Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
à propos de : la question de l'initiation..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Jeu 14 Mai 2009 - 13:27    Sujet du message: à propos de : la question de l'initiation.. Répondre en citant

« le: 24 Avril 2009 à 14:19: »

Neuf Initiations et Sept Rayons..




(les extraits suivants sont issus du ==> 18 d' A.A.B .....: "Rayons et initiations".. )


- c'est donc DK (le Maître Djwal Khul).. qui s'exprime....:



Chacune des initiations engendre la pleine activité fonctionnelle de l'un ou l'autre des sept centres, non du point de vue de l'éveil ou de la stimulation, mais du point de vue de la "roue tournant sur elle-même". [18@339] Ceci est une expression de l'Ancien Testament qui est totalement inadéquate, mais je ne peux pas trouver d'autre expression à lui substituer.

Cette formulation se révélera quelque peu dépourvue de sens pour vous, mais non pas pour l'initié qui a l'expérience de ce mode de révolution.

Ainsi que les astrologues ésotéristes le savent, il survient un cycle de vie où le disciple repart dans l'autre sens sur la Roue de la Vie, la roue zodiacale ; au lieu de progresser comme le font les aiguilles d'une montre, il commence à progresser dans le sens inverse, il apprend que l'aspect substance de sa nature peut encore être conditionné par les forces s'écoulant à travers cette substance, successivement et par série selon son horoscope et selon le mode exotérique de révolution zodiacale.

En même temps, le disciple reçoit des courants d'énergie issus de la roue inversée où il se trouve en tant qu'âme. En conséquence, il reçoit deux courants d'énergie, allant dans des directions opposées, d'où l'accroissement du conflit dans sa vie et dans les circonstances de celle-ci ; c'est là qu'est la raison des épreuves de l'initiation.

Ceci, sur une échelle mineure, est vrai des centres du corps éthérique du disciple ; eux aussi accusent la même dualité d'activité, lorsque le Sentier du Disciple a été parcouru et que se fait l'entrée sur le Sentier d'Initiation. La roue zodiacale elle-même est essentiellement un centre cosmique ; c'est un lotus à douze pétales, mais un lotus à douze pétales au sein du lotus à mille pétales d'une Entité cosmique inconnue mentionnée dans mes livres antérieurs sous le nom de :


CELUI DONT RIEN NE PEUT ETRE DIT.


La multiplicité des influences zodiacales a finalement deux effets : un sur Shamballa (centre planétaire de la tête) et un autre sur la Hiérarchie (centre planétaire du coeur) ; cet effet est aussi ressenti dans le centre de la tête et dans le centre du coeur de chaque initié. Cette double activité ultime est enregistrée par l'initié des plus hauts degrés lorsqu'il prend la huitième et la neuvième initiation ; les sept autres initiations sont gouvernées par les sept rayons. [18@340] Vous avez donc :






Une étude sérieuse du tableau ci-dessus devrait vous donner une [18@341]
idée un peu différente quant à la question de l'initiation. Le concept qui doit
remplacer celui qui existe actuellement est celui de l'initiation de groupe, et non celui de l'initiation de l'aspirant en tant qu'individu. Dans le passé et afin de faire pénétrer l'idée d'initiation dans le mental des hommes, la Hiérarchie choisit la méthode (maintenant désuète) consistant à faire miroiter la perspective de l'initiation, aux yeux du disciple zélé. Dès le début, elle mit l'accent sur la particularité de l'initiation, sur son aspect de récompense, sur ses rites et cérémonies et sur sa place dans l'échelle de l'évolution. Comme le fait de l'initiation a été saisi par beaucoup de gens et que certains y sont parvenus, il est devenu possible aujourd'hui de révéler ce qui a toujours été sous-entendu, à savoir que l'initiation est un événement de groupe. Si un mode de pensée claire avait remplacé l'aspiration individuelle égoïste, le fait de l'initiation de groupe aurait été évident pour les raisons suivantes, inhérentes et implicites dans toute cette situation :

1. L'âme – de par sa nature – a la conscience de groupe, elle n'a pas
d'ambitions ou d'intérêts individuels, et ne s'intéresse pas du tout aux buts
de la personnalité. C'est l'âme qui est l'initié. L'initiation est un processus
grâce auquel l'homme spirituel, au sein de la personnalité, prend conscience de lui-même en tant qu'âme doté des pouvoirs de l'âme, ayant des relations d'âme et un dessein d'âme. Au moment où l'homme s'en aperçoit, même dans une faible mesure, c'est du groupe qu'il a conscience.

2. Seul l'homme dont le sens de l'identité commence à se développer et à devenir inclusif peut "prendre l'initiation" (ceci étant une expression erronée). Si l'initiation était purement une réussite personnelle, elle renverrait l'homme dans la conscience séparative dont il cherche à s'échapper. Cela ne serait pas un progrès spirituel. Chaque pas franchi sur le Sentier de l'Initiation accroît la reconnaissance du groupe. L'initiation est essentiellement une série croissante de reconnaissances inclusives.

3. L'initiation fait de l'aspirant un membre de la Hiérarchie. Cela implique, du point de vue ésotérique, l'abandon de toute réaction personnelle en une série de renonciations progressives ? Celles-ci [18@342] atteignent leur point culminant lors de la quatrième initiation, et sont à nouveau accentuées mystérieusement à la neuvième initiation.






- observons que le "secret" de l'initiation centrale à toutes, la 4e, est décrit, ou plutôt suggéré.. ci-après dans un symbolisme très clair.. (L2L)
(...)

La porte est beaucoup trop étroite, O Maître de ma vie.
Je crains de ne pouvoir passer. [18@345]
Approche-toi de la Porte, et prends dans la tienne la main d'un autre pèlerin sur le chemin. Approche-toi de la Porte ; n'essaie pas d'entrer seul.
Je ne vois plus la porte maintenant que j'ai saisi la main du frère de droite et celle du frère de gauche. Il semble que je sois entouré de pèlerins sur le chemin. Il se ressemblent, leur note est une ; ils me ressemblent et me pressent de tous côtés. Je ne peux pas voir la porte.






je rajoute ici les notes en marge, que j'avais insérées en fin de => cet article.. :

- ce volume V du "traité sur les sept rayons" constitue la base du cours sur "les tisserands dans la lumière", délivré par l'école Arcane..
- Il aborde la question de la vérité strictement dans la ligne du 2e rayon (noté p 423)
- J'écris pour les disciples et les initiés qui entrent actuellement en incarnation et qui seront dans toute la fleur de leur conscience et de leur service à la fin de ce siècle. (DK, en février 1943..)
- Rappelez-vous que je ne cherche pas à être compris; j'écris pour ceux qui viendront après vous et pour ceux qui seront l'aspect réincarné de vos "soi" actuels. (noté p 222)
- les initiés du monde entier vont entrer en incarnation maintenant et liront ce que j'écris, en le comprenant fort bien. (noté p 602)
- Si l'enseignement ésotérique est finalement présenté au public, il sera dispensé dans la ligne de la psychologie, car ... son sens le plus complet et le plus profond concerne l'aspect conscience, chez l'homme et chez Dieu. (noté p 252)
- nota : les dates de l'écriture parsèment les passages du livre ( lamadelama)






Shalom, Salam, Shanti, . . lamadelama ལམདེལམ





.
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 14 Mai 2009 - 13:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
damejane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 6 013

MessagePosté le: Mar 12 Mar 2013 - 00:23    Sujet du message: l'Initiation : Extrait de : TSR ( traité sur les 7 rayons ) Répondre en citant


l'Initiation (extrait )


Extrait de :

TSR ( traité sur les 7 rayons )

Les Rayons et les Initiations DK & AAB




La multiplicité des influences zodiacales a finalement deux effets : un sur

Shamballa (centre planétaire de la tête) et un autre sur la Hiérarchie (centre

planétaire du cœur) ; cet effet est aussi ressenti dans le centre de la tête et dans le

centre du cœur de chaque initié. Cette double activité ultime est enregistrée par

l'initié des plus hauts degrés lorsqu'il prend la huitième et la neuvième initiation ;



les sept autres initiations sont gouvernées par les sept rayons.

[18@340] Vous avez donc :





1 ère Initiation. Naissance

Centre sacré 7 ème rayon Plan physique

Débuts Relations Magie sexuelle



2 ème Initiation. Baptême

Plexus solaire 6 ème rayon Plan astral

Consécration Mirage Dévotion



3 ème Initiation. Transfiguration

Centre Ajna 5 ème rayon Plan mental

Intégration Direction Science



4 ème Initiation. Renonciation

Centre du cœur 4 ème rayon Plan

bouddhique

Crucifixion Sacrifice Harmonie



5 ème Initiation. Révélation

Bas de la colonne

vertébrale

1 er rayon Plan atmique

Emergence Volonté Dessein



6 ème Initiation. Décision

Centre de la gorge 3 ème rayon Plan monadique

Fixation Coopération

Intelligente

Créativité



7 ème Initiation. Résurrection

Centre de la tête 2 ème rayon Plan logoïque

Le pèlerin éternel Amour-Sagesse Attraction



8 ème Initiation. Transition

Hiérarchie Quatre rayons mineurs Planétaire

Choix Conscience Sensibilité



9 ème Initiation. Refus

Shamballa Trois rayons majeurs Systémique

Sept Sentiers Etre Existence



Il ne vous sera pas possible de comprendre la synthèse qui gouverne les quatre

initiations finales, et nous n'avons pas encore de langage adéquat pour décrire ces

expériences. Tout ce que l'on peut faire, c'est d'indiquer certaines orientations et

certaines tendances spirituelles et – vu que cette section est écrite surtout pour ceux

qui ont pris ou se préparent à prendre l'une ou l'autre des initiations – j'espère

simplement qu'une certaine mesure de signification sera communiquée à ceux qui

sont prêts.



Une étude sérieuse du tableau ci-dessus devrait vous donner une [18@341]

idée un peu différente quant à la question de l'initiation. Le concept qui doit

remplacer celui qui existe actuellement est celui de l'initiation de groupe, et non

celui de l'initiation de l'aspirant en tant qu'individu. Dans le passé et afin de faire

pénétrer l'idée d'initiation dans le mental des hommes, la Hiérarchie choisit la

méthode (maintenant désuète) consistant à faire miroiter la perspective de

l'initiation, aux yeux du disciple zélé. Dès le début, elle mit l'accent sur la

particularité de l'initiation, sur son aspect de récompense, sur ses rites et cérémonies

et sur sa place dans l'échelle de l'évolution. Comme le fait de l'initiation a été saisi

par beaucoup de gens et que certains y sont parvenus, il est devenu possible

aujourd'hui de révéler ce qui a toujours été sous-entendu, à savoir que l'initiation est

un événement de groupe. Si un mode de pensée claire avait remplacé l'aspiration

individuelle égoïste, le fait de l'initiation de groupe aurait été évident pour les

raisons suivantes, inhérentes et implicites dans toute cette situation :



1. L'âme – de par sa nature – a la conscience de groupe, elle n'a pas

d'ambitions ou d'intérêts individuels, et ne s'intéresse pas du tout aux buts

de la personnalité. C'est l'âme qui est l'initié. L'initiation est un processus

grâce auquel l'homme spirituel, au sein de la personnalité, prend

conscience de lui-même en tant qu'âme doté des pouvoirs de l'âme, ayant

des relations d'âme et un dessein d'âme. Au moment où l'homme s'en

aperçoit, même dans une faible mesure, c'est du groupe qu'il a conscience.



2. Seul l'homme dont le sens de l'identité commence à se développer et à

devenir inclusif peut "prendre l'initiation" (ceci étant une expression

erronée). Si l'initiation était purement une réussite personnelle, elle

renverrait l'homme dans la conscience séparative dont il cherche à

s'échapper. Cela ne serait pas un progrès spirituel. Chaque pas franchi sur

le Sentier de l'Initiation accroît la reconnaissance du groupe.

L'initiation est essentiellement une série croissante de

reconnaissances inclusives.



3. L'initiation fait de l'aspirant un membre de la Hiérarchie. Cela implique, du point de vue ésotérique, l'abandon de toute réaction personnelle en une série de renonciations progressives ? Celles-ci [18@342] atteignent leur point culminant lors de la quatrième initiation, et sont à nouveau accentuées mystérieusement à la neuvième initiation.



Passant d'une initiation à l'autre, à chaque fois que l'initié avance sur le sentier

ou pénètre au cœur des Mystères en compagnie de ceux qui sont semblables à lui,

qui partagent avec lui le même point d'évolution et travaillent avec lui pour

atteindre le même but, il s'aperçoit qu'il n'est pas seul ; un effort conjoint est

accompli. C'est en fait la note-clé d'un ashram, qui conditionne sa formation. Cet

ashram est composé de disciples et d'initiés, à divers stades de développement dans

l'initiation, qui sont arrivés à leur degré de conscience ashramique ensemble, et qui

vont continuer ensemble, jusqu'à ce qu'ils arrivent à la complète libération qui

survient quand le plan cosmique physique passe en dessous du seuil de la

conscience ou de la perception sensible, et n'a plus d'intérêt pour eux.



C'est l'un des facteurs nouveaux dans les méthodes et techniques hiérarchiques

que j'ai eu la responsabilité de placer devant l'attention du public, corrigeant ainsi

l'enseignement erroné de ceux qui sont instruits dans les écoles (prétendues)

orthodoxes de l'occultisme. Le Maître K.H., dans l'un des rares, très rares

paragraphes des Lettres des Mahatmas qui soient authentiques et non simplement

l'œuvre de H.P.B., donna une indication aux aspirants de cette époque, quand il dit

qu'un très grand nombre d'entre eux étaient "égoïstes spirituellement". Cet égoïsme

spirituel a conduit l'étudiant moyen de l'ésotérisme à s'approprier l'initiation et à la

rendre personnelle. Cependant, l'une des conditions primordiales de l'initiation est

une reconnaissance claire et concise de son propre groupe, non en prenant ses désirs

pour des réalités, mais en coopérant et en travaillant sur le plan physique. J'ai dit

groupe, mon frère, et non organisation, car ce sont deux choses bien différentes.

Gardez donc soigneusement à l'esprit le fait de l'initiation de groupe, et

abandonnez le processus de réflexion s'attachant à votre préparation à l'initiation.

Certains groupes sont préparés à l'initiation, au sein desquels les facteurs suivants

dominent – en ce qui concerne l'individu :



1. Un groupe d'hommes et de femmes, dont l'âme se trouve [18@343] sur un

certain rayon, est rassemblé subjectivement par un Maître du même rayon,

aux fins d'entraînement.



2. Il est donné à ces personnes l'occasion d'entrer en contact, sur le plan

physique, avec ceux qui partagent ce lien subjectif, et donc d'exprimer

mutuellement un sens de solidarité de groupe. La relation subjective est

assurée par un contact objectif. La reconnaissance est donc un test

préliminaire à l'initiation, et il faut s'en souvenir.



3. Les personnes qui sont entraînées et reliées de cette manière sont, du point

de vue de l'initiation à prendre, au même point d'évolution. Elles prennent la même initiation et sont soumises aux mêmes épreuves et difficultés.

Ces épreuves et ces difficultés sont dues à l'existence du rayon de la

personnalité qui peut être (et est habituellement) tout à fait différent du

rayon de l'âme. C'est le rayon de la personnalité qui exerce son influence

pour empêcher le contact, pour égarer la reconnaissance, pour retarder le

progrès et mal interpréter l'information. Tant que le disciple à l'instruction

sera focalisé sur sa personnalité, l'initiation de groupe ne sera pas possible

pour lui, sa reconnaissance des aspirants, ses compagnons, sera fugace et

rapidement perturbée par le mental inférieur concret. Un mur de formes-

pensées concernant les membres du groupe, et créé par la personnalité,

sera dressé qui empêchera la progression et le passage de la Porte

d'Initiation.



4. Un groupe à l'instruction ne peut pas arriver à l'initiation de groupe, avant

que ses membres n'aient réussi à mettre en œuvre leur "entreprise

spirituelle" particulière. La loi de l'esprit veut que le disciple doive paraître

devant l'initiateur les mains vides, mais qu'en formation de groupe les

membres contribuent, dans l'unité, à l'enrichissement de l'ashram. Ceci

peut prendre la forme de quelque projet délibéré, dans la ligne du Plan, par

lequel ils témoignent de leur compréhension de ce Plan, et montrent au

groupe d'initiés dans lequel ils se trouvent, et aux disciples plus anciens

qu'il leur est permis de rencontrer, qu'ils ont déjà prouvé leur aptitude à

être acceptés, et l'ont prouvé dans la ligne du [18@344] service. Il faut que

ce soit une entreprise de groupe, un service de groupe, et une contribution

de groupe. La contribution spécifique de l'individu n'apparaît pas.

Il faut retenir cette pensée de l'initiation de groupe, car elle colorera tout ce que

je m'efforcerai de communiquer à votre mental, et elle hâtera le jour de votre propre

acceptation.

Nul n'est admis (par le processus de l'initiation) dans l'ashram du Christ (la

Hiérarchie) avant qu'il ne commence à penser et à vivre en termes de relations de

groupe et d'activités de groupe. Certains aspirants bien intentionnés interprètent l'idée de groupe comme leur enjoignant de faire un effort pour former des groupes – leur propre groupe ou leurs groupes. Ce n'est pas l'idée telle qu'elle se présente dans l'ère du Verseau, si proche aujourd'hui ; c'était le mode d'approche de l'ère des Poissons, maintenant dépassé.

Aujourd'hui, toute l'approche est totalement

différente. On n'attend pas de l'homme qu'il se dresse au centre de son petit monde,

et s'efforce de devenir le point focal d'un groupe. Sa tâche est de découvrir le

groupe d'aspirants avec lequel il doit s'affilier et parcourir le Sentier de l'Initiation –

chose bien différente et beaucoup plus difficile. Il lui faut garder à l'esprit le sens

des paroles suivantes tirées des archives des Maîtres, et présentées sous forme de

questions et réponses. Les questions s'adressent au néophyte qui jette son premier

coup d'œil sur les relations de groupe conduisant à l'initiation de groupe :



Et vois-tu la Porte, O Chela dans la lumière ?

Je vois la porte et j'entends une voix qui appelle. Que

devrais-je faire, O Maître de ma vie ?

Passe par cette Porte sans perdre de temps à jeter des regards en

arrière sur la route que tu viens de parcourir – Avance dans la

lumière.

La porte est beaucoup trop étroite, O Maître de ma vie.

Je crains de ne pouvoir passer. [18@345]

Approche-toi de la Porte, et prends dans la tienne la main d'un

autre pèlerin sur le chemin. Approche-toi de la Porte ; n'essaie

pas d'entrer seul.

Je ne vois plus la porte maintenant que j'ai saisi la main

du frère de droite et celle du frère de gauche. Il semble

que je sois entouré de pèlerins sur le chemin. Il se

ressemblent, leur note est une ; ils me ressemblent et me

pressent de tous côtés. Je ne peux pas voir la porte.

Avance sur le Sentier, ô pèlerin dans la lumière et, ensemble,

tenez-vous tous, la main dans la main, devant la Porte de

Lumière. Que vois-tu ?

La porte apparaît de nouveau, elle semble large et non

pas étroite comme avant. Qu'avais-je donc vu

auparavant ? Cela ne ressemblait pas à la porte

qu'affronte cette bande de frères qui, ensemble, se

tiennent sur le Sentier.

La porte que tu avais vue auparavant était une invention de ton

mental, une forme-pensée de ta création séparative ; quelque

chose qui te coupe de la vérité, trop étroit pour que tu y passes et

cependant plein d'un faux attrait. Seul l'homme qui tient son frère

par la main peut voir la Porte véritable ; seul l'homme entouré du

grand nombre de ceux qui ne font qu'un peut entrer par cette

Porte, qui se ferme à l'homme cherchant à y passer seul.



Aux temps de la Lémurie, les initiés entraient seuls et un par un ; alors,

seulement quelques-uns parvenaient à atteindre le but, et étaient admis aux

Mystères, un par un. Aux temps de l'Atlantide, quand la Porte de l'Initiation fut

grande ouverte, les aspirants aux Mystères furent admis par groupes de sept, mais

ils n'avaient pas pris contact avec leurs compagnons de groupe, dans leur

conscience physique ; l'accent était toujours mis (pendant la période

d'entraînement) sur la réussite et la réalisation individuelles. Aujourd'hui, l'homme

fait des progrès spirituels si rapides, que la Hiérarchie admet des groupes

constamment, surtout en rapport avec les rayons actuellement en incarnation.

Cela signifie que les trois rayons majeurs (toujours actifs de [18@346] manière

prédominante bien qu'ils puissent avoir des cycles variés d'activité croissante ou

décroissante) ont des groupes importants, soumis à l'entraînement préparatoire à

quelque initiation. Cette admission de groupe va se développer rapidement, à

mesure que le monde retrouvera un cycle de croissance et de développement

paisible, après la sévère expérience de la guerre mondiale (1914-1945) ; c'est pour

cela que les renseignements que j'essaie de donner ici doivent être rendus

disponibles.



Je souhaite éclaircir un autre point. Comme vous le savez, un ashram comporte

des disciples et des initiés de tous les niveaux de développement évolutif, de tout

degré et de tout rang ; ils travaillent tous parfaitement à l'unisson ; cependant – au

sein de leurs rangs différenciés, car chaque degré est seul quoique uni à tous les

autres – ils ont leurs rapports établis, leur échange télépathique codé, leur secret et

leur silence occultes partagés, qui protègent les secrets et les connaissances d'un

degré vis-à-vis d'un autre, et vis-à-vis de ceux qui ne sont pas prêts. De même,

quand l'aspirant, cherchant sur le plan physique ceux qui vont partager avec lui le

mystère de son prochain pas en avant ou de l'expansion qu'il va manifester,

découvre son propre groupe, il s'aperçoit que celui-ci comporte ceux qui n'ont pas

atteint son point particulier de sagesse, et ceux qui l'ont déjà laissé loin en arrière. Il

va être attiré simultanément dans un tourbillon de force et dans un champ de

service. Réfléchissez à cette déclaration. Il apprendra donc les leçons nécessaires à

celui qui va travailler dans un ashram et saura se comporter avec ceux qui n'ont pas

encore le droit de partager avec lui les secrets qu'il connaît déjà, et avec ceux qui

ont pénétré plus loin que lui dans les Mystères.

[18@347]
_________________
La vérité est la lumière de feu que te dicte ton coeur.
"Shanti-Om"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:58    Sujet du message: à propos de : la question de l'initiation..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sur le sentier Index du Forum -> sur le sentier -> Enseignements -> théosophique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky