Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
L'histoire de la grenouille

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> le jardin de la sérénité -> la page de Damejane -> l'éditorial de damejane
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 14 Mai 2009 - 18:36    Sujet du message: L'histoire de la grenouille Répondre en citant

« le: 03 Mai 2009 à 19:14: »

.




L'histoire de la grenouille,









SOMMES NOUS DEJA A MOITIE "CUITS" ?


Olivier Clerc, écrivain et philosophe, a écrit un petit conte riche en saveur...




" Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille.
Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.

La température continue à grimper. L'eau est maintenant chaude. C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant.
L'eau est cette fois vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s'est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien.
La température continue à monter jusqu'au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir.

Si la même grenouille avait été plongée directement dans l'eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l'aurait éjectée aussitôt de la marmite.

Cette expérience montre que, lorsqu'un changement s'effectue d'une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte ".

Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous habituons. Des tas de choses qui nous auraient horrifiés il y a 20, 30 ou 40 ans, ont été peu à peu banalisées, édulcorées, et nous dérangent mollement à ce jour, ou laissent carrément indifférents la plupart des gens.

AU NOM DU PROGRÈS et de la science, les pires atteintes aux libertés individuelles, à la dignité du vivant, à l'intégrité de la nature, à la beauté et au bonheur de vivre, s'effectuent lentement et inexorablement avec la complicité constante des victimes, ignorantes ou démunies.

Les noirs tableaux annoncés pour l'avenir, au lieu de susciter des réactions et des mesures préventives, ne font que préparer psychologiquement le peuple à accepter des conditions de vie décadentes, voire DRAMATIQUE.



Le GAVAGE PERMANENT d'informations de la part des média sature les cerveaux qui n'arrivent plus à faire la part des choses...

Lorsque j'ai annoncé ces choses pour la première fois, c'était pour demain. Là, C'EST POUR AUJOURD'HUI.

Alors si vous n'êtes pas, comme la grenouille, déjà à moitié cuits, donnez le coup de patte salutaire avant qu'il ne soit trop tard ".[color]





SOMMES NOUS DEJA A MOITIÉ "CUITS" ?



Olivier Clerc, écrivain et pholosophe.


[color=limegreen] A découvrir : le site d'Olivier Clerc
http://www.olivierclerc.com/welcome/index.php?accueil=1




.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 14 Mai 2009 - 18:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 14 Mai 2009 - 18:37    Sujet du message: L'histoire de la grenouille : Révérence à la Vie Répondre en citant

« Répondre #1 le: 04 Mai 2009 à 11:39: »

.



Révérence à la Vie






De : terresacree@googlegroups.com
au nom de Terre sacrée
(vivant12@wanadoo.fr)
Envoyé : mer. 29/04/09 00:48
VIÀ : terresacree@googlegroups.com
À :damejane




Un extrait du livre Révérence à la Vie de Théodore Monod
(Conversations avec Jean-Philippe de Tonnac)



Les occasions de nous émouvoir ne manquent pas et pourtant rien ne nous a vraiment touchés.



Ni les mises en garde répétées des hommes de science, des intellectuels, des militants de toute conviction à propos de la situation jugée préoccupante où nous ont jeté nos sociétés de consommation et de profit - ces monstres froids que nous servons avec tant de zèle ! -; ni les mauvaises nouvelles dont se délectent les quotidiens et qui sont le temps fort du journal de 20 heures, lorsque nous partageons ensemble ce grand festin de souffrance et de morts; ni les menaces qui se rapprochent de nos cités, de nos maisons et bientôt de nos vies et qui nous laissent poursuivre, imperturbables, le même sillon, la même ornière comme les aveugles de Brueghel; ni même le témoignage de ceux qui ont marché sur la terre, aventuriers d'un monde bientôt perdu, et qui répètent à l'envi notre devoir de protéger cette incroyable oasis échappée des ténèbres; ni cette accumulation de faits, de preuves, d'images, de livres qui ajoutent encore et encore au poids de notre indifférence.


Comme un manteau de plomb sur nos épaules.


Pourquoi ne pas tendre la main, donner ce que nous avons en excès, marcher ensemble dans la rue, demander des comptes aux gouvernants, prendre les armes ? Pourquoi laissons-nous faire ? Et pourquoi l'espèce humaine disparaitra-t-elle demain peut-être sans avoir quitté sa chaise, son lit, son ordinateur alors que les Cassandres maculaient partout l'horizon d'un noir épais, poisseux, sans étoiles ?



N'y a-t-il rien à faire et faut-il se résoudre à penser que les français, que les Terriens dans l'ensemble, pour reprendre les morts de De Gaulle, sont des veaux ? Des veaux qui répèteraient après Hiroshima, après Tchernobyl ; "après nous le déluge"!


A cette conclusion, ce petit livre* n'arrivera pas. Avec une lenteur exaspérante, l'homo sapiens s'harmonise et gagne en conscience ce qu'il est sensé perdre en barbarie. Au sortir de la nuit ancestrale, ce primate doué de raison découvre effaré l'étendue des dégâts qu'il a causés, la liste des crimes dont il s'est rendu responsable, la gravité des décisions qu'il a prises et qui hypothèquent son avenir.


Et ce spectacle d'un jardin dévasté le bouleverse. Qu'un traitement semblable ait été infligé à cette planète errante au tour de son étoile lui semble relever de la plus absolue méprise.


Comment avons-nous pu salir ainsi l'avenir ?
Comment me suis-je à mon tour rendu complice de cela?

Et cette prise de conscience qui intervient si tard, au moment où nos sociétés sont déjà otages du nucléaire pour les dizaines de milliers d'années prochains, appelle pourtant notre reconnaissance et nos espoirs...."
Théodore Monod et Jean-Philippe de Tonnac

* "Révérence à la vie" de Théodore Monod (grasset)



_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 14 Mai 2009 - 18:37    Sujet du message: L'histoire de la grenouille Répondre en citant

« Répondre #2 le: 04 Mai 2009 à 18:17: »


C'est assurément un dur constat de voir que de se retrouver dans l'eau suffit à la grenouille, qu'il n'est pas de ses préoccupations de savoir si cette eau est dans une marmite en train de chauffer, encore moins de se demander qui s'occupe de cette marmite et de ce feu...

"Celui" qui a mis la grenouille dans la marmite la laisserait-elle sauter hors de celle-ci sans intervenir?... Quelle rôle joue la grenouille dans une telle "soupe"?... La marmite est-elle une cocotte-minute dont la pression monte lentement?... Nous n'avons pas "inventer" le moteur à explosion mais seulement trouvé une application à un principe qui est partie intégrante de la Loi du Mouvement, me semble-t-il... Vers quoi allons nous donc, si sombres pressentiments mis à part (ce qui est bien difficile, certes!)


Fraternellement,

Lanou


_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:47    Sujet du message: L'histoire de la grenouille

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> le jardin de la sérénité -> la page de Damejane -> l'éditorial de damejane Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky