Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Quand héros (héroïne) rime avec initié (e)..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> enseignements de Lamadelama -> Petites notes de Lamadelama
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 11 Aoû 2009 - 12:19    Sujet du message: Quand héros (héroïne) rime avec initié (e).. Répondre en citant

« le: 20 Octobre 2007 à 04:03: »

.


Quand héros (héroïne) rime avec initié (e)..



- Héros de la vie, des romans initiatiques (qu'ils soient reconnus comme tels ou non..), dans l'histoire ou dans les histoires romancées, du futur comme de l'avenir.. (supposé), les héros sont le plus souvent des initiés.. même quand leur héroïsme n'est connu que du spectateur (cas du héros télévisuel ou cinématographique..), je pense là par exemple au "berlusiau" d'un téléfilm canadien, qui était un initié s'ignorant lui même, et vrai héros du feuilleton dans lequel ceux qui se croyaient les gens bien ne l'étaient guère et les héros professionnels patentés.. soldats ou policiers et édiles des bourgades du coin.. ressemblaient plus à ce qui fait honte à l'humanité d'avoir à les compter dans ses rangs..

- Voici ci-dessous une héroïne d'un film de < Marcel Carné > très connu, à laquelle l'histoire a totalement failli, ainsi que la presse spécialisée de l'époque, c'est pour rétablir la justesse des rôles que nous écrivons ici ces quelques notes sur la vie et l'influence de "Renée" dans le film "hôtel du Nord".. avec Arletty - Jouvet, et la véritable "héroïne".. de cette histoire : "Renée", interprétée par l'actrice Annabella.


lien (très complet et passionnant à lire) sur : Hotel Du Nord =>




<<<> o <<<> o <<<> o O o <<<> o <<<> o <<<>



- En fin de film, le propriétaire de l'hôtel du nord dit à Renée, la jeune fille qui est l' héroïne réelle de l'histoire (et non Raymonde, interprétée par Arletty) : on vous regrettera, vous allez nous manquer.. etc. et il apparaît évident au spectateur averti (par la perception "intérieure"..), que ce n'est pas une parole "en l'air", mais bien l'expression d'un ressenti si absolument authentique, avec lequel il est tellement profondément en accord, que l'idée même de l'oubli est tout simplement impossible.. et que le souvenir marquera pour toujours l'existence de ces personnages..

- C'est souvent l'effet produit par bien des personnalités avancées (ayant "intégré" la vie dans les "3 corps" : physique, astral et mental..), sur les personnalités moyennes de l'humanité "ordinaire", c'est à dire : normale.. Ces dernières se comportent comme si (et c'est bien de cela dont il s'agit), comme si elles avaient besoin du surcroit d'énergie vitale déversée par le héros (en l'occurrence l'héroïne..), tout en la craignant.

- Les gens qui sont amenées par les évènements de la vie (et par karma, ou le destin, objet du temps souverain..), ces personnes sont "accélérées" par les vibrations plus puissantes de celles-ci, elles bénéficient d'une stimulation, (quelquefois même : d'une hyperstimulation..), se trouvent "renforcées", tout en s'en trouvant aussi parfois quelque peu "dérangées".. leur développement spirituel s'en trouve stimulé et il se trouve que beaucoup le sentent bien au fond d'elles mêmes.

- Les deux scènes finales illustrent encore plus et mieux ce phénomène, "Edmond" .. Robert lui-même, homme du milieu, proxénète pourtant au-dessus du lot, manifestant (extériorisant..), une "présence" supérieure à la moyenne, se rend bien compte qu'il a côtoyé une femme qui le surclasse nettement, et que sa vie à lui en a été "éclairée", stimulée, bonifiée en quelque sorte.

- Le cas de Renée et de son amant, elle surtout, tellement supérieurs à leur milieu ambiant (du moment..), que la vie là, parmi ces gens, leur est tout simplement devenue.. insupportable.


<<<> o <<<> o <<<> o O o <<<> o <<<> o <<<>



- il est fréquent que les "héros" de films soient en fait des initiés, souvent à peine "camouflés", ou rendus moins "visibles" par l'intrigue, ou le "suspens" de l'histoire, que celle-ci soit authentique ou pas, elle est d'ailleurs assez souvent "inspirée" par des événements réels.. pas forcément héroïques eux, ni si clairement initiatiques.. mais aussi parfois davantage que le roman ou le film qui en a été tiré..


Shalom, Salam, Shanti, . . . . . . lamadelama


[color=white].

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Dernière édition par damejane le Mar 11 Aoû 2009 - 12:21; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Aoû 2009 - 12:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 11 Aoû 2009 - 12:20    Sujet du message: Quand héros (héroïne) rime avec initié (e).. Répondre en citant

« Répondre #1 le: 31 Juillet 2009 à 14:58:

Re : Quand héros (héroïne) rime avec initié (e)..


.



- deux années plus tard, disons, ( en provisoire conclusion ? ) ....... :


- une pratique utile et bien "moderne" serait de s'habituer à reconnaître le véritable "héros" de chaque histoire et de savoir retrouver à travers les faits et les attitudes, ce qui en eux est propre à l'initié.. ce n'est pas si difficile dès lors que l'on y est sensible et attentif, et permet de reconnaître en soi la "tendance" comme la "tension" initiatique qui sont la marque même de l'initiation, une tension vers le haut permanente ou quasi-permanente, une tension "énergétique" étroitement dépendante de la motivation que provoque en "retombée.." comme en effet "secondaire".. la "divine insatisfaction" qui est elle aussi le propre de chaque initié ou aspirant à l'initiation.. et qui impressionne si fortement les contemporains et l'entourage de chaque initié..

- Reconnaître l'initié(e) dans le héros du média choisi, livre, film, théâtre, opéra, dans ce dernier cas, on y est fortement aidé par la mise en scène fortement centrée sur le héros.. qui est le principe même de cet art.. les grands personnages, héros de l'opéra, ont une "présence" scénique si extraordinaire que les publics sensibles et attentifs peuvent percevoir et parfois même : prendre la mesure de la vibration porteuse de divin, à travers le rôle et l'acteur, qui en devient héroïque à son tour et entre dans le processus initiatique plus aisément que s'il avait dû ne s'en tenir qu'à ses seules aptitudes.. si en la matière l'habit ne fait pas le moine, il en favorise en tout cas la "prise d'habit", c'est à dire : d'aura.. car l'aura héroïque est toute proche de l'aura initiatique.. la différence vibratoire est minimale et ne demande qu'à être franchie, d'autant pour ce faire que le "héros" bénéficie dans l'opéra, de l'énergie mise en mouvement par le rôle lui-même, ce qui le "booste" singulièrement et le met sur la voie de la recherche et de la découverte intérieure..

- les mondes "intérieurs" sont en effet bien plus grands que les 3 mondes.. connus de tous, et la "promesse de l'aube.." de leur découverte, qui a lieu en rencontrant pour chaque être humain son "dieu" intérieur, ils sont les mondes supérieurs et marquent et impressionnent comme tels tous ceux qui entrant en contact avec un héros (ou héroïne..), initié(e), ont réalisé qu'en eux aussi se trouve la porte des cieux.. accessible par l'attention, la concentration, la prière, la méditation, mais toujours après le service rendu aux autres, aux frères sur le sentier de ce pélerinage vécu dans l'aventure humaine sur ce champ d'expérimentation qu'est notre vie dans la forme !


- en cela le héros, l'initié est le guide qu'on attendait, l'exemple qui a osé faire les premiers pas et mène la marche en avant vers l'avenir de notre humaine nature.. le percevoir et le comprendre fait de chacun un futur aspirant au sentier, car l'aspiration résulte de la conscience que l'on a de notre "divine insatisfaction".. l'aspiration amène à entreprendre de cheminer en compagnie des héros et des initiés plus avancés.. nos, Vos frères..






Shalom, Salam, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ





.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:47    Sujet du message: Quand héros (héroïne) rime avec initié (e)..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> enseignements de Lamadelama -> Petites notes de Lamadelama Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky