Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
propos sur la "nature de l'électricité"..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours -> articles sur le net
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Sam 18 Juil 2009 - 19:00    Sujet du message: propos sur la "nature de l'électricité".. Répondre en citant

.
« le: 28 Juin 2009 à 04:33: »
à tous,


- le remarquable article suivant est signé Cedric Dumas et a été publié sur le site cité en fin d'article..



20/04/2002


© Cedric Dumas


La véritable nature de l'électricité est d'une importance capitale pour la science, et cette connaissance qui se développera par étapes dans l'ère nouvelle sera d'un grand secours pour libérer l'humanité du joug du travail. La réflexion qui suit prend en compte divers postulats de la science ésotérique telle qu'elle est énoncée par la tradition transhimalayenne. Il m'a semblé utile d'en faire profiter d'éventuels étudiants appartenant par inclinaison naturelle au groupe des serviteurs scientifiques. Ces propositions n'ont pas la prétention d'être de nouvelles vérités, mais simplement peut-être de nouvelles articulations sur la base d'un matériel conséquent qui a déjà été donné à l'humanité.


L'électricité est l'enveloppe d'un plan, d'un atome, la membrane entre deux niveaux ou deux sous-plans, et entre deux états de la substance-matière, et peut-être même entre les centres de force.


Elle apparaît quand il y a friction entre deux niveaux, comme résultat du froissement de Mulaprakriti (le "vide" des physiciens, au niveau multidimensionnel). Fohat (la grande vie cosmique qui informe tous les élémentaux du feu, dont l'électricité, et qui crée les vortexs que sont les particules, ou les étoiles) en tordant le koilon/Mulaprakriti génère l'électricité (le koilon est un autre terme désignant le "vide" comme matrice particulaire et atomique, mais ici koilon est le "vide" du plan physique, alors que Mulaprakriti est le "vide" interdimensionnel - la racine de koilon est "Coil" en anglais, s'enrouler autour). Tout comme l'électricité émane du cristal plein d'Akasha que l'on tord (effet piézo-électrique) - en fait la réflexion d'Akasha sur le plan physique: Od. Akasha est son archétype, la substance primordiale ou Mulaprakriti cosmique fécondée par le feu vivant, Fohat, sur les plans supérieurs du système solaire),.

L'électricité est la résultante de la volonté divine qui maintient les bulles de koilon de plus en plus dense (les bulles de koilon sont des bulles de vide soufflées par Fohat dans ce soi-disant vide quantique, elles sont les briques de vide réel constituant la structure spirale tournoyante de la particule ultime du plan physique), tout comme le sont les différents plans, ou sphères dimensionnelles de substance pénétrant la Terre. La tension extrême de Mulaprakriti, sous la pression de la volonté (dont Fohat est un aspect) divine, produit ou s'exprime par l'électricité. Chaque plan est une bulle de Mulaprakriti maintenue par un certain degré de volonté, et donc chaque plan (et chaque sous-plan) a un voltage précis. Il s'en suit que la nature même du soi-disant vide (koilon, ou substance mère matrice des particules) est Electricité (sous sa forme ou nature archétype potentielle, exprimée dans le vide quantique sous forme d'électromagnétisme à un certain niveau de la substance). Et donc quand les scientifiques disent qu'ils tirent l'électricité du vide (énergie libre, point zéro), ils ont raison. Car de la racine du plan (koilon ou Mulaprakriti physique) physique en tension sphérique par la volonté divine existe l'électricité. Le vide, Mulaprakriti, Koilon, Espace, le noir ou obscurité, est la mère première - les Eaux primordiales. Maintenue en tension par la volonté, elle devient matière lumineuse ignée, agitée par les soubresauts des essences de feu électrique. Elle est alors la mer de feu, ou Akasha, Aether, lumière astrale et Od (en descendant les plans du plus haut jusqu'au niveau éthérique-physique).


Donc au niveau du premier éther il ne peut y avoir d'obscurité, tout est lumière…électrique.

Tout autour de nous est le vide (Mulaprakriti du plan physique) en tension (Akasha ou matière racine lumineuse), rempli de particules, d'agrégations particulaires, d'atomes, et de molécules - Akasha physique (également appelé Aether sur un autre plan ou niveau) est stable et lumineuse, indifférenciée autour de nous. Un choc, une perturbation, et elle se différencie en :


- électricité, lumière, magnétisme, couleur, son, chaleur etc. les 49 fils de Fohat. Répercutés par les quatre degrés de substance ou particules subatomiques (assimilables aux serpents constitutifs du serpent alpha de Boutard), par autant d'octaves et de résonateurs. Chaque niveau éthérique est une caisse de résonance harmonique pour l'une des vibrations de l'Akasha physique. Akasha a sa vibration propre, sa note de base, le son ou Tension électrique du plan physique. Là où cette tension est plus grande, une ouverture avec l'astral se fait, une plus grande tension. La lumière de l'akasha astral se mêle à celle de base du plan physique, une plus grande lumière apparaît: Od.


Akasha n'est pas homogène. Là où il y a un vortex, la tension élastique/électrique de la membrane est plus grande, la membrane est plus fine, et par conséquent à travers passe finalement la note ou lumière du plan astral (plus une corde est tendue, plus elle sonne), plus un plastique est étiré plus on peut voir au travers. Là où la membrane est plus fine, il y a tension, là où il y a tension il y a plus d'humidité (perméabilisation astrale) et là encore se produit le vide physique, ou gradient de pression entre la dimension astrale et l'univers physique. Là ou le vide existe, la substance éthérique se précipite. Ici il y a peut-être une explication de l'effet Biefeld-Brown (voir article concernant ce sujet dans la page 'travaux" du site).


Lorsqu'une porte est ouverte entre deux pôles (et ici entre deux dimensions), la tension cesse. Lorsqu'un vortex s'ouvre avec l'astral, la gravitation ou attraction de la substance physique de la terre autour de son noyau astral "humide" cesse. Peut-être est-ce ici la véritable antigravité (différente de l'apparente gravité obtenue avec l'effet Biefeld-Brown, qui n'est qu'un moyen de produire un "propulseur éthérique"). Ceci explique le principe du vortex ou du tourbillon de substance-matière, qui ne serait en fait qu'un point de tension entre deux dimensions, créant un vide et par là un tournoiement circulaire et spiral de la substance-matière autour de ce vide. Mais la substance-matière reste sur le plan physique, cherchant désespérément le "trou" vers l'autre dimension, intérieure. Un tourbillon entre deux dimensions, ou tourbillon 4D produit dans notre espace temps un tourbillon 3D ordinaire, un entonnoir, dont une partie - visible uniquement dans ses effets - est interdimensionnelle.


Tout ceci nous conduit à rejoindre les théories de Frédéric Dufourg, qui établissait expérimentalement la validité du fait qu'il n'y avait pas réellement d'électricité au sens où on l'entend, mais uniquement des attractions fondamentales entre des populations de particules (flux éthériques) séparées de la sphère de cohérence à laquelle elles appartiennent. Cette limite sphérique de tension entre les niveaux d'agrégation que nous nommons électricité. La nature de l'attraction nous échappe encore, même si nous la nommons "électricité". Nous aurions alors tendance à la relier à des tensions localisées dans le koilon, des perméabilisations astrales ou gradients de pression interdimensionnels, créant des vides attracteurs physique au service de la construction des formes…


C. Dumas


Email: terra.pioneers@free.fr
Site web: http://terra.pioneers.free.fr







Shalom, Salam, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ




.

_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 18 Juil 2009 - 19:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> sur le sentier -> thèmes de réflexions en cours -> articles sur le net Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky