se dit préoccupée par la montée de la violence envers les femmes au sein de la famille. "Il faut une prise de conscience profonde" lance Thérèse Baïllif, qui craint que la société ne "tombe en décadence, car il y a trop de souffrances" regrette la militante, qui rappelle que la famille est à la base de la construction de la société. "La problématique n'est pas reconnue comme une priorité. Les pouvoirs publics ne mesurent pas les retombées dans la société, dans l'éducation, dans le travail et dans la vie familiale. Des enfants qui vivent dans la violence développent des traumatismes".

"Colère" interpelle donc les pouvoirs publics et politiques, afin que ce phénomène ne soit plus banalisé. "Les agents qui accueillent les femmes battues dans les commissariats doivent être formés. Quelle déception et quelle déconvenue pour une femme qui se retrouve face à des personnes qui refusent de prendre sa plainte, alors qu'elle a souvent pris des mois, voire des années avant de faire le premier pas" souligne Geneviève Payet, présidente de l'association ARIV (Antenne Réunion de l'Institut de Victimologie). "Le certificat médical ne doit plus être une pièce maîtresse du dossier. Lorsque nous accueillons les femmes qui viennent vers nous, nous ne leur demandons pas une certificat médical car si elles viennent vers nous, c'est qu'elles sont en souffrance. La souffrance est d'abord psychologique et ça ne laisse pas de traces visibles" indique la fervente militante. "Il est nécessaire que ces femmes soient ensuite accompagnées jusqu'à la fin du jugement, car elle sont dans une démarche de reconstruction".

Chaque année, l'association Cevif demande dans une motion qu'elle remet à la Préfecture, la désignation d'un élu référent dans chaque secteur, qui représenterait les associations qui défendent les intérêts des familles. "Il n'y a pas de vraie volonté politique. Nous demandons qu'il y ait un élu référent de proximité avec des moyens dans chaque secteur (...). Nous sommes tous un peu responsable de ce qui se passe".






.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 23 Aoû 2009 - 13:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Dim 23 Aoû 2009 - 13:40    Sujet du message: Cri d'alarme des associations de lutte contre les violences conjugales Répondre en citant

« Répondre #1 le: 21 Août 2009 à 21:09: »



Salut à tous!

Dans cet article, je relève: "La souffrance est d'abord psychologique et ça ne laisse pas de traces visibles"

Je la relève car cette violence là ne touche pas que les femmes. Les enfants et les hommes en sont également victimes et cela est "monnaie courante". La Justice dans ses décisions qui ne font "qu'ouvrir le parapluie" pour s'abriter derrière des procédures se travestit ainsi de bonne conscience pour ces violences infligées aux enfants et dont les conséquences, bien que reconnues par les psychologues, font l'objet d'une "politique de l'autruche" révoltante de la part de la "justice".

Quant aux conséquences qu'elles peuvent avoir pour les hommes, elles sont purement et simplement ignorées, voire méprisées.

La violence a augmenté globalement dans notre société et c'est globalement qu'elle doit être traitée. Si bien des plaintes ne sont pas enregistrées, c'est pour maintenir les chiffres des sondages utilisables pour les politiques et non parce que ce sont des femmes qui portent plainte. A titre d'exemple, la plainte des hommes séparés pour non-présentation d'enfant sont systématiquement écartées, gommées...

La répression ne fait que s'occuper de conséquences dont les causes sont soigneusement maintenues sous silence et ne constitue pas une solution à elle seule. Tant que le statut des avocats (profession libérale qui, à ce titre, a pour but l'enrichissement et non la justice) dont les conflits constituent un fond de commerce à pérénniser ne sera pas révisé, notre société restera exposée aux dérapages tels que la "mode" consistant à porter plainte pour abus sexuels et autres, et cela doit également être traité globalement.

La démarche de ce collectif "colère" expose aux risques d'une "guerre des sexes" aux conséquences regrettables. Bien des hommes aujourd'hui sont systématiquement traités comme suspects pour le seul motif qu'ils sont des hommes et bien des associations ("SOS papa" etc...) se battent pour un regard objectif de la part de la "justice". La création de ce collectif risque d'accentuer un problème déjà difficile si la recherche d'une solution, la demande faite aux élus n'est pas globalisée. Tant que la demande d'une justice plus juste n'unira pas hommes et femmes pour faire de cette demande une exigence, ce type de démarche reste une "planche savonneuse" dont ceux qui mesurent le bien et le mal en "ça rapporte - ça ne rapporte pas" feront, hélas, leurs choux gras.

Avec le coeur,

Lanou


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:44    Sujet du message: Cri d'alarme des associations de lutte contre les violences conjugales

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours -> articles sur le net Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky