Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
la réalité du rêve

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 4 Sep 2008 - 21:36    Sujet du message: la réalité du rêve Répondre en citant

Salut à tous!

Le rêve révèle
Le rêve élève
Le rêve revêt la réalité psychique
d'images symboliques

Le bien être ne peut être que par l'harmonie entre ce que nous sommes intérieurement, en accord avec la réalité psychique, et l'expression quotidienne objective. Le rêve est le trait d'union entre ces deux dimensions.

Comprendre sa vie onirique, c'est entendre les indications émanant de l'intérieur.

Dans certaines cultures du monde, raconter le rêve est à ce point important que certains "grands rêves" ( par leur contenu archétypique concernant la communauté) font l'objet de la réunion de tous pour qu'ils soient discutés car ils peuvent motiver des décisions importantes pour la collectivité.

Je vous invite à partager ici cette manière d'aborder le rêve, afin d'aborder ensemble la notion de conscience de Groupe sous cet angle particulier.

Fraternel partage!

Lanou.
.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Sep 2008 - 21:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 4 Sep 2008 - 21:37    Sujet du message: la réalité du rêve Répondre en citant

.
Bonjour à toutes et à tous,

En effet Lanou, le rêve reflète une certaine réalité intérieure de l'homme et de la femme encore sous la dépendance de l'inconscience. A propos de ce thème, j'aimerais insister sur la "continuité de conscience" qui valide, entre autre, le fonctionnement de l'homme total, Celui dont le mécanisme est constitué de 22 rouages harmonieusement efficients. Je parle de la troisième initiation ou première initiation hiérarchique... La continuité de conscience est le simple fait que l'homme, la femme, ne tombent pas dans les bras de Morphée en toute inconscience, mais pleinement conscient du passage d'un monde physico-atomique à un autre... onirique.

Cela étant, j'en profite également pour partager quelques uns de mes rêves si caractéristiques...

Commençons par des rêves d'enfance qui, pendant des années (entre 7 et 10 ans) se répétaient régulièrement voire tous les soirs... Ils étaient quatre.
Le premier concerne le "lit gris" sur lequel je dormais ; je me trouvais dessus, seul au milieu de l'océan, isolé dans cette immensité aqueuse, je regardais autour de moi, il n'y avait rien sauf quelques ailerons de requins qui se déplaçaient autour de moi. Je restais donc là, il ne se passait rien sauf peut-être la peur plus ou moins affirmée des requins.
Dans le deuxième rêve, j'étais chez ma grand-mère, dans son parc de plus d'un hectare... En fait je me planquais dans la brouette avec laquelle on ramasse l'herbe et les feuilles mortes. Il y avait, au fond du parc, derrière les bambous, des yeux rouges qui m’effrayaient. Au fond de la brouette, j'avais peur et lorsque je regardais par dessus pour vérifier la présence des yeux rouges, ils s'approchaient toujours un peu plus... Au fur et mesure de mes tentatives de vérifications, ils étaient toujours un peu près de moi jusqu'à la dernière vérif pour laquelle la bestiole me sautait dessus. C'était un renard et je me réveillais ensuite. J'ai souvenir de peur intense lorsque j'étais blotti au fond de la brouette.
Le troisième rêve concerne un grand hangar dans lequel se trouvaient beaucoup de machines à laver, j'étais poursuivi (je ne me rappelle plus par qui ou par quoi), je ne pouvais sortir de là... Au bout du compte, je me retrouvais dans une des machines à tourner sans cesse ! Ce rêve, c'est celui que je faisais le moins souvent.
Dans le quatrième rêve, le plus fréquent, j'étais dans une forêt, certainement en fin d'automne car les arbres n'avaient plus de feuilles et je courais sans connaître la raison. Au bout d'un certain temps, les branches des arbres m'accrochaient les vêtements et me maintenaient en place, j'étais donc bloqué... A ce moment là, des gros champignons (des cèpes) s'élevaient tout autour de moi jusqu'au ciel et formaient ainsi une prison dans laquelle j'étais retenu. Les champignons avaient des queues au moins de la taille des troncs d'arbres ! Ce rêve a été le plus marquant pour moi puisqu'il a engendré une "peur des champignons". C'est un peu ridicule, mais c'est ainsi, et lorsque je me promenais dans la forêt ou dans les près, je pouvais être "surpris" par les champignons et crier de peur !!! Avec le temps bien sûr, la phobie s'estompe vers 25 ans. Mais j'ai encore (instinctivement) du mal à toucher ou à ramasser un champignon en terre.
Voilà, j'ai fait ces rêves des centaines de fois, quotidiennement et plus ou moins alternativement pendant plusieurs années.

Plus tard, les rêves ont pris une autre tournure, je dirais dans le reflet d'un combat incessant en moi et d'un contrôle de plus en plus pertinent de mes véhicules ; du moins c'est ainsi que je les interprète.
En général, il s'agit de guerre civile, en Afrique, en Europe... partout où les hommes se battent. Des situations très complexes politiquement et socialement. Le plus interressant est sans doute l'approche du rêve car dans tous les cas, je possède une certaine liberté d'action... je veux dire que je peux par exemple, si la situation est très dangereuse, passer à travers le plafond d'une maison et m'envolais dans le ciel pour m'écarter du danger ; ou bien passer à travers une falaise, c'est à dire me planquais dans la pierre, la pénétrer ; ou bien lorsque les "méchants" se présentent à moi, après une poursuite qui m'envahit bien sûr, m'arrêter, me retourner vers eux et leurs dire : "vous pouvez tirer, je ne risque rien car je rêve !" En général, dans ce cas, ils disparaissent. Il m'arrive aussi de me réveiller volontairement lorsque le danger manque de vigueur car je m'ennuie dans le rêve, c'est bizarre mais c'est ainsi.
Dans les cas ci-dessus j'avais une vingtaine d'années.
Autour de mes trente ans, j'aimerais m'arrêter sur une situation particulière. Au cours d'une énième poursuite de rue et de combat en tous genres, je me réfugie chez moi (qui ne ressemblait pas au vrai chez moi) avec toutes les difficultés du monde, je ferme la porte et je me barricade avec les meubles. Mais les "méchants" cassent la vitre des portes fenêtres et entrent en toute hâte avec des machettes et beaucoup d'agressivité. Je n'avais plus aucune solution, pas même celle de me dire que je suis en train de rêver... Alors je me redresse, et je "lance du fond du cœur" un AUM digne des vibrations les plus hautes et là, en une fraction de seconde à quelques mètres de moi, les "méchants" s'évaporent littéralement. Il me reste un souvenir très vif de cette situation.

Voilà, je pense que les "méchants" sont une facette de moi-même, c'est ainsi que je le vois.

Pour l'occasion, je cite D.K et L.C dans "d'un point de vie ésotérique" édité en 2007 :
"[...] on pourrait dire que dans le rêve on ne se souvient que du plan où l'on se trouve. [...]"
D.K parle ensuite à ceux qui disent contrôler leurs rêves :
"[...] Dans ces cas là, il s'agit d'un état intérieur connu et rejeté, la personne connaît parfaitement son problème mais en refuse l'acceptation dans sa conscience objective. Elle comprend donc son mécanisme mais en refuse l'analyse objective. [...]"
"[...] Sur le plan occulte un individu très évolué ne maîtrise jamais ses rêves, c'est lui qu'il maîtrise d'abord, il ne vit pas le refoulement mais dépasse le désir ce qui veut dire qu'il le connaît ainsi que ses effets qu'il a expérimentés. [...]"

En général, je me souviens clairement des rêves, et actuellement les situations oniriques sont beaucoup plus calmes et laissent au questionnement la place qu'il mérite.

Sur ce, je vous souhaite à toutes et à tous une bonne nuit et faites de beaux rêves...

SINBUCK.


.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 4 Sep 2008 - 21:39    Sujet du message: la réalité du rêve Répondre en citant

Re : la réalité du rêve

Merci Sinbuck et Lanou pour ce partage,Ce qui est sûr c'est que lorsque l'on rêve nous partons sur d'autres plans, d'autres sphères
et ils sont toujours liés à l'état de conscience spirituel intégré sur lesquels nous sommes.
Parfois il nous faut de longues années pour saisir ces rêves répétés, qui ont à peu prés toujours le même scénario, les mêmes couleurs, ambiances, et sont associés à des émotions plus ou moins intenses au début, et un jour l'entrainement paie et nous ouvre l'esprit, la leçon est apprise, une nouvelle perspective d'avancée en nous-même se fait jour, car nous avons "compris"*.
Certains rêves semblent trés réels tellement les circonstances, les couleurs, les odeurs, les sensations diverses sont si intenses que l'on penserait les avoir vécus dans la réalité hors du sommeil.

 Le rêve, c'est aussi le moyen pour notre double de nous parler et de nous aider à avancer, il s'agit ici de notre âme.



Citation:
En effet Lanou, le rêve reflète une certaine réalité intérieure de l'homme et de la femme encore sous la dépendance de l'inconscient. A propos de ce thème, j'aimerais insister sur la "continuité de conscience" qui valide, entre autre, le fonctionnement de l'homme total, Celui dont le mécanisme est constitué de 22 rouages harmonieusement efficients. Je parle de la troisième initiation ou première initiation hiérarchique... La continuité de conscience est le simple fait que l'homme, la femme, ne tombent pas dans les bras de Morphée en toute inconscience, mais pleinement conscients du passage d'un monde physico-atomique à un autre... onirique


.
Oui effectivement Sinbuck, le travail en conscience reste dans la continuité par le rêve.Il arrive aussi que certaines initiations se fassent par le rêve, comme la première initiation et la deuxième, ce qui est assez courant.

Pour les initiés, les rêves laissent parfois une trace indicible avec un impact énergétique puissant
et des transformations opérantes sur nos trois corps car le voyage aura été fait sur des plans bien supérieurs et le mental de l'homme n'est pas en capacité de retranscrire ce qui a été vécu.
Il arrive que l'initié voyage dans des mondes lointains, qu'il converse avec des êtres trés avancés, ou qu'il visite simplement ces mondes, mais dans tous les cas il y a un un enseignement qui est donné
afin que l'initié puisse au mieux servir l'humanité par la tâche qu'il a choisi ou qu'il lui a été confié et qu'il avait librement décidé d'acomplir.
Pour votre dévouée, j'ai appris à "décoder" mes rêves aussi, certains d'entre eux, qui ont été vécus intensément, m'ont laissé une véritable empreinte dans le coeur, et au fil du temps, ils se révèlent être des enseignements à de multiples niveaux de conscience.

Pour comprendre nos rêves il faut les confier à notre coeur car lui sait décoder et nous montrer ce qui est juste à faire.

damejane.


* comprendre : de "com" : avec ou "en", & "prendere" : prendre, donc : prendre en soi, faire sien, mais pas forcément : faire " soi.."




.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 4 Sep 2008 - 21:40    Sujet du message: la réalité du rêve Répondre en citant

Salut à tous!


Merci Sinbuck et DameJane pour vos éclairages.

Ma vie onirique a régulièrement ponctué en amont les évènements importants de ma vie. J'ai rêvé deux ans avant le jour exact de la venue de mon enfant, ainsi que d'autres tournants importants de ma vie... avec une telle précision que j'en suis venu à penser que ce type d'information va un pas de trois ans vers l'expression au monde matériel.
La vie dans la matière n'est qu'un reflet de la vie psychique, comme une empreinte posée dans la pâte à modeler, me semble t il, par rapport à ce type de correspondance.
Il est souvent (relativement, bien sur ) arrivé que je rêve des choses anodines ou plus significatives quelques jours avant de que cela se manifeste: une cueuillette de plantes ou une trahison lourde de conséquences...

A ce point que la question de l'alignement et du temps nécessaire à la manifestation dans la matière se sont posés à moi.
De même certains rêves sont décrit par LC comme étant des formes de télépathie et de cela aussi j'ai fait l'expérience.

Tout cela est effectivement directement lié à la notion de continuité de conscience et je me demande si une "carte" des différentes étapes en relation cela a été faite afin d'accompagner au mieux le processus et éviter d'éventuels écueils.


Fraternel partage!
Lanou
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:50    Sujet du message: la réalité du rêve

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky