Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Santé - Les secrets de la tisane de Maylis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> santé, soins
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 22 Aoû 2009 - 20:01    Sujet du message: Santé - Les secrets de la tisane de Maylis Répondre en citant

« le: 11 Août 2009 à 20:03: »



Santé - Les secrets de la tisane de Maylis

Sud-Ouest Landes Vendredi 07 Aout 2009
 




BIEN VIVRE.  
Depuis 50 ans, les moines de Maylis produisent une tisane aux vertus thérapeutiques à partir d'une plante aux secrets impénétrables



 


Les moines de l'abbaye de Maylis (ici Frère Raphaël et Père François), cultivent le lépidium dans leur jardin de 6 000 m2. (Photo Jean-Louis Tastet)




Ceux qui en boivent le disent : la tisane de Maylis a quelque chose de miraculeux. Problèmes digestifs, rénaux ou urinaires : la tisane produite par les moines du village aurait des propriétés guérissantes. Et la culture de cette plante est une longue histoire...

« Ora et labora »  


C'est en 1946 que les moines bénédictins qui forment aujourd'hui la communauté de Maylis s'installent dans l'abbaye. Chaque année, ils observent la venue d'un rebouteux d'Hagetmau qui récolte une plante dans les jardins de l'abbatiale : le lépidium. Cette plante qu'il ne trouve nulle part ailleurs, il l'utilise pour guérir toutes sortes de maux. C'est cela qui inspire à la communauté des moines l'idée de la cultiver et d'en commercialiser le produit. Aujourd'hui, voilà plus de cinquante ans qu'ils travaillent cette fameuse plante dans leur jardin bien garni, sur une surface de près de 6 000 m².


À l'abbaye, le responsable de la tisane s'appelle Frère Raphaël. C'est lui qui s'occupe de la culture et qui travaille le sol avec un tracteur. Rien à semer, la plante pousse toute seule, comme par magie, du moment que l'on n'en n'arrache pas les racines.

Ici, l'utilisation de produits chimiques est proscrite. Le sarclage se fait à la main à plusieurs moments de l'année. En juin, vient le temps de la récolte. Les feuilles et les fleurs de lépidium sont ensuite séchées, ce qui permet à la plante de conserver la vivacité de sa couleur.

Hachage, tri, cela ne prend qu'une journée à la plante récoltée pour être mise en sachet. La tisane doit encore être expédiée. Car la vente par correspondance représente la majeure partie de l'écoulement de la production.


Même si à Maylis, la prière reste l'activité principale, à laquelle les moines s'adonnent sept fois par jour, la formule des bénédictins ne dit-elle pas « ora (prie) et labora (travaille) » ?

Autrement dit, le travail est partie intégrante de la vie monastique. Les 21 membres de la communauté ont besoin d'un gagne-pain. Et la production de la tisane n'est pas leur unique activité : les moines fabriquent aussi une cire encaustique qui fait leur renommée.



Bienfaits thérapeutiques


Si on la goûte à peine cueillie, la feuille de lépidium a une saveur pour le moins surprenante, entre le wasabi et la moutarde. Pris en décoction en revanche, le lépidium perd de son piquant.

Les moines disent pour la décrire que leur tisane a « un goût de foin un peu fade ». Assurément donc, ce n'est pas pour son bon goût que ses consommateurs en boivent.


En fait, la plante est source de nombreux bienfaits thérapeutiques. En témoignent moultes expériences de consommateurs depuis des années.

Coliques néphrétiques, calculs rénaux, prostate ou encore cholestérol ne résisteraient pas à une cure de tisane de Maylis. Conseillée par un ostéopathe palois, préconisée par les phytothérapeutes au changement de saisons, la tisane réussit parfois là où la médecine moderne échoue.

Ainsi, un individu qui souffrait d'une infection urinaire incurable avec des antibiotiques a été guéri après une cure de tisane. Sur le sachet, on peut lire également que la tisane stimule les fonctions digestives et qu'elle a des effets bénéfiques sur la peau.

Les moines de l'abbaye préconisent de la consommer en cure de 18 jours à raison de 4 tasses par jour. Néanmoins, parler d'effets thérapeutiques est interdit par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), qui réserve ce terme à tous les produits médicaux. La tisane de Maylis, c'est comme une recette de grand-mère.


Les premiers consommateurs du breuvage sont les moines eux-mêmes. « J'en prends un bol tous les matins », avoue le Père François. « C'est bien quand on a travaillé dur pour éviter les courbatures. » Et après quelques heures de sarclage, rien de mieux qu'un bol de la tisane pour laquelle on travaille si dur.


Connu par les Incas, le lépidium serait actuellement cultivé au Pérou. Et peut-être aussi en Asie. « Nous avons découvert par hasard un livre de pharmacopée chinoise qui préconisait d'utiliser la plante comme condiment dans la salade »... pour relever un peu le goût. Comme quoi, le lépidium ne manque pas de ressources.



Secret divin


On dit que c'est un missionnaire venu d'Asie qui aurait apporté le lépidium à Maylis vers 1900. Une autre version raconte que la plante serait arrivée à la même époque d'Angleterre. Libre à chacun de croire l'un ou l'autre.


Et si l'on ignore d'où vient cette plante, on ignore aussi d'où viennent ses vertus... « Nous avons essayé à deux reprises de faire faire des analyses de la composition de la plante. Mais les deux fois, nous avons eu de mauvaises surprises.

La première, le moine qui a recueilli les résultats est parti subitement et nous ne l'avons jamais revu.

La deuxième, nous avons fait appel à un autre laboratoire, qui s'est fait voler tous ses ordinateurs au moment d'avoir les résultats...

Du moins c'est ce que l'on nous a dit. » C'est comme s'il était impossible de percer les secrets du lépidium... Depuis, l'idée de découvrir la composition de la plante est restée en suspens.


Résultat, le lépidium continuera de cultiver un mystère impénétrable.



Auteur : Marion feutry  




lien source : 
 




.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 22 Aoû 2009 - 20:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> santé- et vie en société -> santé, soins Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky